lundi, avril 12, 2010

Revue de presse du lundi 12 avril 2010


Rythmes scolaires – préfet des études - busing - Rapport Grosperrin -



Rythmes scolaires
Le ministre de l'Education nationale Luc Chatel a assuré ce lundi sur RMC qu'il allait "installer" d'ici fin juin la conférence nationale sur les rythmes scolaires annoncée la semaine dernière, pour parler notamment des rythmes quotidiens, hebdomadaires, annuels et des vacances.
"Vous avez le sujet de la journée scolaire où il y a effectivement aujourd'hui des élèves qui ont des amplitudes horaires qui sont sans doute trop élevées, avec pas suffisamment de temps pour déjeuner", mais "le problème doit être traité dans sa globalité", en abordant "le rythme pendant la journée, le rythme pendant la semaine, le rythme pendant l'année", a-t-il détaillé. M. Chatel avait annoncé le principe d'une "conférence nationale sur les rythmes scolaires" jeudi, à l'issue des états généraux de la sécurité à l'école. C’était notamment une demande forte de la FCPE, dont le président, Jean-Jacques Hazan redisait dans une interview au Café Pédagogique sa déception après ces états généraux.

Préfet des études
Au terme de ces états généraux de la sécurité à l’école, qui se sont donc déroulés mercredi 7 et jeudi 8 avril à Paris, le ministre de l’éducation Luc Chatel avait en effet annoncé une série de mesures destinées à combattre la violence au sein des établissements scolaires. Ces mesures avaient semblées décevantes ou bien trop floues par les participants.
Parmi elles, la création d’un préfet des études. En dehors de l’aspect très désuet du titre qui rappelle les écoles jésuites , plusieurs questions se posent : s’agit-il de la création d’un nouveau statut ? Est-ce un moyen de contourner l’opposition d’une bonne partie des Conseillers Principaux d’Éducation (CPE) d’être intégrés à l’équipe de direction ? Ou encore de constituer un vivier parmi les enseignants de futurs personnels de direction ?
Un article de La Croix nous rappelle que la création d’un préfet des études fait suite à une expérimentation menée récemment par quatre collèges de l’académie de Créteil qui se sont dotés de “responsables des études”. Elle s’inspire aussi ce qui se fait dans d’autres établissements où l’on a déjà un CPE par niveau. Elle concernera dès la rentrée les collèges qui sont le plus confrontés à de la violence, soit au maximum 100 établissements.

busing
Libération consacre un reportage à un dispositif de busing à la française rebaptisé ici l’ Écolien
A Courcouronnes (91), des enfants des zones défavorisées vont à l’école dans un quartier plus aisé, grâce à un bus spécialement affecté. Courcouronnes est en effet un cas d’école pour géographes. Cette localité proche d’Évry, qui comptait 200 habitants au début des années 70 contre 20 000 aujourd’hui, est coupée en deux par l’A6. D’un côté, le quartier du Canal, qui compte l’essentiel des logements sociaux et des écoles saturées du fait de la croissance démographique. De l’autre, le quartier pavillonnaire du Centre, dont les classes se vident en raison du vieillissement de la population.
C’est en juin 2008 que Courcouronnes a été sollicité par le ministère de l’Education pour tester l’une des mesures du plan Espoir banlieues de Fadela Amara. Mais pour combien de temps ? L’Etat s’est engagé pour trois ans seulement. Alors que le bilan du plan de Fadela Amara suscite le scepticisme rien ne dit que le busing qui est, au final, une mesure coûteuse, perdurera.

rapport Grosperrin
Signalons à nos lecteurs que le rapport Grosperrin (du nom du député qui présidait la commission) est en ligne . Ce rapport sur “la mise en œuvre du socle commun de connaissances
et de compétences au collège” avait suscité de nombreux commentaires lorsque plusieurs journalistes en avaient eu connaissance. On s’était focalisé sur la proposition de réformer le brevet alors que le rapport fait bien d’autres propositions. Les lecteurs et citoyens que nous sommes pourront donc se faire maintenant leur opinion par eux-mêmes.

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 12/04/10 (certains articles payants)


En route contre l’école ghetto
A Courcouronnes, des enfants des zones défavorisées vont à l’école dans un quartier plus aisé, grâce à un bus spécialement affecté. Une mesure du plan Espoir banlieues.
Lire la suite de l’article


Fadela Amara bute sur l’emploi des jeunes
Avec la récession, le chômage des moins de 24 ans dans les banlieues a empiré et les contrats d’autonomie, prévus par le plan de la secrétaire d’Etat, n’ont pas été à la hauteur des espoirs.
Lire la suite de l’article


Une école primaire des Yvelines en partie détruite par un incendie d'origine criminelle
Une école de Clayes-sous-Bois (Yvelines) a été en partie détruite par un incendie d'origine criminelle dans la nuit de vendredi à samedi, suscitant la colère des parents d'élèves et la condamnation du ministre de l'Education Luc Chatel pour «cet acte inqualifiable».
Lire la suite de l’article


Il y a toutes sortes d’absentéismes scolaires
Par PATRICE HUERRE Psychanalyste

Certes, l’époque privilégie les simplifications abusives et les réponses fortes d’allure autoritaire. Certes, les gouvernants entretiennent volontiers cette tendance ces derniers temps. Mais trop, c’est trop ! La question de l’absentéisme scolaire, telle qu’elle nous est présentée…
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 12/04/10


Rien vu...


-------------------------------------------------
Le Monde.fr du 12/04/10



La banlieue s'ennuie, par Tahar Ben Jelloun
La douleur de la banlieue ne peut être discrète. Elle déborde, éclabousse et perturbe. La douleur, c'est l'ennui qui creuse le sillon du malheur dans des corps désoeuvrés ne sachant que faire de leur jeunesse, de leurs ambitions, de leurs rêves. La promiscuité, l'échec scolaire, le chômage sécrètent cet ennui qui égare et expulse ceux qui en souffrent vers la marge, un territoire occupé par les professionnels de l'illégalité. Trafics et brutalité.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 12/04/10 (un jour de retard)



Une jeune haïtienne expulsée
Une Haïtienne de quinze ans a été reconduite vers Port-au-Prince, jeudi soir, ont dénoncé plusieurs associations. Au lendemain du séisme, Éric Besson avait pourtant assuré qu’il suspendait « toutes procédures de reconduite dans leur pays d’origine des ressortissants haïtiens en situation irrégulière. » Lethtana tentait de rejoindre ses parents installés en France. Ils avaient lancé 
une procédure de regroupement familial. Arrivée en Guadeloupe 
le 5 avril, elle n’a pu sortir de la zone d’attente, ce qui fait dire 
à la préfecture qu’il ne s’agit pas d’une expulsion mais 
d’un refoulement, puisque la jeune fille n’avait pas encore foulé 
le sol français. Lethtana appréciera la nuance.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 12/04/10



Mobilisation massive des profs à Bobigny
Entre 600 et 800 parents et profs ont défilé hier matin à Bobigny entre l’inspection académique et la préfecture. Les manifestants dénonçaient le manque de profs remplaçants, la précarisation des statuts, la suppression de postes, la dotation horaire en baisse dans certains collèges, la réforme des lycées et celle de la formation des maîtres.
Lire la suite de l’article


Quel sera le rôle du futur préfet des études ?
Au terme des états généraux de la sécurité à l’école, qui se sont déroulés mercredi 7 et jeudi 8 avril à Paris, le ministre de l’éducation Luc Chatel a annoncé une série de mesures destinées à combattre la violence au sein des établissements scolaires. Parmi elles, la création d’un préfet des études.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 12/04/10



Rien vu...


------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 12/04/10



Violence à l'école : Luc Chatel mise sur la sécurisation et la formation
Le ministre de l'Education nationale a annoncé hier une série de mesures destinées à sécuriser les établissements et à mieux préparer les enseignants à la gestion des conflits. Sans toutefois préciser leur financement.
Lire la suite de l’article


Une école primaire incendiée dans les Yvelines
L'école primaire Victor-Hugo de Clayes-sous-Bois (Yvelines) a été en partie détruite par un incendie d'origine criminelle dans la nuit de vendredi à samedi, a-t-on appris samedi de source policière et auprès des pompiers.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 12/04/10



Une école incendiée dans les Yvelines
Le feu serait d'origine criminelle...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 12/04/10



Etat généraux de la sécurité à l'école : cinq propositions
Par Nestor Romero, ancien enseignant

Les Etats généraux sur la sécurité à l'école viennent de se terminer. J'avais parié dans ma précédente tribune qu'Eric Debarbieux, président du conseil scientifique, exposerait un certain nombre des idées auxquelles il tient depuis plus de vingt ans. Il l'a fait.[…]
Je sais bien que c'est très immodeste mais que l'on me permette tout de même de formuler à mon tour cinq petites propositions, très pragmatiques, qui voudraient donner un peu de sens à l'école, comme le souhaite Eric Debarbieux.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 12/04/10



Face à la violence, mieux former les professeurs
C'est une mesure préconisée par le ministre Luc Chatel, à l'issue des États généraux de la sécurité à l'école. Des débats passionnants, mais des annonces « décevantes », critiquent les syndicats.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 12/04/10



Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 12/04/10


Rien vu...


----------------------------------------
L’Express.fr du 12/04/10


Rien vu...


----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 12/04/10


Rased : Les postes stabilisés ?
Selon le Se-Unsa, "tous les postes Rased doivent être maintenus". Les Rased (Réseaux d'Aides Spécialisées aux Elèves en Difficulté) sont les enseignants spécialisés intervenant auprès d'élèves connaissant des troubles graves de leur scolarité. Xavier Darcos avait décidé d'en supprimer 3 000 avant d erevenir partiellement sur cette décision devant la forte mobilisation en faveur de ces enseignants : 1 500 postes ont disparu.
Lire la suite de l’article


Les jeunes ont-ils raison d'avoir confiance ?
Vendredi 9 avril, les trois académies d'Ile-de-France et le Conseil économique et social d'Ile-de-France organisaient une conférence de presse pour présenter une enquête d’opinion sur les attentes des jeunes franciliens (éducation, enseignement, parcours professionnel, vie quotidienne, logement, transport, santé, engagement) en préparation à un colloque sur le thème "jeunes: les raisons d'avoir confiance".
Lire la suite de l’article


Etats-généraux : Les parents entre espoir et insatisfaction
Au lendemain des Etats généraux de la sécurité de l'école (EGSE), Jean-Jacques Hazan, président de la première association de parents d'élèves, la Fcpe, manifeste une déception mesurée. Déception sur l'avenir de la formation des enseignants. Mais sentiment d'un recul gouvernemental sur la question des rythmes scolaires.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 12/04/10


Forum sur l'école : cinq discussions à écouter
Vous pouvez écouter (ou réécouter) ici les cinq discussions du Forum "Enfant aujourd'hui, citoyen demain" qui s'est déroulé le 27 mars à Montpellier. Ce sera aussi l'occasion pour les lecteurs de cette édition d'intervenir pour poursuivre, voire contredire, les différents intervenants tel que Sophie Béroud, Robert Brès, Sylvain Connac, Bernard Defrance, Nico Hirtt, Eddy Khaldi, Jean-Baptiste Libouban, Dominique Liot, Claude Lelièvre Hubert Montagner...
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
ÉducPros du 12/04/10


Rien vu...


-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 12/04/10



Chatel va installer la conférence sur les rythmes scolaires d'ici fin juin
Le ministre de l'Education nationale Luc Chatel a assuré lundi sur RMC qu'il allait "installer" d'ici fin juin la conférence nationale sur les rythmes scolaires annoncée la semaine dernière, pour parler notamment des rythmes quotidiens, hebdomadaires, annuels et des vacances.
Lire la suite de l’article


Les organisations étudiantes inquiètes pour le 10e mois de bourse
Les organisations étudiantes se sont dites "inquiètes" sur la mise en place à la rentrée 2010 d'un 10e mois de bourse pour les étudiants boursiers, à l'issue d'une réunion lundi avec le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Valérie Pécresse.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

1 commentaire:

David C. a dit…

Dans le débat actuel autour de la violence en banlieue, lors de la campagne pour la Présidentielle de 2007 Jacques Cheminade avait donné quelques pistes de réflexion autour déun vrai projet de désenclavement de la banlieue, le Plan Jaures :

- arrêter toute mesure provocatrice du type de celles proposées par MM. Sarkozy, Villepin et de Villiers, comme expulser les étrangers en situation régulière arrêtés lors des émeutes ou orienter des jeunes de 14 ans vers l’apprentissage, en cassant toute perspective de promotion sociale réelle ;

- redéployer réellement une police de proximité, rétablissant l’ordre et rendant l’espace public aux jeunes, et tisser un réseau de médiateurs sociaux grâce à des emplois jeunes, pour éviter d’avoir recours à des CRS ou à des brigades de gendarmerie inexpérimentées ;

- redonner, bien au-delà de ce que prétend faire M. de Villepin, de réels moyens aux associations (par exemple, les crédits du Fonds d’intervention pour la ville et ses subventions aux associations ont diminué de 40 % entre 2004 et 2005) et aux boursiers ;

- multiplier les cours d’alphabétisation et de soutien scolaire, au besoin par la mobilisation de retraités bénévoles et prévoir le suivi cas par cas de chaque élève par une équipe pédagogique, avec des classes de quinze à vingt-cinq élèves maximum ;

- prévoir dans chaque collège une assistante maternelle et sociale aidant et motivant les enfants et leurs parents. Les soins de dentisterie et de lunetterie doivent être enfin remboursés : il ne s’agit pas ici de rentabilité financière, mais de simple dignité humaine ;

- la mise en place systématique d’écoles de la deuxième chance, fournissant à la fois une formation générale et une formation professionnelle. Or il n’y en a que huit aujourd’hui et l’Etat ne les finance pas ; il faut le faire sans délai, en les multipliant ;

- créer dans chaque quartier une « maison du citoyen » regroupant dans des conditions de proximité tous les services administratifs aujourd’hui trop dispersés ou installés en dehors de la cité (CAF, services judiciaires, services de police, services d’accueil et de renseignement, interprétariat, cours pour adultes, activités d’animation) ;

- stopper une politique d’imposition et de contributions sociales qui favorise les riches au détriment des pauvres et des classes moyennes ;

- interdire les jeux de hasard destructeurs, de type Rapido, Point-courses et vidéopokers dans les bars, et réglementer plus sévèrement les jeux vidéo violents ;

- assurer un service d’eau potable à bas prix (le prix de l’eau a augmenté de 38 % en dix ans !), en rétablissant les régies communales et inter-communales ;

- donner à tous un logement digne de ce nom, pas une cage à lapins, et imposer aux communes (241 communes, Neuilly en tête) qui ne respectent pas les 20 % social des amendes de 1000 euros (et non 150) par logement manquant, affectés à la construction de logements sociaux ;

-offrir un avenir chez eux aux travailleurs africains. Notre première tâche doit être de faire de l’Afrique un nouvel Eldorado. Notre premier devoir est d’arrêter le pillage d’une caste dirigeante maintenue au pouvoir par les colonisateurs financiers. Alors l’émigration pourra devenir un choix, et non une fatalité sociale. Les terribles images de Ceuta et de Melilla ont contribué à enflammer nos banlieues ; la seule solution pour empêcher qu’elles se reproduisent est de développer l’Afrique ;

lire la suite : http://david.cabas.over-blog.fr/article-faire-face-a-la-violence-sociale-48982827.html

Le blog de David C.
david.cabas.over-blog.fr

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.