mardi, avril 17, 2007

Revue de presse du mardi 17 avril 2007

8 ans après la tuerie de Columbine High School à Littleton (Colorado), quelques mois après une fusillade dans une école amish en Pensylvannie , la folie meurtrière frappe encore un établissement scolaire américain.
32 personnes, dont le tireur, ont été tuées hier, lundi 16 avril, à l'université Virginia Tech de Blacksburg , qui compte 26 000 étudiants. C'est la fusillade la plus dramatique de l'histoire des campus américains.
Dans une interview audio au Figaro, un des professeurs de l’université V Tech affirme, sous le choc que, malheureusement on peut craindre que Ce n’est pas la dernière fois que cela se produit
Certains de mes lecteurs savent peut-être que j’ai passé quelques années de ma vie aux Etats-Unis. Cela ne fait pas de moi un “expert” mais me permet de dire que, plus encore que la nôtre, la société américaine est une société violente et individualiste où il y a un réel fétichisme des armes. Rappelons que le port d’armes est inscrit dans le “Bill of rights”, plus précisément le 2ème amendement de la constitution américaine . On se souvient que Michael Moore dénonçait dans Bowling for Columbine cet accès très (trop) facile aux armes à feu. «Chaque jour dix à vingt Américains sont tués par des armes à feu» nous dit d’ailleurs, Jason Ziedenberg, sociologue, directeur adjoint du Justice Policy Institute, Washington DC, interviewé par 20 minutes.
Ce n’est certes pas la seule explication de terrible massacre qui de toutes façons comporte une grande part d’indicible et d’inexplicable. Une autre explication à ce développement des “mass murders” tient peut être au développement de cett société du spectacle exacerbée plus encore aux États Unis. C’est l’explication avancée par un spécialiste de cette question interrogé par Le Parisien : “ La médiatisation du fait divers premier degré est très forte aux Etats-Unis. Je suis persuadé qu'il y a des meurtriers de masse partout dans le monde. Aux Etats-Unis, le système d'information est tellement puissant que vous devenez quelqu'un dans le monde entier très vite après les faits. Le fait divers aimante l'imaginaire de tous. C'est vrai aussi, la fascination de l'image favorise la mythification de l'acte. A cet instant-là, la mégalomanie de la destruction est à son comble.”. Pourquoi ces tueries sont souvent des “school shooting” ? peut-on se demander. La réponse du même spécialiste apporte un élément de réponse : “Sur cette dernière affaire, on peut émettre une hypothèse prudente. Le meurtrier peut être revenu sur le lieu où il a été méprisé. Il a pu se focaliser sur un endroit lié à son histoire personnelle. En tout cas, le message est souvent le même : « J'existe. »

On évitera ici le piège du débat sur l’inné et l’acquis qu’il serait pourtant facile de réactiver. Mais les questions que nous avons envie de poser sont autres : Est-ce aussi vers cette société que nous nous dirigeons aujourd’hui ? Quels sont les garde-fous que nous pouvons installer pour éviter ces phénomènes en France ?

Prochaine revue de presse après le 1er tour de l’élection présidentielle, le lundi 23 avril.
Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 17/04/07



«C'est le chaos total»
32 personnes, dont le tireur, ont été tuées hier à l'université de Blacksburg, qui compte 26 000 étudiants. C'est la fusillade la plus dramatique de l'histoire des campus américains.
Lire la suite de l’article


Questions sur un massacre
Etudiants et parents accusent la direction de Virginia Tech d'avoir trop tardé à prévenir le campus de la présence du tueur. L'identité du tueur, apparemment d'origine asiatique, n'a toujours pas été révélée.
Lire la suite de l’article


«Ils parlaient tout le temps d'apocalypse»
Le drame du massacre de Columbine relance le débat sur la sécurité dans les écoles (article paru le 21 avril 1999).
Lire la suite de l’article


Depuis 1966, une chronologie sanglante
Les «school schootings», ou fusillades meurtrières dans les établissements scolaires, ont fait 48 morts aux Etats-Unis entre 1997 et 2005.
Lire la suite de l’article


«Dès l'âge de 6 ans, je savais manier un revolver»
Pour Keith Hughes, armurier membre de la NRA, le port d'arme fait partie de la culture US (article paru le 15 mai 2000).
Lire la suite de l’article


«Le gouvernement américain protège l'industrie des armes»
Entretien. Benoit Muraciolle, chercheur pour Amnesty International et responsable de la campagne "control arms".
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 17/04/07



Virginia Tech : le tireur était un étudiant
Les informations sur les circonstances du massacre de 32 étudiants de l'Université américaine de Virginia Tech arrivent au compte-goutte. De nombreuses zones d'ombres persitent. Le point en quatre questions.
Lire la suite de l’article


"Ce n’est pas la dernière fois que cela se produit"
ÉCOUTEZ Richard Shryock est le chef du département des langues étrangères de l’université de V Tech. Il habite la petite ville tranquille de Blacksburg, sur laquelle est situé le campus. Sous le choc, il livre au figaro.fr ses premières impressions.
Lire la suite de l’article


Virginia Tech : l'université critiquée
Abasourdis par le pire carnage qu'ont connu les États-Unis, les médias américains s'interrogent sur le manque de réactivité des responsables de l'université de Blacksburg et relancent le débat sur le contrôle des armes à feu.
Lire la suite de l’article


Ne politisons pas la génétique !
Par Élisabeth Roudinesco .

Qu'il parle de gènes ou qu'il prétende réinventer le vieux débat sur l'inné et l'acquis, à coups de références à la plasticité cérébrale, Nicolas Sar_kozy, sur le fond, n'a pas changé d'avis. Il continue à croire que la pédophilie et le suicide résulteraient d'une disposition génétique. Il a l'air de ne pas se soucier d'avoir désormais contre lui les représentants de l'Église catholique, les généticiens et les humanistes athées ou chrétiens. Les uns pensent que si un pédophile est ainsi désigné par ses gènes, on le transforme en un être irresponsable, inapte à être jugé ou sanctionné. Les autres soulignent au contraire qu'en se réclamant d'un tel déterminisme, on méprise la philosophie des Lumières qui a toujours affirmé que le pire des hommes pouvait être rééduqué par la raison.[…]
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 17/04/07 (un jour de retard)



Notre destin n’est pas inscrit dans les gènes
Par Bertrand Jordan, biologiste moléculaire, fondateur de la Génopole Marseille-Nice

Une fois encore, le vieux débat entre l’inné et l’acquis redevient d’actualité... et une fois encore à partir de positions caricaturales qui suscitent protestations et débats. Positions caricaturales, car si je n’approuve évidemment pas Nicolas Sarkozy, je ne peux non plus adhérer totalement au propos de Michel Onfray, son interlocuteur, lorsqu’il affirme que « nous sommes façonnés, non par nos gènes, mais par notre environnement ». Poser le débat en ces termes, c’est se condamner à un dialogue de sourds.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 17/04/07 ( payant)



Etats-Unis : horreur sur le campus
Un tireur fou, dont on ignorait cette nuit l'identité et le mobile, a tué hier 32 personnes dans une université de Virginie (Etats-Unis). Il s'est acharné sur les étudiants, les enseignants et le personnel, avant de se donner la mort.
Lire la suite de l’article


Une étudiante française témoigne
RÉFUGIÉE dans un laboratoire de l'université, Valérie Grand est restée pendant trois heures enfermée sans savoir ce qui se passait dehors. «Les policiers nous répétaient sans arrêt de nous éloigner des fenêtres, de nous protéger et de rester enfermés dans les bâtiments», raconte cette étudiante en MBA (Master of business and administration) à Blacksburg depuis l'été dernier. Jointe au téléphone dans la soirée après son témoignage sur France Info, cette Française de 23 ans a échappé de justesse à la folie du tireur.
Lire la suite de l’article


« L'acte ultime d'un mégalomane »
DOCTEUR ROLAND COUTANCEAU, psychiatre criminologue

La médiatisation du fait divers premier degré est très forte aux Etats-Unis. Je suis persuadé qu'il y a des meurtriers de masse partout dans le monde. Aux Etats-Unis, le système d'information est tellement puissant que vous devenez quelqu'un dans le monde entier très vite après les faits. Le fait divers aimante l'imaginaire de tous. C'est vrai aussi, la fascination de l'image favorise la mythification de l'acte. A cet instant-là, la mégalomanie de la destruction est à son comble.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 17/04/07



Fusillades sur un campus universitaire en Virginie
33 personnes ont été tuées, lundi 16 avril, dans deux fusillades sur le campus de l'université de Virginia Tech, à Blacksburg, dans l'Etat de Virginie
Lire la suite de l’article


Un professeur de la Virginia Tech sauve ses étudiants au prix de sa vie
Un professeur d'université israélien qui est mort dans la tuerie de Virginia Tech a sauvé la vie de ses étudiants en tentant de faire barrage au forcené, ont raconté des membres de sa famille aux médias israéliens, mardi 17 avril
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 17/04/07



«Chaque jour dix à vingt Américains sont tués par des armes à feu»
Jason Ziedenberg, sociologue, directeur adjoint du Justice Policy Institute, Washington DC, revient sur la fusillade de l’université Virginia Tech.
Lire la suite de l’article


La présidentielle expliquée aux enfants
Dis maman, les méchants, y sont à gauche ou à droite ? A six jours du premier tour, la télé se met à la pédagogie : avec ses mots sibyllins comme « proportionnelle » ou « isoloir », l'élection relève souvent du mystère pour les petits. Depuis hier, TF1 diffuse les modules « Présidentielle : mode d'emploi pour les enfants » dans « Tfou ».
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Métro (Paris) du 17/04/07



14 présidents d'université apportent leur "soutien" à Ségolène Royal
Quatorze présidents d'université ont apporté mardi leur "soutien" à Ségolène Royal pour la présidentielle, selon eux "seule capable d'incarner l'espoir d'un changement de cap nécessaire" pour l'enseignement supérieur et "capable de garantir un service public de qualité
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Ouest-France du 17/04/07



Au moins 33 tués dans un campus américain
C'est la fusillade la plus meurtrière de l'histoire, dans une université des États-Unis. Elle a eu lieu hier matin, en Virginie. Le tireur se serait suicidé.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde daté du 17/04/07



Les premiers éléments sur l'identité du tireur de Virginia Tech dévoilés
L’homme qui a tué 32 personnes avant de se donner la mort, lundi 16 avril, à l'université de Virginia Tech, en Virginie, était un étudiant d'origine sud-coréenne du nom de Cho Seung-hui et résidait sur le campus. Le président de l'université, Charles Steger, a refusé de confirmer que le tueur identifié était seul responsable de la tuerie, soulignant que la police explorait encore "toutes les pistes", y compris l'éventualité de l'existence d'un second tireur. L'arme ayant servi dans les deux fusillades serait cependant la même, a précisé la police.
Lire la suite de l’article


Le massacre de Virginia Tech relance l'élan sécuritaire américain
Le massacre de Virginia Tech relance l'élan sécuritaire américain
Lire la suite de l’article


Tragédie américaine
La tuerie de l'Université polytechnique de Virginie impose à la société américaine un nouveau face-à-face avec elle-même, sa violence, le fétichisme des armes qui habite une partie de la population, les dérèglements d'une jeunesse soumise à la double tyrannie de l'abondance et de la compétition. Il serait injuste et surtout faux de réduire les Etats-Unis à l'image qu'en donnent, de façon récurrente, les accès de fureur meurtrière auxquels cèdent des individus isolés. Mais des faits de cet ordre sont exceptionnels ailleurs, alors qu'ils viennent fréquemment défigurer le "rêve américain".
Lire la suite de l’article


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 17/04/07


Virginie : le tueur était_un étudiant Sud-coréen
Le tireur, qui a tué 32 personnes dans des salles de classes de Virginia Tech, aux Etats-Unis, avant de suicider, s'appelait Cho Seung-Hui. Il était âgé de 23 ans.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 17/04/07


Polémique après la tuerie en Virginie
Les forces de l'ordre et la direction de l'établissement se voient reprocher le fait que le tueur ait pu poursuivre sa macabre entreprise, deux heures après l'avoir entamée. L'étudiant a tué mardi 32 personnes à l'université technologique de Blacksburg, en Virginie
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 17/04/07



Le SNUipp-FSU demande "l'arrêt immédiat des poursuites" contre un militant RESF
Le SNUipp-FSU, principal syndicat du primaire, a demandé mardi "l'arrêt immédiat des poursuites engagées" contre Florimond Guimard, un de ses militants, qui doit répondre vendredi devant le tribunal d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) pour avoir protesté contre l'expulsion d'un sans-papiers.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

2 commentaires:

Anonyme a dit…

La facilité d'accès des armes à feu a certainement été un facteur aggravant lors de cette tragédie. Mais Cho Seung-Hui avait une maladie mentale; comment les États-Unis aident-ils ceux qui souffrent de cette façon? À mon avis, elle est là la question principale.

J'ai écrit un texte sur le sujet sur mon blogue, si ça vous intéresse.

Louis a dit…

La facilité d'accès des armes à feu a certainement été un facteur aggravant lors de cette tragédie. Mais Cho Seung-Hui avait une maladie mentale; comment les États-Unis aident-ils ceux qui souffrent de cette façon? À mon avis, elle est là la question principale.

J'ai écrit un texte sur le sujet sur mon blogue, si ça vous intéresse.

 
Licence Creative Commons
Chronique éducation de Philippe Watrelot est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://philippe-watrelot.blogspot.fr.