mercredi, avril 01, 2015

Changer la société...

Voici le message que je viens d'adresser aux membres du CRAP-Cahiers Pédagogiques...
PhW
------------
Message aux adhérents et sympathisants du CRAP-Cahiers Pédagogiques.


Juvisy le 1er avril.


Nous avons tardé à vous annoncer cette nouvelle, mais il fallait le temps des vérifications. C’est maintenant chose faite grâce au travail obstiné de nos trésoriers et de nos secrétaires dévouées et grâce à nos outils numériques performants.
Grâce à l’excédent exceptionnel que nous avons dégagé cette année nous pouvons envisager l’avenir avec sérénité. Les marges dégagées sur la vente de la revue nous permettent de réaliser plusieurs opérations financières et économiques majeures.
D’abord, pour envoyer un signal fort au Ministère, nous allons rembourser la subvention reçue (90 000 euros) en 2014. Soucieux du redressement de la France, nous souhaitons apporter notre contribution modeste mais sincère à la politique de rigueur qui est menée.
Nous allons porter le nombre de permanents de deux à 8. Comme les deux permanentes travaillaient déjà comme quatre, on peut dire que cela permettra de revenir à une situation normale.
Nous sommes actuellement en pourparler pour racheter le Café Pédagogique (c’est un secret de polichinelle puisque cette absorption est redoutée depuis longtemps par cette structure)  Dans une logique de fusion-acquisition et de valorisation des actifs qui est la nôtre, il nous semble que cette diversification sera utile et souhaitable. Dans un deuxième temps, nous pourrions également envisager d'autres rachats mais la discrétion est de mise en la matière
Très prochainement, des travaux de restructuration de nos locaux seront entrepris. Nous avons l’opportunité de racheter tout le premier et le deuxième étage du 10 Rue Chevreul et de tripler notre surface. Des devis sont à l’étude pour la réalisation de nouveaux bureaux et en particulier celui du président. Un architecte d’intérieur est déjà au travail et nous fera des propositions de coloris de moquettes et de boiseries très prochainement. Une salle de média-training est également à l’étude.
Enfin, ces résultats n’auraient pas grand sens s’ils ne nous permettaient pas aussi de faire évoluer notre revue. Une nouvelle maquette est à l’étude permettant l’intégration de nouvelles rubriques (horoscope, cours de la bourse, conseils beauté,...). Le passage à la quadrichromie pour toutes les pages nous permettra d’intégrer de nombreuses photographies. “Le poids des pédagos, le choc des photos” devrait être probablement la nouvelle “baseline” de notre revue mais le Comité central (le nouveau nom du bureau de l’ancienne association) n’a pas encore tranché et hésite encore avec “à quoi bon changer la société puisqu’on ne peut même pas changer l’école...”

Croyez chers clients, chers associés, à mon total dévouement pour la croissance et la prospérité de notre entreprise.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

et une poissonnerie? vous voulez pas racheter une poissonnerie? pas cher !

Unknown a dit…

Etonnant poisson qui a bien du mal à nager... à moins qu'il ne rêve de s'envoler.

Philippe est-ce un poisson, une envie ou....

C'est vrai un premier avril on peut se lâcher

Watrelot a dit…

En quoi ce poisson est-il étonnant ?
Certes, il ne vole pas haut... ce qui est normal pour un poisson !
Rien de pire que de devoir expliquer une blague mais je précise que ce texte écrit très rapidement n'est qu'une gigantesque anti-phrase ou uchronie.
Nous nous acheminons vers une perte à la fin de notre exercice comptable et la subvention de l'État est indispensable à notre financement et au paiement de nos deux détachés (qui travaillent effectivement comme quatre...)
Et, est-il besoin de préciser, nous sommes très attachés aux valeurs de l'économie sociale et solidaire. La vente de notre revue est indispensable à la survie et au développement de notre association mais la logique marchande, chez nous, ne nous conduit à aucune dérive lucrative.

Quant à ceux qui se risqueraient à une approche psychanalytique à partir de ce texte, essayez donc de mettre un poisson sur un divan !

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.