mercredi, avril 27, 2011

Revue de presse du mercredi 27 avril 2011


- exténué – bulle éducative - pilule - gifle -

exténué
On pouvait lire hier dans Libération une formidable double page avec la suite de la chronique de David S. enseignant stagiaire (et exténué) qui nous fait le récit de son deuxième trimestre. Rappelons que c’est la troisième partie de ce tableau de bord après Journal d’un jeune prof pris de court ” (septembre 2010) et Tableau de bord d’un prof (déjà) à bout” (décembre 2010) qui ont déjà été publiés.
Cettte troisième partie a pour titre “Monsieur, vous êtes là l’année prochaine ?”. Car on se dirige déjà vers la fin de l’année et c’est une question que pose certains élèves. Comme il ne répond pas précisément, raconte t-il, les élèves se regardent et murmurent : «C’est comme monsieur D., l’année dernière», à savoir le stagiaire précédent. Cette remarque est douloureuse mais pas autant que la suivante. L’élève du premier rang souffle suffisamment fort :«Pff, ça fait trois ans que je me tape des stagiaires.».
David S. raconte également les conseils de classe et les bulletins de note. Le sérieux qu’il y met et les progrès qu’il fait dans l’évaluation des élèves. Il évoque aussi la formation qu’il a suivie dans son académie le vendredi. Son avis est plutôt positif : “Nous sommes nombreux parmi les stagiaires à être sur la même longueur d’onde quant à la contestation de la réforme. Cette formation a surtout été utile. J’ai passé la plupart des vendredis pendu aux lèvres des formateurs et des intervenants. Sachant qu’il y a de grandes chances que je me retrouve dans des établissements avec des élèves difficiles, je me sens non pas formé mais informé sur ce que je peux faire. ” Et finalement, malgré la fatigue et une certaine amertume, il est optimiste : “J’essaie d’appliquer ce que j’ai appris en formation […] Pourtant, je ne désarme pas, avec l’expérience et mettant le nez dans certains bouquins, j’y arriverai. Après tout, ce n’est que ma première année. ”.
Une dernière citation qui résume l’état de beaucoup de stagiaires : “Je pars en vacances exténué. Le collège ne va pas me manquer. C’est assez intéressant de voir comment la fatigue m’a fait soudainement changer d’état. Je suppose que je vais devoir m’y faire tout au long de ma carrière, quelle que soit sa longueur d’ailleurs. Il faut cependant se résoudre à apprendre à encaisser. […] En attendant, je vais me reposer un peu pour ne pas perdre ce goût d’enseigner. Mon avion décolle dans cinq minutes.
Dans Rue89, on pourra continuer la réflexion avec un article sur trois enseignants qui ont démissionné. Pour deux des trois cas, il s’agit de démissions qui sont intervenues avant la réforme de la mastérisation mais qui disent là aussi le découragement et la désillusion.

“bulle éducative”
Toujours dans Rue89, on pourra lire un article évoquant l’éducation aux Etats-Unis. Ce texte évoque notamment un article très dur du New York Times intitulé « Is Law School a Losing Game ? » . On y découvre l'histoire de ces brillants étudiants qui ont emprunté pour devenir avocat surpayé comme dans les films, et qui se retrouvent au chômage, avec des dettes énormes.
Aux Etats-Unis, on investit dans l'éducation, en pensant que cela va apporter de la richesse et de la stabilité. Mais ce n’est pas aussi simple. L’auteur évoque l’explosion des frais de scolarité dans les universités et les emprunts et autres plans d’épargne nécessaires pour financer les études. Mais des études qui ne sont plus assurées d’aboutir à un emploi stable. Car les emplois “intellectuels” ne sont pas préservés du chômage et concurrencés par également par la mondialisation.
On parle même, dans The Economist, de “bulle éducative” tout comme l’on parlait auparavant de “bulle immobilière”….

Chatel a du avaler la pilule…
Comme le notent plusieurs journaux, Luc Chatel a du opérer un revirement et “avaler la pilule” a propos du “pass contraception. Hier, mardi la région Ile-de-France a présenté son Pass santé contraception. Destiné aux lycéens, ce dispositif leur permet d'avoir accès gratuitement et anonymement à des consultations médicales pour obtenir pilule, stérilet, implant, patch ou autre méthode de contraception. Le lancement s’est fait lors d’une visite de Jean-Paul Huchon, président de la Région, au lycée Elisa Lemonnier (Paris 12ème ) et en présence de Luc Chatel.
Or, on s’en souvient, il y a un an, celui s’était vigoureusement opposé à une initiative identique prise par la présidente de la région Poitou-Charentes, Ségolène Royal. Pour Luc Chatel, l'école ne devait pas être le lieu de ce type de questions. "Eduquer, c'est être responsable et cela ne peut se résumer à distribuer un chèque", avait-il ironisé. "La responsabilité de proposer de la contraception aux mineures n'est pas du ressort des infirmières scolaires."
Ce Mardi 26 avril, Luc Chatel s'est félicité de la mise en place en Ile-de-France du Pass santé contraception, en estimant que "l'Etat est dans son rôle lorsqu'il écoute, informe et accompagne les adolescents", lorsqu'il agit pour "prévenir" les IVG subies par "des jeunes mineures". "Je vais prendre un décret dans quelques semaines pour permettre aux infirmières scolaires de prolonger pendant six mois des prescriptions médicales en matière de contraception" a, par ailleurs, promis le ministre, qui estimait pourtant, voilà quelques mois, que cette question n'était "pas de leur ressort".

Gifle
L’actualité est assez riche dans le domaine éducatif en ce mercredi 27 avril. On peut citer deux articles du journal Le Monde qui évoquent la violence. L’un est un entretien avec un proviseur qui raconte les cinq circonstances qui l’on amené à porter plainte au cours de sa carrière, et un autrequi rappelle que la violence scolaire est aussi le fait des parents .
On rappellera aussi qu’aujourd’hui est aussi le jour de lancement d’une campagne de la Fondation pour l’enfance contre les fessées et les claques aux enfants. un texte intéressant de 20minutes.fr explore les alternatives à ces pratiques interdites par la loi dans de nombreux pays.
Enfin, on finira par l’affirmation de l’ineffable Georges Tron qui, dans un chat avec les internautes du journal Le Monde affirme :“18 000 professeurs du primaire sont sans relation d'enseignement avec des enfants”.
Ce genre de gifle et de violence scolaire n’est malheureusement pas interdite…

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 27/04/11(certains articles payants)


«Monsieur, vous êtes là l’année prochaine ?»
David S., 25 ans, enseignant stagiaire, reprend dans «Libération» la chronique de sa première année, sans filet, au collège. Récit d’un deuxième trimestre exténuant.
Lire la suite de l’article


Pass contraception: Luc Chatel retourne sa veste
Le ministre de l'Education a présenté un dispositif permettant aux jeunes Franciliens d'accéder gratuitement à la contraception. En 2010, il avait pourtant fait interdire un projet analogue de Ségolène Royal en Poitou-Charentes.
Lire la suite de l’article


Un «pass santé contraception» pour 159 000 jeunes franciliens
La région Ile-de-France présente mardi son «pass santé contraception», qui permettra à 159.000 lycéens et lycéennes de seconde, apprentis et élèves en formation sanitaire et social, d’accéder gratuitement et de façon anonyme à une contraception pendant quelques mois.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 27/04/11


Rien vu...


-------------------------------------------------
Le Monde.fr (certains articles payants) du 27/04/11



Rien vu...


Lire la suite de l’article


"18 000 professeurs du primaire sont sans relation d'enseignement avec des enfants"
Georges Tron, secrétaire d'Etat à la Fonction publique, était invité pour un chat avec les internautes du Monde.fr mercredi 27 avril 2011. Il défend le non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux et affirme son opposition à une primaire au sein de l'UMP en vue de l'élection présidentielle de 2012.
Lire la suite de l’article


Fessée, une loi en forme de piège
A la une de l'actualité, un jour, puis un autre, un enfant mort sous les coups de ses parents. La proposition récente d'inscrire dans la loi l'interdiction de la fessée permettrait-elle de mettre un terme à cette horreur ? Non. Car ce n'est pas sur l'absence de loi que bute la protection des enfants maltraités - les lois existent -, mais sur la façon dont elles sont appliquées.
Lire la suite de l’article


Un proviseur de lycée confronté à la violence témoigne
En vingt-deux ans de direction d'établissements, il a déposé cinq fois plainte. Pascal Charpentier, aujourd'hui proviseur du lycée Charles de Gaulle de Dijon, fait partie de ces proviseurs qui estiment bon le climat de leur établissement, mais ne lâche rien. Son tour de France des établissements – la loi du genre – l'a mené successivement de l'Oise à la campagne dijonnaise, avant de passer en centre-ville.
Lire la suite de l’article


Les parents d’élèves, premiers auteurs d’incivilités envers les chefs d’établissement
Pas facile d'être chef d'établissement. C'est ce qui ressort d'un rapport inédit, élaboré par l'Observatoire international de la violence à l'école et dont la réalisation a été financée par la Casden, banque mutualiste de l'éducation. Les universitaires Georges Fotinos et Eric Debarbieux ont analysé les réponses de 1 542 des quelque 7 000 personnels de direction des collèges et lycées français.
Lire la suite de l’article


Moins de classes, plus d'élèves, les parents se mobilisent
Séquestration symbolique d'un directeur d'école à Aiguillon (Lot-et-Garonne), "nuit des écoles" à Montpellier et ses environs, occupation d'école à Thionville (Moselle), opération "école morte" à Caen. Pas un jour sans qu'une initiative ne vienne dénoncer la suppression des postes d'enseignants en maternelle et en primaire. "Des actions sont déjà recensées dans 60 départements", affirme Sébastien Sihr, secrétaire général du SNUipp.
Lire la suite de l’article


Dans le Nord, en Sambre-Avesnois, dix-sept classes disparaissent
Marie Mignolet n'est pas une pasionaria. Cette mère de famille a toutefois occupé l'école Orléans de Sains-du-Nord (Nord), une commune de 3 000 habitants, dans le bocage de l'Avesnois. Elle ne peut se résoudre à la fermeture d'une des huit classes. Les banderoles ne suffisaient pas, des parents ont voulu un geste fort et se sont relayés, les 8 et 11 avril.
Lire la suite de l’article


Pass contraception : le revirement de Luc Chatel
Mardi 26 avril, la région Ile-de-France a présenté son Pass santé contraception. Destiné aux lycéens, ce dispositif leur permet d'avoir accès gratuitement et anonymement à des consultations médicales pour obtenir pilule, stérilet, implant, patch ou autre méthode de contraception.
Lire la suite de l’article


Le Pass contraception proposé dans les lycées d'Ile-de-France
La région Ile-de-France présente, mardi 25 avril, son Pass santé contraception. Ce dispositif permettra à 159 000 lycéens et lycéennes de seconde, apprenties et élèves en formation sanitaire et sociale, d'accéder gratuitement et de façon anonyme à une contraception pendant quelques mois. Pour lancer ce dispositif, le président du conseil régional, Jean-Paul Huchon (PS), sera accompagné, au lycée polyvalent Elisa-Lemonnier dans le 12e arrondissement parisien, du ministre de l'éducation nationale, Luc Chatel.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 27/04/11



Education: Luc Chatel confirme la fermeture de 1500 classes
Le ministre de l'Education Luc Chatel a annoncé mardi sur RMC qu'"environ 1 500" classes seraient fermées dans le primaire à la prochaine rentrée confirmant l'évaluation donnée la semaine dernière par le SNUipp-FSU.
Lire la suite de l’article


Sarkozy veut « une éducation nationale à la carte »
Le chef de l’État a affirmé jeudi aux enseignants qu’il 
ne fallait « pas avoir peur du changement » et que face à des élèves qui changent, il fallait également que les méthodes d’enseignement changent. Nicolas Sarkozy s’exprimait lors d’une table ronde sur la prévention 
de l’échec scolaire, tenue au collège Jean-Monnet 
de Bagnères-de-Luchon (Haute-Garonne). Il y a aussi plaidé pour « une éducation nationale à la carte », pour répondre au mieux aux besoins différenciés des élèves.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 27/04/11



La campagne choc contre les claques
Une bonne gifle ou une fessée n’ont jamais tué personne… dit-on. N’empêche, la campagne diffusée à la télévision contre les violences éducatives qui démarre demain fait frémir.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
France Soir du 27/04/11



Rien vu...


------------------------------------------------
La Croix du 27/04/11



« L’infirmerie à émotions »
Reportage dans un centre de loisirs maternel à Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis , où Lorie Dutoit, la directrice, et Sylvie Hazebroucq auteur de « J’me sens bizarre » et co-commissaire de l’exposition-parcours «Petites et grandes émotions», ont crée une « infirmerie à émotions »
Lire la suite de l’article


L’avortement se banalise chez les adolescentes
Alors qu’un «pass contraception » a été mis en place mardi 26 avril en Île-de-France, une chercheuse rappelle que le rapport entre accès à la contraception et baisse des IVG n’a rien d’automatique
Lire la suite de l’article


Le « pass contraception » sera entièrement financé par la région
Le dispositif de « pass contraception » lancé mardi 26 avril à destination des élèves franciliens a été approuvé par le ministère de l’éducation nationale. Il prend la forme d’un chéquier de six coupons, délivré par l’infirmière d’un établissement scolaire à l’élève qui le demande.
Lire la suite de l’article


Mon enfant est très émotif
Attention, fragile ! Éduquer un enfant hypersensible est un art subtil. D’autant que sa difficulté à gérer les « à-coups émotionnels » durant ses premières années peut avoir des répercussions sur sa vie future
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 27/04/11



La dernière salve de la Défenseure des enfants
Le constat est sévère et plutôt amer. Dans son dernier rapport présenté hier, la Défenseure des enfants, Dominique Versini, dénonce « les reculs » et « insuffisances » de la politique de protection de l'enfance du gouvernement. Elle pointe notamment du doigt des évolutions contraires, selon elle, à l'esprit de la Convention internationale (Cide) de l'ONU, en matière de justice des mineurs ou de traitement des enfants étrangers isolés, des enfants roms ou des enfants placés avec leur famille en centre de rétention. « Les difficultés des enfants étrangers », qu'ils soient isolés ou en famille, en situation régulière ou irrégulière, «sont d'autant plus d'actualité que le discours politique et la politique d'immigration se durcissent», insiste-t-elle.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 27/04/11



Dans quels pays la fessée n'a-t-elle plus de droit de cité?
Depuis 1979, dans 28 pays, les enfants sont protégés de tout châtiment corporel par la loi...
Lire la suite de l’article


La gifle dénoncée dans un spot télévisuel
Il doit être diffusé à partir de jeudi sur plusieurs chaînes...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 27/04/11



L'éducation, nouvelle bulle spéculative aux Etats-Unis
Nous commençons à peine à réaliser l'ampleur des conséquences que la crise des subprimes, et du crédit en général, va avoir sur les économies occidentales – on parle maintenant d'une nouvelle crise du crédit, mais subie par les Etats eux-mêmes – qu'une rumeur de plus en plus tenace se fait entendre aux États-Unis : il y aurait une nouvelle bulle. Non, on ne parle ni de la surévaluation de Facebook, ni de la spéculation énergétique post-Fukushima, ni du bulletin de santé de Steve Jobs, mais d'éducation. Ça annonce une sale remise à plat des perspectives pour les nouvelles génération. Le New York Times a dégainé le premier, avec un article assez dur : « Is Law School a Losing Game ? » . On y découvre l'histoire de ces brillants étudiants qui ont emprunté pour devenir avocat surpayé comme dans les films, et qui se retrouvent au chômage, avec des dettes énormes.
Lire la suite de l’article


La réforme de la carte scolaire a rendu l'école plus injuste
Présentée comme une mesure de justice sociale, la libéralisation de la carte scolaire renforce au contraire les inégalités. Et fait reculer une mixité déjà mise à mal. Inverser la tendance ? Possible, à condition de mettre en œuvre un vrai projet politique.
Lire la suite de l’article


Profs ou instits, déprimés et mal formés, ils ont démissionné
Trois jeunes ex-enseignants racontent pourquoi ils ont déserté une Education nationale où « tout le monde s'en fout ».
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 27/04/11



Rien vu...


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 27/04/11



Pass Contraception: Chatel change d'avis
A l'origine c'est une idée de Ségolène Royal. La présidente de Poitou-Charentes avait proposé, en novembre 2009, la mise en place de "chèques contraception" dans les lycées de sa région. Une idée plus que controversée. Ségolène Royal s'était alors attirée les foudres du gouvernement, Luc Châtel en tête. Pourquoi aujourd'hui ce revirement de la part du ministre de l'Education nationale?
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 27/04/11


Enquête : l'ère de l'enfant-femme
A 10 ans, elles portent déjà des sacs à main, s'habillent, se maquillent, s'épilent comme des femmes. Des études soulignent l'apparition plus précoce des signes de la puberté.
Lire la suite de l’article


Lancement du "pass contraception" pour les jeunes franciliens
Celui-ci consiste en la remise de coupons gratuits aux lycéens, échangeables de façon anonyme contre une contraception pendant quelques mois.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 27/04/11


Eduquer sans fessée, vous y arrivez?
Pour la journée internationale contre les violences éducatives, un nouveau spot tente de sensibiliser les parents. Mais peut-on faire disparaître la gifle?
Lire la suite de l’article


Sarkozy aux enseignants : une communication qui intrigue (Blog l’Instit’humeurs)
Le monde de l’enseignement, qui comprend certains l’oublient trop souvent des élèves et des parents, est actuellement en pleine ébullition. Les élections cantonales à peine passées, les rectorats de France et de Navarre ont annoncé quelles classes allaient fermer et dans la foulée le ministère vient de publier la carte officielle des fermetures.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 27/04/11


Un Pass contraception pour les lycéens franciliens
Double événement mardi 26 avril au Lycée E Lemonnier de Paris. L'éducation à la sexualité fait une entrée véritable dans les lycées franciliens. Cette idée est le résultat d'une concertation entre le Conseil régional, initiateur et porteur du projet, et le ministère de l'Education nationale.
Lire la suite de l’article


Cousu-main
éditorial de Marcel Brun

« Cette année s’est passée dans de meilleures conditions que celles que nous attendions ». Ce sont les mots de l’inénarrable Luc Chatel parlant de la réforme de la formation. Lorsque la journaliste l’interroge sur le récent rapport Jolion qui pointe des errances de la réforme, c’est pour lui injuste. Et quand elle lui demande des nouvelles du « bilan qualitatif » qu’il devait publier en mars, il botte en touche : « je n’ai pas encore ce bilan, je l’attends ». Mais attention, Luc Chatel a tous les éléments : « nous en parlons régulièrement avec les recteurs » qui lui ont dit « qu’on était loin de la caricature entendue au début de l’année »… Evidemment, c’est un gage. Surtout vu la vitesse à laquelle sont remplacés ceux qui font la moindre réserve sur la politique menée…
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 27/04/11


Harcèlement à l'école: «des généralisations hâtives»
Alors que le Ministère de l'éducation nationale organise les 2 et 3 mai 2011 des assises nationales du harcèlement à l'école, Hubert Montagner, ancien Directeur de l'Unité Enfance inadaptée de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM), affirme qu'il n'existe «aucune étude scientifique sur les conduites que l'on qualifie d'agressions, en particulier le harcèlement» et dénonce un «nouvel arbre sécuritaire».
Lire la suite de l’article


Un DRH vous parle…
En bon DRH, n'écoutez pas mais regardez plutôt ce qui n'est pas dit…
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Slate.fr du 27/04/11



Rien vu...


----------------------------------------------
ÉducPros du 27/04/11


Réorientation : l’AFIJ a accompagné 2 400 « étudiants décrocheurs »
De l’automne 2009 à février 2011, l’AFIJ (Association pour faciliter l’insertion professionnelle des jeunes diplômés) a mené une expérimentation auprès de 2 400 étudiants décrocheurs. Au vu des premiers "résultats encourageants", l’association aimerait avoir les moyens de reconduire l’expérience.
Lire la suite de l’article


Plagiat étudiant : un fléau intellectuel, le billet de Jean-François Fiorina
"Comment analyser ce fléau [du plagiat]? Comment l’endiguer et surtout comment l’expliquer à des étudiants souvent médusés par les mesures coercitives prises à leur encontre ?", interroge Jean-François Fiorina sur son blog. Pour le directeur de l'ESC Strasbourg, ni une charte, ni la contractualisation des relations avec les étudiants sur ces questions ne règleront le problème.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------
VousNousIls du 27/04/11



Un chercheur prône formation et prévention contre le harcèlement à l'école
Une meilleure formation des enseignants et des autres personnels des écoles, ainsi que des politiques de prévention précoce, sont les principales mesures prônées par le chercheur Eric Debarbieux pour lutter contre le harcèlement à l'école, dans un rap­port mis en ligne mercredi.
Lire la suite de l’article


Le Guen (PS) demande la gratuité de la pilule pour les mineures
L'adjoint au maire de Paris chargé de la santé publique, le député PS Jean-Marie Le Guen, a demandé mardi la gratuité de la pilule contraceptive "pour toutes les mineures".
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.