vendredi, janvier 20, 2012

Éducation : propositions et programmes pour 2012

(version modifiée et augmentée le 20/01/2012)


Il n'y a pas que le CRAP-Cahiers Pédagogiques … Même si le mouvement que je préside a publié “12 propositions pour 2012" depuis quelques temps (et que ce sont évidemment les plus pertinentes, intelligentes, et tout et tout…) il y a d'autres propositions pour l'éducation dans la perspective de l’élection présidentielle de 2012. L’objectif de ce billet est d’essayer de recenser les propositions des organisations et les programmes des partis politiques et des candidats pour que chacun puisse se faire une idée sur ce thème important de la campagne présidentielle. On ne fera pas ici pour l’instant dans ce billet de commentaires et de comparatif de ces propositions. On se limitera à signaler les liens vers les textes. A chacun de se faire son opinion…

- Commençons d’abord par l'appel de Bobigny  dont le CRAP est signataire comme de nombreux autres. C’est d’ailleurs l’appel qui rassemble le plus d’organisations du monde de l’éducation. A l'occasion du salon de l'éducation, les animateurs de cet appel ont interpellé les candidats. Une partie de ceux-ci ont répondu . On pourra lire ainsi les réponses de François Hollande, d'Éva Joly, de Jean-Luc Mélenchon, ainsi que la réponse (sommaire) de Nicolas Sarkozy. On attend encore les réponses de l'UMP et du Modem...
- Poursuivons l'énumération des propositions avec celles de nos partenaires d'Éducation et Devenir intitulées Propositions d'E&D pour le service public d'Éducation
- nos amis de l'ICEM-Pédagogie Freinet ont eux aussi formulé 12 propositions pour l'école
- il y a ensuite celles de la Ligue de l'Enseignement qui ont pour titre " Investir dans l'Éducation, Refonder l'École "
- nos amis de la Fédération des Établissements Secondaires Publics Innovants (Fespi)ont, quant à eux formulé neuf propositions concrètes pour des alternatives dans l'école
- Les CEMÉA, évoquent l'école dans leur projet associatif et ce qu'ils développent trouvent tout à fait sa place parmi les propositions pour 2012.
- il faut citer également le formidable travail d'ATD quart monde “ Quelle école pour une société plus juste?”. La méthode utilisée pour construire ces propositions a été très appréciée par tous les participants.
- L’OZP publie lui aussi ses propositions pour les élections 2012, qui portent, elles, spécifiquement sur l’éducation prioritaire, avec une "interrogation" sur le programme Eclair. Ces proposition se situent dans le prolongement de la rencontre avec 5 partis face à l’éducation prioritaire”< qui a eu lieu le 18 janvier dernier.
- La fondation des apprentis d’Auteuil vient de publier un Plaidoyer pour la jeunesse en difficulté qui comporte également de nombreuses propositions.
- On peut aussi citer les propositions de la Conférence des directeurs d’IUFM (CDIUFM) spécifiquement sur la formation des enseignants.
- Le groupe de Recherche sur la Démocratisation Scolaire (GRDS) a lui aussi publié des Propositions pour une refondation du système éducatif, intitulé “L’École commune” (en librairie) qui fait suite à l’Appel pour une grande réforme démocratique de l’école qui regroupait une cinquantaine de chercheurs qui interpellait les partis de gauche
- L'AFEV a lancé avec un fort impact médiatique un “pacte national de lutte contre l'échec scolaire” avec déjà de nombreux signataires et qu'il propose à tous de soutenir.

Du côté des fédérations syndicales,
- le SE-UNSA a publié une , brochure avec ses propositions
- tout  comme la FSU  qui a distribué la sienne lors du salon de l'éducation.
- le SGEN-CFDT n'a pas, à ma connaissance, de brochure destinée spécifiquement à 2012 mais a publié en octobre 2011 document de 16 pages intitulé “Politique éducative et réduction des inégalités qui ressemble bien à un manifeste.


La FCPE, 1ère fédération de parents d’élèves veut peser dans le débat présidentiel. Elle a déjà élaboré un projet éducatif mais a présenté également le 19 janvier 12 exigences pour l’École qu’elle va soumettre aux candidats dans une journée d’interpellation qui se tiendra le 17 mars prochain.


Les partis politiques et leurs candidats ont tous évidemment fait des propositions même si elle ne sont pas encore toutes finalisées.
- Pour, le PS le projet du parti sera complété par les propositions du candidat qui devraient être présentées en janvier après les consultations des différents syndicats, associations et mouvements du monde éducatif menées par Vincent Peillon et le pôle “Éducation-Jeunesse” de l’équipe de campagne.
- Pour EELV,  il y a eu une convention éducation qui s’est tenue à Lille en mai 2011 et qui a conduit ensuite à la rédaction d’une partie du projet d’Europe Écologie Les Verts ( pages 54 à 58).
- Pour le Front de Gauche la politique nationale de l'éducation proposée par le Front de Gauche est décrite dans le chapitre 9 de son programme ("l'humain d'abord"), on peut trouver aussi une vidéo où le candidat Mélenchon s’exprime sur ce sujet.
- Jean-Pierre Chevenement est candidat mais sur son site “Chevenement 2012” tout comme sur son blog, on trouve paradoxalement peu de choses sur l’éducation. Il y a toutefois, au cas où on aurait oublié ses thèses, un livre récent d'entretien avec Luc Chatel.
- Pour le NPA, on trouve des éléments de programme sur l’éducation sur leur site
- Je n’ai rien trouvé de récent sur l’éducation pour Lutte Ouvrière
Notons aussi que le texte d’accord de mandature PS/EELV est bien léger sur l’éducation.

Passons maintenant de l’autre côté de l’échiquier politique
- Sur le site du MODEM, on trouve les propositions du mouvement démocrate en matière d’éducation et François Bayrou développe aussi son projet sur son site personnel.
- Hervé Morin est candidat du nouveau centre et a des idées sur l’éducation. Je l’ai même vu au salon de l’éducation…
- Dans son projet en 20 points, Dominique de Villepin consacre le point 9 et le point 12 à l’éducation
- Pour l'UMP, il y a eu également une convention sur l’éducation intitulée “du savoir pour tous à la réussite de chacun” où ont été présentées trente propositions. On peut signaler aussi les 12 propositions de la Fondapol, un think tank libéral, proche de l’UMP. La douzième concerne l’École et est intitulée “la révolution de la responsabilité”.
- Parmi les candidats il y a aussi Christine Boutin qui a aussi un projet pour l’éducation.
- Tout comme Nicolas Dupont Aignan qui s’est exprimé sur le sujet dans la presse et sur le site de son mouvement Debout la République
- Le  FN a fait lui aussi en septembre un colloque sur l’éducation Comment redresser l’école de la République” et décline sur son site le projet de Marine le Pen pour l’École.

Pour ne pas finir sur ces propositions, on peut aussi indiquer que plusieurs sites proposent des comparatifs plus ou moins bien faits sur les différents thèmes de campagne.
C’est le cas de elections-presidentielles.org ou encore de SocialCompare ainsi que du site debats2012.fr

Ce billet de blog qui poursuit la logique de la revue de presse est certainement incomplet, n’hésitez pas à l’améliorer et le compléter par les commentaires ou les messages sur les différents canaux et sites où je suis présent.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Merci pour ce travail de "veille documentaire". Une erreur pourtant : le Modem ne se situe pas de l'autre côté de l'échiquier politique. Il set central !

Pascal Béduneau

Philippe Watrelot a dit…

Question de point de vue...

Anonyme a dit…

J'allais faire exactement le même commentaire que Pascal Béduneau. Le MoDem n'est pas "de l'autre côté de l'échiquier politique.". Et grand merci pour ce travail de recensement de ce qui existe sur ce sujet si important qu'est l'éducation.
Martine Debiesse

Le Dirlo a dit…

Il est étonnant de voir comme Bayrou s'est refait une virginité. On oublie un peu vite son parcours politique:
- il est celui qui a soutenu Christine Boutin lors des débats à l'Assemblée Nationale sur le PACS alors qu'elle avait tenu des propos inacceptables, une bible à la main
- ministre de l'EN, il a tenté de faire passer une réforme de la loi Falloux pour déplafonner le financement publique du privé
-issus de l'UDF, on pourra regarder le parcours et les propos des caciques de ce mouvement, VGE ou Barre, tant dans les "affaires" ou sur les question sociétales (propos très limites de Barre lors de l'attentat de la rue Copernic"
- enfin, L'éducation est, selon lui, une de ses priorités : « Je le dis à chacune de mes interventions : l’éducation est ma priorité. Et la priorité à l’éducation, ça a une traduction claire : on garantit les moyens et dans un contrat, on définit les résultats à obtenir, ambitieux, chiffrés, vérifiables ». Ca sent l'évaluationite, et diffère peu des propos de Monsieur " je le vaux bien" Chatel.
Alors, Bayrou au centre? Pas si sûr.

http://ledirloestdanslescalier.blogspot.com/

Anonyme a dit…

Merci, Je suis un professeur intérimeur de Tecnologías y Dibujo de l'Éducation Secondaire Obligatoire "recortado" (au chaumage) à Madrid, et je veux envoyer un ARTICLE a vous, je suis en train d'apprendre le fraçais,je m'excuse:
UNE LETTRE, VIENDRAIT-ELLE PEUT-ÊTRE DU PÈRE NOËL?
Mme. la Présidente (Esperanza Aguirre) et Mme. la Conseillère de l’Éducation Lucía Figar):
«Soyez gentilles, s’il vous plaît, c’est bon pour votre santé et pour la nôtre. Laissez-vous aller le 13 novembre, “Journée Mondiale de la Gentillesse”. Mais pas les professeurs cette fois-ci, qui son très gentils de vous rappeler en ce moment.
La douceur et la magnanimité ont petit à petit grandi en vous, la gentillesse renforce le système immunitaire, qui lui est nécessaire aussi bien dans votre passé maladie, Mme la Présidente, comme à votre passé embarras, Mme la Conseillère, et aussi la gentillesse soulage la douleur, que vous partagez toutes les deux.
Bien sûr que vous ne le savez pas, mais les actes de générosité et de gratitude envers tout le monde, envers les professeurs, et surtout avec les professeurs intérimaires, activent bienveillance la partie du cerveau qui libère les endorphines et qui a eu très nécessaire dans votre embarras, Mme la Conseillère, et surtout pour votre caractère, Mme la Présidente.
Écoutez-nous s’il vous plaît, allez vers les autres c’est aussi engager des bénéfices pour vous à long terme. Mme la Présidente et Mme la Conseillère, si vous avez des activités bénévoles vous obtiendrez en effet, des scores supérieurs à la moyenne en termes d’évaluation du sentiment de bonheur, de la qualité de vie et de l’estime de soi. Vous serez aussi moins dépressives, et il semble aussi que vous serez moins touchées par la maladie de l’Alzheimer, que votre état de santé général s’améliora et votre mortalité sera plus faible.
Faites attention s’il vous plaît, ces bénéfices ne s’observent plus au-dessus d’un certain seuil, quand l’engagement va au-delà de cent heures par an. La limite entre le don de soi-même et l’oubli de soi-même?
Moi, comme professeur et aussi comme professeur intérimaire, je fais un appel pour que vous vous engager sur la vie de la bienveillance. La bienveillance de vous comme dirigeantes envers les professeurs, toujours, et aussi des professeurs entre eux et envers les élèves et leurs familles. L’avenir de notre Communauté Éducative Publique repose sur notre savoir-faire et sur votre savoir-faire, mais aussi et surtout, sur notre savoir-être et sur votre savoir-être”.
Croyez moi, soyez gentilles ça vous fera du bien et sachez que, je suis à votre disposition; et je serai sans aucun doute votre professeur intérimaire préféré.
Albert Mondragon

 
Licence Creative Commons
Chronique éducation de Philippe Watrelot est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://philippe-watrelot.blogspot.fr.