lundi, février 28, 2011

Revue de presse du lundi 28 février 2011

Malaise – Parrainage -



Malaise
Education : ça craque !” c’est le titre d’un des articles du Café Pédagogique . Plus dramatisant et beaucoup plus racoleur, Ouest France titre : “Suicide d'enseignants : malaise à l'école”. En s’appuyant sur le fait que deux professeurs se sont donné la mort en Basse Normandie depuis Janvier, le journal régional généralise et y voit l’expression d’un “malaise” global.
Sur l’importance des suicides, le ministère de l'Éducation nationale indique : « Sans qu'il soit possible d'établir un lien avec les conditions de travail, 52 suicides ont été recensés entre 2008 et 2009 sur une population de 850 000 enseignants, soit 6 suicides pour 100 000 enseignants. » En 2001, toujours selon la même source, cette proportion était de 30 pour 100 000 chez les policiers. On se rappelle qu’il y a quelques années les journaux s'était emparé du "phénomène" des suicides de policiers et cela induisait que que ceux-ci étaient plus nombreux au moment où la presse s'en emparait. Or, des études réalisées ensuite ont montré que le nombre de suicides n'était pas plus nombreux qu'aux autres périodes. Il faut donc avoir une certaine méfiance vis-à-vis des emballements médiatiques. Ce qui n'enlève rien par ailleurs aux drames que constituent tous ces actes et à la douleur des familles et des proches.
Le pouvoir des médias est, en fait, à la fois considérable et très limité. Ils ont la capacité de "mettre à l'agenda" un fait ou un débat mais en même temps, ça ne marche que si ça rencontre de l'écho dans l'opinion. C'est un peu compliqué à exprimer mais si on situe dans une analyse sociologique des médias, si ce sujet vient à la Une on le devra plus au fait qu'il rencontre un écho ou qu'il révèle une tendance profonde, plus qu'à la véracité de l'info... Et il faudra tout autant se méfier si les journaux se copient comme ils en ont l’habitude et que l’on voit se développer des titres sur ce sujet.
Au delà de cette polémique sur la logique de surenchère médiatique, comme le disent Ouest France et le Café Pédagogique, il y aurait donc un malaise. Pour le journal régional, les enseignants s'interrogent sur les suppressions de postes, le sens de leur travail, l'évolution de leur métier, les tâches administratives toujours plus lourdes... « On nous demande la culture de la performance, avec moins de monde, moins de matériel. Ce n'est pas valorisant », remarque un enseignant de la Manche. Il reconnaît les difficultés de la profession « à s'adapter dans la morosité ambiante » et « un besoin de vider son sac avec, parfois, de l'agressivité dans les réunions internes ». Au Café Pédagogique, on affirme recevoir de nombreuses lettres d’enseignants exténués et désabusés et on remarque qu’alors “qu'on traverse la période la plus difficile habituellement dans les établissements, l'arrivée des informations sur les suppressions de postes plombe le climat et le moral. ”. Nous le remarquions aussi dans notre chronique (du 10 février), , ce phénomène n’est pas spécifique aux enseignants mais se retrouve dans tous les domaines de la fonction publique. Que disent les magistrats, les policiers, ou bien encore les personnels des hôpitaux ? Que la réduction des moyens est arrivée à un tel point qu’il devient quasiment impossible de continuer à faire voguer la galère malgré le sens du service public et du bien commun de tous ces fonctionnaires.
Arrêtez vous nous faites mal travailler !

Parrainage
Le conseil régional présidé par le socialiste Martin Malvy vient d'accorder son "parrainage" à 16 lycéens sans-papiers; il s'agit de les accompagner jusqu'au bout des démarches de régularisation et d'empêcher leur expulsion, tout en signifiant son opposition à la politique du gouvernement.
"Devant les dérives de la politique migratoire de la droite, les élus socialistes se mobilisent aux côtés des parents d'élèves, des réseaux de solidarité et des organisations de défense des droits et des libertés", soulignent les secrétaires nationales socialistes . Marie-Pierre de la Gontrie (libertés publiques) et Sandrine Mazetier (immigration) dans un communiqué. Le PS, qui dénonce "les effets de la politique inhumaine et inefficace du gouvernement", "soutient cette initiative et continuera à se joindre aux mobilisations citoyennes courageuses et déterminées qui entendent préserver le droit à l'éducation, au savoir et à la dignité de tous". "Source de drames humains et d'un climat délétère de traque des sans-papiers, la politique d'expulsions systématiques se durcit. Les Français attachés au respect des droits de l'Homme et des libertés dans leur propre pays ne l'acceptent plus. Ils attendent de leurs élus un engagement républicain exemplaire", concluent-elles. Europe-Écologie-Les Verts soutient aussi cette initiative
Franck Louvrier, conseiller de Nicolas Sarkozy a accusé la Région et son président de violer "impunément la loi de la République". M. Malvy a répliqué que loin d'enfreindre la loi, la Région laissait "parler son cœur".

Ce billet marque donc le retour de la revue de presse après la période des vacances de la zone C. Elle risque cependant d’avoir encore un rythme aléatoire compte tenu de problèmes d’organisation durant cette semaine. Bonnes vacances aux habitants des zones A et B !

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 28/02/11(certains articles payants)



Savate: We are the champions !
On est mal placé dans le classement de Shanghai des universités. On est très moyen dans celui de l'OCDE sur le niveau des élèves de 15 ans. Et nos propres rapports sur l'école sont démoralisants. Alors quand il y a une bonne nouvelle, autant la clamer haut et fort: la France est championne du monde en sports universitaires, et carrément imbattable en savate.
Lire la suite de l’article


Les mésaventures de profs français embauchés par Kadhafi
Ils étaient partis enseigner le français en Libye et se sont retrouvés coincés dans le pays sans visa pour pouvoir en partir. Certains ont démissionné et sont parvenus à quitter la Libye fin décembre en passant par la Tunisie. Les autres ont été rapatriés par avion militaire ces derniers jours. Récit d'une aventure libyenne où Kafka règne en maître.
Lire la suite de l’article


Poursuivi pour avoir manifesté
Manifester contre les suppressions de postes dans l’éducation devant des affiches que l’on a préalablement collées sur un mur, ça peut coûter cher. Sylvian Mary, secrétaire de la FSU, la première fédération de l’éducation pour le Calvados, vient de l’apprendre à ses dépens.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 28/02/11



Pécresse en croisade contre l'alcoolisme étudiant
La rectrice de Poitiers lui remet, jeudi matin, un rapport. Désormais, l'annonce de chaque fête pourrait être déposée en préfecture.
Lire la suite de l’article


Procès du principal accusé d'avoir inventé son agression
Hospitalisé fin 2007 pour une blessure à l'arme blanche, il est soupçonné de s'être lui-même poignardé. Le parquet a requis six mois de prison avec sursis, pour «dénonciation mensongère d'un crime».
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde.fr (certains articles payants) du 28/02/11



Triplons notre capacité d'accueil ! par Pierre Tapie
Dans la compétition que la mondialisation a exacerbée entre les économies, émerge un espace d'importance croissante : celui de l'influence respective des pays, selon leur capacité à attirer les futures élites mondiales pour y étudier.
A long terme, les lieux d'études choisis par ces étudiants fondent une influence culturelle, dont les conséquences économiques peuvent être considérables. Quand on connaît les entreprises d'un pays, qu'on a pu en découvrir les compétences et y tisser des réseaux relationnels, au retour on pensera naturellement à ces entreprises comme fournisseurs, à ces relations personnelles comme experts. Le temps des études est fondateur de la vie adulte ; des amitiés s'y nouent, des valeurs et des représentations du monde s'y cristallisent : des étudiants qui ont séjourné deux ou trois ans dans un pays étranger en deviennent des ambassadeurs à vie.
Lire la suite de l’article


Une demande explosive
Le nombre d'étudiants dans le monde est passé de 100 à 140 millions entre 2000 et 2007 ; 200 millions sont attendus en 2015. En 2004, la Chine est devenue le premier pays par le nombre d'étudiants. En Afrique, en Amérique du Sud, au Moyen-Orient, les pays en émergence connaissent des évolutions très rapides de leur nombre d'étudiants.
Lire la suite de l’article


L'échec en première année de médecine n'est pas jugulé
En ce début 2011, on mesure les premiers effets de la réforme de la première année des études de médecine qui vise à réduire un taux d'échec important, puisqu'il s'élève à plus de 80 %. Depuis la rentrée 2010-2011, les étudiants peuvent préparer, à partir d'un tronc commun, jusqu'à quatre concours différents : médecine, odontologie, pharmacie, maïeutique. Surtout, ils peuvent se réorienter dès la fin du premier semestre, à l'issue des premiers examens, si leurs notes sont trop basses.
Lire la suite de l’article


Où étudient les filles?
Si 55% des étudiants sont des étudiantes la féminisation des filières d’enseignement supérieur reste très inégale. Ainsi, les femmes sont majoritaires à l’université avec plus de 59% des effectifs toutes filières confondues mais ne sont qu’un peu plus de 40% dans les IUT, un peu moins de 43% en classes préparatoires et un peu plus d’un quart dans les écoles d’ingénieurs. Où leur nombre est même en baisse puisqu’elles étaient 26,6% en 2009. En BTS, elles représentent un plus de la moitié des effectifs mais sont largement plus nombreuses dans les services (69%) que dans la production (41%). A l’université si c’est en langues (75%) qu’elles atteignent la proportion la plus importante, elles sont également les plus nombreuses dans les disciplines les plus prestigieuses que sont la médecine-odontologie et le droit (près de 65%) alors qu’elles sont très minoritaires en sciences fondamentales (30%)
Lire la suite de l’article


Les mesures de Pécresse contre l'alcoolisme étudiant ne font pas l'unanimité
Valérie Pécresse part en guerre contre l'alcoolisme étudiant. La ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche a annoncé, jeudi 24 février, des mesures pour mieux encadrer les week-ends d'intégration et soirées étudiantes. Le but est d'éviter plusieurs accidents récurrents lors des week-ends d'intégration : viols, défenestrations, noyades, accidents de voiture, etc.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 28/02/11



Éducation : la France à la remorque par MATTHIEU BRABANT, SECRÉTAIRE ACADÉMIQUE CGT-ÉDUC’ACTION CRÉTEIL, PROFESSEUR DE MATHS-SCIENCES AU LP DENIS-PAPIN À LA COURNEUVE.
Mardi 8 février 2011, soit deux jours avant les grèves dans l’éducation, le Centre d’analyse stratégique, sous la tutelle du premier ministre, a publié un « tableau de bord de l’emploi public » avec la vocation de situer la France dans un ensemble de pays de l’Union européenne et de l’OCDE et l’objectif de prouver que la France est « suradministrée ». C’est tout le contraire qui est démontré !
Lire la suite de l’article


Déboires en vue pour les fêtes étudiantes
Valérie Pécresse veut une loi pour encadrer les week-ends d’intégration et les soirées.
Lire la suite de l’article


LUTTE POUR LES NEUF D’AMIENS
L’arrestation et le placement en rétention de neuf lycéens amiénois mardi dernier (lire l’Humanité du 18 février) continuet d’indigner. La Cimade dénonce « l’enfermement de ces jeunes sur la simple base de tests osseux dont la fiabilité est largement contestée ». Les professeurs du lycée Romain-Rolland ont envoyé une lettre au ministre de l’Éducation nationale pour lui demander sa « bienveillance ». Se disant « désespérés et révoltés de constater ce gâchis pédagogique et humain », ils réclament la libération de leurs élèves : « Leur place est d’abord à l’école avec leurs camarades ».
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 28/02/11



Le Théâtre de Gennevilliers met l’adolescence en scène
Six élèves des classes théâtre du lycée Renoir d’Asnières monteront sur la scène du Théâtre de Gennevilliers à partir de mardi. Thème de la pièce « 16Ans » : l’adolescence.
Lire la suite de l’article


Pécresse veut une loi pour encadrer les week-ends d'intégration
Une déclaration préalable en préfecture et plus de contrôles via une généralisation du "testing"... Voici les deux principaux souhaits de Valérie Pécresse pour mieux encadrer les week-ends d'intégration. La ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche s'est basée sur les recommandations d'un rapport qu'elle avait commandé en septembre dernier et a annoncé, jeudi sur Canal +, vouloir une loi.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
France Soir du 28/02/11



Rien vu...


------------------------------------------------
La Croix du 28/02/11



Une loi pour éviter les drames dans les soirées étudiantes
La ministre de la recherche Valérie Pécresse a annoncé jeudi 24 février de nouvelles mesures pour sécuriser les week-ends d’intégration
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 28/02/11



Lycéens sans-papiers : soutien du PS face à la "politique inhumaine" du gouvernement
Le Parti socialiste a apporté son soutien vendredi à l'initiative du conseil régional de Midi-Pyrénées présidé par Martin Malvy (PS) qui vient d'accorder son "parrainage" à 16 lycéens sans-papiers pour "dénoncer les effets de la politique inhumaine et inefficace du gouvernement".
Lire la suite de l’article


Duflot applaudit au parrainage d'élèves sans-papiers par des élus
La dirigeante écologiste Cécile Duflot a applaudi vendredi à Toulouse au "parrainage" de lycéens sans-papiers par des élus, comme un acte de résistance aux politiques migratoires du gouvernement.
Lire la suite de l’article


Redoublements: pas de généralisation des sanctions décidées dans le Calvados
La décision prise par le Calvados de sanctionner les collèges qui ont beaucoup de redoublants "n'a pas vocation à être généralisée", a assuré jeudi le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel, tout en se disant favorable à une réflexion sur la réduction des redoublements.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 28/02/11



Rien vu...


------------------------------------------------
Rue89 du 28/02/11



Ecole et immigration : le rapport douteux du Haut conseil à l'intégration Par Bernard Girard
Un récent rapport du Haut conseil à l'intégration (HCI) dénonce « l'incapacité de l'école française à intégrer les enfants de l'immigration », un rapport très orienté, tout entier construit autour de stéréotypes, d'allusions plus ou moins douteuses, de contrevérités flagrantes, d'approximations bien peu scientifiques, en particulier dans sa troisième partie intitulée : « L'école aux prises avec des difficultés d'ordre culturel. » Le rapport reflète, outre l'amateurisme de ses auteurs et leur méconnaissance des réalités éducatives, une lourde idéologie sous-jacente.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 28/02/11



Suicide d'enseignants : malaise à l'école
Deux professeurs se sont donné la mort en Basse-Normandie depuis janvier.Le débat sur les conditions de travail est relancé.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 28/02/11



Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 28/02/11


Rien vu...


----------------------------------------
L’Express.fr du 28/02/11



Alcool: "Les étudiants doivent prendre leurs responsabilités"
Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur, a annoncé des pistes pour mieux encadrer les week-ends d'intégration et lutter contre la surconsommation d'alcool par les étudiants.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 28/02/11


Education : ça craque !
D'un peu partout, arrivent au Café des témoignages d'enseignants ou d'établissements qui sont plus qu'en colère. Au delà des suppressions de postes, les premiers symptômes d'une crise ?
Lire la suite de l’article


Chatel : Un comité pour réformer l'enseignement des langues
A l'occasion d'une visite des stages de langues organisés durant les vacances de février, le ministre a vanté le dispositif et annoncé la réunion le 7 mars d'un comité chargé de réformer l'enseignement des langues "sur toute la scolarité".
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 28/02/11


Nous refusons la liquidation des Sciences économiques et sociales
Mediapart publie l'appel d'une dizaine d'associations d'universitaires contre le projet du gouvernement de «refonder» les SES au lycée. Economistes, sociologues ou historiens, ils demandent un moratoire dans l'application du nouveau programme, prévu à la rentrée 2011 pour la classe de première. 

Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Slate.fr du 28/02/11



Rien vu...


----------------------------------------------
ÉducPros du 28/02/11


Orientation des lycéens et des étudiants : Europe 1 et L'Etudiant s'associent le 3 mars 2011 pour une journée spéciale
Collégiens, lycéens, étudiants et parents pourront poser leurs questions en matière d'orientation aux journalistes de l'Etudiant lors d'une journée spéciale "Les Experts Europe 1" le 3 mars 2011, veille du Salon de l'Etudiant de Paris.
Lire la suite de l’article


Bernard Belloc : "C’est une hypocrisie de penser que notre système est uniforme sur le territoire"

A l’occasion de la sortie de leur livre L’Académie au pays du capital, Bernard Belloc, conseiller au cabinet du président de la République pour l’enseignement supérieur et la recherche et Pierre-François Mourier, directeur général adjoint du Centre d’analyse stratégique (CAS) ont livré leur vision du système universitaire américain, jeudi 24 février 2011, lors d'une rencontre à la Fondapol (Fondation pour l'innovation politique). Se posant la question de savoir si la France pourrait, en la matière, s’inspirer des Etats-Unis.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------
VousNousIls du 28/02/11



IDF: la Fidl appelle les lycéens à manifester jeudi dans deux départements
La Fidl appelle les lycéens à manifester jeudi à Pontoise (Val-d'Oise) et à Meaux et Melun (Seine-et-Marne) pour protester contre les suppressions de postes dans l'Education à la rentrée prochaine et la "dévalorisation" de certaines filières, a-t-on appris vendredi auprès de la Fidl.
Lire la suite de l’article


Paris veut mettre en lumière ses campus universitaires du Quartier latin
La mairie de Paris projette de créer un campus "grand Quartier latin" en faisant appel à des architectes et urbanistes pour valoriser et mieux relier entre elles les grandes universités, à tra­vers des aménagements urbains, une nouvelle signalétique et le numérique.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

mercredi, février 23, 2011

Revue de presse du mercredi 23 février 2011



Formation : réforme de la réforme ? - Le redoublement : une spécialité française – Bonus-Malus - la grande tricherie –


Formation : réforme de la réforme ?
On a déjà évoqué ce sujet de la réforme de la formation à plusieurs reprises dans cette chronique à la suite des propos de Nicolas Sarkozy lors d’une cérémonie des vœux. Comme ce discours n’était pas très explicite, on s’est donc livré à un travail d’exégèse. Y aura t-il uniquement des aménagements cosmétiques ou une vraie “réforme de la réforme”. Le ministre, dans ses déclarations, penchait pour la première interprétation, mais d’autres allait plus loin. On se souvient par exemple des propositions du recteur de Versailles, Alain Boissinot, qui évoquait des évolutions plus nettes de la formation.
Pour Gilles Baillat, président de la CDIUFM (conférence des directeurs d’IUFM) interrogé par le site VousNousIls.fr pas de doute, la réforme de la réforme a commencé. “Les propos du président de la République représentent pour nous la reconnaissance officielle que la mise en place de la réforme ne se passe pas comme souhaité et que des éléments de blocage sont apparus. Ce que le chef de l'État appelle la formation pratique renvoie pour nous à la professionnalisation, liée à l'existence de stages, mais aussi à la manière dont ces stages sont articulés avec le reste de la formation. Ce n'est pas seulement en faisant effectuer des vacations aux étudiants que l'on va les trans­former en enseignants. C'est un peu plus compliqué que cela. Mais, pour nous, la déclaration de Nicolas Sarkozy annonce en effet clairement la réouverture du chantier. ”. Il propose dans ce contexte nouveau de travailler sur plusieurs pistes mais qui reposent toutes sur un retour de l’alternance mais qui pourraient se situer soit en M1 et M2 ou juste dans une deuxième année de Master mais qui serait dédoublée.
Ces propositions, on les retrouve aussi dans la synthèse sur ce sujet complexe proposée par Luc Cédelle dans Le Monde (texte accessible uniquement aux abonnés) . Pour “réformer la réforme”, la principale piste suivie est donc celle du renforcement des stages effectués avant le concours par les étudiants en master qui se destinent à l'enseignement. Mais, comme tout est lié, cela supposerait aussi une redéfinition de la place des concours. On pourrait placer celui ci en fin de 1ère année de Master (M1) au lieu de début de 2ème année (M2). Ce système aboutirait de fait à un système de “pré-recrutement” puisque seuls les étudiants admissibles accèderaient à l’alternance.
L’article de Cédelle l’évoque peu mais on peut rajouter aussi qu’il ne suffit pas de changer la date du concours, il faudrait aussi en modifier le contenu. Actuellement les concours prévus (dans le 2nd degré) ne laissent aucune place à la pédagogie et très peu à la didactique. Si l’on veut que le concours agisse sur la formation en amont, il est nécessaire que la dimension “métier” soit plus présente dans des concours qui sont pour l’instant construits uniquement sur l’accumulation des connaissances. Certes indispensables mais pas suffisantes pour faire un enseignant. Car, faut-il le rappeler : enseigner est un métier qui s’apprend…

Le redoublement : une spécialité française
Le Figaro consacre un dossier au redoublement. Le quotidien s’appuie sur une étude européenne (Eurydice) proposant une étude comparative de cette pratique dans différents pays d’Europe.
En France, ce sont 23,5% des élèves de 15 ans qui ont redoublé au moins une fois au collège. Ce qui nous place juste derrière la Belgique et l'Espagne en tête de ce classement. Au niveau de l'école primaire, la France affiche 17,8% de taux de redoublement quand la Grèce est à 2% ou l'Autriche à 4,9%.A noter que si la statistique s'applique à l'ensemble de la scolarité, c'est un élève sur deux en France qui aura redoublé. Le passage automatique n'existe que dans un petit nombre de pays: l'Islande, la Norvège, la Bulgarie, le Liechtenstein et le Royaume-Uni. Les autres tentent pour la plupart de limiter le redoublement par divers moyens. L’étude dénombre cinq à six pays adeptes d'un fort redoublement, en Belgique, en Espagne, en France, au Luxembourg, aux Pays-Bas et au Portugal «la conception selon laquelle répéter une année est bénéfique pour les apprentissages de l'élève reste très présente», observe l'étude qui souligne aussi que cette vision est partagée par le corps enseignant, la communauté scolaire et les parents eux-mêmes.
Pourtant le débat sur le redoublement n'est pas neuf. Selon les différentes enquêtes Pisa, qui mesurent les performances des élèves de quinze ans, les pays qui affichent les meilleures performances sont aussi ceux qui l'ont fortement réduit. De l'Institut Montaigne à la Cour des comptes, tous les rapports convergent. «90% des enfants qui redoublent en CP n'ont plus aucune perspective scolaire. Aucun autre système scolaire ne pose aussitôt les bases de l'inégalité sociale et de la désespérance», dénonçait récemment Laurent Bigorne, de l'Institut Montaigne.
Un autre article de ce même dossier évoque quelques pistes pour éviter le redoublement. On évoque par exemple les classes multi-âges pour raisonner véritablement en cycles. Beaucoup d’autres initiatives tournent autour de l’idée de remédiation et d’accompagnement des élèves. Ce qui suppose des petits effectifs mais aussi des enseignants mieux formés pour proposer une pédagogie réellement différenciée rappelé dans cet article Claude Seibel. Pour l’ancien directeur du service des statistiques au ministère de l’éducation nationale : “ les enseignants doivent apprendre au cours de leur formation à faire face à l'hétérogénéité des niveaux et à changer leur regard sur les élèves. De nombreux enseignants pensent en effet que la réussite pour tous n'est pas possible»

Bonus-malus.
Faire baisser le redoublement c’est bien. Mais il y a des méthodes utilisées complètement contre-productives. Selon Ouest-France, dans le Calvados, l’inspecteur d’académie (IA) utilise des moyens radicaux .
Il s’agit en fait d’un système de bonus-malus appliqué aux établissements : + de redoublants = moins d'heures. - de redoublants = + d'heures. Interrogé par l’Humanité qui relate aussi cette initiative, l’IA explique “Jusqu'alors, plus vous limitiez les redoublements, plus vous étiez pénalisés, les redoublements augmentant artificiellement les effectifs. Il s'agit donc de récupérer des heures qui, d'une certaine manière, sont dues ”. Mais l’effet pervers relevé par plusieurs observateurs c’est que le malus peut entrainer mécaniquement la disparition de certains dispositifs de prise en charge individuelle des élèves.
Une méthode qui rappelle un peu le Gosplan des économies planifiées du siècle dernier et qui risque d’être porteuse de plus d’effets pervers que d’effets positifs…

la grande tricherie
Dans l’actualité éducative de cette semaine, il faut signaler la tribune de Sylvain Grandserre sur le site du Café Pédagogique. Dans ce texte intitulé “La plus grande tricherie de l'histoire de l'éducation nationale ! ”, le “maître d’école (comme il aime à se qualifier) revient sur les évaluations de CM2.
Pour lui, celles-ci ont été initialement mises en place pour “attribuer un taux de réussite à chaque école pour l'avènement d'un grand marché scolaire vers lequel nous avançons ”. Mais cela s’est encore compliqué cette année avec la ”triche” qui s’est répandue. Et il énumère : “-des parents qui surfent sur le net pour découvrir en avant-première le contenu des livrets afin de faire réussir au mieux leurs progénitures. Des enfants qui se retrouvent contraints au bachotage de dernière minute chez eux ou en classe. Des enseignants qui, par crainte d'être mal jugés, contournent les contraintes : révisions ciblées en classe et à la maison, première chance au brouillon avant remise au propre, temps imparti totalement dépassé, aides interdites pourtant apportées, lecture à voix haute du texte de compréhension de lecture, solutions écrites au tableau sous forme de QCM, correction gomme à la main pour changer la réponse, ”.
Et il s’insurge : ces tricheurs n’ont pas été inquiétés. “Non, les seuls à avoir eu du souci sont ceux qui en tout honnêteté et transparence ont refusé, parfois avec le soutien de parents courageux, de participer à cette immense mascarade.”. Il plaide donc pour que ceux qui s’y sont opposé ne soient pas sanctionnés.


Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 23/02/11(certains articles payants)


La phrase
«Il faut sortir de cette logique où, depuis vingt-cinq ans, on nous explique, quand il y a des problèmes à l’Education nationale, qu’il faut rajouter des postes et des moyens.» Luc Chatel, ministre de l’Education nationale, lundi soir en Guadeloupe, où 155 postes d’enseignants vont être supprimés à la prochaine rentrée
Lire la suite de l’article


Chiffre. 15 %
C’est le taux de scolarisation des enfants de moins de 3 ans à la rentrée 2009 contre 35 % à la rentrée 2000, selon le Haut Conseil de la famille, un organisme sous la présidence du Premier ministre.
Lire la suite de l’article


En Tunisie, la révolution fait école
En Tunisie, certains ont encore du mal à se faire à la révolution. Prenez les directeurs d’école. Sous Ben Ali, il fallait être membre du parti au pouvoir, le RCD (le Rassemblement constitutionnel démocratique), ne jamais avoir fait grève ni s’être signalé par de quelconques critiques et, enfin, relayer les mots d’ordre officiels. Le proviseur dépendait du «délégué local», lui-même dépendant du gouverneur régional, relais du gouvernement, donc du président.
Lire la suite de l’article


Appel des 47: «Pourquoi je renvoie mes palmes académiques»
Rendre ses palmes académiques est un acte symbolique. Cette décoration est la plus ancienne des distinctions décernées. Elle est destinée à honorer les mérites des personnels de l'Education nationale. Michel Ascher, proviseur dans un lycée de Lille aujourd'hui à la retraite, est le premier à l'avoir renvoyée à Luc Chatel.
Lire la suite de l’article


Suspendu pour un «Casse-toi pauvre con»
Un enseignant du lycée français au Caire, qui était descendu sur la place Tahrir le 1er février avec une banderole «casse-toi pauvre con» destinée au président Moubarak, a été rapatrié en France et suspendu, selon Télérama.fr.
Lire la suite de l’article


L'Etat condamné à indemniser un enfant victime de violences dans une école
L’Etat a été condamné à indemniser un enfant victime de violences dans une école primaire de l’Hérault, dont les parents reprochaient à des enseignants leur inaction, a-t-on appris jeudi auprès de leur avocat, confirmant des informations de presse.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 23/02/11


Le redoublement scolaire de plus en plus contesté
La France serait championne de cette pratique du système éducatif, qui s'expliquerait surtout par des raisons culturelles.
Lire la suite de l’article


École : des initiatives pour gérer les élèves à la traîne
Un certain nombre de systèmes alternatifs au redoublement, comme l'accompagnement éducatif au collège ou le soutien scolaire en primaire, sont mis en place depuis quelques années.
Lire la suite de l’article


Le redoublement divise experts et parents
Cher, inefficace… Certains spécialistes de l'éducation le condamnent sans vraiment proposer d'alternative.
Lire la suite de l’article


Des collèges qui ont trop de redoublants sanctionnés
Dans le Calvados, les établissements les moins performants pourraient perdre des crédits d'heures.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
Le Monde.fr (certains articles payants) du 23/02/11



Dans le Calvados, un malus sera appliqué aux collèges qui font trop redoubler
"Bonus-malus". L'inspecteur d'académie du Calvados rejette l'expression, mais elle a le mérite d'être claire. Pour répartir les moyens de 2011-2012 entre les collèges du département, Jean-Charles Huchet a décidé de tenir compte des redoublements. Les établissements qui en abusent seront pénalisés : ils perdront jusqu'à dix heures de dotation annuelle. Ceux qui, au contraire, l'évitent recevront un "bonus" de six heures maximum.
Lire la suite de l’article


En philo, êtes-vous plutôt Simpsons ou Star Trek ?
Logique, épistémologie, histoire de la philosophie, éthique… Ces cours de philosophie, vous connaissez. Aux Etats-Unis, à côté de ces cours classiques, s’invitent des cours un peu plus étranges…
Lire la suite de l’article


Des propositions pour remettre en chantier la formation des enseignants (édition abonnés)
Entrée en vigueur depuis la rentrée 2010, la réforme de la formation des enseignants devra, d'une façon ou d'une autre, être modifiée. Les lauréats des concours d'enseignement sont désormais privés de l'année transitoire de formation en alternance qu'ils effectuaient sous la responsabilité des instituts universitaires de formation des maîtres (IUFM). Mais placer directement ces débutants devant les élèves, à l'usage, ne satisfait personne.
Lire la suite de l’article


"Je patauge, mais personne ne trouve ça anormal" (édition abonnés)
Dans Le Monde daté du 9 octobre 2010, elle racontait les difficultés d'une rentrée sans formation préalable. Les programmes iniques, les élèves qui s'agitent, les parents qui critiquent. Six mois plus tard, rien n'a vraiment changé pour la jeune professeure stagiaire, que nous appellerons Louise pour ne pas mettre en danger sa titularisation.
Lire la suite de l’article


Différentes fonctions du projet pédagogique en zone de turbulence
Il y a des veilles des vacances plus joyeuses. Jeudi 10 février, dans l’atelier d’électrotechnique du lycée Romain Rolland, la proviseur et son adjoint ont interrompu le cours des première BELEEC pour évoquer un « problème de comportement ». Le but de l’intervention était de faire comprendre aux élèves que bien qu’ils soient une « classe à projet » , unique au lycée, ils ne sont pas traités différemment des autres. Il y aura des exclusions temporaires. Le proviseur adjoint a même menacé de confier l’illumination de la cour, cœur du projet, à une autre classe. Le projet pédagogique est devenu un argument majeur lors de ces « mises au point » disciplinaires.
Lire la suite de l’article


Ouverture sociale dans l’enseignement supérieur: que d’efforts encore à faire
Les chiffres de l’Observatoire de la vie étudiante dans son édition 2011 de son rapport sur la part des enfants de « cadres et professions intellectuelles supérieures » dans les différentes filières sont sans appel : ils trustent 52% des places en management et 49% en santé, les deux filières les plus difficiles d’accès pour les élèves issus de familles modestes, alors qu’ils ne représentent que 8,8% de la population. Quant aux enfants d’ouvriers et d’employés, l’enquête de l’OVE pointe qu’ils sont «sous-représentés dans l’ensemble de l’enseignement supérieur et dans tous les types d’études, à l’exception notable des STS et des IFSI (NDLR: formations d’infirmiers) où ils représentent respectivement 44% et 42% des effectifs».
Lire la suite de l’article


Maman, tu peux me prêter ta crème antirides ?
Son nom, GeoGirl, annonce la couleur. Le numéro un mondial de la grande distribution, l'américain Wal-Mart, s'apprête à lancer, fin février, une ligne de cosmétiques pour les petites filles âgées de 8 à 12 ans. Mascaras, rouges à lèvres, fards à paupières, crèmes nettoyantes, mais aussi antioxydantes censées empêcher le vieillissement de la peau : la ligne comporte 69 produits qui se veulent tous naturels (camomille, lavande, calendula, etc.), sans paraben et sans phtalates, pour séduire les mamans soucieuses de la santé de leurs enfants.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 23/02/11



Calvados : un "malus" pour les mauvais collèges
Les collèges du Calvados qui ont beaucoup de redoublants se voient attribuer moins d'heures d'enseignement pour la rentrée 2011 que les autres, afin de les inciter à réduire le nombre de redoublements, a-t-on appris lundi auprès de l'inspecteur d'académie.
Lire la suite de l’article


Financement des collèges : le désengagement de l’État
Le 17 octobre, l’assemblée départementale de la Seine-Saint-Denis a voté un plan exceptionnel d’investissement pour les collèges, mais près de la moitié (construction de 6 nouveaux collèges et 5 reconstructions) est envisagée en partenariat public-privé, pour 324 millions d’euros.
Lire la suite de l’article


Azur et Asmar : la berceuse qui réveille les chauvins
Une enseignante voulait apprendre une chanson franco-arabe à ses élèves. Certains parents crient à l'invasion.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 23/02/11



Rien vu...


----------------------------------------------------
France Soir du 23/02/11




Au pays de Candy ... les enfants ne s'ennuient pas
Le Salon de l'agriculture est l'occasion pour les enfants de découvrir une multitude d'animations autour des animaux. Mais cette année la star du salon, c'est Candy, la vache de race vosgienne de Thomas. FranceSoir.fr est allé se promener dans les allées pour recueillir les réactions de nos chers bambins.
Lire la suite de l’article


Séjours linguistiques : Faites les bons choix
Mission à l'étranger, visa vacances-travail, service civique international : les alternatives aux coûteux séjours linguistiques sont nombreuses.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 23/02/11



Au Portugal, les écoles privées redoutent la fin des subventions
Alors que le budget de rigueur au Portugal diminue l’aide financière aux écoles privées, des collectifs de parents, soutenus par l’église, demandent que soit garanti le libre choix de l’enseignement
Lire la suite de l’article


Choisir le bon séjour linguistique pour son enfant
Chaque année, des milliers de jeunes partent à l’étranger améliorer leur niveau de langue. Un voyage à bien préparer pour éviter les mauvaises surprises.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 23/02/11



Les chambres de commerce plaident pour le développement de l'apprentissage dans les lycées professionnels
Près de 38.000 apprentis effectuent actuellement leur scolarité dans un lycée professionnel. Un nombre insuffisant, selon l'ACFCI. Le gouvernement reste prudent car le sujet est sensible politiquement.
Lire la suite de l’article


La bonne résistance de l'apprentissage
Alors que le gouvernement prépare pour le mois prochain des mesures visant à relancer l'alternance, c'est un bilan qui fait figure d'état des lieux avant réforme. En 2010, 435.400 entrées dans des dispositifs d'apprentissage ou de professionnalisation ont été recensées, selon les dernières statistiques que vient de publier le ministère du Travail. C'est peu ou prou le niveau qui avait été atteint en 2009. La crise n'a donc pas provoqué l'effondrement tant craint. Mais on reste en deçà du record de 2008. Si ce niveau avait été conservé, quelque 42.000 jeunes de plus auraient pu entrer dans le circuit l'an dernier. L'adaptation du système éducatif pourrait être un des sujets clefs de la réforme en préparation pour doper l'apprentissage. L'Assemblee permanente des chambres de commerce veut convertir les lycées professionnels à l'alternance
Lire la suite de l’article


Les effectifs de l'alternance se sont stabilisés en 2010
En 2010, le ministère du Travail a enregistré 435.400 entrées en apprentissage ou en contrat de professionnalisation, soit peu ou prou le même niveau qu'en 2009. Il aura manqué plus de 40.000 contrats pour retrouver le record de la fin de 2008.
Lire la suite de l’article


Obama souligne l'importance de l'éducation et de la formation
Le président américain Barack Obama a insisté samedi sur l'importance qu'il y a à améliorer l'enseignement et la formation, particulièrement en mathématiques et sciences, comme moyen pour maintenir à l'avenir la compétitivité de l'Amérique.

Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 23/02/11



Rien vu...


------------------------------------------------
Rue89 du 23/02/11



L'université ouvre (enfin) ses portes aux lycéens désorientés
Ils sont à l'heure. Un peu en avance, même : 8h24, alors qu'on est en plein milieu des vacances de février. Le hall de l'université de Cergy-Pontoise est chargé d'élèves de seconde, environ cent qui attendent la distribution de boissons chaudes.
Ils squattent par petits groupes ou seuls avec leur lecteur mp3 (quelques jours, c'est parfois un peu juste pour se faire des amis).
La semaine du 14 février, ces lycéens qualifiés de « volontaires » ou « courageux » et qui habitent dans les alentours du campus de Neuville-sur-Oise, ont participé à une « université d'hiver ». Slogan : « L'université, c'est pas compliqué. » Quatre jours entre colonie de vacances et journées portes ouvertes, pour que lycéens et faculté fassent connaissance, et plus si affinités.
Le matin, ils participent à des SPM, savoir-parcours-métiers. L'après-midi, un goût de vacances : accrobranche sur la base de loisirs ou ateliers création. « Et tout ça, gratis », dit l'un d'eux.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 23/02/11



Le coup de colère des proviseurs et principaux
Nantes - Ils ont manifesté devant le rectorat, hier. Réduction des moyens, réformes impossibles à mettre en place, injonctions ministérielles : la coupe des responsables de collèges et lycées est pleine.
Lire la suite de l’article


Trop de redoublants : moins d'heures à la rentrée
Dans le Calvados, on « sucre » des heures de cours aux collèges où l'on fait davantage redoubler.Incitation pédagogique ou autre manière de supprimer des postes ?
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 23/02/11



Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 23/02/11


Rien vu...


----------------------------------------
L’Express.fr du 23/02/11


47 Palmes académiques rendues à l'Education nationale
Enseignants, proviseurs, inspecteurs appellent à renvoyer la "décoration violette" au ministère pour protester contre la politique du gouvernement en matière d'éducation.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 23/02/11



Une proposition de loi propose de créer l’Ecole du socle commun
Frédéric Reiss et Jacques Grosperrin proposent dans une proposition de loi d’expérimenter des « établissements publics du socle commun ». Ces structures sont-elles susceptibles de porter les idées du socle commun de connaissances et compétences ?
Lire la suite de l’article


Le Café mensuel de février entre débats et réalisations
Le nouveau Café mensuel revient sur les débats politiques sur l’Ecole. Il montre aussi, dans chaque discipline, les réalisations des enseignants.
Lire la suite de l’article


La plus grande tricherie de l'histoire de l'éducation nationale !
La grande tricherie pour Sylvain Grandserre, professeur des écoles et auteur de « Lettre ouverte au ministre de l’éducation nationale », ce sont les évaluations de CM2. Il plaide pour que ceux qui s’y sont opposé ne soient pas sanctionnés.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 23/02/11


Rien vu...


----------------------------------------------
Slate.fr du 23/02/11



Rien vu...


----------------------------------------------
ÉducPros du 23/02/11


À Strasbourg, l’école doctorale « Vie et santé » joue aux Experts avec les terminales S
Pour redorer le blason des sciences de la vie auprès des lycéens, l’école doctorale « Vie et santé » de l’Université de Strasbourg (UdS) organise des travaux pratiques à la manière de la série américaine Les Experts. Lancée il y a trois ans, l’opération « OpenLab » devrait toucher cette année la quasi-totalité des terminales S option SVT en Alsace, soit 1.200 élèves.
Lire la suite de l’article


Ce que propose l’UNEF pour la nouvelle licence
Près de 1,5 million de jeunes (60 %) étudient à l’université en France, dont 850.000 en cursus licence. Parmi ces étudiants, la moitié échoue en première année et chaque année 17 % sortent sans qualification.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------
VousNousIls du 23/02/11



Luc Chatel en Martinique dans un climat social tendu
Le ministre de l'Education nationale Luc Chatel a poursuivi mardi son déplacement aux Antilles en Martinique, où l'académie annonce 239 suppressions de postes pour la rentrée prochaine, en prenant le soin d'éviter de croiser un cortège de manifestants réunis en intersyndicale.
Lire la suite de l’article


Gilles Baillat : « Le chantier de la formation des enseignants est rouvert »
Des voix de plus en plus nombreuses s'élèvent pour admettre les lacunes de la réforme de la formation des enseignants. Dernière en date, celle du président de la République qui vient d'annoncer son intention de recevoir les organisations enseignantes à ce sujet. Pour Gilles Baillat, président de la CDIUFM, la réforme de la réforme a commencé.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

mercredi, février 16, 2011

Revue de presse du mercredi 16 février 2011

Le rapport qui tombe à pic (suite) - Ras les palmes – Deux proviseurs - ساب سغير يسير كبير-


Le rapport qui tombe à pic (suite)
Le rapport “qui tombe à pic”, comme nous le qualifions la semaine dernière continue à faire des vagues. Tous les journaux ont repris cette information développée dans un rapport du Centre d’Analyse Stratégique (CAS) : la France a un taux d’encadrement de seulement 6,1 pour 100 élèves-étudiants. Si l’encadrement dans le secondaire est dans la médiane de l’OCDE, la proportion de professeurs en primaire et à l'université est nettement insuffisante. Pour rentrer dans le détail des comparaisons, la France est donc bonne dernière parmi les pays de l’OCDE, loin derrière la Suède, connue pour son fort taux de fonctionnaires, mais aussi très en dessous de la Grèce ou du Portugal, où le taux d'encadrement monte à 9 professeurs pour 100 élèves ou étudiants.
Comme nous l’évoquions précédemment, cette analyse contredit fortement le discours officiel destiné à justifier les suppressions de postes et le non remplacement d’un fonctionnaire sur deux. Et évidemment, il entraine des réactions syndicales ou associatives. D’autant plus que l’année prochaine va voir l’arrivée d’élèves supplémentaires.
"Que va faire le gouvernement face à l'arrivée de 40 000 élèves supplémentaires en 6ème cette année ? Supprimer des postes !" La FCPE s’indigne "Ce rapport ne fait que mettre en lumière ce qui est pour la FCPE une évidence depuis longtemps : les suppressions de postes dans l’Education nationale n’obéissent pas à la démographie ni à la nécessité de réduire un budget qui serait surdimensionné mais à une volonté idéologique de casser l’Ecole publique, en la dénigrant et en supprimant ses moyens de fonctionnement".

Ras les palmes
"Nous constatons aujourd'hui, avec une infinie tristesse, que l'éducation nationale souffre de plus en plus d'une politique où la logique comptable et la notion de rendement ont pris le pas sur toute réflexion pédagogique et sociale." Dans une lettre au ministre de l'éducation nationale, qui doit être rendue publique mercredi 16 février par Charlie Hebdo, 47 titulaires des Palmes académiques annoncent qu'ils renvoient à Luc Chatel cette décoration pour protester contre les suppressions de postes et la politique d'éducation menée par le gouvernement. Parmi eux, des proviseurs, des enseignants, des inspecteurs, et d'autres personnels de l'éducation nationale, tous promus dans l'ordre des Palmes académiques pour leurs compétences et leur dévouement au service de l'éducation.
Dans l'appel "Ras les palmes !", les signataires dénoncent "la longue liste des mesures qui vont contre l'école" : "la suppression, cette année encore, de 16 000 postes qui s'ajoutent aux 50 000 de ces trois dernières années ; la suppression de la formation des enseignants (IUFM) ; la suppression de la carte scolaire ; la remise en cause de la scolarisation des moins de trois ans ; les primes aux recteurs, etc." . Les titulaires des Palmes estiment que "l'école que nous avons aimée et construite est progressivement désorganisée, dégradée et disparaît". "Accepter les Palmes académiques, c'est aussi cautionner une orientation politique : nous récusons énergiquement celle que vous mettez en place", concluent les signataires.
Luc Chatel s’est fâché tout rouge et il s’exclame : “Je refuse qu'on instrumentalise un ordre républicain aussi ancien (...). C'est un comportement qui n'est pas très digne vis-à-vis des dizaines de milliers de nos concitoyens dont on a reconnu le mérite ”. Ce à quoi lui répond Michel Ascher, proviseur à la retraite et initiateur de l’appel : “Luc Chatel ne peut pas parler de dignité. Quand on appartient à un gouvernement qui a remis la légion d'honneur à Jacques Servier, qui se fait transporter dans des avions par des proches d'un dictateur, on ne peut pas utiliser ce terme. En ce qui concerne les fins partisanes, je suis presque d'accord avec lui. On est évidemment partisans d'un autre système que celui qu'il propose !
Juste une question (idiote) : pourquoi rendre les palmes alors que l’éducation nationale coule…

Deux proviseurs
Je ne sais pas s’ils ont les palmes mais en tout cas ils ne mâchent pas leurs mots. L’un, Yves Rollin, est proviseur dans les quartiers favorisés du sud de Marseille ; l’autre, Olivier Briard, dans la zone la plus populaire de la deuxième ville de France. Ils confrontent leur expérience respective aux grands enjeux posés à l’éducation nationale dans L’Humanité.
Leur avis sur le climat dans l’ Éducation Nationale est assez désabusé. Pour Yves Rollin, aujourd’hui “ il y a, dans l’éducation nationale, une forme de désenchantement qui est à la source, peut-être, d’un doute généralisé. ”. Pour Olivier Briard, “le discours sur la méritocratie lié au travail et à l’effort tombe à plat. […] nous n’avons plus besoin d’un ascenseur social mais d’un monte-charge social.”. Sur l’éternelle question du niveau, leurs avis se rejoignent “On peut toujours pleurer sur le niveau qui baisse. En tout état de cause, il est ce qu’il est lorsque nous accueillons les élèves. 5…] Il y a perception de baisse de niveau parce qu’il y a une hétérogénéité qui est très, très importante.” selon Olivier Briard. Pour Yves Rollin, “Les connaissances, les exigences ont complètement changé. Il ne sert à rien de comparer. À l’extérieur de l’école, les jeunes acquièrent des compétences et des connaissances que l’école ne maîtrise plus. […] Ce qui est en jeu, c’est plus la question de la baisse de conception de la citoyenneté et du travail. Nous vivons dans une société qui explose les gamins. Ils sont sollicités par trop de choses et la révolution technologique n’est pas encore assez maîtrisée. Elle fait des dégâts. De plus en plus d’élèves sont détournés de l’apprentissage classique. ”. Ils évoquent aussi la “culture jeune” “Ils sont ados, habitués à s’exprimer avec de la violence. Comme le dit Adb Al Malik dans sa chanson, quand il rencontrait ses potes, ils passaient vingt minutes à s’insulter, tout ça pour dire qu’ils s’aimaient.
Nous sommes face à des élèves qui n’ont pas les codes. La façon de s’exprimer, la façon d’être, tout de suite, dans l’agressivité, dans la réactivité pose des problèmes.
” (Olivier Briard). Pour Yves Rollin : “notre société a peur de ses jeunes. Il s’agit surtout d’une crise du lien que l’on retrouve dans la famille comme à l’école.

ساب سغير يسير كبير
Dans la série inépuisable “nous vivons une époque formidable (mais affligeante)”, voici un autre épisode qui nous est narré par le blog Big Browser hébergé par le site du Monde
Ca se passe dans la petite commune du Pin, dans le Gard, Certains parents d’élèves d’une classe de CP-CE1 ont critiqué l‘enseignante dans une lettre anonyme pour avoir appris une chanson en français et en arabe à ses élèves. Il s’agit d’une berceuse extraite d‘ Azur et Asnar, film réalisé par Michel Ocelot, qui raconte l’histoire de deux enfants, l’un blond aux yeux bleus et l’autre à la peau foncée.Dans cette lettre (anonyme) on trouve notamment le passage suivant : “Nous parents, à l’heure où certaines catégories d’individus sifflent La Marseillaise, nous posons la question : “Pourquoi ne pas, plutôt que des chants arabes, enseigner notre Marseillaise à nos enfants ?”.
et qu’un sang impur abreuve nos sillons ? ….Brrr….

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 16/02/11(certains articles payants)


Appel des 47: «Pourquoi je renvoie mes palmes académiques»
Rendre ses palmes académiques est un acte symbolique. Cette décoration est la plus ancienne des distinctions décernées. Elle est destinée à honorer les mérites des personnels de l'Education nationale. Michel Ascher, proviseur dans un lycée de Lille aujourd'hui à la retraite, est le premier à l'avoir renvoyée à Luc Chatel.
Lire la suite de l’article


Dompter le chahut au bahut
Autorité . Les premières minutes de cours, un vrai calvaire pour de nombreux profs. Un enseignant-chercheur a filmé ces moments cruciaux en vue d’une vidéo destinée à aider les débutants.
Lire la suite de l’article


A Lille, les profs à la tronçonneuse
En haut des marches de l'Opéra de Lille, ils mimaient le massacre à la tronçonneuse de leurs postes. Une référence à la phrase prononcée par la rectrice de Lille, Marie-Jeanne Philippe, en visite au lycée Savary de Wattrelos : «s'il faut être la bûcheronne [des postes ndlr], je le serai». Des tuyaux en carton qu'un prof courageux, lunettes de protection sur le nez, faisait mine de scier, et un tas de sciure étalé sur une bâche. S'agissait pas d'en mettre partout, quand même. En bas des marches, la foule, hilare, scandait des slogans à la gloire de Marie-Jeanne, rebaptisée Calamity Jane, la "tatie flingueuse", sur les pancartes.
Lire la suite de l’article


La France a le taux d'encadrement scolaire le plus faible de l'OCDE
Le nombre d'enseignants pour 100 élèves-étudiants est de seulement 6,1, selon le Centre d'analyse stratégique. La proportion de professeurs en primaire et à l'université est insuffisante.
Lire la suite de l’article


«Les Blancs aussi tchipent, mais c’est pas pareil»
L’homme s’élance, agile, sur la patinoire installée à ciel ouvert devant l’Hôtel de Ville de Paris. Derrière la balustrade, sans patins aux pieds, trois copines ne regardent que lui. «Il est mono, c’est un bon, prévient Hanadi, 14 ans. Il sait faire plein de trucs.» Hanadi, Binta et Aminata sont fascinées par tant d’acrobaties quand un groupe de cinq garçons vient s’accouder près d’elles. Capuches, bousculades, ils font tout pour attirer l’attention. Aminata les dévisage et fait un drôle de bruit avec sa bouche. Sa copine lui envoie illico un coup de coude : «Vas-y, tchipe pas ! Faut jamais baisser le regard mais tchiper, c’est trop grave…» Tchiper ? «C’est une façon de dire "casse-toi",explique Binta. C’est les Africaines qui font ça. Les Blancs aussi tchipent, mais c’est pas pareil».
Lire la suite de l’article


Du botox dès le CM1 : un nouveau créneau
Après le drame de la chirurgie esthétique à outrance chez certaines stars qui donnent l’air d’habiter le musée Grévin, voilà que la chaîne de magasins américaine Wallmart fait encore plus fort dans la mouvance «reste figée à 22 ans» : de la cosmétique antivieillissement pour les 8-12 ans. Geo Girl, nouvelle marque pas encore commercialisée, devrait merveilleusement accompagner le chemin des futures mini-miss vers les podiums et l’hystérie rajeunissante. Produits naturels et antiâge, rouges à lèvres, crèmes… Parce que les rides en CM1, ça craint, tu vois.
Lire la suite de l’article


Sarkozy sur TF1: retour sur une soirée de bobards
Deux heures et demie d’émission, une dizaine de sujets abordés, et bien plus de contre-vérités énoncées. L’intervention de Nicolas Sarkozy sur TF1, jeudi, a été rythmée par une série de gros mensonges et de petites approximations. Revue (non exhaustive).
Lire la suite de l’article


Garros: les écoles d'Auch qui résistent à la RGPP
Les grands mots et les grands titres n'impressionnent que ceux qui veulent bien se laisser impressionner. Le programme national de Révision générale des politiques publiques (RGPP) et un inspecteur de l'Éducation nationale n'auront pas suffi à convaincre les parents d'élèves des écoles du Garros à Auch.
Lire la suite de l’article


SLU relance la polémique sur le budget des universités
Récurrente, la polémique sur le budget universitaire vient de rebondir. Manifestement titillée par l'accusation d'«indécence» lancée par la ministre Valérie Pécresse aux universitaires qui «osent» se plaindre de leurs budget, l'association Sauvons l'Université vient de publier un très long article sur son site web qui revient sur l'ensemble du dossier, avec de nombreux liens vers les différents textes et arguments échangés.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 16/02/11



Les élèves français ont moins de profs que leurs voisins
La France arrive en bas d'un classement des pays de l'OCDE pour son taux d'encadrement des élèves du primaire et du supérieur. Les collèges et lycées s'en sortent mieux.
Lire la suite de l’article


Des stages de langue gratuits pour les lycéens parisiens
L'académie de Paris met en place des sessions de langue vivante pendant les vacances d'hiver.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde.fr (certains articles payants) du 16/02/11



47 titulaires des Palmes académiques rendent leur décoration contre les suppressions de postes
"Nous constatons aujourd'hui, avec une infinie tristesse, que l'éducation nationale souffre de plus en plus d'une politique où la logique comptable et la notion de rendement ont pris le pas sur toute réflexion pédagogique et sociale." Dans une lettre au ministre de l'éducation nationale, qui doit être rendue publique mercredi 16 février par Charlie Hebdo, 47 titulaires des Palmes académiques annoncent qu'ils renvoient à Luc Chatel cette décoration pour protester contre les suppressions de postes et la politique d'éducation menée par le gouvernement. Parmi eux, des proviseurs, des enseignants, des inspecteurs, et d'autres personnels de l'éducation nationale, tous promus dans l'ordre des Palmes académiques pour leurs compétences et leur dévouement au service de l'éducation.
Lire la suite de l’article


La France dernière de l'OCDE pour l'encadrement des élèves
Après la justice, c'est au tour de l'éducation nationale de marquer un recul dans les classements internationaux. Selon une note du Centre d'analyse stratégique (CAS), organisme rattaché à Matignon, notre pays est celui qui possède le plus faible nombre de professeurs par élève parmi les 34 membres de l'OCDE.
Lire la suite de l’article


Oui à l'emploi à vie des enseignants de l'Education nationale ? par Bruno Fabre, professeur des universités en sciences de gestion à l'université de Montpellier-II
Le débat actuellement relancé par certains ministres du gouvernement et responsables politiques sur la pertinence de l'emploi à vie des fonctionnaires dans l'éducation n'est pas nouveau. Il s'inscrit dans le cadre d'une rhétorique culpabilisante savamment entretenue depuis plusieurs années et notamment depuis qu'a été lancée la Révision générale des politiques publiques (RGPP) (2007), qui vise à "rationaliser" l'action de l'Etat et dont l'une des mesures phares consiste à ne pas remplacer un fonctionnaire sur deux partant à la retraite. Outre le fait que ce chiffre apparaît purement comptable et sans relation avec une nécessaire définition préalable du périmètre d'intervention de l'Etat et donc du projet de société souhaité, plusieurs arguments plaident en faveur de l'emploi à vie des fonctionnaires de l'éducation.
Lire la suite de l’article


A Hérouville-Saint-Clair, le collège-lycée expérimental s'alarme des réductions de postes
C'est une référence de l'éducation nationale qui descend dans la rue. Jugeant leur établissement menacé par les suppressions de postes, élèves, professeurs et parents d'élèves du collège-lycée expérimental d'Hérouville-Saint-Clair (Calvados) s'apprêtent à manifester, mercredi 16 février, devant le rectorat de l'académie de Caen. Le lendemain, une délégation doit être reçue par la rectrice, Mme Sarlandie de la Robertie.
Lire la suite de l’article


Aux Olympiades des métiers, 750 jeunes en finale à Paris
Il veut envoyer un signal. Luc Chatel s'est rendu, jeudi 3 février, au Parc des expositions, porte de Versailles à Paris, où commencent les finales nationales des 41e Olympiades des métiers. L'occasion pour le ministre de l'éducation nationale de réaffirmer son soutien aux filières professionnelles, que ses prédécesseurs tentent de revaloriser depuis la création des bacs pros en 1985
Lire la suite de l’article

-
Une professeure mise en cause pour avoir enseigné une berceuse en arabe
La petite commune du Pin, dans le Gard, est le théâtre d’une polémique dont elle se serait sûrement passée. Le quotidien Midi libre rapporte dans son édition du jour que certains parents d’élèves d’une classe de CP-CE1 ont critiqué la professeure dans une lettre anonyme pour avoir appris une chanson en français et en arabe à ses élèves. Il s’agit d’une berceuse extraite d‘ Azur et Asnar, film réalisé par Michel Ocelot, qui raconte l’histoire de deux enfants, l’un blond aux yeux bleus et l’autre à la peau foncée.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------
L’Humanité du 16/02/11



lycées, lycéens et société. Le regard de deux proviseurs de Marseille
L’un, Yves Rollin, officie dans les quartiers favorisés du sud de Marseille ; l’autre, Olivier Briard, dans la zone la plus populaire de la deuxième ville de France. Périer et Saint-Exupéry : un demi-siècle et un gouffre social séparent ces deux établissements. Leurs 
responsables confrontent leur expérience respective aux grands enjeux posés à l’éducation nationale..
Lire la suite de l’article


Les profs refusent la « liquidation totale » de l’école
Premiers visés par les restrictions budgétaires, les établissements défavorisés ont participé, hier, en masse, à la journée de mobilisation contre les suppressions de postes. Exemple en Seine-Saint-Denis.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 16/02/11



Mitry-Mory : le lycée flambant neuf mis à sac
Ce week-end, le lycée Honoré de Balzac, à Mitry-Mory (Seine-et-Marne), a été littéralement mis à sac par des vandales, alors qu’une partie des bâtiments venait juste d’être rénovés et agrandis. Après des mois de travaux, une aile de l’établissement flambant neuve devait ouvrir ses portes aux élèves à la rentrée des vacances d’hiver.
Lire la suite de l’article


A Sarcelles, une école aux portes du camp de Roms
A Sarcelles, des centaines de familles s'entassent dans ce qui pourrait être le plus grand campement de Roms d'Ile-de-France. Coincés entre une voie ferrée et un terrain de sports, les cabanons de fortune se multiplient. Aux portes du bidonville stationnent deux fois par semaine des camions de l'antenne scolaire mobile de l'association de l'aide à la scolarisation des enfants tsiganes (Aset). Des professeurs de l'école du Saint-Rosaire y donnent la classe à une poignée d'enfants Roms, leur apprenant notamment le français.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
France Soir du 16/02/11



Rien vu...


------------------------------------------------
La Croix du 16/02/11



Vivre en famille dans un quartier sensible
Dans certaines cités populaires, les conditions de vie précaires et les incompréhensions entre générations compliquent la tâche éducative de parents soucieux de bien faire
Lire la suite de l’article


L'Education nationale s'essaie au « management »
Depuis son arrivée au ministère de l’éducation nationale, Luc Chatel a tenté d’importer des méthodes de gestion issues du monde de l’entreprise, suscitant autant de méfiance que d’intérêt
Lire la suite de l’article


Les personnels de l'éducation nationale
Près d’un million d’agents
Lire la suite de l’article


A Lille, le casse-tête des remplacements d’enseignants
Malgré un taux de remplacement supérieur à 90 % dans l’académie, les chefs d’établissement doivent jongler pour pallier les absences, faute d’un vivier de remplaçants suffisant
Lire la suite de l’article


Aux Pays-Bas, des professeurs recrutés comme en entreprise
Le gouvernement laisse une large marge de liberté aux établissements pour leurs choix budgétaires et pédagogiques et pour le recrutement du personnel enseignant
Lire la suite de l’article


Les scouts à l’épreuve de M6
Un groupe de 30 Scouts et Guides de France a participé au jury de « Top Chef », l’émission culinaire diffusée lundi soir 14 février sur M6
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 16/02/11



Carte scolaire : une étude s'alarme pour la mixité sociale
Une étude comparative publiée par le ministère del'Education pointe les effets pervers de l'assouplissement de la carte scolaire sur la mixité sociale.
Lire la suite de l’article


Suppressions de postes: 47 personnes renvoient leurs Palmes académiques
Quarante-sept personnes décorées des Palmes académiques, principale distinction de l'Education nationale, ont décidé de les renvoyer, en lançant "L'appel des 47" contre la politique éducative actuelle, dans l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo à paraître mercredi.
Lire la suite de l’article


Chute mortelle d'un collégien qui jouait sur une rampe d'escalier
Un collégien âgé de 13 ans a fait une chute mortelle en jouant sur une rampe d'escalier de son internat, à Brest mardi matin, a-t-on appris auprès des pompiers et de la direction de l'établissement.
Lire la suite de l’article


Les enfants de cadres toujours surreprésentés chez les étudiants
Selon la dernière enquête de l'Observatoire nationale de la vie étudiante, les enfants d'ouvriers ne représentent que 6,6 % des effectifs des écoles de management.
Lire la suite de l’article


En l'absence de remplaçant, le maire de Vénissieux assure la classe
Michèle Picard, maire PCF de Vénissieux (Rhône), a fait la classe mardi à des élèves dont l'enseignante n'était pas remplacée depuis une semaine, pour dénoncer "les absences et les non-remplacements d'enseignants" qui sont "récurrents" dans cette commune située au sud de Lyon.
Lire la suite de l’article


L'enquête Opinionway -Biop sur l'orientation vue par les jeunes bacheliers
C'est entre janvier et mars que s'effectuent les choix décisifs pour les futurs bacheliers de cette année, via la procédure « Admission post-bac ».
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 16/02/11



Chute mortelle d'un collégien qui jouait sur une rampe d'escalier
Un collégien âgé de 13 ans a fait une chute mortelle en jouant sur une rampe d'escalier de son internat, à Brest mardi matin, a-t-on appris auprès des pompiers et de la direction de l'établissement.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 16/02/11



Bougrab a un plan contre le chômage des jeunes : le piston
Agitation inhabituelle mardi soir dans les studios de Fun radio. L'animateur annonce « un événement sur les ondes ». Jeannette Bougrab, la secrétaire d'Etat à la Jeunesse et à la Vie associative, était l'invitée de l'émission « Libre antenne ». Plus d'une heure de discussion pour évoquer les actions menées par le gouvernement en faveur des jeunes.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 16/02/11



Décès d'un collégien ce matin, dans un établissement de Brest
On en sait désormais un peu plus sur les circonstances du décès d'un collégien, ce mardi matin, à Brest.
Lire la suite de l’article


A Lorient, l'écolier tire sur l'oreille de son camarade, qui se déchire
Un garçon de 11 ans, élève de CM2 dans une école primaire privée de Lorient, a eu l’oreille droite en partie déchirée sur environ 6 centimètres par l’un de ses camarades de classe vendredi dernier. Le père de l’enfant blessé, furieux d’avoir récupéré à l’école son fils l’oreille en sang, a porté plainte au commissariat de police pour violences volontaires.
Lire la suite de l’article


Avec le portable, la triche flambe aux examens
Se faire rédiger l'épreuve par un comparse à distance. Consulter son cours stocké en mémoire.Pomper sur Internet la réponse aux questions... C'est si facile avec les téléphones modernes !
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 16/02/11



Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 16/02/11


Education nationale: 47 renvois de Palmes académiques
Avec cet "Appel des 47" lancé dans Charlie Hebdo, professeurs, directeurs d'écoles ou proviseurs de lycées décorés protestent contre les suppressions de postes d'enseignants.
Lire la suite de l’article


La France a le moins de profs par élèves de tous les pays de l'OCDE
La France compte 6,1 enseignants pour 100 élèves ou étudiants. 50.000 postes ont été supprimés entre 2007 et 2010.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 16/02/11


47 Palmes académiques rendues à l'Education nationale
Enseignants, proviseurs, inspecteurs appellent à renvoyer la "décoration violette" au ministère pour protester contre la politique du gouvernement en matière d'éducation.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 16/02/11


Carte scolaire : La DEPP sceptique sur sa suppression
"La liberté de choix et la sélection précoce expliquent deux tiers de la variance entre les pays en matière d’équité scolaire". Etudiant les politiques des pays européens en matière de carte scolaire, une étude de la Depp met les pieds dans le plat.
Lire la suite de l’article


La FCPE appelle à tirer les conclusions du rapport du CAS sur les emplois dans l'éducation
"Que va faire le gouvernement face à l'arrivée de 40 000 élèves supplémentaires en 6ème cette année ? Supprimer des postes !" La FCPE démontre l'inanité de cette politique au regard du récent rapport du Centre d'Analyse Stratégique (voir L'expresso du 14 février). "Ce rapport ne fait que mettre en lumière ce qui est pour la FCPE une évidence depuis longtemps : les suppressions de postes dans l’Education nationale n’obéissent pas à la démographie ni à la nécessité de réduire un budget qui serait surdimensionné mais à une volonté idéologique de casser l’Ecole publique, en la dénigrant et en supprimant ses moyens de fonctionnement".
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 16/02/11


Rien vu...


----------------------------------------------
Slate.fr du 16/02/11



Rien vu...


----------------------------------------------
ÉducPros du 16/02/11


Jean-Baptiste Mauvais (agrégé d’allemand en Seine-Saint-Denis) : « Un service civique obligatoire permettrait d’éduquer les élèves des grandes écoles aux réalités sociales »
À l’heure de l’Année européenne du bénévolat et du volontariat, un agrégé d’allemand propose un service civique obligatoire dans les grandes écoles. Jean-Baptiste Mauvais défend cette idée pour rapprocher les étudiants des grandes écoles des réalités sociales. Cet ancien élève du lycée Henri-IV et de l'ENS de Lyon a choisi d'enseigner dans un dispositif « Nouvelles Chances » en Seine-Saint-Denis (93).
Lire la suite de l’article


Apprentissage en 2009 : plus de filles, plus de tertiaire
La DARES (ministère de l'Emploi) vient de publier une étude consacrée à « L’apprentissage en 2009 ». Après un rapide bilan des chiffres de l’apprentissage, en baisse en 2009 par rapport à 2008, stables en 2010, l’auteur souligne que la baisse des entrées a été plus marquée dans la construction, l’industrie et le commerce, des secteurs pourtant traditionnellement très ouverts à l’apprentissage.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------
VousNousIls du 16/02/11



La FCPE conteste la nécessité des suppressions de postes d'enseignants
La FCPE, première fédération de parents d'élèves, a contesté lundi la nécessité des suppressions de postes d'enseignants, en s'appuyant sur une note du Conseil d'analyse stratégique (CAS) selon laquelle la France a le plus faible taux d'enseignants pour cent élèves de l'OCDE.
Lire la suite de l’article


Cédric Villani : il faut rapprocher monde de la recherche et monde enseignant
Médaillé Fields 2010, directeur de l'Institut Henri Poincaré, Cédric Villani, mathématicien passionné et chaleureux, travaille sur de nouveaux projets. Il nous en parle, après un retour sur son parcours, dans un entretien exclusif.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.



La démocratie a besoin de la presse.

La presse a besoin de lecteurs pour vivre…

Lisez et achetez des journaux !
 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.