dimanche, avril 15, 2012

Revue de presse du samedi 14 avril 2012

.

- Ecole et inégalités - Brevet – Improbable Jardin - Sycophante –


L'école de Sarkozy creuse les inégalités
Pour les assises de la pédagogie organisée au mois d’octobre dernier par le CRAP-Cahiers Pédagogiques le titre des deux journées était “Pour une école plus juste et plus efficace”. Un pré-rapport de la Cour des Comptes vient confirmer que le système éducatif français n’est en effet, ni juste ni efficace…
Ce prérapport de la Cour des comptes, révélé jeudi par le Monde dresse un constat très noir : loin de combler les écarts, selon lui, l’Etat ne ferait que les aggraver en donnant plus à ceux qui ont plus, c’est-à-dire aux établissements déjà privilégiés. Et trahissant ainsi la promesse républicaine de lutte contre les inégalités, il n’est pas pour autant efficace puisque cela s’accompagne d’un échec scolaire important.
Le Monde en tire même le constat que “notre éducation n’est pas nationale”.Il faut dire qu’avec cette longue enquête sur la répartition des moyens entre académies et établissements, les magistrats de la Rue Cambon concluent ceci : "Le système scolaire français se caractérise par l'importance et la persistance des inégalités, au rebours de l'objectif d'égalité des chances fixé par le code de l'éducation.". Pour dire les choses autrement, l'Etat favorise les écoles, collèges et lycées déjà les mieux dotés et accorde moins de moyens à ceux qui sont les plus défavorisés et réussissent moins bien. Voilà pour l’injustice et l’inégalité
Et l’efficacité ? Là aussi le constat fait par la cour des comptes est sans appel. Les compétences des élèves de 15 ans se dégradent par rapport à celles de nos voisins ; loin de corriger les inégalités de départ entre élèves, l'école française a tendance à les aggraver. Et il faut rappeler également que chaque année, “dans une sorte d'indifférence catastrophique dit l’éditorial du Monde, 150 000 jeunes sortent du système sans qualification. Et cette inégalité ne favorise pas non plus les performances du système. Car l’OCDE, comparant les résultats et les systèmes scolaires à travers les évaluations PISA a clairement montré que la réduction des inégalités débouche sur des résultats meilleurs pour tous, quand le renforcement des inégalités entraîne tout le système vers le bas. Moins une société est inégale, meilleure est son école...!
Ce rapport, dont les auteurs disent qu’ils ont eu le plus grand mal à obtenir les données du ministère, est évidemment une pierre dans le jardin ( !) de Nicolas Sarkozy. Et un élément de plus à porter au passif de son bilan déjà très lourd en matière d’éducation.
Les réactions politiques et syndicales ne se sont pas fait attendre. “Ce compte rendu est totalement biaisé, explique à Libération Jean-Michel Blanquer, le directeur général de l’enseignement scolaire au ministère de l’Education. En effet, rappelle-t-il, les dépenses de l’Etat consistent essentiellement dans les salaires des enseignants. Or Paris détient le record du nombre de profs agrégés - les mieux payés - et celui des classes prépas - où les enseignants sont aussi bien rémunérés. A l’opposé, une académie comme Créteil, réputée difficile et peu demandée, accueille un grand nombre de débutants, aux traitements moindres. Ce qui explique, selon Jean-Michel Blanquer, l’écart des dépenses de l’Etat. Le ministre de l’Education nationale, Luc Chatel, a quant à lui accusé Le Monde de “réciter en bon élève la leçon du candidat Hollande”. La secrétaire générale de la FSU, Bernadette Groison, a déclaré n'être "malheureusement pas surprise par ce rapport", qui "révèle une situation que tous les acteurs de l'éducation connaissent depuis longtemps". Interrogée par le Café Pédagogique Henriette Zoughebi, vice-présidente (PC) de la région Ile de France en charge des lycées, juge la situation décrite par le rapport "grave et violente". Pour elle, "Il n'y a pas de vraie volonté de lutte contre les inégalités dans ce gouvernement et les inégalités se renforcent avec la RGPP au moment où la crise fragilise certaines familles. C'est la notion même de service public d'éducation qui est mise en cause". Dans un entretien au Monde , Vincent Peillon le “monsieur éducation” de l’équipe de campagne de François Hollande, évoque ce sujet parmi beaucoup d’autres. Il (se ?) donne un objectif d'égalité du droit à l'éducation. Et notamment en reconsidérant la carte scolaire et l’éducation prioritaire. "La clé pour faire évoluer les ZEP, c'est la stabilité des équipes. Mais encore faut-il rendre ces postes attractifs", dit-il, évoquant la nécessité de réfléchir aux "modes d'affectation" et aux "modes de bonification" des enseignants.
On a envie d’ajouter qu’au delà des aspects techniques il faut aussi et surtout redonner une finalité et un projet à tous les acteurs de l’éducation nationale. Pour (re)fonder une école plus juste et plus efficace…

Brevet
En 2011, 750.000 élèves de 3 e ont passé l'examen du diplôme nationale du brevet. Il a déjà connu une nouvelle épreuve obligatoire : l'histoire des arts, qui se déroule à l'oral. L’examen va subir de nouveaux changements l’année prochaine.
Le ministère de l'Education nationale a en effet annoncé mardi dernier que cet examen national va connaître quelques évolutions en juin 2013. La dictée comportera 800 caractères au lieu de 600 actuellement , les élèves auront le choix entre deux sujets de rédaction (un d'imagination, l'autre de réflexion) et que le questionnaire sera remplacé par une épreuve permettant aux collégiens de faire part de leurs réactions personnelles.l'épreuve de mathématiques comportera davantage d'exercices et l'épreuve d'histoire-géographie se déclinera désormais en trois disciplines.
On peut s’étonner de cette évolution et de cet empilement qui caractérise la fin du collège. Car en même temps que le Brevet, il y a aussi le socle commun. On a la nette impression que les deux éléments rentrent en conflit. C’est d’ailleurs pour cela que le secrétaire national du SNPDEN (syndicat des chefs d’établissements) interviewé par La croix prône, lui, une suppression pure et simple de ce diplôme de fin de 3e qui se superpose avec la validation du socle commun.
On peut faire deux analyses de cette annonce. La première est qu’on ne prend pas au sérieux le socle commun. Et deuxièmement qu’on assiste avec le renforcement de ce diplôme du brevet à un signal de retour aux “fondamentaux” destiné à complaire à une opinion nostalgique du bon vieux temps. Dans l’école sarkozyste, on ne s’adresse même pas aux parents mais aux grands parents…

Improbable Jardin
Plus de profs, quelle idée sotte ! . C’est le titre de la tribune d’Alexandre Jardin dans Le Monde du 6 avril (jour de Pâques, retour des cloches…)
Dans ce texte, l’écrivain qui est à l'initiative d'une association Lire et Faire lire , en lien avec l'Éducation nationale, s’insurge contre la proposition de re-créer 60 000 postes dans l’éducation nationale. Pour lui c’est “l'idée la plus débile de cette campagne : plus de profs ! Difficile de faire plus bête et électoraliste pour résoudre des problèmes complexes.” Il considère en effet, (et ce n’est pas complètement faux) que les créations de postes ne suffiraient pas à résoudre les difficultés de l’école. Mais il s’en prend aussi au collège unique : “En créant le collège unique, nous avons laissé les clés du destin français à des gens qui rêvaient d'un seul type de réussite, à des fils de profs qui ont tellement intériorisé leurs valeurs scolaires qu'ils sont parvenus à faire croire au peuple qu'il n'est point de salut hors de la maîtrise de leurs propres codes.”.“ C’est une faute contre le peuple ”, vitupère Monsieur Jardin, “ de laisser en troisième des gamins qui refusant de jouer le jeu du collège empêchent de travailler dans la sérénité ceux qui voudraient profiter de la promesse républicaine. C’est ainsi que l’on bloque l’ascenseur social”. Il qualifie même plus loin le collège unique de “scandale social”. Sa défense (en service commandé ?) du programme éducation du candidat Sarkozy passe aussi par “l'autonomie des établissements jouissant enfin de la possibilité de recruter leur équipe.”. Il entonne enfin le refrain du discours de Montpellier en affirmant qu’il “préfère moins de profs mieux payés
Il y a eu plusieurs réponses à Alexandre Jardin dans la presse, celle de Jean-Marie Padovani sur Médiapart, ou celle Nicolas Gary sur le blog “ActuaLitté. La plus virulente est celle de Nestor Roméro sur Rue89 . Pour le blogueur de Rue89, quel est ce collège dont rêve Monsieur Jardin ? “C’est celui où l’on trie les enfants en fin de cinquième : d’un côté, ceux qui devront aller voir ailleurs du côté de la filière professionnelle puisqu’il faut bien tout de même des femmes et des hommes (le peuple ?) pour exercer les « métiers » ; de l’autre, ceux qui pourront devenir profs, « élite » quelconque ou écrivain comme Monsieur Jardin.Ce collège, on le connaît bien, puisque c’est celui qui, dit autonome, est en réalité dirigé par un chef qui, comme tout chef d’entreprise, recrute et licencie ses collaborateurs, les rétribue au « mérite » c’est-à-dire à la soumission. […] Collège non pas autonome mais soumis. ”.
D'habitude à Pâques, on allait chercher les cloches dans le jardin. Cette année , on peut aller chercher le Jardin parmi les cloches....

droit de réserve ?
Une enseignante de Gondecourt (Nord) a envoyé en février 2011 une lettre à son député (UMP) mettant en cause la politique menée par le président de la République en matière d'éducation. Sur deux pages, elle déplore les suppressions de postes, les heures supp' “ quasi obligatoires ”, “ toute cette ambiance délétère ”, dans un style très virulent. Quelques semaines plus tard elle est convoquée par le directeur des ressources humaines du rectorat qui lui reproche d'être "sortie de son droit de réserve" et lui annonce une "procédure de discipline"...
“En tant que fonctionnaire, on ne peut pas dénigrer sa propre institution’, déclare le directeur de cabinet du rectorat. Pour lui, “ peu importe la manière dont le courrier est arrivé chez nous
Dans l’article de Nord Éclair qui relate ce cas, on apprend que le député sycophante a confirmé avoir transféré ce courrier au rectorat, expliquant qu'il a été “choqué”Le 1er juillet, la sanction du rectorat tombe pour l’enseignante : 15 jours d'exclusion. Elle s’insurge : “J'ai envoyé ce courrier en tant que personne privée, le droit de réserve ne s'exerce pas en dehors de mon métier ! Nous sommes paraît-il en République... ” Cette commission disciplinaire n'avait pour elle d'autre “ volonté visible que de casser et d'impressionner ”. “ Ils ont voulu faire un exemple ”, au moment où le monde enseignant gronde. “ Ce qui se passe confirme ce que j'ai écrit. J'ai été virulente et ironique, je le reconnais. Mais je ne regrette rien. ”. Avec son avocat, elle a donc décidé de déposer un recours “ pour excès de pouvoir contre l'académie au tribunal administratif de Lille. Ce recours rappelle entre autres que la loi “ garantit la liberté d'opinion aux fonctionnaires ”, et que ce courrier destiné au député “ n'avait aucunement vocation à être transmis ”. Et l'avocat d'ajouter : “ (...) Le député étant censé agir en représentant du citoyen et non à son encontre ”.
Signalons que le droit de réserve ne s’applique qu’aux fonctionnaires d’autorité et pas aux simples enseignants. Il serait bon de le rappeler à quelques hauts fonctionnaires et recteurs, zélés thuriféraires de la politique sarkozyste…

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 14/04/12(certains articles payants)


Le tableau très sombre de l’inégalité scolaire
Un prérapport de la Cour des comptes pointe la différence de traitement entre régions.
Lire la suite de l’article


Candidats à l’insertion
Créées en 1982, les 460 missions locales sont désormais un élément clé de l’emploi des 16-25 ans. Reportage à Nancy, auprès de jeunes aux parcours difficiles.
Lire la suite de l’article


Le lycée Alfred Nobel de Clichy-sous-Bois fait fructifier ses cours de maths
Dans le cadre du projet «Questions de sciences, enjeux citoyens», une universitaire est venue parler des rapports entre maths et finances à une classe de cet établissement de Seine-Saint-Denis.
Lire la suite de l’article


Une prof suspendue pour une dissertation polémique sur Mohamed Merah
Intitulé du sujet proposé à des élèves de troisième: «Est-ce une bonne chose d’avoir tué M. Merah. 1. Je résume l’affaire. 2. Pour qui?»
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 14/04/12 (certains articles payants)


Langue allemande : en baisse dans les écoles françaises
En 2012, moins de 500 étudiants se sont inscrits au Capes, contre plus de 1000 en 2004. Mais la tendance pourrait s'inverser en raison de la crise économique.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde.fr (certains articles payants) du 14/04/12



Le blues du Rased
Qui se souvient encore des Rased ? C’était en 2008 : les maîtres spécialisés et les psychologues regroupés derrière cet acronyme (Réseau d’aides spécialisées aux élèves en difficulté) avaient bruyamment battu le pavé pour s’opposer aux velléités ministérielles de tailler dans leurs effectifs et de les remplacer par une "aide personnalisée" (effectuée par en dehors du temps scolaire par les instituteurs). Quatre ans plus tard, la réforme a fait son œuvre : au nombre de 15 000 en 2008 sur l’ensemble du territoire, les Rased ne devraient plus être que 10 000 à la rentrée 2012, d’après le Snuipp-FSU, le principal syndicat du premier degré. Dans le département de l’Indre-et-Loire, 15 postes seront supprimés en septembre, dont deux à Saint-Pierre-des-Corps. Lionel Laboudigue fait partie des "victimes". Et le moins qu’on puisse dire est qu’il le vit mal. Très mal.
Lire la suite de l’article


Les littéraires, nouveaux Phénix de l'entreprise
Devenir chef de produit chez Danone après un master en lettres ? Auditeur chez Pricewaterhouse Coopers après avoir étudié la littérature et la civilisation allemandes ? Ces parcours improbables, l'opération Phénix les rend possibles.
Lire la suite de l’article


Une heure avec Vincent Peillon, "Monsieur éducation" du PS, à dix jours du premier tour
C'était probablement la dernière des rencontres hebdomadaires sur l'actualité de la campagne telles qu'elles sont organisées, depuis deux mois, au QG de François Hollande, avenue de Ségur (Paris-7e). L'occasion d'entendre, jeudi 12 avril, Vincent Peillon, "Monsieur éducation" dans l'équipe de campagne, parler école à J-10 du premier tour.
Lire la suite de l’article


Notre éducation n'est pas nationale
Mesdames et messieurs les candidat(e) s à l'élection présidentielle, aucun de vous ne peut l'ignorer : les maux dont souffre notre système scolaire sont alarmants. Longtemps, nous avons voulu croire qu'il restait l'un des meilleurs au monde. Tout démontre, aujourd'hui, qu'il est devenu médiocre et, à certains égards, désespérant.
Lire la suite de l’article


Ecole: les moyens attribués renforcent les inégalités
L'éducation n'est plus nationale. Un rapport d'observations provisoires de la Cour des comptes que Le Monde s'est procuré montre pour la première fois l'injustice de la répartition des moyens d'enseignement sur le territoire. Quelque 93 pages d'un travail inédit dévoilent ligne après ligne comment l'Etat donne plus à ceux qui ont déjà plus et moins à ceux qui cumulent tous les risques de réussir moins bien. Un favoritisme qui s'est aggravé ces dernières années.
Lire la suite de l’article


A Berlin, l'école s'adapte dans la transparence
En 2000, l'Allemagne a vécu un traumatisme : le PISA-choc. Le programme mesurant les performances des systèmes éducatifs européens classait alors les Allemands de 15 ans 13 points derrière la France pour la maîtrise de leur langue maternelle. Pour qu'ils obtiennent de meilleurs résultats, l'Allemagne a transformé son école. Fini les après-midi entiers dévolus au sport. Le Land de Berlin propose désormais des cours l'après-midi. En 1995, il avait mis fin au fonctionnariat des enseignants et aujourd'hui, il évolue vers la mise en place d'une sorte de collège unique.
Lire la suite de l’article


A Yzeure, les enfants font leurs devoirs du soir avec leurs parents... dans la classe (édition abonnés)
Pour ou contre les devoirs ? Chacun y va de son idée. Il y a ceux qui défendent leur utilité, ceux qui affirment que celle-ci n'est pas démontrée, que les devoirs, interdits en primaire depuis 1956, creusent les inégalités. Alors que le débat a rebondi, le 26 mars, avec le lancement de la "Quinzaine sans devoirs" par les parents d'élèves de la FCPE et l'Institut coopératif de l'école moderne (ICEM-pédagogie Freinet), une petite école à Yzeure, dans l'Allier, avance "sa" réponse. Aussi simple qu'efficace, semble-t-il : tous les lundis, de 17 à 18 heures, les élèves de l'école Jacques-Prévert peuvent revenir en classe faire leurs devoirs avec leur enseignant... et leurs parents.
Lire la suite de l’article


A Auschwitz, des professeurs d'histoire en quête de réponses
Le 17 mars, quarante professeurs de l'académie de Toulouse se sont rendus à Auschwitz-Birkenau. Une visite clôturant un stage de trois jours - une journée à Paris, deux en Pologne -, organisé par le Mémorial de la Shoah en partenariat avec l'éducation nationale.
Lire la suite de l’article


Une prof de français suspendue pour une dissertation polémique sur la mort de Merah
Une professeure de français d'un collège de Lavelanet, dans l'Ariège, a été mise à pied par le rectorat pour avoir donné à des élèves de troisième un sujet de dissertation polémique sur la mort de Mohamed Merah, indique l'académie de Toulouse. Le sujet proposé aux élèves du collège Pasteur était, selon le rectorat : "Est-ce une bonne chose d'avoir tué M. Merah ? 1. Je résume l'affaire. 2. Pour qui ?"
Lire la suite de l’article


Le babouin de Guinée, un être doué pour l'orthographe
Une expérience de pensée proposée par les statisticiens consiste à imaginer une armée de singes dactylographes et à tenter de déterminer la probabilité pour qu'ils produisent les oeuvres complètes de Shakespeare. Les chances sont minces, mais non nulles. Il n'est pas postulé que ces singes virtuels aient conscience de ce qu'ils écrivent.
Lire la suite de l’article


Normale Sup a son nouveau directeur
Selon nos informations, Marc Mézard, directeur de recherche au CNRS et directeur du laboratoire de physique théorique et modèles statistiques (Université Paris-Sud), devrait être nommé à la tête de l'Ecole Normale Supérieure (Ulm). Un décret présidentiel devrait être signé tout prochainement.
Lire la suite de l’article


Le spectre de l’examen d’entrée en 6ème est de retour
La proposition N°17 du candidat Nicolas Sarkozy est-elle volontairement ambigüe ? Dans le document officiel qui figure sur le site de la France forte, elle préconise de "ne plus accepter qu’un seul enfant rentre au collège sans savoir lire, écrire et compter, en prenant systématiquement en charge les élèves de maternelle ou de CP en grande difficulté."
Lire la suite de l’article


Plus de profs, quelle idée sotte ! par Alexandre Jardin, écrivain
Je suis en colère : notre école méritait un débat franc que j'espère, depuis que j'ai engagé, il y a dix ans, mon énergie de citoyen dans des programmes associatifs qui dévorent mon temps, parfois mon argent, et toujours mon enthousiasme militant.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 14/04/12



Les profs mobilisent à tout-va
Les personnels de l’éducation ont manifesté hier devant le rectorat de Créteil contre les suppressions de postes. Une illustration des actions qui se poursuivent dans toute la région.
Lire la suite de l’article


Adolph Hitler... c’était qui au fait ? par Perrine Marquesuzaa, 16 ans.
Il y a peu le prof d’histoire nous a parlé d’un mythe que Staline entretenait : il faisait croire aux ouvriers qu’il leur était possible de produire en une journée dix fois plus que leur production habituelle. Étrangement, cela m’a fait penser à notre programme d’histoire. Cette année, pour la première fois, les sections scientifiques, comme la nôtre, passeront l’épreuve d’histoire en première et non en terminale. Nous avons donc une année en moins pour nous préparer à cette épreuve. Mais notre programme, lui, reste approximativement le même qu’avant. Comme pour les ouvriers de Staline, la réalité est la suivante : c’est impossible.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 14/04/12



Nanterre : Cohn-Bendit au conseil d'administration de l'université
Daniel Cohn-Bendit va intégrer le Conseil d'administration de la faculté de Nanterre, 44 ans après avoir été le leader de la contestation étudiante en Mai 68. Il l'a annoncé lui-même à l'AFP, confirmant une information du site internet du Point. Le président de la faculté Jean-François Balaudé, qui vient d'être élu, «m'a proposé d'en devenir membre comme personnalité extérieure», a précisé le coprésident des Verts au Parlement européen et fondateur d'Europe Ecologie-Les Verts.
Lire la suite de l’article


Des ateliers pour réinsérer les jeunes en perdition
La protection judiciaire de la jeunesse va installer à Sénart un centre d’activité pour les jeunes délinquants ou déscolarisés, qui y apprendront notamment à réparer des vélos.
Lire la suite de l’article


Ici, ils apprennent les métiers de la restauration
Chaque matin, à 8h30, une vingtaine de jeunes Franciliens de 15 à 19 ans se présentent à Melun à l’unité éducative d’activité de jour (UEAJ) de la protection judiciaire de la jeunesse. Au programme : cours de cuisine, préparation du déjeuner pour le restaurant d’application, apprentissage du service en salle, des savoirs fondamentaux comme l’histoire, la géographie ou les maths… Pas de portable pendant les heures de travail, des pauses cigarette réglementées et trois professionnels pour les épauler.
Lire la suite de l’article


Deux élèves de 6e tentent de se suicider dans leur collège
Les vacances scolaires débutent en Essonne. Mais, pour certains élèves du collège Eugène-Delacroix à Draveil, l’esprit est ailleurs. Et il sera difficile pour eux de profiter de cette trêve dans leurs études. Car jeudi, vers 17 heures, à la fin de leurs cours, deux de leurs camarades, inscrites en 6e, ont tenté de se suicider.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
France Soir du 14/04/12



Brevet des collèges : A quoi correspond ce diplôme ?
Le brevet est passé chaque année par 750.000 élèves de 3e. Quelle est l'origine de ce diplôme, quelles sont les conditions d'attribution et à quoi sert-il?
Lire la suite de l’article


Brevet des collèges : Ce qui va changer en 2013
Le ministère de l'Education nationale a annoncé toute une série de modifications concernant l'examen du brevet national. Celles-ci devraient être mises en place pour la session 2013.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 14/04/12



Le principal syndicat de chefs d’établissement favorable à une suppression du brevet des collèges
Le ministère de l’éducation a annoncé, mardi 10 avril, un toilettage du brevet des collèges pour 2013, avec une dictée plus longue, deux sujets de rédaction au choix, dix exercices de mathématiques (contre six aujourd’hui) et une épreuve d’instruction civique en complément de celle d’histoire-géographie.
Lire la suite de l’article


Comment expliquer les bons résultats des élèves du privé au bac ?
Parmi les 104 lycées de France affichant 100 % de réussite au baccalauréat en 2011, 95 sont des établissements privés. Le privé domine aussi nettement dans le palmarès des lycées les plus aptes à faire progresser leurs élèves tout au long de leur cursus scolaire. Patrick Roux, président de la Fédération nationale de l’enseignement privé (Fnep), en explique les raisons.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 14/04/12



Dictée plus longue et davantage de maths pour le brevet des collèges
L'examen du brevet national des collèges va évoluer en juin 2013. La dictée comportera 800 caractères, l'épreuve de mathématiques davantage d'exercices et l'épreuve d'histoire-géographie se déclinera désormais en trois disciplines.
Lire la suite de l’article


Ecole : Hollande veut 4.000 postes de plus à la rentrée
François Hollande a annoncé hier sur Canal+ qu'il créerait, s'il est élu, pour la rentrée scolaire 2012, 4.000 postes de personnels contractuels, pris sur les emplois d'avenir déjà annoncés, pour éviter une « rentrée extrêmement difficile ». « Il s'agit de personnel d'emplois d'avenir, d'assistants d'éducation, je pense que nous aurons à en créer 4.000 », a-t-il dit. La veille à Rennes, il avait déclaré qu'il recruterait, « à défaut de professeurs à ce stade puisqu'il n'y aura pas de concours, 2.000 assistants d'éducation ».
Lire la suite de l’article


Tutorat : quand les anciens guident les jeunes
Tutorat, mentorat, parrainage... Le vocabulaire varie, mais le principe reste identique : offrir aux étudiants -et aux jeunes en général - un accompagnement personnalisé assuré par des adultes ou par d'autres jeunes plus expérimentés. Déjà largement répandue dans les grandes écoles, qui ont fait du suivi individualisé des élèves un de leurs atouts concurrentiels, la formule gagne du terrain dans tout l'enseignement supérieur, mais aussi dans les lycées et les collèges.
Lire la suite de l’article


« Le tutorat est complexe à piloter, mais il y a un fort retour sur investissement »
L'ESC Chambéry est l'une des écoles qui ont mis en place le système de tutorat le plus évolué, à plusieurs niveaux. La directrice tire les leçons de l'expérience.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 14/04/12



L'Allemagne réforme ses écoles, le monde sportif s'inquiète de la relève
BERLIN - Ecole le matin, sport l'après-midi: ce modèle qui a longtemps prévalu en Allemagne est en passe de disparaître, posant de nouveaux défis aux associations sportives, traditionnellement très fortes, et pour le recrutement des sportifs de haut niveau.
Lire la suite de l’article


Séisme: Les écoles d'Aceh ont réussi l'examen avec mention
Les élèves des écoles d'Aceh connaissaient les consignes par coeur, à force d'exercices: ne pas paniquer et fuir dans les collines. Mercredi, le fort séisme qui a secoué la province indonésienne a été pour eux un examen grandeur nature. Passé avec mention. Quand la terre s'est mise à trembler, mercredi après-midi, enfants et enseignants de l'école de Jeumpa Puteh, dans la capitale provinciale Banda Aceh, ont tout de suite pensé à un de ces petits séismes qui secouent souvent la région. Encore un!
Lire la suite de l’article


Le brevet fait peau neuve
Les nouvelles épreuves entreront en vigueur en juin 2013...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 14/04/12



Des étudiants priés de « faire le meilleur accueil à notre Président »
Nicolas Sarkozy visite ce samedi en fin de matinée un campus privé d’écoles d’informatique. Un étudiant d’Epitech, l’une de ces écoles du Kremlin-Bicêtre, souhaitant garder l’anonymat « par peur d’être sanctionné », nous a transmis un e-mail envoyé la veille par la direction du groupe d’enseignement aux étudiants pour les appeler à « faire le meilleur accueil à notre Président » et à « être à la hauteur ».
Lire la suite de l’article


Réponse à Monsieur Jardin Alexandre, écrivain
Monsieur Jardin Alexandre est en colère. Il nous le dit en incipit de sa diatribe publiée dans Le Monde du 6 avril. Colère dont le peuple se fiche éperdument. Je dis le peuple, car Monsieur Jardin ne cesse de l’invoquer, lui aussi, sans jamais tenter de dire ce qu’il entend par là : le peuple. Il est vrai qu’il n’est pas le seul s’autorisant à parler au nom du peuple...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Ouest-France du 14/04/12



L'histoire-géo inquiète les élèves de première S
Les élèves de terminale S (scientifique) ne feront plus d'histoire-géographie. Dans ces matières, les épreuves se passeront de manière anticipée, à la fin de la classe de première, dans quelques semaines.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 14/04/12


Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 14/04/12


Education : l'Etat accusé de creuser les inégalités territoriales
Selon la Cour des comptes, les budgets alloués favorisent les académies enregistrant les meilleurs résultats, laissant les autres à la traîne.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 14/04/12


L’école de Sarkozy creuse les inégalités par L’instit’humeurs
Ceux que l’éducation intéresse encore dans cette campagne (oui bon d’accord, on a été naïf en pensant que c’en serait un sujet majeur) seront sûrement intéressés par le rapport de la Cour des Comptes que s’est procuré Le Monde et qui plombe encore plus le bilan éducatif du quinquennat.
Lire la suite de l’article


L'école, lieu de reproduction des inégalités selon la Cour des comptes
Selon un pré-rapport de la Cour des comptes, le gouvernement ne mènerait pas une politique de réduction des inégalités. Il allouerait même des moyens à des académies bien dotées au détriment des plus nécessiteuses. Le ministère de l'Education nationale conteste ces conclusions.
Lire la suite de l’article


Présidentielle: les étudiants deux fois moins extrémistes que la moyenne des 18-24 ans
Au premier tour, l'ensemble des candidats de droite et du centre rassemblerait 51% des intentions de vote chez les étudiants. François Hollande l'emporterait néanmoins au second tour dans un match avec le président sortant, selon un sondage exclusif Ifop/L'Etudiant.
Lire la suite de l’article


Brevet des collèges: ce qui attend les élèves en 2013
Dictée plus longue, des exercices de mathématiques plus nombreux et une épreuve d'histoire, de géographie et d'instruction civique. Voici ce qui attendra, dès juin 2013, les collégiens lors de l'examen du brevet national des collèges.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 14/04/12


Sarkozy accusé d'entretenir les inégalités scolaires
L'Etat doit-il corriger les inégalités d'accès à l'éducation ou doit-il les entretenir ? Si l'on penche pour la première proposition, alors la publication par Le Monde d'un rapport provisoire de la Cour des Comptes porte une accusation grave sur l'action du gouvernement Sarkozy. Le rapport montre que les élèves bénéficient de moyens très inégaux selon les académies, les zones populaires étant désavantagées par rapport aux départements sociologiquement plus favorisés. Pire il donne à penser que les inégalités sont entretenues par le gouvernement.
Lire la suite de l’article


Les langues vivantes sacrifiées sur l’autel des coupes budgétaires par Jean Louis Auduc
Aux affirmations volontaristes en faveur des langues, à la communication sur leur enseignement éventuel dès la maternelle, Jean-Louis Auduc oppose des textes ministériels qui montrent que l'enseignement des langues est menacé dès la rentrée.
Lire la suite de l’article


Hollande : "La revalorisation est un sujet"
"Ce sujet existe". Vincent Peillon, responsable éducation dans la campagne de François Hollande, a confirmé le 12 avril qu'en cas de victoire du candidat socialiste la revalorisation salariale des enseignants ferait l'objet de négociations. Il a aussi décrit le calendrier des premières mesures d'après la victoire.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Touteduc (accès payant) du 14/04/12


Eva Joly visite une école de la "responsabilisation"
Eva Joly, accompagnée de Philippe Meirieu a visité hier13 avril, l’école publique Saint-Merri à Paris. Elle a rendu hommage à la "responsabilisation" des élèves, à leur autonomie, et à la place faite à la culture comme élément de "construction" de la vie des élèves. Elle s'est entretenue avec eux, et a perçu leur aisance, voire leur émotion lorsqu'ils évoquent une activité théâtrale par exemple.
Lire la suite de l’article


Présidentielle : combien ça coûte ? (EducPros)
Le site EducPros propose une synthèse du chiffrage par l'Institut Montaigne des propositions de N. Sarkozy et de Fr. Hollande pour l'éducation.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 14/04/12


Fonctionnaires: un devoir de réserve, sauf pour la com' du gouvernement
Certains fonctionnaires se sont vu rappeler une « période de réserve républicaine ». Laquelle leur interdirait de participer à toute manifestation publique en présence d'élus. Au même moment, les préfets de région sont invités à adopter une attitude « pro-active de communication » en faveur de certaines actions gouvernementales.
Lire la suite de l’article


« Les enseignants restent la catégorie socio-professionnelle la plus ancrée à gauche »
En 2007, beaucoup d'entre eux avaient été séduits par le discours du candidat de l'UMP et la rupture promise. Après cinq ans de sarkozysme et de suppressions de postes, les enseignants s’apprêtent à voter massivement à gauche, et pour le candidat socialiste le plus souvent.
Lire la suite de l’article


Lycée pro : « On leur demande d'aller en haut de l'échelle, mais on a retiré les barreaux »
Trois ans après l'entrée en vigueur de la réforme du lycée pro, un prof de Villefontaine, dans l'académie de Grenoble, raconte comment celle-ci a, contrairement aux objectifs affichés, favorisé le décrochage scolaire dans une filière où sont scolarisés un tiers des élèves après la troisième.
Lire la suite de l’article


A l'école primaire, «on bricole comme on peut»
L'école primaire a été particulièrement touchée par les suppressions de postes dans l'Education nationale ces cinq dernières années. Malgré la promesse de Nicolas Sarkozy de sanctuariser le primaire à la rentrée prochaine, selon les syndicats, 1.500 classes devraient fermer. Quatrième volet de notre série : « Les enseignants après 5 ans de sarkozysme », avec ce portrait d'une institutrice dans une école rurale de l'Eure où « jamais on n'a ressenti un tel enjeu pour l'école dans une élection ».
Lire la suite de l’article


Des nominations «précipitées» au HCE
A un mois du renouvellement du chef de l’Etat et à deux mois de celui de l’Assemblée nationale, la quasi totalité des membres du Haut Conseil de l’Education ont été renouvelés.

Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Slate.fr du 14/04/12



Pour lutter contre l'alcoolisme, faut-il initier les enfants au vin?
Lorsque mon fils James a eu dix mois, il a été baptisé conformément à ma religion. La cérémonie a eu lieu à Bordeaux, et je l’ai célébrée moi-même, en déposant une goutte de Château Pétrus (2000) sur ses gencives.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Huffington Post du 14/04/12



Gabegie numérique dans le 9-3 par Antoine Compagnon
C'était un collège "Ambition réussite" du 9-3, ainsi qu'on l'avait rebaptisé pour faire oublier les ZEP d'Alain Savary. J'avais souhaité y passer la journée, seul, sans mes collègues du Haut Conseil de l'Éducation, pour mieux observer la vie quotidienne de l'établissement. Celui-ci, de même que l'école primaire voisine, se trouvait au cœur de la cité, dont les hautes falaises le cernaient de toutes parts. Pour l'atteindre, on longeait un petit centre commercial abandonné, sauf un local, tenu par les femmes de la cité, où quelques services communautaires de première nécessité étaient assurés.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
ÉducPros du 14/04/12


Institut du service civique : l’appel de Martin Hirsch à l’enseignement supérieur
Martin Hirsch, le président de l'Agence du service civique, lance dans les prochains jours le recrutement de la première promotion de l'Institut du service civique. Dans une lettre exclusive publiée par EducPros, l'ancien Haut-commissaire à la jeunesse appelle les responsables de l'enseignement supérieur à l'aider à faire reconnaître l'engagement civique comme une nouvelle forme d'excellence.
Lire la suite de l’article


Présidentielle : une fracture grandes écoles-universités dans les votes des étudiants
Nicolas Sarkozy président des étudiants en écoles d’ingénieurs, de commerce, dans les classes prépas et chez les futurs médecins ; Hollande adoubé dans les facs de droit, gestion, sciences, lettres et dans les classes de BTS. C'est ce que révèle un sondage exclusif Ifop/L'Etudiant sur les votes des étudiants à la présidentielle.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------
VousNousIls du 14/04/12



Nicolas Mascret : "Un bon prof fait progresser ses élèves"
Soucieux de parler positivement de l'école, Nicolas Mascret, maître de conférences à l'IUFM d'Aix-Marseille, vient de publier « N'oublions pas les bons profs ». Un livre hommage à ces enseignants qui laissent un souvenir impérissable à leurs élèves. Entretien.
Lire la suite de l’article


Mutations : la grogne des enseignants
Les résultats des demandes de mutations enseignantes sont tombés il y a quelques jours. Les recalés, au premier rang desquels les profs du 1er degré, font part de leurs difficultés et critiquent un système « verrouillé ». De son côté, le ministère de l'Education nationale estime que le dispositif s'est amélioré mais qu'il se heurte à une inadéquation entre l'offre et la demande.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.