vendredi, août 29, 2008

Revue de presse du vendredi 29 août 2008

En dehors de la reprise de cette revue de presse, l’information du jour est évidente : c’est la rentrée…
La rentrée des élèves c’est mardi , celle des profs est lundi mais la rentrée médiatique de l’école est déjà faite depuis le début de cette semaine et plus particulièrement Jeudi avec la conférence de presse du Ministre.
Pratiquement tous les journaux se livrent à un tour d’horizon des points chauds de la rentrée. Le Monde détaille “ce qui change à la rentrée, Le Parisien se demande “Quoi de neuf à la rentrée ?, Les Échos liste les “dossiers sensibles, c’est sur le site de 20 minutes qu’on trouvera le dossier le plus complet.

Un des changements marquants de cette rentrée est la nouvelle organisation du primaire. La suppression du samedi matin s’accompagne de deux heures d’aide personnalisée pour les élèves en difficulté. Sa mise en place est très cahotique et marquée par une grande confusion. Dans beaucoup d’endroits on ne sait toujours pas comment cela sera organisé : le matin, le soir, pendant la pause de midi, le mercredi ?...
l’Association des maires de France (AMF) avait demandé en juillet de repousser d’un an la réforme. Xavier Darcos, dans sa conférence de presse du jeudi 28 vient de leur répondre : débrouillez vous” !. Par ailleurs, le ministre a assuré que «la rentrée se passera tout à fait normalement» et qu’il n’y aurait «pas de chaos» en dépit des 11.200 suppressions de postes en collèges et lycées (au final 44 000 sur les prochaines années). Interrogé sur la revalorisation des enseignants, Xavier Darcos a assuré que son ministère dégageait «tout de suite» 410 millions d’euros, incluant les sommes permettant d’attribuer une prime annuelle d’entrée dans le métier de 1.500 euros aux professeurs tout justes titularisés, une prime annuelle de 500 euros pour chaque enseignant qui ferait trois heures supplémentaires hebdomadaires, une revalorisation des indemnités des directeurs d’école, etc.
La tactique suivie par le ministre s’appuie donc à la fois sur une fermeté sur les suppressions de postes (qui devraient d’ailleurs se poursuivre et s’amplifier l’an prochain) dans un contexte de rigueur budgétaire, mais avec un recours massif aux heures supplémentaires et aux primes ponctuelles qui permettraient de « faire passer la pilule » de la dégradation des conditions de travail et généraliseraient le « travailler plus pour gagner plus ».
Autre caractéristique de cette politique “sarkozyenne”: on avance à marche forcée et avec une consultation réduite au minimum . La réforme du lycée, nous dit-on, doit être bouclée d’ici décembre et celle de la formation des enseignants est quasiment achevée.
L’existence d’un tel rythme fait partie de la stratégie médiatique. Comme le note très bien Claude Lelièvre sur son blog , elle fait de Xavier Darcos un grand prestidigitateur . “Une des grandes leçons médiatiques écrit-il est qu’une actualité ( ou une ‘’annonce’’ ) chasse l’autre ( nécessairement en moins de deux semaines soutiennent certains spécialistes ). ” Il poursuit : “Il y a une dizaine de jours, Xavier Darcos a annoncé la suppression de 13500 postes pour l’année prochaine ( après celle de 11200 cette année ). On pourrait penser que ce n’était guère le moment d’annoncer cela juste avant la ‘’rentrée’’ des enseignants et des parents d’élèves, qui peuvent s’unir. Mais Xavier Darcos savait déjà qu’il allait faire quelques autres annonces qui occuperaient alors le champ médiatique de la rentrée scolaire.

Toutes ces évolutions de l’école font-elles système ?
Luc Cédelle dans Le Monde, reprend les propos du ministre qui parle d’une école “nouvelle génération basée sur la recherche d’un “consensus avec les familles ” et sur la réponse personnalisée aux difficultés des élèves. Une école plus juste et plus efficace dit le Ministre. Mais le sous-commandant Darcos contraint par Bercy et par l’Élysée a t-il les moyens et la marge de manœuvre à la hauteur de ses ambitions ?
Autre analyse de l’avenir de l’école pour Caroline Fourest, qui publie une tribune dans Le Monde, on assisterait au contraire à la fin de l’école publique et à un “lobbying” conduisant à la privatisation de l’école et au repli communautaire. Une thèse qui s’appuie sur le vieux ressort du complot ce qui en limite la portée même si certaines remarques sont pertinentes.
Pour Jack Lang, enfin, interrogé par les internautes sur le site de LibérationLe service public de l'école est menacé de paupérisation”. Il conteste les chiffres sur l’encadrement des élèves et affirme que le nombre d’élèves par classe augmente notamment à la maternelle et en CP. Il alerte : “L'école en effet est un trésor national, c'est un contre-pouvoir culturel, le plan Darcos d'appauvrissement de l'école livrera un peu plus les enfants à la société marchande, à l'ennui, au désœuvrement, à la télévision la plus médiocre, d'où la nécessité de combattre ce plan.

Enseignement supérieur, l'inégalité des chances
La Croix consacre un dossier à ce thème traité par deux enquêtes de l'Insee qui montrent que le recrutement plus large de l'université ne se traduit pas toujours par de plus grandes chances de devenir cadre.
L’ascenseur social a besoin d’une révision.


Dès qu’ils rentrent du collège ou du lycée, les adolescents s’installent souvent devant l’Internet. Même si le prétexte est d’y faire des recherches, c’est surtout l’occasion d’y “chatter”, d’écouter de la musique, de regarder des vidéos. La Croix consacre son dossier “parents-enfants” à ce sujet. On y notera cette statistique qui nous apprend que les enfants et adolescents passeraient environ 50 heures par an à discuter de choses sérieuses avec leurs parents, 850 heures à l’école et 1 500 heures devant les écrans…
Sans tomber pour autant dans l’alarmisme, le journal donne la parole à des psychologues qui s’inquiètent des risques d’une “cyber-dépendance” et invitent les parents à fixer des limites pour éviter l’enfermement dans sa bulle.
En tout cas, l’auteur de cette revue de presse (qui n’est plus vraiment adolescent…), bien que légèrement atteint de cyber-dépendance a suffisamment d’activités pour ne pas courir ce risque. Je vous souhaite à tous une bonne rentrée (quand même !)

Bonne Lecture...et bonne rentrée !
----------------------------------------------
Libération du 29/08/08



Jack Lang: «Le service public de l'école est menacé de paupérisation»
L'ancien ministre de l'Education a répondu aux questions des Libénautes sur son livre L'école abandonnée, lettre à Xavier Darcos, paru aux éditions Calmann-Lévy.
Lire la suite de l’article


Darcos, une rentrée à la hussarde
Jouant la sur la corde sociale, le ministre a hier confirmé ses réformes.
Lire la suite de l’article


Revalorisation et mobilisation
Xavier Darcos a annoncé hier qu’il «mettait 410 millions d’euros sur la table» dans le cadre de la revalorisation du métier d’enseignant, dont 294 millions au titre des heures supplémentaires défiscalisées qui ont été largement distribuées aux enseignants. Mais les syndicats réclament une discussion plus large sur le métier et les conditions d’exercice.
Lire la suite de l’article


"Le manuel scolaire est aujourd’hui un simple outil"
Difficile de suivre le rythme frénétique des réformes de l’éducation. Professeurs et éditeurs de livres scolaires ont donc appris à composer.
Lire la suite de l’article


Xavier Darcos aux élus locaux: «débrouillez-vous!» pour mettre en place l'aide scolaire
«Débrouillez-vous! C’est votre mission» d’organiser les deux heures d'aide personnalisée en primaire, a lancé le ministre de l'Education lors de sa conférence de rentrée.
Lire la suite de l’article


Education: journée d'action le 11 septembre, mais sans appel à la grève nationale
L'intersyndicale, qui représente 90% des personnels, n'exclut toutefois pas des "possibilités de grèves locales" pour dénoncer les suppressions de postes. Une nouvelle rencontre aura lieu mercredi prochain pour faire le point après la rentrée.
Lire la suite de l’article


Une prime de 1.500 euros pour les nouveaux enseignants
20.000 professeurs qui viennent d'être titularisés vont bénéficier pour la première fois du versement de cette somme en novembre. "Une prime d'entrée dans le métier", selon les mots du ministre Xavier Darcos.
Lire la suite de l’article


Accompagnant d'élèves handicapés: «Il est temps que notre métier soit reconnu»
A la veille de la rentrée des classes, Mona Bordeau, une auxiliaire de vie scolaire en charge d'élèves handicapés, dénonce son statut précaire et le manque criant de formation.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 29/08/08


Un livre blanc pour expliquer les programmes scolaires
Mardi, jour de la rentrée, plus de 5 millions d'exemplaires du «Guide pratique des parents» seront distribués. Tout ce qu'il faut savoir sur les fondamentaux de l'école.
Lire la suite de l’article


Les élèves plébiscitent 
le sport à l'école
Malgré sa volonté affichée, le gouvernement n'a pu trouver de «créneau» pour ajouter une heure d'éducation physique en primaire.
Lire la suite de l’article


Le chantier du secondaire 
sera lancé cette année
Les écoliers n'auront désormais plus cours le samedi et seront accueillis en cas de grève.
Lire la suite de l’article


Enseignants débutants :
1500 euros de prime
Le ministre de l'Education a révélé le montant de la «prime d'entrée dans le métier» qui concernera 20 000 personnes.
Lire la suite de l’article


Mobilité sociale en panne 
pour les quadras
La génération née dans les années 1960 réussit moins que ses aînés. Et les enfants de cadres ne sont pas épargnés.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde daté du 29/08/08



On achève bien l'école publique, par Caroline Fourest
Les partisans de l'école privée peuvent se réjouir. Tous ceux qui préfèrent la séparation de l'école et de l'Etat à la séparation de l'Eglise et de l'Etat, qu'ils soient ultracatholiques ou ultralibéraux, ou ultra-les deux, peuvent savourer leur victoire. La guerre scolaire est presque terminée. Et ils ont gagné.[…] "Jamais l'Etat n'avait autant organisé la concurrence de son propre service public", commente Eddy Khaldi, syndicaliste et enseignant. Il s'apprête à publier un livre qui devrait agiter la rentrée, Main basse sur l'école publique, cosigné avec Muriel Fitoussi (Demopolis). Fouillé et documenté, il retrace de façon parfois glaçante la montée en puissance du lobbying en faveur de l'école privée ; lequel est parvenu à placer des alliés au plus haut niveau des rectorats, de l'Etat, et même de l'éducation nationale, grâce à des réseaux comme Enseignement et liberté, Créateurs d'écoles ou SOS Education. A l'image de deux directeurs de cabinet du ministre de l'éducation nationale sous Edouard Balladur, Guy Bourgeois et Xavier Darcos.
Conformément à la stratégie définie par Créateurs d'école, dont il fut l'un des membres fondateurs, l'actuel ministre de l'éducation nationale ne veut pas de guerre frontale avec l'école publique, mais une "révolution de velours". Juste assez de velours pour éviter une contre-offensive syndicale. Et ce qu'il faut de détermination pour faire avancer sa révolution, ou plutôt sa contre-révolution. […]
Lire la suite de l’article


L'enseignement supérieur ne garantit pas l'ascension sociale
L'accès plus grand à l'université a permis une "démocratisation réelle" de l'enseignement supérieur, mais cette démocratisation ne s'est pas traduite par de plus grandes perspectives d'ascension sociale. C'est ce que démontrent deux études de l'Insee publiées jeudi 28 août dans la revue Economie et statistique.
Lire la suite de l’article


Xavier Darcos célèbre l'émergence d'une école "nouvelle génération"
Le ministre de l'éducation, Xavier Darcos, devait se présenter, jeudi 28 août en fin de matinée, lors de sa conférence de presse de rentrée, comme le champion d'une école "nouvelle génération". Comprendre : une école qui ne se réfère pas qu'à son passé et rompt avec "les habitudes ou les travers accumulés" au cours de son histoire récente.
Lire la suite de l’article


Education : ce qui change à la rentrée
Dans le Primaire, le secondaire…
Lire la suite de l’article


Le soutien scolaire devient massif grâce aux heures supplémentaires des enseignants
La grande nouveauté de cette rentrée scolaire est la création d'une série de dispositifs de soutien gratuits dispensés dans le cadre de l'éducation nationale. Celle-ci "aligne" ainsi ses propres forces face à l'expansion continue des cours et stages payants proposés par les sociétés privées.
Lire la suite de l’article


Des programmes recentrés sur les maths et le français
Malgré la colère des enseignants du primaire, les nouveaux programmes devront être appliqués dès le 2 septembre. Ils remplacent ceux de 2002, conçus sous le ministère de Jack Lang. Définis par le ministre de l'éducation, Xavier Darcos, comme "plus courts, plus clairs et plus ambitieux", ces nouveaux programmes se veulent "orientés vers l'acquisition des savoirs de base". Avec pour référence, le socle commun de connaissances et de compétences, défini en 2006. Ils sont ainsi "recentrés" sur le français (entre huit et dix heures par semaine) et les mathématiques (cinq heures par semaine). Deux matières pour lesquelles le nombre d'heures hebdomadaires est imposé. Pour les autres disciplines, seul un volume horaire à l'année est fixé, laissant les professeurs libres d'organiser à leur guise l'emploi du temps de leur classe.
Lire la suite de l’article


La semaine de quatre jours à l'école primaire se met en place malgré les tensions
Annoncée en 2007 par le ministre de l'éducation, Xavier Darcos, la suppression du samedi matin à l'école primaire entre en application en cette rentrée. Tous les élèves passent de 26 à 24 heures de cours hebdomadaire. Les deux heures libérées devront être consacrées par les enseignants aux élèves en difficulté, sous la forme d'une " aide personnalisée", qui devra fonctionner à partir d'octobre. Cette aide pourra être répartie en tranches d'une heure ou d'une demi-heure, le matin avant le début des cours, pendant la pause de la mi-journée, en fin d'après-midi ou le mercredi matin.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 29/08/08 (un jour de retard)



Universités, un an de perdu ?
Par Jean Fabbri, maître de conférences de mathématiques, secrétaire général du SNESUP-FSU.

Bientôt un an de bouleversements proclamés des universités et de la recherche et pas l’once d’un début d’amélioration pour les étudiants (dans la lisibilité des formations, les passerelles entre celles-ci, les moyens d’une autonomie réelle), pour les personnels (plus que jamais victimes de salaires dévalorisés pour des fonctions de plus en plus accaparantes)…et pas plus pour le fonctionnement et le rayonnement des établissements.
Selon nous, et nombre de nos collègues nous ont suivis dans ces analyses, et dans les actions menées cette année, la loi Libertés et responsabilités des universités (LRU) n’offre pas un bon cadre législatif au rayonnement scientifique, à l’efficacité pédagogique que les universités doivent porter au plus haut point.[…]
Lire la suite de l’article


« Douche froide » pour les étudiants
Consommation, frais d’inscription… L’UNEF dénonce une augmentation de 6 % du coût de la vie étudiante pour la rentrée.
Lire la suite de l’article


Rentrée scolaire : gare à l'intox
Opérations de com du gouvernement, absence de données indiscutables… À quelques jours de la reprise, le débat fait rage sur le prix réel de la rentrée. Même si les familles font vite leur compte.
Lire la suite de l’article


« Le fichage passe encore trop bien dans l’opinion »
Avec d’autres, la Ligue des droits de l’homme va déposer un ultime recours contre le fichier EDVIGE. Son président appelle à intensifier la lutte.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 29/08/08



Sarkozy nomme Allègre
Nicolas Sarkozy nomme l'ancien ministre socialiste Claude Allègre à la tête d'une mission officielle. Ce dernier a la responsabilité d'organiser à la fin de l'année les «Assises européennes de l'innovation
Lire la suite de l’article


Les élèves des quartiers à l’école du centre-ville
ON APPELLE cela la « mixité scolaire choisie » ou « busing », à l’américaine : pour favoriser la mixité sociale, des écoles expérimenteront cette année le déplacement quotidien en bus d’élèves de cours moyens des quartiers difficiles vers des classes du centre-ville.
Lire la suite de l’article



Xavier Darcos reste serein
LA RENTREE sera tranquille, « ce ne sera pas le chaos, les défilés avaient tort de s’inquiéter ».
Lire la suite de l’article


Quoi de neuf cette année ?
Les profs pourront travailler plus pour gagner plus, les écoliers et les parents se reposeront le samedi, les collégiens seront épaulés pour leurs devoirs… Tour d’horizon des principales réformes mises en oeuvre pour cette rentrée.
Lire la suite de l’article


1 500 euros pour les jeunes enseignants
Le ministre de l'Education Xavier Darcos annonce que la «prime d'entrée dans le métier» promise aux jeunes enseignants titularisés, sera de 1.500 euros cette année, une mesure qui va concerner 20.000 personnes, dans une interview à Paris-Match parue aujourd'hui. 

Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 29/08/08



Ados, une vie sur la toile
Les adolescents passent de plus en plus de temps devant leurs écrans sur Internet. Parfois trop de temps...
Lire la suite de l’article


Xavier Darcos veut des enseignants moins nombreux et mieux payés
Le ministre de l'éducation a affirmé jeudi 28 août qu'il consacrerait cette année 410 millions d'euros à la revalorisation du métier
Lire la suite de l’article


Enseignement supérieur, l'inégalité des chances
Selon deux enquêtes de l'Insee à paraître jeudi 28 août, le recrutement plus large de l'université ne se traduit pas toujours par de plus grandes chances de devenir cadre
Lire la suite de l’article


Audencia et Centrale Nantes accompagnent les lycéens avec « Brio »
À Nantes, une école d'ingénieurs et une école de commerce incitent des lycéens de condition modeste à poursuivre des études longues
Lire la suite de l’article


« Aucun étudiant ne sera lésé par la réforme des bourses »
Pour poursuivre l’objectif de 50 % d’une classe d’âge diplômée du supérieur, la ministre Valérie Pécresse entend, entre autres, lancer un prêt étudiant appuyé sur une garantie de l’État
Lire la suite de l’article


Aux Etats-Unis, l'université reste un bon outil de promotion
Si les difficultés économiques se ressentent sur les frais de scolarité, le système américain de bourses et d'emprunts permet aux étudiants de toute classe d'accéder à l'enseignement supérieur
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------
Les échos du 29/08/08



Xavier Darcos défend sa vision d'une école « plus juste »

Le ministre de l'Education nationale a détaillé hier les réformes en vigueur cette rentrée. Les premières mesures de revalorisation des enseignants coûteront 410 millions d'euros.
Lire la suite de l’article


Budget, métier, lycées... les dossiers sensibles

Xavier Darcos va devoir gérer la réforme du primaire avant de s'attaquer à celles, cruciales, du métier d'enseignant et des lycées.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 29/08/08


Semaine de 4 jours, soutien scolaire : difficile adaptation aux nouveaux horaires scolaires
"Période d'adaptation", "tâtonnement": la mise en place à la hâte des nouveaux horaires dans les écoles, avec semaine de quatre jours et heures de soutien scolaire, risque de connaître des ratés dans certaines communes, compte tenu des difficultés de la tâche.
Lire la suite de l’article


La FSU favorable à une journée d'action unitaire le 7 octobre
La FSU, premier syndicat dans la fonction publique d'Etat, a pris "acte positivement" de la proposition de la CGT d'organiser une journée interprofessionnelle d'action unitaire le 7 octobre, a-t-elle indiqué vendredi dans un communiqué.
Lire la suite de l’article


Aide personnalisée en primaire: Xavier Darcos recommande aux élus locaux de se «débrouiller»
«Débrouillez-vous!» C’est la réponse de Xavier Darcos, le ministre de l’Education, aux élus locaux s’inquiétant des difficultés de mise en place de deux heures hebdomadaires d’aide personnalisée en primaire.
Lire la suite de l’article


Petites révolutions pour la rentrée
Une semaine avant que la cloche sonne dans les 67.000 écoles, collèges et lycées de France, 20 Minutes fait le pointsur cette rentrée. Les suppressions de postes et les nombreuses réformes qui ont jeté dans la rue des milliers de membres de la communauté éducative au printemps dernier deviennent réalité pour 12,1 millions d’élèves de la maternelle à la terminale. Explications.
Lire la suite de l’article


Programmes du primaire et de maternelle: pourquoi une telle crispation?
C’est bientôt la fin des vacances en primaire et maternelle, pas la fin de la mobilisation. Une journée d’action estprévue dès le 2 septembre. Pourquoi une telle crispation? 20minutes.fr fait le point sur ce qui pose problème.
Lire la suite de l’article


Les changements prévus à la rentrée du primaire
Nouveaux programmes, nouveaux horaires… Une rentrée pas comme les autres se prépare à l’école primaire. Objectif du ministère: réduire l'échec scolaire par trois en cinq ans, alors que 15% des élèves le sont à la fin du primaire et donc mal préparés au collège, a rappelé l'inspecteur d'académie à Paris, Edouard Rosselet.
Lire la suite de l’article



Seconde, bac, filières: le lycée réformé entre 2009 et 2012

En plus de vouloir réformer la formation des enseignants, Nicolas Sarkozy a également confirmé en juin dernier le lancement de la réforme des études au lycée dans les classes de seconde à la rentrée 2009.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 29/08/08



Soutien scolaire : gros budget, grosse com, maigres résultats ?
Xavier Darcos faisait sa grosse journée de rentrée, ce jeudi. Le ministre de l’Education nationale, très décrié l’an dernier pour avoir annoncé la suppression de plus de 11 200 postes d’enseignants, dévoilait en effet les grandes orientations de l’année scolaire qui démarrera officiellement mardi 2 septembre.
Parmi les mesures annoncées ou confirmées par Darcos, figure en bonne place la remise à niveau des élèves. Cela vaut pour le primaire comme pour le secondaire. En primaire, deux heures supplémentaires iront aux élèves en difficulté, triés par le chef d’établissement. Mais, pour les CM1 et CM2, les stages de soutien vont se généraliser pendant les vacances.[…]
Au total, le coût de l’opération est énorm e: 20 millions d’euros sur quinze jours, avec 900 profs mobilisés au lycée. Le ministère, qui n’a pas mégoté sur les moyens, ne lésine pas non plus sur la communication. Ce vendredi, Xavier Darcos se rendra même dans un lycée Jean-Jaurès, à Charenton-le-Pont (Val-de-Marne) pour vanter un dispositif qui aurait finalement dépassé les prévisions. Sur le terrain, la réalité est plus contrastée, même si tous s’accordent à dire que l’idée va bien sûr plutôt dans le bon sens.[…]
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 29/08/08



Xavier Darcos aux maires : « Débrouillez-vous ! »
Compliquée à mettre en place, l'aide personnalisée des écoliers ? Le ministre de l'Éducation tient bon sur sa réforme, malgré les soucis exprimés par les élus.
Lire la suite de l’article


Fillon : « Bousculer les habitudes à l'école »
Suppressions de postes, soutien scolaire, horaires allégés, programmes : c'est la rentrée de toutes les réformes, au primaire. Pour le meilleur, assure le Premier ministre.
Lire la suite de l’article


Une prime de 1 500 € pour les jeunes profs
Xavier Darcos prévoit de donner 500 € aux enseignants qui jouent le jeu des heures sup'. C'est stratégique. Pas sûr pour autant que ça marche.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 29/08/08



Darcos droit dans ses bottes
Par sa traditionnelle conférence de presse de rentrée, Xavier Darcos a lancé jeudi l'année scolaire 2008-2009. Une année marquée par la réforme de l'école primaire, et que le ministre de l'Education attaque tambour battant. Dans un langage direct, il a qualifié de "gag" les appels à la grève des syndicats et intimé aux élus locaux de "se débrouiller" face au défi de la semaine de quatre jours.
Lire la suite de l’article


La rentrée s'annonce chahutée
Dès mardi, c'est reparti. A une semaine de la rentrée des classes, le 2 septembre, les syndicats d'enseignants vont se retrouver pour discuter "des perspectives d'action face à la politique gouvernementale en matière d'éducation". Le lendemain, rebelote avec, cette fois, les parents d'élèves de la FCPE, les lycéens de l'UNL et de la FIDL et les étudiants de l'Unef.
Lire la suite de l’article


Lang: "Je ne comprends pas le silence du PS"
Mensonge, manipulation, imposture, hérésie, mystification... Jack Lang est en colère. Tout au long des 134 pages de son nouveau livre, L'Ecole abandonnée (Calmann Lévy), l'ancien ministre de l'Education nationale tire à boulets rouges sur la politique menée par l'actuel ministre, Xavier Darcos. Mais il n'épargne pas non plus ses amis socialistes dont il juge le silence assourdissant.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 29/08/08


Les dérogations à la carte scolaire progressent de 17%
La progression, par rapport à l'an dernier, du nombre d'inscription d'élèves dans l'établissement scolaire du second degré de leur choix serait de 17%. "Le taux de satisfaction pour la carte scolaire pour la rentrée 2008 est de 82%", affirme le porte-parole du gouvernement.
Lire la suite de l’article


"Débrouillez-vous" lance Darcos à des élus inquiets
"Cessons de soulever des problèmes là où il faut trouver des solutions", a déclaré le ministre de l'Education, jugeant que les "difficultés" se situent "essentiellement dans les communes rurales".
Lire la suite de l’article


Sondage : Xavier Darcos ne fait pas l'unanimité
Une majorité (51%) de Français estime que le ministre ne va pas dans le bon sens dans la réduction de l'échec scolaire.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 29/08/08


15% des Français assurent avoir été victimes de violences dans leur enfance
Selon un sondage Ifop-Sélection du Reader's Digest rendu public mercredi, plus d'un Français sur sept affirme avoir subi pendant son enfance des violences physiques ou morales. Un quart des personnes interrogées estiment que des actes de violence commis à l'encontre d'un enfant sont acceptables "sous certaines conditions".
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 29/08/08



Xavier Darcos parie sur une rentrée tranquille dans l'Education
Le ministre de l'Education Xavier Darcos a parié jeudi sur une rentrée scolaire tranquille, en dépit des nombreuses réformes du primaire et des suppressions de postes dans le secondaire, défendant une école "nouvelle génération" à ses yeux "plus juste" et "où progressent les libertés".
Lire la suite de l’article


Accord d'organisations sur une manifestation nationale pour l'école
Plusieurs organisations de l'Education se sont mises d'accord mercredi sur le principe d'une manifestation nationale pour l'école en octobre ou novembre et sur une campagne auprès de l'opinion sur la place de l'école dans la société, a-t-on appris de sources syndicales.
Lire la suite de l’article


Une "Nuit des IUFM" organisée le 4 septembre
Une "Nuit des IUFM" (Instituts universitaires de formation des maîtres) sera organisée jeudi 4 septembre par le Snesup-FSU, premier syndicat de l'enseignement supérieur, pour promouvoir une formation professionnelle des enseignants "de qualité", a annoncé mercredi ce syndicat.
Lire la suite de l’article


Réforme du lycée: le calendrier est intenable selon les syndicats
Les syndicats de l'Education qui ont engagé des discussions avec le ministère de l'Education sur la réforme du lycée ont fait part mercredi, lors d'une réunion, de leur inquiétude sur le calendrier imposé pour mener à bien les réflexions sur ce sujet.
Lire la suite de l’article


La rentrée scolaire s'annonce "sous de sombres augures", pour le SE-Unsa
Le SE-Unsa a estimé jeudi que la rentrée scolaire 2008 s'annonçait "sous de sombres augures", avec les réformes mises en place par le gouvernement dans l'Education, lors de sa conférence de presse de rentrée.
Lire la suite de l’article


Rentrée pour tous le 2 septembre, calendrier scolaire de l'année 2008-2009
Pour la première fois depuis 17 ans, la rentrée aura lieu en même temps pour tous les élèves, le mardi 2 septembre, du fait de la suppression du samedi matin en primaire.
Lire la suite de l’article


Darcos : 7.500 jeunes ont participé aux stages de soutien dans 200 lycées
Quelque 7.500 lycéens ou futurs étudiants ont participé lors de la seconde quinzaine d'août aux sessions de soutien scolaire gratuites dans 200 lycées, a affirmé vendredi le ministre de l'Education Xavier Darcos, qui visitait l'un d'entre eux.
Lire la suite de l’article


Les syndicats enseignants partagés entre riposte et nécessité de négocier
En cette rentrée, les syndicats enseignants sont contraints au grand écart entre une stratégie de riposte aux milliers de suppressions de postes et une volonté de concertation avec le ministère pour obtenir des avancées sur la réforme du lycée et sur le métier d'enseignant.
Lire la suite de l’article


La mise en place des nouveaux horaires scolaires pourrait connaître des ratés
"Période d'adaptation", "tâtonnement": la mise en place à la hâte des nouveaux horaires dans les écoles, avec semaine de quatre jours et heures de soutien scolaire, risque de connaître des ratés dans certaines communes, compte tenu des difficultés de la tâche.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------

La démocratie a besoin de la presse.

La presse a besoin de lecteurs pour vivre…

Lisez et achetez des journaux !

jeudi, août 28, 2008

"Du grain à moudre" le 1er septembre 2008

Pour démarrer l'année, je participe à une émission de radio. 
Je suis invité Lundi 1er septembre sur France Culture dans l'émission “Du grain à moudre” de 18h30 à 19h15 (attention ! nouvel horaire). 
"Faut-il supprimer les IUFM?" sera la question du jour. Je polémiquerai avec Isabelle STAL qui vient de publier "L'imposture pédagogique" aux éditions Perrin.  
Agnes Van Zanten, sociologue de l'éducation, dont le dernier livre est un très bonDictionnaire de l'éducation"  (PUF)  (et à paraître un Que sais-je ? sur la carte scolaire) interviendra également au cours de cette émission. 

J'en profite également pour rappeler que le CRAP-Cahiers Pédagogiques que je représenterai à cette émission  est très actif dans la préparation des États généraux de la formation qui se tiendront le samedi 4 octobre à la Sorbonne à la suite de l'appel et de la pétition "Pour une formation des enseignants de haut niveau dans des IUFM rénovés". Un appel qu'il est toujours possible de signer en ligne.

Décidément, c'est bien la rentrée...
 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.