mercredi, février 25, 2009

Revue de presse du lundi 23 au mercredi 25 février 2009

Un repas, un “article” qui n’en est pas un, des profs du secondaire dans le supérieur, un retour sur la maternelle. Voilà le menu de ce début de semaine. Auquel, il faut ajouter toujours la mobilisation dans les universités et une petite phrase de Sarkozy sur les enseignants…

Commençons par les universités.
Le très prolifique spécialiste des universités à Libération, Sylvestre Huet, tient un blog {sciences2} où on trouve de très nombreuses analyses et compte-rendus. Il faut d’ailleurs souligner l’effort fait ce journal dans le domaine de l’éducation ces dernier mois. Dans ce blog, donc, on peut lire un bon texte de synthèse produit par des universitaires de Grenoble : La «mastérisation» des enseignants expliquée à ma fille. A lire par tous ceux qui auraient raté des épisodes de la mobilisation actuelle.

Pouvez me passer le sel, M'sieur le Président?
Nicolas Sarkozy, a déjeuné lundi 23 février 2009 avec onze enseignants des premier et second degrés, en présence de Xavier Darcos, ministre de l'Éducation nationale et Richard Descoings, chargé d'une mission de concertation sur la réforme du lycée. Les enseignants ont été sélectionnés par Xavier Darcos et Dominique Antoine (le conseiller éducation du président), "en fonction d'une certaine notoriété". En voici la liste : Mara Goyet ; Sébastien Clerc ; Bruno Descroix, ; Rachel Boutonnet ; Céline Lamy ; Laurine Parnaud ; Iannis Roder ; Christian Muzyk ; Sophie Audoubert ; Cyril Delhay Cécile Ladjali .
Donc, pour être invité à la table de Nicolas Sarkozy (dont une brève dans Le Canard enchaîné nous dit qu’il considère les enseignants comme “insupportables, infréquentables, haïssables,…”), il vaut mieux être jeune et avoir écrit au moins un livre. Cela rend t-il leur parole légitime ? Voilà un débat possible. On notera aussi que dans le plan de table, même si il y a quelques exceptions notables (Descroix, Audoubert, Delhay,…), la tendance est plutôt à la déploration et la parole donnée aux déclinologues. La figure la plus emblématique étant Rachel Boutonnet, membre du groupuscule conservateur “sauver les lettres” .
On peut aussi analyser, comme le font plusieurs articles, cette opération comme une volonté de chercher à contourner les syndicats et autres organisations représentatives.

Lundi, Nicolas Sarkozy a évoqué lors de ce déjeuner, l’idée que des professeurs agrégés du secondaire pouvaient avoir vocation à enseigner dans les premières années d'université. Hier, le ministère de l'Enseignement supérieur a confirmé « explorer » cette piste avec Xavier Darcos. A l'heure actuelle, 15.000 professeurs du secondaire (les « PRAG ») sont déjà détachés dans les universités. Développer ces PRAG faciliterait la tâche de Xavier Darcos, qui doit supprimer plusieurs centaines de postes dans les lycées. Pour les universités, c’est aussi un statut intéressant car on peut leur demander plus d’heures de cours que les autres enseignants de l’université. Certains parlent alors d’une « secondarisation » de l'université. Faut-il s’en réjouir ou le déplorer ? Cela nous ramène à la question de la pédagogie à l’université et des réponses à apporter à l’échec dans les premières années à la fac… Mais qu’on ne s’y trompe pas, l’objectif principal de cette opération est d’abord économique…

Dans le Monde.fr depuis avant hier, se trouve un "article interactif" sur les IUFM. C'est en fait un ensemble de témoignages sur ce sujet. Même si cet “article” est divisé en deux parties, le titre "L'IUFM, ce que l'éducation nationale a de pire" donne le ton...
C'est bien d'ailleurs pour cela que je mets des guillemets au mot “article”. Ce n'est pas du journalisme ! Il s'agit de recueil de témoignages envoyés par les internautes. Aucune enquête ou vérification là dedans. Et dans ces conditions de témoignages où les lecteurs ou les auditeurs “ont la parole”, c'est toujours celui qui parle le plus fort qui a raison.
Finalement, ce pseudo-article n’est pas très loin de la probématique du déjeuner de l’Élysée…


Dans son dossier du mercredi, La Croix pose la question : L'école maternelle est-elle vraiment menacée ?
On sait que depuis les déclaration de Xavier Darcos, les projets de réforme de l'école maternelle soulèvent des craintes. Avant cette petite phrase, il y eut d’autres attaques. Point de départ de la polémique, un rapport remis au ministère de l’éducation nationale par le linguiste Alain Bentolila, «L’école maternelle au front des inégalités linguistiques et sociales» Quelques mois plus tard, un inspecteur de l’éducation nationale écrit (sous un pseudonyme), Il faut fermer les écoles maternelles. En août dernier, Michèle Tabarot, députée UMP des Alpes-Maritimes, chargée d’une mission sur le droit opposable à la garde d’enfant, remet en cause l’école à 2 ans, en suggérant de créer pour les 2-3 ans une structure intermédiaire (payante pour les familles ?) : les « jardins d’éveil » – une idée relancée en novembre dernier par deux sénateurs.
Si La Croix revient sur ce dossier, c’est aussi parce que le 7 février dernier, Enfant Magazine, mensuel de Bayard Presse, publiait sur son site (www.enfant.com) un manifeste pour que l’école maternelle reste «une école à part entière», « un lieu où les enfants apprennent à vivre ensemble » et « où ils construisent leur savoir en s’appuyant sur la réflexion et la créativité plutôt que sur la répétition ». La pétition a pour l’instant recueilli 2000 signatures.

Je souhaite de bonnes vacances à tous les “insupportables, infréquentables, haïssables,…” qui y sont encore et bon courage à tous les autres…
Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 23/02/09 au 25/02/09


La «mastérisation» des enseignants expliquée à ma fille
L’une des revendications les plus fortement exprimée par les manifestations récentes demande le retrait de la «mastérisation». Que signifie ce terme barbare ? De nombreuses tentatives de l’expliquer aux étudiants, à la population... et aux journalistes ont été réalisées depuis un mois.
En voici une qui me semble particulièrement réussie, claire et courte, écrite par un groupe d’universitaires de Grenoble. La voici…
Lire la suite de l’article


Universités : le vrai exemple américain
Pourquoi avoir peur de mes réformes ?, interroge Valérie Pécresse. Il ne s’agirait, selon la ministre, que de mettre les universités française au diapason de l’autonomie qui leur est accordée dans la plupart de grands pays scientifiques. Pour mieux comprendre les termes de ce débat... qui a tourné au conflit ouvert entre le gouvernement et la majeure partie de la communauté universitaire, voici l’éclairage apporté à partir du système américain par quatre professeurs d'université français mais... exerçant aux Etats-Unis de manière pérenne.
Lire la suite de l’article


Valérie Pécresse sur France Inter : l’évaluation d’experts
Hier matin, Valérie Pécresse était sur France-Inter, dans l’émission de Nicolas Demorand. Deux universitaires ont décidé de mettre en pratique l’idée de Nicolas Sarkozy et de François Fillon d’évaluer le travail des ministres. Voici leur rapport, envoyé à Matignon, sur l’exercice oral de la ministre.
Le prmier, Eric Dufour, spécialiste de Kant, enseigne la philosophie à l’Université Pierre Mendes France de Grenoble. Le second, Christophe Mileschi, professeur à l’université Stendhal de Grenoble est spécialiste de littérature italienne.
Lire la suite de l’article


Université: flash mob, manifs... une grève toujours active
Voici, ci contre, une image de la flash mob de l’Inalco hier, place Saint Sulpice à Paris. On a pu y entendre des multiples langues : chinois, japonais, thaï, arabe, yoruba et hébreu, entre autres.
Un des multiples exemples d’initiatives prises pour maintenir la pression sur le gouvernement. Les personnels et les étudiants de la région parisienne sont appelés à participer demain jeudi 26 au "non enterrement de l'enseignement supérieur et de la recherche" au Panthéon . Le cortège partira de Port Royal à 15h. Chacun est appelé à venir vêtu de noir ou à porter un brassard noir. L'intersyndicale compte sur l'imagination des collègues pour que ce cortège soit animé et visible.
Lire la suite de l’article


Pouvez me passer le sel, M'sieur le Président?
Hier, onze enseignants ont eu l’insigne honneur de déjeuner à l’Elysée avec le Président-soi-même et le encore-un-peu-ministre-de-l’éducation-nationale.
 Attention, pas n’importe quels profs : «>des profs militants», précise Darcos, «assez connus pour les projets éditoriaux ou pédagogiques, qui se sont déjà exprimés et qui sont pour beaucoup d'un bord politique différent du mien». C’est l’ouverture, quoi… Comme dirait Léo, les temps sont difficiles : quand on veut faire carrière à droite, il faut se proclamer de gauche.
Lire la suite de l’article


Valérie Pécresse convoque les syndicats au ministère vendredi
Ce matin, au ministère de Valérie Pécresse, scène de genre. Les porteurs de «projets» dans le cadre de l’opération Campus (les milliards provenant de la vente d’actions EDF) rivalisent de mètres carrés, ambitions, logements étudiants, laboratoires...
Lire la suite de l’article


Universitaires fainéants ? Une réponse à Jean-Robert Pitte
Ardent défenseur des réformes gouvernementales, Jean-Robert Pitte, ex-président de l'université Paris-4 s'est signalé par de virulentes déclarations. Il a ainsi propagé avec fougue l'affirmation selon laquelle 40% des universitaires ne font pas de recherches, puisqu'ils ne publieraient pas[…]
Ce propos de Jean-Robert Pitte n’est toutefois pas resté sans réponse de ses propres collègues qui, non contents de l’avoir éliminé de la présidence de Paris-4 aux dernières élections en réaction à ses propositions et au profit de Georges Molinié qui s’est vigoureusement engagé dans le mouvement actuel, lui ont envoyé la lettre ouverte que je reproduis ci-dessous.
Lire la suite de l’article


L'Unef rejoint le mouvement de jeudi
Le premier syndicat étudiant soutient les actions organisées jeudi par les enseignants-chercheurs. Et appelle à une journée nationale de manifestations le 5 mars.
Lire la suite de l’article


Des primes de 20.000 euros minimum pour les présidents d'université
Une annonce de Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur.
Lire la suite de l’article


Le Point en pointe contre les universitaires
Les universitaires ont aussi leur honneur. Franz-Olivier Giesbert, le directeur du Point, vient de l'apprendre à ses dépens. Choqué par son édito, Olivier Beaud, juriste en pointe dans la contestation, a décidé d'arrêter net sa collaboration avec l'hebdomadaire (lire sa lettre ouverte à la fin).
Lire la suite de l’article


Université : grève active et note de conjoncture politique
La troisième semaine de grève des universités est toujours aussi active. Cours publics, débats, conférences, happenings... (l’exemple de Paris-1 Panthéon-Sorbonne), les universitaires multiplient les initiatives pour populariser leur action, tout en entretenant la pression sur le gouvernement par des manifestations à répétition. Et que le Snesup appelle à «amplifier l'embarras du pouvoir».
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 23/02/09 au 25/02/09


Deux garçons soupçonnés 
de viols dans leur collège
Alerté par la jeune victime, l'établissement n'aurait pas prévenu la justice. Le rectorat de Lille annonce une enquête administrative.
Lire la suite de l’article


La cohésion sociale passe par une dotation pour les jeunes
Christine Boutin, présidente du Forum des républicains sociaux (FRS) et ministre du Logement prône la mise en place d'une aide financière destinée aux plus vulnérables à la crise.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde.fr du 23/02/09 au 25/02/09



Une fillette victime d'une nouvelle maladie liée aux jeux vidéo
Des médecins suisses ont prescrit à une fillette de 12 ans un arrêt total de jeu vidéo durant une dizaine de jours pour venir à bout d'une inflammation de la peau des mains causée par l'utilisation excessive d'une manette de jeu.
Lire la suite de l’article


Les étudiants en ordre dispersé derrière les enseignants-chercheurs
C'est l'un des enjeux de la mobilisation des enseignants-chercheurs contre la réforme de leur statut : les étudiants se mobiliseront-ils assez pour accentuer le rapport de force en leur faveur ? Alors que Valérie Pécresse, ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche, a proposé une rencontre aux syndicats et aux présidents d'universités, vendredi 27 février, pour rediscuter des orientations du décret, les manifestations prévues jeudi donneront la mesure de l'engagement étudiant. Pour l'heure la mobilisation apparaît très variable d'une université à l'autre. Aperçu de la situation sur quelques campus.
Lire la suite de l’article


L'Elysée envisage d'affecter à l'université des professeurs du secondaire
Des professeurs exerçant actuellement dans le secondaire pourraient être affectés, en service complet ou partiel, à l'université afin de créer des "passerelles" entre le lycée et l'enseignement supérieur. C'est une des pistes évoquées lors d'un déjeuner à l'Elysée, lundi 23 février, auquel Nicolas Sarkozy avait convié onze professeurs du primaire et du secondaire, dont certains auteurs de livres sur l'éducation, comme Rachel Boutonnet, Sébastien Clerc, Bruno Descroix, Mara Goyet, Cécile Ladjali ou Christian Muzyk.
Lire la suite de l’article


Valérie Pécresse invite les syndicats universitaires à négocier le 27 février
La seule issue est le dialogue." Alors que le mouvement de protestation contre la politique universitaire du gouvernement entre dans sa quatrième semaine, la ministre de l'enseignement supérieur, Valérie Pécresse, a annoncé, mardi 24 février, sur France Inter, sa volonté de réunir, vendredi 27février, les syndicats d'enseignants-chercheurs et la Conférence des présidents d'université.
Lire la suite de l’article


L'Elysée envisage d'affecter à l'université des professeurs du secondaire
Les professeurs exerçant actuellement dans le secondaire pourraient être affectés, en service complet ou partiel, à l'université afin de créer des "passerelles" entre le lycée et l'enseignement supérieur. C'est une des pistes évoquées lors d'un déjeuner à l'Elysée, lundi 23 février, auquel Nicolas Sarkozy avait convié onze professeurs du primaire et du secondaire, dont certains auteurs de livres sur l'éducation, comme Rachel Boutonnet, Sébastien Clerc, Bruno Descroix, Mara Goyet, Cécile Ladjali ou Christian Muzyk.
Lire la suite de l’article


Valérie Pécresse : "Ma porte est toujours ouverte"
La ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche estime qu'il y a un problème de représentativité parmi les organisations d'enseignants-chercheurs, mais se dit ouverte au dialogue.
Lire la suite de l’article


Autonomie, que de crimes on commet en ton nom !, par Bruno Latour
Vous souvenez-vous du temps où la gauche défilait pour le changement ? Où les intellectuels n'essayaient pas encore de mimer les chauffeurs de taxi dans la défense obstinée du statu quo ? La querelle de l'université fournit peut-être une occasion de reprendre les bonnes habitudes et de rejoindre enfin le parti du mouvement.
Lire la suite de l’article


"L'IUFM, ce que l'éducation nationale a de pire"
Des enseignants témoignent sur LeMonde.fr de leur période d'apprentissage en IUFM. S'ils ne sont pas favorables à leur fermeture, conséquence de la réforme de la mastérisation des concours de l'enseignement, tous sont critiques envers cette institution qui les a formés.
Lire la suite de l’article


La filière ES n'est pas une voie de garage
A l'heure où les élèves de seconde font leur choix d'orientation pour la première, les propos du président de la République ne sont pas de nature à les encourager à choisir la filière économique et sociale (ES). "Il y a une filière économique pour vos enfants. C'est une blague, avait déclaré Nicolas Sarkozy, mardi 27 janvier, en déplacement à Châteauroux (Indre). Mettez vos enfants dans la filière ES, ils ne pourront pas se permettre de se présenter dans les meilleures écoles économiques." La réalité est autre.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 23/02/09 au 25/02/09 (un jour de retard)


Le mouvement s’étend à l’ensemble de l’éducation
La quatrième semaine de mobilisation commence sous le signe d’une convergence active et accrue du primaire et du secondaire.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 23/02/09 au 25/02/09


Entre deux manifs, étudiants et profs amusent la rue
Demain, profs et étudiants manifesteront de nouveau partout en France contre les réformes Pécresse. Entre deux défilés, ils continuent d’occuper la rue, à leur façon.
Lire la suite de l’article


Des primes d'au moins 20 000 euros pour les présidents d'université
Valérie Pécresse a annoncé mardi, lors d'une conférence de presse, que les primes annuelles que recevront les présidents d'université dans le cadre de la revalorisation des carrières des personnels universitaires seront supérieures à 20 000 euros. 

Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 23/02/09 au 25/02/09


L'école maternelle est-elle vraiment menacée ?
Création de jardins d'éveil pour les plus petits, exigence de performances pour les plus grands : les projets de réforme de l'école maternelle soulèvent des craintes
Lire la suite de l’article


Près de Poissy, l’informatique aide des jeunes à se réinsérer
La Protection judiciaire de la jeunesse a présenté mardi 24 février un dispositif original de réinsertion
Lire la suite de l’article


Les universités entendent guider leurs étudiants vers l’emploi
Petite révolution,la loi sur l’autonomie a donné aux universités une mission d’insertion professionnelle. Les rendez-vous avec les entreprises intéressées se multiplient
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos du 23/02/09 au 25/02/09


Enseignants-chercheurs : de nouvelles concessions vendredi
Alors qu'une manifestation est prévue demain, la ministre de la Recherche présentera vendredi les « orientations » de son nouveau texte. Le gouvernement réfléchit à l'idée d'affecter des professeurs du secondaire dans les universités.
Lire la suite de l’article


Université : les primes des présidents seront supérieures à 20.000 euros,
Valérie Pécresse a affirmé que les primes annuelles que recevront les présidents d'université dans le cadre de la revalorisation des carrières des personnels universitaires seront supérieures à "20.000 euros", lors d'une conférence de presse mardi.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 23/02/09 au 25/02/09




Les petites leçons en extérieur des enseignants-chercheurs
Assis sur des marches de pierres, ils tiennent leur bloc-notes dans leurs mains gantées...
Lire la suite de l’article


Des actions pour maintenir la pression
Un second souffle. La coordination nationale des universités a appelé à « densifier » la grève active par la multiplication de conférences et de cours hors les murs aujourd'hui. Avec deux zones scolaires sur trois encore en vacances, le mouvement des universités craint un essoufflement de la mobilisation cette semaine, surtout de la part d'enseignants-chercheurs parfois en grève depuis quatre semaines et aspirant à reprendre les cours.
Lire la suite de l’article


Pécresse veut se mettre d'accord avec les présidents d'universités et les syndicats
La ministre les recevra vendredi dans son ministère pour trouver «les futurs orientations du nouveau texte» sur les enseignants-chercheurs...
Lire la suite de l’article


Les appels à manifester se multiplient dans les universités
Quatre journées de mobilisation ont été fixées d'ici la mi-mars alors que Valérie Pécresse doit recevoir les syndicats vendredi…
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 23/02/09 au 25/02/09


Non, les profs de fac ne font pas que 128 heures par an !
Outré du discours ambiant sur le temps de travail d'un enseignant-chercheur et la méconnaissance de la réalité du quotidien d'un enseignant à la fac, ce professeur des universités en information et communication a listé pour Rue89 l'ensemble de ses activités sur la semaine du 2 février.
Lire la suite de l’article


Science et recherche : la vidéo qui oppose Sarkozy à Obama
Sarkozy et Obama n'ont pas exactement le même discours sur la recherche. C'est ce qu'un jeune chercheur a voulu démontrer en superposant deux de leurs interventions dans une vidéo postée sur YouTube. Le résultat: un président Obama offensif et remotivant, un président Sarkozy défensif et cherchant à diviser la communauté scientifique.
Lire la suite de l’article


A table, Sarkozy refait l'école avec les nostalgiques de l'autorité
Lundi midi, Sarkozy a reçu à déjeuner 11 enseignants du primaire et du secondaire, officiellement chargés d’éclairer sa lanterne sur les questions éducatives. Selon Darcos, ces enseignants ont été sélectionnés en "en fonction d’une certaine notoriété", apprend-on dans une dépêche de l'AEF du 23 février.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Ouest-France du 23/02/09 au 25/02/09


Éducation : pour une réforme globale
Par Alain Bentolila

[…] Si l'on ne peut demander à l'Éducation nationale de faire disparaître les inégalités individuelles et sociales, on ne peut se résigner à ce qu'elle en soit le reflet fidèle. Sa vocation est d'essayer, dans la limite de ses contraintes, d'amener des jeunes à donner un sens culturel et moral au tumulte du monde et de les rendre moins vulnérables aux discours simplistes ou sectaires.
Évitons l'erreur qui consiste à vouloir transformer le système éducatif, morceau par morceau, sans se préoccuper des autres composantes qui le soutiennent et l'alimentent. Ce serait ignorer que nos étudiants ont été enfants de maternelle, élèves du primaire et du secondaire.
Lire la suite de l’article


Les journaux avec les jeunes
« Les journaux doivent remplir ce rôle fondamental : former des citoyens et les aider à prendre part à la vie de la démocratie », déclarait le président de l'Association mondiale des journaux au Forum des jeunes lecteurs, à Helsinki.
Lire la suite de l’article


Universités : la défiance s'est installée
Par Jacques le Goff

« Ce qui perd toujours le vainqueur, c'est de croire en sa supériorité et de céder à l'ivresse du triomphe. » Voilà un sage conseil de Pierre Juillet, l'ancien mentor de Georges Pompidou, qui aurait pu éviter au président de la République bien des déconvenues dans le traitement du dossier universitaire. Tout avait bien commencé avec l'autonomie des universités obtenue de haute lutte. Mais Nicolas Sarkozy a voulu pousser l'avantage jusqu'au bout en menant la charge contre le statut des universitaires. Après les institutions, le personnel. Dans son esprit, c'était la logique même. Il a simplement oublié que l'on ne traite pas une dame âgée - et plutôt instruite - sans égards.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 23/02/09 au 25/02/09


Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 23/02/09 au 25/02/09


Enseignants-chercheurs : le Snesup-FSU boude la réunion
Le syndicat annonce qu'il ne se rendra pas, vendredi, à la réunion prévue par Valérie Pécresse sur le statut des enseignants-chercheurs. Car l'ordre du jour est insuffisant, dénonce-t-il.
Lire la suite de l’article


L'Unef appelle les étudiants à manifester le 5 mars
Son président, Jean-Baptiste Prévost, exhorte "les étudiants à poursuivre les mobilisations cette semaine et à maintenir la pression sur le gouvernement."
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 23/02/09 au 25/02/09


Au moins 20 000 euros de primes pour les présidents d'université
Les présidents d'université recevront des primes annuelles supérieures à "20 000 euros" a annoncé Valérie Pécresse. Cette mesure devrait entrer en vigueur à la rentrée 2009.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 23/02/09 au 25/02/09


Trop de fondamentaux tue l'éducation
Quels savoirs, quelles compétences l'Ecole doit-elle transmettre ? Ed Balls, le secrétaire d'état aux écoles, est furieux. Au terme de la plus grande enquête menée sur l'école primaire, le professeur Robin Alexander a prononcé un verdict sans appel : "L'éducation et dans une certaine mesure les vies (des jeunes anglais) sont appauvries s'ils reçoivent une éducation aussi déficiente".
L'accusé dans cette affaire c'est le retour aux fondamentaux promu ces dernières années en Angleterre et fortement soutenu par les batteries de tests officiels, "l'éléphant dans le curriculum" pour le professeur Alexander. Si les jeunes Anglais ont obtenu de très bons scores dans les évaluations internationales (en maths par exemple) c'est en acceptant une éducation rétrécie à quelques sujets.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 23/02/09 au 25/02/09


Sarkozy et le monde enseignant: de l’ignorance et de l’approximation comme méthode de gouvernement.
[…] on apprend aujourd’hui dans Le Monde (édition électronique du 24 février ; édition papier du 25 février) que « L’Elysée envisage d’affecter à l’université des professeurs du secondaire ».
Moi-même enseignant dans le secondaire et chercheur-doctorant, ayant exercé à l’université comme chargé de cours et comme attaché temporaire d’enseignement et de recherche (ATER), me voilà plus qu’intrigué. Je lis donc que l’idée d’affecter (à temps complet ou partiel) à l’université des enseignants exerçant dans le secondaire fut au menu des conversations lors d’un déjeuner à l’Elysée lundi dernier ; déjeuner auquel furent conviés, en compagnie de Xavier Darcos et Richard Descoings, onze enseignants du primaire et du secondaire.
Bonne idée ? En tout cas, comme c’est trop souvent le cas pour tout ce qui touche à l’éducation, redécouverte de l’eau chaude… Car les passerelles entre secondaire et supérieur existent déjà !
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 23/02/09 au 25/02/09



Pas de suppression d'emploi d'enseignant-chercheur en 2010 et 2011 (Fillon)
Le Premier ministre François Fillon s'est engagé à ce qu'"aucune suppression d'emploi d'enseignant-chercheur" ne soit "effectuée en 2010 et 2011", a annoncé Matignon à l'issue d'une réunion avec Valérie Pécresse et la Conférence des présidents d'universités.
Lire la suite de l’article


Des enseignants du secondaire dans les universités, piste du gouvernement
Le gouvernement réfléchit à l'idée de "récupérer" des postes d'enseignants des collèges et lycées pour les affecter dans les universités, afin d'avoir davantage d'encadrement, a rappelé mardi l'entourage de Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur.
Lire la suite de l’article


Réunion avec Pécresse: le Sgen veut négocier sur l'"ensemble des questions"
Le Sgen-CFDT a affirmé mardi dans un communiqué qu'il ferait tout pour que la réunion de vendredi au ministère de l'Enseignement supérieur "débouche sur des négociations" portant sur "l'ensemble des questions" au coeur du conflit actuel dans les universités.
Lire la suite de l’article


Universités: une intersyndicale appelle à manifester le 5 mars
Une intersyndicale de l'enseignement supérieur et de la recherche, regroupant notamment des syndicats de la FSU, CGT, FO, Unsa Education, Sgen-CFDT, Solidaires, les collectifs Sauvons l'université, Sauvons la recherche, et l'Unef, a appelé à manifester le 5 mars.
Lire la suite de l’article


Vente aux enchères symbolique des concepts philosophiques devant la Sorbonne
Des enseignants-chercheurs et des étudiants en philosophie de Paris I-Sorbonne ont participé mardi à une vente aux enchères simulée de concepts comme la liberté ou l'érudition, devant la célèbre enceinte parisienne dans le cadre de la mobilisation des universités, a constaté une journaliste de l'AFP.
Lire la suite de l’article


Le Snesup-FSU ne se rendra pas vendredi à la réunion lancée par Pécresse
Le Snesup-FSU, principal syndicat de l'enseignement supérieur, "ne se rendra pas, en l'état" actuel de l'ordre du jour, à la réunion de vendredi à laquelle Valérie Pécresse a convié mardi syndicats et présidents d'université sur le statut des enseignants-chercheurs.
Lire la suite de l’article


Nicolas Sarkozy discute réforme et éducation avec des enseignants
Nicolas Sarkozy a reçu lundi à déjeuner à l'Elysée une dizaine d'enseignants du primaire et du secondaire de Mayenne, du Nord, de la Vienne et de région parisienne, pour une discussion à bâtons rompus sur la situation de l'éducation et des réformes contestées en cours.
Lire la suite de l’article



-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.