dimanche, novembre 09, 2008

Veille ou écoute de l'opinion ?

Monsieur le Ministre,

Une information a beaucoup agité le petit monde de l’éducation et plus particulièrement les enseignants blogueurs durant le week-end.
Il s’agit de cet appel d'offres pour une "veille de l'opinion pour le compte du ministère de l'éducation nationale"

Extrait :
"Le dispositif de veille en question vise, en particulier sur Internet, à :
  • Identifier les thèmes stratégiques (pérennes, prévisibles ou émergents)
  • Identifier et analyser les sources stratégiques ou structurant l’opinion
  • Repérer les leaders d’opinion, les lanceurs d’alerte et analyser leur potentiel d’influence et leur capacité à se constituer en réseau
  • Décrypter les sources des débats et leurs modes de propagation
  • Repérer les informations signifiantes (en particulier les signaux faibles)
  • Suivre les informations signifiantes dans le temps
  • Relever des indicateurs quantitatifs (volume des contributions, nombre de commentaires, audience, etc.)
  • Rapprocher ces informations et les interpréter
  • Anticiper et évaluer les risques de contagion et de crise
  • Alerter et préconiser en conséquence
5.1.2 Sources surveillées
La veille sur Internet portera sur les sources stratégiques en ligne : sites « commentateurs » de l’actualité,revendicatifs, informatifs, participatifs, politiques, etc. Elle portera ainsi sur les médias en ligne, les sites de syndicats, de partis politiques, les portails thématiques ou régionaux, les sites militants d’associations, de mouvements revendicatifs ou alternatifs, de leaders d’opinion. La veille portera également sur les moteurs généralistes, les forums grand public et spécialisés, les blogs, les pages personnelles, les réseaux sociaux, ainsi que sur les appels et pétitions en ligne, et sur les autres formats de diffusion (vidéos, etc.)

J’ai d’abord cru à un canular et j’ai pris quelques précautions avant de diffuser l’information (eh, oui les blogs ne sont pas forcément des “nids à rumeurs”…). J’ai donc mené une petite enquête…


Une petite enquête
L'info initialement aurait été mise sur un site qui s'appelle Fabula et qui met en ligne ce document pdf
Le document semble provenir d'un appel d'offres. Tous les appels d'offres gouvernementaux sont regroupés sur un site qui s'appelle “Place de marché interministérielle" . Mais on ne peut pas y accéder (il faut être enregistré)
Elle semble émaner de la délégation à la communication du ministère
Mais sur la page on ne trouve pas le pdf en question.
Au final, grâce à une co-listière de la liste crap-cahiers, on a trouvé la référence sur le journal officiel (il suffisait d'y penser...)

L'info s'est aussi retrouvée sur Bellaciao ainsi que sur ces autres sites ici et là ...
Et depuis la journée d’hier sur une bonne dizaine d’autres et l’information n’en finit pas de s’amplifier puisqu’un site comme Rue 89 vient de faire un papier dessus…


Nicolas Princen n’est plus seul.
Cette petite recherche m’a surtout rappelé que c'est une pratique assez courante. En fait, des appels d'offres semblables ont été lancés dans d'autres ministères ces derniers mois à l'initiative du Service d'Information du Gouvernement (SIG) (et de son nouveau directeur Thierry Saussez) et aussi au niveau de l'Élysée. Il y a là bas, un "monsieur veille de l'opinion" qui s'appelle Nicolas Princen et qui est en poste depuis mars 2008... Donc cet appel d'offres est dans la suite logique des choses
Sur cette question de la "veille de l'opinion", on peut d’ailleurs lire une bonne synthèse sur le site de Marianne.


Ne surveillez pas l’opinion…
Monsieur le Ministre, au risque de vous surprendre, cette veille de l’opinion ne me choque pas. Les blogs et autres forums sont aujourd’hui une forme importante d’expression de l’opinion publique. Et l’Internet est un vecteur important de circulation de l’information. Il me semble donc normal qu’on y prête attention.
Pour ma part, cela fait plus de cinq ans que je tiens un blog sur le thème de l’éducation et six ans que j’anime avec d’autres l’équipe des Cahiers Pédagogiques . Nous avons la prétention d’être de bons connaisseurs du système éducatif et une bonne caisse de résonance de ce qui se dit et se vit dans les salles des maîtres et dans les salles des profs.
Je serais donc très vexé si mon blog et si les cahiers pédagogiques n’étaient pas l’objet d’une veille attentive et régulière ! Car cela voudrait dire que nous ne remplirions pas la mission que nous nous sommes assignée.
J’espère même que vous nous lisez déjà Monsieur le Ministre. C’est ce que vous m’aviez confié lorsque nous nous sommes croisés sur le plateau de l’émission Ripostes juste avant le début de l’enregistrement. J’espère donc que vous nous lisez même si je suis de plus en plus convaincu que la lecture des sites anti-pédago est plus votre tasse de thé.

… écoutez la !
Mais, de grâce, Monsieur Le Ministre, ne faites pas que surveiller cette opinion qui semble d’un seul coup vous préoccuper. Ecoutez la !
Car vos récentes déclarations ne vont pas dans le sens de l’écoute, c’est le moins qu’on puisse dire. Quand vous déclarez encore dans une interview récenteQuand on a dit, le 19 octobre, "les professeurs ont manifesté", ils étaient 97 % à ne pas le faire”. On ne peut pas dire que cela soit le signe d’une grande écoute. Si vous écoutiez un peu plus les enseignants, vous verriez que –contrairement à l’idée toute faite que vous assénez volontiers – ils ne sont pas hostiles au changement mais qu’ils demandent du temps pour éviter le bricolage et les effets pervers. Si vous les écoutiez, vous sauriez aussi qu’ils ne réclament pas PLUS de moyens mais simplement qu’on arrête d’en supprimer, vous y lirez la parole de gens qui dans leur très grande majorité sont passionnés par leur travail et leur mission mais qui sont aujourd’hui assommés et découragés…
En bref, plutôt que de dépenser des sommes importantes pour cette “veille de l’opinion”, je vous propose de vous abonner via un agrégateur de fil RSS (si vous ne savez pas ce que c’est, demandez à un spécialiste des TICE au ministère, il y en a plein) à plusieurs sites tels que ce blog, les Cahiers Pédagogiques, le Café pédagogique, Education et politique , et bien d’autres encore (regardez dans la colonne de gauche de ce blog)… C’est gratuit et vous verrez, on y apprend plein de choses.
Au risque de me répéter, ne faites pas que surveiller (et punir ? je n’ose y croire). Tenez compte de ce qui y est dit !

7 commentaires:

Anonyme a dit…

2 choses à faire donc :
- signer les pétitions avec des pseudo : et si Xavier Darcos était le futur leader d'opinion ?
- envoyer un mail à cette pauvre madame Véronique Mely : delcom.marche@education.gouv.fr. Qu'est-ce que je ferais avec 220000 euros ?

Philippe Watrelot a dit…

Pour ma part, mon activité de blogueur et donc de "lanceur d'alerte" s'est toujours faite en toute transparence. Mon blog porte mon nom et je n'ai jamais utilisé de pseudonyme
Je crois que l'usage des pseudo est porteur de plus de dérives que d'aspects positifs. On le voit bien sur les forums ou dans les commentaires de certains blogs où sous couvert de l'anonymat, certains se "lâchent" et se permettent n'importe quoi.
La contrepartie c'est que mon blog n'en est pas vraiment un. En effet, je parle très rarement de mon activité de prof et de mes élèves et encore moins de ma vie intime !
Philippe Watrelot
("lanceur d'alertes" depuis 2004 )

le rimailleur a dit…

Bonjour,

j'ai eu la même réaction que vous par rapport à cette info. Ceci dit, je ne sais toujours pas d'où Fabula tient son cahier des charges qu'il livre en PDF ca sur le journal officiel il y a certes l'appel à marché public mais (ou alors je ne l'ai pas trouvé) pas le cahier des charges (où serait inscrit noir sur blanc : surveillance des blogs, forum, etc... J'ai d'ailleurs écrit à Delcom@ pour avoir le cahier des charges. Il me l'ont envoyé mais hélas les fichiers sont apparemment erronés (affaire à suivre).

Philippe Watrelot a dit…

Le ministère de l'éducation nationale a confirmé lundi cette information
http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/societe/20081110.FAP7007/leducation_nationale_veut_surveiller_et_anticiper_toute.html"
(Dépêche AP)

Extrait de la dépêche
"Cet appel d'offre n'est pas une nouveauté. C'est renouvelé chaque année depuis 2006. Tous les grands ministères ont une veille média et internet et ça fait partie des missions déléguées à la direction de la communication", expliquait-on lundi au ministère de l'Education nationale.

"Le ministère considère que ça peut l'aider à se forger une opinion sur l'évolution de la situation. Et on est obligé d'inclure dans l'appel d'offres tout le développement des médias internet", précisait-on.

ostiane a dit…

Bonjour!

Merci Philippe de veiller sur l'éducation plutôt que de la surveiller...

Ma petite contribution sur BLOG BLEU PRIMAIRE

http://lewebpedagogique.com/ostiane/2008/11/11/reperer-les-leaders-dopinion/

Bonne journée à tous!
Ostiane

Philippe Watrelot a dit…

Suite de l'enquête...
L'entreprise qui détient le marché de la "veille" pour le compte du ministère de l'éducation depuis 2006 s'appelle :
I&e décision (filiale du groupe i&e)
http://www.i-e.fr/#decision_positionnement

natacha a dit…

Bonjour
Je tombe un peu par hasard sur ce blog que je trouve fort intéressant. Enseignante moi-même, je partage votre sentiment et ne peux qu'abonder dans votre sens...

 
Licence Creative Commons
Chronique éducation de Philippe Watrelot est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://philippe-watrelot.blogspot.fr.