mercredi, février 11, 2009

Revue de presse du mercredi 11 février 2009

Médiateur, un métier d'avenir...
On pourrait aussi les qualifier de “béquilles” pour des ministres éclopés. Dans l'enseignement supérieur, Valérie Pécresse a lancé ce mercredi la mission de médiation de Claire Bazy-Malaurie. Cette dernière veut «construire un texte nouveau» concernant le décret réformant leur statut. Mais il «sera probablement sur les bases du texte actuel». Sa mission se déroulera en deux phases: «Pendant deux mois, je vais recevoir tous les membres de la communauté universitaire, les organisations représentatives, les Conférences, etc., pour écouter, connaître leurs observations (...) et éventuellement leurs propositions», a-t-elle expliqué. «Dans un deuxième temps, il me reviendra de faire des propositions pour des aménagements qui pourront, pourraient», a-t-elle précisé, «être apportés à ce projet de décret».
On croirait lire une déclaration de Richard Descoings...
Dans les échos, on pourra lire plusieurs interviews sur le mouvement social dans l'université. Par exemple, celle d'Isabelle This Saint-Jean, présidente de Sauvons la recherche “[...] nous réclamons le retrait pur et simple du décret. C'est une mauvaise réforme, conduite dans la précipitation, avec des préjugés idéologiques. Il faut que le gouvernement fasse machine arrière et engage une vraie négociation. Ce geste ne suffira pas à éteindre l'incendie. Car le problème ne se limite pas à la question du décret sur les enseignants-chercheurs. Il y a un malaise ancien et profond dans le monde de la recherche qui est en train de remonter à la surface, de s'exprimer. L'université est en pleine dépression. On n'en peut plus. On nous méprise. Le discours le mois dernier de Nicolas Sarkozy sur les performances de la recherche française n'est pas possible.
Elle fait allusion à un discours de Nicolas Sarkozy du 22 janvier sur "la stratégie nationale en recherche et innovation" où le président fait de l'ironie sur les chercheurs et réalise un discours qui a été ressenti comme très méprisant. Comme il y a quelques mois, les propos de X.Darcos sur la maternelle, cette vidéo “tourne” dans les listes de discussion et les forums et a contribué à la mobilisation.
Toujours dans Les Échos, Laurence Albert, la spécialiste éducation du journal économique se livre à une analyse des causes de la crise. Pour elle, en dehors de l'autonomie, ce qui fait conflit aujourd'hui c'est la question de l'évaluation. “En pratique, tout change : l'évaluation devient individuelle, régulière, obligatoire, bref « incontournable », de l'aveu même de Nicolas Sarkozy. Une révolution dans un milieu moins converti aux mérites de la concurrence et de la performance individuelle qu'il n'y paraît. ” souligne t-elle. Mais se pose aussi la question très pratique des critères d'évaluation de la qualité de la recherche (peut-on se limiter au nombre de publications ?) et de l'enseignement. Vaste chantier dont on ne pourra pas faire l'économie.

Ils sont où les socialos ?”
Cette phrase devenue célèbre peut s'appliquer aussi à l'éducation. . Si le Parti Socialiste est de toutes les manifestations et ne perd pas une occasion d'affirmer "son plein soutien au mouvement en cours" dans l'éducation nationale, on peut dire quand même qu'il reste discret en termes de propositions. Et il est vrai aussi qu'il y a un certain contentieux entre les enseignants et le PS. Ce que reconnaît Bruno Julliard, le secrétaire national à l'éducation, interrogé par Le Monde "Il ne suffira pas de descendre dans la rue pour combler le fossé qui, ces dernières années, s'était creusé entre les socialistes et le monde enseignant”.
Le même journal nous apprend que mardi, les députés Marietta Karamanli (Sarthe) et Jean-Yves Le Déaut (Meurthe-et-Moselle) ont présenté un plan de "sortie de crise" visant, notamment, à constituer une mission parlementaire. Celle-ci permettrait "d'ouvrir, enfin, une vraie négociation permettant de travailler avec les acteurs du terrain qui ont des propositions à faire". En préalable, les socialistes exigent la suspension des réformes sur le statut des enseignants-chercheurs, la formation des enseignants et les organismes de recherche. Ils réclament aussi le gel des suppressions d'emplois.
De son côté, à l' UMP, Jean-François Copé, a mis en place un groupe de travail sur le décret des enseignants-chercheurs. Le projet de la ministre Valérie Pécresse est en effet contesté au sein de son propre camp. Ce qui fragilise encore sa position. Malgré les béquilles....

On se souvient qu'un contrôle anti-drogue effectué le 19 novembre dernier dans un collège de Marciac (Gers) avait suscité une vive polémique. Apparemment cela n'a pas suffi puisque une évènement similaire s'est produit mardi. L'opération, menée "sur réquisition du procureur de la République", selon la gendarmerie de Pau, a porté sur le contrôle d'une centaine de collégiens, devant le collège d'Arthez-de-Béarn, près d'Orthez. Aux alentours de 8h, mardi, les collégiens ont en effet eu la surprise d'être accueillis au saut du bus par des gendarmes et leurs chiens.. Une centaine d'élèves au total a été contrôlée, et leurs cartables reniflés par les animaux
Soyons objectif, il y a du progrès par rapport à la dernière fois. Le contrôle ne s'est pas fait dans le collège mais devant l'établissement...Le spectacle était à l'extérieur...
Au fait, les gendarmes n'ont rien trouvé...

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 11/02/09


Pécresse rencontre les universitaires...
... Et pendant ce temps, la coordination nationale des universités se réunit à Paris-VIII pour décider de la suite à donner au mouvement.
Lire la suite de l’article


Copé à la rescousse de la réforme Pécresse
Le président du groupe UMP à l'Assemblée a mis en place un groupe de travail avec pro et anti décret, histoire de désamorcer les critiques au sein même de la majorité.
Lire la suite de l’article


Orléans juge Pécresse: «ces réformes sont décidées dans la précipitation et sans consultation»
Dans le cadre de leurs ateliers thématiques qui se sont déroulés lundi matin dans les bâtiments Staps (filière sportive) de l’université d’Orléans, professeurs et étudiants toujours en lutte pour assurer «l’avenir des universités françaises», ont répondu favorablement à l’invitation lancée par Libération de rédiger un Manifeste précisant les enjeux de leur mouvement. Outre la volonté d’afficher «un positionnement commun à l’ensemble des grévistes», ce document permet de cerner, de manière claire et synthétique, le cœur de leurs revendications. Voici le texte publié, ici, dans son intégralité.
Lire la suite de l’article


Des universitaires lancent un appel aux jeunes chercheurs
Déjà très mobilisés sur le décret Pécresse consacré au statut des enseignants-chercheurs, des docteurs et doctorant lyonnais ont lancé ce mardi une campagne nationale de signatures autour d'un aspect moins médiatisé de la mobilisation actuelle : le projet de décret de contrat doctoral unique.
Lire la suite de l’article


Témoignage à charge à propos des décharges
Jusqu'ici, elle avait toujours fait cours. Même pendant le mouvement contre la LRU (la loi sur l'autonomie des universités) l'an dernier. Mais trop c'est trop: Marie Laure Basilien-Gainche, prof de droit à Paris III, est aujourd'hui engagée contre les réformes Pécresse Et fait des cours "hors les murs" à ses étudiants.
Lire la suite de l’article


Près d'Orthez les gendarmes font les cartables des collégiens pour une opération anti-drogue
Un chien renifleur et cinq gendarmes à la sortie du car scolaire : accueil inhabituel, mardi matin, pour une centaine de collégiens d’Arthez-de-Béarn dans les Pyrénées-Atlantiques, qui ont du faire contrôler leurs cartables avant de rentrer en cours. Les élèves de primaires, eux, seraient restés dans le bus, et auraient échappé à la fouille. Au final, les gendarmes ont fait choux blanc. Mais l’évènement provoque l’indignation d’un syndicat d'enseignants et des parents d'élèves, qui dénoncent aujourd’hui cette opération anti-drogue. Le Snes parle «d'une violence symbolique très forte», et «condamne» cette intervention qui a, selon lui, «fait peur aux collégiens les plus jeunes». Tandis que le responsable de la fédération de parents d'élèves FCPE a de son côté évoqué une opération de «police spectacle».
Lire la suite de l’article


«Non à l'université bling-bling»
Florilège de slogans et de banderoles, vus mardi dans la manifestation parisienne des enseignants-chercheurs et des étudiants.
Lire la suite de l’article


Mépris
Laurent JOFFRIN

L’air sent la poudre, disions-nous il y a deux semaines. Le mouvement qui agite désormais les universités de France pourrait fournir l’étincelle qui déclenche l’explosion. Une réforme, comme le dit Axel Kahn, mal emmanchée, qui a réussi le tour de force de réunir contre elle une bonne partie de la droite et de la gauche universitaire ; des propos pour le moins maladroits prononcés par le président de la République en janvier, qui ont diffusé l’idée que les enseignants-chercheurs étaient tenus en dédain par le chef de l’Etat ; une mobilisation étudiante naissante qui fait fond sur l’anti-sarkozysme répandu dans les facs : le cocktail est détonant. Entre-temps, la manifestation de janvier organisée par les principaux syndicats a rencontré le succès et un nouveau rendez-vous est fixé le 18 février. L’affaire, autrement dit, est hautement inflammable.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 11/02/09



Les enseignants-chercheurs mobilisés contre Pécresse
Des manifestations ont rassemblé plusieurs dizaines de milliers de personnes mardi alors que la ministre de l'Enseignement supérieur défendait son projet de réforme à l'Assemblée.
Lire la suite de l’article


Enseignants-chercheurs: Pécresse veut l'apaisement
La ministre de l'Enseignement supérieur a nommée une médiatrice, Claire-Bazy Malaurie, pour «retravailler» le décret, alors qu'une forte journée de mobilisation est attendue mardi.
Lire la suite de l’article


Strasbourg, la plus grande université de France
Inaugurée jeudi en présence de la ministre de l'Enseignement supérieur Valérie Pécresse, l'établissement rassemble 42 000 étudiants et 2 500 enseignants-chercheurs.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde.fr du 11/02/09



Education : le PS veut faire preuve de "responsabilité"
S'il est de toutes les manifestations et ne perd pas une occasion d'affirmer "son plein soutien au mouvement en cours" dans l'éducation nationale, le Parti socialiste veut afficher "un esprit de responsabilité", voire une certaine retenue.[…] Mardi, les députés Marietta Karamanli (Sarthe) et Jean-Yves Le Déaut (Meurthe-et-Moselle) ont présenté un plan de "sortie de crise" visant, notamment, à constituer une mission parlementaire. Celle-ci permettrait "d'ouvrir, enfin, une vraie négociation permettant de travailler avec les acteurs du terrain qui ont des propositions à faire". En préalable, les socialistes exigent la suspension des réformes sur le statut des enseignants-chercheurs, la formation des enseignants et les organismes de recherche. Ils réclament aussi le gel des suppressions d'emplois.
Lire la suite de l’article


Universités : "On est pour les réformes, mais pas cette réforme"
Chercheurs, enseignants, personnels des universités et étudiants ont manifesté dans les rues de Paris, mardi 10 février. Ils dénoncent en particulier un décret réformant le statut des enseignants-chercheurs et les menaces qui pèsent sur le "service public de l'université".
Lire la suite de l’article


Nouvelle démonstration de force contre les réformes de l'enseignement supérieur
Les enseignants-chercheurs, épaulés par des syndicats étudiants et certains présidents d'universités, ont à nouveau défilé dans plusieurs villes de France, mardi 10 février, pour protester contre plusieurs mesures défendues par la ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche, Valérie Pécresse. Selon un décompte établi par l'AFP, ils étaient entre 40 000 et 80 000.
Lire la suite de l’article


Universités : "La réforme va encourager le clientélisme"
reportage audio de Luc Cédelle
Lire la suite de l’article


Université : la médiatrice prête à revoir le décret sur les enseignants-chercheurs
En marge de la réunion entre la ministre de l'enseignement supérieur, Valérie Pécresse, et les syndicats de la communauté universitaire, mercredi 11 février, la médiatrice désignée pour revoir le décret controversé sur le statut des enseignants-chercheurs, Claire Bazy-Malaurie, a assuré qu'elle était prête à "construire un texte nouveau". Ce document, précise-t-elle néanmoins, se fera "probablement sur les bases du texte actuel".

Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 11/02/09 (un jour de retard)



Université. En direct des amphis
Chaque jour, l’Humanité ouvre ses colonnes à la mobilisation dans les universités.
Lire la suite de l’article


Université. « L’objectif est de prolétariser les enseignants-chercheurs
Professeure d’économie à Paris-X Nanterre et spécialiste du devenir des systèmes éducatifs, Annie Vinokur explique en quoi les réformes actuelles répondent à des logiques dépassées.
Lire la suite de l’article


Université. Les présidents lancent l’Appel de la Sorbonn
Ambiance quasi insurrectionnelle, hier, à Paris, où une dizaine de responsables ont réclamé le retrait des réformes Pécresse.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 11/02/09



Les universitaires maintiennent la pression
Les enseignants-chercheurs protestent contre la réforme de leur statut, alors que la ministre de l'Enseignement supérieur a annoncé qu'elle allait «retravailler» le décret modifiant ce statut.
Lire la suite de l’article


La maman force le portail de l’école avec sa voiture
Décrite comme « n’allant pas bien du tout », une maman a traversé avec sa voiture la cour de l’école maternelle du quartier de Vaux-Village, à Coulommiers, hier. Elle a pris la fuite après avoir abandonné le véhicule sur place. 

Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 11/02/09



Darwin, une actualité en pleine évolution
Cette année est une date doublement anniversaire : 1809, naissance de Charles Darwin. Et 1859, parution du livre « De l’origine des espèces ». L’occasion de faire le point sur la théorie de l’évolution des espèces
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos du 11/02/09



L'économie vue par des enfants de CE1
Crise monétaire, argent, banque, rôle de nos élites... Quel regard portent nos enfants sur l'économie ? Pour le savoir, nous nous sommes rendus dans une classe de CE1 de la région parisienne.
Lire la suite de l’article


Enseignants-chercheurs : la mobilisation se renforce, Valérie Pécresse fait front
Entre 40.000 et 80.000 personnes ont défilé hier dans toute la France contre le projet de décret sur le statut des enseignants-chercheurs. La ministre de l'Enseignement supérieur, qui reçoit la communauté universitaire cet après-midi, a réitéré son appel au dialogue. Sans renoncer aux grands axes de sa réforme.
Lire la suite de l’article


Pécresse reçoit les universitaires, la coordination se réunit
Après une journée de mobilisation réussie des enseignants-chercheurs, Valérie Pécresse tente mercredi de désamorcer la crise en recevant une bonne partie de la communauté universitaire, tandis qu'une coordination nationale des universités se réunit sur les suites du mouvement.
Lire la suite de l’article


BENOIST APPARU - DÉPUTÉ UMP, ANCIEN RAPPORTEUR DU PROJET DE LOI SUR L'UNIVERSITÉ
« Il ne faut pas tuer l'autonomie »

Enlever aux universités la possibilité de gérer leurs ressources humaines reviendrait à tuer l'autonomie, ce qui n'est pas envisageable. Pour autant, le décret représente-t-il une avancée ? Oui, parce qu'il permet enfin de gérer, de moduler, le temps d'enseignement et le temps de recherche d'un enseignant-chercheur. Tout au long de sa carrière, à vingt-cinq ans ou soixante ans, un enseignant-chercheur n'a pas la même appétence à la recherche et à l'enseignement. Ensuite, il faut prendre en compte dans leur carrière tous les éléments, y compris, désormais, l'activité pédagogique et le temps passé à gérer les universités. Et, bien évidemment, il faut appuyer tout ça sur une évaluation par d'autres enseignants de la même discipline.
Lire la suite de l’article


ISABELLE THIS SAINT-JEAN - PRÉSIDENTE DE SAUVONS LA RECHERCHE
« L'université est en pleine dépression »

[…] nous réclamons le retrait pur et simple du décret. C'est une mauvaise réforme, conduite dans la précipitation, avec des préjugés idéologiques. Il faut que le gouvernement fasse machine arrière et engage une vraie négociation. Ce geste ne suffira pas à éteindre l'incendie. Car le problème ne se limite pas à la question du décret sur les enseignants-chercheurs. Il y a un malaise ancien et profond dans le monde de la recherche qui est en train de remonter à la surface, de s'exprimer. L'université est en pleine dépression. On n'en peut plus. On nous méprise. Le discours le mois dernier de Nicolas Sarkozy sur les performances de la recherche française n'est pas possible.
Lire la suite de l’article


« Si on lâche là, on va lâcher sur tout », s'inquiète la majorité
D'un côté, les députés craignent « un embrasement » du monde universitaire. De l'autre, après le report de la réforme des lycées, ils redoutent plus fortement encore un nouveau recul du gouvernement.
Lire la suite de l’article


Le PS demande une mission parlementaire
Le discours et la méthode : les socialistes critiquent l'un et l'autre. Hier, le PS a demandé la constitution d'une mission parlementaire qui, associée à une suspension des réformes (sur le statut des enseignants-chercheurs, les organismes de recherche, la formation des enseignants) et au rétablissement des emplois scientifiques supprimés,
Lire la suite de l’article


Désorientation
Ce qui fait la force des enseignants-chercheurs dans le conflit qui les oppose au pouvoir, c'est moins celle de leur cause que leur habileté à jouer des fragilités de la jeunesse. La mobilisation des étudiants pour le statut de leurs enseignants est peut-être sincère, elle est surtout l'expression du malaise d'une génération.
Lire la suite de l’article


L'université face au douloureux apprentissage de la performance
LAURENCE ALBERT

Il n'y a pas si longtemps, l'autonomie était présentée comme le remède à tous les maux de l'université. Elle pourrait bien devenir un handicap pour la ministre de l'Enseignement supérieur, Valérie Pécresse. Sa loi enflamme à nouveau les amphis ces jours-ci. La première partie s'était jouée en novembre 2007 sur un terrain strictement symbolique : les étudiants redoutaient une privatisation des campus. Cette deuxième manche, qui voit s'opposer à elle les enseignants-chercheurs, est à première vue plus prosaïque : le décret réformant leur statut sera la première « vraie » application de la loi sur l'autonomie. Les compétences qu'il confie aux présidents d'université - arbitrer entre recherche et enseignement, gérer les promotions - impacteront concrètement l'emploi du temps des professeurs et leur rémunération. Ce pragmatisme explique le réveil brutal d'une communauté enseignante qui, après avoir joué les belles endormies en 2007, découvre qu'elle risque de devoir enseigner plus... et s'en remettre à la sagacité du président d'université. Là n'est cependant pas l'unique moteur de la grogne. Un autre pan - moins visible - de la réforme l'alimente tout autant : l'évaluation.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 11/02/09



Enseignants-chercheurs: la médiatrice veut «construire un texte nouveau»
Valérie Pécresse devait tenter ce mercredi après-midi de désamorcer la crise, en lançant notamment la mission de médiation de Claire Bazy-Malaurie...
Lire la suite de l’article


Nouvelle opération anti-drogue dans un collège du Sud-Ouest
Aux alentours de 8h, mardi, les collégiens ont en effet eu la surprise d'être accueillis au saut du bus par des gendarmes et leurs chiens. Une centaine d'élèves au total a été contrôlée, et leurs cartables reniflés par les animaux.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 11/02/09



La fille de Marleix recrutée à la Sorbonne : soupçon de copinage
L'arrivée de la fille du secrétaire d'Etat comme maître de conférences fait grincer des dents dans la prestigieuse université.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 11/02/09



Les universitaires descendent en force dans la rue
Enseignants-chercheurs, personnels administratifs et étudiants s'opposent à des réformes lancées« dans la précipitation ». La ministre, Valérie Pécresse, lance la concertation aujourd'hui.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 11/02/09



Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 11/02/09


Universités : la médiatrice veut "construire un texte nouveau
Il sera toutefois "probablement sur les bases du texte actuel", a-t-elle indiqué à l'issue d'une réunion avec la ministre de l'Enseignement supérieur et les syndicats, qui réclament le retrait de la réforme.
Lire la suite de l’article


Valérie Pécresse reçoit la communauté universitaire ce jour
La ministre de l'Enseignement Supérieur lancera la mission de médiation sur le projet de décret modifiant le statut des enseignants-chercheurs, au lendemain d'une manifestation nationale très suivie.
Lire la suite de l’article


Le PS réclame "la suspension" des réformes
Le secrétaire national du PS à la Recherche exige également la constitution d'"une mission parlementaire" pour mener un débat.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 11/02/09


Copé démine la grogne anti-Pécresse chez les députés UMP
Le chef de file des députés UMP, Jean-François Copé, a mis en place un groupe de travail sur le décret des enseignants-chercheurs. Le projet de la ministre Valérie Pécresse est en effet contesté au sein de son propre camp. Ce qui fragilise encore sa position.
Lire la suite de l’article


Réforme: "C'est la mort de l'université!"
Depuis le 2 février, certaines universités se sont déclarées en grève illimitée. Depuis, le mouvement de protestation à l'encontre de Valérie Pécresse s'accélère. Une journée de manifestation nationale s'est tenue mardi 10 février à Paris. Dans le cortège qui défilait de la place Edmond Rostand aux Invalides, LEXPRESS.fr a rencontré cinq enseignants-chercheurs.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 11/02/09


Manif étudiante : les lycéens n'étaient pas au rendez-vous
Succès pour les universités, la manifestation du 10 février est plutôt un échec pour l'UNL. Selon le Snesup, ils étaient 100 000 dans toute la France (50 000 pour la police). Universitaires et étudiants , accompagnés de quelques lycéens, ont manifesté à Paris (17 à 50 000), Lyon, Marseille, Toulouse (environ 5 000) et de nombreuses autres villes universitaires. Ils demandent l'annulation du projet Pécresse sur le statut d'enseignant chercheur, le rétablissement des 900 postes supprimés en 2009. L'UNL avait demandé aux lycéens de rejoindre les cortèges étudiants. Peu de lycéens l'ont fait.
Lire la suite de l’article


L’orientation… pour toute la vie
En partenariat avec la Ligue de l’enseignement, la FCPE, la PEEP et le CRAP, l’association Education et Devenir a organisé le 12 janvier dernier, au Sénat, une journée de réflexion sur l’organisation de l’orientation en France. Cela fait écho à l’actualité gouvernementale. Dans sa conférence de presse du 22 janvier, Xavier Darcos fait de l’orientation une de ses deux principales mesures pour 2009 : il annonce la création d’un « grand service de l’orientation », animé par les personnels de l’orientation (CIO, ONISEP), destiné à l’information des familles, une expérimentation de « semaine de l’orientation » dans les établissements volontaires et le lancement de bilans individuels en 3ème dans l’académie de Limoges. De son côté, le Premier ministre a réuni le 30 janvier, pour la première fois depuis 18 ans, le comité interministériel de la jeunesse et propose que l’orientation soit un des 7 piliers de sa politique en direction des jeunes.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 11/02/09


Des gendarmes aux aguets devant les écoles
Dans les Pyrénées atlantiques, ce sont des gendarmes aidés de chiens qui contrôlent, lors d’une opération antidrogue, des collégiens, à leur descente des bus scolaires, devant leur établissement. Dans des écoles primaires de l’Hérault et des Côtes-d’Armor, ce sont des gendarmes qui "passent" se renseigner sur les acteurs de la mobilisation. Dans les deux cas, a priori rien d’illégal mais les procédés choquent.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 11/02/09



Tendance à l'extension du mouvement des enseignants-chercheurs
Le Snesup-FSU, principal syndicat de l'enseignement supérieur, et Sauvons l'Université (SLU), présents à la réunion mercredi de la coordination nationale des universités, ont affirmé que "la tendance" était à "l'extension" du mouvement des enseignants-chercheurs.
Lire la suite de l’article


Des collectifs parents-enseignants refusent les réformes dans l'Education
Une "assemblée générale nationale des collectifs de parents et enseignants en lutte" demande le retrait de plusieurs réformes dans l'Education et appelle à une journée nationale de mobilisations le 10 mars, a-t-elle annoncé mercredi dans un communiqué.
Lire la suite de l’article


Le gouvernement dans la tourmente à une semaine du "sommet social"
Enseignants-chercheurs dans la rue, risque d'impasse en Guadeloupe, plan d'aide à l'automobile critiqué par Bruxelles... Le gouvernement accumule les difficultés, à une semaine d'un "sommet social" initié par Nicolas Sarkozy pour reprendre la main face à la crise.
Lire la suite de l’article


Universités: la médiatrice veut "construire une texte nouveau"
Après une journée de mobilisation réussie des enseignants-chercheurs, la médiatrice désignée par Valérie Pécresse, Claire Bazy-Malaurie, a annoncé mercredi sa volonté "de construire un texte nouveau", à la faveur d'une large concertation devant s'étaler sur deux mois.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.