lundi, octobre 17, 2011

Revue de presse du lundi 17 octobre 2011




Réactions au drame de Béziers – Malaise enseignant – Misère et scolarité -


Réactions au drame de Béziers
Comme nous le pressentions dans la dernière revue de presse, le suicide d’une enseignante de mathématiques du lycée Jean Moulin de Béziers est en train de devenir un événement national et le symbole d’un malaise.
Au niveau local, les professeurs du lycée où l’enseignante travaillait ont décidé de placer le début de la semaine sous le signe du recueillement, avec la tenue mardi d'une marche blanche, après la mort de leur collègue qui s'est immolée par le feu jeudi dans la cour de l'établissement. Une "marche blanche", prévue d'abord lundi, a été repoussée à mardi 14h00 afin de permettre aux enseignants et élèves qui le souhaitent de se rendre aux funérailles, que la famille de la victime a souhaité sans la présence de la presse. Mercredi, une deuxième marche est programmée devant le rectorat de Montpellier. Des professeurs devaient rester lundi au lycée pour le lâcher de ballons mais aussi pour accueillir les élèves qui le souhaitent. Mercredi matin, à la demande des élèves, les professeurs ne donneront pas leur cours habituels mais organiseront des groupes de parole: beaucoup d'adolescents du lycée sont en effet choqués par ce qu’ils ont vu vendredi dernier
Au niveau national, tous les syndicats ont publié des communiqués sur ce tragique événement et interpellent le ministère sur les moyens d’éviter ce type de drame : médecine du travail, cellules d’écoute,… Le SE-Unsa "vient d’écrire au ministre pour lui demander la tenue sans délai d’un CHS ministériel pour y aborder ces questions". Le Snes, le Snep et le Snuep les trois syndicats FSU de l’enseignement secondaire appellent à observer mercredi une minute de silence en salles des professeurs pour exprimer leur "sympathie" à l'égard de leur collègue. Par ailleurs, ils proposent aux autres organisations syndicales l’organisation d’ "une demi-journée dans tous les EPLE dans les semaines à venir pour impulser le débat sur les réalités du métier et les solutions à y apporter".

Malaise enseignant
Cet événement semble donc cristalliser les tensions et être considéré par la presse et l’opinion comme un révélateur des difficultés du métier d’enseignant. Plusieurs articles de presse sont consacrés à ce sujet. Sur le site d’information Rue89, une enseignante du primaire s’exprime anonymement sur l’absence de reconnaissance associée au métier d’enseignant et elle s’interroge “Qui osera enfin donner la parole aux enseignants au sujet de leur quotidien ? J'ai l'impression qu'il faut malheureusement attendre l'immolation d'un professeur pour qu'on nous porte de l'intérêt. ”. Dans Le Parisien, on évoque La Verrière (institut Marcel Rivière) : l'hôpital psychiatrique pour professeurs dépressifs dont le nom est connu de tous les profs. Et on pose la question Comment épauler les professeurs en souffrance ?. On y évoque, comme nous le disions plus haut, l’absence de médecine du travail, la nécessité de développer des cellules d’écoute et de favoriser le travail d’équipe pour rompre l’isolement.
Le Journal du Dimanche titre quant à lui Prof à vie, c'est fini. C’est notamment ce qu’observe la sociologue Françoise Lantheaume, maître de conférences à l’Institut des sciences et pratiques d’éducation (Lyon II), interviewée par le JDD : “ Beaucoup de jeunes affirment qu’ils vont enseigner dix ans et passer à autre chose. ”. Quel est le portrait des enseignants qui démissionnent ? “La plupart sont des enseignants expérimentés rongés par un sentiment d’échec, qui vivent mal le décalage entre l’engagement qu’ils mettent à faire progresser leurs élèves et les résultats. […] Leur démission est douloureuse, ils renoncent à un idéal. ” Et la sociologue rappelle aussi que le nombre de candidats au concours diminue et que la profession ne fait plus rêver : “Ce travail est perçu comme un métier à risques, qui s’est complexifié.”. Dans Le Parisien, Thierry Cadart (SGEN-CFDT) ajoute une autre dimension au malaise des enseignants “ Il faudrait déjà ne pas les tromper sur la nature du métier. Enseigner les maths ce n’est pas être mathématicien… Avec un concours basé sur les capacités disciplinaires, on va dans le mur.
Pour Françoise Lantheaume, le phénomène de turn over est en germe depuis le début des années 2000. Mais il est très difficile à mesurer car il y a une sorte d’omerta sur les chiffres. S’il est en effet impossible d’obtenir le nombre exact de démissions de professeurs par an (près de 10.000 selon plusieurs syndicats, sur 840.000 enseignants), le ministère de l’Éducation nationale indique cependant que près de 80 professeurs stagiaires (sur 16.000) ont démissionné en 2010-2011. Une seule enquête du ministère sur la démotivation des enseignants donnait des indications : en 2009, 27 % des profs envisageaient d’arrêter. Selon un sondage plus récent du SE-Unsa auprès de 5000 enseignants (dont 80% de moins de 35 ans), 45,7% d’entre eux songent à changer de carrière
Mais au sein de l’Éducation nationale, il n’y a aucun dispositif pour vraiment se reconvertir. L’idée de “seconde carrière souvent évoquée par la DRH de l’Éducation Nationale reste au niveau du vœu pieux. Il faut cependant signaler l’existence d’une structure associative : “AidoProfs” qui aide les enseignants désireux de changer de voie.

Misère et scolarité
Depuis 1987, chaque 17 octobre est placé sous le signe de la Journée mondiale du refus de la misère initiée par l’association ATD-Quart Monde . Cette année, la journée a pour thème quelle école pour quelle société ? . Car comme l’explique Pierre-Yves Madignier, le président d’ATD-Quart Monde : “généralement quand on parle de pauvreté, on parle de santé, de logement, de nourriture, en oubliant ce qui n'est pas visible: l'éducation”. "Il faut arriver à faire changer l'école pour qu'elle devienne l'école de la réussite pour tous", poursuit Pierre-Yves Madignier. "Les personnes qui ont vécu dans la pauvreté ont bien souvent connu l'échec scolaire et ont de très grandes aspirations pour leurs propres enfants", ajoute-t-il. Les enseignants mais aussi les animateurs peuvent télécharger sur le site d’ATD-Quart Monde des dossiers pédagogiques et consulter aussi des récits et témoignages sur l’exclusion et l’École.
On pourra lire aussi pour compléter, un entretien avec Julien Lauprêtre, président du Secours populaire Français depuis 1958 et qui nous alerte sur un probable “tsunami alimentaire” avec la fin des aides européennes. Un jeune homme toujours révolté à 79 ans…

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 18/10/11(certains articles payants)


L’âge des évaluations avant l’âge de raison
Un nouveau dispositif qui entend repérer, dès la grande section de maternelle, les élèves présentant des «risques pour les apprentissages» déclenche un tollé.
Lire la suite de l’article


Evaluation dès la maternelle
«Comment auraient été évalués Marcel Proust et Gaston Bachelard ? La singularité, la poésie, l’inhibition ne peuvent être mises en fiche.» Marcel Rufo
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 18/10/11


Vote électronique : les enseignants déroutés
Les nouvelles règles de la représentativité inquiètent, par ailleurs, les petits syndicats.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
Le Monde.fr (certains articles payants) du 18/10/11



Etudier au Québec, oui... mais pas en anglais quand on est français
C'est une véritable ruée : quelque 7 000 étudiants français sont inscrits dans l'une des 18 universités du Québec ; ils n'étaient que 460 en 1982. La progression a été constante depuis la signature, en 1978, d'une entente permettant aux jeunes Français de payer les mêmes frais de scolarité que leurs homologues québécois et réciproquement. Mais tandis que les étudiants français se précipitent pour découvrir l'Amérique à partir de la seule province canadienne où le français est l'unique langue officielle, les étudiants québécois, eux, boudent de plus en plus la France. Ils étaient 3 000 dans les années 1970 ; ils ne sont plus que 700 actuellement dans l'Hexagone.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------
L’Humanité du 18/10/11



L'enseignante de Béziers qui s'était immolée par le feu est décédée
L'enseignante du lycée Jean-Moulin de Béziers qui s"était immolée par le feu la veille dans la cour de l'établissement est décédée vendredi des suites de ses blessures. Ses collègues depuis le drame exprimaient leur désarroi et aussi leur difficulté à mener à bien leur mission.
Lire la suite de l’article


Communiqué de la CGT Educ'action - Appel au rassemblement le 19 octobre à Béziers
La CGT Educ’action 34 décide d’un grand rassemblement Le Mercredi 19 Octobre 2011 à 17h00 devant le Rectorat puis à la Préfecture
Lire la suite de l’article


Jean-Pierre Rosenczveig «Avec des lois répressives, on crée les conditions de l’exclusion»
Magistrat, vice-président du tribunal de grande instance de Bobigny et président du tribunal pour enfants, Jean-Pierre Rosenczveig a consacré sa vie aux droits des mineurs. Il livre son analyse sur l’évolution du droit pénal des mineurs depuis un siècle et alerte sur les dérives de lois qui criminalisent 
les jeunes délinquants au lieu de les prendre en charge.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 18/10/11



La Verrière, une clinique pour les profs déprimés
«Ressaisis-toi! Si tu continues à broyer du noir, tu vas finir à La Verrière!» C’est une boutade classique dans les salles des profs. Il existe, à 35 km de Paris, à La Verrière (Yvelines), une sorte de maison de repos pour profs épuisés. Cet hôpital psychiatrique a été créé en 1951 par l’instituteur Marcel Rivière.
Lire la suite de l’article


Comment épauler les professeurs en souffrance
Face au durcissement des conditions d’enseignement et aux réductions d’effectifs, la détresse des professeurs se fait de plus en plus vive. Des solutions pourraient être mises en place pour sortir du malaise.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
France Soir du 18/10/11



Journée de la misère : "Un possible tsunami alimentaire"
Depuis 1987, chaque 17 octobre est placé sous le signe de la Journée mondiale du refus de la misère. Entretien avec Julien Lauprêtre, président du Secours populaire Français depuis 1958. Ancien résistant, militant communiste, l'homme âgé de 79 ans, est toujours révolté face à la misère, toujours plus croissante.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 18/10/11



Enquête FNARS sur les jeunes en difficultés sociales face à l’école et l’emploi
La Fédération nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale (Fnars) dévoile une étude en exclusivité pour « La Croix » sur les trajectoires des jeunes en centre d’hébergement.
Lire la suite de l’article


Niveau scolaire et inégalités sociales
La France est l’un des pays où le milieu social influence le plus le niveau scolaire. Il joue pour 50 points sur un total de 500 dans un test évaluant la maîtrise de la lecture, selon l’enquête Pisa menée par l’OCDE en 2009 auprès d’élèves âgés de 15 ans.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 18/10/11



Suicide d'une enseignante: recueillement, et marche blanche mardi à Béziers
Les professeurs du lycée Jean-Moulin de Béziers ont décidé de placer le début de la semaine sous le signe du recueillement, avec la tenue mardi d'une marche blanche, après la mort de leur collègue qui s'est immolée par le feu jeudi dans la cour de l'établissement.
Lire la suite de l’article



Ecoles : une enquête pointe de fortes inégalités de ressources
L'écart entre écoles primaires pour les moyens de fonctionnement peut varier de 1 à 10 selon une étude du SNUipp-FSU avec l'Andev et l'AMRF.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 18/10/11



Turquie: pour la 1e fois, une licence de langue et littérature kurdes
ANKARA - Une université du sud-est de la Turquie, zone peuplée en majorité de Kurdes, a ouvert lundi une licence de langue et littérature kurdes, une première qui s'inscrit dans le cadre des efforts du gouvernement d'octroyer plus de droits à cette importante minorité.
Lire la suite de l’article


Contre la misère, le besoin criant d'une école permettant "la réussite pour tous"
Constatant que la pauvreté pèse lourdement sur les parcours scolaires, les organisateurs de la Journée mondiale du refus de la misère, lundi, veulent promouvoir une école répondant à l'"espoir immense" des familles et permettant "la réussite pour tous".
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 18/10/11



Ecole : maîtresse à tout faire pour zéro reconnaissance
Qui osera enfin donner la parole aux enseignants au sujet de leur quotidien ? J'ai l'impression qu'il faut malheureusement attendre l'immolation d'un professeur pour qu'on nous porte de l'intérêt.
Lire la suite de l’article


Trier les enfants « à risque » dès 5 ans : une obsession dangereuse
Par le collectif “pas de zéro de conduite”
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Ouest-France du 18/10/11



Rien vu...


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 18/10/11



Prof à vie, c'est fini
Mal préparés, peu écoutés, stressés, les enseignants doutent. Certains même, de plus en plus nombreux, quittent le métier. Rencontres.
Lire la suite de l’article


"Rongés par un sentiment d’échec"
Françoise Lantheaume, maître de conférences à l’Institut des sciences et pratiques d’éducation (Lyon II).
Lire la suite de l’article


Élèves handicapés : des assistants recrutés
Plus des deux tiers des 2.000 nouveaux assistants de scolarisation d'élèves handicapés, promis en juin par Nicolas Sarkozy, ont été recrutés, a annoncé lundi le ministre de l'Éducation nationale, Luc Chatel, en recevant à Paris les inspecteurs chargés de cette question.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 18/10/11


Un lâcher de ballons à la mémoire de la professeure décédée
Lyse Bonnafous est morte après s'être immolée par le feu dans la cour du lycée où elle enseignait.
Lire la suite de l’article


Strasbourg : un élève de 4e en garde à vue après l'agression d'un professeur
L'adolescent, scolarisé au collège Leclerc de Schiltigheim, a frappé un enseignant avant de l'asperger de gaz lacrymogène.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 18/10/11


Les prématurés ont plus de risques d'être autistes
5% des enfants nés avant le terme seraient autistes contre seulement 1% dans la population en général, révèle une étude publiée dans la revue américaine Pediatrics.
Lire la suite de l’article


Evaluation en maternelle, la levée de boucliers (et pourtant…)
L’éducation a été à la Une toute la semaine… Le suicide et le « malaise enseignant », en premier lieu, avec la dramatique immolation d’une prof de maths dans la cours de récréation de son lycée. On l’a déjà dit ici et on le redit : les enseignants constituent une population particulièrement exposée au suicide. La profonde morosité actuelle et la dégradation vertigineuse des conditions de travail ne font qu’accentuer les risques de passage à l’acte.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 18/10/11


François Bonneau : TICE : Pour un Acte III de la décentralisation
Alors que s'achève la première période de l'année scolaire, François Bonneau, vice-président de l'Association des régions de France en charge de l'éducation et président du Conseil régional de la région Centre, fait le point sur une rentrée marquée par "l'angoisse" des enseignants. Mais aussi par une perspective positive, celle d'une meilleure coordination entre les politiques régionales et celles portées par l'Etat. Une coordination indispensable par exemple pour que les TICE entrent réellement dans les usages pédagogiques. Pour François Bonneau, il est temps que naisse l'Acte III de la décentralisation...
Lire la suite de l’article


Il s'est passé quelque chose
Il n'appartient pas au Café pédagogique de commenter les événements politiques. Mais incontestablement, au lendemain des primaires citoyennes, on peut affirmer qu'il s'est passé quelque chose dans le pays. Pour autant, beaucoup reste à construire.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Touteduc (accès payant) du 18/10/11


Suicide d'une enseignante: les réactions syndicales évoquent "un désespoir profond"
"Le geste tragique de ce professeur n’est pas dû, comme l’administration de l’Education nationale voudrait le faire croire, à des problèmes privés mais bien à son désespoir profond face à la dégradation constante des conditions d’exercice de notre métier." Cette réaction de l'Union pour l'école républicaine, qui réunit la CSEN, la FAEN et la CFTC donne la tonalité des communiqués des syndicats après le décès de l'enseignante qui s'est immolée à Béziers.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 18/10/11


La Prairie, école désobéissante à Toulouse
Face à la crise de l'enseignement qu'instituteurs et parents d'élèves ne cessent de dénoncer, une école privée propose une alternative qui satisfait depuis quarante ans adultes et enfants qui la fréquentent.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Slate.fr du 18/10/11



Rien vu...


----------------------------------------------
ÉducPros du 18/10/11


Les IEP devraient rejoindre APB en 2013
Sciences po Paris et les 8 IEP de région (Aix, Bordeaux, Grenoble, Lille, Lyon, Rennes, Strasbourg, Toulouse) auraient donné leur accord, mi-octobre 2011, pour intégrer le système APB (Admission post-bac) dès l'an prochain (2012-2013). Une intégration qui était en discussion depuis plusieurs années.
Lire la suite de l’article


Patrick Hetzel : « APB est devenu incontournable. En ne figurant pas sur le site, les écoles se privent de pouvoir donner directement l’information aux lycéens »
Plus de 700.000 jeunes ont utilisé le site Admission postbac (APB) pour s’inscrire dans l’enseignement supérieur en 2010. Tous les établissements ont-ils désormais vocation à être sur APB ? Patrick Hetzel, directeur général pour l'Enseignement supérieur et l'Insertion professionnelle au ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, revient sur l’évolution de cette procédure d’inscription, désormais incontournable même si elle est parfois décriée.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------
VousNousIls du 18/10/11



Refus de la misère: "happening" sur le thème de la pauvreté à l'école
La Journée mondiale du refus de la misère, lundi, s'est notamment traduite à Paris par "un happening" pour illustrer les conséquences de la pauvreté sur la scolarité, l'objectif affiché étant de "construire une école qui ne laisse aucun enfant au bord de la route".
Lire la suite de l’article


Suicide d'une enseignante à Béziers: le Snes appelle à une minute de silence mercredi
Les syndicats de la FSU des collèges et lycées (Snes, Snep, Snuep) ont appelé lundi les personnels du second degré à observer mercredi une minute de silence en salles des professeurs pour exprimer leur "sympathie" à l'égard de leur collègue qui s'est suicidée par le feu à Béziers.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.