mardi, novembre 13, 2007

Revue de presse du mardi 13 novembre 2007

Les gauchistes manipulent-ils les étudiants pour étendre le mouvement dans les universités? L'agit-prop n'en est pas absente, mais dans les facs, le malaise est bien réel. Ce chapô de L’Express résume assez bien la tonalité de la presse vis-à-vis des étudiants. On retrouve une affirmation voisine dans Le Monde qui affirme : “Dans les universités, la loi Pécresse fait l'unanimité contre elle, mais pas le blocage des campus”. Plus loin dans l’éditorial du Monde on trouve la question précisée ainsi : “ En cherchant à bloquer les "facs" et en demandant l'abrogation de la loi sur l'enseignement supérieur adoptée le 11 août, les étudiants les plus radicaux ne sont-ils pas en train de se tirer une balle dans le pied ?
Et il est vrai comme le disent plusieurs journaux que la bataille à gagner est aussi celle de l’opinion.
Cela est valable aussi pour le mouvement social portant sur les régimes spéciaux.

Samedi sans école : 13 millions d’heures de cours perdues
C’est un calcul fait dans Le Figaro
par «Le club par l’École», association rassemblant d’anciens directeurs au ministère de l’Éducation nationale, qui ont servi sous des gouvernements issus de majorités différentes.  
Ils affirment avec force “Il est en effet difficile de laisser croire qu’il est plus efficace d’enseigner hors du temps scolaire que pendant les heures de classe. Si la prise en charge des enfants en dehors du temps ré­glementaire s’est heureusement développée à l’initiative des communes et des associations, elle ne saurait se substituer au travail de nos maîtres qualifiés. Par conséquent, la vraie question est celle de l’utilisation des heures dégagées par la suppression du samedi matin.” et concluent par cette phrase que le ministre peut méditer : “En tout état de cause, la préoccupation majeure doit être d’abord l’intérêt des élèves, tant en termes pédagogiques (acquisition des connaissances de base) que d’égalité des chances (améliorer la réussite de tous). À défaut, on aurait désormais de nouveaux orphelins, après «ceux de 4 heures», les orphelins des heures du samedi matin…


Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 13/11/07


«Les étudiants vivent et travaillent dans des conditions déplorables»
Reportages à Lyon et à Toulouse où les étudiants s'opposent entre pro et anti blocage.
Lire la suite de l’article


A Nanterre, des étudiants délogés à coups de matraques
La situation à la faculté de Paris-X-Nanterre était tendue mardi en milieu de matinée, où les forces de l'ordre ont dégagé par deux fois les accès à un bâtiment bloqué par des étudiants grévistes.
Lire la suite de l’article


A Nanterre, «on crie victoire après les résultats, pas avant»
Le blocage de l'université a été voté, en dépit de la mobilisation d’étudiants qui y sont opposés. Un blocage «indispensable à la mobilisation» selon Sud-étudiant.
Lire la suite de l’article


Réformer l’université sans désengager l’Etat
BRUNO JULLIARD président de l’Unef (Union nationale des étudiants de France).

Depuis 2006, aucune mesure n’a été prise en faveur des étudiants. Les causes du malaise sont toujours présentes. Les étudiants sont viscéralement attachés à un service public d’enseignement supérieur de qualité, permettant l’accès et la réussite de tous, toutes conditions sociales confondues. Bref, un modèle de service public ou l’Etat joue son rôle en finançant les établissements, en aidant socialement les étudiants et en compensant les inégalités.
Or, par ses choix budgétaires pour 2008, par les priorités politiques qu’il affiche et par la loi sur l’autonomie des universités, le gouvernement a ouvert la porte au désengagement politique et financier de l’Etat. La loi sur l’autonomie des universités cristallise ces inquiétudes liées à la démission de l’Etat.
Cette loi est en effet mauvaise et dangereuse. Mauvaise, car elle n’envisage l’enseignement supérieur que par le prisme déformé des gestionnaires sans s’attaquer aux défis majeurs du système (la réussite et l’accompagnement social des étudiants, l’insertion professionnelle, la place de la recherche).
Dangereuse, parce qu’elle créera plus de problèmes qu’elle n’apportera de solutions en introduisant des reculs en termes de démocratie universitaire, en précarisant un peu plus les personnels et en ouvrant la porte au désengagement de l’Etat par des transferts de compétences que nous refusons. Si cette loi était si irréprochable, le gouvernement ne l’aurait pas fait voter en catimini pendant l’été.
Malgré les concessions obtenues dans le cadre des «concertations» (notamment le retrait de la sélection à l’entrée du master), l’Unef demande que le gouvernement revoie sa copie et apporte des modifications législatives à son texte[…]
Lire la suite de l’article


Les étudiants font durer leur opposition
Treize universités ont reconduit le blocage des amphis.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 13/11/07


Facs : trois nouvelles têtes émergent du mouvement
Leurs visages apparaissent dans les médias depuis quelques jours. Portraits de ces leaders.
Lire la suite de l’article


Le diabète touche
de plus en plus d’enfants
Des experts s’inquiètent de l’augmentation préoccupante des cas. La forme la plus grave, celle de type 1, a doublé en vingt ans et atteint des moins de quinze ans.
Lire la suite de l’article


Samedi sans école : 13 millions d’heures de cours perdues
Par «Le club par l’École», association rassemblant d’anciens directeurs au ministère de l’Éducation nationale, qui ont servi sous des gouvernements issus de majorités différentes.  
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 13/11/07 (un jour de retard)



« La loi sur l’université est liberticide
Alors que débute une nouvelle semaine de mobilisation pour les étudiants, Jean Fabbri, du SNESUP-FSU, décortique la loi Pécresse.
Lire la suite de l’article


Les lycéens se joindront-ils aux étudiants
Les syndicats d’élèves ont appelé à organiser des assemblées générales dans le secondaire.
Lire la suite de l’article


Toujours plus d’enfants en dange
La précarité des familles joue un rôle de plus en plus déterminant.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 13/11/07 ( payant)



Des étudiants délogés à coups de matraques à Nanterre
Comme hier, les forces de l'ordre étaient présentes ce matin sur le campus de Nanterre (Paris X). Avec comme mission d'empêcher le blocage de l'université.
Lire la suite de l’article


Bientôt des fruits gratuits dans les écoles
Les Français ne consomment pas assez de fruits et de légumes, notamment parce qu'ils sont trop chers. Pour remédier à ce problème, Michel Barnier, ministre de l'Agriculture, nous dévoile en exclusivité ses solutions.
Lire la suite de l’article



------------------------------------------------
La Croix du 13/11/07



Manifestation vendredi des étudiants et du personnel des universités
Une intersyndicale de l’enseignement supérieur a appelé lundi 12 novembre les étudiants et les personnels des universités à « amplifier leurs actions » et à se rassembler vendredi devant l’Assemblée nationale, à Paris, « pour dénoncer le projet de budget 2008 ». Par ailleurs, le campus de Lyon 2 a été bloqué lundi matin par une centaine de jeunes (200, selon les étudiants) qui ont disposé des tables, des chaises et des poubelles pour empêcher l’accès aux amphithéâtres conformément à la décision de blocage votée la semaine dernière.
Lire la suite de l’article


Famille à la Une
La Croix publie un dossier spécial sur la famille en partenariat avec les titres de Bayard Jeunesse
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 13/11/07



«Les CRS ont frappé violemment des étudiants grévistes»
Des CRS ont délogé mardi vers 10h à coups de matraques entre 100 et 200 étudiants qui bloquaient l'entrée des bâtiments F et G (droit, économie et gestion) de la faculté de Paris X-Nanterre, a confirmé à «20 Minutes» Vanessa Favaro, la présidente de l'Unef dans cette université.
Lire la suite de l’article


Quand le sorbonnard n'aime plus le scribouillard
Récepteur de micro sans fil arraché, bombe de peinture pointée vers l'appareil photo, matraque télescopique exhibée façon Max la Menace : les témoignages de journalistes pris à partie par des étudiants vindicatifs se ramassent aussi sûr que les copies dans les amphis. « Ce sont des groupes minoritaires qui nous emm..., pas tous les étudiants », précise un photographe, présent à Rennes ce week-end pour couvrir la coordination nationale contre la loi sur l'autonomie des universités. N'empêche, la grogne de quelques-uns contre la profession, en sommeil depuis les manifs contre le CPE, a gagné en violence.
Lire la suite de l’article


A Grigny, les instituteurs ont peur
Journée « écoles mortes » à Grigny (Essonne). La quasi-totalité des enseignants des neuf maternelles et primaires de la cité de la Grande Borne, et quatre des six écoles de Grigny 2 se sont mis en grève hier à la suite de l'agression de l'un d'entre eux jeudi dernier. « Les vols de voiture c'est monnaie courante, mais là c'est la première fois qu'on s'en prend à notre personne », explique Valéry Geissinger, directrice de l'école Pégase.Hier, à l'inspection académique de l'Essonne, où une délégation était reçue, ces jeunes professeurs demandaient que « l'Etat assure la sécurité de ses fonctionnaires ».
Lire la suite de l’article


Un cas d'école pour l'écologie
A Limeil-Brévannes (94), on n'a pas attendu le Grenelle de l'environnement pour se soucier du développement durable. Samedi a été inaugurée « la première école à énergie positive ». En clair, la toute nouvelle école Jean-Louis-Marquèze produira plus d'énergie qu'elle n'en consommera grâce à un champ de panneaux photovoltaïques (qui transforment la lumière du Soleil en électricité) de 700 m2.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Métro (Paris) du 13/11/07



Mouvement étudiant: l'Unef n'appelle pas au blocage des gares, incidents à Nanterre
L'Unef "ne soutient pas l'appel" lancé par la coordination étudiante à bloquer les gares mardi, estimant que cela ne serait "pas compris de l'opinion publique", mais continue à demander aux étudiants d'"amplifier la mobilisation", a déclaré lundi son président Bruno Julliard à l'AFP.
Lire la suite de l’article


Violence dans le foot: Platini propose d'aller au stade avec les enfants
Le président de l'Union européenne de football (UEFA) Michel Platini a proposé mardi de lutter contre la violence dans les stades de football en obligeant les supporteurs à s'y rendre accompagnés d'un enfant, dans une interview au quotidien italien Il Giornale.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 13/11/07



Mouvement social: les lycéens emboîtent le pas à leur aînés
La grogne s'étend jusqu'aux lycées. Après les cheminots le 14 novembre, mais avec les fonctionnaires le 20 novembre, les lycéens veulent aussi faire entendre leur voix. Objet principal de la contestation: la loi d'autonomie des universités. Comme les étudiants qu'ils seront bientôt pour un grand nombre, mais pas avec les mêmes méthodes.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 13/11/07



Le mouvement des étudiants se poursuit
Ce matin, le président de l'université Rennes 2, a fermé l'université, expliquant "qu'à l'heure de la reprise des cours, il n'était pas possible d'ouvrir dans des conditions de sécurité". La bibliothèque universitaire et le Tambour restent toutefois ouverts. Dans une grande confusion, les étudiants et le personnel ont été invités à rentrer chez eux.
Lire la suite de l’article


De plus en plus d'enfants sont diabétiques
La Journée mondiale du diabète a lieu demain. En France, la maladie, sous ses deux formes, progresse. Le diabète de type 2 n'est plus « réservé » aux adultes. Notamment en cause, l'obésité.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Sud-Ouest du 13/11/07



Le blocus de plus en plus contesté
2 500 étudiants environ étaient de nouveau rassemblés devant la fac des sciences sur le campus de Pau. Le blocus du site palois a été reconduit jusqu'à vendredi, à une courte majorité
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 13/11/07



Rien vu...



-------------------------------------------------
Le Monde daté du 13/11/07



Editorial : L'université en otage
Le mouvement de grogne ou de rejet qui se propage dans une partie des universités françaises depuis une quinzaine de jours présente un cruel paradoxe. En cherchant à bloquer les "facs" et en demandant l'abrogation de la loi sur l'enseignement supérieur adoptée le 11 août, les étudiants les plus radicaux ne sont-ils pas en train de se tirer une balle dans le pied ?
Lire la suite de l’article


A Nanterre, les CRS ont délogé des étudiants à coups de matraque

a situation à la faculté de Paris-X-Nanterre était tendue, mardi 13 novembre, en milieu de matinée : les forces de l'ordre ont par deux fois délogé des étudiants grévistes à coups de matraque, afin de permettre l'accès d'un bâtiment à des étudiants non grévistes.
Lire la suite de l’article


Dans les universités, la loi Pécresse fait l'unanimité contre elle, mais pas le blocage des campus
a protestation d'une partie du monde étudiant contre la "loi Pécresse" sur l'autonomie des universités perdure. Lundi 12 novembre, l'étendue du mouvement était relativement stable par rapport au vendredi 9 : 13 universités sur 85 étaient totalement ou partiellement bloquées. Mais la fréquentation des assemblées générales (AG) était en hausse.
Lire la suite de l’article


1,5 milliard : le nombre d'humains capables de communiquer en anglais
'est l'estimation de l'expert britannique David Graddol, cité par le Financial Times, dans son nouveau livre English Next. Il y a cinquante ans, l'anglais était la première langue maternelle du monde, à l'exception du mandarin. Aujourd'hui, elle est supplantée par l'espagnol, l'hindi-ourdou et bientôt l'arabe. Malgré le recul relatif de l'anglais comme langue maternelle, une forme internationale d'anglais, surnommée "globish", s'est imposée comme lingua franca, notamment dans le monde des affaires. 53 % des enseignements dispensés aux étudiants internationaux dans le monde sont en langue anglaise, contre 11 % en français, 9 % en allemand, 5 % en chinois, 3 % en japonais et en Russe.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 13/11/07


Le président de Rennes 2 compare le blocage à "un comportement terroriste"
Marc Gontard, dont les étudiants ont voté contre le blocage, affirme que des "groupes déterminés ayant sous le manteau des battes de base-ball" étaient présents ce matin, alors que les cours avaient pourtant été annulés. "C'est l'impuissance des démocraties face aux régimes totalitaires", affirme-t-il.
Lire la suite de l’article


"Aucune université ne restera isolée"
par Valérie Pécresse,
ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche
Lire la suite de l’article


Forum sur le mouvement étudiant.
Avec Jean-Baptiste Prevost, vice-président de l´Unef (gauche, majoritaire)
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 13/11/07


Universités: la grève fait tâche d'huile
Les gauchistes manipulent-ils les étudiants pour étendre le mouvement dans les universités? L'agit-prop n'en est pas absente, mais dans les facs, le malaise est bien réel. Reportage.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 13/11/07



Les députés PS contre le blocage des universités
Le groupe socialiste à l'Assemblée nationale s'est prononcé mardi contre le blocage des universités tout en mettant en garde les étudiants contre un gouvernement qui "cherche l'affrontement".
Lire la suite de l’article


Le président de Rennes 2 dénonce le "comportement terroriste" des bloqueurs
Le président de Rennes 2, Marc Gontard, a dénoncé mardi le "comportement terroriste" de la centaine d'étudiants armés de barres de fer ou de battes de base-ball qui continuent de bloquer l'université malgré un vote à bulletins secrets contre ce blocage la veille.
Lire la suite de l’article


Distribution gratuite de fruits ne va pas renforcer leur "valeur" (Interfel)
L'encouragement des Pouvoirs Publics à la distribution gratuite de fruits frais dans les écoles ne va pas renforcer leur "valeur", estime Interfel, l'inteprofession des fruits et légumes, mardi dans un communiqué.
Lire la suite de l’article


Proposition de loi PS sur le financement des écoles privées le 27 novembre
La "niche" parlementaire PS (séance à l'initiative d'un groupe) sera consacrée le 27 novembre à l'Assemblée nationale au financement par les communes des écoles privées, a-t-on appris mardi à l'issue de la conférence des présidents.
Lire la suite de l’article


Les CRS délogent des étudiants bloqueurs à coups de matraques à Nanterre
La situation à la faculté de Paris-X-Nanterre était tendue mardi en milieu de matinée, où les forces de l'ordre ont dégagé par deux fois à la matraque les accès à un bâtiment bloqué par des étudiants grévistes, afin de permettre l'entrée d'étudiants non grévistes, a constaté un journaliste de l'AFP.
Lire la suite de l’article


Toulouse-Mirail: enseignants et personnels de l'universite votent la grève
Les enseignants et personnels de l'université de Toulouse-le-Mirail ont voté la grève mardi matin en assemblée générale pour s'associer au mouvement étudiant contre la loi Précresse, a constaté un journaliste de l'AFP.
Lire la suite de l’article


Adjoint de collège poignardé: Darcos souhaite un durcissement pénal
Le ministre de l'Education, Xavier Darcos, a annoncé mardi à Bobigny qu'il allait, avec Rachida Dati, "pousser la réflexion pénale" sur les violences visant les enseignants afin d'étendre les circonstances aggravantes de peines, déjà durcies en cas d'agression dans un établissement.
Lire la suite de l’article



-----------------------------------------------------------------------

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.