lundi, novembre 15, 2010

Revue de presse du lundi 15 novembre 2010

Pschitt – Faire vivre vraiment le collège unique – 2 millions d’enfants pauvres - Boucher les trous -


Pschitt
Est-ce que cela vaut la peine d’en parler ? Le remaniement a fait "pschitt...” pour reprendre une expression chiraquienne. Pour ce qui concerne l’Éducation, on s’est fait peur pendant quelques heures avec la rumeur d’une nomination de Nadine Morano, mais au final, on retrouve “Chatel Luc” à la place de Luc Chatel…
Les journalistes eux mêmes semblent ne pas y croire et y accorder une place limitée dans leurs journaux. Cela a quand même permis de revenir en arrière et cela offre par exemple à Maryline Baumard, chef du service Éducation du journal Le Monde la possibilité de faire un bilan (vidéo) de la politique en matière d’éducation menée depuis 2007

Faire vivre vraiment le collège unique
Bien plus que le remaniement, l’événement du jour dans le domaine de l’éducation, ce serait plutôt la contribution de la sociologue Nathalie Mons au débat sur l’École avec sa tribune dans Le MondeRéinventer le collège unique. Elle est l’auteure d’un ouvrage remarquable "Les Nouvelles Politiques éducatives" (PUF, 2007) où elle mettait en perspective les réformes françaises avec les comparaisons internationales. Ici dans ce texte, elle alerte sur les tentations, à droite mais aussi à gauche, de remettre en question le collège unique et d’amplifier la différenciation entre les établissements (internats d’excellence, ERS, groupes de niveau,…). Pour elle, “il se pourrait que ces solutions préconisées pour "sauver" cette école malade tendent à déconstruire un des derniers instruments français du "vivre ensemble"”. La spécialiste des comparaisons internationales affirme avec force que “différentes études internationales convergent pour montrer que le collège différencié est associé à un niveau scolaire bas et des inégalités sociales plus importantes que l'école unique ”. Et elle ne fait pas que l’affirmer puisqu’elle s’appuie sur de nombreux exemples pour construire son argumentation.
Elle donne quelques pistes d’évolution pour faire vivre enfin vraiment le “collège unique” : une autonomie des établissements mais encadrée par une vraie carte scolaire, un travail sur les compétences et une évolution de l’évaluation. Elle rappelle que “les pratiques de notes sous forme numérique dès le primaire, comme en France, ne sont pas le lot de tous les pays de l'OCDE.”.
Sur ces sujets et en particulier celui de la mixité sociale, il faut aussi signaler l’interview du sociologue Pierre Merle sur le site VousNousIls. Il y affirme que cette mixité est indispensable à l’école “Lorsque l'on met tous les enfants d'origine populaire dans les mêmes classes et dans les mêmes établissements, on observe deux phénomènes concomitants : l'absence de confrontation avec d'autres milieux sociaux entraîne une baisse de l'ambition scolaire et professionnelle des élèves. Inversement, la mixité sociale développe des ambitions professionnelles plus élevées de la part des élèves des catégories populaires et des progrès scolaires plus forts. Il y a à la fois plus d'efficacité et d'équité : le niveau moyen des élèves est meilleur et les écarts entre les bons et les faibles diminuent. Toutes les études montrent en outre que les deux sont liées : l'équité favorise l'efficacité. ”Et il ajoute “Car en les mélangeant, les mauvais élèves progressent plus vite, sans pour autant que les bons progressent moins.
Laissons la conclusion à Nathalie Mons : “ Faut-il tuer le collège unique et prendre des risques non négligeables en termes de cohésion et de discrimination sociale ? Ou faut-il le rénover, comme les expériences étrangères positives nous le suggèrent ? C'est ce choix de société qui s'offrira au citoyen en 2012.

2 millions d’enfants pauvres
C’est le dernier rapport de la défenseure des enfants . Dans tous les sens du mot puisqu’il faut rappeler que le poste de “Défenseure des enfants” sera supprimé à partir de janvier et fondu dans un poste plus large (et certainement moins efficace) de “défenseur des droits”. Dominique Versini dans ce rapport rendu public lundi 15 novembre insiste surtout sur la situation des enfants pauvres. D’après les estimations "la précarité touche près de 2 millions d'enfants, dont les familles vivent (...) sous le seuil de pauvreté qui est défini par l'Insee à 950 euros par mois". Ballottés d'hôtels en foyers, moins bien soignés, les enfants issus de familles pauvres subissent directement la pauvreté de leurs parents. Et cela rejaillit évidemment sur leur parcours scolaire. "La précarité mobilise beaucoup les enfants, qui sont toujours solidaires avec leurs parents", et "ils n'arrivent pas à se concentrer" à l'école, où les enseignants ne sont pas formés pour cette population, relève-t-elle. Du coup, "l'école n'est pas un lieu d'espoir pour eux".
Il n’y a pas que l’École, mais aussi la santé. Le rapport constate que "les enfants pauvres subissent des inégalités croissantes dans l'accès aux soins, ce qui tend à créer une médecine à deux vitesses". Le rapport souligne également que "le risque de surpoids chez les enfants et les adolescents en situation de précarité est multiplié par trois".
Dans le JDD.fr, la défenseure reçoit le soutien du conseil français des associations pour les droits de l’enfant, qui, comme elle s’étonne de la disparition du ministère dédié à la Famille. La présidente du Cofrade, Barbara Walter, s’adresse au nouveau gouvernement et alerte “nsous souhaitons qu'il prenne conscience que l'enfance n'est pas un investissement à court terme. On ne peut pas penser "répression", avant de penser "éducation". Il est également impossible de faire des économies sur l'éducation, car les conséquences se feront ressentir sur le long terme.

Boucher les trous
Terminons cette chronique avec une information édifiante racontée par Véronique Soulé , journaliste à Libération sur son blog . Elle nous raconte l’histoire de Mademoiselle X prof de maths dans l’académie de Paris. Elle est TZR : ce qui signifie “Titulaire sur Zone de Remplacement”. Elle a les mêmes diplômes que ses collègues, est tout autant qualifiée mais n’a pas de poste fixe à l’année. En rentrant des vacances de la Toussaint, après la fin d’un remplacement, Mlle X reçoit une lettre du Rectorat. En ouvrant la lettre officielle, mademoiselle X a d'abord cru que c'était une erreur, une faute de frappes, un moment de distraction. Mais non, c'était bien vrai. Mademoiselle X, prof de maths remplaçante, était nommée pour remplacer ... un prof d'Education physique et sportive (EPS). Son collège de rattachement appelle le rectorat, qui confirme: oui, mademoiselle X, certifiée de mathématiques, est bien nommée en EPS. Magnanime, la "personne du rectorat" ajoute: "mais elle pourra faire des maths". Sauf qu’un prof d’EPS ça officie dans un gymnase ou un stade et que pour faire des maths on a besoin de tables, de chaises, d’un tableau… Evidemment pour les élèves, ce n'est pas la même chose d'avoir un prof d'EPS et un de maths. Mais bon, le principal est de boucher les trous.
Qu’on me pardonne une conclusion décalée (et un peu démagogique, j’en conviens). J’ai repensé à cette TZR en écoutant l’annonce du remaniement. Tel ministre passe de la justice aux affaires étrangères, tel autre va de l’économie numérique à l’écologie. Plutôt que la prise en compte des compétences, Ministre ou TZR, le principal est-il de “boucher les trous”… ?

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 15/11/10 (certains articles payants)


Le ministère de l'Education ou le règne d'Ubu roi
En ouvrant la lettre officielle, mademoiselle X a d'abord cru que c'était une erreur, une faute de frappes, un moment de distraction. Mais non, c'était bien vrai. Mademoiselle X, prof de maths remplaçante, était nommée pour remplacer ... un prof d'Education physique et sportive (EPS). Et voilà comment le ministère de l'Education nationale ressemble parfois au royaume d'Ubu roi. De par ma chandelle verte !
Lire la suite de l’article


Champs / contre champ : pélos, jurons et araignées
Depuis la semaine dernière, LibéLyon publie la chronique d'une classe de 3ème d'un collège lyonnais. Chaque lundi, une professeure et ses élèves y racontent les cours qu'ils ont vécus ensemble la semaine passée, dans deux textes différents. Ils prennent aussi des photos, et ceux qui le peuvent viennent sur LibéLyon lire les textes et les commentaires. Pour tous les autres, la professeure lit en classe ce qui a été publié. Cette semaine, Sousou et Sakina ont écrit le texte, à lire au-dessus de celui de leur enseignante...
Lire la suite de l’article


Valérie Pécresse reste ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche
Il paraît que la stabilité gouvernementale est un signe de rupture avec les pratiques antérieures. Donc le maintien de Valérie Pécresse rue Descartes doit être ainsi interprété : une continuité dans la rupture sarkoziste...
Lire la suite de l’article


Un moratoire de deux ans prôné par l’UMP
Retour sur la gratuité de la scolarité des Français de l’étranger
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 15/11/10


Huit élèves violents en réinsertion renvoyés chez eux
Ces élèves issus de Seine-Saint-Denis ont été exclus de leur établissement de réinsertion scolaire à la suite d'incidents survenus quelques jours après leur arrivée dans une école près de Cherbourg. Il s'agit du deuxième incident de ce type en une semaine.
Lire la suite de l’article


Étudiants chinois en France : les dessous du système
Des circuits opaques d'inscription en fac ont prospéré, profitant de l'augmentation du nombre des étudiants chinois en France.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde.fr (certains articles payants) du 15/11/10



Surpoids, stress, problèmes scolaires: un rapport s'inquiète pour les enfants des familles pauvres
Ballottés d'hôtels en foyers, plus souvent en difficulté scolaire, moins bien soignés, les enfants issus de familles pauvres subissent directement la pauvreté de leurs parents, s'alarme la défenseure des enfants Dominique Versini dans un rapport rendu public lundi 15 novembre sur les conséquences de la précarité sur les droits de l'enfant.
Lire la suite de l’article


La défenseure des enfants regrette qu'il n'y ait pas de ministère de la famille
La défenseure des enfants Dominique Versini a regretté lundi 15 novembre l'absence dans le nouveau gouvernement Fillon de ministère dédié à la famille, "sujet fondamental dont on ne peut pas se passer".
Lire la suite de l’article


Le meilleur et le pire des années Fillon
Marilyne Baumard, journaliste au service Education du "Monde", explique quelles ont été les réformes les plus réussies et les plus ratées du gouvernement en matière d'éducation.
Lire la suite de l’article


Réinventer le collège unique par Nathalie Mons
Le collège français va mal, quelles solutions faut-il y apporter ? Ces dernières semaines, des rapports officiels qui posent un diagnostic pessimiste sur ce malade scolaire désigné et suggèrent des propositions politiques pour le "sauver" se sont multipliés. Le Haut Conseil de l'éducation (HCE), un organisme chargé de l'évaluation des politiques éducatives, a ouvert le bal en publiant un bilan négatif de l'échelon intermédiaire du système éducatif français.
Lire la suite de l’article


A l'université comme à la ville, le dessein prime l'institution par Guy Burgel, professeur à l'université Paris Ouest-Nanterre La Défense

Un temps ensevelie sous l'avalanche de l'actualité financière et sociale, voici que l'autonomie des universités refait surface. Ce n'est plus seulement pour promouvoir ses vertus pour l'innovation scientifique et l'efficacité pédagogique des établissements, mais pour chanter ses louanges pour l'esprit de responsabilité, que la " dévolution ", entendons l'appropriation, du patrimoine immobilier universitaire leur conférerait. Dans Le Monde du 6 novembre, le président de Clermont-I s'en fait le zélateur éclairé et convaincant : choix des investissements bâtis, préférence accordée au renouvellement fonctionnel plus qu'aux nouvelles constructions, meilleure mobilisation des ressources foncières. On lui en donne volontiers acte. À la réserve près, qu'on ne voit pas très bien, pour qui connaît les ressorts internes de la vie universitaire, ce qui empêche la communauté clermontoise de continuer d'agir dans le système actuel, qui n'est tout de même pas le Gosplan soviétique. Car au surplus, la dévolution ne change rien aux deux handicaps majeurs reconnus de tous : le mauvais entretien du parc universitaire et son coût important de rénovation, la nécessaire main tendue à l'État pour venir au secours financier des nouveaux promus de l'autonomie.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 15/11/10



Intégration : le modèle français en échec?
À force de créer l’amalgame entre immigration et délinquance, tout en réduisant 
les budgets des services publics, le gouvernement aggrave les conditions d’accueil et de vie des immigrés et de leurs enfants.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 15/11/10



Collège de Craon : rentrée clairsemée après les incidents
Les cours ont repris lundi au collège Volney de Craon (Mayenne), après les violences impliquant des jeunes de Seine-Saint-Denis en réinsertion scolaire la semaine dernière. Selon l'inspection académique et les syndicats, toutefois, entre 50 et 75% des élèves sont restés chez eux.
Lire la suite de l’article


Des élèves du 93 sèment l’émoi dans un village de la Manche
Huit adolescents de Bobigny en réinsertion scolaire ont été renvoyés dans leurs foyers à la suite d’incidents.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
France Soir du 15/11/10



Violence à l’école - Le malaise des professeurs
Insultes, coups de poing, menaces sur Internet… Le reportage diffusé ce lundi soir sur Canal+ dévoile le quotidien souvent difficile des professeurs.
Lire la suite de l’article


"Mes élèves m’ont détruite"
En février 2004, Nadine Grandeau, professeur d’allemand dans un lycée de Seine-et-Marne, découvre que ses élèves ont créé un site Internet morbide à son nom. Depuis, elle n’a jamais eu la force de retourner en classe.
Lire la suite de l’article


"Le harcèlement est une violence sous-estimée"
Cécile Carra est sociologue, professeur à l’université d’Artois et directrice du laboratoire de recherche en éducation Récifes.
Lire la suite de l’article


Violence à l'école - Le plan d’action du ministère
Le ministre de l’Education nationale, Luc Chatel, a dévoilé avant l’été ses cinq outils pour lutter contre la violence scolaire.
Lire la suite de l’article


Violences scolaires - Les cours ont repris au collège de Craon
Les cours ont repris ce lundi au collège Volney de Craon (Mayenne). Pourtant, entre 50 et 75% des élèves ont préféré rester chez eux, après les violences impliquant les jeunes de Seine-Saint-Denis en réinsertion scolaire la semaine dernière.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 15/11/10



Au Maroc, des pensionnats pour scolariser les jeunes filles
Le développement de pensionnats gratuits pour les jeunes Marocaines permet de lutter contre l’abandon scolaire. Une démarche soutenue par un programme national de lutte contre la pauvreté
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 15/11/10



Ecole primaire: le système de notation des élèves en accusation
De plus en plus de voix s'élèvent en France pour mettre en cause le système de notation des élèves, en particulier à l'école primaire, accusé d'accentuer l'échec scolaire en décourageant au lieu de mettre en confiance et valoriser.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 15/11/10



Nouveaux incidents dans un établissement de réinsertion scolaire
Huit élèves ont été renvoyés, à Portbail cette fois-ci...
Lire la suite de l’article


La pauvreté des enfants inquiète leur Défenseure, Dominique Versini
Son rapport est présenté ce lundi...
Lire la suite de l’article


Le système de notation des enfants en primaire dans le viseur
Il découragerait les élèves...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 15/11/10



Ma vie d'étudiante à faire semblant de ne pas être pauvre
Croisée au détour de la note de blog « Deux ou trois choses que je sais sur Francis, SDF, 60 ans passés », notre riveraine Kyste, 27 ans, a hésité avant de me rencontrer.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 15/11/10



Violence au collège de Craon: la moitié des élèves manque à l'appel
Ce lundi matin, environ 150 élèves sur les 350 que compte le collège Volney de Craon étaient présents en classe. En fin de semaine dernière, plusieurs dizaines de familles avaient décidé, suite à un vote de l’association des parents d’élèves, de ne pas mettre leurs enfants en classe aujourd’hui. Les cours sont assurés, mais pas comme d’habitude, afin de « ne pas pénaliser les élèves absents », indique un professeur.
Lire la suite de l’article


La Défenseure des enfants s'inquiète de leur pauvreté
La Défenseure des enfants, Dominique Versini, s'inquiète de leur pauvreté, dans un rapport présenté aujourd'hui. Elle s'alarme notamment des conséquences sur leur santé, leur parcours scolaire ou leurs mauvaises conditions de logement. «Il y a huit millions de personnes pauvres, dont deux millions d'enfants» qui vivent avec moins de 950 euros par mois, selon les chiffres de l'Insee, rappelle Dominique Versini, dans un entretien avec l'AFP.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 15/11/10



"L'enfance est un investissement à long terme"
Lundi matin, la Défenseur des enfants, Dominique Versini, a rendu un rapport intitulé "Précarité et protection des droits de l'enfant". Contactée par leJDD.fr, la présidente du Cofrade (Conseil français des associations pour les droits de l'enfant), Barbara Walter, revient sur ce rapport et donne sa vision de la situation.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 15/11/10


Les enfants pauvres, victimes "d'inégalités croissantes"
La Défenseure des enfants Dominique Versini s'inquiète des conséquences de la précarité sur la santé des plus jeunes, leur scolarité ou leurs conditions de logement.
Lire la suite de l’article


Des voix s'élèvent contre la disparition du ministère de la Famille
L'Unaf, la Défenseure des enfants Dominique Versini ou encore Familles Rurales ont affirmé lundi qu'il s'agit là pourtant d'"un sujet fondamental dont on ne peut pas se passer".
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 15/11/10


Nouvelles expulsions d'un établissement de réinsertion scolaire
Huit élèves de la Seine-Saint-Denis ont été renvoyés à Bobigny à la suite d'incidents survenus deux jours après leur arrivée dans la Manche.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 15/11/10


Compétition et partage en débat aux Epsiliades
Réunir 1500 enseignants durant trois jours, quel événement ! C'est ce qu'a réussi le Snep, le syndicat FSU des profs d'EPS, avec les Epsiliades, du 12 au 14 novembre, à Paris.
Lire la suite de l’article


Chatel : Une occasion perdue
Certains donnaient Luc Chatel favori au poste de premier ministre. Finalement le nouveau gouvernement, qui ressemble tant à l'ancien, le retrouve à l'éducation nationale, enrichi de la jeunesse et de la vie associative. Pour Luc Chatel, l'occasion perdue n'est pas tant de ne pas accéder à la tête du gouvernement. C'est peut-être de ne pas avoir quitté l'éducation nationale à temps.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 15/11/10


PS et UMP se disputent «l'autonomie» des établissements scolaires
Lors de leurs récentes conventions en vue de l'élection présidentielle, PS et UMP ont appelé à plus d'autonomie pour les écoles, collèges et lycées. Un consensus à la finlandaise? Pas vraiment au vu de ce que chacun met derrière ce mot piège.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Slate.fr du 15/11/10



Les garçons perdent confiance en eux, la faute aux filles
Tandis que les filles surpassent de plus en plus les garçons en matière de performances scolaires et universitaires et que les enseignants, majoritairement des femmes, mettent en avant la montée en puissance de la gente féminine dans tous les domaines de la sociétés, les adolescents perdent de plus en plus confiance en eux. Les garçons ont un problème sérieux d'estime de soi. C'est la conclusion d'une enquête approfondie menée par une journaliste du magazine en ligne The Daily Beast.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
ÉducPros du 15/11/10


Frais de scolarité en hausse en Grande-Bretagne: la colère des étudiants britanniques
A Londres, une manifestation d’étudiants anglais, le 10 novembre 2010, contre la hausse des frais de scolarité tourne mal.
Lire la suite de l’article


Remaniement : les erreurs à éviter pour Nadine Morano, en charge de l'apprentissage et de la formation professionnelle. Le billet de Michel Abhervé
"Il faut noter une création originale, jamais vue dans le pourtant riche panorama des configurations gouvernementales : une ministre en charge de l’apprentissage et de la formation professionnelle (auprès du ministre du Travail, Xavier Bertrand).", souligne Michel Abhervé sur son blog. Rassurons d’abord la titulaire de ce poste, Nadine Morano : dans ce domaine, il sera difficile de faire plus mal que celui qui l’a précédé Laurent Wauquiez".
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------
VousNousIls du 15/11/10



Pierre Merle : "La mixité sociale est un atout"
Professeur de sociologie à l'Université euro­péenne de Bretagne, ensei­gnant à l'IUFM de Rennes, Pierre Merle est l'auteur de nombreux livres et publi­ca­tions sur les questions scolaires. Il fait le point pour VousNousIls sur la mixité sociale et la carte scolaire.
Lire la suite de l’article


Abd al Malik : "Je suis le résultat positif de l'Education nationale"
Titulaire d'une licence en lettres classiques et philosophie, le chanteur Abd al Malik a puisé son amour des mots chez ses professeurs. Pour la sortie de son nouvel album, il nous confie ses souvenirs d'école et son regard sur l'enseignement.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

1 commentaire:

mary a dit…

thank you so much for this great informations !! good work

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.