lundi, juin 04, 2012

Revue de presse du lundi 4 juin 2012

.


Peillon et l’innovation – Peillon et les syndicats – Peillon et les parents – “quantophilie obsessionnelle” -

Peillon et l’innovation
Chaque année depuis 5 ans, le Café Pédagogique organise le Forum des enseignants innovants . Organisé avec un certain nombre d’associations d’enseignants choisies par le Café, ce forum permet aux enseignants innovants de présenter leurs projets. Cette rencontre donne lieu à la distribution de nombreux prix. Cette année était exceptionnelle car, pour la première fois, le forum a été inauguré par le ministre de l’éducation Vincent Peillon. Très chaleureusement accueilli, le ministre avait ajouté cette visite à son agenda pour manifester son attachement à la pédagogie et à l’innovation. "Le ministère de l'Education nationale ne peut pas être un ministère de gestion, d'administration comme les autres, ça n'est pas un ministère comptable", a t-il déclaré.
 "L'entrée dans tous les sujets sera d'abord une entrée par la pédagogie. C'est une rupture radicale avec ce qui a été fait ces dernières années" et "le ministère aura à cœur de soutenir l'innovation pédagogique", a-t-il ajouté.
Les enseignants innovants sont donc à l’honneur. D’abord sur le site du Café Pédagogique qui donne le palmarès de ce 5ème forum. Le Monde présente aussi plusieurs projets récompensés. Pour notre part, nous voudrions saluer particulièrement (et amicalement) le projet de Stéphanie Fondecaba qui a reçu le prix des enseignants innovants pour son projet de “rando-philo” avec des élèves d’une classe primaire multi-niveaux.
On ne peut que se réjouir de voir les enseignants innovants à l’honneur même si la notion d’innovation est à questionner et nuancer. Peut-être peut-on parler plutôt d’enseignants qui agissent et se saisissent des marges de manœuvre dont ils disposent pour lutter contre l’échec et permettre la “réussite éducative”. Et ce qu’on peut espérer aussi c'est qu'un jour on ne parlera plus seulement d'enseignants (individus) innovants mais d'équipes ou même d'établissements innovants.

Peillon et les syndicats
Vincent Peillon, avait rendez-vous ce lundi 4 juin avec la FSU, l’ Unsa-éducation et le Sgen-CFDT, c’est-à-dire les principales fédérations de l’éducation. On trouvera des analyses de cette entrée dans le vif du sujet dans Le Monde où Maryline Baumard pointait dès la semaine dernière, la difficulté à Écouter et avancer vite. On trouve une analyse assez semblable chez Isabelle Ficek dans Les Échos qui considère que “le plus dur commence” car même si l’esprit des premières mesures annoncées (création de postes et accueil des nouveaux enseignants) a été unanimement salué, il “ reste à convaincre sur les modalités de leur mise en oeuvre ”. Et “le premier travail va être de se mettre d'accord sur le calendrier” analyse un syndicaliste
Pour La Croix , le ministre devra réinventer sa relation avec les syndicats. “S’ils pouvaient servir de force d’appoint de la gauche lorsqu’elle était dans l’opposition, ces derniers n’entendent pas jouer les « faire-valoir » du nouveau gouvernement. ” écrit le journal chrétien. Il note aussi qu’une ligne de fracture pourrait vite apparaître quant à l’avenir du « socle commun » des connaissances et compétences qui doivent être acquises à l’issue du collège. “ Certaines organisations y voient un outil de justice sociale, d’autres une machine à tirer le niveau général vers le bas. ” peut-on lire. Mais c’est surtout la réforme de la formation, souhaitée par tous, qui pourrait s’avérer épineuse. Certains, au Snes notamment, souhaitent une formation essentiellement disciplinaire avant le concours, puis une formation pratique durant l’année de stage. D’autres, comme Thierry Cadart (SGEN-CFDT), estiment que “ le recrutement doit aussi se baser sur des compétences professionnelles ” notamment dans les épreuves du concours.
On peut aussi souligner que la pression commence dès maintenant puisque le SNES, a demandé des recrutements supplémentaires d'enseignants, dans le secondaire comme dans le primaire, pour la rentrée 2012, afin de pouvoir alléger les heures d'enseignement des jeunes professeurs. “ Cela montrerait la volonté de restaurer la formation des enseignants ”, assure Frédérique Rolet, cosecrétaire général du SNES-FSU, qui juge ces premières rencontres sur la rentrée “ un peu tardives ”, tout en craignant une certaine “ précipitation” dans la préparation de la loi d'orientation et de programmation pour l'école. On voit aussi s’annoncer des revendications sur les salaires en échange d’éventuelles modifications des services.
Sur la méthode du ministre, on pourra lire avec attention le discours de Vincent Peillon au congrès de la FCPE . Car, comme le note Pascal Bouchard sur le site Touteduc.fr , il s'agit presque d'un "discours de la méthode" : "Les Français ont droit à un grand débat sur leur école" y annonce le ministre. Car il faut leur donner "le temps de nourrir leurs convictions, de forger leur jugement et il faut alors leur permettre d’avoir accès aux études, aux faits, aux savoirs qui existent sur l’école [...] Deuxième principe : la concertation, bien sûr, l’association de tous et le respect de chacun [...] ". Mais, ajoute-t-il, "l’intérêt général ne sera jamais la somme d’intérêts particuliers [...] ce qui guidera mon travail, ce sera toujours et d’abord l’intérêt des élèves [...] Il faudra aussi du courage [...]”.
Comme une réponse par anticipation aux pressions syndicales...

Peillon et les parents
Dans ses nombreux déplacements, Vincent Peillon n’a pas oublié les parents. Après la FCPE, durant le week-end de Pentecôte , le ministre s’est rendu au congrès de l’APL (Association des parents de l’enseignement privé) et au congrès de la PEEP (2ème fédération de parents d’élèves du public).
Devant la Peep, il a dit vouloir“faire évoluer la notation ” des élèves “pour qu'elle ne soit pas perçue comme une sanction”. Il invite à un "" “ changement de pédagogie ”afin de placer le "bien-être des élèves" au coeur du projet scolaire et éviter "l'échec auquel sont confrontés de nombreux élèves".
La seule préoccupation que nous devons avoir, c'est la réussite de tous nos élèves ” a t-il ajouté. Même s’il confond encore notation et évaluation, on ne peut que se réjouir de tels propos du ministre qui s’était déjà déclaré la semaine dernière être le “ministre des élèves.

quantophilie obsessionnelle
L’école française est prisonnière d’une quantophilie obsessionnelle”. C’est le sociologue Pierre Merle qui écrit cela, comme en écho aux propos de Peillon, dans une tribune du Café Pédagogique
Dès le plus jeune âge, les compétences des élèves, et par amalgame les élèves eux-mêmes, sont mesurés, hiérarchisés, sélectionnés. L’idée que la notation est indispensable aux progrès scolaires est même, pour certains professeurs, élèves et parents, une vérité indiscutable alors que certains systèmes éducatifs ont peu, voire pas du tout, recours à la note. […] Pour les élèves en difficulté, la note n'est pas seulement inutile, elle est aussi contreproductive.
Mais cette tribune ne porte pas que sur l’évaluation. En fait, Pierre Merle s’adresse au Ministre et l’invite à un certain courage politique pour “modifier en profondeur les spécificités du système éducatif français ”. En référence à son dernier livre (“La ségrégation scolaire” Ed. La Découverte), il l’encourage à sortir du mythe égalitariste et à “regarder l'école telle qu'elle est : les ghettos scolaires sont des réalités de plus en plus prégnantes ; les établissements des beaux quartiers, surtout dans le secteur privé, concentrent de plus en plus massivement les enfants des catégories favorisées. ”. Il faut, écrit-il “construire une école de la République fondée sur la mixité sociale et non sur l’apartheid. ”. Pour lui, “le fossé croissant entre la promesse d'égalité et la réalité grandissante de l'inégalité n'est pas seulement un renoncement à une école de la République digne de ce nom, elle détruit aussi, progressivement et en profondeur, le fondement même de la démocratie politique.
Pierre Merle conclut son papier (et nous allons faire de même) avec cette citation de Condorcet : “Un peuple éclairé confie ses intérêts à des hommes instruits, mais un peuple ignorant devient nécessairement la dupe des fourbes qui, soit qu’ils le flattent, soit qu’ils l’oppriment, le rendent l’instrument de leurs projets, et la victime de leurs intérêts personnels.

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 04/06/12(certains articles payants)


La circulaire Guéant réduite à néant
Comme promis, le texte qui restreignait les droits des étudiants étrangers a été abrogé. La fin d’un symbole des dérives sarkozystes.
Lire la suite de l’article


«Nous sommes heureux que la promesse ait été tenue»
Nabil Sebti, diplômé marocain de HEC, ancien porte-parole du Collectif du 31 mai
Lire la suite de l’article


«Elle a entaché l’image de la France à l’étranger»
Louis Vogel, président de la Conférence des présidents d’université et de Paris-II-Panthéon-Assas
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 04/06/12 (certains articles payants)


Mille postes seront créés dans le primaire pour la rentrée
Reprenant les promesses de campagne de François Hollande, le ministre de l'Éducation a également annoncé une hausse de 25% de l'allocation de rentrée scolaire.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
Le Monde.fr (certains articles payants) du 04/06/12



Première visite d’un ministre au Forum des enseignants innovants
Il est arrivé en terrain conquis, sous des salves d’applaudissements. Il faut dire que c’était la première fois qu’un ministre de l’éducation nationale faisait le déplacement au Forum des enseignants innovants, qui s’est tenu les 1er et 2 juin à Orléans.
Lire la suite de l’article


Vincent Peillon face aux fédérations d’enseignants : le calendrier à l’épreuve de la réalité
La voici enfin venue, la première audience officielle des fédérations d’enseignants reçues, ce lundi 4 juin, par le nouveau locataire de la rue de Grenelle, Vincent Peillon, et la ministre déléguée à la réussite éducative, George-Pau Langevin.
Lire la suite de l’article


Quand les enseignants innovent…
Inauguré, vendredi 1er juin, par le nouveau ministre de l’éducation nationale, Vincent Peillon, le 5e Forum des enseignants innovants a réuni, deux jours durant à Orléans (Centre), une centaine de professeurs porteurs de projets extrêmement divers, bien que souvent marqués par les nouvelles technologies. De ces deux journées pleines d’échanges et de rires, on retiendra l’optimisme, la passion, la grande créativité de ces "super profs", qui ne se lassent pas de chercher, d’inventer, de tester des manières d’enseigner, et ce dans un seul but : faire réussir tous leurs élèves. On est loin, très loin, des clichés souvent véhiculés sur les enseignants moroses, dépassés, déprimés.
Lire la suite de l’article


Que fait une ministre déléguée à la réussite éducative ?
Ministre déléguée à la réussite éducative ? Au moment de sa nomination le 16 mai, le portefeuille attribué à George Pau-Langevin pour son ministère délégué a laissé perplexe. Est ce que Vincent Peillon, ministre de l'éducation nationale, ne serait pas aussi en charge de la réussite éducative ?
Lire la suite de l’article


Le seul rapport qui plébiscite la mastérisation
Qui eût cru qu’il y aurait, un jour, un rapport élogieux sur la réforme de la formation des enseignants?
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 04/06/12



De Bobigny à Saint-Malo, quatre acteurs de l’école interpellent le nouveau ministre
Fin des suppressions de postes, rétablissement de la formation des enseignants, amélioration des dispositifs pour les élèves les plus en difficulté apparaissent comme des priorités pour les enseignants et parents d’élèves.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 04/06/12



La vie à Sciences-po sans Richard Descoings
Cela fait presque deux mois que le charismatique directeur de Sciences-po est décédé d’une crise cardiaque à New York. Après la stupeur, place à la continuité.
Lire la suite de l’article


Aux enseignants, Peillon assure ne pas diriger un ministère "comptable"
Le ministre de l'Education nationale Vincent Peillon a assuré vendredi à Orléans, au Forum des enseignants innovants, qu'il ne dirigeait pas un ministère "comptable" et que la pédagogie serait au coeur de la "refondation de l'Ecole de la République" qu'il appelle de ses voeux.
Lire la suite de l’article


Les parents d’élèves envoient leurs doléances au ministre
L’association de parents d’élèves FCPE a listé les besoins du département en matière d’éducation dans une lettre qu’elle va envoyer à Vincent Peillon. Les professeurs ont fait de même.
Lire la suite de l’article


Manif à Vaux-le-Pénil pour sauver cinq classes
Parents, enfants, élus… Au total, 200 personnes ont rejoint le rassemblement organisé par la FCPE et l’association Agir pour les enfants (Aple) hier matin à Vaux-le-Pénil pour protester contre la fermeture de cinq classes dans six écoles de la ville à la rentrée de septembre. Un rendez-vous a été pris le 15 juin par les élus à l’inspection d’académie.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
France Soir du 04/06/12



Education : Peillon veut faire appel aux professeurs retraités
Vincent Peillon, le ministre de l'Education nationale a indiqué qu'il était favorable à ce que des professeurs retraités viennent apporter leur aide à leurs jeunes confrères.
Lire la suite de l’article


Une semaine sans TV ni ordinateur : Le défi osé de plusieurs écoles
Une semaine, voire dix jours, sans télévision, jeux vidéos ni ordinateur, c'est le défi que de plus en plus d'écoles proposent à leurs élèves.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 04/06/12



L’accès à la cantine des enfants de chômeurs devant la justice
Le tribunal administratif de Versailles (Yvelines) examine, mardi 5 juin, le recours d’un parent d’élève contre une décision du conseil municipal de Saint-Cyr-l’Ecole qui restreint l’accès à la cantine scolaire des enfants de chômeurs.
Lire la suite de l’article


Entre Vincent Peillon et les syndicats, une relation à réinventer
Le ministre de l’éducation reçoit à partir de lundi 4 juin les principaux acteurs de l’école, à commencer par les syndicats, qui entendent se montrer des partenaires « exigeants »
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 04/06/12



Collèges et lycées : le SNES veut des postes en plus dès la rentrée
Les syndicats de la FSU des collèges et lycées, dont le SNES, ont demandé hier des recrutements supplémentaires d'enseignants, comme dans le primaire, pour la rentrée 2012, afin de pouvoir alléger les heures d'enseignement des jeunes professeurs. Le ministre de l'Education, Vincent Peillon, a prévu de donner la priorité pour la rentrée 2012 à l'école primaire, avec 1.000 postes supplémentaires de professeurs des écoles, mais il n'en a pas prévu pour le secondaire.
Lire la suite de l’article


Rentrée, réformes, salaires : Peillon face aux premières exigences des syndicats
Le ministre de l'Education entame aujourd'hui une série de premiers entretiens avec les organisations syndicales. En ligne de mire, les mesures d'urgence de la rentrée et la loi d'orientation et de programmation.
Lire la suite de l’article



------------------------------------------------
20 minutes du 04/06/12



Les parents de l'enseignement privé font 12 propositions pour «repenser l'école»
Le XVIIe congrès de l'Association des parents d'élèves de l'enseignement libre (Apel), fréquenté par 2 millions d'enfants, s'est achevé dimanche à Clermont-Ferrand avec la présentation de 12 propositions «pour repenser l'école», notamment l'allègement des programmes.
Lire la suite de l’article


Peillon confirme que les 1.000 postes annoncés dans l'éducation concernent le public
Le ministre de l'Education, Vincent Peillon, a confirmé vendredi que la création annoncée de 1.000 postes dans le primaire concernerait le secteur public puisque c'est lui, et non le privé, qui a "le plus souffert des suppressions de postes" pendant l'année scolaire écoulée.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 04/06/12



Un super-Ayrault pour sauver l’allemand à l’école ?
Dès l’annonce de la nomination de Jean-Marc Ayrault à Matignon, le 15 mai, les échanges d’e-mails fusent sur la messagerie interne de l’Adeaf. L’Association de développement de l’enseignement de l’allemand en France compte dans sa liste de diffusion près d’un quart des 8 000 enseignants en allemand en activité . Ce jour-là, tous les messages se ressemblent « Avec un Premier ministre germaniste, le changement c’est maintenant. »
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Ouest-France du 04/06/12



Facebook bientôt ouvert aux moins de treize ans ?
Facebook réfléchirait actuellement à ouvrir ses portes aux internautes de moins de treize ans. Ceci sous le contrôle de leurs parents.
Lire la suite de l’article


Handicap mental : trop peu de places à l'école
On n'a jamais autant manqué de places dans les établissements éducatifs pour accueillir les personnes handicapées mentales, selon l'Unapei, en congrès à Saint-Brieuc. La liste d'attente débute en maternelle.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 04/06/12



"La France a besoin d'une politique ambitieuse de l'enfance"
Mardi, l'Unicef et le centre de recherche Innocenti ont publié une étude sur la pauvreté des enfants dans les pays dits "riches". Contactée par leJDD.fr, la responsable de la mission "Enfance en France" à l'Unicef, Nathalie Serruques, revient sur le rapport et sur la situation française.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 04/06/12


Des profs plus nombreux ou... mieux formés?
Le ministre de l'Education, Vincent Peillon, promet 1.000 professeurs de plus dans les écoles primaires à la prochaine rentrée.
Lire la suite de l’article


Éducation : des profs retraités pour aider les nouveaux ? Pourquoi pas, mais…
Par Michel Soubiran

Avoir recours à des professeurs retraités pour des missions de tutorat auprès des jeunes enseignants ? "Une bonne idée", selon Vincent Peillon, ministre de l'Éducation. Michel Soubiran, professeur de philosophie à la retraite, y voit la possibilité de transmettre conseils et savoirs, mais il faut prendre cette déclaration avec des pincettes.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------
L’Express.fr du 04/06/12


Education: Vincent Peillon à l'école du réel
Le nouveau ministre connaît parfaitement son sujet. Un atout et un risque: il est très attendu et devra faire bouger une maison ô combien difficile à réformer.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 04/06/12


Vincent Peillon ouvre le 5ème Forum des enseignants innovants
Le ministre de l'éducation nationale a inauguré vendredi 1er juin le 5ème Forum des enseignants innovants. Il a annoncé que la pédagogie serait "l'entrée dans tous les sujets" pour son ministère et promis d'aider à la diffusion des innovations. En présence de François Bonneau, président de la région Centre, il a demandé le soutien des régions pour l'orientation des jeunes. Le Forum a réuni une centaine d'enseignants innovants sélectionnés par le Café pédagogique et des associations d'enseignants.
Lire la suite de l’article


A. Prost : C'est l'innovation qui maintient l'Education nationale à la température normale
Paraphrasant Bernanos, Antoine Prost a conclu un brillant exposé au 5ème Forum des enseignants innovants sur l'histoire de l'innovation par cette formule. Elle met l'accent à la fois sur les limites de l'innovation dans un système centralisé et sur son absolue nécessité.
Lire la suite de l’article


Le palmarès du 5ème Forum des enseignants innovants
Au terme de deux journées bien remplies d'échanges, de discussions, de découvertes et de réflexions, les prix du 5ème Forum 2012 ont été décernés à 13 projets particulièrement appréciés par le public et par le jury, composé de membres des associations partenaires. Un palmarès, a rappelé François Jarraud, qui ne doit pas faire oublier la valeur de chacun des projets présentés, choisi au terme d'une sélection plus sévère que les années passées, ni que la vraie récompense réside dans le partage d'un grand moment de convivialité autour de l'école et la pédagogie.
Lire la suite de l’article


Pierre Merle : Répondre à la promesse républicaine d'égalité
Pierre Merle, sociologue, auteur d'ouvrages sur la ségrégation scolaire, invite le ministre à faire des choix politiques.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Touteduc (accès payant) du 04/06/12


V. Peillon : le discours de la méthode
Le ministère de l'Education nationale publie le discours prononcé par Vincent Peillon lors du Congrès de la FCPE (Fédération des conseils des parents d'élèves) le 26 mai aux Sables d’Olonne. En voici des extraits significatifs.
Lire la suite de l’article


L'Education nationale peut-elle promouvoir l'innovation sans se contredire ? (journée de l'OZP)
Une institution peut-elle promouvoir l'innovation, encourager des fonctionnements hors-norme sans reconnaître par là-même que son fonctionnement "normal" ne lui permet pas de fonctionner ? Et peut-elle de surcroît marginaliser ceux qui innovent depuis longtemps ? Yves Reuter estime qu'il y a là un double paradoxe. Il intervenait en conclusion de la journée de l'OZP (Observatoire des zones prioritaires) consacrée à l'innovation pédagogique et le chercheur a détaillé à cette occasion les conclusions du rapport qu'il a rendu au HCE (Haut Conseil de l'Ecole). Celui-ci lui avait demandé d'évaluer l'application de l'article 34 de la loi Fillon, qui autorise l'expérimentation.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 04/06/12


Les femmes ministres à l'index? Par Claude Lelièvre
On reste toujours étonné, même lorsqu’on est prévenu, des discours et des apostrophes que l’on se permet lorsque le pouvoir politique éventuel des femmes est en jeu.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Slate.fr du 04/06/12



«Génération CV», le spleen du super diplômé
Le livre de Jonathan Curiel décrit les difficultés inédites des élèves des grandes écoles à trouver (vite) un travail et croque une jeunesse désabusée mais pleine d'auto-dérision.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Huffington Post du 04/06/12



Éducation: Vincent Peillon veut "faire évoluer la notation" des élèves
Le ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon, a dit samedi vouloir "faire évoluer la notation" des élèves, estimant que l'évaluation scolaire était source de trop de "souffrance" à l'école, lors de l'assemblée générale de la Peep, seconde fédération de parents d'élèves. "Nous sommes le pays où la note sert toujours de sanction et jamais d'encouragement (...). Nos élèves ne sont pas heureux comme ils devraient l'être", a estimé le ministre, face à quelque 130 représentants de parents d'élèves réunis à Paris.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
ÉducPros du 04/06/12


Vincent Peillon veut faire évoluer la notation
« Faire évoluer la notation pour qu’elle ne soit pas perçue comme une sanction ». C’est ce qu’a déclaré Vincent Peillon, devant les parents d’élèves de la PEEP réunis en assemblée générale le samedi 2 juin 2012. Le ministre de l’Education nationale a estimé devant les représentants de la deuxième fédération de parents d’élèves que l’évaluation était encore source de trop de souffrance à l’école. « Nous sommes le pays où la note [ne sert] jamais d'encouragement (...). Nos élèves ne sont pas heureux comme ils devraient l'être », a-t-il insisté. 

Lire la suite de l’article


Marc Douaire (président de l'OZP) : "Les acteurs de l'éducation prioritaire ne veulent plus du chamboule-tout!"
Avant la Journée nationale de l’Observatoire des zones prioritaires le 2 juin 2012, Marc Douaire, président de l’association, définit les lignes de la politique d’éducation prioritaire qu’il devrait exposer avant fin juillet 2012 lors d’un rendez-vous au ministère de l’Education nationale.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------
VousNousIls du 04/06/12



Les fédérations d'enseignants, reçues par Peillon, demandent un calendrier
Les fédérations d'enseignants ont été reçues lundi par le ministre de l'Education nationale Vincent Peillon, pour leur première audience officielle au cours de laquelle elles ont réaffirmé leurs exigences et demandé la publication rapide d'un calendrier.
Lire la suite de l’article


Rythmes scolaires : "sur le plan biologique, l'idéal c'est l'école le samedi"
Favorable au retour de la semaine de 4,5 jours à l'école, Vincent Peillon suscite la grogne d'une majorité de parents d'élèves, selon un sondage IFOP. Paradoxe : la promesse de campagne de François Hollande est approuvée par 67% des Français. René Clarisse, chrono­psychologue et maître de conférences en psychologie du développement à l'université de Tours, nous livre sa position de scientifique.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.