mercredi, février 16, 2011

Revue de presse du mercredi 16 février 2011

Le rapport qui tombe à pic (suite) - Ras les palmes – Deux proviseurs - ساب سغير يسير كبير-


Le rapport qui tombe à pic (suite)
Le rapport “qui tombe à pic”, comme nous le qualifions la semaine dernière continue à faire des vagues. Tous les journaux ont repris cette information développée dans un rapport du Centre d’Analyse Stratégique (CAS) : la France a un taux d’encadrement de seulement 6,1 pour 100 élèves-étudiants. Si l’encadrement dans le secondaire est dans la médiane de l’OCDE, la proportion de professeurs en primaire et à l'université est nettement insuffisante. Pour rentrer dans le détail des comparaisons, la France est donc bonne dernière parmi les pays de l’OCDE, loin derrière la Suède, connue pour son fort taux de fonctionnaires, mais aussi très en dessous de la Grèce ou du Portugal, où le taux d'encadrement monte à 9 professeurs pour 100 élèves ou étudiants.
Comme nous l’évoquions précédemment, cette analyse contredit fortement le discours officiel destiné à justifier les suppressions de postes et le non remplacement d’un fonctionnaire sur deux. Et évidemment, il entraine des réactions syndicales ou associatives. D’autant plus que l’année prochaine va voir l’arrivée d’élèves supplémentaires.
"Que va faire le gouvernement face à l'arrivée de 40 000 élèves supplémentaires en 6ème cette année ? Supprimer des postes !" La FCPE s’indigne "Ce rapport ne fait que mettre en lumière ce qui est pour la FCPE une évidence depuis longtemps : les suppressions de postes dans l’Education nationale n’obéissent pas à la démographie ni à la nécessité de réduire un budget qui serait surdimensionné mais à une volonté idéologique de casser l’Ecole publique, en la dénigrant et en supprimant ses moyens de fonctionnement".

Ras les palmes
"Nous constatons aujourd'hui, avec une infinie tristesse, que l'éducation nationale souffre de plus en plus d'une politique où la logique comptable et la notion de rendement ont pris le pas sur toute réflexion pédagogique et sociale." Dans une lettre au ministre de l'éducation nationale, qui doit être rendue publique mercredi 16 février par Charlie Hebdo, 47 titulaires des Palmes académiques annoncent qu'ils renvoient à Luc Chatel cette décoration pour protester contre les suppressions de postes et la politique d'éducation menée par le gouvernement. Parmi eux, des proviseurs, des enseignants, des inspecteurs, et d'autres personnels de l'éducation nationale, tous promus dans l'ordre des Palmes académiques pour leurs compétences et leur dévouement au service de l'éducation.
Dans l'appel "Ras les palmes !", les signataires dénoncent "la longue liste des mesures qui vont contre l'école" : "la suppression, cette année encore, de 16 000 postes qui s'ajoutent aux 50 000 de ces trois dernières années ; la suppression de la formation des enseignants (IUFM) ; la suppression de la carte scolaire ; la remise en cause de la scolarisation des moins de trois ans ; les primes aux recteurs, etc." . Les titulaires des Palmes estiment que "l'école que nous avons aimée et construite est progressivement désorganisée, dégradée et disparaît". "Accepter les Palmes académiques, c'est aussi cautionner une orientation politique : nous récusons énergiquement celle que vous mettez en place", concluent les signataires.
Luc Chatel s’est fâché tout rouge et il s’exclame : “Je refuse qu'on instrumentalise un ordre républicain aussi ancien (...). C'est un comportement qui n'est pas très digne vis-à-vis des dizaines de milliers de nos concitoyens dont on a reconnu le mérite ”. Ce à quoi lui répond Michel Ascher, proviseur à la retraite et initiateur de l’appel : “Luc Chatel ne peut pas parler de dignité. Quand on appartient à un gouvernement qui a remis la légion d'honneur à Jacques Servier, qui se fait transporter dans des avions par des proches d'un dictateur, on ne peut pas utiliser ce terme. En ce qui concerne les fins partisanes, je suis presque d'accord avec lui. On est évidemment partisans d'un autre système que celui qu'il propose !
Juste une question (idiote) : pourquoi rendre les palmes alors que l’éducation nationale coule…

Deux proviseurs
Je ne sais pas s’ils ont les palmes mais en tout cas ils ne mâchent pas leurs mots. L’un, Yves Rollin, est proviseur dans les quartiers favorisés du sud de Marseille ; l’autre, Olivier Briard, dans la zone la plus populaire de la deuxième ville de France. Ils confrontent leur expérience respective aux grands enjeux posés à l’éducation nationale dans L’Humanité.
Leur avis sur le climat dans l’ Éducation Nationale est assez désabusé. Pour Yves Rollin, aujourd’hui “ il y a, dans l’éducation nationale, une forme de désenchantement qui est à la source, peut-être, d’un doute généralisé. ”. Pour Olivier Briard, “le discours sur la méritocratie lié au travail et à l’effort tombe à plat. […] nous n’avons plus besoin d’un ascenseur social mais d’un monte-charge social.”. Sur l’éternelle question du niveau, leurs avis se rejoignent “On peut toujours pleurer sur le niveau qui baisse. En tout état de cause, il est ce qu’il est lorsque nous accueillons les élèves. 5…] Il y a perception de baisse de niveau parce qu’il y a une hétérogénéité qui est très, très importante.” selon Olivier Briard. Pour Yves Rollin, “Les connaissances, les exigences ont complètement changé. Il ne sert à rien de comparer. À l’extérieur de l’école, les jeunes acquièrent des compétences et des connaissances que l’école ne maîtrise plus. […] Ce qui est en jeu, c’est plus la question de la baisse de conception de la citoyenneté et du travail. Nous vivons dans une société qui explose les gamins. Ils sont sollicités par trop de choses et la révolution technologique n’est pas encore assez maîtrisée. Elle fait des dégâts. De plus en plus d’élèves sont détournés de l’apprentissage classique. ”. Ils évoquent aussi la “culture jeune” “Ils sont ados, habitués à s’exprimer avec de la violence. Comme le dit Adb Al Malik dans sa chanson, quand il rencontrait ses potes, ils passaient vingt minutes à s’insulter, tout ça pour dire qu’ils s’aimaient.
Nous sommes face à des élèves qui n’ont pas les codes. La façon de s’exprimer, la façon d’être, tout de suite, dans l’agressivité, dans la réactivité pose des problèmes.
” (Olivier Briard). Pour Yves Rollin : “notre société a peur de ses jeunes. Il s’agit surtout d’une crise du lien que l’on retrouve dans la famille comme à l’école.

ساب سغير يسير كبير
Dans la série inépuisable “nous vivons une époque formidable (mais affligeante)”, voici un autre épisode qui nous est narré par le blog Big Browser hébergé par le site du Monde
Ca se passe dans la petite commune du Pin, dans le Gard, Certains parents d’élèves d’une classe de CP-CE1 ont critiqué l‘enseignante dans une lettre anonyme pour avoir appris une chanson en français et en arabe à ses élèves. Il s’agit d’une berceuse extraite d‘ Azur et Asnar, film réalisé par Michel Ocelot, qui raconte l’histoire de deux enfants, l’un blond aux yeux bleus et l’autre à la peau foncée.Dans cette lettre (anonyme) on trouve notamment le passage suivant : “Nous parents, à l’heure où certaines catégories d’individus sifflent La Marseillaise, nous posons la question : “Pourquoi ne pas, plutôt que des chants arabes, enseigner notre Marseillaise à nos enfants ?”.
et qu’un sang impur abreuve nos sillons ? ….Brrr….

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 16/02/11(certains articles payants)


Appel des 47: «Pourquoi je renvoie mes palmes académiques»
Rendre ses palmes académiques est un acte symbolique. Cette décoration est la plus ancienne des distinctions décernées. Elle est destinée à honorer les mérites des personnels de l'Education nationale. Michel Ascher, proviseur dans un lycée de Lille aujourd'hui à la retraite, est le premier à l'avoir renvoyée à Luc Chatel.
Lire la suite de l’article


Dompter le chahut au bahut
Autorité . Les premières minutes de cours, un vrai calvaire pour de nombreux profs. Un enseignant-chercheur a filmé ces moments cruciaux en vue d’une vidéo destinée à aider les débutants.
Lire la suite de l’article


A Lille, les profs à la tronçonneuse
En haut des marches de l'Opéra de Lille, ils mimaient le massacre à la tronçonneuse de leurs postes. Une référence à la phrase prononcée par la rectrice de Lille, Marie-Jeanne Philippe, en visite au lycée Savary de Wattrelos : «s'il faut être la bûcheronne [des postes ndlr], je le serai». Des tuyaux en carton qu'un prof courageux, lunettes de protection sur le nez, faisait mine de scier, et un tas de sciure étalé sur une bâche. S'agissait pas d'en mettre partout, quand même. En bas des marches, la foule, hilare, scandait des slogans à la gloire de Marie-Jeanne, rebaptisée Calamity Jane, la "tatie flingueuse", sur les pancartes.
Lire la suite de l’article


La France a le taux d'encadrement scolaire le plus faible de l'OCDE
Le nombre d'enseignants pour 100 élèves-étudiants est de seulement 6,1, selon le Centre d'analyse stratégique. La proportion de professeurs en primaire et à l'université est insuffisante.
Lire la suite de l’article


«Les Blancs aussi tchipent, mais c’est pas pareil»
L’homme s’élance, agile, sur la patinoire installée à ciel ouvert devant l’Hôtel de Ville de Paris. Derrière la balustrade, sans patins aux pieds, trois copines ne regardent que lui. «Il est mono, c’est un bon, prévient Hanadi, 14 ans. Il sait faire plein de trucs.» Hanadi, Binta et Aminata sont fascinées par tant d’acrobaties quand un groupe de cinq garçons vient s’accouder près d’elles. Capuches, bousculades, ils font tout pour attirer l’attention. Aminata les dévisage et fait un drôle de bruit avec sa bouche. Sa copine lui envoie illico un coup de coude : «Vas-y, tchipe pas ! Faut jamais baisser le regard mais tchiper, c’est trop grave…» Tchiper ? «C’est une façon de dire "casse-toi",explique Binta. C’est les Africaines qui font ça. Les Blancs aussi tchipent, mais c’est pas pareil».
Lire la suite de l’article


Du botox dès le CM1 : un nouveau créneau
Après le drame de la chirurgie esthétique à outrance chez certaines stars qui donnent l’air d’habiter le musée Grévin, voilà que la chaîne de magasins américaine Wallmart fait encore plus fort dans la mouvance «reste figée à 22 ans» : de la cosmétique antivieillissement pour les 8-12 ans. Geo Girl, nouvelle marque pas encore commercialisée, devrait merveilleusement accompagner le chemin des futures mini-miss vers les podiums et l’hystérie rajeunissante. Produits naturels et antiâge, rouges à lèvres, crèmes… Parce que les rides en CM1, ça craint, tu vois.
Lire la suite de l’article


Sarkozy sur TF1: retour sur une soirée de bobards
Deux heures et demie d’émission, une dizaine de sujets abordés, et bien plus de contre-vérités énoncées. L’intervention de Nicolas Sarkozy sur TF1, jeudi, a été rythmée par une série de gros mensonges et de petites approximations. Revue (non exhaustive).
Lire la suite de l’article


Garros: les écoles d'Auch qui résistent à la RGPP
Les grands mots et les grands titres n'impressionnent que ceux qui veulent bien se laisser impressionner. Le programme national de Révision générale des politiques publiques (RGPP) et un inspecteur de l'Éducation nationale n'auront pas suffi à convaincre les parents d'élèves des écoles du Garros à Auch.
Lire la suite de l’article


SLU relance la polémique sur le budget des universités
Récurrente, la polémique sur le budget universitaire vient de rebondir. Manifestement titillée par l'accusation d'«indécence» lancée par la ministre Valérie Pécresse aux universitaires qui «osent» se plaindre de leurs budget, l'association Sauvons l'Université vient de publier un très long article sur son site web qui revient sur l'ensemble du dossier, avec de nombreux liens vers les différents textes et arguments échangés.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 16/02/11



Les élèves français ont moins de profs que leurs voisins
La France arrive en bas d'un classement des pays de l'OCDE pour son taux d'encadrement des élèves du primaire et du supérieur. Les collèges et lycées s'en sortent mieux.
Lire la suite de l’article


Des stages de langue gratuits pour les lycéens parisiens
L'académie de Paris met en place des sessions de langue vivante pendant les vacances d'hiver.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde.fr (certains articles payants) du 16/02/11



47 titulaires des Palmes académiques rendent leur décoration contre les suppressions de postes
"Nous constatons aujourd'hui, avec une infinie tristesse, que l'éducation nationale souffre de plus en plus d'une politique où la logique comptable et la notion de rendement ont pris le pas sur toute réflexion pédagogique et sociale." Dans une lettre au ministre de l'éducation nationale, qui doit être rendue publique mercredi 16 février par Charlie Hebdo, 47 titulaires des Palmes académiques annoncent qu'ils renvoient à Luc Chatel cette décoration pour protester contre les suppressions de postes et la politique d'éducation menée par le gouvernement. Parmi eux, des proviseurs, des enseignants, des inspecteurs, et d'autres personnels de l'éducation nationale, tous promus dans l'ordre des Palmes académiques pour leurs compétences et leur dévouement au service de l'éducation.
Lire la suite de l’article


La France dernière de l'OCDE pour l'encadrement des élèves
Après la justice, c'est au tour de l'éducation nationale de marquer un recul dans les classements internationaux. Selon une note du Centre d'analyse stratégique (CAS), organisme rattaché à Matignon, notre pays est celui qui possède le plus faible nombre de professeurs par élève parmi les 34 membres de l'OCDE.
Lire la suite de l’article


Oui à l'emploi à vie des enseignants de l'Education nationale ? par Bruno Fabre, professeur des universités en sciences de gestion à l'université de Montpellier-II
Le débat actuellement relancé par certains ministres du gouvernement et responsables politiques sur la pertinence de l'emploi à vie des fonctionnaires dans l'éducation n'est pas nouveau. Il s'inscrit dans le cadre d'une rhétorique culpabilisante savamment entretenue depuis plusieurs années et notamment depuis qu'a été lancée la Révision générale des politiques publiques (RGPP) (2007), qui vise à "rationaliser" l'action de l'Etat et dont l'une des mesures phares consiste à ne pas remplacer un fonctionnaire sur deux partant à la retraite. Outre le fait que ce chiffre apparaît purement comptable et sans relation avec une nécessaire définition préalable du périmètre d'intervention de l'Etat et donc du projet de société souhaité, plusieurs arguments plaident en faveur de l'emploi à vie des fonctionnaires de l'éducation.
Lire la suite de l’article


A Hérouville-Saint-Clair, le collège-lycée expérimental s'alarme des réductions de postes
C'est une référence de l'éducation nationale qui descend dans la rue. Jugeant leur établissement menacé par les suppressions de postes, élèves, professeurs et parents d'élèves du collège-lycée expérimental d'Hérouville-Saint-Clair (Calvados) s'apprêtent à manifester, mercredi 16 février, devant le rectorat de l'académie de Caen. Le lendemain, une délégation doit être reçue par la rectrice, Mme Sarlandie de la Robertie.
Lire la suite de l’article


Aux Olympiades des métiers, 750 jeunes en finale à Paris
Il veut envoyer un signal. Luc Chatel s'est rendu, jeudi 3 février, au Parc des expositions, porte de Versailles à Paris, où commencent les finales nationales des 41e Olympiades des métiers. L'occasion pour le ministre de l'éducation nationale de réaffirmer son soutien aux filières professionnelles, que ses prédécesseurs tentent de revaloriser depuis la création des bacs pros en 1985
Lire la suite de l’article

-
Une professeure mise en cause pour avoir enseigné une berceuse en arabe
La petite commune du Pin, dans le Gard, est le théâtre d’une polémique dont elle se serait sûrement passée. Le quotidien Midi libre rapporte dans son édition du jour que certains parents d’élèves d’une classe de CP-CE1 ont critiqué la professeure dans une lettre anonyme pour avoir appris une chanson en français et en arabe à ses élèves. Il s’agit d’une berceuse extraite d‘ Azur et Asnar, film réalisé par Michel Ocelot, qui raconte l’histoire de deux enfants, l’un blond aux yeux bleus et l’autre à la peau foncée.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------
L’Humanité du 16/02/11



lycées, lycéens et société. Le regard de deux proviseurs de Marseille
L’un, Yves Rollin, officie dans les quartiers favorisés du sud de Marseille ; l’autre, Olivier Briard, dans la zone la plus populaire de la deuxième ville de France. Périer et Saint-Exupéry : un demi-siècle et un gouffre social séparent ces deux établissements. Leurs 
responsables confrontent leur expérience respective aux grands enjeux posés à l’éducation nationale..
Lire la suite de l’article


Les profs refusent la « liquidation totale » de l’école
Premiers visés par les restrictions budgétaires, les établissements défavorisés ont participé, hier, en masse, à la journée de mobilisation contre les suppressions de postes. Exemple en Seine-Saint-Denis.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 16/02/11



Mitry-Mory : le lycée flambant neuf mis à sac
Ce week-end, le lycée Honoré de Balzac, à Mitry-Mory (Seine-et-Marne), a été littéralement mis à sac par des vandales, alors qu’une partie des bâtiments venait juste d’être rénovés et agrandis. Après des mois de travaux, une aile de l’établissement flambant neuve devait ouvrir ses portes aux élèves à la rentrée des vacances d’hiver.
Lire la suite de l’article


A Sarcelles, une école aux portes du camp de Roms
A Sarcelles, des centaines de familles s'entassent dans ce qui pourrait être le plus grand campement de Roms d'Ile-de-France. Coincés entre une voie ferrée et un terrain de sports, les cabanons de fortune se multiplient. Aux portes du bidonville stationnent deux fois par semaine des camions de l'antenne scolaire mobile de l'association de l'aide à la scolarisation des enfants tsiganes (Aset). Des professeurs de l'école du Saint-Rosaire y donnent la classe à une poignée d'enfants Roms, leur apprenant notamment le français.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
France Soir du 16/02/11



Rien vu...


------------------------------------------------
La Croix du 16/02/11



Vivre en famille dans un quartier sensible
Dans certaines cités populaires, les conditions de vie précaires et les incompréhensions entre générations compliquent la tâche éducative de parents soucieux de bien faire
Lire la suite de l’article


L'Education nationale s'essaie au « management »
Depuis son arrivée au ministère de l’éducation nationale, Luc Chatel a tenté d’importer des méthodes de gestion issues du monde de l’entreprise, suscitant autant de méfiance que d’intérêt
Lire la suite de l’article


Les personnels de l'éducation nationale
Près d’un million d’agents
Lire la suite de l’article


A Lille, le casse-tête des remplacements d’enseignants
Malgré un taux de remplacement supérieur à 90 % dans l’académie, les chefs d’établissement doivent jongler pour pallier les absences, faute d’un vivier de remplaçants suffisant
Lire la suite de l’article


Aux Pays-Bas, des professeurs recrutés comme en entreprise
Le gouvernement laisse une large marge de liberté aux établissements pour leurs choix budgétaires et pédagogiques et pour le recrutement du personnel enseignant
Lire la suite de l’article


Les scouts à l’épreuve de M6
Un groupe de 30 Scouts et Guides de France a participé au jury de « Top Chef », l’émission culinaire diffusée lundi soir 14 février sur M6
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 16/02/11



Carte scolaire : une étude s'alarme pour la mixité sociale
Une étude comparative publiée par le ministère del'Education pointe les effets pervers de l'assouplissement de la carte scolaire sur la mixité sociale.
Lire la suite de l’article


Suppressions de postes: 47 personnes renvoient leurs Palmes académiques
Quarante-sept personnes décorées des Palmes académiques, principale distinction de l'Education nationale, ont décidé de les renvoyer, en lançant "L'appel des 47" contre la politique éducative actuelle, dans l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo à paraître mercredi.
Lire la suite de l’article


Chute mortelle d'un collégien qui jouait sur une rampe d'escalier
Un collégien âgé de 13 ans a fait une chute mortelle en jouant sur une rampe d'escalier de son internat, à Brest mardi matin, a-t-on appris auprès des pompiers et de la direction de l'établissement.
Lire la suite de l’article


Les enfants de cadres toujours surreprésentés chez les étudiants
Selon la dernière enquête de l'Observatoire nationale de la vie étudiante, les enfants d'ouvriers ne représentent que 6,6 % des effectifs des écoles de management.
Lire la suite de l’article


En l'absence de remplaçant, le maire de Vénissieux assure la classe
Michèle Picard, maire PCF de Vénissieux (Rhône), a fait la classe mardi à des élèves dont l'enseignante n'était pas remplacée depuis une semaine, pour dénoncer "les absences et les non-remplacements d'enseignants" qui sont "récurrents" dans cette commune située au sud de Lyon.
Lire la suite de l’article


L'enquête Opinionway -Biop sur l'orientation vue par les jeunes bacheliers
C'est entre janvier et mars que s'effectuent les choix décisifs pour les futurs bacheliers de cette année, via la procédure « Admission post-bac ».
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 16/02/11



Chute mortelle d'un collégien qui jouait sur une rampe d'escalier
Un collégien âgé de 13 ans a fait une chute mortelle en jouant sur une rampe d'escalier de son internat, à Brest mardi matin, a-t-on appris auprès des pompiers et de la direction de l'établissement.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 16/02/11



Bougrab a un plan contre le chômage des jeunes : le piston
Agitation inhabituelle mardi soir dans les studios de Fun radio. L'animateur annonce « un événement sur les ondes ». Jeannette Bougrab, la secrétaire d'Etat à la Jeunesse et à la Vie associative, était l'invitée de l'émission « Libre antenne ». Plus d'une heure de discussion pour évoquer les actions menées par le gouvernement en faveur des jeunes.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 16/02/11



Décès d'un collégien ce matin, dans un établissement de Brest
On en sait désormais un peu plus sur les circonstances du décès d'un collégien, ce mardi matin, à Brest.
Lire la suite de l’article


A Lorient, l'écolier tire sur l'oreille de son camarade, qui se déchire
Un garçon de 11 ans, élève de CM2 dans une école primaire privée de Lorient, a eu l’oreille droite en partie déchirée sur environ 6 centimètres par l’un de ses camarades de classe vendredi dernier. Le père de l’enfant blessé, furieux d’avoir récupéré à l’école son fils l’oreille en sang, a porté plainte au commissariat de police pour violences volontaires.
Lire la suite de l’article


Avec le portable, la triche flambe aux examens
Se faire rédiger l'épreuve par un comparse à distance. Consulter son cours stocké en mémoire.Pomper sur Internet la réponse aux questions... C'est si facile avec les téléphones modernes !
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 16/02/11



Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 16/02/11


Education nationale: 47 renvois de Palmes académiques
Avec cet "Appel des 47" lancé dans Charlie Hebdo, professeurs, directeurs d'écoles ou proviseurs de lycées décorés protestent contre les suppressions de postes d'enseignants.
Lire la suite de l’article


La France a le moins de profs par élèves de tous les pays de l'OCDE
La France compte 6,1 enseignants pour 100 élèves ou étudiants. 50.000 postes ont été supprimés entre 2007 et 2010.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 16/02/11


47 Palmes académiques rendues à l'Education nationale
Enseignants, proviseurs, inspecteurs appellent à renvoyer la "décoration violette" au ministère pour protester contre la politique du gouvernement en matière d'éducation.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 16/02/11


Carte scolaire : La DEPP sceptique sur sa suppression
"La liberté de choix et la sélection précoce expliquent deux tiers de la variance entre les pays en matière d’équité scolaire". Etudiant les politiques des pays européens en matière de carte scolaire, une étude de la Depp met les pieds dans le plat.
Lire la suite de l’article


La FCPE appelle à tirer les conclusions du rapport du CAS sur les emplois dans l'éducation
"Que va faire le gouvernement face à l'arrivée de 40 000 élèves supplémentaires en 6ème cette année ? Supprimer des postes !" La FCPE démontre l'inanité de cette politique au regard du récent rapport du Centre d'Analyse Stratégique (voir L'expresso du 14 février). "Ce rapport ne fait que mettre en lumière ce qui est pour la FCPE une évidence depuis longtemps : les suppressions de postes dans l’Education nationale n’obéissent pas à la démographie ni à la nécessité de réduire un budget qui serait surdimensionné mais à une volonté idéologique de casser l’Ecole publique, en la dénigrant et en supprimant ses moyens de fonctionnement".
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 16/02/11


Rien vu...


----------------------------------------------
Slate.fr du 16/02/11



Rien vu...


----------------------------------------------
ÉducPros du 16/02/11


Jean-Baptiste Mauvais (agrégé d’allemand en Seine-Saint-Denis) : « Un service civique obligatoire permettrait d’éduquer les élèves des grandes écoles aux réalités sociales »
À l’heure de l’Année européenne du bénévolat et du volontariat, un agrégé d’allemand propose un service civique obligatoire dans les grandes écoles. Jean-Baptiste Mauvais défend cette idée pour rapprocher les étudiants des grandes écoles des réalités sociales. Cet ancien élève du lycée Henri-IV et de l'ENS de Lyon a choisi d'enseigner dans un dispositif « Nouvelles Chances » en Seine-Saint-Denis (93).
Lire la suite de l’article


Apprentissage en 2009 : plus de filles, plus de tertiaire
La DARES (ministère de l'Emploi) vient de publier une étude consacrée à « L’apprentissage en 2009 ». Après un rapide bilan des chiffres de l’apprentissage, en baisse en 2009 par rapport à 2008, stables en 2010, l’auteur souligne que la baisse des entrées a été plus marquée dans la construction, l’industrie et le commerce, des secteurs pourtant traditionnellement très ouverts à l’apprentissage.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------
VousNousIls du 16/02/11



La FCPE conteste la nécessité des suppressions de postes d'enseignants
La FCPE, première fédération de parents d'élèves, a contesté lundi la nécessité des suppressions de postes d'enseignants, en s'appuyant sur une note du Conseil d'analyse stratégique (CAS) selon laquelle la France a le plus faible taux d'enseignants pour cent élèves de l'OCDE.
Lire la suite de l’article


Cédric Villani : il faut rapprocher monde de la recherche et monde enseignant
Médaillé Fields 2010, directeur de l'Institut Henri Poincaré, Cédric Villani, mathématicien passionné et chaleureux, travaille sur de nouveaux projets. Il nous en parle, après un retour sur son parcours, dans un entretien exclusif.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.



La démocratie a besoin de la presse.

La presse a besoin de lecteurs pour vivre…

Lisez et achetez des journaux !

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.