vendredi, avril 28, 2006

Revue de presse du vendredi 28 avril 2006

«Filmer quelqu'un qui se fait tabasser, c'est un kiff»

Ce sont toujours les suites de l’affaire de la prof tabassée et filmée en même temps qui occupent la rubrique « faits divers » et « société » de vos journaux. Quant au mot du jour, c’est sans conteste « happy slapping (que j’évoquais hier) qui l’emporte.
. Au delà du fait divers, cela nous questionne sur l’évolution de la société et en particulier la place de la violence. « Pour certains jeunes, la violence devient un moyen de communication normal, un rapport social comme un autre », explique le sociologue Christian Papilloud, spécialiste du phénomène dans le journal 20 minutes . D’autres analystes montrent que le fait de filmer relèvent d’un narcissisme absolu. "Dans l'esprit de ceux qui font ça, l'objectif d'autovalorisation prime tout, même la notion de risque. Avant, ils se contentaient de se vanter. Là, ils peuvent avoir la preuve de ce qu'ils ont fait. Ils sont aussi dans la négation de la victime, en la transformant en objet", note également le vice-procureur de Nice dans Le Monde.
Pour terminer sur cette affaire, on peut quand même se poser aussi une question sur la déontologie et l’influence des médias. On sait que Le Parisien a diffusé , mercredi dernier des images de l’agression extraites du film que le journal s’était procuré. On peut légitimement se demander si la diffusion de ces photos ne risque pas de donner le mauvais exemple et d'influencer d'autres jeunes...
N’est-ce pas un pas de plus dans la spirale de la médiatisation de la violence ? On risque de voir d’autres actes de ce type commis par des jeunes voulant avoir, eux aussi, leur quart d’heure warholien...

Finissons sur une autre analyse. Christophe Guilly est un géographe qui vient de publier l'"Atlas des nouvelles fractures sociales en France". Il est interviewé dans 20 minutes où il met l’accent sur les nouveaux contours de l’exclusion Désormais, dit-il, une périphérie péri-urbaine et rurale s'oppose aux centres, dont font partie les banlieues. Les zones semi-rurales et pavillonaires de la grande banlieue peuvent être aussi des zones sensibles.


Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 28/04/06


« Les images des soldats à Abou Ghraib ont fait des émules »
Christian Papilloud, sociologue, a étudié le «happy slapping», phénomène qui consiste à filmer une agression mise en scène, comme lundi à Porcheville
Lire la suite de l’article


Agression filmée d'une enseignante dans les Yvelines : le PS tance la droite
Le Parti socialiste a estimé que le gouvernement faisait preuve d'une «inertie choquante» après l'agression filmée d'une enseignante, lundi, au lycée Lavoisier, à Porcheville (Yvelines).
Lire la suite de l’article


Resituer l'intérêt de l'enfant
par Michèle BECQUEMIN et Michel CHAUVIERE et Joël PLANTET et Charles SEGALEN


Une réforme de la protection de l'enfance en danger va être présentée au Parlement, rejoignant les préconisations d'une dizaine de rapports d'origine parlementaire ou institutionnelle. Sur fond d'affaires retentissantes de pédophilie et de négligences parentales graves s'est construit en quelques mois un large consensus modernisateur à partir des points suivants : modifier la répartition des compétences entre la justice des mineurs et les administrations départementales d'aide sociale à l'enfance, faciliter le partage des informations entre les acteurs et les institutions concernés, renforcer le dépistage précoce des situations à risque, mieux agencer les procédures de signalement d'enfants en danger, développer les moyens de la prévention.
Présenté comme un programme cohérent, ce projet de réforme bouscule pourtant les fondements du dispositif de protection de l'enfance, en tranchant dans un domaine particulièrement sensible : s'y croisent à tout le moins le droit des enfants à être protégés par la société, y compris, le cas échéant, contre leurs parents, le droit et le devoir de ces derniers d'exercer à bon escient leur autorité parentale sur leurs propres enfants et, pour tous, le respect des droits et libertés individuels.
[…]…ne faudrait-il pas revenir à la question centrale : où donc se situe l'intérêt de l'enfant et qui est le plus légitime pour le protéger ? Sans oublier celle, non moins décisive, des moyens nécessaires à une protection digne de ce nom : comment notamment éviter que les impératifs de rationalisation économique ne viennent trancher dans les imbroglios juridiques des nouvelles pratiques de protection de l'enfance ?
Lire la suite de l’article


Les mauvais comptes de la délinquance
Un appel lancé par 115 experts recommande la création d'une institution pour mettre fin à la polémique sur les chiffres et définir une politique pénale.
Lire la suite de l’article


Sarkozy ou la pédagogie du matraquage des chiffres
En déplacement dans les Hauts-de-Seine, il a tenté de se poser en défenseur d'une politique de prévention.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 28/04/06



L'agresseur de Porcheville avait déjà sévi
Abdoullah, l'élève du lycée Lavoisier, a été mis en examen hier soir pour avoir frappé un professeur tandis qu'un autre individu filmait. Ce dernier était toujours recherché.
Lire la suite de l’article


L'inquiétante épidémie du «happy slapping»
L'enseignante de Porcheville semble avoir été victime d'un jeu cruel et violent apparu en France il y a un an avec le développement des téléphones portables munis de vidéo. Le «happy slapping» (joyeuses claques), importé d'Angleterre où il est très à la mode chez les adolescents, consiste à gifler ou à boxer quelqu'un au hasard dans un lieu public ou un établissement scolaire. Pendant que l'agresseur s'exécute, ses amis le filment. Ensuite, les images sont mises en ligne sur Internet ou sont transmises vers d'autres portables.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L'Humanité du 28/04/06 (un jour de retard)



Le 30 juin : réouverture de la chasse à l’enfant
Une formidable chaîne de solidarité avait poussé Sarkozy à publier la circulaire du 31 octobre 2005. Mais le ministre de l’Intérieur avait prévenu : le sursis des jeunes majeurs scolarisés sans titre de séjour et autres sans-papiers parents d’élèves prendra fin avec l’année scolaire, une fois les éventuels examens passés. Dès le 30 juin, les expulsions d’enfants et de familles d’origine étrangère installées en France vont donc reprendre.
Lire la suite de l’article


Quatre heures pour parrainer les sans-papiers
La ville de Saint-Denis et la coordination 93 de lutte pour les sans-papiers organisent, samedi matin, le parrainage de plusieurs dizaines d’étrangers.
Lire la suite de l’article


Les minots n’ont pas encore tous les droits
Alors que son mandat de défenseure des enfants s’achève, Claire Brisset épingle la justice, la pédopsychiatrie et les politiques de l’immigration.
Lire la suite de l’article


Des logiciels gratuits de protection des enfants
Le ministère de la Famille s’est félicité de la mise à disposition de ces outils de contrôle parental sur le Web
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 28/04/06 ( payant)



Etre noir aujourd'hui en France
Ils sont noirs, français et fiers de l'être. Antillais ou originaires des anciennes colonies africaines, les Noirs seraient près de cinq millions dans l'Hexagone. Ils appartiennent à toutes les classes sociales...
Lire la suite de l’article


« Les jeunes s'installent dans une culture de rupture »
Quelle est la thèse de votre livre « Noir et Français ! » ? Géraldine Faes et Stephen Smith . Il s'agit d'une radioscopie de la France « noire » qui est antillaise et issue de l'immigration africaine.
Lire la suite de l’article


Un pays en mutation
L'ÉCRIVAIN Stephen Smith (auteur de « Négrologie. Pourquoi l'Afrique meurt ») et Géraldine Faes (rédactrice en chef d'« Epok ») ont enquêté sur la question noire en France. Abordant tous les sujets délicats (Dieudonné, racisme, discrimination positive,...
Lire la suite de l’article


L'agresseur du professeur mis en examen
ABDOULLAH a été mis en examen, hier soir, avant d'être remis en liberté. Ce jeune homme de 18 ans avait agressé son professeur, lundi, dans l'enceinte du lycée Lavoisier de Porcheville (Yvelines) tandis qu'un autre élève filmait la scène.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 28/04/06



Rien vu...



------------------------------------------------
20 minutes du 28/04/06



«Filmer quelqu'un qui se fait tabasser, c'est un kiff»
Mercredi après-midi, au pied des tours de la cité du Val Fourré, à Mantes-la-Jolie (Yvelines). Une bande d'une dizaine de jeunes discute tranquillement au soleil. A chaque arrivée d'un nouveau compère, ils se saluent poliment. Ont-ils eu entre les mains la vidéo où l'on voit la jeune enseignante être rouée de coups, tomber par terre, puis s'enfuir en courant ? « Bien sûr », répondent-ils en choeur, le sourire aux lèvres. Depuis lundi, ils se refilent même la séquence d'une vingtaine de secondes, d'un portable à l'autre. Ils la commentent et la regardent en boucle.[…] Snoop, visiblement le leader du groupe, explique que l'enregistrement n'est pas forcément prémédité, « c'est le réflexe, dès qu'il se passe un truc, tu filmes avec ton portable ». L'important, c'est que la vidéo soit à la fois choquante et distrayante. Il exhibe un film qu'il stocke jalousement sur son portable. Cette fois, on y voit un élève se jeter sur son professeur pour lui baisser son pantalon et son caleçon, en plein cours. La bande s'esclaffe.[…]
Lire la suite de l’article


Les «joyeux baffeurs» arrivent en France
Hier, la violence transgressait, aujourd'hui elle divertit. Le succès remporté, auprès de certains adolescents, par la vidéo de l'agression d'une enseignante au lycée de Porcheville (Yvelines) en est la preuve. « Pour certains jeunes, la violence devient un moyen de communication normal, un rapport social comme un autre », explique le sociologue Christian Papilloud, spécialiste du phénomène.
Lire la suite de l’article



"La France de la périphérie est aussi invisible que paupérisée"
Interview intégrale de Christophe Guilluy, géographe et coauteur de l'"Atlas des nouvelles fractures sociales en France".
[…]Désormais, une périphérie péri-urbaine et rurale s'oppose aux centres, dont font partie les banlieues, finalement bien équipées en services publics, mairies de quartier… alors que dans les zones péri-urbaines, l'Etat est absent. Leurs habitants travaillent et habitent dans le secteur privé. Ils sont une frange inconnue et peu visible de la société, mais paupérisée. […] Les populations qui travaillent et se logent dans le privé sont très fragilisées quand elles perdent leur emploi ou même quand elles passent à temps partiel. Elles tombent vite dans le surendettement et la paupérisation. Il est beaucoup plus dur d'être chômeur de longue durée en pavillon péri-urbain. On doit payer son logement, mais aussi sa voiture et son essence parce qu'il n'y a pas ou peu de transports publics. Ce sont des classes « laborieuses et dangereuses » mais que l'on ne voit pas.
Lire la suite de l’article



-------------------------------------------------
Ouest-France du 28/04/06



Rien vu...


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 28/04/06



Mme Royal propose des "bourses au mérite pour les bons élèves"
Elle s'apprête à lancer en Poitou-Charentes des "bourses au mérite" pour les lycéens désireux d'embrasser une carrière scientifique. Réservées, dit-elle, aux "bons élèves", ces bourses, d'un montant de 1 000 euros, seraient attribuées à ceux dont les revenus se situent juste au-dessus du seuil requis pour bénéficier des bourses d'enseignement supérieur. En septembre, 350 jeunes "repérés" en bénéficieraient, l'idée étant d'en sélectionner un millier par an et de les accompagner jusqu'à leur premier diplôme.
Lire la suite de l’article


Les actes de violence sont de plus en plus filmés et diffusés par leurs auteurs ou des complices
Des émeutiers qui incendient une voiture et se prennent en photo ou se filment avec leur téléphone portable devant l'épave en feu, pendant la crise des banlieues, en novembre 2005. Des casseurs qui lancent des projectiles sur les forces de l'ordre, filmés par leurs camarades, pendant les manifestations anti-CPE (contrat première embauche) de mars. Des jeunes qui enregistrent des agressions et font circuler les images par Internet ou par téléphone, comme dans l'affaire de l'enseignante de Porcheville (Yvelines), frappée par un élève pendant qu'un autre filmait la scène, lundi 24 avril.[…]
Ces actes sont spectaculaires et s'intègrent dans l'utilisation croissante des téléphones mobiles pour filmer ou prendre des photos. Mais l'ampleur du phénomène concernant les actes de violence reste difficile à estimer. D'un point de vue judiciaire, quelques affaires seulement ont été identifiées. A Nice, fin 2005, les images du viol d'une collégienne ont été montrées par l'agresseur, mineur, sur son portable, au sein de l'établissement. La jeune fille était montrée en train de faire une fellation sous la contrainte. "C'est affreux pour la victime, qui a appris qu'une photo circulait", raconte Michel Redon, vice-procureur de Nice. L'instruction est en cours.
Lire la suite de l’article


Le procureur a appris "en écoutant la radio" l'existence de la vidéo de l'agression de Porcheville
Un "mauvais réflexe" du parquet. Le procureur de Versailles, Yves Colleu, reconnaît un dysfonctionnement de ses services dans l'affaire de l'agression en pleine classe, lundi 24 avril, d'une enseignante d'un lycée de Porcheville (Yvelines). L'agresseur, un élève âgé de 18 ans, avait été interpellé puis placé en garde à vue. Devant les enquêteurs, il avait reconnu les faits. Le magistrat du parquet de permanence avait alors décidé de le relâcher, mardi, et de le convoquer devant le tribunal correctionnel, le 26 juin.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 28/04/06


« Amnésie collective »
par Pierre Marsaleix,
secrétaire général
de la Fédération Syndicale Unitaire (FSU)
des Yvelines

La diffusion des photos de l'enseignante agressée à Porcheville dans Le Parisien ne risque-t-elle pas de donner le mauvais exemple et d'influencer d'autres jeunes ?


- C'est le principal problème que pose la diffusion de ces photos dans le journal. Nous condamnons de façon virulente cette publication, qui ne peut qu'influencer négativement les jeunes. En tant qu'enseignants, nous étions déjà confrontés au problème des outils technologiques. Avec les téléphones portables équipés d'appareils photo, des élèves photographient les professeurs à leur insu. Ces photos sont ensuite diffusées sur des blogs, où les commentaires sur les enseignants sont parfois à la limite de l'injure. Quant à la diffusion des photos par Le Parisien, je suis surpris par la décision du journaliste. Même si j'ai tout de suite compris qu'il voulait faire du sensationnel quand je l'ai eu au téléphone, il s'est bien gardé de me dire qu'il détenait la vidéo de l'agression. Je pense qu'il est tout de même possible de proposer un autre type de journalisme, qui soit à la fois cohérent et citoyen.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
L’Express quotidien du 28/04/06


Xavier Lemoine: "Sans sécurité, pas de liberté"
Auteur contesté de l'arrêté interdisant aux mineurs de se réunir à plus de trois dans le centre-ville de Montfermeil, Xavier Lemoine, son maire, présente à LEXPRESS.fr ses motivations

Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 28/04/06



Des élèves de lycées professionnels présentent une exposition artistique
Le rectorat de Créteil organise le 4 mai à Dammarie-les-Lys (Seine-et-Marne) Art ExpRo, une exposition artistique et culturelle présentant des projets réalisés dans des lycées professionnels de l'académie afin d'"offrir un visage différent sur ce type d'enseignement".
Lire la suite de l’article


Grève de la faim pour défendre le breton dans l'enseignement catholique
Un militant breton de 69 ans a entamé depuis 10 jours une grève de la faim à Vannes pour défendre le bilinguisme breton-français dans l'enseignement catholique en Bretagne, a-t-on appris vendredi auprès de l'intéressé.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------

Pour en savoir plus




Le site de VousNousIls (Rubrique dépêches de l’éducation AFP)


Les dépêches AFP sur lesite Voila.fr



Le site Yahoo Actualités, rubrique éducation



La maison des enseignants



L’indispensable café pédagogique

jeudi, avril 27, 2006

Revue de presse du jeudi 27 avril 2006

Retour sur la prof agressée et filmée.
On apprend dans L’Express qu’il s’agit du concept du Happy Slapping.. Les images des exploits, de ses adeptes, sont diffusées sur leurs blogs personnels ou envoyées aux autres amateurs de ce type d’images. Apparues en novembre dernier, ces vidéos réalisées depuis un téléphone portable dernier cri étaient au départ un jeu d'adolescents en frappant d'autres. L'idée a fait des émules et, depuis, c'est l'escalade…
Les récentes manifestations anti-CPE l'ont aussi prouvé : des agressions et des violences en marge des défilés ont été souvent filmées par les agresseurs eux-mêmes et par des badauds.
"La violence juvénile fait beaucoup partie du spectacle médiatique et politique. A politique spectacle, violence spectaculaire", affirme Eric Debarbieux, directeur de l'Observatoire international de la violence à l'école.

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 27/04/06


Une charte des stages qui ne coûte pas cher
Censé mieux encadrer les séjours en entreprise, le texte du gouvernement est un catalogue de bonnes intentions, flou sur les indemnités.
Lire la suite de l’article


Des stagiaires peu enthousiastes
Convention de stage obligatoire, limitation de la durée, gratification financière : Libération a demandé à des stagiaires ou ex-stagiaires leur opinion sur la charte, à la lumière de leur expérience.
Lire la suite de l’article


Clichy-sous-Bois: les proches de Zyed et Bouna attaquent l'Etat
Ces deux jeunes avaient été retrouvés morts électrocutés dans un transformateur, suite à une course-poursuite avec la police. Ce fait divers avait provoqué les émeutes de l'automne. Leurs familles demandent aujourd'hui que la responsabilité de l'Etat soit reconnu
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 27/04/06



Le film insupportable de l'agression d'une prof
La scène du passage à tabac, enregistrée sur le portable d'un complice, a été abondamment diffusée à Mantes-la-Jolie (Yvelines).
Lire la suite de l’article


Les sectes s'emparent du marché du mieux-vivre
Selon la mission chargée de la lutte contre les dérives sectaires, l'engouement suscité par les médecines parallèles est une aubaine pour les gourous.[…] Les centres de loisirs et les séjours de vacances sont également propices à l'endoctrinement. «Seuls les organismes émanant de l'Education nationale ont un agrément garantissant leur fiabilité», insiste la Miviludes. Le ministère de la Jeunesse et des Sports n'exerce pas de contrôle sur les voyages à l'étranger, et seuls les séjours de cinq nuits sont soumis à déclaration, «ce pourquoi on constate des dérives sectaires dans les courts séjours»
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------
L'Humanité du 26/04/06 (un jour de retard)



Étudiants, salariés, histoire d’une rencontre
congrès CGT . Les délégués ont chaleureusement ovationné les présidents de l’UNEF, de la FIDL et de l’UNL. Les responsables étudiants et lycéens ont souhaité la poursuite de l’unité.
Lire la suite de l’article


De l’amphi à l’emploi
Dominique de Villepin a exposé hier ses propositions pour faciliter le lien entre université et monde du travail.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 27/04/06 ( payant)



Banlieues : oui, ça bouge
Certaines initiatives lancées après les émeutes urbaines de novembre commencent à porter leurs fruits dans les quartiers sensibles. Sur le terrain, associations, maires, chefs d'entreprise et pouvoirs publics conjuguent leurs efforts...
Lire la suite de l’article


Les initiatives se multiplient
Coup de pouce à 5 000 jeunes diplômés. Lundi, l'Essonne a été le premier département à lancer Objectif : placement, une opération nationale de soutien à la recherche d'emploi en direction des diplômés de moins de 26 ans (à partir de bac + 2)...
Lire la suite de l’article


« 47 000 jeunes ont retrouvé un emploi ou une formation »
EN EXCLUSIVITÉ pour notre journal, Gérard Larcher fournit le premier bilan officiel de l'opération Aide à l'emploi en direction des jeunes des quartiers sensibles. Six mois après, qu'avez-vous fait pour l'emploi dans les banlieues ?
Lire la suite de l’article



La défenseure des enfants tire sa révérence
ELLE EN A REÇU 12 000 en six ans. Des lettres, des e-mails, des SOS... Claire Brisset, la défenseure des enfants, est plutôt fière d'avoir « obtenu une issue favorable » pour la moitié de ces appels à l'aide, plus nombreux chaque année depuis la création...
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 27/04/06



Rien vu...


------------------------------------------------
20 minutes du 27/04/06



10.000 heures d'archives de l'INA à portée d'un clic pour le grand public
Le grand public pourra, à partir de jeudi, avoir accès directement sur internet à 10.000 heures d'archives télévisuelles et radiophoniques de l'Institut national de l'audiovisuel (INA), dans le cadre d'une offre à 80% gratuite. Emmanuel Hoog, PDG de l'INA, souligne dans un entretien à l'AFP "la grande richesse du fonds" disponible sur le site ina.fr, dont toutes les chaînes de télé rediffusent des images et où se côtoient feuilletons, séries, entretiens, discours, journaux télévisés, émissions culturelles ou d'information, événements sportifs, reportages, magazines, concerts, sketches, variétés...
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
Ouest-France du 27/04/06



Un garde-fou pour limiter les stages abusifs
La charte signée, hier, par le gouvernement et les organisations patronales, universitaires et étudiantes, est censée mettre un terme aux dérives des vrais emplois déguisés en faux stages.
Lire la suite de l’article


Enfants et adolescents, cibles des sectes
Attention, avertit la Mission interministérielle de vigilance et de lutte, les sectes investissent le terrain de l'éducation, de l'entreprise, des médecines « différentes ».
Lire la suite de l’article


'On n'accepte pas qu'un enfant noir soit Français'
Les Noirs français s'organisent. Dans une France qui se voit toujours blanche, les chanteuses Bams et Hélène Faussart (la LN des Nubians) mettent des mots sur leur malaise, à vif dans les banlieues.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde daté du 28/04/06



La Mission de lutte contre les dérives sectaires durcit le ton
Le rapport met l'accent sur la protection des mineurs face à "l'emprise sectaire", ainsi que sur les dérives des thérapies alternatives proposées par certains groupes sectaires ou gourous.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------
Le Nouvel Obs permanent du 27/04/06


"Prof'" agressée : la FSU "heurtée"

Le syndicat dénonce la publication des photos de l'agression d'une enseignante filmée par un élève et condamne les propos de Gilles de Robien.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express Quotidien du 27/04/06


Vidéo-baffe
Un inconnu, une gifle, une vidéo: voici le concept du Happy Slapping. Ses adeptes, jeunes Londoniens pour la plupart, sévissent dans les établissements scolaires, les gares, les arrêts de bus ou les stations de métro. Les images de leurs exploits, aux titres aussi intriguants - Bitch Slap, Bank Job ou Knockout Punch - que leur contenu peut être violent, sont diffusées sur leurs blogs personnels ou envoyées aux autres adeptes. Apparues en novembre dernier, ces vidéos réalisées depuis un téléphone portable dernier cri étaient au départ un jeu d'adolescents en frappant d'autres. L'idée a fait des émules et, depuis, c'est l'escalade.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 27/04/06



Le Val d'Oise finance l'implantation d'un lycée privé: indignation du CNAL
Le Conseil national d'action laïque (CNAL) s'est indigné, jeudi dans un communiqué, du financement par le Conseil général du Val d'Oise d'un site pour un lycée privé qui devrait ouvrir à Louvres en septembre 2006.
Lire la suite de l’article


Agression de Porcheville: le PS dénonce "l'inertie" du gouvernement
Le Parti socialiste a apporté jeudi son soutien à l'enseignante du lycée de Porcheville (Yvelines) agressée lundi.
Il a dénoncé "l'inertie choquante du gouvernement" alors "se multiplient les violences contre des élèves et des enseignants".
Lire la suite de l’article


Education sans frontières appelle à protéger les jeunes sans papiers
Le Réseau éducation sans frontières (RESF) a appelé jeudi à "parrainer, protéger et même héberger", quitte à enfreindre la loi, les jeunes et leurs familles sans papiers menacés d'expulsion et à combattre "la chasse à l'enfant".
Lire la suite de l’article


La violence filmée, de la gifle au tabassage
Jackass, Dirty Sanchez, Happy slapping: la violence filmée, qui va de la "simple" gifle volée sous un abribus à une agression d'enseignante lundi dans un lycée des Yvelines, connaît une vogue croissante grâce aux téléphones portables et aux blogs sur internet.
Lire la suite de l’article


Création d'une "Coordination nationale des précaires de l'Education"
Une "Coordination nationale des précaires de l'Education", regroupant les divers collectifs de non titulaires salariés de l'enseignement, vient de se constituer, ont annoncé jeudi ses responsables, dans un communiqué.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

Pour en savoir plus




L’indispensable café pédagogique



Le site de VousNousIls (Rubrique dépêches de l’éducation AFP)



La maison des enseignants



Les dépêches AFP-Éducation sur le site Voila.fr



Le site Yahoo Actualités, rubrique éducation

mercredi, avril 26, 2006

Revue de presse du mercredi 26 avril 2006

Au lieu d’intervenir, il a sorti son téléphone et a filmé.la scène.
Un jeune homme, d’un lycée des Yvelines se jette sur sa professeure et l'agresse violemment. Dans un coin, un élève ne rate rien de la scène et la filme avec son téléphone portable équipé d'une caméra.
Ce fait divers est évoqué d’abord dans Le Parisien et aussi dans Le Figaro. On apprend aussi que l’agression filmée a été très rapidement diffusée dans la cité voisine. .
Le ministre de l'Education nationale a réagi à cette agression en préconisant une coopération plus étroite entre la police et le monde de l'éducation. . La surenchère continue.

Villepin à la Sorbonne.
Il y a installé la commission sur l'université et l'emploi. Cette commission est chargée de présenter des propositions sur l'orientation, la professionnalisation des études, l'apprentissage et l'alternance.
On apprend aussi qu’une charte des stages en entreprise vient d’être signée avec le patronat.
S’il s’agit de répondre à l’inquiétude exprimée par les jeunes,. après l’échec du CPE, le gouvernement devra faire de gros efforts pour convaincre et se montrer persuasif...

La presse évoque aussi un rapport sur les sectes . On y apprend que les enfants sont une des cibles importantes des activités sectaires. Écoles parallèles, mauvais traitements, abus sexuels, les risques sont nombreux.

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 26/04/06


A Montfermeil, le maire joue la carte antijeunes
L'UMP Xavier Lemoine prétend interdire aux 15-18 ans de se regrouper à plus de trois.
Lire la suite de l’article


Sorbonne : «Entre ici !» Dominique de Villepin
Le Premier ministre a lancé hier la commission sur l'université et l'emploi.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 26/04/06


Une enseignante agressée par un élève, un autre filme
Lundi après-midi, un professeur d’un lycée de Porcheville (Yvelines) a été agressé par un de ses élèves pendant qu’un autre filmait la scène, rapporte mercredi Le journal Le Parisien-Aujourd'hui en France.
Lire la suite de l’article



Le défenseur des enfants tire sa révérence
Au bout de six ans d'un fructueux mandat, Claire Brisset fait le bilan de son rôle de pionnière.
Lire la suite de l’article


Villepin cherche à se relancer à la Sorbonne
Après son échec sur le CPE, le premier ministre a lancé hier à la Sorbonne le débat national «université-emploi». Avec un mot d'ordre : le consensus.
Lire la suite de l’article


Les trois défis assignés à la Commission université-emploi
Elle est chargée de présenter des propositions sur l'orientation, la professionnalisation des études, l'apprentissage et l'alternance.
Lire la suite de l’article


Un premier rapport remis au gouvernement dès juin
Composée de de seize membres, la Commission université-emploi est présidée par Patrick Hetzel, recteur de l'académie de Limoges. Elle est chargée de conduire ce débat national qui devrait se dérouler dans toutes les universités de France d'ici à juin. Parallèlement, un forum sera mis en place sur Internet. Le calendrier de travail est assez serré. Un rapport d'étape, qui recensera les premières propositions, sera remis au gouvernement en juin. Le rapport définitif est attendu pour l'automne.
Lire la suite de l’article


Pourquoi les entreprises hésitent à embaucher les diplômés de l'université
Si les dirigeants des grands groupes, qui sortent souvent des grandes écoles, recrutent surtout parmi leurs pairs, les patrons de PME donnent plus volontiers leur chance aux titulaires d'un cursus universitaire.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------
L'Humanité du 25/04/06 (un jour de retard)



À Montfermeil, le maire agite le péril jeune et le chiffon sécuritaire
Un arrêté municipal interdit aux mineurs de quinze à dix-huit ans de circuler à plus de trois dans le centre-ville. Un racolage actif de l’extrême droite.
Lire la suite de l’article


Villepin veut rapprocher facs et entreprises
Le premier ministre lance cet après-midi un débat national sur l’Université et l’emploi. Après l’échec du CPE, il devra se montrer persuasif...
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 26/04/06 ( payant)



Le lycéen filme l'agression de sa prof
Alors qu'un élève de 18 ans tabassait une enseignante en pleine salle de classe d'un lycée de Porcheville (Yvelines), un complice a filmé l'agression avec son téléphone portable. Des images qui ont ensuite été diffusées dans la cité !
Lire la suite de l’article



« C'est devenu un phénomène courant »
FAIRE FILMER des scènes de violence gratuite par un copain constitue le nouveau jeu des voyous. « La multiplication des portables équipés de vidéo et des petits appareils photo numériques fait effectivement émerger cette nouvelle tendance
Lire la suite de l’article



A Nice, le viol d'une élève circule dans l'établissement
L'AFFAIRE remonte à plusieurs semaines mais le vice-procureur de Nice ne l'a pas oubliée. Il garde des images en tête, des images odieuses. « Il s'agit d'un viol collectif, perpétré à Nice au début de l'année.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 26/04/06



Réinventer l'autorité
À l'école, en politique, mais aussi en famille, en fait un peu partout, les Français s'alarment de la crise de l'autorité et demandent son retour. «La Croix» se penche sur ce thème, explorant à la fois les causes du malaise et les manières, très diverses, d'y répondre
Lire la suite de l’article



------------------------------------------------
20 minutes du 26/04/06



Sectes: un rapport s'inquiète pour les enfants, la santé et l'humanitaire
Enfants, médecines alternatives, aide humanitaire constituent trois domaines "particulièrement préoccupants" pour l'activité des sectes, estime la Miviludes dans son rapport 2005 en promettant de poursuivre sa lutte "avec conscience et détermination".[…]
Les enfants sont souvent une "cible", selon le rapport, parfois avant leur naissance (Fraternité blanche universelle, Ancien et Mystique Ordre de la Rose-Croix). Chez les dévots de Krishna, ils ont un emploi du temps harassant (lever à 3H30, coucher à 20H30 pour les 10-15 ans).
Ils peuvent être retirés de l'école (enfants "indigo" ou "cristal" de Kryeon), scolarisés à part (Tabitha's Place, Frères de Plymouth issus du darbysme protestant). La cellule de prévention de l'Education nationale évalue à 10.000 les enfants instruits à domicile ou dans des établissements hors contrat. Les contrôles ont contribué au recul du nombre d'enfants instruits à domicile (1.000 en 2004 contre 6.000 en 1998).
Mais l'enseignement par correspondance est libre et concurrentiel --sans aucune garantie ni agrément hormis le CNED-- comme le soutien scolaire, créneau qui "semble être une des nouvelles pistes de la scientologie".
Lire la suite de l’article


L'agression d'une enseignante filmée par un élève puis diffusée
L'agression lundi après-midi d'une enseignante par un de ses élèves dans un lycée de Porcheville (Yvelines) a été filmée par un autre lycéen puis diffusée dans une cité voisine,
Lire la suite de l’article



-------------------------------------------------
Ouest-France du 26/04/06



Les Noirs de France sortent de leur silence
Révolte des jeunes Noirs en banlieue, naissance d'un Conseil représentatif des associations noires, prochaine commémoration de l'esclavage : la France découvre une « question raciale », noire, longtemps déniée. Les premiers « États généraux des populations noires » ont lieu, vendredi et samedi, à Paris.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde daté du 25/04/06



L'intervention de la défenseure des enfants a bénéficié, en six ans, à 12 000 mineurs
Il y a encore six ans, le "Défenseur des enfants" était une institution qui venait à peine de s'installer dans le paysage français. "Au début, nous travaillions rue Saint-Dominique, à Paris, dans des bureaux qui servaient de couveuses aux nouveaux venus de la République, sourit Claire Brisset, la première à occuper ce poste, en 2000. Nous étions deux, nous avions un téléphone et un Bic, et notre budget avait été constitué en prélevant ici et là les lignes de différents ministères. Il fallait tout inventer.". Aujourd'hui, Claire Brisset, qui quittera ses fonctions le 3 mai, dispose d'une équipe parisienne de vingt-cinq personnes et d'un réseau de quarante-cinq correspondants régionaux.
Lire la suite de l’article


Les enfants, la santé et l'humanitaire sont les principales cibles des sectes
Enfants, médecines alternatives, aide humanitaire, constituent trois domaines "particulièrement préoccupants" pour l'activité des sectes, estime la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) dans son rapport 2005 publié mercredi 26 avril, en promettant de poursuivre sa lutte "avec conscience et détermination".
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 26/04/06


Stages : le gouvernement lance une charte 

Les ministres délégués à l'Emploi et à l'Enseignement supérieur, le patronat, les représentants des établissements d'enseignement supérieur et trois syndicats étudiants ont signé mercredi 26 avril une charte destinée à sécuriser les stages étudiants en entreprise.
Lire la suite de l’article


"Prof'" agressée : un suspect arrêté
A Porcheville, un lycéen a filmé avec son portable l'agression lundi d'une enseignante par un autre élève. Ce dernier a été placé en garde à vue.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
L’Express quotidien du 26/04/06


Pour des stages mieux réglementés
Les ministres délégués au Travail et à l'Enseignement supérieur signent ce matin une charte des stages étudiants en entreprise. Le texte prévoit un meilleur encadrement afin d'éviter les abus.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 26/04/06



L'ENS de la rue d'Ulm "asphyxiée" par manque de moyens, selon sa directrice
Monique Canto-Sperber, directrice de l'Ecole normale Supérieure (ENS) de la rue d'Ulm (Paris), a déclaré mercredi matin sur Europe 1 que son établissement était "asphyxié" par manque de moyens de fonctionnement.
Lire la suite de l’article


Robien: il faut une coopération plus étroite entre police et école
Le ministre de l'Education nationale a préconisé mercredi une coopération plus étroite entre la police et le monde de l'éducation après l'agression d'une enseignante par un de ses élèves dans un lycée de Porcheville (Yvelines) qui a été filmée puis diffusée dans une cité voisine.
Lire la suite de l’article


L'agresseur présumé d'une enseignante de Porcheville en garde à vue
L'agresseur présumé d'une enseignante lundi dans un lycée de Porcheville (Yvelines), dont l'agression a été filmée par un autre élève, a été de nouveau placé en garde à vue mercredi matin dans le cadre de la poursuite de l'enquête, a-t-on appris de source judiciaire.
Lire la suite de l’article


La charte sécurisant les stages signée par le gouvernement et le patronat
La charte des stages en entreprise, signée mercredi, permettra de "sécuriser" le secteur selon le gouvernement et le patronat, tandis que le collectif de stagiaires "Génération précaire" y voit un "cache-misère" largement insuffisant pour mettre un terme aux abus.[…] La charte énonce les grands principes à respecter, rappelant la "fonction pédagogique" d'un stage qui "ne peut être assimilé à un emploi".
Elle s'inscrit dans le cadre de la loi sur l'égalité des chances du 31 mars 2006, qui impose une "convention de stage obligatoire, une limitation de la durée des stages hors parcours pédagogique à six mois et une gratification obligatoire pour les stages de plus de trois mois".
Lire la suite de l’article



-----------------------------------------------------------------------

Pour en savoir plus




Le site de VousNousIls (Rubrique dépêches de l’éducation AFP)


Les dépêches AFP sur lesite Voila.fr



Le site Yahoo Actualités, rubrique éducation



La maison des enseignants



L’indispensable café pédagogique

mardi, avril 25, 2006

Revue de presse du mardi 25 avril 2006

A Monfermeil, un mineur n'a droit qu'à deux potes
C’est un des titres du quotidien gratuit 20 minutes. Il fait ainsi allusion à l'arrêté municipal pris par Xavier Lemoine, maire UMP de Montfermeil (Seine-Saint-Denis), qui interdit en effet aux 15-18 ans de se promener en groupe, soit « à plus de trois » en centre-ville, quelle que soit l'heure, et ce jusqu'au 30 juin. Les contrevenants risquent une interpellation et une amende de 38 euros. Le temps de la surenchère démagogique est venu…
"C'est à se demander s'il ne cherche pas à réénerver les jeunes", s'interroge d’ailleurs un des leaders de l'opposition municipale.

Dans Libération, les pages « Rebonds » sont à consulter. Claude Dargent y critique l’idée qu’on peut résoudre le problème des inégalités au niveau des classes préparatoires. Il prône une véritable réforme des universités pour combattre l’échec important dans les premières années.

Toujours la lecture, mais sous un autre angle qu’hier.
Dans Le Figaro, on évoque les travaux de chercheurs qui auraient détecté la zone cérébrale de la lecture. Après la « bosse des maths », la « bosse » de la lecture ?

Dans les dépêches, il est fait mention d’une note d’information très intéressante de la DEP (Dir. de l’évaluation et de la prospective du Ministère de l’Éducation Nationale qui montre que les élèves du second degré réussissent mieux actuellement et sont proportionnellement plus nombreux à obtenir le Baccalauréat que leurs aînés. Ainsi, 52% des jeunes entrés en 6e en 1995 avaient obtenu le Bac neuf ans plus tard (en tenant compte de redoublements éventuels), contre 47% seulement des jeunes entrés en 6e en 1989.

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 25/04/06


Tout se joue avant le supérieur
Par CLAUDE DARGENT professeur de sociologie à l'université Paris-VIII, Saint-Denis et à Sciences-Po.

Croire qu'on résoudra le problème de l'inégalité face à l'école en le traitant au niveau des classes préparatoires est donc illusoire : tout se joue bien en amont de l'enseignement supérieur. Lutter contre l'inégalité sociale, qui caractérise notre système scolaire, passe d'abord par une véritable limitation des effectifs des classes en ZEP et par un vrai avantage en terme de moyens affectés, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui.
S'agissant de l'enseignement supérieur, plutôt que d'accroître encore le fossé entre les universités et les grandes écoles, il faut au contraire ménager aux classes moyennes et populaires des parcours de réussite via l'université. D'abord en consentant l'effort financier permettant de doter les premiers cycles à un niveau décent, qui s'approche de celui des filières sélectives. En échange, les universités devront se réformer pour faire diminuer le taux dramatiquement élevé des sorties sans diplôme. Mais cela suppose des mesures d'accompagnement, comme obliger les IUT et les STS à ne recruter que des bacheliers technologiques, dont ils constituent le débouché naturel, au lieu pour les premiers d'accorder plus des deux tiers des places dont ils disposent aux bacheliers d'enseignement général. C'est infiniment plus cohérent du point de vue de la formation reçue, et cela développera une orientation positive vers les filières technologiques en lycée. En contrepartie, il faudra mettre en place dès la première année de premier cycle des parcours adaptés à ces bacheliers, qui y échouent massivement aujourd'hui. On pourra alors, en augmentant les admissions parallèles en provenance de l'université, parvenir à une plus grande diversité sociale des élèves des grandes écoles. Autrement, le remède risque d'être pire encore que le mal que l'on constate actuellement. C'est tout dire.
Lire la suite de l’article


Professionaliser l'université
Par Alain LORET professeur des universités, directeur d'un mastère professionnel à l'université de Rouen.

Tiraillé entre ses vocations sociale et scientifique, l'enseignement supérieur dessert les étudiants.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 25/04/06


L'homme a la bosse de la lecture
Des chercheurs français publient deux études, l'une identifiant la zone cérébrale de la lecture, l'autre soulignant le rôle de l'inconscient dans la perception des mots.
Lire la suite de l’article


Les mineurs en groupe interdits de séjour à Montfermeil
Un arrêté municipal empêche le déplacement de plus de trois jeunes, le jour et la nuit, dans le centre-ville de cette commune de Seine-Saint-Denis.
Lire la suite de l’article


Une rentrée universitaire dans un calme relatif
A Paris, où les vacances sont terminées, la Sorbonne, occupée une partie de la journée, a finalement été évacuée dans la soirée.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L'Humanité du 24/04/06 (un jour de retard)



Brèves de comptoir à la Sorbonne
C’est un concentré de brèves de comptoir réacs. « Les étudiants qui défilaient sont d’une frilosité pathétique », il a eu « honte pour la France, devenue le dernier refuge de Staline ». Il dénonce « l’ignorance et la bêtise » des jeunes et juge « bien triste d’avoir soixante ans d’âge mental quand on en a vingt à l’état-civil » : « leurs rêves sont étriqués ». Jean-Robert Pitte s’en prend aux « c... molles qui s’aplatissent lamentablement devant les étudiants » et tolèrent des « AG illégales et subversives ». Ce n’est pas sur le zinc de la fête Bleu-Blanc-Rouge que cet homme vitupère, mais depuis la Sorbonne dont il préside une université (Paris-IV). Étudiant en 1968, il était déjà opposé au mouvement et du côté de la droite extrême. Il n’ pas changé.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 25/04/06 ( payant)



Derniers incidents à la Sorbonne
H IER en début de soirée, environ 200 irréductibles - de la Sorbonne, Censier, Tolbiac et Jussieu - ont tenté de bloquer la Sorbonne. A la demande du rectorat, les forces de police ont dû intervenir pour les déloger, vers 19 heures, de la cour d'honneur...
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 25/04/06



Rien vu...


------------------------------------------------
20 minutes du 25/04/06



A Monfermeil, un mineur n'a droit qu'à deux potes
L'opposition parle d'« effet d'annonce démagogique ». Mais c'est aussi sur le fond que l'arrêté municipal pris par Xavier Lemoine, maire UMP de Montfermeil (Seine-Saint-Denis), fait polémique. Le texte interdit en effet aux 15-18 ans de se promener en groupe, soit « à plus de trois » en centre-ville, quelle que soit l'heure, et ce jusqu'au 30 juin. Les contrevenants risquent une interpellation et une amende de 38 euros.
Lire la suite de l’article



-------------------------------------------------
Ouest-France du 25/04/06



Rien vu...


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 25/04/06



A Montfermeil, la colère des jeunes face à l'interdiction de se regrouper
Les collégiens de Montfermeil ont entendu la nouvelle sur Skyrock ou sur M6 et ne décolèrent pas : depuis le 7 avril, leur maire, Xavier Lemoine (UMP), interdit aux mineurs de se réunir à plus de trois dans le centre-ville, sous peine d'être interpellés et de devoir payer une amende de 38 euros.
Lire la suite de l’article


Lancé en juillet 2003, le contrat d'accueil et d'intégration va devenir obligatoire
e contrat d'accueil et d'intégration (CAI) était à l'ordre du jour du Comité interministériel de l'intégration présidé, lundi 24 avril, par le premier ministre. Il sera débattu au cours de l'examen du projet de loi immigration et intégration, qui débutera le 2 mai à l'Assemblée nationale. Le gouvernement a confirmé son intention de rendre obligatoire la signature de ce contrat pour "tout étranger admis pour la première fois au séjour en France et qui souhaite s'y maintenir durablement", comme le prévoit le projet de loi.
Il a donc été décidé d'instituer un contrôle de la maîtrise de la langue française au terme des heures de cours dispensées dans le cadre du contrat. Ce contrôle sera sanctionné par la délivrance d'un "diplôme initial de langue française" (DILF). Non prévue dans le projet de loi, la création de ce DILF devrait faire l'objet d'un amendement du député du Vaucluse, Thierry Mariani, qui sera rapporteur du texte à l'Assemblée.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 25/04/06


Appel à manifester contre l'arrêté anti-bandes 

Des organisations politiques et des associations appellent à manifester samedi 30 avril à Montfermeil contre l'arrêté anti-bandes pris par le maire.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
L’Express quotidien du 25/04/06


Tout le monde dehors
Les forces de l'ordre ont évacué une centaine d'étudiants anti-CPE qui occupaient depuis plusieurs heures des locaux de l'université. Le Premier ministre y installe ce matin la commission "Université-emploi"
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 25/04/06



Les étudiants qui occupaient de nouveau la Sorbonne évacués par les CRS
Des CRS ont évacué, lundi peu après 20H30, tous les étudiants qui occupaient à nouveau l'université de La Sorbonne, à Paris, afin d'exiger notamment le retrait de la loi Egalité des chances, dans la continuité du mouvement social de mars, ont constaté des journalistes de l'AFP.
Lire la suite de l’article


Des jeunes évacués de la Sorbonne cassent des vitrines à Paris
Une centaine de jeunes évacués de la Sorbonne lundi un peu après 20H30 ont dégradé une quinzaine de vitrines dans le secteur des Halles et du boulevard Sébastopol, a-t-on appris mardi de source policière.
Lire la suite de l’article


La réussite des élèves et leur accès au Bac en progrès depuis six ans (enquête)
Les élèves du second degré réussissent mieux actuellement et sont proportionnellement plus nombreux à obtenir le Baccalauréat que leurs aînés, selon une enquête comparative des jeunes entrés en 6e en 1989 et en 1995 que publie lundi le ministère de l'Education nationale. Ainsi, 52% des jeunes entrés en 6e en 1995 avaient obtenu le Bac neuf ans plus tard (en tenant compte de redoublements éventuels), contre 47% seulement des jeunes entrés en 6e en 1989.
Lire la suite de l’article


Goulard: "On peut aller beaucoup plus loin avec l'apprentissage"
"On peut aller beaucoup plus loin avec l'apprentissage" a affirmé lundi le ministre délégué à l'Enseignement supérieur François Goulard, lors d'une visite de l'université de Marne-la-Vallée qui a lancé des filières d'insertion professionnelle.
Lire la suite de l’article


Villepin se prononce pour une plus grande autonomie des universités
Dominique de Villepin s'est prononcé mardi pour une plus grande autonomie des universités, estimant que le système actuel devait évoluer "vers une plus grande liberté et davantage de responsabilités" pour les facs.
Lire la suite de l’article


Villepin propose un "nouveau pacte" entre l'université et les Français
Dominique de Villepin a proposé mardi de définir "un nouveau pacte entre l'université et les Français", en mettant l'accent sur "l'orientation" et "la professionnalisation des formations universitaires".
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

Pour en savoir plus




Le site de VousNousIls (Rubrique dépêches de l’éducation AFP)


Les dépêches AFP sur lesite Voila.fr



Le site Yahoo Actualités, rubrique éducation



La maison des enseignants



L’indispensable café pédagogique

lundi, avril 24, 2006

Revue de presse du lundi 24 avril 2006

Le retour de la revue de presse se fait dans un contexte bien différent d'il y a quinze jours. On ne parle plus ou presque du CPE. Seules quelques dépêches d'agence évoquent la reprise des cours à la Sorbonne ou la volonté de la coordination étudiante de poursuivre le combat. Du coup, la revue de presse peut aborder d'autres sujets

Par exemple, Le Figaro s'intéresse au plagiat sur Internet. De nombreux élèves utilisent en effet le web pour fournir leurs devoirs et même des travaux plus complexes (thèses, mémoires) sans en écrire une seule ligne... En 2001, une étude américaine tirait la sonnette d'alarme en établissant que 41% des étudiants interrogés avaient admis avoir plagié, contre 10% en 1999.

Sujet inépuissable...
La Croix va consacrer un article par jour (jusqu'à la fin mai) à la question de l'Autorité. Espérons qu'on évitera le sempiternel discours sur la restauration de l'autorité à l'~école...

On apprend aussi dans Le Figaro qu'un couple de pédagogues fait le pari d'apprendre à lire à des enfants de Grande Section en une semaine. Mais pour les spécialistes de l'ONL (Observatoire National de la Lecture), interrogés par le même journal, il n'y a pas de méthode miracle..
Cette « méthode des alphas » nous prend un peu pour des bêtas...


Bonne Lecture... et bonne reprise pour la zone C...
----------------------------------------------
Libération du 24/04/06


Première ébauche
Karl Stoeckel, 19 ans, président apprécié de l'Union nationale lycéenne, émanation de la gauche du PS. Après trois mois de lutte assidue contre le CPE, il prépare son bac.
Lire la suite de l’article


Courrier : Pour une école et une culture communes
Quand un système est pourri à la base, il ne sert à rien d'en réformer le sommet. Après l'erreur, historiquement lamentable, du collège unique, illusion partagée par la gauche et par la droite pendant plus de trente ans, puis étendue, avec un taux grandissant de déperdition, au lycée unique et au bac pour 63 % d'une génération (15 % en 1965, après trois quarts de siècle d'alphabétisation), on mesure aujourd'hui les ravages de l'université unique, l'université pour tout le monde, où ¬ Frédéric Bozo en convient ¬ sont dispensés des diplômes de plus en plus dévalués au prix d'un taux d'échec exorbitant faute de sélection. L'échec du système d'éducation et, en conséquence, des mécanismes d'orientation vers les vraies compétences et les vraies professions est une tragédie nationale, mondiale peut-être. Seuls sont incapables de le voir ceux qu'aveuglent encore la satisfaction d'avoir «réussi la massification». [...]
Pour corriger cette aberration, dont la solution aux paramètres multiples se situe sur un plan qui n'a rien à voir avec le calcul politique partisan, pour essayer aussi de limiter les dégâts et de sauver une partie au moins de ces électrons libres, kamikazes virtuels des nouvelles classes dangereuses, il faudrait tout arrêter, faire un gigantesque mea-culpa et organiser des états généraux.
Lire la suite de l’article


Grandes écoles: au boulot!
Les efforts pour promouvoir des jeunes des cités ne seraient pas moins nécessaires que maintenant (un peu moins peut-être, compte tenu du moindre stress du cursus universitaire). Les efforts qui sont faits depuis quelques années ne sont pas seulement de la poudre aux yeux. Ils visent à donner à des élèves capables l'envie «d'y aller», et, à partir de l'exemple de leur réussite, d'amorcer un cercle vertueux favorable à la scolarisation en général, dans des zones où il semble que le prestige social ne s'attache pas à la réussite scolaire (du reste, même dans les collèges normaux, la réussite scolaire n'est pas abusivement valorisée).
J. Richard, professeur d'histoire-géographie
Lire la suite de l’article


---------------------------------------------
Le Figaro du 24/04/06


Les ravages du plagiat sur le Net
Lycéens et étudiants pillent abondamment Internet pour leurs devoirs, thèses et autres exposés. Parfois sans même lire les documents qu'ils captent sur le Web.
Lire la suite de l’article


Agathe, élève de terminale, est la reine du copier-coller
À 17 ans, Agathe est inscrite en terminale L dans un lycée parisien public réputé. Selon cette jeune fille aux boucles brunes qui se destine à Sciences po ou à une prépa littéraire, la pratique du plagiat électronique est «massive» dans sa classe et celles de ses amis. Au point que certains se demandent parfois le matin «à quoi bon aller en cours puisqu'on trouve tout sur Internet». Il lui est devenu très naturel de surfer lorsqu'elle n'a «pas le temps» ou «trop de pression» pour réaliser un devoir, explique-t-elle.
Lire la suite de l’article


Banlieue story, les émeutes au plus près
En posant leurs sacs à Bondy, en Seine-Saint-Denis, où ils se sont relayés pendant trois mois, les journalistes suisses de L'Hebdo ont souhaité éclairer cet épisode. Avec une humilité empreinte de subjectivité – mais celle-ci n'a jamais contraint l'honnêteté –, ils se sont faits les porte-plumes des habitants. Ici, pas de statistiques ni de chiffres dans lesquels les experts autoproclamés des plateaux de télévision, sous l'influence dominante des économistes, ont coutume de dissoudre la réalité jusqu'à la réduire à une suite d'équations mathématiques insolubles – mais la chronique des jours ordinaires
Lire la suite de l’article



Apprendre à lire en sept jours : le pari fou de deux pédagogues
Pour populariser leur méthode fondée sur le jeu, ils mèneront une expérience avec dix enfants sous le contrôle d'un huissier la semaine prochaine.
UN COUPLE franco-suisse de pédagogues, créateur d'une méthode de lecture transformant l'apprentissage en jeu, veut prouver la semaine prochaine que l'on peut apprendre à lire à des enfants de 5 et 6 ans en sept jours. Pas un de plus !

Lire la suite de l’article



Pour les spécialistes, il n'y a pas de méthode miracle
L'objectif des sept jours leur paraît largement irréaliste.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------
L'Humanité du 22/04/06 (un jour de retard)



Lycéens une envie de politique
Dans la lutte contre le CPE, les jeunes ont pris conscience que leur avis pouvait influencer leur avenir. Un premier pas en politique, qu’ils revendiquent et entendent renouveler.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 24/04/06 ( payant)



Dans les lycées aussi, les examens approchent
LES CANDIDATS au bac sont prévenus : dans sept petites semaines (pour ceux qui reprennent aujourd'hui), il faudra plancher sur l'épreuve de philosophie. Dans les lycées les plus perturbés, certains élèves ont pris du retard.
Lire la suite de l’article


« Ça risque d'être un diplôme au rabais »
CET ETUDIANT en licence de sciences économiques n'y croyait plus. Pendant un mois et demi, depuis le 10 mars dernier, son université de Paris-I a été interdite d'accès à cause du conflit lié au CPE.
Lire la suite de l’article


Dure rentrée pour les étudiants
DEUX SEMAINES après la mort du CPE, les cours reprennent ce matin dans une petite vingtaine d'universités de la région parisienne et du Sud-Ouest. Sur la plupart des campus, les cours devraient reprendre normalement mais quelques doutes subsistent dans...
Lire la suite de l’article



Des enfants vont apprendre à lire en une semaine
PEUT-ON apprendre à lire en une semaine à des enfants entre 5 et 6 ans ? Près d'Annecy, un couple de pédagogues de Doussard, qui a mis au point une nouvelle méthode de lecture, en est persuadé. Et pour convaincre les plus sceptiques, dix petits cobayes...
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 24/04/06



L'autorité, un projet d'avenir
Partout, dans la vie privée comme dans la vie publique, les Français demandent plus d'autorité. Mais que recouvre cette exigence ? Qu'est-ce précisément que l'autorité ? Jusqu'au 31 mai, "la Croix" consacrera au moins une page par jour à ce thème
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 24/04/06



Rien vu...



-------------------------------------------------
Ouest-France du 24/04/06



Rien vu...



-------------------------------------------------
Le Monde daté du 25/04/06



La France dans les yeux de l'outre-mer
Si elle est majoritairement rejetée en tant que telle, la tentation communautariste transparaît surtout, de façon indirecte, dans les réponses à d'autres questions. 83 % des personnes interrogées considèrent que la création du CRAN - qui a été accusé de favoriser le communautarisme - est une "bonne chose". 64 % (contre 28 %) se déclarent favorables "à ce qu'on instaure des quotas pour faciliter l'accès des minorités visibles à certaines professions et mandats politiques".
Ce dernier résultat est très homogène quel que soit le profil des personnes interrogées ; à l'exception des diplômés de l'enseignement supérieur, qui ne sont que 47 % à se dire favorables aux quotas.L'attachement à une mémoire spécifique est très vif. 65 % considèrent qu'il est "essentiel" de parler de l'esclavage ; 68 % estiment que l'on n'en parle "pas assez". 92 % des personnes interrogées sont favorables à la loi Taubira, qui reconnaît l'esclavage et la traite comme des crimes contre l'humanité. De façon générale, 85 % trouvent que les élus en métropole devraient "prendre davantage en compte les spécificités et les particularismes des originaires d'outre-mer"
Lire la suite de l’article


Défilé silencieux en hommage à un lycéen belge poignardé pour son lecteur MP3
uelque 80 000 personnes, selon les chiffres de la police, ont défilé, dimanche 23 avril, à Bruxelles, en mémoire de Joe Van Holsbeeck, un lycéen de 17 ans tué pour son lecteur de musique MP3. Depuis la mort du jeune homme, poignardé à la Gare centrale de Bruxelles, le 12 avril, parce qu'il résistait à ses deux agresseurs, la Belgique est submergée par l'émotion. Les prévisions les plus optimistes annonçaient une participation de 40 000 personnes.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 24/04/06


La rentrée des universités se fait dans le calme
Les cours reprennent ce lundi matin dans l'ensemble de la France après de longues semaines d'interruption due au mouvement anti-CPE.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------
L'Express Quotidien du 24/04/06


Coordination étudiante Le combat continue
Alors que les universités rouvrent leurs portes aujourd'hui, les organisations étudiantes et lycéennes, réunies à huis clos samedi et dimanche à Bordeaux, ont lancé un appel à poursuivre la lutte, notamment contre la loi sur l'égalité des chances et la répression policière du mouvement social
Lire la suite de l’article


Qui va payer la facture?
Alors que les cours reprennent, les présidents d'universités chiffrent le coût des dégâts provoqués par les blocages et les occupations
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 24/04/06



Lundi de Pentecôte: priorité à la souplesse pour éviter la pagaille de 2005
Le lundi de Pentecôte, qui tombe cette année le 5 juin, redeviendra un jour férié non travaillé pour une majorité de Français afin d'éviter la pagaille de 2005, même si le principe d'une "Journée de solidarité" au profit des personnes âgées et handicapées demeure.
[...]Ainsi, dans l'éducation, les quelque 12 millions d'élèves de la maternelle à la terminale seront dispensés de cours le 5 juin. Seuls les personnels se plieront à une journée ou deux demi-journées "consacrées hors temps scolaire à la concertation sur un projet d'école", à une date à définir avec les chefs d'établissement.
Lire la suite de l’article


Le plagiat des étudiants par internet, un fléau peu combattu en France
Ce qui faisait la joie des enseignants pourrait devenir leur cauchemar: l'internet, réservoir incontournable de connaissances, est aussi source de tentation pour étudiants et élèves plagiaires, un fléau peu combattu en France malgré l'existence de logiciels anti-triche.Le retour du boomerang internet en matière de plagiat est déjà connu depuis belle lurette. Surtout dans les pays nordiques et anglo-saxons, où dès 2001, une étude américaine tirait la sonnette d'alarme en établissant que 41% des étudiants interrogés avaient admis avoir plagié, contre 10% en 1999.
Lire la suite de l’article


Après le fiasco de la Pentecôte 2005, les élèves en congé le 5 juin
Les quelque 12 millions d'élèves français, scolarisés de la maternelle à la terminale, seront dispensés de cours le lundi 5 juin, jour de la Pentecôte, après le fiasco du premier lundi de Pentecôte travaillé, en 2005, qui avait vu des pointes d'absentéisme à 80%.
L'effet d'entraînement d'une journée de congé pour les élèves devrait être lisible cette année dans le nombre de journées de RTT posées par leurs parents, pour ce week-end prolongé qui ouvre traditionnellement la période estivale.
Les enseignants sont eux tenus à une journée de travail supplémentaire, cette année comme l'année dernière, mais celle-ci peut être répartie en deux demi-journées et pas forcément le lundi de Pentecôte.
Ce sont les chefs d'établissement qui décident la date et les modalités de cette journée de travail supplémentaire, l'objectif étant de "consacrer du temps aux élèves sans les élèves", selon le ministère de l'Education nationale, c'est-à-dire à la concertation au sein des équipes éducatives sur des contenus pédagogiques.
Lire la suite de l’article


La coordination nationale étudiante refuse "de s'arrêter au CPE"
La coordination nationale étudiante, réunie à huis-clos samedi et dimanche à Bordeaux, a pris acte "du reflux de la mobilisation" mais a estimé "qu'il n'y avait aucun intérêt à s'arrêter au retrait du CPE", selon une porte-parole jointe par l'AFP.
Lire la suite de l’article


La Sorbonne rouvre ses portes après la tumultueuse lutte contre le CPE
Devant les portes de la Sorbonne à Paris lundi, la reprise des cours après les vacances de printemps ressemble à n'importe quelle rentrée. Mais des véhicules de gendarmes mobiles et les contrôles drastiques des accès rappellent le tumulte du CPE et les semaines de fermeture.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------

Pour en savoir plus




L’indispensable café pédagogique



Le site de VousNousIls (Rubrique dépêches de l’éducation AFP)



La maison des enseignants



Les dépêches AFP-Éducation sur le site Voila.fr



Le site Yahoo Actualités, rubrique éducation

Revue de presse du lundi 24 avril 2006

Le retour de la revue de presse se fait dans un contexte bien différent d'il y a quinze jours. On ne parle plus ou presque du CPE. Seules quelques dépêches d'agence évoquent la reprise des cours à la Sorbonne ou la volonté de la coordination étudiante de poursuivre le combat. Du coup, la revue de presse peut aborder d'autres sujets

Par exemple, Le Figaro s'intéresse au plagiat sur Internet. De nombreux élèves utilisent en effet le web pour fournir leurs devoirs et même des travaux plus complexes (thèses, mémoires) sans en écrire une seule ligne... En 2001, une étude américaine tirait la sonnette d'alarme en établissant que 41% des étudiants interrogés avaient admis avoir plagié, contre 10% en 1999.

Sujet inépuissable...
La Croix va consacrer un article par jour (jusqu'à la fin mai) à la question de l'Autorité. Espérons qu'on évitera le sempiternel discours sur la restauration de l'autorité à l'~école...

On apprend aussi dans Le Figaro qu'un couple de pédagogues fait le pari d'apprendre à lire à des enfants de Grande Section en une semaine. Mais pour les spécialistes de l'ONL (Observatoire National de la Lecture), interrogés par le même journal, il n'y a pas de méthode miracle..
Cette « méthode des alphas » nous prend un peu pour des bêtas...


Bonne Lecture... et bonne reprise pour la zone C...
----------------------------------------------
Libération du 24/04/06


Première ébauche
Karl Stoeckel, 19 ans, président apprécié de l'Union nationale lycéenne, émanation de la gauche du PS. Après trois mois de lutte assidue contre le CPE, il prépare son bac.
Lire la suite de l’article


Courrier : Pour une école et une culture communes
Quand un système est pourri à la base, il ne sert à rien d'en réformer le sommet. Après l'erreur, historiquement lamentable, du collège unique, illusion partagée par la gauche et par la droite pendant plus de trente ans, puis étendue, avec un taux grandissant de déperdition, au lycée unique et au bac pour 63 % d'une génération (15 % en 1965, après trois quarts de siècle d'alphabétisation), on mesure aujourd'hui les ravages de l'université unique, l'université pour tout le monde, où ­ Frédéric Bozo en convient ­ sont dispensés des diplômes de plus en plus dévalués au prix d'un taux d'échec exorbitant faute de sélection. L'échec du système d'éducation et, en conséquence, des mécanismes d'orientation vers les vraies compétences et les vraies professions est une tragédie nationale, mondiale peut-être. Seuls sont incapables de le voir ceux qu'aveuglent encore la satisfaction d'avoir «réussi la massification». [...]
Pour corriger cette aberration, dont la solution aux paramètres multiples se situe sur un plan qui n'a rien à voir avec le calcul politique partisan, pour essayer aussi de limiter les dégâts et de sauver une partie au moins de ces électrons libres, kamikazes virtuels des nouvelles classes dangereuses, il faudrait tout arrêter, faire un gigantesque mea-culpa et organiser des états généraux.
Lire la suite de l’article


Grandes écoles: au boulot!
Les efforts pour promouvoir des jeunes des cités ne seraient pas moins nécessaires que maintenant (un peu moins peut-être, compte tenu du moindre stress du cursus universitaire). Les efforts qui sont faits depuis quelques années ne sont pas seulement de la poudre aux yeux. Ils visent à donner à des élèves capables l'envie «d'y aller», et, à partir de l'exemple de leur réussite, d'amorcer un cercle vertueux favorable à la scolarisation en général, dans des zones où il semble que le prestige social ne s'attache pas à la réussite scolaire (du reste, même dans les collèges normaux, la réussite scolaire n'est pas abusivement valorisée).
J. Richard, professeur d'histoire-géographie
Lire la suite de l’article


---------------------------------------------
Le Figaro du 24/04/06


Les ravages du plagiat sur le Net
Lycéens et étudiants pillent abondamment Internet pour leurs devoirs, thèses et autres exposés. Parfois sans même lire les documents qu'ils captent sur le Web.
Lire la suite de l’article


Agathe, élève de terminale, est la reine du copier-coller
À 17 ans, Agathe est inscrite en terminale L dans un lycée parisien public réputé. Selon cette jeune fille aux boucles brunes qui se destine à Sciences po ou à une prépa littéraire, la pratique du plagiat électronique est «massive» dans sa classe et celles de ses amis. Au point que certains se demandent parfois le matin «à quoi bon aller en cours puisqu'on trouve tout sur Internet». Il lui est devenu très naturel de surfer lorsqu'elle n'a «pas le temps» ou «trop de pression» pour réaliser un devoir, explique-t-elle.
Lire la suite de l’article


Banlieue story, les émeutes au plus près
En posant leurs sacs à Bondy, en Seine-Saint-Denis, où ils se sont relayés pendant trois mois, les journalistes suisses de L'Hebdo ont souhaité éclairer cet épisode. Avec une humilité empreinte de subjectivité – mais celle-ci n'a jamais contraint l'honnêteté –, ils se sont faits les porte-plumes des habitants. Ici, pas de statistiques ni de chiffres dans lesquels les experts autoproclamés des plateaux de télévision, sous l'influence dominante des économistes, ont coutume de dissoudre la réalité jusqu'à la réduire à une suite d'équations mathématiques insolubles – mais la chronique des jours ordinaires
Lire la suite de l’article



Apprendre à lire en sept jours : le pari fou de deux pédagogues
Pour populariser leur méthode fondée sur le jeu, ils mèneront une expérience avec dix enfants sous le contrôle d'un huissier la semaine prochaine.
UN COUPLE franco-suisse de pédagogues, créateur d'une méthode de lecture transformant l'apprentissage en jeu, veut prouver la semaine prochaine que l'on peut apprendre à lire à des enfants de 5 et 6 ans en sept jours. Pas un de plus !

Lire la suite de l’article



Pour les spécialistes, il n'y a pas de méthode miracle
L'objectif des sept jours leur paraît largement irréaliste.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------
L'Humanité du 22/04/06 (un jour de retard)



Lycéens une envie de politique
Dans la lutte contre le CPE, les jeunes ont pris conscience que leur avis pouvait influencer leur avenir. Un premier pas en politique, qu’ils revendiquent et entendent renouveler.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 24/04/06 ( payant)



Dans les lycées aussi, les examens approchent
LES CANDIDATS au bac sont prévenus : dans sept petites semaines (pour ceux qui reprennent aujourd'hui), il faudra plancher sur l'épreuve de philosophie. Dans les lycées les plus perturbés, certains élèves ont pris du retard.
Lire la suite de l’article


« Ça risque d'être un diplôme au rabais »
CET ETUDIANT en licence de sciences économiques n'y croyait plus. Pendant un mois et demi, depuis le 10 mars dernier, son université de Paris-I a été interdite d'accès à cause du conflit lié au CPE.
Lire la suite de l’article


Dure rentrée pour les étudiants
DEUX SEMAINES après la mort du CPE, les cours reprennent ce matin dans une petite vingtaine d'universités de la région parisienne et du Sud-Ouest. Sur la plupart des campus, les cours devraient reprendre normalement mais quelques doutes subsistent dans...
Lire la suite de l’article



Des enfants vont apprendre à lire en une semaine
PEUT-ON apprendre à lire en une semaine à des enfants entre 5 et 6 ans ? Près d'Annecy, un couple de pédagogues de Doussard, qui a mis au point une nouvelle méthode de lecture, en est persuadé. Et pour convaincre les plus sceptiques, dix petits cobayes...
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 24/04/06



L'autorité, un projet d'avenir
Partout, dans la vie privée comme dans la vie publique, les Français demandent plus d'autorité. Mais que recouvre cette exigence ? Qu'est-ce précisément que l'autorité ? Jusqu'au 31 mai, "la Croix" consacrera au moins une page par jour à ce thème
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 24/04/06



Rien vu...



-------------------------------------------------
Ouest-France du 24/04/06



Rien vu...



-------------------------------------------------
Le Monde daté du 25/04/06



La France dans les yeux de l'outre-mer
Si elle est majoritairement rejetée en tant que telle, la tentation communautariste transparaît surtout, de façon indirecte, dans les réponses à d'autres questions. 83 % des personnes interrogées considèrent que la création du CRAN - qui a été accusé de favoriser le communautarisme - est une "bonne chose". 64 % (contre 28 %) se déclarent favorables "à ce qu'on instaure des quotas pour faciliter l'accès des minorités visibles à certaines professions et mandats politiques".
Ce dernier résultat est très homogène quel que soit le profil des personnes interrogées ; à l'exception des diplômés de l'enseignement supérieur, qui ne sont que 47 % à se dire favorables aux quotas.L'attachement à une mémoire spécifique est très vif. 65 % considèrent qu'il est "essentiel" de parler de l'esclavage ; 68 % estiment que l'on n'en parle "pas assez". 92 % des personnes interrogées sont favorables à la loi Taubira, qui reconnaît l'esclavage et la traite comme des crimes contre l'humanité. De façon générale, 85 % trouvent que les élus en métropole devraient "prendre davantage en compte les spécificités et les particularismes des originaires d'outre-mer"
Lire la suite de l’article


Défilé silencieux en hommage à un lycéen belge poignardé pour son lecteur MP3
uelque 80 000 personnes, selon les chiffres de la police, ont défilé, dimanche 23 avril, à Bruxelles, en mémoire de Joe Van Holsbeeck, un lycéen de 17 ans tué pour son lecteur de musique MP3. Depuis la mort du jeune homme, poignardé à la Gare centrale de Bruxelles, le 12 avril, parce qu'il résistait à ses deux agresseurs, la Belgique est submergée par l'émotion. Les prévisions les plus optimistes annonçaient une participation de 40 000 personnes.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 24/04/06


La rentrée des universités se fait dans le calme
Les cours reprennent ce lundi matin dans l'ensemble de la France après de longues semaines d'interruption due au mouvement anti-CPE.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------
L'Express Quotidien du 24/04/06


Coordination étudiante Le combat continue
Alors que les universités rouvrent leurs portes aujourd'hui, les organisations étudiantes et lycéennes, réunies à huis clos samedi et dimanche à Bordeaux, ont lancé un appel à poursuivre la lutte, notamment contre la loi sur l'égalité des chances et la répression policière du mouvement social
Lire la suite de l’article


Qui va payer la facture?
Alors que les cours reprennent, les présidents d'universités chiffrent le coût des dégâts provoqués par les blocages et les occupations
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 24/04/06



Lundi de Pentecôte: priorité à la souplesse pour éviter la pagaille de 2005
Le lundi de Pentecôte, qui tombe cette année le 5 juin, redeviendra un jour férié non travaillé pour une majorité de Français afin d'éviter la pagaille de 2005, même si le principe d'une "Journée de solidarité" au profit des personnes âgées et handicapées demeure.
[...]Ainsi, dans l'éducation, les quelque 12 millions d'élèves de la maternelle à la terminale seront dispensés de cours le 5 juin. Seuls les personnels se plieront à une journée ou deux demi-journées "consacrées hors temps scolaire à la concertation sur un projet d'école", à une date à définir avec les chefs d'établissement.
Lire la suite de l’article


Le plagiat des étudiants par internet, un fléau peu combattu en France
Ce qui faisait la joie des enseignants pourrait devenir leur cauchemar: l'internet, réservoir incontournable de connaissances, est aussi source de tentation pour étudiants et élèves plagiaires, un fléau peu combattu en France malgré l'existence de logiciels anti-triche.Le retour du boomerang internet en matière de plagiat est déjà connu depuis belle lurette. Surtout dans les pays nordiques et anglo-saxons, où dès 2001, une étude américaine tirait la sonnette d'alarme en établissant que 41% des étudiants interrogés avaient admis avoir plagié, contre 10% en 1999.
Lire la suite de l’article


Après le fiasco de la Pentecôte 2005, les élèves en congé le 5 juin
Les quelque 12 millions d'élèves français, scolarisés de la maternelle à la terminale, seront dispensés de cours le lundi 5 juin, jour de la Pentecôte, après le fiasco du premier lundi de Pentecôte travaillé, en 2005, qui avait vu des pointes d'absentéisme à 80%.
L'effet d'entraînement d'une journée de congé pour les élèves devrait être lisible cette année dans le nombre de journées de RTT posées par leurs parents, pour ce week-end prolongé qui ouvre traditionnellement la période estivale.
Les enseignants sont eux tenus à une journée de travail supplémentaire, cette année comme l'année dernière, mais celle-ci peut être répartie en deux demi-journées et pas forcément le lundi de Pentecôte.
Ce sont les chefs d'établissement qui décident la date et les modalités de cette journée de travail supplémentaire, l'objectif étant de "consacrer du temps aux élèves sans les élèves", selon le ministère de l'Education nationale, c'est-à-dire à la concertation au sein des équipes éducatives sur des contenus pédagogiques.
Lire la suite de l’article


La coordination nationale étudiante refuse "de s'arrêter au CPE"
La coordination nationale étudiante, réunie à huis-clos samedi et dimanche à Bordeaux, a pris acte "du reflux de la mobilisation" mais a estimé "qu'il n'y avait aucun intérêt à s'arrêter au retrait du CPE", selon une porte-parole jointe par l'AFP.
Lire la suite de l’article


La Sorbonne rouvre ses portes après la tumultueuse lutte contre le CPE
Devant les portes de la Sorbonne à Paris lundi, la reprise des cours après les vacances de printemps ressemble à n'importe quelle rentrée. Mais des véhicules de gendarmes mobiles et les contrôles drastiques des accès rappellent le tumulte du CPE et les semaines de fermeture.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------

Pour en savoir plus




L’indispensable café pédagogique



Le site de VousNousIls (Rubrique dépêches de l’éducation AFP)



La maison des enseignants



Les dépêches AFP-Éducation sur le site Voila.fr



Le site Yahoo Actualités, rubrique éducation
 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.