jeudi, novembre 17, 2005

Revue de presse du jeudi 17 novembre 2005

« Lutter contre la ghettoïsation scolaire, c'est introduire, pas à pas, dose après dose, des éléments de mixité culturelle et sociale : faire de la différence un principe positif de la politique éducative ; faire en sorte que l'école ne soit pas un lieu où l'on annihile ces différences, mais où on les rend audibles les unes aux autres. Cela signifie que la "mobilité positive" devra remplacer l'hypocrite discrimination positive. Il faudra, par exemple, que l'établissement des cartes scolaires manifeste clairement la volonté de ne plus accepter complaisamment l'existence "d'écoles poubelles". De même qu'il conviendra d'orienter les aides particulières que l'on destine aujourd'hui aux "zones prioritaires" vers l'amélioration de l'environnement de l'enfant au lieu de privilégier, sans résultat réel, les seules conditions d'enseignement. ». C’est Alain Bentolila qui écrit cela dans Le Monde en appelant à une profonde réforme de l’école notamment dans le sens d’une pédagogie différenciée.
"Beaucoup de choses sont encore à l'étude comme le statut, les possibilités de contrats et de rémunérations ou la durée de la formation, mais d'autres sont décidées. Que l'apprentissage à 14 ans soit basé sur le seul volontariat des jeunes et dans des métiers qu'ils ont choisis en fait partie, la réversibilité du système également" Ici c’est le Ministre qui s’exprime sur l’apprentissage à l’occasion d’une visite dans un centre d’apprentissage. Il a par ailleurs insisté sur "l'obligation de maintenir l'existence d'un collège de référence assurant la qualité du suivi de la formation". De Robien réinvente donc les classes de pré-apprentissage… Tout ça pour ça ?

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 17/11/05


Service civique : un label fourre-tout
Le plan annoncé par Jacques Chirac pour les jeunes des cités recouvre des dispositifs existant dans l'armée, la police et les associations.
Lire la suite de l’article


Les émeutes de l'intégration
Par Lahouari ADDI

Les Français originaires d'anciennes colonies se sentent marginalisés.

Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 17/11/05


La défenseure des enfants se dit «circonspecte» sur le couvre-feu
La défenseure des enfants Claire Brisset s'est déclarée jeudi «circonspecte» sur l'utilité du couvre-feu dans les banlieues, en remettant son rapport annuel à Jacques Chirac. «Je suis circonspecte sur les couvre-feux quand ils sont électivement centrés sur les mineurs», a déclaré Mme Brisset à la presse après avoir remis son rapport au chef de l'Etat.Elle a souligné que les mineurs ne sont pas les seuls «fauteurs de troubles» depuis le début des émeutes dans les banlieues. «Le problème est plus large», a-t-elle souligné, en citant «le chômage, la pauvreté, la précarité».
Lire la suite de l’article


Polygamie : «On ne pouvait pas faire un lien aussi étroit», selon Copé
Le porte-parole du gouvernement Jean-François Copé, a estimé aujourd'hui qu'«on ne pouvait pas faire un lien aussi étroit» entre polygamie et violences urbaines, que ne l'ont fait certains à l'UMP.

Lire la suite de l’article


Les enfants de familles polygames montrés du doigt
Plusieurs responsables politiques ont accusé les enfants de familles polygames d'avoir participé aux émeutes.

Lire la suite de l’article


Une famille de soixante-cinq membres dans la Cité des 4000
«A eux seuls, ils remplissent deux classes», rigolent les jeunes de la Cité des 4000 à La Courneuve. Avec leurs femmes et enfants, les trois frères F. forment une «tribu» de «soixante-cinq personnes» répartis dans plusieurs appartements.

Lire la suite de l’article


A Nanterre, l'association Zy'va reconstitue le tissu familial pour apaiser les esprits
Pourquoi, quand des dizaines de cités brûlaient, le quartier des Pâquerettes n'a pas bougé.

Lire la suite de l’article


L'«action affirmative» pour forcer les portes de l'intégration
Par Nicole Bacharan

Au lieu de se plaindre du regard parfois caricatural que les étrangers portent sur la crise des banlieues, il serait plus opportun d'étudier les méthodes qu'ils ont utilisées pour favoriser l'intégration. Ainsi l'«action affirmative» pratiquée aux Etats-Unis depuis les années 60 mérite un examen attentif et lucide, fondé non sur des idées reçues comme il en circule tant en France, notamment dans les cercles gouvernementaux, mais sur les faits. Décryptage en dix points.

Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L'Humanité du 17/11/05



L’académicienne déraille
Hélène Carrère d’Encausse expliquait dimanche la crise des banlieues françaises à la chaîne de télévision russe NTV. Selon la correspondante à Moscou de Libération, elle a déclaré : « Ces gens, ils viennent directement de leurs villages africains [...]. Tout le monde s’étonne : pourquoi les enfants africains sont dans la rue et pas à l’école ? Pourquoi leurs parents ne peuvent pas acheter un appartement ? C’est clair, pourquoi : beaucoup de ces Africains, je vous le dis, sont polygames. » Avant de s’indigner de ce que « Vous allez en prison si vous dites qu’il y a cinq juifs ou dix noirs à la télévision et de ce qu’on ne puisse pas exprimer son opinion « sur la Seconde Guerre mondiale ».

Lire la suite de l’article


Sondage. L’école, meilleur atout
Pour sortir de la crise des banlieues, les Français privilégient les solutions à long terme à une batterie de mesures immédiates, selon un sondage CSA pour France Info et France Europe Express rendu public hier. Pour 47 % des personnes interrogées, il faut d’abord renforcer les moyens accordés à l’éducation nationale.

Lire la suite de l’article


----------------------------------------------------
Le Parisien du 17/11/05 ( payant)



Pour être apprenti dès 14 ans, il faudra se porter volontaire
RABAISSER l'âge de l'apprentissage à 14 ans (au lieu de 16) « pour les enfants qui ont le plus de difficultés » : la proposition du Premier ministre, pour trouver une issue à la crise des banlieues, a déclenché une tempête dans le monde de l'éducation...

Lire la suite de l’article



Chirac lance son service civil
JACQUES CHIRAC veut aller vite. Trois jours après son intervention télévisée il reçoit, ce matin à l'Elysée, Dominique de Villepin et l'ensemble des ministres concernés par la mise en place du service civil volontaire.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 17/11/05



Rien vu...



------------------------------------------------
20 minutes du 17/11/05



Internet : contrôle parental renforcé
Désormais, le contrôle parental sera « systématiquement » et gratuitement proposé aux nouveaux abonnés à Internet au cours du premier trimestre 2006, au terme d’un accord signé hier entre les fournisseurs d’accès (FAI) et les pouvoirs publics.

Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Ouest-France du 17/11/05



Rien vu...


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 17/11/05



Le gouvernement invité à accélérer la baisse des effectifs
Il faut tendre vers une réduction des effectifs qui se rapproche d'un remplacement sur deux seulement des départs à la retraite, (qui seront) en moyenne de 76 000 par an dans les dix années à venir." Dans son rapport consacré aux crédits de la fonction publique dans le budget 2006, qui devrait être examiné le 21 novembre par l'Assemblée nationale, Georges Tron, député (UMP) de l'Essonne et rapporteur spécial de la commission des finances, enfonce le clou. Selon lui, "il faut utiliser cette opportunité démographique pour engager vigoureusement le processus de modernisation de la fonction publique".

Lire la suite de l’article


Regroupement familial et polygamie au banc des accusés

Le gouvernement et sa majorité n'ont pas tardé à trouver une explication à la flambée de violence de ces dernières semaines : l'"insuffisante maîtrise des flux migratoires". Le thème est désormais placé au premier rang des "préoccupations" nécessitant une réponse législative rapide, deux ans après la loi du 26 novembre 2003 sur la maîtrise de l'immigration, présentée par Nicolas Sarkozy, qui avait sensiblement durci les conditions d'entrée et de séjour des étrangers.
"L'intégration et l'assimilation sont mises en difficulté par un volume d'immigration qui va au-delà des capacités d'absorption, estime le président du groupe UMP de l'Assemblée nationale, Bernard Accoyer. Si on veut intégrer, il faut ralentir significativement les flux d'immigration." Deux causes sont rendues responsables de l'"arrivée massive" de nouveaux immigrants : le regroupement familial et la polygamie. Un lien qui ne fait aucun doute pour M. Accoyer : "Parmi les mineurs impliqués dans les délits, il y a une surreprésentation d'enfants issus de familles polygames", souligne le député de Haute-Savoie.

Lire la suite de l’article


Lionel Stoleru, ancien secrétaire d'Etat à l'immigration
"Il n'y a aucun lien avec les violences"

Il n'y a aucun lien avec les violences. 95 % des jeunes qui "trempent" dans ces événements sont nés en France. Nicolas Sarkozy trouvera peut-être quelques étrangers à expulser, mais ce n'est pas le fond du problème. Les violences urbaines ne sont pas dues à un problème de regroupement familial, mais à ces cités où il y a une désespérance des jeunes, qui se rendent compte que leur horizon est bouché. Ce n'est pas en interdisant le regroupement familial qu'on va régler le problème.

Lire la suite de l’article


A Stains, les destins croisés de mères en difficulté
Elle a posé sur ses genoux une chemise de carton jaune où elle a rassemblé, dans un joyeux désordre, une masse de papiers en tout genre : les bulletins scolaires de ses enfants, ses quittances de loyer, le jugement de son second divorce, son contrat de travail, les relevés d'aides de la caisse d'allocations familiales. Au fil de la conversation, elle puise un à un les documents dans le dossier. "C'est le fouillis, je ne trouve plus rien !", lance-t-elle finalement dans un éclat de rire.

Lire la suite de l’article



Notre école a failli, par Alain Bentolila
Depuis plus de trente ans, nous avons accepté — et parfois aveuglément encouragé — le regroupement, dans des lieux enclavés, de populations qui avaient en commun d'être pauvres et pour la plupart de venir d'un ailleurs estompé et confus. Ces gens se sont assemblés, sur ces territoires de plus en plus isolés, non pas pour ce qu'ils partageaient en termes d'héritage explicite et d'histoire transmise, mais au contraire parce que, année après année, ils savaient de moins en moins qui ils étaient, d'où ils venaient et où ils allaient.[…]
Notre école, en acceptant que pour des centaines de milliers d'élèves l'échec scolaire et social soit une fatalité, affaiblit globalement sa crédibilité. Car elle admet alors qu'en son sein, au coeur même de son organisation, existent des zones où l'on flétrit l'espérance de se hisser au-dessus de sa condition par le savoir et l'intelligence. Car elle accepte que soient confinés dans ses propres murs des enfants qui pensent que le pari de l'école ne mérite pas d'être tenté et finissent par confondre enfermement et choix identitaire. Notre école ne peut être respectable et honorée que si aucune parcelle de son territoire n'affiche l'expression du renoncement : "Ici sont infimes les chances de s'en sortir".
Et la solution n'est certainement pas dans la distribution parcimonieuse de primes à l'enfermement. Car ces primes, chichement octroyées et mal utilisées, ne pourront rien changer au destin scolaire et social des élèves confinés. C'est ce confinement même — cette idée intolérable selon laquelle "qui se ressemble s'assemble" — qui doit être refusé et combattu. L'impuissance à apporter des solutions sérieuses à l'enfermement économique et social a entraîné la même impuissance à entrouvrir les portes des ghettos scolaires.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Quotidien du 17/11/05


Réunion "pour mieux
aider les jeunes"
Le président de la République a lancé jeudi les travaux destinés à la mise en place du service civil volontaire début 2006.

Lire la suite de l’article


Villepin avertit : pas de boucs émissaires 

Le Premier ministre Dominique de Villepin a mis en garde jeudi contre la tentation de rechercher des "boucs émissaires" face à la crise des banlieues.
Lire la suite de l’article


"Moi je veux bien
parler à Sarkozy"
Par Disiz la Peste,
rappeur,
dernier album : Les histoires extarordinaires d'un jeune de banlieue (sorti au début du mois d'octobre 2005) 

Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 17/11/05



Robien: l'apprentissage à 14 ans sur la seule base du volontariat
Le ministre de l'Education nationale, Gilles de Robien, a assuré mercredi que l'apprentissage dès 14 ans "devrait être construit sur la seule base du volontariat et dans des métiers choisis par le jeune lui-même".

Lire la suite de l’article


La crise des banlieues donne une nouvelle urgence à la réforme des ZEP
Avec la crise des banlieues, syndicats, associations et ministère de l'Education s'accordent pour mettre les ZEP (zones d'éducation prioritaire), reconnues comme un des meilleurs remèdes à la misère sociale et à la discrimination, au centre des réformes à mener en urgence.
De nombreux mineurs soumis à l'obligation scolaire (jusqu'à 16 ans), et d'autres s'affirmant "en rupture scolaire" ont participé aux violences de ces dernières semaines.
Le ministre de l'Education nationale Gilles de Robien a donc renouvelé mercredi sa promesse d'"évaluer et réformer" ces zones. "Que serait la société sans les ZEP ?", a-t-il interrogé, reconnaissant cependant qu'elles ont "peut-être, en un quart de siècle, perdu un peu de leur intensité dans la réussite éducative".
Lire la suite de l’article


Imagine ton futur, magazine gratuit de découverte professionnelle pour ados
Un nouveau magazine est apparu en novembre dans les collèges, Imagine ton futur, journal de découverte du monde professionnel destiné aux 12-16 ans et distribué gratuitement avec l'accord des principaux de collège dans 1.640 établissements, soit 250.000 adolescents visés.
Lire la suite de l’article


Police/mineurs: "dégradation des relations" note la Défenseure des enfants
La Défenseure des enfants, Claire Brisset, s'inquiète de la "dégradation des relations entre les mineurs et les policiers", appelant à ne pas "banaliser le recours à la justice à l'égard des enfants en difficulté", dans son rapport annuel remis jeudi au chef de l'Etat.
"Les relations entre la police et les jeunes, qu'ils soient seuls ou en groupe, se sont trop ritualisées sur le mode de la défiance réciproque, de l'affrontement de type +bande contre bande+, faisant fi de la dimension institutionnelle de la police", lit-on dans ce rapport rédigé avant l'éruption des violences dans les banlieues.
Lire la suite de l’article


Des violences inorganisées, issues d'une minorité, uniques par leur étendue (criminologue)
Les émeutes récentes se distinguent des précédentes par leur étendue et leur durée mais restent le fait d'une minorité inorganisée, selon le bilan dressé jeudi par le criminologue Christophe Soullez, auteur en 2002 des "Violences urbaines" (éditions Milan).
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

Pour en savoir plus




L’indispensable café pédagogique



Le site de VousNousIls (Rubrique dépêches de l’éducation AFP)



La maison des enseignants



Les dépêches AFP-Éducation sur le site Voila.fr



Le site Yahoo Actualités, rubrique éducation

3 commentaires:

annonces gratuites a dit…

bonjour Philippe W relot je fesais une recherche sur annonces gratuites et je suis tomber sur votre page que je trouve interessante . ceci m'a donne une idde de poursuivre mes recherche sur le mot Revue de presse du jeudi 17 novembre 2005 ou bien sur le mot annonces gratuites , je voudrais juste rajoute que je suis tomber sur http://www.prixdepot.com que je trouve aussi tres interessant alors visite si vous avez le temps

merci

Anonyme a dit…

Bonjour,

Pour tous ceux que l'établissement d'un service civil intéresse, et spécialement parce qu'il pourrait constituer un élément considérable favorisant notre système éducatif, je me permets de vous suggérer de visiter les pages du blog de l'Association pour la promotion du service civil, association dont le but est d'en évaluer la possibilité et les avantages, politiques mais aussi économiques et sociaux.

Le dernier post est relatif aux moyens dont le service civil pourrait favoriser l'émergence de ce que l'on a appelé la société de la connaissance.

Le blog est consultable à http://reflets.typepad.com

L'association est apolitique.

Bonne journée !

Anonyme a dit…

Pardon... le dernier post du blog est relatif au service civil comme élément permettant de favoriser l'émergence d'une véritable société de la connaissance...

Ce qui, je l'espère, est tout de même plus clair !

Bonne journée,


L'association pour la promotion du service civil : servicecivil@gmail.com

 
Licence Creative Commons
Chronique éducation de Philippe Watrelot est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://philippe-watrelot.blogspot.fr.