lundi, novembre 19, 2007

Revue de presse du lundi 19 novembre 2007

La défense du pouvoir d'achat et du service public de l'éducation. Ce sont les deux raisons pour lesquelles Alex Dessens, professeur depuis 2003, fera grève demain. « On attend une revalorisation du point d'indice, parce que d'une année sur l'autre, le niveau de nos traitements n'est plus du tout en phase avec l'augmentation du coût de la vie », revendique ce prof de 34 ans qui, entre la sixième et la troisième, enseigne le français à des adolescents en difficulté dans la banlieue de Toulouse. Son témoignage se trouve dans Le Parisien qui fait le point sur les mouvements sociaux et annonce la grève des fonctionnaires de mardi. Sud Ouest rappelle que pour les Français, le pouvoir d’achat est devenu la préoccupation majeure.
Dans l'éducation, où les cinq fédérations syndicales ont relayé l'appel, on estime qu’un enseignant sur deux devrait cesser le travail. Il y aura vraisemblablement des écoles primaires fermées et pas mal de cours non assurés dans les collèges et lycées.
Avant même d'avoir commencé, nous dit 20 minutes, le mouvement, axé sur le pouvoir d'achat, semble jouir d'une image favorable dans l'opinion: un peu plus de la moitié des Français (53%) "soutiennent" (33%) ou éprouvent "de la sympathie" (20%) à son égard, selon un sondage CSA publié lundi dans l'Humanité..

Par ailleurs, la coordination nationale étudiante contre la loi sur l'autonomie des universités a appelé, dimanche 18 novembre, étudiants et lycéens à une journée de grève et de manifestations le 22 novembre et demandent aussi aux étudiants de rejoindre les manifestations de fonctionnaires le 20 novembre . Et ils lancent un appel : "Nous appelons les lycéens à nous rejoindre dans la lutte à travers des débrayages, des blocages, comme durant le CPE" . Cet appel sera t-il entendu ? On apprend que le mouvement s’est étendu à quelques lycées. D’après Libération les élèves de cinq lycées, quatre en Basse-Normandie et un à Lille, ont décidé de bloquer leur établissement. Le syndicat lycéen Fidl fait état de 128 assemblées générales.
Tous les acteurs du mouvement étudiant s'accordent en tout cas sur un point : c'est au lendemain de la journée de grève dans l'éducation, mardi, qu'on saura si la mobilisation dans les universités a des chances de s'amplifier encore.
Pour le secrétaire général de la FSU , Gérard Aschieri, les revendications des étudiants peuvent rejoindre celles des fonctionnaires de l'Education nationale, « notamment sur la question des postes» et «les mouvements peuvent se renforcer mutuellement ».

"Enseigner sans saigner "
C’est un des slogans entendus dans la manifestation qui s’est déroulée ce samedi à Grigny (Essonne). Cette manifestation fait suite aux nombreuses agressions dont ont été victimes des enseignantes des écoles primaires de la Grande Borne. Ce qui est notable, comme le rappelle Le Monde, c’est qu’ un rapprochement inhabituel avec les parents d'élèves s'est opéré. Certains qui, par peur ou intimidation, n'avaient jamais passé les portes de l'école, ont décidé d'occuper les locaux pour soutenir la mobilisation enseignante. "Quelque chose s'est noué avec les parents. La parole s'est libérée", explique Jean-Guy Lafaye, directeur de l'école du Buffle, où onze des douze enseignants déclarent vouloir changer d'affectation.
Espérons que cet élan collectif ne retombera pas et ne sera pas noyé dans l’individualisme et l’indifférence. Cette cité, ses habitants et ses enseignants que je connais bien, méritent mieux que cette spirale de la violence.

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 19/11/07


Appel aux lycéens
Malgré des débuts poussifs marqués par une interminable séance de vérification des mandats et des frictions avec les médias, la coordination nationale a réuni près de 300 étudiants représentant une cinquantaine de délégations.
Lire la suite de l’article


Facs: ce qui fait bouger les étudiants
D'accord ou pas d'accord avec les blocages de leurs universités, les étudiants partagent tous quelques grandes inquiétudes.
Lire la suite de l’article


Encore 28 universités bloquées
Quarante-trois sites universitaires étaient toujours perturbés vendredi, et 28 encore bloqués, alors que de plus en plus de présidents d’université avaient recours aux forces de l’ordre pour les dégager. Beaucoup ont aussi organisé des votes à bulletins secrets ou sur Internet : le président de l’université Paris-I s’est félicité que sur son site Web, avec 25 % de participation, les étudiants aient majoritairement voté la reprise
Lire la suite de l’article


Loi Pécresse : le mouvement gagne les lycées
Les élèves de cinq lycées, quatre en Basse-Normandie et un à Lille, ont décidé de bloquer leur établissement pour protester contre la loi sur l’autonomie des universités. Le syndicat lycéen Fidl fait état de 128 assemblée générales.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 19/11/07


La coordination étudiante appelle à manifester
La coordination nationale étudiante contre la loi sur l’autonomie des universités a appelé étudiants et lycéens à une journée de grève et de manifestations le 22 novembre.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------
L’Humanité du 17/11/07 (un jour de retard)



Les étudiants contestent l’esprit de la loi
Les assemblées générales ont reconduit le mouvement de grève jusqu’à mardi prochain, journée d’action dans la fonction publique.
Lire la suite de l’article


Supérieur : un budget en trompe-l’oeil
À l’appel de l’intersyndicale des enseignants et des étudiants, un rassemblement a eu lieu devant l’Assemblée nationale pour dénoncer le projet de budget 2008.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------------------
Le Parisien du 19/11/07 ( payant)



« Je n'arrive pas à économiser »
LA DÉFENSE du pouvoir d'achat et du service public de l'éducation. Ce sont les deux raisons pour lesquelles Alex Dessens, professeur des écoles depuis 2003, fera grève demain. « On attend une revalorisation du point d'indice, parce que d'une année sur l'autre, le niveau de nos traitements n'est plus du tout en phase avec l'augmentation du coût de la vie », revendique ce prof de 34 ans qui, entre la sixième et la troisième, enseigne le français à des adolescents en difficulté dans la banlieue de Toulouse. 

Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 19/11/07



La coordination étudiante appelle étudiants et lycéens à manifester le 22 novembre
La coordination nationale étudiante contre la loi sur l'autonomie des universités a appelé dimanche étudiants et lycéens à une journée de grève et de manifestations le 22 novembre, ont indiqué dimanche les porte-parole de la coordination réunie ce week-end à Tours.
Outre un appel à la mobilisation aux côtés des fonctionnaires le 20 novembre, "nous appelons à une journée de grève et à des manifestations étudiantes et lycéennes dans toutes les villes le jeudi 22 novembre", ont-ils déclaré.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 19/11/07



Les étudiants verrouillent leur blocage
Le bras de fer s'intensifie. Valérie Pécresse a reçu hier les cinq organisations étudiantes représentatives, ainsi que les représentants de la conférence des présidents d'universités (CPU). La ministre de l'Enseignement supérieur a appelé à « la levée des blocages » contre sa loi sur l'autonomie des universités, votée en août dernier, estimant qu'« à quelques semaines des examens, c'est toute l'année universitaire d'un étudiant qui peut être mise en danger ». Porte-parole de la CPU, Michel Lussault, a d'ailleurs précisé que « la majorité des enseignants-chercheurs ne changeraient pas leurs cours et n'aménageraient rien. L'idée d'un premier semestre avec des aménagements pour compenser les semaines de cours perdues, qui circule dans certaines AG, est erronée. »
Lire la suite de l’article


Les fonctionnaires entrent en scène et font grève pour leurs salaires mardi
Enseignants, aides-soignantes, postiers ou percepteurs: les fonctionnaires devraient être nombreux mardi à faire grève pour leur pouvoir d'achat et l'emploi, selon le ministère et les syndicats, en pleine contestation des cheminots et des étudiants.
Lire la suite de l’article


Qui fait grève le 20 novembre?
Alors que la fin de semaine approche, la mobilisation sociale annoncée pour le 20 novembre devient le nouvel horizon vers tous les regards se tournent. Journée-test, elle sera un baromètre de la grogne sociale en France. Mais qui au juste fait grève et manifeste mardi?
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
Métro (Paris) du 19/11/07



Semaine cruciale pour la mobilisation étudiante avec la grève des enseignants
Le mouvement étudiant de contestation de la loi d'autonomie des universités entre dans une semaine cruciale après plusieurs jours de crescendo, la grève mardi des fonctionnaires, donc des enseignants, s'annonçant décisive pour la suite de la mobilisation.
La coordination nationale étudiante, qui réclame l'abrogation de la loi Pécresse, a appelé sans surprise dimanche à Tours à participer à la journée de grèves et de manifestations lancée par huit organisations syndicales de fonctionnaires et cinq fédérations de l'Education nationale.
Lire la suite de l’article


Grève à l’école : comment faire garder vos enfants
Ce mardi, la grève parmi les enseignants pourrait se traduire par la fermeture de la moitié des classes. Petit tour d’horizon des solutions de secours.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 19/11/07



Réforme de l'université: pourquoi ça bloque
La grogne s'étend dans les facs. 43 universités étaient perturbées sur 85 vendredi, contre 13 la semaine précédente, d'après le décompte de l'AFP. Et ce n'est pas la rencontre jeudi dernier entre la ministre de l'Enseignement supérieur et les syndicats étudiants qui va faire perdre en intensité au mouvement. Déçu par cette entrevue, Bruno Julliard, président de l'Unef, a appelé "à poursuivre et à amplifier la mobilisation en participant massivement aux assemblées générales et en votant la grève".[…] Les points d'achoppement entre les étudiants contestataires et leur ministre ne manquent pas. Sur le texte lui-même, sur les conséquences qu'il engendrerait ou sur l'évolution présumée de la politique du gouvernement, les critiques sont multiples:
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 19/11/07



Étudiants : en attendant mardi...
Les universités de Brest, Caen, Nantes et Angers sont toujours bloquées ou fermées.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Sud-Ouest du 19/11/07



« Il va falloir compter, même pour la nourriture »
-Aujourd'hui, pour les Français, le pouvoir d'achat est devenu une préoccupation majeure
Lire la suite de l’article


Les étudiants pourraient faire front commun avec les enseignants
Une cinquantaine d'universités vont tenir des assemblées générales pour décider de la poursuite du blocage
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 19/11/07



L'éditorial de Jacques ESPERANDIEU
Un vrai risque

Enlisement, délitement, effritement, durcissement, pourrissement, voire "jonction" avec le mouvement de protestation prévu mardi 20 dans la fonction publique ou incidents avec les usagers en colère: plus rien n'est impossible dans cet étrange conflit sur les régimes spéciaux qui échappe à l'analyse et réserve chaque jour quelques nouvelles surprises.[…]
Parce que l'insatisfaction des Français en matière de pouvoir d'achat monte, que les sondages de popularité baissent. Et qu'un revirement de l'opinion, en cas de dérapage, n'est pas totalement à exclure. Seulement voilà : la prolongation de la grève et les nuisances qu'elle entraîne contraignent aujourd'hui le Président à changer de registre. A opter pour la fermeté. A mieux jouer de l'exaspération des usagers et du fort soutien, sur ce dossier, de l'opinion. Avec une réelle chance de succès, compte tenu des hésitations et des divisions syndicales. Mais en courant un vrai risque : celui qui accompagne tout durcissement d'un conflit dans un pays qui se crispe.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde daté du 20/11/07



La coordination étudiante appelle à de nouvelles manifestations le 22 novembre
La coordination nationale étudiante contre la loi sur l'autonomie des universités a appelé, dimanche 18 novembre, étudiants et lycéens à une journée de grève et de manifestations le 22 novembre.
Lire la suite de l’article


Le fonctionnement des organisations étudiantes à la loupe
Syndicats ou associations ? Seules l'Union nationale des étudiants de France (UNEF), SUD-Etudiant, la Fédération syndicale étudiante (FSE) et la Confédération étudiante (Cé) se présentent comme des "syndicats" étudiants. La Fédération des associations générales étudiantes (FAGE), Promotion et défense des étudiants (PDE) ou l'UNI (La droite universitaire) rejettent ce label et se définissent comme des associations.
Lire la suite de l’article


La loi sur l'université : menace ou chance ?, par Stéphane Jaffard, Michèle Leduc et Armand Lattes

es sciences exactes sont au coeur d'un paradoxe : la recherche la plus en pointe conditionne les progrès des hautes technologies, indispensables pour résoudre les problèmes de l'énergie, de l'environnement ou de la communication. Or, participer à cette aventure ne motive plus les étudiants : les licences scientifiques sont désertées, et les élèves des écoles d'ingénieurs les plus prestigieuses préfèrent des cours de management aux études scientifiques.
Les causes sont multiples : les lycéens sont mal informés sur les débouchés professionnels des filières proposées après le bac ; ils n'ont aucune idée de leurs chances de succès, et le taux d'échec est catastrophique en première année de licence, ce qui signifie qu'une fraction notable d'entre eux s'inscrit là par défaut et non par choix ; à l'université, des locaux délabrés, voire insalubres, donnent l'image d'une science vétuste et déconsidérée.
Ces problèmes doivent être traités d'urgence. Pour aller plus loin, la préparation de la nouvelle loi aurait dû ouvrir une vraie concertation entre les acteurs de l'enseignement, de la recherche et de l'industrie ; elle n'a malheureusement pas eu lieu. Les premières conclusions d'une réflexion initiée au sein de nos trois sociétés peuvent être consultées sur nos sites Web. Notre intention est d'indiquer quelques pistes avant que toutes les décisions ne soient prises.
Lire la suite de l’article


Grigny mobilisé contre la violence ordinaire
Les parents et les enseignants de la Grande-Borne à Grigny (Essonne) s'unissent pour dénoncer la montée de violence dans le quartier. Samedi matin, quelque 700 personnes, enseignants, parents et élèves, ont défilé jusqu'à la mairie, en scandant " Non aux agressions, c'est la paix que nous voulons ! " ou "Enseigner sans saigner ".
Lire la suite de l’article


Pendant la grève, la vie continue
Bon... Nous allons mettre la proposition aux voix. Qui est pour ?" Les mains qui se lèvent dans cet amphi de l'université Paris-XII-Val-de-Marne, à Créteil, ne sont pas celles d'étudiants en grève. Et l'oratrice, debout, appuyée à une table, n'est autre que la présidente de l'université, Simone Bonnafous, s'adressant, vendredi 16 novembre, au conseil d'administration. C'est la seconde réunion du CA en deux semaines. La précédente avait été consacrée au vote de questions budgétaires, à l'adoption d'une "charte démocratique" interne et à un début de mise en conformité des statuts avec la loi "libertés et responsabilités des universités", cette "LRU" ou "loi Pécresse" qui met en émoi les campus. Des étudiants, envoyés en délégation par leur assemblée générale, avaient aussi suscité un débat sur la situation nationale.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 19/11/07


La coordination étudiante appelle à manifester les 20 & 22 novembre
Outre un appel à la mobilisation aux côtés des fonctionnaires mardi, la coordination nationale étudiante demande aux étudiants et aux lycéens d'organiser des débrayages et des blocages "comme durant le CPE".
Lire la suite de l’article

"Je ne suis pas inquiète", assure Valérie Pécresse
"Une inscription en licence, c'est 165 euros, et c'est 215 euros en master", explique la ministre. "On est très loin des fantasmes qui circulent en AG".
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 19/11/07


Semaine cruciale pour la mobilisation étudiante
Le mouvement étudiant de contestation de la loi d'autonomie des universités entre dans une semaine cruciale. La grève des enseignants, mardi, s'annonce décisive pour la suite de la mobilisation.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 19/11/07




"Sauvons la recherche" appelle à manifester mardi
L'association "Sauvons la recherche" a appelé lundi les chercheurs à se joindre aux manifestations de mardi, journée de grève dans la fonction publique, pour demander une autre affectation des moyens de la recherche et un programme d'embauche sur 5 ans.
Lire la suite de l’article


Quatre lycées bloqués en Basse-Normandie contre la loi Pécresse
Quatre lycées de Basse-Normandie étaient bloqués lundi matin pour protester contre la loi Pécresse sur les universités, a-t-on appris auprès du rectorat de Caen et des lycéens.
Lire la suite de l’article


Dray (PS) appelle à suspendre l'application de la loi sur les universités
Julien Dray, porte-parole du PS, a appelé dimanche Valérie Pécresse à "suspendre l'application de la loi" sur les universités et à "répondre aux inquiétudes des étudiants".
Lire la suite de l’article


Universités: Hollande demande au gouvernement des garanties financières
Le premier secrétaire du PS François Hollande a appelé dimanche le gouvernement à "apporter des garanties financières" à l'autonomie des universités pour répondre à l'inquiétude des étudiants.
Lire la suite de l’article


Semaine cruciale pour la mobilisation étudiante avec la grève des enseignants
Le mouvement étudiant de contestation de la loi d'autonomie des universités entre dans une semaine cruciale après plusieurs jours de crescendo, la grève mardi des fonctionnaires, donc des enseignants, s'annonçant décisive pour la suite de la mobilisation.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.