mardi, janvier 22, 2008

Revue de presse du mardi 22 janvier 2008

Un plan banlieue de plus ? Un plan pour rien ?
Alors que Fadela Amara présente mardi 22 janvier les grandes lignes de son plan banlieue , plusieurs articles tentent de faire le point sur la situation des banlieues aujourd'hui. C'est dans La Croix qu'on trouvera le plus intéressant, il montre bien que le sentiment d'exclusion reste profond dans les quartiers fragiles et en particulier dans le domaine de l'école.
Une militante de l'association « Ni putes Ni de Gonesse (Val-d'Oise) y déclare : «Dans notre collège, on voit peu de professeurs de plus de 26 ans, souligne-t-elle. Même la directrice est toute jeune. Ce qui nous manque, ce sont des professionnels d'expérience, des seniors qui incarnent le monde des adultes. »
À côté des missions d'enseignement, pour lesquelles ont été formés les professeurs, l'éducation nationale devrait accorder, selon elle, plus d'importance aux enjeux éducatifs. Or, poursuit-elle en multipliant les dispositifs de soutien scolaire, l'institution ne fait que réformer à la marge, sans s'attaquer au noyau dur du contenu d'une scolarité qui demeure inaccessible à la grande majorité des familles de sa cité.
On pourra compléter cette lecture par la tribune de sociologues (dont S. Beaud, L.Waquant, D. Lapeyronnie et L. Mucchielli) dans Libération qui se demandent si “les banlieues ont besoin d'un énième plan ? ”. Selon eux, “Les banlieues populaires n'ont pas besoin d'un plan de plus, mais d'une politique globale et continue de création d'emplois, de renforcement des services publics, de réduction des inégalités et de lutte active contre les discriminations multiformes.

L'autre sujet du jour, c'est le service minimum dans les écoles primaires. Xavier Darcos veut tester cette formule à l'occasion de grève de la fonction publique de jeudi 24, il affirme que 1631 communes ont accepté le service minimum .
Plusieurs journaux tentent de faire le point. Le Monde rappelle les limites de ce dispositif, car les municipalités de gauche refusent de rentrer dans ce dispositif. 20 minutes propose en parallèle l'interview du maire UMP d'Antony (92) qui pense que cela correspond à “une très forte demande de la part des parents” et un entretien avec Guy Barbier de l'UNSA-Éducation qui dénonce l'absence de concertation et la remise en cause du droit de grève.

Une dernière info dont on peut penser qu'elle entraînera des réactions. Xavier Darcos a souhaité que “l'interdiction qui est faite aujourd'hui de vendre de l'alcool aux moins de 16 ans puisse être généralisée aux mineurs de 16 à 18 ans dans la journée, lorsque des établissements de boisson se trouvent en périphérie des établissements scolaires".

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 22/01/08


Les banlieues ont-elles besoin d’un énième plan ?
STÉPHANE BEAUD, MICHEL KOKOREFF, DIDIER LAPEYRONNIE, OLIVIER MASCLET, SERGE PAUGAM, LOÏC WACQUANT, LAURENT MUCCHIELLI, PATRICK SIMON ET ISABELLE COUTANT sociologues.

Les banlieues populaires n’ont pas besoin d’un plan de plus, mais d’une politique globale et continue de création d’emplois, de renforcement des services publics, de réduction des inégalités et de lutte active contre les discriminations multiformes.
Lire la suite de l’article


1.631 communes participeront au service minimum dans les écoles jeudi

Le ministre de l'Education a annoncé mardi que 1.631 communes de France ont accepté de participer au service minimum d'accueil dans les écoles, jeudi lors de la grève des enseignants.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 22/01/08


Amara veut créer 45 000 emplois dans les banlieues
Dans le cadre du plan «Espoir Banlieue» qui sera détaillé le 8 février par Nicolas Sarkozy, la secrétaire d'Etat à la ville se donne trois ans pour faire baisser le taux de chômage des quartiers difficiles.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 21/01/08 (un jour de retard)



Haro sur les collèges ruraux
Dans le département du Doubs, dix établissements sont menacés de fermeture
Lire la suite de l’article


68 : mémoire et prospective
L’Observatoire des mouvements de la société (OMOS) tenait, le week-end dernier, une première séance de travail sur les événements de 1968. L’association se situe dans le cadre de l’appel « Ce n’est pas qu’un début », qui rassemble largement celles et ceux - chercheurs scientifiques, responsables syndicaux, politiques, associations -
Lire la suite de l’article


Mythes et mystifications de l’idéologie colonial
Un collectif d’historiens rétablit les vérités bonnes à dire face aux tentatives visant à exonérer les États colonisateurs de leurs responsabilités.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 22/01/08 ( payant)



Service minimum à l'école : comment s'y retrouver
A deux jours d'un mouvement qui s'annonce bien suivi dans les établissements scolaires, difficile pour les parents de savoir si le service d'accueil annoncé par le ministère de l'Education sera mis en place. Nos conseils pour ne pas être pris au dépourvu jeudi.

Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 22/01/08



Des habitants des cités décrivent leur « sentiment d’exclusion »
Alors que Fadela Amara présente mardi 22 janvier les contours de son plan banlieue, le sentiment d’exclusion reste profond dans les quartiers fragiles.
[…] Militante de l’association « Ni putes Ni soumises », cette maman d’origine algérienne et qui habite une cité de Gonesse (Val-d’Oise) estime le système éducatif inadapté à la réalité sociale des banlieues. «Dans notre collège, on voit peu de professeurs de plus de 26 ans, souligne-t-elle. Même la directrice est toute jeune. Ce qui nous manque, ce sont des professionnels d’expérience, des seniors qui incarnent le monde des adultes. »
À côté des missions d’enseignement, pour lesquelles ont été formés les professeurs, l’éducation nationale devrait accorder plus d’importance aux enjeux éducatifs, poursuit-elle. « Il faut savoir écouter ces jeunes dont beaucoup traversent dans leur vie des épreuves très dures », insiste-t-elle en remettant en cause le contenu même de la scolarité trop axée, selon elle, sur la transmission de savoirs.
« La chanteuse Diam’s dit dans un morceau que la rue lui a appris les codes. Voilà ce qui devrait être la priorité de l’école. Donner aux enfants des codes, des repères pour savoir comment se débrouiller avec la vie, leur apprendre leurs droits de citoyens. » Or, assure encore Dalila, en multipliant les dispositifs de soutien scolaire, l’institution ne fait que réformer à la marge, sans s’attaquer au noyau dur du contenu d’une scolarité qui demeure inaccessible à la grande majorité des familles de sa cité.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 22/01/08



Le service minimum à l'école: la liste des écoles concernées
Jeudi, c’est grève générale dans la fonction publique. Ce sera également le premier jour d'expérimentation du «service minimum dans les écoles». C’est-à-dire que des agents municipaux – animateurs et personnels techniques des écoles – seront chargés d’accueillir les enfants de maternelles et de primaires.
Lire la suite de l’article


Service minimum: «Il y a une très forte demande de la part des parents»
Jean-Yves Sénant, maire UMP de la commune d’Antony, considère que l’application du service minimum répond à une vraie demande des parents d’élèves.
Lire la suite de l’article


«Il n'y a eu ni concertation ni discussion sur l'application du service minimum d'accueil»
Guy Barbier, secrétaire nationale du syndicat de l’enseignement UNSA dénonce la méthode du gouvernement qui agit selon lui «sans aucune concertation».
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Métro (Paris) du 22/01/08



Rien vu...


------------------------------------------------
Rue89 du 22/01/08



Rien vu...



------------------------------------------------
Ouest-France du 22/01/08



Banlieues : ce qui a changé à Clichy et Montfermeil
Nicolas Sarkozy a fait une incursion, hier soir, à Sartrouville. Fadela Amara dévoile aujourd'hui les grandes lignes de son « Plan banlieues ». À Clichy-sous-Bois et Montfermeil, théâtres des premières émeutes de 2005 en Seine-Saint-Denis, ça bouge enfin.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Sud-Ouest du 22/01/08



La banlieue attend bien plus
A Floirac, dans la banlieue bordelaise, le milliard de Fadela Amara paraît bien maigre aux jeunes qui se bougent dans les quartiers difficiles
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 22/01/08



Amara: Un plan banlieue chahuté
La secrétaire d'Etat à la Ville Fadela Amara a rendu publiques mardi les grandes lignes de son plan pour les banlieues à Vaulx-en-Velin. Ce plan s'articule autour de trois axes: l'emploi, la formation des jeunes et la lutte contre les discriminations. Mais cette annonce tant attendue a été court-circuitée par d'autres annonces en la matière de sa ministre de tutelle, Christine Boutin.
Lire la suite de l’article
-------------------------------------------------
Le Monde daté du 23/01/08



Les municipalités de gauche boudent le service minimum
Les syndicats d'enseignants souhaitent, jeudi 24 janvier 2007, assurer la meilleure participation possible à la grève de la fonction publique sur l'emploi et le pouvoir d'achat. Mais pour Xavier Darcos, ministre de l'éducation, le but serait plutôt que cette date reste dans les annales comme celle de l'expérimentation de son "service minimum d'accueil des élèves". Le principe est que dans les communes volontaires, les frais supplémentaires occasionnés pour assurer cet accueil seront remboursés "à partir des fonds correspondant aux retenues sur salaire des enseignants grévistes".
Lire la suite de l’article


Xavier Darcos : "1631 communes ont accepté le service minimum"
A ce jour, 1631 communes ont [passé] une convention avec nous pour organiser le service minimum. Nous en aurons 2000 d'ici à jeudi, parce que les remontées se font académie par académie. (…) C'est un chiffre important, qui comprend de très grandes villes comme Marseille ou Le Havre.
Les communes de gauche, petit à petit, ont pensé qu'il fallait se détourner du dispositif parce qu'il y a eu un clivage lié sans aucun doute aux événements politiques, à la proximité des municipales. C'est une mauvaise tactique. Et je connais des maires de très grandes villes qui ont un peu flotté. Parce que 80 % des Français approuvent ce dispositif.
Lire la suite de l’article


Fadela Amara : "Créer 45 000 emplois en trois ans dans les banlieues"
Succédant à la tribune à la ministre du logement, Christine Boutin, qui a elle-même annoncé ses propositions pour la banlieue, sa secrétaire d'Etat, Fadela Amara, s'est livré, mardi 22 janvier à Vaulx-en-Velin, à un délicat exercice en présentant quelques grandes lignes du plan "Banlieue espoir" qui doit être annoncé le 8 février par le président Sarkozy. Elle a déclaré vouloir mettre en place "des dispositifs pour créer plus de 45 000 emplois en trois ans" dans les banlieues, afin d'y "réduire dans le même temps de 40 % le chômage des jeunes". Sans fournir de précisions ni sur les modalités, ni sur le coûts de ces mesures.
Lire la suite de l’article


A Vaulx-en-Velin, Christine Boutin fait ses propres annonces pour la banlieue
C’est la ministre du logement, Christine Boutin, qui a ouvert, mardi 22 janvier, la journée "Espoir banlieue" à Vaulx-en-Velin (Rhône) au cours de laquelle sa secrétaire d'Etat à la ville, Fadela Amara, doit tirer le bilan de la concertation qu'elle a établie avec les habitants des "quartiers". Alors que le plan "Espoir banlieue" sera finalement annoncé par le président de la République en personne le 8 février, la ministre du logement a court-circuité sa secrétaire d'Etat à la ville, organisatrice du déplacement, en faisant ses propres propositions.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 22/01/08


Darcos veut interdire les ventes aux mineurs près des lycées
Cette interdiction s'appliquerait aux mineurs de 16 à 18 ans. L'annonce du ministre de l'Education nationale intervient après l'affaire impliquant deux lycéennes de la Somme, tombées en coma éthylique début janvier.
Lire la suite de l’article


Un lycéen victime d'un arrêt cardiaque en éducation physique
Un élève du Lycée Jean-Renoir à Bondy, était mardi dans un état critique, suite à un malaise survenu lors d'un match de handball.
Lire la suite de l’article


Dati veut condamner les mineurs en fonction de 3 tranches d'âges
Les 10-13 ans, 13-16 ans et 16-18 ans, se verront attribuer des peines spécifiques dans le cadre d'une réforme de l'ordonnance de 1945
Lire la suite de l’article


Xavier Darcos teste le service minimum à l'école
Le ministre de l'Education estime que 1.631 communes, sur les plus de 36.000 existantes, devraient organiser l'accueil des enfants lors de la grève des enseignants jeudi.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 22/01/08


Plan banlieue: "Il faudrait travailler sur le long terme"
Fadela Amara se rend ce mardi à Vaux-en-Velin pour débattre avec les associations de son plan banlieue, qu'elle présentera officiellement le 2 février. Une actrice du milieu associatif local en juge les premiers contours.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 22/01/08



Darcos veut des travaux d'intérêt général éducatif pour les élèves violents
Le ministre de l'Education, Xavier Darcos, a assuré lundi à Amiens, qu'il souhaitait substituer des "travaux d'intérêt général éducatif" aux habituels jours d'exclusion pour les élèves ayant commis des infractions dans un établissement, a annoncé son ministère.
Lire la suite de l’article


Bourses: l'Unef proteste contre la suppression de critères d'attribution
L'Unef a écrit lundi à Valérie Pécresse pour protester contre les résultats de la simplification des critères d'attribution des bourses étudiantes pour octobre 2008, qui aboutissent selon le syndicat à la réduction voire la suppression des revenus de "milliers d'étudiants".
Lire la suite de l’article


Imprimerie : des sujets de concours bloqués par les salariés de Choisy
Les salariés de l'Imprimerie nationale de Choisy-le-Roi (Val-de-Marne) ont décidé de suspendre les impressions et expéditions de tous les concours "pour une durée indéterminée" pour protester contre un projet de plan social, a-t-on appris lundi de source syndicale.
Lire la suite de l’article


Professeur non remplacé: un lycée de Saint-Ouen bloqué par les élèves
Le lycée Auguste-Blanqui à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) est bloqué depuis lundi par des élèves de Terminale bac pro réclamant le remplacement d'un professeur parti en retraite avant les vacances de la Toussaint, a-t-on appris mardi de sources concordantes.
Lire la suite de l’article


Darcos veut étendre l'interdiction de vente d'alcool en journée aux 16-18 ans
Le ministre de l'Education, Xavier Darcos, a souhaité lundi "élargir" l'interdiction de la vente d'alcool aux mineurs de 16 à 18 ans, "dans la journée, lorsque des établissements de boisson se trouvent en périphérie des établissements scolaires".
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.