lundi, avril 02, 2012

Revue de presse du lundi 2 avril 2012

.


Carte scolaire - numérique - autisme – “qui ça fait rêver ?-



Carte scolaire
Parmi les mesures emblématiques du quinquennat Sarkozy figure l’assouplissement de la carte scolaire. Mais il n’est pas sûr que le président-candidat puisse l’inscrire positivement à son bilan (même si rien ne l’arrête dans ce domaine…). En effet les rapports se succèdent et tous sont négatifs et très critiques vis-à-vis de cette mesure. Ainsi, après celle de l'École d'économie de Paris, une nouvelle étude de trois chercheurs de Sciences Po et du CNRS, «Les effets de l'assouplissement de la carte scolaire dans la banlieue parisienne» , vient confirmer que cette réforme a créé beaucoup de frustrations et d’inégalités. Frustration d’abord car le dispositif, complexe et opaque, n’a pas permis de donner satisfaction aux parents. On peut même dire que, notamment à Paris, ce sont plutôt les établissements qui choisissent les élèves plutôt que l’inverse. Mais la réforme a aussi généré des inégalités. D’abord parce que dans cette mise en concurrence des ménages pour “optimiser” la scolarité de leurs enfants, les catégories sociales sont inégalement armées. Mais aussi parce que les stratégies menées aboutissent à un renforcement des inégalités entre établissements. Selon les chercheurs, un tiers de la baisse des effectifs dans les collèges et lycées d'éducation prioritaire est directement lié à la réforme.
Mais dans le camp d’en face, qu’en est-il ? Quelle est la position de François Hollande sur cette question ? Pour Marie-Caroline Missir dans L’Express François Hollande a une “position d'équilibriste”. Il ne veut pas revenir à la sectorisation totale qui prévalait jusqu'en 2007. Les parents auront le choix entre deux à quatre écoles autour de chez eux. Pour autant, "chaque établissement devra respecter des objectifs de mixité, y compris le privé," précise Bruno Julliard, secrétaire national à l'éducation. Comment faire? En pratique, les principaux et proviseurs seront "responsabilisés": leurs moyens financiers seront modulés en fonction du parcours scolaire des élèves qu'ils accueillent, pour éviter qu'ils ne retiennent que les meilleurs. Les établissements plus "mixtes" que les autres auront donc droit à un bonus. Les écoles "ghettos", qui auront malgré tout perdu des élèves, seront progressivement fermées. Mais cette position n’est pas exempte de critique. Pour Nathalie Mons, sociologue et auteur d'une étude sur l'assouplissement de la carte scolaire, la fermeture des établissements n'est pas une solution satisfaisante. L'exemple américain l'a bien montré. "Dans le cadre de la loi No Child Left Behind, des établissements qui perdaient des élèves ont été détruits puis reconstruits. Cela n'a pas changé la donne. Cette politique consiste juste à reproduire un peu plus loin une situation strictement identique" déclare t-elle à L’Express.
Finalement, selon Marie Caroline Missir, François Hollande s'en tient à une position hybride: il autorise un choix aux familles, mais un choix limité. Cela revient, conclut-elle, à transférer aux principaux et proviseurs la responsabilité d'organiser la mixité, quand l'Etat lui-même y a renoncé.

le numérique à l’école
Le numérique peut être un des « moteurs du changement » de notre système éducatif et des méthodes pédagogiques” a estimé Vincent Peillon en clôture d’un colloque sur le numérique, organisé vendredi 30 mars par l’Institut Edgar Quinet. . Mais cette belle intention se heurte cependant à une vision du “numérique” à l’école qui reste semble t-il très “techno” aux détriment de la réflexion sur les usages. Par exemple, le responsable éducation de l’équipe de campagne de F.Hollande met l’accent sur la mise en place d’une “option numérique” où on pourrait apprendre la programmation. Il y a eu d’ailleurs un ”couac” avec l’annonce par le candidat de la création d’une 4ème filière numérique au bac avant correction par son équipe de campagne.
Vendredi soir Vincent Peillon n’est pas revenu sur cette annonce mais a promis en revanche un “grand plan pour le numérique” pour combler le retard français notamment dans l’enseignement primaire. Selon une enquête ministérielle, le nombre d'élèves par ordinateur de moins de 5 ans est de 4 en lycée, 9 en collège, 18 en école élémentaire et 68 en maternelle. Une enquête de l'OCDE a comparé l'équipement pour les élèves de 15 ans : 12 élèves par ordinateur en France, 24 en Allemagne, 15 en Italie et 8 en Angleterre. Vincent Peillon annonce également la création d’une “e-école publique” qui centraliserait les produits pédagogiques disponibles . Selon François Jarraud du Café Pédagogique V Peillon s'est aussi prononcé pour l'apprentissage systématique du clavier par les élèves dès l'école primaire. Il propose que toutes les terminales générales et technologiques bénéficient d'une option numérique, une opportunité qui n'existe aujourd'hui qu'en terminales S et STI2D. Interrogé par le Café, il précise que seront enseignés l'apprentissage de l'informatique, la validation des informations sur Internet, l'utilisation de didacticiels et l'économie numérique. L'option pourrait donc être davantage tournée vers les usages que le nouvel enseignement de spécialité ISN du bac S.
La question qui reste posée est celle du financement. V. Peillon annonce que le financement est à trouver avec les collectivités locales. Mais dans le contexte général de crise des dépenses publiques, on peut douter que celles-ci aient les moyens de cette ambition.

autisme
Ce Lundi 2 avril avait lieu la journée mondiale de sensibilisation à l’autisme . Rappelons aussi qu’en France, l’autisme a été déclaré “grande cause nationale 2012”. Tous les journaux et sites d’informations rappellent cet événement et les manifestations qui y sont associées.
Dans Libération, on fait le point sur la scolarisation de ces enfants. La loi du 11 février 2005 sur l‘intégration des élèves en situation de handicap fait obligation de les accueillir dans l’établissement le plus proche de leur domicile. Mais ce n’est pas toujours simple par manque de moyens et par manque de formation des enseignants et auxiliaires de vie scolaire (AVS). Le pédopsychiatre Eric Lemonnier spécialiste de ces questions est interviewé par Libérationet milite pour l’intégration scolaire car elle est, selon lui, un atout bénéfique pour l’apprentissage “Les enfants autistes ont du mal à généraliser et à faire deux choses simultanément. Pour apprendre, ils ont besoin de ressasser. A l'école, on répète dans un même contexte, puis dans un contexte différent. C'est un système qui, de ce point de vue, correspond totalement au mode d'apprentissage des petits autistes. De plus, ils perçoivent très tôt leur différence et veulent passer inaperçus. Se retrouver en milieu classique les stimule à faire comme les autres. Leur degré d'autonomie est d'ailleurs étroitement lié à leur niveau scolaire. ” Mais il reconnaît aussi les insuffisances du système actuel : “La loi de 2005 modifie le regard sur les handicapés et apporte de la dignité à notre société. Mais cette loi amène plus d'enfants handicapés à l'école alors que les moyens diminuent. Ces AVS reçoivent une formation minimaliste et bénéficient d'un contrat d'une durée maximale de six ans. On achète la paix sociale, en quelque sorte. Il est donc absolument nécessaire que les équipes de pédopsychiatrie leur donnent les clés pour comprendre ces enfants.

“Qui ça fait rêver ?”
‎"À la rentrée 2012, on sera proche des 7 000 postes non pourvus, tous concours confondus" a déclaré Jean Louis Auduc, ancien directeur adjoint de l'IUFM de Créteil (Université Paris-Est-Créteil), dans une table ronde à l'occasion du congrès de l'Unsa-Éducation jeudi 29 mars (au passage, on notera que c’est Laurent Escure qui remplace Patrick Gonthier à la tête de cette fédération)
Comment expliquer cette désaffection pour les concours d’enseignement ? Les raisons sont multiples. Un article du site d’information Slate.fr essaye de les recenser. Et l’article de manière ironique rappelle d’abord la phrase de Nicolas Sarkozy, invité de la matinale de France Inter le jeudi 1er mars : “Est-ce qu’on se pose la question de savoir combien d’enfants aujourd’hui dans une classe ont envie de devenir professeur? Qui ça fait rêver aujourd’hui, le statut que la société réserve aux professeurs? ”. Mais suffirait-il, comme le pense le candidat, d’augmenter le salaire (tout en augmentant le temps de présence) pour inverser la tendance ? Certainement pas.
Car les raisons sont plus profondes. Cet article avance d’abord comme explication le “manque de lisibilité de la formation”. Pour Patrick Demougin, président de la Conférence des directeurs d’IUFM (CDIUFM), “ Aujourd’hui le système est déconstruit, tout le monde forme les professeurs, les étudiants sont perdus.”. De plus, comme les études sont plus longues et le stage rémunéré supprimé, cela réduit aussi le vivier de candidats potentiels. Pour Frédéric Charles, enseignant-chercheur en sciences de l’éducation à l’université de Picardie Jules Verne , la crise du recrutement a principalement été causée par les récentes réformes. “Il y a près de 2,8 millions de chômeurs en France, les professeurs bénéficient d’une certaine sécurité de l’emploi, et pourtant les candidats désertent le concours. Le métier ne fait plus rêver mais l’explication est politique.”. En d’autres termes, il manque un projet et une ambition à l’école.
Pour Philippe Meirieu, “enseigner c’est transmettre une passion, un savoir, un désir, et non pas échanger une marchandise”. Or, estime-t-il, les réformes de ces dernières années visent “à gérer l’école comme une entreprise, avec ses exigences d’efficacité et de rentabilité”. Pour reprendre la conclusion de cet article assez complet, une chose est certaine: ce n’est qu’au prix d’une refonte profonde que l’Education nationale pourra faire à nouveau rêver les jeunes générations.

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 02/04/12(certains articles payants)


«Le degré d'autonomie des enfants autistes est lié à leur niveau scolaire»
Ce lundi a lieu la journée mondiale de sensibilisation à l'autisme. Libération a rencontré Eric Lemonnier (photo DR), pédopsychiatre au CHU de Brest, spécialiste de la question. L'occasion de faire un point sur la scolarisation des enfants autistes, que la loi de février 2005 oblige à accueillir dans l'établissement le plus proche de leur domicile.
Lire la suite de l’article


Les socialistes dénoncent le projet de «banque de la jeunesse»
L'idée formulée samedi par Nicolas Sarkozy devrait finalement prendre la forme d'un site internet mettant en lien les «les jeunes et les banques».
Lire la suite de l’article


Président(e)s d'université: cherchez les femmes...
Question parité, les élections qui se déroulent en ce moment à la tête des universités sont une catastrophe: pas une femme élue pour l'instant... Une conclusion s'impose: sans quota, point de salut !
Lire la suite de l’article


"Monsieur le Président, cette récompense, je n'en veux plus"
Henri Lanta, professeur de Sciences économiques et sociales (SES), est une figure respectée du monde enseignant. Aujourd'hui à la retraite, il est l'un des grands défenseurs de cette discipline, régulièrement attaquée par la droite et les milieux de l'entreprise qui la jugent trop sociologique, voire gauchiste. Il est aussi une référence historique - en 1967, il fut aux tout débuts de la série B (économique), prédécesseure de la série ES (économique et sociale).
Lire la suite de l’article



---------------------------------------------
Le Figaro du 02/04/12 (certains articles payants)


Agressions sexuelles à l'école: enquête administrative
Luc Chatel entend l'émotion des familles qui ont l'impression de n'avoir pas été assez informées.
Lire la suite de l’article


Réforme de la carte scolaire : des parents sont déçus
Un nouveau rapport montre que l'assouplissement de la carte scolaire est loin d'avoir satisfait les parents.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde.fr (certains articles payants) du 02/04/12



L’école numérique selon François Hollande
Fini les textes tapés avec deux doigts. Les enfants apprendront la dactylographie en primaire (CE2 ou CM1). Tous les lycéens pourront choisir une option numérique. « A la rentrée prochaine, seules deux séries permettront cette spécialité. La série S de l'enseignement général et la série STI2D de l'enseignement technologique », a annoncé Vincent Peillon, le responsable éducation de l’équipe de campagne de François Hollande en clôture d’un colloque sur le numérique, organisé vendredi 30 mars par l’Institut Edgar Quinet.
Lire la suite de l’article


Education : Nicolas Sarkozy en échec scolaire Par Ismail Tsouria, pour la Fondation Terra Nova
Lors d'un meeting à Nantes le 27 mars, Nicolas Sarkozy a déclaré se fixer comme objectif prioritaire la lutte contre les difficultés scolaires à l'école primaire, en créant des "conseils de soutien scolaire" réunissant l'ensemble des acteurs pouvant venir en aide aux écoliers en grande difficulté. En formulant cette proposition, le candidat fait fi de dispositifs déjà existants, mais réduits à peau de chagrin depuis dix ans : la politique de réduction des moyens affectés à l'Education nationale a également touché la lutte contre l'échec scolaire. La proposition du candidat révèle aussi le choix idéologique de traiter les difficultés hors classe, alors même que les expériences concluantes en la matière appellent à les prendre en charge au sein même de la classe.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 02/04/12



De l’instruction obligatoire à l’obligation scolaire par Claude Lelièvre
La loi du 28 mars 1882 rend l’instruction obligatoire mais multiplie les exceptions. Elle fixe la durée de scolarisation de six à treize ans mais précise que, dès onze ans, certificat d’études en poche, on peut quitter l’école. La question de la « fréquentation scolaire » hantera la IIIe République.
Lire la suite de l’article


Le PS vacille sur l’école privée
Le responsable des questions d’éducation pour la campagne de Hollande ne veut plus remettre en question le financement obligatoire d’établissements privés par les mairies.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 02/04/12



Saint-Maur : un écolier violent provoque la suspension des cours
Face aux incidents qui se multiplient dans l’école de la Pie à Saint-Maur, les enseignants font front commun avec les parents pour obtenir une meilleure prise en charge de l’enfant de 9 ans.
Lire la suite de l’article


Pédophilie en maternelle : la colère des familles
Alors qu’ils seront reçus aujourd’hui au rectorat, plusieurs parents des victimes de l’enseignant suspecté d’attouchements protestent.
Lire la suite de l’article


Une bagarre crée la panique au collège
Une bagarre générale a éclaté jeudi entre des élèves du collège Jean-Zay à Verneuil, où un adulte s’est introduit. Le dispositif de sécurité a été renforcé depuis les incidents.
Lire la suite de l’article


Fausse braderie de l’école à Cergy
« Tout doit disparaître », « Elèves sacrifiés »… Tels étaient les slogans provocateurs inscrits sur le stand de « la grande braderie de l’école » organisée hier midi par les parents d’élèves, enseignants et élus de gauche sur le parvis de la préfecture de Cergy.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
France Soir du 02/04/12



Pédophilie à Créteil : L'éducation nationale et les parents dos à dos
Ébranlés par la mise en examen d'un instituteur de Créteil pour abus sexuels, des parents d'élèves dénoncent la nonchalance et le silence coupable des autorités éducatives qui, de leur côté, récusent tout "dysfonctionnement".
Lire la suite de l’article


L'autisme a fortement augmenté aux Etats-Unis : + 26 % en 2 ans !
Un meilleur dépistage a fait bondir le nombre d'enfants considérés comme autistes : + 26 % en deux ans. Dans l'ensemble, un million de jeunes souffrent de cette maladie.
Lire la suite de l’article


Autisme : 650.000 malades en quête de reconnaissance
A l'occasion de la Journée mondiale de l'Autisme, ce lundi 2 avril, plusieurs associations françaises se mobilisent pour mieux faire connaître cette maladie et les difficultés que rencontrent ceux qui en souffrent.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 02/04/12


Un collectif veut « déchiffrer » les statistiques de l’éducation
Créé à l’initiative de syndicats, d’associations et de chercheurs, le collectif des « Déchiffreurs » veut décrypter les données parfois contradictoires émises par l’éducation nationale.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 02/04/12



Enseignement : Laurent Escure prend la tête de l'Unsa-Education
Laurent Escure, professeur des écoles de quarante et un ans, a été élu vendredi à la tête de l'Unsa-Education, deuxième fédération syndicale du monde éducatif, à l'occasion de son congrès national à Angers. Il succède à Patrick Gonthier, qui a été dix années à la tête de la fédération. Depuis 2007, Laurent Escure était secrétaire général du Comité national d'action laïque (CNAL).
Lire la suite de l’article


Quel rôle pour une « banque de la jeunesse » ?
Nicolas Sarkozy a proposé samedi la création d'une « banque de la jeunesse », qui serait en fait une interface entre le réseau bancaire et les jeunes en formation pour obtenir un crédit avec une garantie de l'Etat.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 02/04/12



Créteil: Les parents des victimes d'un enseignant pédophile reçues au rectorat ce lundi
Trois élèves de maternelle ont été agressées sexuellement par l'homme de 48 ans...
Lire la suite de l’article


CRETEIL - Abus sexuels dans une école: l'Education nationale se défend de toute "inertie"
CRETEIL - L'Education nationale a-t-elle fait preuve d'un "silence coupable ?" Ebranlés par la mise en examen d'un instituteur de Créteil pour abus sexuels, des parents d'élèves ont récemment dénoncé "l'inertie" des autorités éducatives qui ont récusé lundi tout "dysfonctionnement".
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 02/04/12



Rien vu...


------------------------------------------------
Ouest-France du 02/04/12



Créteil. Soupçons de pédophilie dans une école maternelle
Un enseignant d’une école maternelle de Créteil a été mis en examen pour avoir agressé sexuellement au moins deux écolières. Luc Chatel a lancé lundi une enquête administrative. Le recteur de l’académie assure qu’il n’y a pas eu de dysfonctionnement de l’Education nationale.
Lire la suite de l’article


En vacances, 3 millions d'enfants restent chez eux
Que révèle l'étude que vous avez menée auprès d'un échantillon représentatif de 2 500 familles ?
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 02/04/12



Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 02/04/12


Agressions sexuelles à l'école : une cellule de crise ouverte
Luc Chatel a également lancé une enquête administrative après les critiques des parents adressées au rectorat.
Lire la suite de l’article


Comment Nicolas Sarkozy a bradé la laïcité
Depuis son élection, le chef de l'Etat a plusieurs fois suscité la polémique en développant son concept de "laïcité positive" et en insistant sur les "racines chrétiennes de la France". Pour Bernard Cazeneuve, porte-parole de François Hollande durant la campagne présidentielle, il faut maintenant retrouver les fondements de la République laïque.
Lire la suite de l’article


Le sport à l’école souffre du désengagement de l’Etat
Avec trois heures hebdomadaires d’éducation physique au collège, la France n'a pas à rougir par rapport à ses voisins. Mais elle manque d’infrastructures.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 02/04/12


Le délicat débat sur la carte scolaire
La réforme de la carte scolaire voulue par Nicolas Sarkozy est un échec. Sur ce sujet complexe et à forte charge symbolique, François Hollande joue l'équilibriste.
Lire la suite de l’article


Pour en finir avec la guéguerre de la pédagogie
Au moment où se déchaîne à nouveau et avec force la virulente opposition (je n’ose parler de débat) entre « pédagogues » et « anti-pédagogistes », je me demande une fois de plus s’il est possible, pour le prof passionné par son métier et porté sur la recherche de tout ce qui peut l’aider à faire progresser ses élèves, de se tenir à bonne distance de ce monstre bicéphale ?
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 02/04/12


Hollande : Un grand plan numérique pour l'Ecole
Intervenant à l'occasion du colloque "Le numérique, moteur du changement", organisé par l'Institut Edgar Quinet, le 30 mars, Vincent Peillon a annoncé "un grand plan e-education" en cas de victoire de François Hollande. "Nous devons porter une très grande ambition pour la e-education", a-t-il ajouté. "Nous devons changer d'échelle". Ce nouveau plan a-t-il plus de chances de succès que les précédents ?
Lire la suite de l’article


Du bleu à l’âme pour les élèves différents
Le 2 avril s’est vêtu de bleu, un bleu pour rappeler que l’autisme est cette année une grande cause nationale. « La France compte 430 000 personnes atteintes d'autisme, dont 108 000 enfants » précise le site gouvernemental consacré au sujet. Une journée de sensibilisation sert à prendre conscience d’un phénomène, à le comprendre, à dépasser les idées reçues, certes, elle est utile aussi pour penser à l’insertion, à l’acceptation des différences, pour un vivre avec et non un vivre à côté.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Touteduc (accès payant) du 02/04/12


Laurent Escure, secrétaire général de l'UNSA-Education, attend une réforme "profonde" de l'Ecole
Laurent Escure accepte par avance que la réforme de l'Ecole "touche" les métiers de l'enseignement. il été élu secrétaire général de l'UNSA-Education à l'issue du congrès de l'organisation syndicale. Voici des extraits de son discours d'orientation :
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 02/04/12


Professeurs, option « précaires »
Vacataires, payés à l'heure, contractuels, CDD... L'Education nationale a multiplié les contrats précaires ces dernières années pour « boucher les trous ». Selon les statistiques officielles, ils seraient plus de 20 000 dans cette situation dans le second degré. Mediapart est allé à leur rencontre
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Slate.fr du 02/04/12



Devenir prof: «Qui ça fait rêver aujourd’hui?»
Le nombre de candidats aux concours de l’enseignement est en chute libre, et certains postes ne sont mêmes plus pourvus. Pourquoi le métier de professeur ne fait-il plus rêver?
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Huffington Post du 02/04/12



Le travail à la maison: question pédagogique, question sociale, question politique
La question des devoirs à la maison est, comme on vient de le voir après l'appel lancé par la FCPE avec un mouvement pédagogique, extrêmement sensible. Elle suscite plus que de l'intérêt : de véritables passions. C'est qu'elle est touche, tout à la fois, à l'institution scolaire - par définition distanciée des intérêts individuels - et à la famille - bien légitimement préoccupée de l'avenir singulier de ses propres enfants. Elle articule une dimension publique - celle d'une école pour toutes et tous - et une dimension privée - celle de la construction par chaque enfant, avec ses parents, de sa trajectoire personnelle. Elle interroge le rôle respectif des enseignants - transmettre démocratiquement des savoirs - et celui des parents - accompagner particulièrement leurs enfants et veiller sur leur avenir...
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
ÉducPros du 02/04/12


Que cache la mode des learning centers ?
A l'occasion de la conférence Educpros du 6 avril 2012 intitulée "E-learning : comment mettre en place des outils utiles et attractifs ?", zoom sur la réalité des «learning centers». Entre bibliothèque universitaire modernisée pour les uns, simple concept architectural ou encore catalyseur de véritables rencontres sur le campus, Educpros vous propose un dossier de décryptage avec des acteurs de learning centers emblématiques comme ceux de l'EPFL ou de l'Essec. A l'heure où les bibliothèques universitaires doivent être repensées à l'aune des nouvelles technologies.
Lire la suite de l’article


Abdellah Bechata (secrétaire national de l'UPS) : "Tout élève doit avoir accès à une classe prépa à moins de 100 km de son domicile"
Le 26 mars 2012, François Hollande a proposé que « tous les lycées » de France puissent envoyer « 5 à 6 % » de leurs élèves de terminale en classe préparatoire aux grandes écoles (CPGE). Abdellah Bechata, secrétaire général de l’Union des professeurs de spéciales (UPS) réagit à la proposition du candidat PS.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------
VousNousIls du 02/04/12



François Hollande : "l'école n'est pas un coût mais un investissement !"
Dans le cadre de la campagne présidentielle, VousNousIls.fr a sollicité les principaux candidats sur leur projet pour l'éducation. Cette semaine, c'est au tour de François Hollande, candidat du Parti Socialiste, de répondre à nos questions.
Lire la suite de l’article


Existe-t-il un rythme scolaire idéal ?
L'éternelle question des rythmes scolaires revient au devant de la scène, via les propositions des candidats à l'élection présidentielle. Les réponses ne manquent pas. Professeurs, syndicats et experts s'expliquent, sans tout à fait s'accorder.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.