vendredi, septembre 29, 2006

Revue de presse du vendredi 29 septembre 2006

Robert Redeker est un professeur de philosophie dans un lycée des environs de Toulouse. Après la publication, samedi 19 septembre dernier, d’une tribune intitulée« Face aux intimidations islamistes, que doit faire le monde libre ?», il serait menacé de mort et se cache depuis.
Robert Redeker n’est pas un ami des Cahiers pédagogiques, c’est même tout le contraire. Il a souvent polémiqué (en maniant plus l’invective que l’argumentation) avec les pédagogues et développé des positions très réactionnaires sur ce point. On peut aussi penser que son texte dans Le Figaro n’est pas très solide.
Mais, toutes ces choses dites, ne nous empêchent pas bien au contraire de trouver intolérable cette atteinte à la liberté d’expression .
Comme le dit très bien le communiqué de la ligue des droits de l’Homme "la liberté d'expression ne se divise pas" même quand il s'agit d'"idées nauséabondes".

C’est Emmanuelle, jeune institutrice de CP qui raconte sa rentrée : « J'ai eu le sentiment d'être agressée par une horde de mères en furie qui m'ont reproché d'utiliser le manuel Ratus, qui n'est pas une méthode syllabique stricto sensu »
C’est le titre du Figaro : « Méthode globale : les parents font pression sur les enseignants » . qui nous informe de ce que nous dénoncions dès le début. La suspicion s’installe et le climat de confiance entre les enseignants et les parents semble être remis en question. Et malheureusement, c’est le résultat d’une politique surfant sur les simplifications et la démagogie.
Si l’on continue comme ça et que le ministre s’obstine dans l’autoritarisme avec des mesures inapplicables, faudra t-il un inspecteur (ou plutôt un policier) dans chaque classe pour faire appliquer ses directives ?
Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 29/09/06


L'auteur de la tribune satanique menacé
Après sa charge antimusulmane dans «le Figaro», l'enseignant Robert Redeker vit caché.
Lire la suite de l’article


«Abandonné» par le ministère de l'Education et les syndicats
Le professeur de philosophie d'un lycée proche de Toulouse, menacé de mort et placé sous protection après la publication d'une tribune sur l'islam dans Le Figaro, a dit vendredi être «seul, abandonné», en particulier par l'Education nationale.
Lire la suite de l’article


Engagés volontaires du rattrapage scolaire

Discipline, révisions et insertion au centre défense deuxième chance de Val-de-Reuil.
Lire la suite de l’article


---------------------------------------------
Le Figaro du 29/09/06


Un tiers des jeunes filles de 15 à 24 ans a pris la pilule du lendemain
Les ventes de Norlevo explosent et les IVG augmentent. Les associations opposées à l'avortement pointent les dérives de l'éducation sexuelle.
Lire la suite de l’article


Le nombre d'avortements continue de progresser chez les mineures
Si le nombre d'interruptions volontaires de grossesse (IVG) est en hausse de 1,8% depuis 1995 (210 664 en 2004), c'est surtout l'augmentation de leur nombre chez les mineures qui est notable, particulièrement depuis 1990. Selon l'étude de la Drees, elles étaient 11 500 en 2004, soit une jeune fille entre 15 et 17 ans sur 100.
Lire la suite de l’article


Modeste mobilisation chez les enseignants
La journée de grève et de manifestations dans l'Education a peu mobilisé jeudi. Les syndicats expliquent ce "demi-échec" par la proximité avec l'échéance présidentielle.
Lire la suite de l’article


Méthode globale : les parents font pression sur les enseignants
Les parents insistent pour que les professeurs utilisent la méthode syllabique prônée par le ministre. Ceux-ci rechignent.
Lire la suite de l’article


Un enseignant menacé pour un texte sur le Coran
Après avoir publié une tribune dans «Le Figaro», Robert Redeker, professeur de philosophie, est obligé de quitter son domicile et son lycée.
Lire la suite de l’article


«Le Figaro» et la liberté d’expression
Dans Le Figaro daté de vendredi, le directeur de la publication et le directeur de la rédaction du quotidien réagissent à la mise sous protection policière d’un philosophe menacé de mort pour avoir écrit une tribune très critique sur l’islam dans les colonnes du Figaro.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L'Humanité du 28/09/06 (un jour de retard)


Quand la réforme des ZEP ne tient pas ses rares promesses
On les annonçait volontaires et expérimentés : au collège République de Bobigny, les professeurs référents ne sont ni l’un ni l’autre.
Lire la suite de l’article


9 000 postes en moins dans le secondaire
En baisse de 0,23 %, le projet de budget 2007 prévoit la suppression de 9 000 postes dans le secondaire : 3 600 postes en moins aux concours, 2 000 dé- parts en retraite non remplacés et 3 250 équivalents-temps plein supprimés au titre de l’abandon des décharges
Lire la suite de l’article


Première grève de l’année dans les écoles
Annoncée depuis juillet, cette journée de mobilisation est motivée par les suppressions de postes sans précédent prévues en 2007 dans l’Éducation nationale
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 29/09/06 ( payant)



Les ratés des collèges Ambition réussite
Une des principales réformes de cette rentrée - plus de moyens pour les 249 établissements les plus difficiles de France - peine à se mettre en place. Principalement en Seine-Saint-Denis, un des départements les plus dotés.
Lire la suite de l’article


La grève des profs fait un flop
LES PROFESSEURS ne se sont vraiment pas trop mobilisés hier. Cinq organisations syndicales appelaient pourtant à une journée de grève et de manifestations dans l'Education nationale contre les milliers de suppressions de postes annoncées
Lire la suite de l’article


Le ministère réclame du temps...
ANNONCEE au lendemain des émeutes des banlieues, il y a presque un an, la réforme des zones d'éducation prioritaire (Ambition réussite) est entrée en vigueur cette rentrée, avec un objectif simple
Lire la suite de l’article



Comment savoir si votre ado fume du cannabis
SI LES ADOLESCENTS fument moins de cigarettes, leur consommation de cannabis, elle, ne diminue pas, selon l'enquête Escapad 2005, menée auprès de 30 000 garçons et filles lors de l'appel de préparation à la défense. « La consommation de cannabis chez...
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 29/09/06



Ouverture d'une enquête sur des menaces contre un professeur
Une enquête préliminaire a été ouverte vendredi 29 septembre par le parquet de Paris à la suite des menaces à l'encontre d'un professeur de philosophie d'un lycée proche de Toulouse après la publication dans "Le Figaro" du 19 septembre d'une tribune sur l'islam, a-t-on appris de source judiciaire
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 29/09/06



Menacé de mort, un prof au secret
Le lycée Pierre- Paul-Riquet (Saint-Orens-de-Gameville) affichait hier une certaine sérénité. Pourtant, le 19 septembre, Robert Redeker, un prof de philo, a été menacé de mort, par e-mail et par téléphone, après la publication le jour même d'une tribune sur l'islam dans Le Figaro. Dans « Face aux intimidations islamistes, que doit faire le monde libre ? », il qualifiait entre autres le Coran de « livre d'inouïe violence ».
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Ouest-France du 29/09/06



« À dix ans, il peut aller à l'école tout seul »
« Il ne veut plus que je l'accompagne à l'école. » « Il réclame un cyclomoteur, comme ses copains. » Les dangers de la route inquiètent les parents. Les conseils de Paul Barré, de la Prévention routière.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 30/09/06



Un professeur de philosophie menacé de mort pour une tribune sur l'islam
Robert Redeker, professeur de philosophie et essayiste, est la cible de menaces de mort depuis la parution d'une tribune dans Le Figaro du 19 septembre, dans laquelle il critiquait l'islam et le prophète Mahomet. Il reçoit quotidiennement des messages hostiles sur sa boîte e-mail. La Direction de la surveillance du territoire (DST) a repéré des pages de forums islamistes jihadistes, en anglais, sur lesquelles se trouvent sa photo, son adresse et un plan de rue pour se rendre à son domicile. Il y est qualifié de "porc".
Lire la suite de l’article


Présidents d'universités et syndicats d'enseignants demandent plus de moyens
es présidents d'université se sont invités, jeudi 28 septembre, dans la campagne électorale, en poussant un cri d'alarme : "Si rien n'est fait, ce sera fini", a mis en garde Yannick Vallée, le premier responsable de la Conférence des présidents d'université (CPU), pour interpeller les présidentiables sur l'avenir des facultés, car après les élections, "ils auront cinq ans pour s'en occuper".
Lire la suite de l’article


----------------------------------------
Le Nouvel Obs permanent du 29/09/06


Villepin : les menaces
de mort "inacceptables"

Robert Redeker, professeur de philosophie, se dit "seul, abandonné", après les menaces de mort dont il a fait l'objet pour son texte virulent contre l'islam.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express Quotidien du 29/09/06


Villepin à l'aide du prof menacé
Le Premier ministre a apporté son soutien au professeur de philosophie d'un lycée du sud-ouest de la France, menacé de mort après avoir publié une tribune dénonçant "l'islamisation des esprits en France"
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 29/09/06



Un universitaire: l'éviction d'un formateur en lecture "incompréhensible"
Un professeur d'université en psychologie cognitive qui a participé à la réflexion de Gilles de Robien sur la réforme de la lecture a estimé vendredi "incompréhensible" l'éviction d'un formateur de cadres de l'Education nationale pour avoir écrit un livre sur ce thème.
Lire la suite de l’article


La Ligue des droits de l'Homme dénonce les menaces contre M. Redeker
La Ligue des droits de l'Homme a dénoncé vendredi les menaces de mort contre un professeur de philosophie qui avait publié dans la presse une tribune sur l'islam, car "la liberté d'expression ne se divise pas" même quand il s'agit d'"idées nauséabondes".

Lire la suite de l’article


Goulard propose une déduction fiscale des frais d'inscription à l'université
Le ministre délégué à l'Enseignement supérieur, François Goulard, a proposé vendredi sur RTL que les jeunes actifs puissent déduire de leur déclaration de revenus le montant de leurs dépenses en frais d'inscription pendant leurs études à l'université et dans les grandes écoles.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

La démocratie a besoin de la presse.

La presse a besoin de lecteurs pour vivre…

Lisez et achetez des journaux !

jeudi, septembre 28, 2006

Revue de presse du jeudi 28 septembre 2006

Parlons économie.
Hier, le budget pour 2007 (appelé plus précisément Projet de Loi de Finances) a été présenté en conseil des ministres. Il prévoit une hausse de 0,8 % des dépenses de l'Etat, soit moins que l'inflation, et une suppression de 15 000 postes de fonctionnaires, dont la moitié environ dans l'Education, soit trois fois plus qu'en 2006.
Libération comme Le Figaro se livrent à un examen détaillé de la situation à l’éducation nationale. 8 500 postes seront supprimés, essentiellement dans le secondaire. Il faut souligner en particulier les économies réalisées avec la suppression des heures de décharge (équivalent à 2300 postes). Il s'agit d'heures «de première chaire» pour les enseignants qui préparent au bac ou d'heures «de laboratoire» pour les enseignants scientifiques qui doivent ranger les classes ou encore des heures faites par les enseignants d’éducation physique qui animent les clubs. «Tout cela ne change en rien le taux d'encadrement», a déclaré le ministre. Peut-être, puisque ces heures sont surtout faites en plus du service. La conséquence principale est donc de réduire les revenus des enseignants et leur pouvoir d’achat.
Mais au delà de ce seul aspect, on assiste bien à une réduction des moyens dans l’éducation nationale alors que celle-ci est confrontée à des difficultés et des défis importants.

Le budget est la principale raison de la grève des enseignants de ce jeudi 28 septembre.
Dès le mois de juin, en apprenant du gouvernement les 8.500 suppressions de postes, les fédérations FAEN, Ferc-CGT, FSU, Sgen-CFDT et Unsa-Education avaient aussitôt appelé à la grève afin de dénoncer les "décisions budgétaires pour 2007". Même si ce n’est pas toujours simple de mobiliser sur des sujets comme le budget dont les répercussions se feront sentir l'an prochain en plus dans un contexte d’incertitude avec les élections présidentielles. C’est pourquoi le taux de grévistes sera observé attentivement par tous.

Après l’éviction de Roland Goigoux , les menaces continuent. Dans une note au Doyen de l'Inspection générale de l'Education nationale , le ministre de l'Education demande à l'Inspection générale de l'Education nationale de vérifier que la disposition centrale de l'arrêté du 24 mars 2006 sur l'apprentissage de la lecture est bien appliquée dans toutes les classes de cours préparatoire. Il est précisé par le ministère qu’un enseignant qui n'applique pas ce texte peut être sanctionné.
Les enseignants sont des fonctionnaires et la liberté pédagogique s’inscrit dans un cadre défini par les textes, certes. Mais on n’a pas vu la même sévérité pour les enseignants refusant d’appliquer les IDD ou les TPE ou détournant des dispositions telles que les modules ou les cycles…
Il y a donc diféfrentes conceptions du “manque de loyauté”

Signalons, pour finir, un dossier du magazine Challenges qui s’intéressent à ceux qui réinventent le mieux l’école.(L’accès aux articles est payant). Un des articles cite les “Cahiers pédagogiques” qu’il qualifie de “bible” des enseignants.
Même si c’est loin d’être vrai (surtout dans un climat si peu favorable à la pédagogie) un peu d’autosatisfaction ne fait pas de mal.

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 28/09/06


Contre-offensive symbolique des sans-papiers déboutés
Des milliers de parents d'enfants scolarisés ont déposé des recours auprès des préfectures. Des démarches qui ont peu de chances d'aboutir.
Lire la suite de l’article


La circulaire du 13 juin «n'a pas force de loi»
Bernard Even, juge administratif, analyse les possibilités de contestation des refus
Lire la suite de l’article


Appel à la grève dans l'enseignement
Cinq grandes fédérations de l'éducation (FSU, Unsa-Education, Sgen-CFDT, Faen et Ferc-CGT), ainsi que les parents d'élèves de la FCPE et les étudiants de l'Unef appellent aujourd'hui à une grève pour protester contre les 8 500 suppressions de postes prévues dans le projet de budget 200
Lire la suite de l’article


Un budget qui se pare de vertu mais oublie ses promesses
Présenté hier en Conseil des ministres, le projet de loi de finances (PLF) pour 2007 est donc «placé sous le signe de la vertu budgétaire», a souligné le ministre des Finances, Thierry Breton. Une «vertu» revendiquée qui s'illustre par deux chiffres : une hausse de 0,8 % des dépenses de l'Etat, soit moins que l'inflation, et une suppression de 15 000 postes de fonctionnaires, dont la moitié environ dans l'Education, soit trois fois plus qu'en 2006.
Lire la suite de l’article


Sept postes décryptés
L'Education nationale est durement touchée : 8 500 postes seront supprimés, essentiellement dans le secondaire. Gilles de Robien conteste toutefois ce chiffre. D'après lui, il ne faut pas compter les 3 900 suppressions de postes qui existaient sur le papier mais étaient de fait vacants : 3 600 professeurs stagiaires qui n'avaient pas été recrutés et 300 assistants de langues étrangères. L'optimiste ministre parle donc de «4 600 suppressions de postes sur 1 million». […]Il faut ajouter la suppression de 2 780 postes : 500 dans des disciplines en sureffectifs et 2 300 dans les heures de «décharges» devenues inutiles. Il s'agit d'heures «de première chaire» pour les enseignants qui préparent au bac ou d'heures «de laboratoire» pour les enseignants scientifiques qui doivent ranger les classes. «Tout cela ne change en rien le taux d'encadrement», a commenté le ministre.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 28/09/06


Budget : un pas vers la vertu
Fort d'une croissance retrouvée, le gouvernement présente un budget « rigoureux » et prend date pour les élections présidentielles durant lesquelles la dette sera un sujet de premier plan.
Lire la suite de l’article


Cure d'amaigrissement pour l'Éducation
La mission « Enseignement scolaire » se décline en six programmes : l'enseignement public du premier degré qui dispose de 16,133 milliards d'euros. L'enseignement public du second degré est, lui, doté de 27,896 milliards d'euros. L'enseignement privé des premier et second degrés dispose de 6,83 milliards d'euros. Enfin, suivent les programmes « Vie de l'élève » (5,3 milliards d'euros), soutien de la politique de la Recherche (2,08 milliards d'euros) et l'enseignement technique agricole : 1,28 milliard d'euros forment les grandes masses budgétaires. Avec ce budget, l'enseignement scolaire doit atteindre la cible de 65 % d'une classe d'âge au niveau du baccalauréat d'ici à 2010 (62 % en 2005), et de 80 % d'insertion professionnelle pour ceux qui ne poursuivent pas d'études post-bac (51 % en 2005).
Lire la suite de l’article


Fonctionnaires : un départ en retraite sur cinq non remplacé
Au moins 15 000 postes d'agent de l'État seront supprimés l'an prochain, mais chaque ministère est libre d'aller plus loin.
Lire la suite de l’article


Les débuts chaotiques de la réforme budgétaire sont lentement corrigés
Les enjeux de cette réforme, gravée dans le marbre depuis le vote en 2001 de la loi organique relative aux lois de finances (Lolf) est crucial : évaluer au plus près le coût d'une politique publique - l'enseignement aux jeunes générations, la sécurité sanitaire, la préservation du patrimoine, etc. -, mettre l'État sous tension en fixant à chaque service administratif des objectifs de performance, et en contrepartie permettre aux gestionnaires sur le terrain de gérer plus librement leur enveloppe budgétaire. Il s'agit donc ni plus ni moins de changer la culture de l'administration. Un tour de force qui prendra des années.
Lire la suite de l’article


En images : Les postes créés, les postes supprimés
Infographie
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------
L'Humanité du 27/09/06 (un jour de retard)



Polémique sur un lycée musulman
Rejet idéologique ou dossier improvisé, administration sectaire ou agitation calculée ? L’opposition administrative à un projet de lycée musulman à Décines (Rhône) suscite la controverse.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 28/09/06 ( payant)



Facs : les idées gagnantes
Les étudiants retournent ces jours-ci dans des universités marquées par la révolte anti-CPE. Marne-la-Vallée fait partie des facs qui innovent pour réduire l'échec et mieux préparer les jeunes à l'emploi.
Lire la suite de l’article


UN SUIVI DE TOUS LES DIPLÔMÉS
PEU d'universités disposent d'une telle structure : un observatoire (Ofipe) doté d'une équipe de quatre personnes qui suit pas à pas les étudiants en licence (trois premières années) et surtout, vérifient chaque année ce que deviennent leurs anciens...
Lire la suite de l’article


LES 1 r e ANNÉE CHOUCHOUTÉS
DÉFAUT D'ORIENTATION, abandons en cours d'année, examens ratés... Comme les autres facs, Marne-la-Vallée n'est pas épargnée par l'échec massif en première année (environ 30 %). « Alors on fait tout pour mieux encadrer les néo-bacheliers », résume Yves..
Lire la suite de l’article



L'APPRENTISSAGE POUR 10 % DES ÉTUDIANTS
PROGRESSIVEMENT, toutes les facs s'y mettent. Mais avec 1 223 apprentis l'an dernier, soit un étudiant sur dix, l'université de Marne-la-Vallée abrite le plus grand nombre d'étudiants ayant choisi de partager leur scolarité entre le campus...
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 28/09/06



"Recentrer l'enseignement catholique"
Mgr Jean-Pierre Cattenoz, l'archevêque d'Avignon, vient d'élaborer une charte de l'enseignement catholique pour son diocèse
Lire la suite de l’article


Un budget 2007 "rigoureux et généreux"
Le conseil des ministres a examiné mercredi 27 septembre le projet de budget 2007. Le gouvernement entend réduire le déficit
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
20 minutes du 28/09/06



Les enseignants appellés à la grève contre les suppressions de postes
Cinq fédérations d'enseignants ont appellé à une grève nationale ce jeudi pour protester contre les 8.500 suppressions de postes prévues au budget de l'éducation pour 2007, du "jamais vu" selon les syndicats, qui s'attendent cependant à une mobilisation moyenne à Paris et en province.
"Pour l'instant, selon nos décomptes qui ne sont pas définitifs, nous recensons 8.700 suppressions de poste. C'est la première fois qu'on en supprime autant, c'est du jamais vu", a affirmé Samy Driss, secrétaire national à l'Unsa-Education, une des cinq fédérations mobilisées.
Lire la suite de l’article


Prise d'otages dans un lycée américain: mort d'une lycéenne et du ravisseur
Une prise d'otages mercredi dans un lycée du Colorado (ouest) a pris fin avec le suicide du preneur d'otage et le décès après son transfert à l'hôpital d'une des deux lycéennes qu'il retenait prisonnière.
Lire la suite de l’article



-------------------------------------------------
Ouest-France du 28/09/06



Le budget 2007 se veut vertueux et généreux
Le gouvernement veut concilier rigueur et coup de pouce au pouvoir d'achat. Suspect, bien sûr, d'embellir la mariée avant la présidentielle du printemps 2007.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 29/09/06



Grève à l'éducation nationale contre le budget 2007
Un peu plus 15 % des enseignants des écoles, collèges et lycées se sont mis en grève, a annoncé à la mi-journée le ministère de l'éducation nationale dans un communiqué. Selon le principal syndicat du second degré, le SNES-FSU, qui a établi ses calculs sur la base de 200 établissements, la moyenne de participation est de 29 % de grévistes dans les collèges et lycées. Le ministère a estimé les taux de participation à la grève dans la totalité des académies à 15,56 % dans les lycées généraux et technologiques, 16,19 % dans les lycées professionnels, 18,01 % dans les collèges et 15,3 % dans les écoles primaires. Selon lui, 7,26 % des personnels Atoss (non enseignants) ont également débrayé.
Lire la suite de l’article


Budget 2007 : le gouvernement affiche rigueur et équité sociale
Le dernier projet de loi de finances de la législature, que Thierry Breton et Jean-François Copé devaient présenter mercredi 27 septembre en conseil des ministres, montre que le pire est sans doute passé : avec le retour de la croissance et un effort de maîtrise des dépenses, le déficit budgétaire devrait être limité à 41,6 milliards d'euros en 2007 ; celui des finances publiques (Etat, Sécurité sociale et collectivités locales) être ramené à 2,5 % du PIB ; l'endettement doit se réduire de trois points de PIB en 2006 et 2007, après quatre années consécutives de hausse. Les prélèvements obligatoires (impôts et cotisations sociales) devraient légèrement baisser, à 43,7 % du PIB.
Lire la suite de l’article


Le budget de l'Etat 2007
Infographie
Lire la suite de l’article


----------------------------------------
Le Nouvel Obs permanent du 28/09/06


Journée de grève dans l'Education
Il s'agira de la première grande journée de mobilisation dans l'Education depuis la rentrée scolaire. Le 6 septembre, les fédérations de l'Education avaient organisé des assemblées générales et des rassemblements dans plusieurs régions, mais sans mot d'ordre de grève, des initiatives essentiellement destinées à préparer la journée de jeudi.
"La question des moyens sera bien évidemment au coeur de cette journée", souligne Gérard Aschieri.
Dans le second degré, les syndicats dénoncent la suppression de plus de 20 000 postes d'enseignants depuis 2003 -en comptant les 8 700 suppressions prévues en 2007- avec à la clé pour les élèves une "réduction des options", ou encore des "classes de plus en plus surchargées". Les syndicats estiment également que près de 2 000 autres postes ont été supprimés depuis 2004 dans l'administration à l'Education nationale.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express Quotidien du 28/09/06


Les enseignants à nouveau mobilisés
Alors que 8500 suppressions de postes ont été prévues dans le budget 2007 de l'éducation, cinq fédérations d'enseignants appellent à la grève aujourd'hui
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 28/09/06



oyal meilleure candidate pour améliorer l'éducation, devant Sarkozy (sondage)
Ségolène Royal est la meilleure candidate à l'élection présidentielle pour améliorer la situation en matière d'éducation, devant Nicolas Sarkozy, selon un sondage Acteurs publics/Ifop, en partenariat avec Métro et LCP-Assemblée nationale.
Lire la suite de l’article


Les collèges et lycées, grands sacrifiés du projet de budget 2007
Les collèges et lycées payent un lourd tribut au projet de budget 2007 avec quelque 9.000 postes de moins selon le projet de loi de Finances, 4.900 selon le ministère de l'Education, provoquant la colère des syndicats qui appellent à une journée de grève et de manifestations jeudi.
Lire la suite de l’article


Sésame, 40 ans d'éducation sexuelle dans les écoles
L'association d'éducation sexuelle Sésame, fondée il y a 40 ans par Denise et Pierre Stagnara à Lyon, rassemble aujourd'hui une centaine de bénévoles qui effectuent un millier d'interventions chaque année dans des écoles, collèges et lycées de toute la France.
Lire la suite de l’article


La Peep critique la grève des enseignants, "une galère pour les familles"
Les parents d'élèves de l'enseignement public (Peep) ont vivement critiqué jeudi le mouvement de grève chez les enseignants évoquant "plus de 30 millions d'heures de cours perdues" et "une galère pour les familles".
Lire la suite de l’article


Gilles de Robien (Education nationale) change de directeur de cabinet
Le ministre de l'Education nationale Gilles de Robien a nommé un nouveau directeur de cabinet, Bernard Thomas, ancien directeur-adjoint pour remplacer Patrick Gérard nommé conseiller d'Etat, a annoncé le ministère jeudi dans un communiqué. Bernard Thomas, 60 ans, inspecteur général de l'Education nationale et ancien conseiller technique sur les questions éducatives de Jean-Pierre Raffarin à Matignon, était depuis juin 2005 directeur-adjoint de cabinet de M. de Robien.
Lire la suite de l’article


Robien "solidaire" de l'enseignant menacé qui doit "se montrer prudent"
Le ministre de l'Education nationale Gilles de Robien s'est déclaré jeudi sur RTL "solidaire" du professeur de philosophie de Toulouse menacé après une tribune dans Le Figaro, mais a rappelé qu'"un fonctionnaire doit se montrer prudent et modéré en toutes circonstances".
Lire la suite de l’article


Application de la circulaire lecture: Robien demande une inspection
Gilles de Robien a demandé jeudi à l'Inspection générale de l'Education nationale de vérifier l'application de ses directives sur l'apprentissage de la lecture qui interdit les méthodes globales et mixtes et impose la méthode syllabique, a annoncé le ministère.
Lire la suite de l’article



-----------------------------------------------------------------------

La démocratie a besoin de la presse.

La presse a besoin de lecteurs pour vivre…

Lisez et achetez des journaux !

mercredi, septembre 27, 2006

Revue de presse du mercredi 27 septembre 2006

Misère
2.287.000 étudiants entament une nouvelle année dans l'enseignement supérieur, soit "une progression de 12.000 par rapport" à 2005, selon les chiffres transmis par le ministère de l'Education.
Le quotidien Libération consacre un dossier à cette rentrée universitaire et titre Les étudiants crient misère.

Grève
Les cinq fédérations d'enseignants Faen, Ferc-CGT, FSU, Sgen-CFDT et Unsa-Education ont appelé à une grève nationale, jeudi 28 septembre pour protester contre le projet de budget 2007, qui prévoit la suppression de 8 700 postes. Dans le premier degré, 600 postes seraient créés alors que 2 400 seraient supprimés dans le second degré. Une baisse de 3 600 postes équivalant à des décharges statutaires serait également prévue, à laquelle s'ajoute la suppression de 3 600 postes d'enseignants stagiaires. Enfin 500 postes administratifs disparaîtraient tandis que 350 emplois d'infirmières et d'assistantes sociales seraient annoncés. Le budget définitif était présenté aujourd’hui 27 septembre. Robien parle quant à lui de 4.900 postes supprimés à l'Education dans les écoles, les collèges et les lycées.


Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 27/09/06


Les étudiants crient misère
Six mois après la crise du CPE, leur niveau de vie a continué de se dégrader malgré les promesses du gouvernement.
Lire la suite de l’article


Editorial
Ségrégation

Et j'ai crié, crié : «Aline !» pour qu'elle débourse. Mais Aline n'est guère généreuse qui ne propose que 300 euros aux boursiers qui quittent leurs parents pour s'installer, soit à peine un sur cinq. Six mois après la crise du CPE, le gouvernement Villepin est toujours chiche envers la population étudiante.
Lire la suite de l’article


Logement Un studio pour quinze
Le parc résidentiel du Crous n'a pas suivi la démocratisation de l'enseignement supérieur.
Lire la suite de l’article


Des frais d'inscription fantaisistes
Le syndicat étudiant Unef est parti en guerre contre «les frais illégaux d'inscription», qui vont de 30 euros jusqu'à 3 500 euros, menaçant de poursuivre en justice les facs qui s'obstinent. Cinquante universités, sur quatre-vingt-quatre, sont citées dans sa liste noire.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 27/09/06


Les matières qui ont le vent en poupe à l'université
vidéo
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L'Humanité du 26/09/06 (un jour de retard)



Évincé pour manque de loyauté
Opposé au ministre sur la méthode de lecture, un professeur d’IUFM a été écarté de l’École supérieure de l’éducation nationale.
Lire la suite de l’article


Un étudiant bangladais en danger
Etudiant à Nancy-II, Akramul Hoque, réfugié du Bangladesh, est aujourd’hui en centre de rétention de Vincennes.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------------------
Le Parisien du 27/09/06 ( payant)



Et maintenant, quel avenir pour les élèves sans papiers ?
EST-CE déjà la fin du feuilleton estival sur les élèves sans papiers, ou l'amorce d'une nouvelle bataille ? Plus de dix jours après l'annonce du nombre de parents clandestins régularisés (6 924 précisément) dans le cadre de la circulaire Sarkozy du 13..
Lire la suite de l’article


La pub nourrit mal les enfants
LES SPOTS de publicité à la télévision nourrissent l'obésité infantile et fondent le comportement alimentaire des 7-14 ans : c'est ce que vient de révéler l'UFC-Que choisir au travers de deux études présentées hier. « Arrêtons de culpabiliser les...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 27/09/06



Aider les jeunes à veiller sur leur santé
Les parents doivent apprendre aux jeunes de 12 à 25 ans à prendre soin d'eux-mêmes, et à consulter des médecins, pour éviter les troubles du passage de l'enfance à l'âge adulte
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 27/09/06



Les enfants gavés par la publicité
Selon les dernières études, un enfant français sur six est obèse ou en surpoids. Tour à tour, on blâme le manque d'activité physique, l'hérédité ou les parents. Et la publicité là-dedans ? L'association de défense des consommateurs UFC-Que Choisir a publié hier une étude démontrant l'influence néfaste de la publicité télévisée sur le comportement alimentaire des enfants. En clair, l'industrie agroalimentaire est accusée de fabriquer une génération d'obèses.
Lire la suite de l’article


Contrer la pub pour limiter l'obésité
L'association de consommateurs UFC-Que Choisir souhaite que les publicités télévisées pour les produits alimentaires trop riches en graisses, sucre ou sel soient proscrites pendant les programmes pour enfants, afin de lutter efficacement contre l'obésité, a-t-elle indiqué mardi.
Lire la suite de l’article



-------------------------------------------------
Ouest-France du 27/09/06



Rien vu...


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 28/09/06



Les solutions des universités contre l'échec
La proposition du ministre délégué à l'enseignement supérieur, François Goulard, d'instaurer un entretien avant l'inscription à l'université pour une meilleure orientation des futurs bacheliers (Le Monde du 22 septembre) a été plutôt bien accueillie par les universités. Nombre d'entre elles, conscientes de la nécessité de limiter les échecs massifs en première année, ont déjà mis en place des solutions pour professionnaliser les parcours et proposer du soutien aux plus faibles
Lire la suite de l’article


Manifestations de soutien aux sans-papiers devant les préfectures
Le Réseau éducation sans frontières (RESF) appelait à une journée nationale de manifestation, mercredi 27 septembre, devant toutes les préfectures, pour dénoncer les conditions d'application de la circulaire du 13 juin. A cette occasion, dans plusieurs grandes villes, des recours groupés ont été déposés contre les décisions préfectorales de refus de régularisation.
Lire la suite de l’article


A Nantes, l'accès en psychologie limité par la sectorisation
Cette année, seuls les bacheliers de Loire-Atlantique et de Vendée ont pu s'inscrire en première année de licence de psychologie à l'université de Nantes. Ce recours à la sectorisation devrait permettre de désengorger l'unité de formation et de recherche (UFR) de psychologie, l'une des plus demandées dans la filière des lettres et sciences humaines à Nantes. 424 étudiants sont ainsi inscrits en première année cette rentrée, contre 649 l'an passé.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------
Le Nouvel Obs permanent du 27/09/06


Rien vu...


----------------------------------------
L’Express Quotidien du 27/09/06


Les enseignants à nouveau mobilisés
Alors que 8500 suppressions de postes ont été prévues dans le budget 2007 de l'éducation, cinq fédérations d'enseignants appellent à la grève demain
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 27/09/06



La rentrée dans le supérieur: 2.287.000 étudiants, 12.000 de plus qu'en 2005
2.287.000 étudiants entament une nouvelle année dans l'enseignement supérieur, soit "une progression de 12.000 par rapport" à 2005, selon des chiffres transmis mercredi par le ministère de l'Education.

Lire la suite de l’article


Robien parle de 4.900 postes supprimés à l'Education, Bercy en compte plus
Le ministre de l'Education nationale, Gilles de Robien, a défendu mercredi le projet de budget 2007 pour l'Education, "construit dans l'intérêt des jeunes", et parlé de 4.900 suppressions de postes dans les écoles, les collèges et les lycées.
Lire la suite de l’article


Royal, meilleure candidate pour améliorer l'éducation, selon l'Ifop
Ségolène Royal (32%) est la meilleure candidate à la présidentielle de 2007 pour améliorer la situation en matière d'éducation au cours des prochaines années, devant Nicolas Sarkozy (29%), selon un sondage Acteurs Publics/Ifop, publié jeudi par Métro et LCP-Assemblée nationale.
Lire la suite de l’article


Lecture : Robien soutient l'exclusion d'un formateur allant à l'encontre de ses directives
Le ministre de l'Education Gilles de Robien a apporté mercredi son soutien au directeur de l'Ecole supérieure de l'Education nationale (ESEN) qui n'a pas reconduit cette année un formateur à cause d'un livre sur la lecture allant à l'encontre de ses directives.
Lire la suite de l’article


Sans-papiers: plusieurs milliers de personnes répondent à l'appel de RESF
Plusieurs milliers de personnes ont répondu mercredi à travers toute la France à l'appel de Réseau éducation sans frontière (RESF), pour dénoncer les conditions d'application de la circulaire de Nicolas Sarkozy sur la régularisation des parents sans papiers d'enfants scolarisés.
Lire la suite de l’article


"1.525 jeunes" notamment défavorisés inscrits en prépa après le bac (Robien)
Le ministre de l'Education nationale Gilles de Robien assure mercredi dans une interview aux Echos que "1.525 jeunes" supplémentaires ayant obtenu la mention très bien au bac et "notamment venus des quartiers difficiles" ont été recrutés en classes préparatoires.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------

La démocratie a besoin de la presse.

La presse a besoin de lecteurs pour vivre…

Lisez et achetez des journaux !

mardi, septembre 26, 2006

Revue de presse du mardi 26 septembre 2006

Victor Hugo s'invite dans la campagne présidentielle.

En effet pour François Bayrou : "L'éducation doit être le sujet principal de la présidentielle" et il appelle, pour cela, en renfort, Victor Hugo.
Dans un entretien au Monde, le candidat centriste revient d'abord sur la carte scolaire qu'il considère comme un engagement majeur de l'école républicaine. Il fait aussi le lien entre éducation et sécurité en rappelant cette citation de Victor Hugo "Quand j'ouvre une école, je ferme une prison." (...)
A lire la presse depuis cette rentrée, sécurité et éducation semblent bien en effet les thèmes majeurs de cette pré-campagne présidentielle.

Après la carte scolaire, la cantine et les toilettes.
Aujourd'hui, la presse s'intéresse aussi à des aspects considérés souvent comme accessoires de l'école. Et pourtant, c'est important aussi...
Le Parisien décrit l'état des toilettes à l‘école. Et ce n'est pas brillant. Sales, sans verrous, sans papier... Cela conduit de nombreux enfants, et notamment les petites filles, à se retenir toute la journée avec évidemment des conséquences sanitaires.
Ouest France revient sur la restauration scolaire avec pour titre : « La cantine c'est franchement pas toujours bon ». Le grand journal régional s'appuie sur une émission de télévision sur ce thème où un “chef” visite plusieurs cantines. Le constat est assez inquiétant. Ouest France rappelle aussi qu' une enquête d'UFC-Que choisir de 2005 montrait que la moitié des établissements ne respecte pas ce que préconise l'Éducation nationale en termes d'équilibre alimentaire et d'éducation au goût. Le problème est avant tout financier, le prix de revient d'un repas est en moyenne inférieur à 1,50€.

Finissons cette revue de presse par une information passée quasiment inaperçue pour vos quotidiens. Roland Goigoux, chercheur spécialiste de la lecture, est exclu de la formation des inspecteurs de l'Education nationale (ESEN) en raison de ses positions, non conformes à celles du ministère. On trouvera cette information sur le site du Nouvel Obs et bien sûr, sur celui du Café Pédagogique qui a été le premier à réveler l'affaire . Le directeur de l'Esen, justifie sa décision par cette phrase "pour la formation des cadres il est normal que les intervenants fassent preuve de la plus grande loyauté envers le ministre". Il lui reproche "des positions pas toujours favorables au ministre".
Tout est dit. Silence dans les rangs. Il y aurait donc en France une “obligation de loyauté” pour les chercheurs et donc une pensée officielle ?
Qu'aurait dit Victor Hugo sur ce sujet ?

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 26/09/06


Rien vu...


---------------------------------------------
Le Figaro du 26/09/06


Rien vu...


-------------------------------------------
L'Humanité du 25/09/06 (un jour de retard)



Rien vu...


----------------------------------------------------
Le Parisien du 26/09/06 ( payant)



Zéro pointé pour la propreté des toilettes à l'école
Sales, sans verrous, sans papier... L'état des toilettes à l'école conduit de nombreux enfants, et notamment les petites filles, à se retenir toute la journée. Une étude en dénonce les conséquences sanitaires : 15 %des écolières
Lire la suite de l’article


Conseils aux fillettes
S'asseoir confortablement. Selon l'enquête, une fillette sur deux avoue ne pas s'asseoir sur la cuvette des toilettes de l'école, jugées trop sales. « Elles urinent donc en mauvaise position, martèle le professeur Averous, et ne vident pas...
Lire la suite de l’article


Que pensez-vous des toilettes à l'école ?
Nathalie Schlegel 35 ANS EDUCATRICE CHELLES (77) « C'est un vrai problème. Ma fille est en CM 2, elle est obligée de se retenir toute la journée. Ça entraîne forcément des difficultés pour uriner, des picotements. Je lui dis d'aller dans les toilettes...
Lire la suite de l’article



Les profs en grève jeudi
DEPUIS UN MOIS DÉJÀ, les syndicats enseignants préparent leur grande grève unitaire du jeudi 28 septembre pour protester contre les coupes budgétaires qui prévoient 8 500 suppressions de postes à la rentrée 2007. Dans les établissements, les choses sont...
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 26/09/06



Rien vu...


------------------------------------------------
20 minutes du 26/09/06



Contrer la pub pour limiter l'obésité
L'association de consommateurs UFC-Que Choisir souhaite que les publicités télévisées pour les produits alimentaires trop riches en graisses, sucre ou sel soient proscrites pendant les programmes pour enfants, afin de lutter efficacement contre l'obésité, a-t-elle indiqué mardi.
Lire la suite de l’article


Des lycéens filment une scène de violence avec leurs téléphones portables
Un lycéen de 17 ans a été agressé et frappé par quinze à vingt jeunes vendredi soir à Strasbourg à la sortie des cours, sous les yeux d’autres lycéens qui sans intervenir ont été nombreux à prendre des photos ou à filmer la scène, a-t-on appris lundi de source policière.
Lire la suite de l’article



-------------------------------------------------
Ouest-France du 26/09/06



La cantine, c'est franchement pas toujours bon
Un chef cuisinier a visité plusieurs cantines en France. Cela a donné une émission, Vive la cantine ! où l'on constate qu'il n'y a pas que du bon dans les assiettes...
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 27/09/06



François Bayrou : "L'éducation doit être le sujet principal de la présidentielle"
Ségolène Royal a franchi un seuil sur la carte scolaire. Elle fait ses choix. Pour moi, la carte scolaire, c'est l'engagement que l'Etat prend, que l'excellence soit partout, y compris et surtout dans les quartiers en difficulté.[…]L'éducation doit être le sujet principal de l'élection présidentielle. Car tout est là. Même la sécurité. Vous connaissez la vieille phrase de Victor Hugo qui disait : "Quand j'ouvre une école, je ferme une prison." (...)
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs permanent du 26/09/06


Les enseignants
en grève jeudi
En réponse à la suppression de 8.500 postes prévue dans le budget 2007, cinq syndicats d'enseignants appellent à arrêter le travail.
Lire la suite de l’article


Un "prof" sanctionné après
avoir exprimé sa position
Roland Goigoux est exclu de la formation des inspecteurs de l'Education nationale en raison de ses positions, non conformes à celles du ministère.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express Quotidien du 26/09/06


Rien vu...


-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 26/09/06



Snes-FSU "condamne" l'éviction d'un enseignant après un livre sur la lecture
Le Snes-FSU, principal syndicat du secondaire, "condamne avec la plus grande fermeté" mardi la non reconduction d'un formateur d'inspecteurs de l'Education nationale pour avoir publié un livre sur la lecture, et demande au ministre de l'Education de revenir sur sa décision.
Lire la suite de l’article


Les enseignants en grève jeudi contre des suppressions de postes record
Cinq fédérations d'enseignants appellent à une grève nationale jeudi pour protester contre les 8.500 suppressions de postes prévues au budget de l'éducation pour 2007, du "jamais vu" selon les syndicats, qui s'attendent cependant à une mobilisation moyenne à Paris et en province
Lire la suite de l’article


Formation professionnelle et apprentissage: Villepin à Montargis mercredi
Dominique de Villepin se rendra mercredi à Montargis (Loiret) pour montrer que la formation professionnelle et l'apprentissage "sont des voies de formation d'excellence", selon un communiqué de Matignon.
Lire la suite de l’article


Des professeurs contre la visite de Mme Royal dans un collège de Marseille
Les enseignants d'un collège de Marseille ont dénoncé la visite de Ségolène Royal prévue vendredi dans leur établissement à l'invitation du président du conseil général des Bouches-du-Rhône, estimant qu'il s'agissait d'un "tremplin politique", a-t-on appris mardi auprès de ces professeurs.
Lire la suite de l’article


Le Sgen-CFDT soutient l'enseignant exclu à cause d'un livre sur la lecture
La fédération CFDT des écoles, collèges et lycées, le Sgen-CFDT a apporté mardi son soutien au formateur d'inspecteurs de l'Education nationale exclu pour avoir publié un livre sur la lecture, et demandé au ministre de l'Education de revenir sur sa décision.
Lire la suite de l’article


5 mois ferme pour avoir frappé le responsable d'un collège près de Toulouse
Un jeune homme de 21 ans a été condamné lundi à cinq mois de prison ferme en correctionnelle à Toulouse pour avoir frappé le directeur-adjoint d'un collège à Balma, a-t-on appris mardi de source judiciaire.
Lire la suite de l’article


Des lycéens filment une scène de violence avec leurs téléphones portables
Un lycéen de 17 ans a été agressé et frappé par quinze à vingt jeunes vendredi soir à Strasbourg à la sortie des cours, sous les yeux d'autres lycéens qui sans intervenir ont été nombreux à prendre des photos ou à filmer la scène, a-t-on appris lundi de source policière.
Lire la suite de l’article



-----------------------------------------------------------------------

La démocratie a besoin de la presse.

La presse a besoin de lecteurs pour vivre…

Lisez et achetez des journaux !

lundi, septembre 25, 2006

Revue de presse du lundi 25 septembre 2006

Il y a concurrence et concurrence.
L’économiste Thomas Piketty dans Libération nous propose une tribune bien argumentée pour montrer les limites et les dangers de l’instauration d’une “concurrence” scolaire surtout pour les établissements les plus défavorisés. Il rappelle ses travaux qui ont été complètement occultés (pour ne pas dire censurés par le ministère) où il montrait qu’une réduction sensible de la taille des classes à 17 élèves en CP et CE1 en Zep permettrait de réduire de près de 45% l’inégalité aux tests à l’entrée en CE2.

Le feuilleton “carte scolaire” continue.
Cette fois-ci c’est L’humanité qui produit un dossier sur ce sujet. On appréciera la mise en perspective historique rappelant que l’idée est née il y a soixante ans mais s’est concrétisée au début des années 60. Le journal tente ensuite de comprendre les dysfonctionnements actuels et les moyens de les résoudre
Pour Jean-Yves Rocheix , “Ce n’est pas la peine de faire la morale aux familles”. Ses propositions vont dans le sens d’une réaffirmation du principe en reconsidérant ses modalités d’application. Il demande en particulier que les établissements privés soient inclus dans la sectorisation et surtout qu’on fasse un effort bien plus important en matière d’éducation prioritaire. Retenons cette phrase qui mérite d’être méditée « La démocratisation, ce n’est pas simplement plus de mixité sociale teintée d’un soupçon de méritocratie pour permettre aux meilleurs enfants pauvres d’aller à Science-Po ou à Henri-IV tandis qu’on abandonne les autres à leur sort. »

Bon anniversaire.
20 minutes (Nantes) fête les 25 ans du lycée expérimental de saint Nazaire.

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 25/09/06



Du bon usage de la concurrence scolaire
Par Thomas PIKETTY, directeur d'études à l'EHESS.

Le débat sur les vertus de la concurrence scolaire est en train de s'imposer en France. Pour Nicolas Sarkozy, la cause est entendue : il suffit de supprimer la carte scolaire et de la remplacer «par rien». Le simple jeu de la concurrence entre écoles et collèges permettra alors d'augmenter la qualité de tous les établissements, chacun pouvant librement développer son projet pédagogique et trouver sa niche sur le marché éducatif.Ce débat est parfaitement légitime. Il n'existe aucune activité pour laquelle les forces de la concurrence n'ont pas quelques vertus.[…] Encore faut-il analyser convenablement les forces et les limites du jeu de la concurrence.[…]
[…] lorsque le bien ou service produit est relativement homogène et uniforme, alors les vertus de la concurrence sont limitées. Prenons le cas de l'enseignement primaire : à partir du moment où la collectivité nationale a convenu du programme de connaissances que tous les enfants doivent acquérir, les marges de différentiation sont réduites.[…] En revanche, les coûts de la mise en concurrence peuvent être clairs et immédiats, en particulier pour les écoles défavorisées qui s'enfonceront encore davantage dans la ghettoïsation sociale. Il n'est pas sérieux d'imaginer que les modestes gains d'efficacité que l'on peut espérer tirer de la compétition généralisée entre écoles primaires sont de nature à compenser de tels handicaps. Par contre, plusieurs études, certes contestables (l'économie de l'éducation n'est pas une science exacte) mais néanmoins sérieuses, suggèrent qu'une politique de ciblage des moyens en faveur des écoles défavorisées pourrait avoir des effets tangibles. Par exemple, une réduction de la taille des classes à 17 élèves en CP et CE1 en ZEP (au lieu de 22 actuellement, contre 23 hors ZEP) permettrait de réduire de près de 45 % l'inégalité aux tests de mathématiques à l'entrée en CE2 entre ZEP et hors ZEP.[…]
Lire la suite de l’article


Le blues des étudiants chinois
Pression familiale et obligation de réussite poussent de plus en plus de jeunes au suicide.
Lire la suite de l’article


«Indigènes» fait craquer Chirac
Emu par le film, sur les écrans mercredi, il s'apprête à revaloriser les pensions des anciens combattants étrangers, gelées depuis 1959.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 25/09/06


Le marché de l'emploi hante la rentrée des facs
La crise du CPE a incité les étudiants à s'interroger sur la performance des diplômes universitaires et à délaisser les filières saturées.
Lire la suite de l’article


Parents sans-papiers : à Paris, un tiers des régularisés sont chinois
Les premiers chiffres de la régularisation Sarkozy sur Paris traduisent l'évolution de l'immigration clandestine en France.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L'Humanité du 22/09/06 (un jour de retard)



Les cartes biseautées de la carte scolaire
La sectorisation assure, non sans accrocs, la mixité sociale dans les établissements scolaires. Des parents choisissent d’y déroger. Nicolas Sarkozy veut s’en débarrasser, Ségolène Royal l’aménager. L’abandonner, c’est accepter la logique libérale à l’école.
Lire la suite de l’article


Carte (scolaire) sur table (ronde)
La carte scolaire n’est pas un principe à abattre mais à améliorer. Les organisations ont fait passer le message à Gilles de Robien en lui soumettant, cette semaine, leurs propositions.
Lire la suite de l’article


« Ce n’est pas la peine de faire la morale aux familles »
Entretien avec Jean-Yves Rocheix, professeur de sciences de l’éducation à l’université Paris-VIII.
Lire la suite de l’article


L’idée est née il y a soixante ans
L’idée est née en 1946 avec le plan Langevin-Wallon, s’est concrétisée en 1963 sous de Gaulle et a acquis sa vocation actuelle avec la crise, vers la fin des années soixante-dix. En quarante-trois ans, la carte scolaire aura connu bien des variantes, passant, en outre, d’une logique gestionnaire à la fonction sociale qu’on lui reconnaît aujourd’hui. En théorie, le principe est simple : assurer une mixité sociale, et ethnique, des élèves, en rattachant à un même établissement les enfants de quartiers socialement hétéroclites.
Lire la suite de l’article


Val-de-Marne : mixité, proximité... complexité
Depuis un an, le département est chargé de dessiner la carte scolaire et d’affronter les contradictions inhérentes : les ambitions républicaines d’une part, la réalité du tissu urbain de l’autre. Défi : remettre les choses à plat.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 25/09/06 ( payant)



Rien vu...


------------------------------------------------
La Croix du 25/09/06



Rien vu...



------------------------------------------------
20 minutes du 25/09/06



La cogestion en réponse à l'échec scolaire
C'est un certain Gabriel Cohn-Bendit, prof d'allemand contestataire et médiatisé (frère de Daniel), qui, après les élections de 1981, a su convaincre l'Education nationale de la viabilité du projet de lycée expérimental à Saint-Nazaire. « Et ce, malgré l'hostilité des élus locaux qui pensaient voir débarquer dans la ville des marginaux asociaux », rappelle-t-il. Créé en février 1982 avec le soutien d'Alain Savary, ministre de l'Education de l'époque, l'établissement accueille aujourd'hui 120 jeunes qui n'ont pas trouvé leur place dans le système éducatif classique.
Lire la suite de l’article


«Si ça ne marche pas, ils ne peuvent accuser personne»
Il est 14 h, ça « groove » en cuisine : des jeunes du « groupe de base » qui, deux semaines durant, sont chargés de la gestion de l'établissement, font le ménage en musique, après le repas à 2,30 euros qu'ils ont préparé et servi. Plus loin, dans « le couloir de la mort », les fumeurs font une pause. A la bibliothèque, on finit le journal du lycée qui sort demain. Pendant que s'active le « groupe gestionnaire », les autres élèves suivent leurs ateliers et cours. Dans deux semaines, une autre équipe prendra le relais. « En ayant des responsabilités et en travaillant en groupe, les jeunes sont face à eux-mêmes, comme devant un miroir. Si ça ne marche pas, ils ne peuvent pas accuser le système, leurs parents ou les profs.
Lire la suite de l’article



-------------------------------------------------
Ouest-France du 25/09/06



Rien vu...


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 26/09/06



Un amphi virtuel dans une valise de 10 kg
e professeur entrera dans une pièce vide, posera sa lourde valise sur la table, en sortira son matériel et se branchera sur le courant électrique. En appuyant sur un seul bouton, il se transformera alors en maître de conférences devant un amphi virtuel. Via Internet, il délivrera ainsi son cours à une multitude d'élèves répartis où bon leur semble sur le territoire. Tel est l'objectif que le Conservatoire national des arts et métiers (CNAM), institution spécialisée dans les cours du soir, promet d'atteindre d'ici à la fin de l'année avec son "studio mobile", projet réalisé en partenariat avec l'entreprise IEC. Actuellement, 5 valises prototypes sont en cours de test. Elles contiennent une quantité impressionnante de matériel : un ordinateur portable, un vidéoprojecteur, une caméra sur tourelle, un microphone sans fil, deux haut-parleurs et, clou de la panoplie, une équerre à ventouse qui transforme n'importe quel mur ordinaire en "tableau intelligent". Lorsque l'enseignant écrit un mot ou trace un trait sur ce tableau, ses mouvements de bras sont enregistrés électroniquement par l'équerre qui les traduit instantanément en signal vidéo.
Lire la suite de l’article

Le projet de collège-lycée musulman de Décines essuie un nouveau refus
Le Conseil académique de l'Education nationale (CAEN), réuni vendredi après-midi 22 septembre à Lyon, s'est opposé à l'ouverture du plus grand collège-lycée musulman de France à Décines-Charpieu (Rhône), a annoncé le rectorat. Le 30 août, le recteur de l'académie de Lyon, Alain Morvan, s'était opposé officiellement à l'ouverture du collège-lycée privé hors contrat Al-Kindi – du nom d'un savant arabe – comme le redoutaient les promoteurs du projet, suite à la démission du directeur de l'établissement. "Nous avons pris connaissance [le 29 août] de la démission du futur directeur qui a demandé sa réintégration dans sa fonction d'enseignant", avait affirmé M. Morvan.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------
Le Nouvel Obs permanent du 25/09/06


Début du ramadan pour un milliard de musulmans
Plus d'un milliard de musulmans, dont ceux de France, débutent ce dimanche leur mois de jeûne
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express Quotidien du 25/09/06


Juifs, musulmans, week-end de fêtes
Cette année, Roch Hachana, le nouvel an juif, et le Ramadan musulman commencent pratiquement en même temps, ce vendredi soir pour le premier, dimanche pour le second. A cette occasion, LEXPRESS.fr a dressé la table et la comparaison
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 25/09/06



Klarsfeld : la majorité des recours ne rentre pas dans la circulaire Sarkozy
Arno Klarsfeld, médiateur national pour les parents sans papiers d'enfants scolarisés, reçoit chaque jour quelque 70 dossiers de recours, mais 60 à 65 d'entre eux "ne rentrent pas dans le cadre de la circulaire" qui permettrait d'obtenir une régularisation, a-t-il affirmé samedi sur Europe1.
Lire la suite de l’article


Nouveau refus pour un projet de collège-lycée musulman près de Lyon
Le projet d'ouvrir un deuxième établissement scolaire musulman de France, qui serait situé à Décines (Rhône) près de Lyon, a essuyé un nouveau refus vendredi avec un jugement défavorable du Conseil académique de l'Education nationale (CAEN).
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------

La démocratie a besoin de la presse.

La presse a besoin de lecteurs pour vivre…

Lisez et achetez des journaux !

vendredi, septembre 22, 2006

Revue de presse du vendredi 22 septembre 2006

Est-on un pervers sexuel en puissance si on joue à touche-pipi à cinq ans ? . On peut lire un exposé des faits dans Le Figaro tels qu’ils se seraient produits dans une commune du Vaucluse, vendredi dernier. «Ce jour-là, quatre élèves de moyenne section ont imposé à une fillette des pressions, lui imposant des caresses sur les cuisses et mimant une scène qui peut être apparentée à une forme de violence. Aussitôt, l'équipe pédagogique est intervenue pour séparer les enfants et prendre en charge la victime. Enfin, nous avons renvoyé les garçons chez leurs parents afin qu'ils mènent une réflexion sans complaisance sur la portée de leurs actes.» déclare l’inspecteur d’académie. L’administration a saisi également le procureur de la République, qui a décidé de mener une enquête de personnalité sur les familles des quatre apprentis délinquants….
On se gardera bien de porter un jugement ici. D’abord parce que comme le dit un membre du parquet de Carpentras «Dans ce dossier, il n'y a pas vraiment de témoins : ni adultes ni enfants. Les gens s'affolent. On oublie qu'on a tous joué au docteur.»
Mais on pourra quand même réfléchir sur ce que ce type d’incident, nous apprend sur nous mêmes et l’état de notre société. On voit qu’ici le concept de “Tolérance zéro” a été poussé très loin et qu’à n’en pas douter si la loi de prévention sur la délinquance était votée, ces bambins seraient déjà fichés…On voit enfin que, dans le climat sécuritaire qui est le nôtre, la réponse la plus immédiate est la seule sanction

Pourtant, même si c’est nécessaire, Punir n’est pas la seule finalité. Ce n’est, bien sûr, pas sur le même sujet (quoique…) puisque cette déclaration est celle d’un magistrat de Bobigny à la suite des déclarations de Nicolas Sarkozy. Le magistrat le plus connu et qui est vraiment dans la ligne de mire du ministre candidat, Jean-Pierre Rosenczveig répond lui aussi dans 20 minutes : “Il faut nous donner les moyens d’appliquer la loi” et dénonce une manœuvre pour détourner l’attention des autres problèmes soulevés par la lettre du préfet.

D’autres sujets à signaler en vrac dans cette revue de presse. Le Figaro revient une nouvelle fois sur l’absentéisme des enseignants. Le journal estime que cela représente 12 millions d'heures de cours perdues sur 233 millions d'heures d'enseignement dis pensées chaque année par les 400 000 enseignants exerçant dans les collèges et les lycées de l'Hexagone. Heureusement, un spécialiste de ces questions relativise ces chiffres et montre que ce n’est pas plus qu’ailleurs dans le secteur privé. Et pourtant la technique du bouc émissaire est toujours à l’œuvre…
Libération s’intéresse à son tour au projet de préinscription à l’université pour les futurs bacheliers et se demande s’il ne s’agit pas d’une forme de sélection déguisée.

Finissons sur un énervement. Comment peut-on écrire de telles énormités ? Un supposé chercheur en sciences sociales, propose dans Le Monde que l’affectation en collège ou en lycée se fasse sur concours. Les meilleurs auraient alors le choix et iraient dans les meilleurs collèges, les autres seraient regroupés dans les autres établissements. Le sommet est atteint avec cette phrase qui nie toutes les études menées sur ce sujet jusque là : “pour cela il faudrait en finir avec la théorie officielle, à laquelle personne ne croit intimement, qui affirme que le mélange d'élèves de niveaux très différents les hisse tous vers le haut”. Ce que l’on peut lire ici, ce n’est ni plus ni moins que la fin du collège pour tous et la mise en place d’une logique profondément inégalitaire sans qu’elle soit le moins du monde équitable…

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 22/09/06


Dès février, le choix de l'amphi
Afin de laisser le temps aux universités de dissuader les jeunes visant une filière inadaptée à leur cursus, les futurs bacheliers pourraient se préinscrire dès l'hiver.
Lire la suite de l’article


Quatre gamins renvoyés de l'école pour «attouchements»
Quatre enfants de 5 ans ont été renvoyés de l'école maternelle Frédéric-Mistral, à Jonquières (Vaucluse), accusés d'avoir contraint une fillette de 4 ans à des attouchements durant la récréation
Lire la suite de l’article


«Il n'y a rien d'anormal à jouer à touche-pipi»
Quatre enfants de cinq ans ont été renvoyés d'une école maternelle du Vaucluse, accusés d'avoir contraint une fillette de quatre ans à des attouchements pendant la récréation (lire article). Françoise Geay, pédopsychiatre lyonnaise, réagit.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 22/09/06


Les parents de plus en plus préoccupés par l'absentéisme des professeurs
Des millions d'heures de cours sont perdues chaque année mais les remplacements sont mieux assurés qu'avant.
Lire la suite de l’article


La justice saisie de plusieurs plaintes
Preuve que les temps changent, il y a quelques mois, Jérôme Charasse, un étudiant en droit, neveu de Michel Charasse, avait saisi le tribunal administratif de Clermont-Ferrand pour fustiger les absences prolongées de son enseignant de philosophie. Le jeune homme accusait son enseignant d'être responsable de son 6 sur 20 en philosophie au bac.
Lire la suite de l’article


Quatre élèves exclus de maternelle pour des caresses déplacées
Véritable agression ou simple jeu enfantin : les avis divergent sur la gravité de l'incident intervenu dans une école du Vaucluse.
Lire la suite de l’article


Les Bouches-du-Rhône misent sur l'informatique au collège
Tous les élèves de 3e et de 4e reçoivent un ordinateur dès la rentrée. Mais les machines restent parfois dans un tiroir.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L'Humanité du 21/09/06 (un jour de retard)



Biseauter la carte scolaire ?
La concertation sur la carte scolaire s’est engagée hier et semble confirmer une volonté du ministère de l’assouplir.
Lire la suite de l’article


« Un gamin en prison, c’est un échec »
Hélène Franco, juge des enfants au tribunal de Bobigny et vice-présidente du Syndicat de la magistrature, répond aux critiques du préfet.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 22/09/06 ( payant)



Mention très bien au bac et 30 fautes en dictée
Des élèves de première année d'IUT à Grenoble ont été soumis à une dictée. Les résultats sont navrants : en moyenne, dix à quinze fautes par copie avec des aberrations, y compris chez des bacheliers émérites.
Lire la suite de l’article


« Il faut vite rétablir les heures de français en primaire »
Les résultats de la dictée vous surprennent-ils ? Michel Buttet. Pas du tout. Il y a un an et demi, notre collectif avait soumis 2 300 élèves de seconde à une dictée du brevet 1988, en la notant avec les consignes de l'époque. Résultat, seuls 18 % des...
Lire la suite de l’article


Skyrock fait des vagues avec sa « Radio libre »
Déjà rappelée à l'ordre par le CSA, la radio jeune est menacée de sanctions pour des propos très crus tenus dans son émission de libre antenne. Les ados, eux, y trouvent une ouverture pour exprimer les doutes propres à leur âge.
Lire la suite de l’article



« La vulgarité permet d'exprimer un malaise »
LA DERNIERE FOIS que Skyrock a eu à plaider sa cause auprès du CSA, concernant « Radio libre », elle avait fait citer le pédopsychiatre Joseph Naouri. Ce dernier avait écouté les émissions mises en cause par le Conseil afin d'en dégager les dangers ou,...
Lire la suite de l’article


CE QU'ON ENTEND A L'ANTENNE
Afin que chacun puisse se faire une opinion, nous avons retranscrit les propos ci-dessous sans les atténuer. Paroles entendues dans « Radio libre » en 2005. Un animateur : « Moi, je pense que si j'étais une femme, je serais une grosse salope ! Moi, je...
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 22/09/06



Rien vu...


------------------------------------------------
20 minutes du 22/09/06



Jean-Pierre Rosenczveig: «Il faut nous donner les moyens d'appliquer la loi»
Dans sa lettre, le préfet parle de la grande pauvreté, des difficultés sociales, du communautarisme, des barbus, des forces de police. Et il exprime aussi un jugement sur la chaîne pénale. Mais la note date de juin et elle ne sort qu'aujourd'hui. Ce n'est pas un hasard. Sachant que les deux tiers de la lettre allaient les embêter, certains ont saisi un paragraphe sur le tribunal de Bobigny pour créer un écran de fumée. C'est un moyen de ne pas parler des autres problèmes.
Lire la suite de l’article


«Il faudrait qu'il vienne voir comment on bosse, Sarko»
Les couloirs du tribunal de Bobigny bruissent de rancoeurs et d'indignation : les propos du ministre de l'Intérieur ne laissent personne indifférent. « On fait le maximum au quotidien et voilà comment on nous traite, se désespère une procureure. Seulement, nous, on fait avec les moyens du bord. » Qui sont limités.
Lire la suite de l’article



-------------------------------------------------
Ouest-France du 22/09/06



Après l'étranger, l'étudiant se sent étrange
C'est devenu une (bonne) habitude. De plus en plus de jeunes Européens vont étudier ailleurs. C'est une joie de partir. Une « bizarrerie » de revenir.
Lire la suite de l’article


Délinquance : les hauts magistrats se rebiffent
Les propos de Nicolas Sarkozy sur « la démission » de la Justice face à la délinquance ne passent vraiment pas. Réplique des plus hauts magistrats.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 23/09/06



Le collège sur concours
par Philippe Genestier chercheur en sciences sociales, Laboratoire RIVES, ENTPE-CNRS.

C’est un psychodrame français. La carte scolaire est au centre de tous les débats, de tous les programmes, de toutes les hypocrisies et illusions nationales. Ayons le courage de regarder la réalité en face : le jeu social est concurrentiel, à l'école comme ailleurs, et dans un pays comme la France, où le diplôme joue un rôle cardinal dans le destin social des individus, la réussite scolaire de leurs enfants est un enjeu majeur pour les familles. Plus encore pour les classes moyennes, dont l'ascension au cours des décennies passées s'est faite via l'accès aux études secondaires puis universitaires.
De sorte qu'il n'est pas surprenant, ni scandaleux en termes de morale personnelle, que, sur un enjeu aussi fort, les familles qui le peuvent contournent la carte scolaire, c'est-à-dire préfèrent être de meilleurs parents que de meilleurs citoyens.[…]
Pour résoudre ces trois problèmes à la fois, le système le plus cohérent serait le suivant : l'affectation dans un collège et dans un lycée se ferait sur la base d'un concours, organisé à l'échelle de chaque agglomération, que passeraient tous les élèves. Ceux-ci choisiraient en fonction de leur classement leur établissement, sur la base, tant de sa réputation, que de sa commodité d'accès pour chacun d'eux. Les choses seraient claires.
[…]Les meilleurs élèves se concentreraient dans les établissements les plus réputés pour y suivre des parcours d'excellence, cependant que les élèves en difficulté se verraient regroupés dans des établissements où ils bénéficieraient d'un réel appui. Mais pour cela il faudrait en finir avec la théorie officielle, à laquelle personne ne croit intimement, qui affirme que le mélange d'élèves de niveaux très différents les hisse tous vers le haut.[…]
Lire la suite de l’article


MM. Chirac, Canivet et Sarkozy tentent de désamorcer la crise
Jacques Chirac "a rappelé sa très grande exigence quant au respect de l'indépendance des magistrats et à la nécessaire sérénité qui doit présider à l'exercice de leur mission", indique un communiqué publié par l'Elysée après l'entretien de 45 minutes accordé par le président de la République au premier président de la Cour de cassation, Guy Canivet. Le chef de l'Etat demande que "toutes les énergies" soient "mobilisées" pour "prévenir et sanctionner les violences".
Lire la suite de l’article


Bobigny : le verdict de l'inspection
Un vaste audit du tribunal a été réalisé en 2005 par l'inspection générale des services judiciaires. Le Monde a pris connaissance de ses résultats en ce qui concerne les services du procureur, l'autorité chargée de poursuivre les délinquants. Ils montrent qu'à Bobigny, en dépit de ses difficultés, la justice est loin de démissionner, au contraire : les magistrats y affichent une productivité répressive extraordinaire. Chaque substitut du procureur traite plus de 1 500 dossiers par an, contre moitié moins pour ses collègues de Paris. A la permanence "flagrants délits et garde à vue", deux substituts reçoivent chacun 42 appels journaliers de la police, affaires qu'ils traitent en dix minutes. A la permanence des enquêtes préliminaires, ce sont 85 affaires par jour, cinq minutes pour chacune.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------
Le Nouvel Obs permanent du 22/09/06


Un audit encense le travail des magistrats de Bobigny
Le document, daté de 2005, montre qu'"une réponse pénale est apportée à chaque acte de délinquance" et que les juges traitent plus de dossiers que la moyenne.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express Quotidien du 22/09/06


"Punir n'est pas la seule finalité"
Denis Salas, magistrat, auteur de La volonté de punir, essai sur le populisme pénal (Hachette, 2005), rappelle que la mission de la justice n'est pas la tolérance zéro. En vertu de la loi de 1945, elle doit donner la priorité aux solutions éducatives.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 22/09/06



Rentrée universitaire morose pour étudiants et universités sans le sou
Après la victoire sur le CPE, des universités sans le sou et des étudiants en situation de plus en plus précaire effectuent une rentrée morose avec le sentiment d'être rendus seuls responsables des difficultés d'insertion professionnelle des jeunes.
Lire la suite de l’article


Meirieu aux présidentiables: l'Ecole a besoin de "courage politique"
Le pédagogue Philippe Meirieu a écrit une lettre ouverte aux probables futurs candidats à la présidentielle rendue publique vendredi et dans laquelle, partant du constat que "notre Ecole va mal", il les incite au "courage politique" en matière d'éducation.
Lire la suite de l’article


Elle avait giflé l'institutrice de son fils : six mois de psison avec sursis
Une mère de famille a été condamnée à six mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Strasbourg pour avoir giflé une enseignante qui avait puni son fils, a-t-on indiqué vendredi de source judiciaire à Strasbourg.
Lire la suite de l’article


Exclusion d'enfants pour "attouchements": "démesurée" dit le Snuipp-FSU
Le secrétaire général du principal syndicat des écoles, le SNUipp-FSU a qualifié jeudi à l'AFP de "démesurée" l'exclusion de quatre enfants de 5 ans d'une école maternelle du Vaucluse pour avoir contraint une petite de 4 ans à des attouchements.
Lire la suite de l’article


Enfants exclus de maternelle pour "attouchements": "surprise" de la FCPE
Le président des parents FCPE, Faride Hamana, s'est dit jeudi "surpris qu'on ait mis en place une procédure aussi lourde" à l'encontre de quatre enfants de 5 ans exclus d'une école maternelle du Vaucluse pour avoir contraint une petite de 4 ans à des attouchements.
Lire la suite de l’article


La Maison de l'ado, un concept qui fait école
La Maison de l'adolescent, un concept de prise en charge des jeunes en souffrance psychique expérimenté au Havre à partir de 1999, a fait depuis école en France où une douzaine de structures fonctionnent aujourd'hui sur ce modèle.
Lire la suite de l’article


Carte scolaire: l'Unaf pour une révision favorisant l'équité
L'Union nationale des associations familiales (Unaf) a plaidé jeudi pour "une révision" de la carte scolaire afin qu'elle favorise "une réelle équité" et tienne compte des "besoins des familles".
Lire la suite de l’article



-----------------------------------------------------------------------

La démocratie a besoin de la presse.

La presse a besoin de lecteurs pour vivre…

Lisez et achetez des journaux !
 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.