vendredi, février 04, 2011

Revue de presse du vendredi 4 février 2011



Moyens – Évaluer les enseignants - Anglais dès 3 ans - Folie-


Moyens
DGH (ou DHG, c’est selon l’âge des interlocuteurs).
Ce sigle est inconnu du grand public mais très connu du monde enseignant et surtout dans le secondaire. Car la “Dotation Globale Horaire” détermine le nombre d’heures attribuées à un établissement et conditionne donc le rapport H/E (heures/ élèves) qui agit lui même sur des choses très concrètes, les suppressions de postes dans un établissement, le nombre d’élèves par classe, les options ouvertes ou fermées, les dispositifs d’aide etc.
Et la DGH, c’est en ce moment dans les établissements… Et ça fait mal.
Comme le montre Libération les économies sont “loin d’être indolores . Véronique Soulé détaille très concrètement des exemples d’effets des réductions de postes et d’heures sur l’organisation des établissements. Dans le même journal, on pourra lire une interview d’Éric Maurin, ce chercheur a travaillé sur les questions d’éducation , tant sur le plan économique que sociologique. On se souvient notamment de son livre La nouvelle question scolaire, les bénéfices de la démocratisation. Quand on lui demande si on peut “faire mieux avec moins ”, il répond : “Il y a eu des périodes où les moyens ont beaucoup augmenté et le bilan est tout à fait honorable. De la fin des années 80 au début des années 90 par exemple, face à l’extension du chômage de masse, la gauche a d’abord misé sur l’éducation. Cela s’est traduit par une vraie politique de moyens, les dépenses d’éducation augmentant au rythme de 5% par an entre 1987 et 1993, contre 1 à 2% jusqu’alors. […] grâce à cette politique, le taux de diplômés du supérieur au sein d’une génération a fait un bond.[…] Le nombre et la qualité des emplois offerts aux jeunes seraient aujourd’hui globalement bien moindres sans cette politique. On peut estimer que, chaque fois que vous avez 10 nouveaux diplômés du supérieur au sein d’une génération, vous suscitez la création de 6 à 7 nouveaux emplois très qualifiés à l’horizon de quatre ou cinq ans. ”. En d’autres termes, cela vaut la peine d’investir dans l’éducation. “C’est un investissement qui a de super rendements pour la collectivité. Des emplois mieux rémunérés génèrent plus d’impôts, moins de chômage, et donc moins de dépenses sociales. Chaque fois que l’on a fait l’effort d’augmenter d’un an la formation d’une classe d’âge, on génère un surcroît de ressources pour la société qui va bien au-delà de ce que coûte l’investissement initial. Ne pas investir, c’est renoncer à ce bénéfice. ”. Rappelons que depuis plusieurs années, la DIE (dépense intérieure d’éducation) stagne voire même régresse. Elle est aujourd’hui de 6,6% du PIB alors qu’elle était de 7,6% en 1995…

Évaluer les enseignants
Le ministère expérimente actuellement dans toutes les académies un « entretien de carrière». Il s'adresse aux enseignants à l'issue de deux ans et de vingt ans d'exercice, pour faire un point sur l'entrée dans le métier ou, pour les seconds, sur une éventuelle mobilité, précise la circulaire du ministère adressée aux chefs d'établissement. Dans le premier degré, ces entretiens sont réalisés par l'inspecteur de la circonscription et, dans le second degré, par le chef d'établissement. Un dispositif que la Rue de Grenelle veut généraliser d'ici au mois de mai. Pour l’instant, il ne s’agit que d’entretien de carrière mais la circulaire (dont le contenu est détaillé par le Monde) évoque aussi, à partir de 2012, l'organisation d' « entretiens professionnels» qui se «substitueront à la double notation en vigueur» (les enseignants du second degré sont notés par le chef d'établissement et par un inspecteur) et dont les entretiens de carrière seront un des volets.
Mais y a t-il d’autres projets ? Sur le dernier billet du blog de Laurence Debril, on peut lire une phrase de Luc Chatel qu'il prononce devant des militants UMP : "Il faut revoir le fonctionnement du corps de l’inspection et créer des entretiens d’évaluation avec des personnalités indépendantes, qui ne soient ni des inspecteurs, ni des chefs d’établissement". Qu'est ce que cela présage ?
Plusieurs réactions à la mise en place de ce dispositif. Des réactions syndicales tout d’abord. La FSU rejette en bloc le principe même des entretiens d'évaluation. "Ces mesures s'inscrivent dans la logique d'individualisation des carrières, sur le modèle du privé, observe Bernadette Groison, sa secrétaire générale. Or, le déroulement d'une carrière ne peut être basé sur un entretien partiel et subjectif." Le SE-Unsa s'interroge sur les critères d'évaluation et refuse la confusion entre accompagnement et évaluation. Thierry Cadart, secrétaire général du SGEN-CFDT, déplore une « opération d'affichage » alors qu' « aucune négociation n'est ouverte ». Et pointe la difficulté du sujet : « Si l'on veut évaluer l'ensemble du travail de l'enseignant, il faut ouvrir le dossier du métier... potentiellement à risque.»
Dans le Café Pédagogique, Pierre Frackowiak analyse les dangers de ce genre de réforme. Il admet que l’évaluation des enseignants est un “vrai problème” mais soutient que la réponse apportée par le ministre n’est pas la bonne. Selon lui, le “pilotage par les résultats” est un concept stupide “On ne peut piloter sans carburant, et hors l’injonction et l’incantation, les pseudos pilotes n’ont pas de crédits, pas de moyens humains, pour soutenir, accompagner, contractualiser des projets. ” et aurait surtout pour conséquence d’occulter la pédagogie et de réduire “ la dimension du métier à la vie de la classe excluant les notions de projet d’école et de projet éducatif global
Quelques réflexions personnelles pour finir. Les enseignants sont très attachés à la "liberté pédagogique" qui est (re)définie très clairement dans l'article 16 de la loi d'orientation de 2005. Mais ça ne veut pas dire pour autant qu’on peut s'exonérer de tout contrôle. L’enseignant est un fonctionnaire, il travaille dans un service public et se conforme à un certain nombre de directives et de règles définies démocratiquement. Il y a des comptes à rendre... La question de l’évaluation est donc une vraie question qui se pose d’ailleurs pour toute action humaine. La question est donc bien de savoir comment être capable d'évaluer son action et pour en faire quoi. Est-ce une évaluation individuelle ? Collective ? par des inspecteurs ? par des pairs ? Evaluer pour quoi faire ? éliminer ? récompenser ? réorienter l'action? se former ? ...
Pas sûr que toutes ces questions aient des réponses avec ce système qui se met en place et qui pourra apparaître aux yeux de beaucoup d’enseignants, à tort ou à raison, comme un moyen de “flicage” plus que de réelle évaluation.

Anglais à 3 ans, suite…
Le salon Expolangues se tient cette semaine. Il a été inauguré par le ministre mercredi dernier. Lors d’ une table ronde organisée à cette occasion et rassemblant des spécialistes de cette question, on est revenu sur les déclarations de L. Chatel à propos de l’enseignement précoce des langues. Selon ces experts, l'apprentissage précoce d'une langue en milieu scolaire, y compris dès la maternelle, ne garantit en rien sa maîtrise ultérieure dans les conditions d'enseignement actuelles. “Il n'y a pas de preuve scientifique selon laquelle on apprendrait mieux en commençant plus tôt" dans le schéma scolaire actuel ” a affirmé Michel Candelier, auteur d'études sur l'enseignement d'une langue à l'école primaire depuis les années 70. “ En sixième, certains ont beau avoir suivi de l'anglais pendant 4-5 ans, on ne peut rien en faire. Ils n'ont aucune idée de la structuration de la langue. Certes, ils connaissent des mots isolés - les couleurs, les nombres, la nourriture, ou des expressions en bloc. Mais quand je leur demande par exemple ce que signifie +I'm happy"+, ils me répondent: "bon anniversaire" ” a renchéri Line Audin, professeur d'anglais en collège qui a conduit pendant 20 ans, à l'Institut national de la recherche pédagogique (INRP) des recherches en didactique des langues étrangères. Pour ce qui est de l'école maternelle, M. Candelier est formel : "les besoins d'un enfant de trois ans résident surtout dans la découverte du monde dans sa diversité et donc dans la diversité des langues, celle des petits copains. C'est ça qui est intéressant. L'enfant a tout le reste de sa scolarité pour apprendre réellement une langue", a expliqué M. Candelier.
M. Chatel, venu clore cette table ronde, a pourtant réaffirmé sa volonté de mettre en oeuvre "une sensibilisation à l'anglais dès la maternelle". "Tous les linguistes l'affirment, l'apprentissage d'une langue doit être amorcée dès le plus jeune âge", a-t-il lancé, laissant "abasourdis" ces spécialistes, selon les termes de l'un d'entre-eux.
Comment pourrait-on traduire en anglais « il n’y a pas pire sourd… » ?

Folie
Un Irlandais évadé d'une unité psychiatrique se retrouve professeur à Digne. Ce ressortissant irlandais enseignait l'allemand depuis le début du mois de janvier dans un lycée et un collège de la ville. L'homme, présenté comme un schizophrène dangereux, avait été interné fin 2008 sur décision judiciaire pour avoir porté plusieurs coups de couteau à un individu dans un ascenseur. Comme il avait été jugé irresponsable, il n’avait donc pas de casier judiciaire. "Il a donné toute satisfaction. Nous n'avons pas eu à nous plaindre de son comportement dans l'établissement, je n'ai eu jamais eu aucune remontée négative ni de la part des collègues, ni de la part des élèves et des familles", a précisé la proviseure. Mais…"c'est lors d'entretiens informels que j'ai été alertée par des propos "curieux", a-t-elle ajouté. L’homme se disait notamment membres des services secrets. Actuellement hospitalisé le jeune homme devrait être renvoyé prochainement dans son pays.
On pourrait gloser à l’infini sur cet incident d’abord révélateur de certaines lacunes dans le recrutement. On pourrait dire par exemple que la schizophrénie n’est pas propre à un individu mais à l’ensemble du système scolaire. Ou qu’il vaut mieux être fou pour exercer ce métier…
Un de mes lecteurs à partir de cette nouvelle propose une typologie sommaire du monde des profs :
1) ceux qui sont d'abord fous et deviennent profs après,
2) ceux qui deviennent fous alors qu'ils sont déjà profs…
Où se situer ?

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 04/02/11(certains articles payants)


Prison avec sursis et vidéo pour les étudiants du Mirail
Sept étudiants de l'université de Toulouse II-Le Mirail ont été jugés ce jeudi 3 février par le tribunal correctionnel de Toulouse pour des dégradations commises en mars et juin 2009 au bureau du président et dans la Maison de la Recherche pendant le mouvement contre la loi d'autonomie des universités.
Lire la suite de l’article


«L’éducation, un investissement qui a de super rendements»
Eric Maurin, chercheur, doute que politique ambitieuse et moyens en baisse fassent bon ménage
Lire la suite de l’article


Des économies loin d’être indolores
A Suresnes, Paris ou la Réunion, enseignants et élèves sont face aux restrictions budgétaires.
Lire la suite de l’article


Apprentissage de l'arabe: l'école à la traîne
Alors que cinq millions de personnes parlent l’arabe en France, son apprentissage à l’école reste peu développé, notamment dans le secondaire, au grand dam de spécialistes qui craignent que ce déficit profite à des enseignements plus communautaires ou religieux.
Lire la suite de l’article


Ecoles : Montpellier gay friendly
La maire de Montpellier, Hélène Mandroux (PS), a décidé de modifier les formulaires d’inscription aux écoles de sa ville. Objectif : permettre à des parents de même sexe d’inscrire leur enfant à l’école. Le nouveau document indique que l’inscription peut être faite par les parents légaux et/ou par toute personne «détentrice de l’autorité parentale».
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 04/02/11


L'évadé d'un hôpital psychiatrique se retrouve professeur d'allemand
Cet Irlandais de 26 ans, qui s'était enfui d'un centre d'internement dans son pays, a été recruté comme professeur contractuel dans un lycée de Dignes-les-Bains sans attirer le moindre soupçon.
Lire la suite de l’article


Les souffrances des enfants du divorce
Selon une étude de l'Union des familles en Europe, 48 % d'entre eux affirment que la séparation a perturbé leur vie amoureuse.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde.fr (certains articles payants) du 04/02/11



Antennes-relais : des parents d'élèves lyonnais déboutés en appel
La vingtaine de parents d'élèves de Lyon qui avaient assigné en appel l'opérateur de téléphonie mobile Bouygues Telecom pour "trouble du voisinage" afin qu'il démonte une antenne-relais installée près de l'école de leurs enfants, ont été déboutés de leur demande, jeudi 3 février.
Lire la suite de l’article


Un immense besoin d'éducation populaire
Christian Maurel, sociologue, cofondateur du collectif national Education populaire et transformation sociale

Où va le monde et que peuvent les hommes ? C'est à ces deux questions que l'éducation populaire tente à sa manière de répondre. En fait ces deux questions se ramènent à une seule : comment faire pour que les hommes qui sont le produit de l'Histoire – selon les cas et les moments, bénéficiaires ou victimes – puissent individuellement et collectivement faire l'Histoire et construire leur devenir commun ? La question est d'une brulante actualité.
Lire la suite de l’article


Education : la notation des enseignants remplacée par un entretien professionnel ?
Les enseignants seront-ils seulement évalués par leur supérieur hiérarchique direct, les chefs d'établissement ? Un document du ministère de l'éducation nationale adressé aux chefs d'établissement mi-janvier, que Le Monde s'est procuré, sème la zizanie au sein de la communauté éducative.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 04/02/11



Les « cordées de la réussite » dévissent !
Ce dispositif est censé aider les jeunes des quartiers populaires à accéder aux filières « d’excellence ». Mais, selon l’enquête d’une association, seuls 27 % des lycées qui en bénéficient relèvent de l’éducation prioritaire.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 04/02/11



Un écolier de dix ans envoie sa maîtresse à l’hôpital
La scolarisation des enfants handicapés est un droit et une obligation. La sécurité des élèves et des enseignants, une autre. Et c’est entre ces deux principes que jonglent, depuis des semaines, les enseignants de l’école des Marais, au centre-ville de Provins.
Hier à 10h30, alors que les écoliers rentraient en classe après la récréation, un enfant de CM 1, pris d’une crise de violence aiguë, a frappé son enseignante dans le couloir de l’école, la blessant à coups de pied alors qu’elle gisait à terre.
Lire la suite de l’article


Un professeur visé par une bouteille d’acide
Le projectile a explosé près de l’enseignant, alors qu’il se rendait au collège Paul-Eluard hier matin. En signe de solidarité, ses collègues ont cessé les cours toute la matinée.
Lire la suite de l’article


Grève dans les écoles parisiennes jeudi matin
Un mouvement de grève touchera jeudi matin les écoles parisiennes. Sur les 660 écoles élémentaire et maternelles parisiennes, seuls neuf établissements seront totalement fermés*. Un service minimum sera mis en place dans 17 écoles par la mairie de Paris, qui n’a pas pu assurer un service minimum dans neuf autres école par «manque de volontaires».
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
France Soir du 04/02/11



Plan sciences de Chatel : c'est quoi « l'innumérisme » ?
Avec son « plan sciences », Luc Chatel, le ministre de l'Education nationale, entend en finir avec le problème de « l'innumérisme » chez les écoliers. Jean-Louis Boursin, auteur du livre « Les Maths pour les Nuls » revient sur cette difficulté à maîtriser les bases du calcul arithmétique. En un mot : non au fatalisme.
Lire la suite de l’article


"Plan Sciences" de Chatel: un seul prof polyvalent
Luc Chatel, le ministre de l'Education nationale souhaite étendre le dispositif « enseignement intégré » aux établissements d'enseignement prioritaire.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 04/02/11



Marie Rose Moro, au chevet des adolescents
Psychiatre et psychanalyste, elle dirige la Maison de Solenn et s’intéresse avec passion aux enfants de l’exil et aux adolescents du monde
Lire la suite de l’article


Un député propose une « Journée de la république » à l’école
Dans un rapport rendu public le mercredi 3 février, le député UMP Patrick Beaudouin plaide aussi pour que les élèves portent un uniforme
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 04/02/11


Des entretiens à la place de la notation à l'étude pour l'évaluation des enseignants
Le ministère de l'Education nationale expérimente actuellement dans toutes les académies un « entretien de carrière » qu'il veut généraliser. Dans ce cadre, il envisage le remplacement de la notation par un entretien professionnel en 2012 pour les professeurs.
Lire la suite de l’article


Le secrétariat à la Jeunesse lance une mission sur le suicide des jeunes
La secrétaire d'Etat à la Jeunesse Jeannette Bougrab a confié jeudi au psychiatre Boris Cyrulnik une mission sur le suicide des enfants et des jeunes, la deuxième cause de mortalité des 16-24 ans en France, derrière les accidents de la route, a-t-elle indiqué à l'AFP.
Lire la suite de l’article


Apprentissage de l'arabe: l'Education nationale à la traîne
Alors que cinq millions de personnes parlent l'arabe en France, son apprentissage à l'école reste peu développé, notamment dans le secondaire, au grand dam de spécialistes qui craignent que ce déficit profite à des enseignements plus communautaires ou religieux.
Lire la suite de l’article


Apprendre une langue tôt à l'école ne garantit pas une meilleure maîtrise
L'apprentissage précoce d'une langue en milieu scolaire, y compris dès la maternelle, ne garantit en rien sa maîtrise ultérieure dans les conditions d'enseignement actuelles, ont estimé chercheurs et spécialistes des langues à l'école, mercredi au salon Expolangues à Paris.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 04/02/11



« des muets qui parlent avec des sourds »
Boris Cyrulnik a été chargé d'une mission sur le suicide des jeunes par Jeannette Bougrab
Lire la suite de l’article


Apprentissage de l'arabe: l'Education nationale à la traîne
Alors que cinq millions de personnes parlent l'arabe en France, son apprentissage à l'école reste peu développé, notamment dans le secondaire, au grand dam de spécialistes qui craignent que ce déficit profite à des enseignements plus communautaires ou religieux.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 04/02/11



Rien vu...


------------------------------------------------
Ouest-France du 04/02/11



Rien vu...


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 04/02/11



Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 04/02/11


"Moi, métis"
Les bien-pensants parlent d'enfants issus de la diversité. Dans la cour de l'école, il y a les "rebeus", les "renois", les "Chinois", les "poundés", les "babtous". Une enquête de Doan Bui.
Lire la suite de l’article


Un métis, c'est quoi?
Métis vient du latin mixtius mélangé. Dans le Petit Robert, le métis est l’enfant de parents de différentes couleurs de peau. Mais la couleur de peau se réduit-elle à la dualité noir blanc ?
Lire la suite de l’article


Ils sont métis
Quelques personnalités témoignent de leurs origines, de leur rapport au métissage.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 04/02/11


Ce que les ados ont à nous apprendre
Renfrognés, insolents, désordonnés: les idées reçues sur les jeunes vont bon train. Ils sont pourtant une vraie richesse pour notre société.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 04/02/11


Le ministère va remplacer la notation des profs par un entretien de carrière
L'expérimentation est lancée et elle pourrait rapidement être généralisée. L'idée c'est de remplacer les notes actuelles par un entretien avec le chef d'établissement ou l'I.E.N.
Lire la suite de l’article


A quoi servent les Olympiades des métiers ?
Alors que s'ouvrent, avec le soutien de la région Ile-de-France, les finales nationales des Olympiades des métiers, on peut se poser la question des finalités de cet événement pas commun.
Lire la suite de l’article


Le HCE rétabli
Supprimé en commission le 19 janvier 2011 suite au vote d'un amendement déposé par le député UMP Lionel Tardy, le Haut Conseil de l'Education vient d'être rétabli par l'Assemblée après des échanges assez vifs. "On nous dit que ce Haut Conseil de l’éducation est utile", a expliqué Lionel Tardy. "En cherchant bien, on trouve une utilité à tous ces comités consultatifs. On se demande même comment on a pu faire avant qu’ils existent !... C’est à chaque fois la même chose : on multiplie les structures permanentes, qui sont toutes expertes dans l’art de se trouver des occupations et de justifier leur prorogation". Le secrétaire d'Etat Georges Tron, les députés UMP J Grosperrin et F Reiss sont intervenus pour défendre le maintien du HCE.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 04/02/11


La destruction méthodique de l'Education nationale
par Didier Desponds
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Slate.fr du 04/02/11



Les Français must speak English par Jean-François Copé
Je souhaite que, dans la perspective de 2012, nous fassions de l’apprentissage des langues étrangères un chantier majeur pour notre pays. Le développement et l’influence de la France dans le monde dépendent d’abord de notre capacité à comprendre et à être compris!
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
ÉducPros du 04/02/11


Aziz Jellab, sociologue à l’université Lille 3 : "Le lycée professionnel est par nécessité un laboratoire pédagogique"
Mise en place à la rentrée 2009, la rénovation de la voie professionnelle - qui concerne près de 700 000 élèves - a profondément modifié le paysage du lycée professionnel et le travail des enseignants comme l’explique le sociologue Aziz Jellab. Ce professeur à l’université Lille 3 est l’auteur de « Sociologie du lycée professionnel ».
Lire la suite de l’article


Bilan d’étape du tour de France des IUT en grogne
La fronde engagée par le réseau des IUT face aux dysfonctionnements subis depuis la mise en œuvre de la loi LRU ne faiblit pas. Jean-François Mazoin, président de l'ADIUT (Association des directeurs d'IUT), et Jean-Paul Vidal, président de l'UNPIUT (Union nationale des présidents d'IUT), viennent de présenter un bilan d’étape de leur tour de France des IUT qui s’achève le 11 février 2011 à Orsay. L’occasion de synthétiser les doléances et surtout de détailler leur "projet alternatif".
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------
VousNousIls du 04/02/11



Sophie Coignard : « Les politiques ont abandonné l'Education nationale »
Dans son der­nier ouvrage, Sophie Coignard, journaliste d'investigation au Point, dénonce avec virulence le fonctionnement du ministère de l'Education nationale et l'immense gâchis que représente, à ses yeux, l'évolution du système éducatif français.
Lire la suite de l’article


La masterisation, "échec prévisible" pour l'UNSA-Éducation
Lors d'une conférence de presse tenue hier, la fédération syndicale UNSA-Éducation a fait un bilan de l'"échec prévisible" de la masterisation, et appelé d'urgence "à rebâtir une formation" pour les enseignants.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.