vendredi, janvier 25, 2008

Revue de presse du vendredi 25 janvier 2008

L'Éducation a été le moteur de la grève des fonctionnaires même si a mobilisation semble avoir été moindre qu'au mois de novembre. Le ministre de la Fonction publique propose aux syndicats de discuter des salaires le 18 février
Dans Sud Ouest , on revient sur le blues des enseignants et on rappelle aussi que c’est dans dix jours que la commission Pochard, chargée de faire des propositions sur la condition enseignante, remettra son rapport.

"Je vais proposer que dans les deux mois nous trouvions un accord avec les représentants des syndicats, pour que nous puissions avoir un préavis de grève de 48 heures", a déclaré le ministre sur France 2, dont les propos sont repris dans Le Parisien
Il propose également de donner "à l'unité près le nombre de professeurs dont nous aurons retiré un jour de salaire" tout en affirmant ne pas vouloir stigmatiser la grève ( !)."Je comprends que les professeurs aient des choses à dire, à faire entendre, sur l'évolution de leurs carrières, les conditions de leur métier, je l'entends, mais en même temps il faut quand même que nous donnions des données objectives aux parents", a-t-il argumenté. A noter qu’il y a quand même un progrès dans les propos par rapport à mercredi où la même personne affirmait ne «plus très bien» savoir quels sont «les motifs de cette grève».
Malgré cela, les annonces du ministre suscitent de vives réactions chez les syndicats enseignants . Thierry Cadart (Sgen-CFDT) s'"agace du côté comminatoire" du discours de M. Darcos: "on ne travaille pas sous la menace !". Gilles Moindrot du SNUIPP complète "C'est quand même surprenant qu'au soir d'un mouvement puissant chez les enseignants, M. Darcos se borne à ne répondre que sur le service minimum, ignorant complètement les revendications des personnels".
"Quelles sont les marges de discussion ? Le ministre présente les choses comme étant déjà fermées" demande Luc Bérille du SE-UNSA. Pour Thierry Cadart "M. Darcos est dans une grande difficulté car le budget que Bercy lui concède ne va pas lui permettre de mener sa politique éducative. De ce fait, il cherche un dérivatif et tente de déplacer les sujets dans les domaines où il peut avoir l'appui de l'opinion publique".
Mettre l’accent sur le service minimum ou polémiquer sur le nombre de grévistes, c’est d’une certaine manière, faire diversion…

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 25/01/08


«C'est comme une récré qui ne s'arrêterait jamais»
A Issy-les-Moulineaux, le «service minimum» se passe sans encombre, la ville expérimentant le système depuis plusieurs années.
Lire la suite de l’article


Le service minimum à l'école mal accueilli par la FCPE
La fédération de parents d'élèves dénonce «des dysfonctionnements» dans la mise en oeuvre du dispositif, que Xavier Darcos veut généraliser dans les deux mois
Lire la suite de l’article


---------------------------------------------
Le Figaro du 25/01/08


«Évaluer les profs, la porte ouverte à toutes les dérives»
Pour Roland Hubert, cosecrétaire général du Snes, cette idée, inscrite dans le rapport Attali, ne passe pas.(audio)
Lire la suite de l’article


Les fonctionnaires moins mobilisés qu'en novembre
Ils sont toutefois entre 217.500 et 400.000 à avoir défilé dans plusieurs villes de France contre les réductions d'effectifs et pour le pouvoir d'achat.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 25/01/08 (un jour de retard)



Rien vu...


----------------------------------------------------
Le Parisien du 25/01/08 ( payant)



Service minimum à l'école: Darcos veut une loi si pas d'accord dans les 2 mois
Le ministre de l'Education, Xavier Darcos, a annoncé jeudi qu'il allait chercher un "accord" avec les organisations syndicales sur le service minimum à l'école, en prévenant que sans accord "dans les deux mois", il passerait "par la loi".
Lire la suite de l’article


Guillaume, professeur de français: "1700 euros pour 5 années d'études"
Lors de la manifestation à Paris des fonctionnaires, Guillaume professeur de français estime qu'il est parfois difficile de joindre les deux bouts. (vidéo)
Lire la suite de l’article


Une grève en demi-teinte
Les syndicats ont à moitié réussi leur pari. Les troupes se sont moins mobilisées qu'en novembre, avec 24,79 % de grévistes en moyenne, mais davantage dans l'Education nationale. Une autre journée d'action est prévue à une date à déterminer.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 25/01/08



Michèle Alliot-Marie : "Certains ont une conception archaïque de la laïcité"
Pour "La Croix", la ministre de l'intérieur, en charge des cultes, réagit au débat lancé par Nicolas Sarkozy sur la laïcité. Selon elle, des évolutions sont possibles dans le cadre de la loi de 1905
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 25/01/08




«Certains jeunes fonctionnaires dorment dans leurs voitures»

Des fins de mois de plus en plus difficiles, des cadences de travail infernales, un manque de moyen pesant. Les fonctionnaires étaient des milliers à Paris à battre le pavé, jeudi, pour exprimer leur «ras le bol» au gouvernement. Entre petits tracas quotidiens et grosses angoisses. 20 minutes.fr a tendu l’oreille.
Lire la suite de l’article


Alliot-Marie donne le coup d'envoi d'un aménagement de la loi sur la laïcité
Michèle Alliot-Marie, ministre de l'Intérieur, chargée des Cultes, a donné vendredi le coup d'envoi d'un aménagement de la loi sur la laïcité de 1905, appelé de ses voeux par Nicolas Sarkozy, en le justifiant au nom de l'évolution de la société et d'une laïcité "tolérante".
Lire la suite de l’article



Le service minimum vu d'une école de Montrouge

Dès qu'un bambin franchit la porte de l'école, Eric, animateur en centre de loisirs, l'attrape par le cartable. « Tu me donnes ton prénom ? » Hier, cette école primaire de Montrouge (Hauts-de-Seine) a testé pour la première fois le service minimum. Pour pallier l'absence de huit des quatorze enseignants et du directeur de l'école, lui aussi en grève, quatre jeunes animateurs ont été réquisitionnés par la mairie. Mission : occuper les 80 enfants orphelins de leur instit, jusqu'à 16 h 30.
Lire la suite de l’article


Darcos réfléchit à la fin des filières au lycée
Le ministre de l'Education, Xavier Darcos, a proposé hier dans Le Figaro que « le lycée s'organise autour d'un tronc commun avec de grandes options», annonçant le début d'«une réflexion approfondie d'ici trois ou quatre mois».
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Métro (Paris) du 25/01/08



Rien vu...



------------------------------------------------
Rue89 du 25/01/08



Rien vu...


------------------------------------------------
Ouest-France du 25/01/08



L'Éducation a tiré la grève des fonctionnaires
La mobilisation a été moindre qu'au mois de novembre. Le ministre de la Fonction publique propose aux syndicats de discuter des salaires le 18 février.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Sud-Ouest du 25/01/08



Les enseignants ont le blues
Dans dix jours, la commission Pochard rendra son rapport. Elle a été chargée de réfléchir sur le métier d'enseignant et sur ses missions. Depuis les années 80, le contexte social a en effet beaucoup changé. L'expression du « malaise enseignant » date d'une vingtaine d'années.
Lire la suite de l’article


Ces mutations qui découragent les plus motivés
Sylvia Berasaluce, 30 ans, mariée depuis six ans, est mère de trois enfants (3 ans, 18 mois et 1 mois et demi). Elle habite Ascain, à côté de Saint-Jean-de-Luz. Mais voilà, la complexité des mutations dans l'Éducation nationale et la forte demande pour le Pays basque sont en train de rendre sa vie de famille impossible. Sylvia travaille à Hourtin (33), à 300 kilomètres, elle ne peut donc rentrer que le week-end. Son mari, lui, travaille en Espagne.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 25/01/08



Grève: Mobilisation en baisse
Des milliers de fonctionnaires - 217 500 selon la police, 400 000 selon la CGT - ont défilé dans les rues de l'Hexagone jeudi, pour la défense du pouvoir d'achat et de l'emploi. Mais selon les chiffres du gouvernement, la mobilisation a été moins forte qu'en novembre, date du dernier mouvement dans la fonction publique. Les syndicats démentent et parlent d'un "succès".
Lire la suite de l’article


SNUIPP: "Un système complexe"
Le service minimum d'accueil dans les écoles mis en place ce jeudi pour la première fois dans les communes volontaires, crée la polémique. Selon le ministère, au moins 1 759 communes, sur 22 492 ayant une école sur leur territoire, s'engagent à organiser l'accueil des écoliers. Gilles Moindrot secrétaire général du SNUIPP-FSU, syndicat majoritaire dans le primaire, s'insurge.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde daté du 26/01/08




Service minimum à l'école : Xavier Darcos passera par la loi s'il n'y a pas d'accord avec les syndicats
Le ministre de l'éducation, Xavier Darcos, a annoncé, jeudi 24 janvier, qu'il allait chercher un "accord" avec les organisations syndicales sur le service minimum à l'école, en prévenant que sans accord "dans les deux mois", il passerait "par la loi".
Lire la suite de l’article


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 25/01/08


Ecole, travail : pourquoi les filles vont gagner

Déjà meilleures à l'école, les filles marquent des points au travail pendant que, de plus en plus, les garçons grossissent les bataillons de cancres. Entretien avec Christian Baudelot, qui signe avec Roger Establet un livre éclairant
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 25/01/08


"Le service minimum n'a rien à voir avec les municipales"
La grève des fonctionnaires a été l'occasion d'expérimenter le service minimum dans les écoles... Mais seules 10% des communes l'ont mis en place. Faut-il politiser ce résultat? La réponse de Jacques Pélissard, président de l'Association des maires de France (UMP).
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 25/01/08



Service minimum à l'école: la FCPE (parents d'élèves) note "des dysfonctionnements"
La FCPE, principale fédération des parents d'élèves du public, dit avoir observé "un certain nombre de dysfonctionnements" dans la mise en oeuvre, jeudi, du service minimum d'accueil dans les écoles primaires, dans un communiqué vendredi.
Lire la suite de l’article


Déclaration des grévistes: les syndicats d'enseignants vent debout contre Darcos
Les syndicats d'enseignants étaient vent debout vendredi contre Xavier Darcos, qui leur demande de trouver un accord sur une déclaration individuelle de participation à une grève 48 heures avant, alors que l'issue des discussions paraît, selon eux, déjà décidée par le ministre
Lire la suite de l’article


Snuipp-Fsu: arbitrage de Darcos sur l'organisation d'une semaine du primaire
Xavier Darcos va présenter "en début de semaine prochaine" aux syndicats un document dans lequel il donnera "son arbitrage sur l'organisation de la semaine avec la suppression du samedi matin" dans le primaire, a affirmé vendredi à l'AFP le Snuipp-FSU.
Lire la suite de l’article


Service minimum dans l'Education: les écoles primaires seules concernées
Le service minimum dans l'Education ne concerne que les écoles maternelles et élémentaires - plus de 6.440.000 élèves -, l'obligation d'accueil existant déjà dans les collèges et lycées tenus de rester ouverts les jours de grève.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.