mercredi, octobre 12, 2011

Revue de presse du mercredi 12 octobre 2011



Tri sélectif à la maternelle - Crise du recrutement confirmée - Fin des colos ? – Triche -


Tri sélectif à la maternelle
Un projet d'évaluation des élèves de grande section de maternelle suscite beaucoup d’émoi dans le monde enseignant. Il devrait être présenté aux inspecteurs du primaire à partir de ce mercredi. Mais plusieurs journaux ont déjà eu connaissance du projet. Un livret appelé "Aide à l'évaluation des acquis en fin d'école maternelle", détaille en vingt-deux fiches, un protocole qui doit se dérouler en trois phases. Entre novembre et décembre, la phase de "repérage" des élèves en difficulté consiste à une observation en classe et des épreuves individuelles de phonologie. Certains de ces tests s'apparentent à un bilan médical, jusqu'à présent confidentiel. Et surtout, ces tests doivent aboutir à une catégorisation des élèves en trois items : "RAS : Rien à signaler"; "risque" et "haut risque". La deuxième phase propose un entrainement progressif des enfants "à risque" par les enseignants et donc le regroupement de ces élèves (avec tous les risques de stigmatisation) pour leur proposer des situations pour travailler ces compétences sociales. Dans la 3ème phase, après l’entrainement on revient à une phase d’évaluation des compétences observées . Si par exemple celui-ci "ne joue pas avec les autres dans la cours de récréation" il perd un point. La fiche indique que "l'enfant devenu élève agit de manière à respecter l'intégrité de toutes les personnes et de son environnement ; il ne les agresse pas, il a recours à la parole en cas de désaccord ou de conflit." Un enfant qui, à 5 ans, obtiendrait moins de 2 points en comportement à l'école serait alors confirmé "à haut risque".
Le syndicat SE-UNSA est extrêmement critique à l’égard de ce projet et vient de lancer une campagne de pétition »Pas de tri en maternelle !.
Ce qui renforce la mobilisation c’est que cette initiative vient après d’autres tentatives de fichage ou de dépistage précoce. On se souvient de la levée de bouclier qu'avait provoqué le rapport Inserm (2005) qui déplorait l’insuffisance du dépistage des troubles du comportement, le rapport du député Benisti (2005) ou celui de J.M. Bockel (2010) préconisant ce repérage dès 3 ans. Propositions qui avait entraîné la création du collectif "pas de 0 de conduite".
Interrogé par Le Monde , l’ancien inspecteur Pierre Frackowiak s’insurge : “Tests en CE1, en CM2, et aujourd'hui en maternelle… L'évaluation gangrène tout le système. La place que la maternelle accordait au jeu, au plaisir quotidien, me semble aujourd'hui fortement menacée par ce type de procédé ”. Pour Christian Chevalier, secrétaire général du SE-UNSA : “Les enseignants savent très bien identifier les enfants qui ont besoin d'un accompagnement particulier, Ils n'ont nul besoin d'un dispositif inadapté qui va transformer la maternelle en structure de sélection, alors qu'elle n'a pas vocation à trier les élèves.
Et pendant ce temps là, il se confirme que les coupes budgétaires dans le primaire se feront surtout par la suppression de 3.000 postes de "Rased", enseignants spécialisés dans la lutte contre l'échec scolaire…

Crise du recrutement confirmée
A peine plus de candidats se sont présentés fin septembre au concours 2012 de professeur des écoles (18734) qu'à celui de 2011 (18136), a indiqué vendredi le ministère de l'Education nationale, alors qu'il y a 5000 postes ouverts au concours 2012, après 3000 en 2011. L'an dernier, le ministère avait utilisé l'argument de l'année de transition avec deux concours la même année pour expliquer la baisse des candidats et que seuls 3000 postes avaient été ouverts au concours. Le concours 2011 avait donc connu et de loin le plus faible nombre de candidats des années récentes, ce nombre ayant fortement chuté au cours des dernières années puisqu'il y avait encore 99401 inscrits et 53121 présents en 2007. Mais les inscrits au concours 2012 de professeur des écoles ne sont pas plus nombreux Ce qui prouve bien qu'il y a un vrai problème d'attractivité du métier".
Dans le Dauphiné Libéré on tente de répondre à la question ”pourquoi il y a de moins en moins d’enseignants ?”. Et les raisons évoquées se complètent pour aboutir à un bilan bien sombre des possibilités de recrutement des enseignants (et limiter aussi la portée des promesses de rétablissement des postes). Parmi celles-ci, il faut surtout souligner qu’en élevant le niveau de recrutement avec la “masterisation”, on a aussi réduit le vivier potentiel de candidats. Et ceux-ci détenteurs d’un master comparent aussi avec d’autres emplois aux salaires plus attractifs. Et lorsqu’en plus l’entrée dans le métier avec la casse de la formation devient de plus en plus difficile et que l’image de l’enseignement est ternie par des conditions de travail difficiles et l’absence de projet motivant, il y a de quoi s’inquiéter pour les recrutements futurs…
Ce que résume très bien l’historien de l’éducation Claude Lelièvre dans son blog sur Médiapart : “La perte d’attractivité semble en effet durable si l’on prend au sérieux ces chiffres, et on le doit. Et l’on voit mieux ainsi à quel point la question du recrutement ne saurait être en elle-même l’alpha et l’oméga d’une politique scolaire de gauche. Tout cela ne peut être traité que dans le cadre plus général des différentes modalités de revalorisation de la fonction enseignante, et même d’une « refondation de l’Ecole » tant la crise scolaire est forte, la crise de confiance d’abord.

Fin des colos ?
Est-ce la fin des colonies de vacances ?
C’est la question qu’on peut légitimement se poser après la décision du conseil d’État de lundi dernier. Rappelons les faits. Il y a quelques mois, le syndicat Solidaires Isère avait porté plainte contre le système dérogatoire de l’emploi dans les colonies de vacances et réclamé l’application du droit du travail. Le Conseil d’Etat lui donne en grande partie raison puisqu’il annule le décret relatif à l’engagement éducatif. Il considère que l’article 3 de la directive du 4 novembre 2003 "prescrit aux Etats membres de prendre 'les mesures nécessaires pour que tout travailleur bénéficie, au cours de chaque période de vingt-quatre heures, d’une période minimale de repos de onze heures consécutives' ". En d’autres termes, les animateurs de centres de vacances devront donc être remplacés s’ils dépassent la durée légale du travail et “tant que de nouvelles dispositions dérogatoires, compatibles avec le droit de l'UE, ne sont pas adoptées, les moniteurs de colonies de vacances ont droit à un repos quotidien de 11 heures consécutives”, a reconnu le Conseil d'Etat.
Cela s’applique immédiatement et pour les vacances de Toussaint qui s’approchent il va falloir trouver des solutions en embauchant plus d’animateurs (comme par exemple une “équipe de nuit” chargée de veiller sur les enfants à partir du coucher). Dans les faits, les associations et fédérations de centres de vacances tablent donc sur une augmentation de 15 à 20% du prix des séjours liée à cette réorganisation et à la remise en cause du modèle français des centres de vacances. Un modèle où, certes, les animateurs étaient confrontés à un engagement important en temps et en énergie mais qui était aussi marqué par une dimension sociale (qui disparaît de plus en plus) et un moment de vie collective extrêmement formateur pour de jeunes adultes. “Animateur” devient un métier comme les autres et ce qui faisait sa spécificité risque de disparaître. Avec en plus le risque que cela contribue à fragiliser un modèle économique déjà bien mis à mal et que cela aboutisse à un creusement des inégalités dans l’accès aux vacances.

Triche
Dans France Soir, on pourra lire une interview de Marie-Estelle Pech, journaliste éducation au Figaro qui sort ce jeudi un livre sur la triche à l’école et aux examens.
Elle dit tout d’abord son étonnement : “J’ai découvert avec surprise que la triche n’est plus un sujet tabou ou honteux. Les gens que j’ai rencontrés minimisent énormément leurs actes, et peu ont conscience des risques qu’ils encourent. Par ailleurs, il y a une forme de tolérance vis-à-vis d’eux, surtout au collège et au lycée. On dira parfois d’un tricheur qu’il est débrouillard, malin, créatif, qu’il maîtrise son stress et sait donner le change. C’est une vision plutôt latine et très éloignée de celle que l’on a dans les pays nordiques, où la fraude est réellement sanctionnée. […] Selon une étude, 83 % des élèves français tricheraient à l’université, contre seulement 5 % dans les pays scandinaves… ”. Même si elle rappelle que ce n’est pas un phénomène nouveau, elle interprète cela comme le “le symptôme d’une société en faillite morale”.
Mais on peut aussi approfondir l’analyse et considérer aussi que le développement de la triche est aussi le symptôme du développement de la “pression scolaire”. Quand la réussite aux examens conditionne tant la vie future, on peut comprendre alors que certains n’hésitent pas à utiliser tous les moyens. Mais cette triche sous toutes ses formes est aussi favorisée par les modalités d’évaluation. Quand celles ci reposent essentiellement sur la mémorisation et la restitution de connaissances, il devient alors plus facile de tricher que si l’évaluation reposait sur un réel travail par compétences c’est-à-dire la mobilisation autonome de ressources dans un contexte inédit… !

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 12/10/11(certains articles payants)


«Jeunes mais pas cons !»
Un bon millier de lycéens — selon l’UNL, le principal syndicat lycéen — ont défilé ce mardi à Paris aux côtés des ouvriers et des retraités, qui protestaient contre le plan de rigueur du gouvernement.
Lire la suite de l’article


Frictions à l'école un mois après la rentrée
Les syndicats avaient prévenu: les suppressions de postes ont des conséquences désastreuses et très concrètes dans les classes. Revue des problèmes.
Lire la suite de l’article


Le Medef n’a pas à se mêler de nos manuels par Erwan Le Nader et Marjorie Galy, vice-président et Présidente de l’APSES
Depuis quelques semaines, les prises de positions publiques demandant la réécriture de programmes scolaires se succèdent. Après les initiatives de parlementaires «contre l’enseignement de la théorie du genre en classe de 1ère», c’est aujourd’hui Charles Beigbeder, président de la commission Entrepreneuriat du Medef, et par ailleurs secrétaire national de l’UMP, qui, dans un entretien accordé à Educpros, demande «que s’instaure un réel dialogue, régulier, entre les enseignants et les chefs d’entreprise, notamment au sein de la commission des programmes […], contre la vision négative de l’entreprise qui transparaît dans certains manuels». L’école n’a pourtant ni à faire aimer ni à faire détester l’entreprise, seulement à la faire comprendre dans sa complexité.
Lire la suite de l’article


Pour devenir français, il faudra parler français
Un décret d'application de la loi du 16 juin 2011 paru mercredi au Journal Officiel renforce le contrôle du niveau de français exigé des postulants à la nationalité française en modifiant la méthode d'évaluation, annonce Les Echos paru le même jour.
Lire la suite de l’article


Nouvelle vague d'universités autonomes début 2012
Le ministère de l'Enseignement supérieur a présenté la liste d'une nouvelle vague d'universités qui vont passer à l'autonomie au 1er janvier 2012, dans un communiqué publié vendredi.
Lire la suite de l’article


Pas plus de professeurs des écoles présents au concours 2012 que 2011
18734 candidats se sont présentés fin septembre au concours 2012 de professeur des écoles, 18136 en 2011. Ces chiffres révèlent la perte d'attractivité durable de ce métier.
Lire la suite de l’article


La rentrée des enseignants stagiaires «extrêmement dégradée»
Les syndicats déplorent de nouveau la réforme des enseignants: les professeurs débutants, épuisés, manquent de formation.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 12/10/11


Les rythmes scolaires à nouveau en débat
Des négociations entre le ministère et les syndicats doivent reprendre d'ici à la fin du mois.
Lire la suite de l’article


La semaine de quatre jours «stresse les enfants»
François Testu est chronobiologiste. Il estime qu'il faut répartir le temps scolaire sur une période plus longue pour alléger la journée.
Lire la suite de l’article


Les étudiants français repartent à l'étranger
Après un repli ces dernières années, le programme européen Erasmus a enregistré une progression de 6,9% du nombre de candidats au départ entre 2008-2009 et 2009-2010.
Lire la suite de l’article


Comment les Français perçoivent l'université
Le manque de moyens est souligné par 58% des Français, selon un sondage réalisé par Occurrence-L'Institut de l'entreprise.
Lire la suite de l’article


Les jolies colonies de vacances ont-elles du plomb dans l'aile?
Le Conseil d'État a jugé que les moniteurs avaient droit à un repos quotidien de 11 heures, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui. Cette décision pourrait faire sérieusement augmenter le prix des séjours.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde.fr (certains articles payants) du 12/10/11



Vers l'évaluation des élèves "à risque" dès 5 ans
Le dossier est explosif. Peut-on, dès la maternelle, repérer les enfants "à risque" et à "haut risque" ? Passer au crible les comportements et les apprentissages des élèves dès 5 ans ? L'idée devait être proposée par le ministère de l'éducation nationale aux inspecteurs reçus par petits groupes, rue de Grenelle, à compter du mercredi 12 octobre. Objet des réunions : l'éventuelle mise en place d'une évaluation de tous les élèves de grande section de maternelle. Un livret appelé "Aide à l'évaluation des acquis en fin d'école maternelle", que Le Monde s'est procuré, détaille précisément, en vingt-deux fiches, un protocole très normé.
Lire la suite de l’article


Enseigner en ZEP, ça change quoi ?
Nous avons interrogé Caroline, prof d'allemand en ZEP, pour comprendre s'il y a une réelle différence entre enseigner en ZEP et ailleurs. Caroline semble aimer son métier, ne se plaint pas, bien au contraire. Mais comment fait-elle ??
Lire la suite de l’article


Ces lycées qui monopolisent la fabrique des élites
Du jamais-vu. Il a suffi de deux lycées pour remplir la moitié des 400 places mises au concours 2011 de Polytechnique. Le parisien Louis-le-Grand et le versaillais Sainte-Geneviève se partagent l'école la plus prisée de France. Cette "parisianisation" de la fabrique des élites s'accélère. En 2003, les lycées parisiens (Versailles et Sceaux compris) y plaçaient 156 élèves. Ils étaient 185 en 2007. Cette année, ils sont 240. Un record.
Lire la suite de l’article


L'ascenseur éducatif toujours en panne
Les classes moyennes sont-elles, sur la question scolaire, les grandes oubliées de la République ? Les milieux aisés, eux, ont leurs écoles. Pour accéder aux établissements les plus prestigieux, il existe des chemins discrets dont les grandes familles connaissent bien les détours et les atours - ces fameux "délits d'initiés" scolaires. Depuis des générations, leurs enfants les empruntent, mettant leurs pas dans ceux de leurs parents.
Lire la suite de l’article


Primaire socialiste : que pensent-ils de l’université ?
Quelques jours avant le premier tour de la primaire socialiste, dimanche 9 octobre, comment se situent les six candidats par rapport aux grands enjeux de l'enseignement supérieur ? Le journaliste Michel Leroy, auteur d'une enquête sur le "grand chambardement" des universités, a posé les mêmes huit questions aux candidats, et cinq lui ont répondu. Seule Ségolène Royal n'a pas transmis ses réponses. Elle aborde peu l'université, mais fait de l'éducation l'une des ses priorités. Vous pouvez retrouvez les questionnaires complets sur le blog Universitas.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 12/10/11



La pénurie de profs des écoles se confirme
Le « plus beau métier du monde » attire de moins en moins d’étudiants. Confirmant la tendance apparue l’année dernière, le nombre de candidats au concours 2012 est historiquement bas.
Lire la suite de l’article


Pour briser l’exclusion, l’école doit assurer la réussite de tous les enfants
Par Bruno Tardieu, délégué national d’ATD Quart Monde.
Lire la suite de l’article


L’enfant turbulent, la parole et le médicament On agite un enfant.
Comment à l’écoute de la parole vraie d’un sujet psychologique se voit substituer la distribution médicamenteuse… Impératifs du néolibéralisme obligent.
Lire la suite de l’article


L’occitan en perte de vitesse
Une enquête récente montre l’essoufflement de la langue des troubadours.
Lire la suite de l’article


Budget 2012 : "les coups de ciseaux" dans la lutte contre l'échec scolaire
Le SNUipp-FSU, principal syndicat du primaire, a dénoncé lundi les coupes budgétaires qui conduisent "l'école dans une impasse", avec la suppression de 3.000 postes de "Rased", enseignants spécialisés dans la lutte contre l'échec scolaire.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 12/10/11



L'Assemblée vote l'encadrement de type militaire des mineurs délinquants
C'est une première étape qui est franchie. L'Assemblée a voté mercredi, par 224 voix contre 152, la proposition de loi UMP d'Eric Ciotti sur l'encadrement de type militaire des mineurs délinquants, une mesure qui suscite des inquiétudes dans les milieux militaires et est qualifiée d'«électoraliste» par l'opposition. Le texte va désormais être transmis au Sénat, maintenant majoritairement à gauche.
Lire la suite de l’article


Journée d'action : des lycées bloqués, des «milliers» de jeunes dans les rues
Les lycéens ont participé mardi à la journée de mobilisation contre la politique d'austérité, en défilant par «milliers» dans les rues, a déclaré à l'AFP Victor Colombani, président de l'UNL, principal syndicat lycéen.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
France Soir du 12/10/11



Naturalisation : Une meilleure maîtrise du français demandée
Un décret d'application de la loi du 16 juin 2011 paru aujourd'hui au Journal Officiel renforce le contrôle du niveau de français exigé pour obtenir la naturalisation française. L'étranger devra fournir un diplôme ou une attestation à sa charge.
Lire la suite de l’article


École : Les jeunes Français cultivent l’art de la triche
Plus de 7 étudiants sur 10 ont déjà triché aux contrôles et aux examens : en France, les combines sont plus courantes et moins surveillées, jauge une enquête à paraître jeudi.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 12/10/11



Comment la publicité raconte la famille
Qu’il s’agisse de vendre un lait démaquillant ou une voiture, les publicitaires soulignent certains comportements des familles d’aujourd’hui. Les adultes apparaissent souvent infantilisés
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 12/10/11



Pour devenir Français, il faudra prouver sa maîtrise de la langue
Deux décrets et un arrêté parus mercredi au Journal officiel (JO) renforcent le contrôle du niveau de français exigé des candidats à la nationalité française, qui devront comprendre le "langage nécessaire à la gestion de la vie quotidienne" et produire diplôme ou attestation.
Lire la suite de l’article


Une décision du Conseil d'Etat assombrit l'avenir des "colos"
La reconnaissance, par le Conseil d'Etat, du droit à un repos quotidien pour les moniteurs de colonies de vacances est accueillie comme une victoire par les syndicats, mais fait craindre aux associations une remise en cause du statut et une hausse des coûts des séjours.
Lire la suite de l’article


Le Conseil d'Etat juge que les moniteurs de colonie ont droit à un repos quotidien
Le Conseil d'Etat a jugé hier que les moniteurs de colonie de vacances avaient droit à un repos quotidien, tirant les conséquences d'un arrêt européen qui avait remis en cause en octobre 2010 leur statut dérogatoire.
Lire la suite de l’article


Les lycéens des banlieues croient aux études supérieures
Ils affichent une fringale de réussite, une confiance dans l'école et même une fièvre entrepreneuriale rafraîchissantes. C'est un portrait fort éloigné des clichés habituels sur les jeunes issus des zones urbaines sensibles (ZUS) que dessine l'enquête publiée ce jour par l'Ifop (*), à l'occasion d'un colloque sur les thème « Les études d'excellence pour tous ». Un constat qui n'a rien d'anodin en période de crise... et à quelques mois de l'élection présidentielle.
Lire la suite de l’article


Les dispositifs qui favorisent l'ouverture sociale
La plupart des grandes écoles, ainsi que les universités, sont désormais engagées dans des dispositifs visant à favoriser « l'égalité des chances » pour les jeunes issus de milieux défavorisés ou de quartiers sensibles. « Si on voulait aider tous ceux qui ont les capacités et l'envie de suivre des études supérieures de haut niveau, il faudrait tabler sur 50.000 à 70.000 jeunes bénéficiant de ces dispositifs, estime Jean-Claude Barrois, président de l'association Réussir aujourd'hui. En année pleine, cela représenterait quelque 150 à 200 millions d'euros. On est loin du compte... » Au total, on peut estimer à 5.000 le nombre d'élèves bénéficiant d'un dispositif d'ouverture sociale. Ceux-ci peuvent être classés en deux catégories.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 12/10/11



Délinquance des mineurs: La détection des troubles du comportement dès 5 ans relancée?
Le ministère de l'Education nationale veut proposer un nouveau système d'évaluation en maternelle...
Lire la suite de l’article


Encadrement militaire des délinquants: Les députés ont voté la proposition de loi
La mesure suscite des inquiétudes dans les milieux militaires et est qualifiée d'«électoraliste» par l'opposition...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 12/10/11



Chatel piqué par le rapport Kepel sur l'éducation prioritaire
Le ministre de l'Education, Luc Chatel, s'est senti visé par un rapport de l'Institut Montaigne paru la semaine dernière. Dans « Banlieue de France », l'équipe de chercheurs dirigée par la professeur Gilles Kepel décortique les problématiques des zones d'éducation prioritaires (ZEP), entre autres thèmes, au travers d'une centaine d'entretiens menés dans sept langues avec les habitants de Clichy-sous-Bois et Montfermeil, en Seine-Saint-Denis.
Lire la suite de l’article


Education nationale : le vote électronique rime avec panique
Fichiers confidentiels en accès libre, serveurs plantés plusieurs jours... A deux semaines des élections professionnelles dans l'Education nationale, qui vont amener plus d'un million de personnes à choisir par Internet leurs représentants, de nombreux bugs perturbent leur organisation. Le ministère minimise les problèmes, et le prestataire informatique, Atos, se mure dans le silence.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 12/10/11



Pour devenir Français, il faudra prouver sa maîtrise de la langue
Deux décrets et un arrêté parus ce mercredi au Journal officiel (JO) renforcent le contrôle du niveau de français exigé des candidats à la nationalité française. Ceux-ci devront comprendre le « langage nécessaire à la gestion de la vie quotidienne », et désormais produire un diplôme ou une attestation le prouvant.
Lire la suite de l’article


Journal offert aux jeunes: c'est parti
Hier a été donné le coup d'envoi de la 3e saison de l'opération « Mon Journal Offert », lancé par le ministère de la Culture.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 12/10/11



Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 12/10/11


Rien vu...


----------------------------------------
L’Express.fr du 12/10/11


Pour devenir Français, il faudra un diplôme de langue
Deux décrets et un arrêté parus ce mercredi au Journal officiel renforcent le contrôle du niveau de français exigé des candidats à la nationalité française. Ils devront également prouver qu'ils connaissent l'Histoire et la culture française.
Lire la suite de l’article


Education: la réforme du recrutement vue par un proviseur
Bernard Lociciro dirige l'internat d'excellence de Sourdun (Sein-et-Marne). Il témoigne sur les nouvelles méthodes de recrutement de l'Education nationale testées via le programme Eclair.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 12/10/11


Formation des enseignants : Un nouveau rapport veut en finir avec la masterisation
"Cette réforme porte en elle des écueils qui ne pourront être levés par de simples ajustements". En avril dernier, Jean-Michel Jolion, président du comité de suivi Master, avait livré un "rapport d'étape", déjà critique, où il décrivait la situation de souffrance des candidats aux concours d'enseignement. Le rapport final remis le 11 octobre aux ministres de l'éducation et de l'enseignement supérieur, est plus sévère. Jeaan-Michel Jolion relève que la masterisation a "fragilisé" la formation de certaines catégories d'enseignants comme les PLP. Il estime que les formations en alternance, encore perçues comme une solution en avril, sont inadaptées. Pire, les concours ne préparent pas à l'exercice du métier et aucune formation professionnelle n'est donnée aux nouveaux enseignants. Le rapport fait 10 recommandations dont on retiendra une formation professionnalisante pour les étudiants et un nouveau statut pour les IUFM. Le rapport réclame également un plan de recrutement d'enseignants. Des exhortations qui ne sont pas nouvelles. "Peut-être qu'en les récitant une fois de plus elles seront enfin entendues", dit JM Jolion. Aujourd'hui aucun des deux ministres n'a communiqué sur ce rapport...
Lire la suite de l’article


Les grandes écoles sont-elles réservées aux riches ?
Le 11 octobre, l'association Réussir aujourd'hui avec le soutien de Polytechnique, l'Essec, l'ENA, l'ENSM de Saint-Etienne, organisait un colloque sur "les études d'excellence, un droit pour tous". Le colloque met en avant les programmes de soutien aux élèves défavorisés développés par Réussir aujourd'hui et globalement Les cordées de la réussite. Avec l'objectif de demander un engagement financier plus important de l'Etat dans ce programme et l'ouverture de CPGE intégrées aux grandes écoles dans des lycées de banlieue. Mais qu'en est-il sur le terrain ?
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Touteduc (accès payant) du 12/10/11


Un projet ministériel d'évaluation des élèves de maternelle alarme les syndicats
On se souvient de la levée de bouclier qu'avait provoqué le rapport Inserm (2005), le rapport Benisti (2005) ou celui de J.M. Bockel (2010) (ici) et la création du collectif "pas de 0 de conduite".
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 12/10/11


Quand des universitaires protègent un plagiaire
Sujet tabou dans les universités françaises, les plagiats de thèse sont souvent étouffés. Dans ce cas précis, condamné en juin 2010 par la Cour de cassation, le plagiaire a été l'invité de plusieurs colloques afin de conforter son assise. Plusieurs universitaires ont même tenté de convaincre la plagiée de ne pas porter plainte.
Lire la suite de l’article


En CDI mais sans salaire: l'imbroglio de 34 emplois vie scolaire
Les prud’hommes de Rouen ont requalifié les contrats aidés d'employés de vie scolaire en contrat à durée indéterminée. Mais l’Education nationale n’a pas appliqué la décision de justice. Une situation kafkaïenne qui précarise encore plus ces salariés.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Slate.fr du 12/10/11



Les manuels scolaires européens caricaturent l’islam
La France se concentre sur les croisades, l’Autriche insiste sur la guerre austro-turque et l’Espagne ressasse l’époque où l’Andalousie était musulmane. L’empire ottoman revient également, mais la plupart du temps, il est abordé en conclusion, comme si ce qui se passait ensuite n’avait pas d’importance.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
ÉducPros du 12/10/11


Primaires socialistes : ce que feraient Martine Aubry et François Hollande pour l'université
A quelques jours du second tour des primaires socialistes, opposant Martine Aubry et François Hollande, nous avons voulu faire le point sur les positions de chacun des deux candidats sur l'université. Autonomie, sélection, vie étudiante... Isabelle This Saint-Jean, vice présidente au conseil régional d'Ile-de-France, en charge de l'enseignement supérieur dans l'équipe de Martine Aubry, et le député Jean-Yves Le Déaut, son homologue auprès de François Hollande, répondent à nos questions, sur cette thématique qui rapproche plus qu'elle ne clive les deux prétendants.
Lire la suite de l’article


L’Association des journalistes éducation renaît
Après dix ans de pause, l’Association des journalistes éducation (AJE) renaît et entend désormais fédérer les journalistes de l'éducation, de l'enseignement supérieur et de la recherche. Présidée par Marie-Caroline Missir, rédactrice en chef adjointe de l'Agence éducation formation (AEF), l’association se fixe pour objectif de diversifier le réseau de ses membres et de les représenter auprès de l'ensemble des acteurs publics et privés de l’éducation.

Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------
VousNousIls du 12/10/11



Inégalités "très criantes" entre écoles riches et écoles pauvres (enquête)
Les inégalités entre écoles riches et écoles pauvres sont devenues "très criantes", s'alarment des organisations qui ont réclamé, mercredi, un débat public pour redéfinir les responsabilités entre l'Etat et les communes.
Lire la suite de l’article


Un amendement devrait permettre de préserver les colonies de vacances (Chatel)
Un amendement à la proposition de loi portant sur la simplification du droit, en cours d'examen à l’Assemblée nationale, devrait préserver les colonies de vacances, ont indiqué mardi le ministre de L'Education nationale Luc Chatel et la secrétaire d'Etat à la Jeunesse Jeannette Bougrab.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.