mardi, mai 31, 2005

Revue de presse du mardi 31 mai 2005

Changement de gouvernement. Nous allons (peut-être) avoir un nouveau Ministre de l’Éducation. Allons nous, pour autant,une nouvelle politique ? On peut en douter.
Il est encore trop tôt pour que tout cela soit commenté dans vos journaux. On y trouvera donc peu de choses aujourd’hui. Il faut surtout s’intéresser à l’article de Libération qui évoque une étude récente de deux économistes remettant en question le principe de gratuité des facs.
Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 31/05/05


Des arguments qui payent contre la gratuité des facs
Peut-on convaincre l'opinion qu'une augmentation substantielle des droits d'inscription à l'université ne nuirait pas à l'égalité des chances, voire qu'elle la favoriserait ? C'est au tour de deux économistes de se coltiner cette question incandescente : Robert Gary-Bobo et Alain Trannoy viennent de lancer un pavé dans la mare dans la Revue française d'économie. Un texte lu avec attention dans les cabinets ministériels et dans le petit monde de l'enseignement supérieur.
[…] Prolégomènes du raisonnement présenté par les deux chercheurs en trois points. Tout d'abord, la gratuité n'est garante ni d'égalité ni d'équité sociales. Elle constitue même un «marché de dupes», selon Gary-Bobo puisque, au mieux, elle reproduit les inégalités, au pire, elle les accroît ; le taux d'échec en premier cycle en témoigne. Ensuite, l'université manque cruellement de moyens mais la pression fiscale est telle qu'on ne renversera pas la vapeur via l'impôt. Enfin, «l'injustice ne réside pas dans le fait de payer, elle réside dans le fait de ne pas pouvoir accéder au crédit».
D'où la proposition des chercheurs : «que tout jeune sortant de l'enseignement secondaire [...] puisse bénéficier d'un "chèque-projet professionnel" [...] d'une valeur approximative de 60 000 euros» sur cinq ans. Soit 12 000 euros par an destinés à financer les études ou un projet professionnel (l'originalité du dispositif est de ne pas se cantonner aux 37 % d'une génération qui vont actuellement à l'université après le bac). L'Etat garantirait ces prêts à taux zéro, qui seraient remboursables cinq ans après la fin des études. Coût annuel afin d'offrir ces prêts à 50 % d'une génération : 8 milliards d'euros.
Selon nos économistes, cette somme pourrait être financée sans augmenter le budget de l'Etat […]
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 31/05/05


Rien vu...


-------------------------------------------
L'Humanité du 31/05/05


Rien vu...


----------------------------------------------------
Le Parisien du 31/05/05


Des cours de philo filmés, sur le Net
PREMIER écrit du bac : la philo, réputée ultradifficile. Sur le Web, on peut trouver fiches ou annales sur cette matière (www.philagora.net, www.sosphilo.com, www.philocours.com) mais, pour la...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 31/05/05


Rien vu...


------------------------------------------------
20 minutes du 31/05/05


Deux lycéennes d’origine africaine disparaissent
Au lycée Jean-Jaurès de Montreuil (93), les professeurs ont décidé de tirer la sonnette d’alarme. Depuis le 7 mars dernier, jour de retour des vacances d’hiver, une de leurs élèves de 16 ans, scolarisée en seconde, et sa soeur de 18 ans, en terminale à Romainville (93), toutes deux de nationalité française, n’ont plus donné signe de vie.
Lorsqu’ils interrogent les parents des deux jeunes filles, « leurs réponses restent floues », et le corps professoral de ces deux lycées craint de plus en plus qu’elles aient été renvoyées au Sénégal ou en Gambie, leurs pays d’origine, pour y être séquestrées. «Nous sommes très inquiets pour elles, confie-t-on à Jean-Jaurès. Ces filles avaient un projet professionnel, la plus grande devait passer un bac pro en juin ; elles n’ont jamais parlé de tout arrêter comme ça. A en croire les parents, il n’y a aucun problème, mais ils ne veulent pas nous dire où elles sont.»
Lire la suite de l’article


Toulouse : Les jeunes de la région débattent de la laïcité
Que pensent les jeunes de la laïcité? La question sera au centre d’un débat, jeudi à 17 h à Toulouse , à Tarbes, à Albi et à Montauban. Il permettra à des lycéens et étudiants de confronter leurs avis sur la laïcité, alors que la France s’apprête à fêter en décembre 2005 le centenaire de la loi sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat. Diffusé en multiplex via un système de vidéoconférence, ce débat accueillera aussi des professionnels du spectacle, du sport, de l’éducation ou de la politique.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Ouest-France du 31/05/05


Rien vu...


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 31/05/05


Rien vu...


--------------------------------------------

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Everyone has days when they are down, worn out, public speaking anxiety and just not feeling all that happy.

That's OK, you need to have days like this, otherwise how would you know when you are happy. You need to have something to contrast your happiness with. What is black without white?

Even though you know that sadness (public speaking anxiety) is a part of life, let's try to make it a small part of life.

With that said, here are a few tips to help you feel better when you are feeling down in the dumps. They are easy to do, easy to practice every day and they work!

1. Stand up straight, sit up straight. When your body is in alignment your energy can flow and when your energy is flowing freely, you can flow.

2. Smile! Yes, just smile. Easy to do and effective.

3. Repeat positive affirmations. Things like "I feel good", "Positive energy flows through my body", "I see the good in all".

4. Listen to some music that you like. It doesn't have to be anything specific, just something you enjoy. Certain types of music work better than others, but experiment and see what works for you. Studies have shown that Classical music and new age music work best.

5. Take some time out for yourself, relax and read a book, do something for yourself.

6. Meditate. Meditation is an excellent habit to develop. It will serve you in all that you do. If you are one who has a hard time sitting still, then try some special meditation CDs that coax your brain into the meditative state. Just search for "Meditation music" on Google or Yahoo and explore.

Our outside work is simply a reflection of our inside world. Remember there is no reality just your perception of it. Use this truth to your advantage. Whenever you are sad, realize that it is all in your mind and you do have the power to change your perception.

These tips will lift you up when you are down, but don't just use them when you are sad or public speaking anxiety . Try and practice them everyday, make them a habit. You will be surprised at how these simple exercises will keep the rainy days away.

On a final note, if you are in a deep depression that you can't seem to shake, please go see a doctor. This is your life and don't take any chances. public speaking anxiety

Anonyme a dit…

I enjoyed you blog about quebec probiotics manufacturer. I also have a site about quebec probiotics manufacturer which makes me appreciate this one even more! Keep up the good work!

 
Licence Creative Commons
Chronique éducation de Philippe Watrelot est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://philippe-watrelot.blogspot.fr.