lundi, novembre 07, 2011

Revue de presse du lundi 7 novembre 2011


Communication vs Information – offre d’emploi – lettres de sang -


Communication vs Information
Winston Churchill (à qui on attribue beaucoup de citations) aurait dit “ La statistique est la forme la plus élaborée du mensonge”.
On sait bien depuis longtemps que les chiffres du Ministère sont utilisés (sciemment) par Luc Chatel à des fins de communication et qu'il y a un mépris total du travail fourni par les statisticiens de la DEPP. Après le HCÉ qui réclamait il y a quelques semaines, la création d'un organisme indépendant , c'est un collectif de statisticiens qui accuse l'Éducation Nationale de faire de la rétention d'informations et réclament eux aussi la création d'un organisme indépendant .
Une belle question pour un cours d’éducation aux médias : “Où situer la frontière entre l’information et la communication politique ? ” Mais cette question les journalistes se la posent quasiment tous les jours (sans pouvoir toujours y répondre) lorsqu’ils sont convoqués à des conférences de presse où on leur distille les “bons” chiffres au service du discours ministériel. Difficile alors de faire la part des choses et de se livrer alors au “fact checking” indispensable pour discerner le vrai du faux et de l’intox…
Le collectif Interstat qui réunit les syndicats de l'Insee et des services de statistiques ministériels ne dit pas autre chose lorsqu’il pointe que “ des publications validées et prêtes à être diffusées sont retenues en attendant une éventuelle communication du ministre sur le sujet ”. Mais plus grave, les statistiques présentées seraient faussées. Interstat accuse Luc Chatel de “s'enorgueillir, lors de sa conférence de presse de rentrée [le 1er septembre], d'améliorer les compétences des élèves malgré la hausse du nombre d'élèves et la baisse du nombre d'enseignants”. C’est pour cette raison, comme le HCÉ, qu’ils réclament que les données utilisées par le ministère de l’éducation soient produites par un organisme “indépendant du pouvoir"”.
En attendant cela, on peut faire d’autres propositions complémentaires. Alors que le débat sur l’École a joué un rôle important dans cette pré-campagne et que cela a amené plusieurs journaux à chercher à vérifier les chiffres et autres informations avancés par le ministère comme par les autres candidats, pourquoi ne pas créer un “Observatoire de l’École dans les médias” ? Non pas par méfiance vis-à-vis du travail mené par les journalistes mais plutôt en complément de celui-ci. Parce que le débat sur l’École a été pollué par la communication ministérielle au cours des dernières années et qu’il importe de revenir à la réalité des chiffres et des pratiques. Et parce qu’il y a en France 63 millions de “spécialistes” de l’École et que cela biaise le débat. Certes, les questions d'École sont des questions de société et devraient faire l'objet d'un débat citoyen. Mais un débat citoyen mérite qu'il soit bien posé. Et qu'on évite de croire que le recours au "bon sens" tient lieu d'expertise. Si l’on peut volontiers admettre que les questions d'école soient débattues par tout le monde, il faudrait qu'en retour on admette aussi qu'il y ait des "experts" et des personnes qui peuvent éclairer ce même débat et donner les éléments de connaissances indispensables. Alors pourquoi pas un “Observatoire de l’École dans les médias” ?

Offre d’emploi
C’est une offre d’emploi ou plutôt une “fiche de poste” publiée sur le site de l’inspection académique de la Haute Garonne pour le recrutement d’un principal adjoint dans un collège de la Reynerie, un quartier du Mirail à Toulouse. "Cherche principal adjoint de collège situé dans un univers dégradé à forte concentration ethnique et religieuse proche de la ghettoïsation ", c’est en substance ce que peuvent lire les candidats éventuels. C’est Libération Toulouse qui a révélé cette ”affaire”. Et on trouve bien sûr aussi des développements dans le journal régional La dépêche .
Bien sûr, le rédacteur de cette annonce se défend d’une mauvaise intention et de toute volonté de stigmatisation (mais dans ce cas là c’est d’une maladresse insigne…). Le directeur de la communication du rectorat précise à La dépêche : “ce type d'appel à candidature n'est pas rédigé dans l'esprit d'une communication grand public. C'est à usage interne sur le site des personnels de l'Éducation nationale pour préciser les conditions d'exercices de postes difficiles. Normalement, le recrutement sur un poste se fait à l'ancienneté. Mais pour les établissements inscrits au programme ECLAIR (écoles, collèges, lycées, ambition, insertion, réussite), c'est un processus dérogatoire sur la base du volontariat. Les personnels doivent avoir une connaissance claire de l'environnement ”.
Il n’est pas sûr que les explications du Rectorat calment les esprits. A commencer par les habitants du quartier qui s’indignent contre la stigmatisation et incriminent l’assouplissement de la carte scolaire qui a conduit à amplifier la situation. Le président de la région Midi-Pyrénées, Martin Malvy s'est indigné d'une «formulation qui stigmatise une nouvelle fois le quartier de La Reynerie » en récusant le terme de ghetto. « Tout le monde, et les collectivités locales en premier lieu, travaille ensemble pour améliorer les conditions de vie et l'image de ces quartiers, l'Éducation nationale y participe, mais ce n'est pas en utilisant des termes maladroits, parce que caricaturaux pour les habitants, que nous y parviendrons ».

Lettres de sang
C’est lors d’une réunion de recrutement des nouveaux adhérents de l’association d’étudiants Japad (Jeune Association pour la promotion des activités à Dauphine) qu’un des membres, sous l’emprise de l’alcool, a gravé à l’aide, semble-t-il, d’une capsule de bouteille, les lettres de l’association sur le dos de la victime. La victime, à la suite de cet acte barbare, a porté plainte . Laurent Batsch, président de l’université Paris-Dauphine, va se porter partie civile et convoquer un conseil de discipline dans une vingtaine de jours. Il a fait part hier de sa« détermination personnelle à éradiquer ce genre de pratique» . De son côté, la présidente du Comité national contre le bizutage, Marie-France Henry, a déclaré qu’elle espérait que cette «affaire allait créer un électrochoc».
Espérons le en effet. En tout cas, elle suscite des témoignages comme celui que l’on peut lire sur le site du Nouvel.Obs et qui évoque des scènes qui sont loin d’avoir disparues malgré la loi. Ce témoignage se termine par cette conclusion : “Les écoles où l'on bizute forment le plus souvent l'élite de la nation, les futurs cadres, les futurs dirigeants. Comment attendre d'eux qu'ils éprouvent de l'empathie, de l'humanité, s'ils ont été formatés dans un système fondé sur l’humiliation subie, puis dispensée et que l'on répète à satiété que c'est une condition à l'intégration? De la même manière que les parents maltraitants étaient souvent des enfants maltraités, le harcelé deviendra plus tard un harceleur.

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 07/11/11(certains articles payants)


Ecole : dans le privé, c’est «l’angoisse»
La précarisation liée aux suppressions de postes touche aussi l’enseignement catholique, qui dit arriver à un «point de rupture». Samedi, à Rennes, plusieurs milliers de personnes ont manifesté.
Lire la suite de l’article


La Reynerie-ghetto ? Martin Malvy épingle le rectorat
L’offre d’emploi lancée par le Rectorat et visant au recrutement d'un principal-adjoint de collège, révélée hier vendredi 4 novembre par LibéToulouse, est restée en travers du gosier du président de région Martin Malvy: 
Le terme de «ghetto» accolé par ce même rectorat au quartier de la Reynerie lui paraît, au mieux, «maladroit».
Lire la suite de l’article


Rectorat cherche directeur-adjoint de collège pour quartier en voie de ghettoïsation...
La Reynerie est-elle un ghetto, faut-il y craindre les enfants de pauvres ? Oui, semble répondre l’offre d’emploi publiée le 12 octobre dernier sur le site du rectorat de l’Académie de Toulouse et visant à recruter un directeur-adjoint pour le collège de ce quartier du Mirail.
Lire la suite de l’article


Le présumé plagiaire refuse de tourner la page
A force de débusquer le plagiat, on finit par se faire des ennemis. Jean-Noël Darde, enseignant à l’université Paris-VIII et auteur du blog «Archéologie du copier-coller» spécialisé dans le plagiat universitaire, comparaîtra lundi devant le tribunal de grande instance de Paris, poursuivi pour diffamation par un chercheur qu’il a mis en cause. Sur son blog, il accuse Khaldoun Zreik, professeur en sciences de l’information et de la communication à Paris-VIII, d’avoir codirigé une thèse aux deux tiers plagiée et d’avoir cosigné six articles également plagiés. Khaldoun Zreik ne dément pas. Mais, pour lui, l’affaire est close car la sanction de l’université - annulation de la thèse en question et perte du titre de docteur pour l’étudiant - est tombée. Jean-Noël Darde, à qui il reproche de s’acharner, rappelle qu’il a dénoncé d’autres affaires sans être traîné devant les tribunaux, touchant notamment Nancy, Lille-II, Rennes-II. La présidente de l’université de Polynésie, Louise Peltzer, qu’il avait accusée de plagiat, a, elle, fini par démissionner.
Lire la suite de l’article


«Philosopher est-il jouer ?»
Inspiré du tarot, «le Jeu du phénix» est une sorte de boîte à outils philosophiques. A vos questions…
Lire la suite de l’article


Mots d’enfants d’homos
Agés de 18 à 87 ans, ils ont grandi dans des foyers homoparentaux ou ont découvert jeunes l’homosexualité d’un parent. Le livre «Fils de» rassemble leurs témoignages.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 07/11/11


La petite leçon d'éducation à la dure d'une «mère Tigre»
Amy Chua, professeur à Yale, préconise la sévérité avec les enfants. La traduction de son livre vient de sortir en France.
Lire la suite de l’article


Plainte pour bizutage à Paris-Dauphine
Un étudiant de première année à l'université Paris-Dauphine a porté plainte après un bizutage au cours duquel des "lettres de sang" lui ont été inscrites dans le dos, un geste jugé "abject" par le président de l'université qui va se constituer partie civile.

Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde.fr (certains articles payants) du 07/11/11



Des statisticiens accusent l’éducation nationale de faire de la rétention d'information
Interstat, un collectif qui réunit les syndicats de l'Insee et des services de statistiques ministériels, accusent le ministère de l'éducation de faire de la rétention d'information, en ne publiant pas dans les temps leurs travaux.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------
L’Humanité du 07/11/11



Lycée Mounier : le dossier qui gêne le PS
Depuis un an, la région cherche à asphyxier cet établissement grenoblois, garant historique de la mixité sociale. Les motifs qu’elle invoque, jugés fallacieux par une équipe scolaire excédée, sont examinés en justice ce matin.
Lire la suite de l’article


Le face-à-face de la semaine : Faut-il augmenter les frais d’inscription à la fac ?
Emmanuel zemmour, Président de l’Unef. Yves Lichtenberger, Professeur de sociologie, 
Coauteur d’un rapport de Terra Nova.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 07/11/11



Prix littéraires : le Goncourt des lycéens à Carole Martinez
Le 24e prix Goncourt des lycéens a été décerné lundi à Carole Martinez pour «Du Domaine des Murmures» (Gallimard). Le jury réunissait 13 délégués représentant au plan national la cinquantaine d'établissements et trois de l'étranger participant à cette manifestation.

Lire la suite de l’article


Bizutage à Paris-Dauphine : des «lettres de sang» gravées sur le dos d'un étudiant
Un étudiant de première année à l'université Paris-Dauphine a porté plainte après un bizutage au cours duquel des «lettres de sang» lui ont été inscrites dans le dos, a révélé samedi l'AFP. Un geste jugé «abject» par le président de l'université qui va se constituer partie civile.
Lire la suite de l’article


Conseil de discipline après le bizutage d’un étudiant de Dauphine
Un étudiant de première année de l’université Paris-Dauphine, l’une des plus cotées de la capitale, a porté plainte après un bizutage « en lettres de sang ». Laurent Batsch, président de la faculté, va se porter partie civile et convoquer un conseil de discipline dans une vingtaine de jours. Il a fait part hier de sa « détermination personnelle à éradiquer ce genre de pratique ».
Lire la suite de l’article


L’école rénovée grâce à 800 panneaux solaires
Les établissements scolaires qui vendent de l’électricité à EDF bénéficient de tarifs préférentiels. Une grande école privée de Créteil a su en profiter.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
France Soir du 07/11/11



Enfance : Le pouce et la tétine font débat
La Fédération française d’orthodontie (FFO) consacre ce lundi une matinée au pouce et à la tétine.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 07/11/11



Le lycée Jean-Moulin de Béziers toujours en état de choc
Au lycée Jean-Moulin de Béziers, les cours ont repris, un mois après qu’une enseignante s’est immolée par le feu. Élèves, enseignants et personnels restent sidérés par le geste du professeur de mathématiques de 44 ans. Le drame relance la demande d’une réflexion collective sur le malaise enseignant.
Lire la suite de l’article


Des milliers de Bretons dans la rue pour l’enseignement catholique
Entre 4000 et 7000 mille personnes ont manifesté samedi 5 novembre à Rennes pour dénoncer les suppressions de postes et les risques de fermeture d’établissements scolaires dans l’enseignement catholique. Sur les panneaux et banderoles que brandissaient les manifestants, était inscrit le nom des 1160 établissements scolaires bretons qui scolarisent 42% des jeunes bretons, soit 250000 élèves.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 07/11/11



Bizutage : Wauquiez préconise « vigilance » et « fermeté »
Le ministre de l'Enseignement supérieur Laurent Wauquiez a préconisé hier « vigilance » et « fermeté » contre le bizutage après une plainte d'un étudiant de l'université Paris-Dauphine victime de cette pratique suite à un bizutage au cours duquel des « lettres de sang » lui ont été inscrites dans le dos. Laurent Batsch, président de Paris-Dauphine a radié de l'université l'association d'étudiants Japad à l'origine du bizutage.
Lire la suite de l’article



Plainte d'un étudiant de Dauphine après un bizutage en "lettres de sang"
Un étudiant de première année de l'université Paris-Dauphine a porté plainte après un bizutage en "lettres de sang", a annoncé samedi à l'AFP Laurent Batsch, le président de la faculté qui va se porter partie civile et convoquer un conseil de discipline.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 07/11/11



Manif de l'enseignement catholique breton
Environ 4.000 représentants de l'enseignement catholique en Bretagne ont défilé samedi à Rennes pour protester contre les suppressions de postes.

Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 07/11/11



Autisme : « Le Mur », docu qui dérange des psys français
« Le Mur » montre la mainmise de la psychanalyse sur le traitement de l'autisme. Trois psys cherchent à bloquer la diffusion du film, qu'ils jugent « partisan »
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 07/11/11



Trois cents mots pour faire le tour de la violence
D'abandon à western, un dictionnaire éclectique et passionnant analyse les violences qui traversent la société et les êtres humains. Deux cents chercheurs se sont attelés à la tâche, dirigés par la philosophe Michela Marzano.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 07/11/11



Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 07/11/11


On a essayé de me bizuter, je ne l'ai jamais oublié
Un mot écrit en lettres de sang dans le dos, un mot qui ravive la mémoire de notre contributeur, fermement opposé à cette "tradition" dont il a lui-même été victime.
Lire la suite de l’article


Bizutage en "lettres de sang" à Paris-Dauphine
Un étudiant de première année à l'université Paris-Dauphine a porté plainte après un bizutage au cours duquel des "lettres de sang" lui ont été inscrites dans le dos, un geste jugé "abject" par le président de l'université qui va se constituer partie civile.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 07/11/11


Bizutage en "lettres de sang" à l'université Paris-Dauphine
Un étudiant a porté plainte après qu'on lui a gravé de force dans le dos le nom d'une association étudiante lors d'une soirée d'intégration.
Lire la suite de l’article


"Dans certaines filières, les filles sont aussi du côté des bizuteurs"
Alors que les week-ends d'intégration battent leur plein, Emmanuel Davidenkoff, directeur de la rédaction de l'Etudiant, répond à vos questions sur le bizutage.
Lire la suite de l’article


Du rififi au Sénat : la scolarisation à 3 ans au cœur de l’affrontement droite / gauche
Cette semaine a eu lieu au Sénat une passe d’arme mollement relayée par des médias qui ont, comme souvent, essentiellement repris les dépêches AFP. L’épisode en question est pourtant riche en enseignements, tant il en dit long sur le fonctionnement de nos institutions actuelles, sur les méthodes du gouvernement, sur sa politique d’éducation, sur la communication du ministère de l’Education Nationale enfin.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 07/11/11


Des jeux sérieux annoncés pour l'éducation nationale
Signe des temps : c'est à Bercy que se construit aussi l'avenir des jeux sérieux à l'Ecole. Vendredi 4 novembre, le Ministère de l'économie (DGCIS) organisait un colloque pour le 1er Bilan de l'appel à projets Serious Game. 47 jeux ont bénéficié de cet appel à projets dont au moins trois sont assez avancés pour être confiés aux élèves d'ici la fin de l'année. Pour autant l'intégration de ces jeux dans les établissements pose de vrais problèmes pédagogiques et de culture scolaire.
Lire la suite de l’article


LARRAZET : UNE AGORA POUR L'ÉCOLE
Drôle d’endroit pour une rencontre, dans un village de 400 habtants au cœur de la Lomagne, la salle des fêtes de Larrazet était les 5 et 6 novembre un haut lieu de réflexion sur l’école
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Touteduc (accès payant) du 07/11/11


Le sens de l'école maternelle en arrière-plan du débat sur l'obligation scolaire à 3 ans
Pour Luc Chatel, la maternelle n'est pas "espace d'accueil", elle est "une véritable école", "l'école du langage". Le débat sur la proposition de loi sur l'extension à 3 ans de l'obligation scolaire a été parasité par une question de procédure. Il n'en a pas moins été l'occasion, pour les uns et les autres de définir le rôle de l'école maternelle. Le ministre de l'Education nationale rappelle "la réforme de 2008, avec de vrais programmes d'acquisition de la langue, d'apprentissage de l'écrit, de découverte du monde, de respect des règles".
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 07/11/11


Le débat sur l’Éducation ne peut se faire sans statistique
Interstat, collectif de syndicats de l'Insee et des Services statistiques ministériels (SSM), doit s'insurger une nouvelle fois contre les pratiques de nos dirigeants politiques. L'indépendance de la statistique publique, inscrite dans la loi depuis la Loi de modernisation de l'économie d'août 2008, est une réalité que les agissements des gouvernements et de leurs entourages tentent de remettre en cause.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Slate.fr du 07/11/11



L'art de la formule
On cherche en vain à quelle autre exposition comparer ce qui se passe en ce moment à la Fondation Cartier. Lieu en principe dédié à l’art contemporain, le bâtiment du boulevard Raspail accueille pour plusieurs mois un événement baptisé «Mathématiques, un dépaysement soudain».
Effectivement consacrée aux maths, l’exposition n’a pourtant rien à voir avec les propositions de vulgarisation scientifique qui fleurissent dans les musées et dans d’innombrables lieux publics, souvent d’ailleurs avec bonheur.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
ÉducPros du 07/11/11


Ecoles de commerce : les frais de scolarité s'envolent, l’Essec franchit un cap
Le programme "grande école" de l'Essec franchit la barre des 15 000 € par an, dans un contexte où toutes les écoles augmentent leurs frais de scolarité.
Lire la suite de l’article


Enquête "insertion" : Pierre Dubois dénonce le classement des universités
"“Exclusif : nos meilleures universités“. Titre retenu par le magazine Le Point pour rendre compte des résultats de la deuxième enquête nationale sur le devenir des diplômés de master. Ce titre est une honte. Le classement des universités selon la performance du devenir professionnel de leurs diplômés est impossible parce la 2ème enquête nationale sur les Masters, dite enquête DGESIP, ne permet pas les comparaisons toutes choses étant égales par ailleurs", s'insurge Pierre Dubois sur son blog EducPros. L'ancien directeur d'un observatoire sur l'insertion professionnelle (OFIPE, à Marne la Vallée), critique avec virulence la nouvelle enquête du ministère, et son traitement médiatique via un classement, dans un billet intitulé : L’insertion et le classement du Point.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------
VousNousIls du 07/11/11



Le prix Gondecourt décerné à Sophie Coignard pour "Le Pacte immoral"
Le prix Gondecourt, du nom d'une petite ville du Nord, a été décerné lundi à la journaliste Sophie Coignard pour son livre "Le Pacte immoral" (Albin Michel), qui est une enquête sur les dysfonctionnements de l'Education nationale, a-t-on appris auprès du jury.
Lire la suite de l’article


Universités/Idex: cinq nouveaux présélectionnés pour le deuxième tour
Cinq nouveaux projets de futurs grands campus universitaires ont été présélectionnés pour la deuxième vague de l'appel à projets des "initiatives d'excellence" (Idex) du grand emprunt, a annoncé dimanche le ministère de l'Enseignement supérieur dans un communiqué.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.