lundi, juin 27, 2011

Revue de presse du lundi 27 juin 2011




Sanctions – Hiérarchie – Guéant ne sait pas compter – Fraude aux examens – la fiction de l’égalité républicaine


Sanctions
Une actualité très riche en cette fin d’année scolaire. On commence avec un décret du ministère de l’Education nationale publié dimanche au Journal officiel . Ce texte “relatif à la discipline dans les établissements d'enseignement du second degré ” précise le régime des sanctions applicables en collège et en lycée.
Le décret avait été rejeté le 30 septembre par le Conseil supérieur de l'éducation (CSE), qui représente enseignants, lycéens, parents, étudiants et collectivités territoriales. Mais le texte ne semble pas modifié par rapport à la version présentée précédemment.
Les auteurs de ce texte semblent s’être inspirés d'un rapport sur la violence scolaire remis en 2010 par le président de l'Observatoire national de la délinquance Alain Bauer . Cela semble a priori se situer dans le cadre des États généraux de la sécurité à l’école pilotés par Éric Debarbieux mais on notera que ses propositions initiales semblent pas mal édulcorées voire détournées dans ce texte centré sur les sanctions.
Parmi les sanctions proposées à l'équipe éducative, celle qui fait le plus parler d'elle est la «tâche d'intérêt commun» (TIC), dont le but affiché est de «responsabiliser les élèves sur les conséquences de leurs actes». Concrètement, cela consiste pour l'élève puni à «participer, en dehors des heures d'enseignement, à des activités de solidarité, culturelles ou de formation à des fins éducatives», selon le décret. «Ces activités peuvent être réalisées au sein de l'établissement ou au sein d'une association, d'une collectivité territoriale, d'un groupement rassemblant des personnes publiques ou d'une administration de l'Etat». La durée totale consacrée à cette TIC ne peut excéder 20 heures. La tache devra «respecter la dignité de l'élève» et «ne pas l'exposer à un danger pour sa santé». Selon Le Parisien, le ministère commencerait à signer des conventions qui pourront être déclinées localement pour chaque collège, avec des organismes comme la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra).
Le décret institue également une nouvelle instance dont chaque établissement va devoir se doter. Présidée par le chef d’établissement, qui la constitue librement avec accord du conseil d’administration, elle doit comporter au moins un enseignant et un parent d’élève mais elle est aussi ouverte aux assistantes sociales, médecin scolaire, infirmière. L’idée est, selon le ministère, d’avoir un autre lieu que le conseil de discipline, où le conseil de classe, pour évoquer le cas des élèves et de situations (harcèlement notamment) qui posent problème, et tenter d’y remédier par un travail en commun. Mais paradoxalement le texte précise aussi que le chef d'établissement peut prononcer seul toutes les sanctions à l'exception de l'exclusion définitive.
Le CSE, dont l'avis n'est que consultatif, contestait en particulier une partie du texte prônant une action disciplinaire «automatique» dans certains cas de «violences verbales, physiques ou d'autres actes graves». Cette phrase figure néanmoins dans la version définitive du décret. Claude Lelièvre, dans son blog sur Médiapart, revient sur l’hsitoire du décret ent en particulier sur l’automaticité de la sanction. Pour lui, le ministre a “cédé aux pressions amicales du SNES”. Il s’agit d’une sorte de “deal” ou on troquerait cette disposition très répressive contre le développement des sanction de substitution à l’exclusion… Voici la conclusion de l’historien de l’éducation : “Il reste que l’on peut être pour le moins ‘’perplexe ‘’ quant à « l’automaticité » des procédures disciplinaires à engager ( qu’est ce qu’un « acte grave », ou même une « violence verbale » ou une « violence physique » ? ). Leurs caractérisations peuvent elles être aussi ‘’automatiques’’ ?
En bref, un texte ambigu qui devra de toutes façons attendre pour être appliqué d’être transposé dans les règlements intérieurs de chaque établissement.

Hiérarchie
Pendant la polémique sur le bac, la réforme continue. Le Café pédagogique a eu connaissance d'un projet de décret qui sera soumis au Conseil supérieur de l'Education le 30 juin et qui réorganise les services rectoraux. Comme le note aussi Pascal Bouchard sur Touteduc, Luc Chatel veut une ligne hiérarchique directe avec les établissements et les enseignants. Et pour cela il souhaite, à terme, court-circuiter les inspecteurs du premier et du second degré.
Il faut placer "le recteur au centre de la ligne hiérarchique qui va du ministre (...) jusqu'aux établissements scolaires", indique en effet le texte qui évoque également "une clarification de la ligne hiérarchique du ministre à l'enseignant", ce qui passerait par "une responsabilisation accrue des établissements et un processus de contractualisation à chaque niveau". Le texte du décret, qui s'appliquerait au 1er janvier 2012, ne constituerait donc qu'un "premier temps" de la réforme, avec la suppression des compétences et des délégations "dont bénéficient actuellement les IA-DSDEN, pour les réattribuer au recteur". Les inspecteurs d'académie directeurs des services départementaux de l'Education nationale "seraient adjoints au recteur", tout "comme les secrétaires généraux d'académie" et "le recteur deviendrait donc la seule autorité compétente dans les académies".
On peut y voir une volonté d’alléger les circuits de décision mais ça ressemble aussi à un resserrage de boulons…

Fraudes au bac.
Nous réflechissons à des mesures concrètes, peut-être l'interdiction des smartphones dans les salles d'examen “a déclaré Valérie Pécresse à l'antenne de Radio J.
Magnifique ! Extraordinaire ! Tous les enseignants qui surveillent le bac seront heureux de l’apprendre alors que les textes depuis des années précisent bien que tous les objets de communication doivent être rangés au fond du sac, lui même déposé à l’entrée de la salle.
Peut-être que, lorsqu’elle a répondu aux journalistes, Valérie Pécresse n’avait pas d’anti-sèche… ?

Guéant ne sait pas compter
Sous la pression de ses syndicats, l'Insee a été contraint lundi de publier un communiqué infirmant les déclarations de Claude Guéant sur l'échec scolaire des enfants d'immigrés. On y lit que contrairement à ce que Guéant avait affirmé le 22 mai, en se basant sur une étude de l’Insee datant de 2005, les enfants d'immigrés ne représentent pas deux tiers des élèves sortant sans qualification du système scolaire, mais environ 16%.
Dans les épreuves de sciences économiques et sociales, au bac ES, une des questions classiques consiste à vérifier la maîtrise de la lecture d’un document statistique (tableau ou graphique) avec la consigne suivante “Faites une phrase contenant toutes les informations avec la donnée entourée….”. Pas sûr que Claude Guéant ait eu son bac ES…

L’égalité républicaine : une fiction
Pour finir, signalons deux textes intéressants, sur lesquels nous reviendrons éventuellement demain.
D’abord un article de Véronique Radier dans le NouvelObs.fr intitulé “Le bac, les Français, et la grande fiction de l'égalité”. La journaliste y affirme que “Le bac est devenu une mascarade. ” car cet examen “le plus cher au monde” continue à perpétuer l’illusion d’égalité républicaine alors que tout se joue en réalité avant le bac. “Comme si les élèves d'Henri IV, triés sur le volets, dopés aux petits cours, coachés par des profs chevronnés envoyés régulièrement en séjours linguistiques concouraient à chances égales avec ceux d'un bahut du 93, préparés par des enseignants fraîchement sortis des concours, parfois obligés de bosser pendant l'année pour faire bouillir la marmite.
L’égalité républicaine, il en est aussi question avec le deuxième texte. Il s’agit d’une tribune de Claude Seibel dans Le Monde. Cet ancien inspecteur général et spécialiste de l’évaluation du système éducatif y affirme avec force que “l'échec scolaire n'est pas une fatalité”. Il rappelle que les enquêtes internationales (PISA) “montrent que l'impact des inégalités sociales reste très fort dans le système éducatif français, et que les écarts de performances, par rapport à la moyenne, s'accroissent pour les plus faibles.” Malheureusement, sans que l’on s’en émeuve plus que cela…
Il s’agit pourtant d’une responsabilité collective souligne t-il : “Les enseignants des écoles et des collèges vont-ils réussir à intérioriser le fait que leur métier doit changer, car les objectifs de leur enseignement ont changé ? Leur rôle n'est plus de classer efficacement, niveau après niveau, les élèves qui leur sont confiés entre "forts, moyens, faibles" ; ils doivent maintenant obtenir collectivement que toute une génération maîtrise les objectifs du socle commun.” Mais il alerte aussi sur les risques d’une politique volontariste sans moyens. “Un contresens est pourtant à éviter : une réduction autoritaire de ce redoublement précoce (pour des raisons budgétaires, par exemple) serait un remède pire que le mal. […] ces élèves fragiles doivent être accompagnés, stimulés, mis en confiance tout au long de l'école primaire : en réalité, ils ont besoin d'une pédagogie de la réussite, à laquelle peu d'enseignants sont formés.
Il s’emporte contre le renoncement à l’œuvre aujourd’hui à tous les niveaux : “à force de dénigrer la pédagogie, de contester la recherche en éducation, de démanteler la formation professionnelle initiale des enseignants, ceux-ci vont bientôt être le seul corps de métier en France démuni des nouvelles compétences professionnelles nécessaires pour assumer leurs responsabilités et pour atteindre les objectifs que leur assigne la société. Certains disent déjà que la réussite pour tous les élèves est un pari impossible… ”.
Peut-on encore parler d’égalité républicaine quand on part avec l’idée qu’on ne peut (ou ne veut) rien faire contre les inégalités ?

Plusieurs lecteurs recevant ma revue de presse par e-mail, se sont émus des difficultés de lecture liées au nouveau dispositif d’envoi de cette chronique. N’hésitez pas à nous contacter pour les signaler. Nous essayons de régler les problèmes au fur et à mesure et nous sommes sur la bonne voie ! Merci de votre patience. Veuillez nous excuser de ces désagréments.

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 27/06/11(certains articles payants)


C'est officiel, Guéant ne sait pas compter
Sous la pression de ses syndicats, l'Insee a été contraint lundi de publier un communiqué infirmant les déclarations de Claude Guéant sur l'échec scolaire des enfants d'immigrés.
Lire la suite de l’article


Des tâches d’intérêt commun comme nouvelle sanction scolaire
Un décret du ministère de l’Education instaure une nouvelle échelle de sanctions pour limiter le recours à l'exclusion.
Lire la suite de l’article


«Une expérience très valorisante sur le CV»
Etudiantes, présidente d’université, ministre… Toutes s’entendent pour vanter les mérites de l’apprentissage.
Lire la suite de l’article


Fuites du bac: le fils de l'imprimeur interpellé
Le fils d'un imprimeur de la région parisienne a été interpellé lundi par la police, dans le Val-d'Oise, dans le cadre de l'enquête sur les fuites au baccalauréat, a-t-on appris de sources proches de l'enquête.
Lire la suite de l’article


Sevran : l’école-sanctuaire est finie
Après des tirs à proximité, début juin, et l’émoi qui a suivi, la vie a repris son cours à l’école Montaigne. Mais Stéphane Gatignon, le maire, craint le retrait des forces de l’ordre.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 27/06/11


Fuites du bac S : une 4e personne interpellée
L'individu est soupçonné d'avoir transmis l'intitulé du sujet de mathématiques au jeune qui l'a photographié. Son père, un imprimeur, est actuellement recherché.
Lire la suite de l’article


Examens : comment lutte-t-on contre la triche à l'étranger
Systèmes de brouillage des ondes, caméras de surveillance, logiciels anti-plagiat… Certains pays ont mis en place de nouvelles pratiques pour lutter contre la fraude.
Lire la suite de l’article


Des nouvelles sanctions pour les élèves à la rentrée
Un décret du ministère de l'Education nationale publié ce dimanche au Journal officiel fixe le nouvel arsenal des sanctions autorisées dans les collèges et lycées. Mesure phare : la tâche d'intérêt commun.
Lire la suite de l’article


Des emplois fictifs à l'Éducation nationale
Cinq hauts fonctionnaires ont comparu vendredi devant la Cour des comptes pour des nominations contestées à l'académie de Paris, un système hérité de Jack Lang, utilisé aussi par ses successeurs.
Lire la suite de l’article


Grandes écoles : alerte à la baisse du niveau au lycée
La Conférence des grandes écoles redoute une baisse du niveau scientifique à l'entrée en classes prépa et craint que les élèves brillants issus des lycées les moins favorisés ne soient délaissés.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde.fr (certains articles payants) du 27/06/11



Rapport : vers la réussite scolaire de tous les élèves ? par Claude Seibel
Pour promouvoir la "pédagogie de la réussite", on base la progression de l'élève sur une relation de confiance et de respect mutuel.
Lire la suite de l’article


Claude Seibel, inspecteur général honoraire de l'Insee : "l'échec scolaire n'est pas une fatalité"
Depuis plus de quarante ans, le système éducatif français bute sur un obstacle qu'il ne parvient pas à surmonter : celui d'un échec scolaire socialement et culturellement concentré sur certains enfants des milieux populaires. En réalité, la prolongation de la scolarité obligatoire à 16 ans, puis l'accès de tous les enfants au collège en 1969, étendu en 1975, ont rendu apparents des mécanismes plus anciens de départ de l'école pour des enfants qui, vers 13-14 ans, ne maîtrisaient pas les apprentissages scolaires de base (40 % des écoliers n'obtenaient pas le certificat d'études). L'échec scolaire ne date pas des années 1970…
Lire la suite de l’article


Quand les universités se battent avec les grandes écoles pour attirer les meilleurs étudiants
Investie de nouvelles missions, et notamment de l’insertion professionnelle de ses étudiants, les universités françaises sont en pleine mutation. Résultat : elles entrent de plus en plus en compétition avec les grandes écoles. « Il existe aujourd'hui une vraie concurrence pour attirer les bons bacheliers depuis que certaines universités ont mis en place des licences plus exigeantes, adaptées à des bacheliers qui ont l’habitude de travailler beaucoup, m'expliquait ainsi Jean-Charles Pomerol, président de l’UPMC-Université Pierre et Marie Curie. Résultat : nous avons doublé notre nombre de bacheliers ayant eu une mention au bac en quelques années. »
Lire la suite de l’article


Fuites au bac : "Le système du diplôme massif semble montrer ses limites"
Chat avec Maryline Baumard, journaliste au "Monde", responsable du service éducation
Lire la suite de l’article


Examens : vers une interdiction des smartphones ?
Le gouvernement envisage d'interdire les smartphones dans les salles d'examen pour éviter la triche, a indiqué dimanche 26 juin sur Radio J la ministre de l'enseignement supérieur, Valérie Pécresse.
Lire la suite de l’article


En 2011, une succession de couacs et de fraudes aux examens
2011, annus horribilis pour l'éducation nationale. Depuis le début de l'année, couacs, fraudes ou incidents ont en effet émaillé la tenue de concours, examens ou évaluations.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 27/06/11



Fuites du BAC : 3 gardes à vue et des aveux
La police a vraisemblablement trouvé les responsables de la diffusion des sujets du Bac S de cette année. Trois jeunes homes sont actuellement en garde à vue, mais la source même des fuites reste introuvable.
Lire la suite de l’article


Fraude au BAC : « pas de casse des diplômes nationaux » (PCF)
La fuite qui a entaché les épreuves de mathématiques est le point de départ d’un nouveau débat sur le baccalauréat. Des voix s’élèvent pour réclamer une réforme du diplôme donnant plus d’importance au contrôle continu.
Lire la suite de l’article


Menace sur le collège unique
Nicolas Sarkozy veut un collège qui « traite chacun selon ses différences ».
Lire la suite de l’article


« Le collège n’est, au contraire, pas assez démocratisé »
Pour Jean-Yves Rochex, professeur à Paris-VIII, il faut, à l’opposé des projets en cours, permettre à tous l’accès aux savoirs
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 27/06/11


Le travail d’intérêt général, la nouvelle punition
Les cent lignes à copier et les mots du professeur dans le carnet de liaison continueront d’avoir cours… A l’école primaire, de toute façon, parce que les règlements intérieurs et les enseignants y sont seuls maîtres de la discipline, « et parce que le problème n’y est pas le même», explique le ministre Luc Chatel.

Lire la suite de l’article


Fuite au bac S : quatrième interpellation dans le Val-d'Oise
Une quatrième personne a été interpellée et mise en garde à vue lundi par la police, dans le Val-d'Oise, dans le cadre de l'enquête sur les fuites au baccalauréat. Il s'agit du fils d'un employé d'imprimerie qui, comme son père, était recherché dans le cadre de cette enquête sur les fuites au baccalauréat, avait-on appris dans la matinée.
Lire la suite de l’article


Fuites au bac : Chatel promet des mesures de sécurisation
Après le couac au bac 2011, causé par les fuites dans une des épreuves du bac S, le ministre de l'Education a annoncé dimanche soir des mesures «dès fin juillet». Invité du journal de 20 heures de TF1, après s'être décommandé au dernier moment de France 3, Luc Chatel fera «des propositions de sécurisation du bac afin de revoir l'ensemble du "process" pour s'adapter aux nouvelles technologies» sans pour autant de donner de détails sur l'ampleur et le caractère des mesures envisagées.
Lire la suite de l’article


Fraudes aux examens : les smartphones pourraient être interdits
Le gouvernement envisage d'interdire les smartphones dans les salles d'examen pour éviter la triche. C'est la piste qu'a évoquée, ce dimanche, la ministre de l'Enseignement supérieur Valérie Pécresse sur Radio J.
Lire la suite de l’article


Fraudes au BTS : des étudiants boycottent, le rectorat persiste
Il y a eu les protestations des étudiants en médecine, celle des candidats au bac S, il y aura désormais celles des deuxièmes années de BTS Négociation et relation clients (NRC). Certains étudiants de cette filière ont bloqué, dimanche matin, le centre des examens d'Arcueil (Val-de-Marne), et ont boycotté une épreuve écrite de cinq heures qu'ils devaient repasser.
Lire la suite de l’article


Saint-Denis dévoile sa maison des parents
La maison des parents de Saint-Denis ouvrira en novembre au 29, rue Gabriel-Péri, en plein centre-ville. Lors d’une visite du chantier, les élus ont dévoilé hier ce centre d’information, d’orientation et de soutien des familles, « souvent perdues face aux institutions », un lieu de rencontres et de discussions entre parents, mais aussi un « cœur de réseau » pour les professionnels du social, de l’éducation, la santé… La petite équipe généraliste, qui devrait ouvrir le lieu tous les jours de la semaine, fera appel ponctuellement à des psychologues, diététiciens, sociologues…
Lire la suite de l’article


Les enfants de chômeurs privés de cantine
Priorité aux familles actives : c’est la règle appliquée désormais dans les cantines scolaires d’Epône. Les enfants de chômeurs pourront déjeuner seulement si des places sont disponibles.
Lire la suite de l’article


Une marche blanche après le suicide d’un collégien
Ils se sont donné rendez-vous sur Facebook. Près de 200 adolescents ont défilé hier du collège de Saint-Pierre-du-Perray jusqu’à Corbeil en hommage à leur camarade de 13 ans qui a mis fin à ses jours vendredi.
Lire la suite de l’article


Manif pour sauver une classe à La Ferté-Alais
« Non à la femerture », « Ensemble pour notre école ». Hier matin, parents et écoliers ont manifesté dans les rues de La Ferté-Alais pour défendre l’école maternelle des Vieilles-Vignes. « L’inspection académique nous a annoncé une fermeture de classe, s’indigne la maire Marie-Annick Piere (sans étiquette), Or, nous avons 63 enfants inscrits.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
France Soir du 27/06/11



BTS NRC : L'examen ne sera pas annulé
Alors que plusieurs centaines d'étudiants ont boycotté l'épreuve écrite de management et de gestion de deuxième année du BTS Négociation et relation client dimanche à Arcueil, le rectorat de Paris a décidé de ne pas annuler l'épreuve.
Lire la suite de l’article


Fraudes au bac : Les smatphones dans le viseur de Valérie Pécresse
Après la fraude au bac scientifique, Valérie Pécresse, la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche a exprimé ce dimanche sa volonté d'interdire les smartphones dans les salle d'examen.
Lire la suite de l’article


Bac : Un employé d'imprimerie recherché, son fils interpellé
Le fils est suspecté d'avoir transmis le sujet qui a fuité à une des trois personnes déjà mises en examen.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 27/06/11



Des étudiants de BTS boycottent un examen réorganisé suite à des « fraudes »
Des centaines d'étudiants franciliens de BTS ont boycotté, dimanche 26 juin, un examen pour protester contre sa réorganisation suite à des "fraudes" massives. Cette épreuve écrite de management et de gestion de deuxième année de BTS NRC (négociation et relation client), qui avait eu lieu en mai à Villepinte (Seine-Saint-Denis), avait été annulée en raison d'"irrégularités impliquant un nombre suffisant de candidats".
Lire la suite de l’article


De nouvelles sanctions dans les collèges et lycées
Deux décrets modifient la liste des sanctions dans le second degré, en créant notamment des tâches d’intérêt commun.
Lire la suite de l’article


Les fraudes au baccalauréat sont-elles plus faciles aujourd’hui ?
Un parent d’élève a déposé, jeudi 23 juin, un recours devant le Conseil d’État après la décision de Luc Chatel, ministre de l’éducation nationale, de ne pas noter un exercice de mathématiques de la filière scientifique qui avait fait l’objet d’une fuite sur Internet.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 27/06/11



Fuites du bac: un employé d'imprimerie et son fils recherchés
Un père employé d'imprimerie et son fils étaient recherchés lundi par la police dans le cadre de l'enquête sur les fuites au baccalauréat, a-t-on appris de sources proche de l'enquête.
Lire la suite de l’article


Fraude au bac S: Sarkozy "soutient parfaitement" le choix fait par Chatel
Le président Nicolas Sarkozy a assuré lundi qu'il "soutenait parfaitement" le choix du ministre de l'Education nationale, Luc Chatel, de neutraliser un exercice du baccalauréat S objet d'une fraude.
Lire la suite de l’article


Faux témoignage sur TF1: Jean-Pierre Pernaut présente "ses excuses" au 13H00
Jean-Pierre Pernaut a présenté lundi "ses excuses" aux téléspectateurs lors du journal de 13H00, après la diffusion jeudi dernier sur TF1 d'un faux témoignage lors d'un reportage consacré au contrat de responsabilité parentale (CRP).
Lire la suite de l’article


Bayrou aimerait que le bac soit "moins bradé"
François Bayrou, président du MoDem, a souhaité lundi sur Europe 1 que le baccalauréat soit "moins bradé", tout en mettant en garde contre son remplacement par du contrôle continu et en contestant l'annulation d'un exercice du bac S.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 27/06/11



Fuite au bac S: Le fils d'un employé d'imprimerie interpellé
Une quatrième interpellation a eu lieu dans le Val-d'Oise ce lundi, dans le cadre de l'enquête sur la fuite au bac S, a affirmé une source proche du dossier à l'AFP. Selon Europe 1, il s'agirait du fils d’un employé d’imprimerie de la région parisienne, également recherché pour lui avoir fourni un exemplaire de l’épreuve de mathématiques en question
Lire la suite de l’article


BTS: Des étudiants ont tenté de faire annuler une épreuve en bloquant le centre d'examen
Ils devaient repasser la matière pour cause de fraude massive…
Lire la suite de l’article


Sorties scolaires: les mères voilées veulent "être traitées comme les autres"
Les mères voilées veulent "être traitées comme les autres" et pouvoir accompagner leurs enfants lors des sorties scolaires, ont-elles demandé dimanche lors d'une réunion publique à Paris du collectif Mamans Toutes égales (MTE).
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 27/06/11


Le faux livre pour enfants qui venge les parents américains
Aux Etats-Unis, le best-seller de la saison est un petit livre de comptines plein d'animaux bariolés, de bébés assoupis, et de rimes truffées de « fuck » et « shit » (« putain » et « merde »).
Lire la suite de l’article


Cancre ou fort-en-thème ? Quiz spécial scolarité des politiques
Ils ont fait une belle carrière et ont marqué la vie politique, mais tous nos chers élus n'ont pas forcément connu des scolarités brillantes, loin de là. Si vous êtes capable de reconnaître ceux qui, malgré leur crâne d'œuf, étaient de vraies bourriques dans la salle de classe, vous marquerez 10/10… une note qu'ils n'ont jamais obtenue, eux !
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 27/06/11



Bac S : le nouveau barème pénalise de 1 à 2 points les copies moyennes
Les copies faibles ou moyennes de l’épreuve de maths au bac S « perdent de un à deux points par rapport à l’ancien barème », du fait de l’annulation de l’exercice de probabilités après la fuite sur internet, a indiqué lundi une association de professeurs de mathématiques.
Lire la suite de l’article


Et maintenant, des travaux d’intérêt général… à l’école
À la rentrée, les collèges et lycées enrichiront leur arsenal disciplinaire de la « mesure de responsabilisation ».
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 27/06/11



Fuites au Bac : le fils d’un imprimeur interpellé
Dans le cadre de l'enquête sur les fuites au baccalauréat, le fils d'un imprimeur a été interpellé dans le Val-d'Oise. C’est la quatrième arrestation dans cette affaire.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 27/06/11


Des travaux d'intérêt général pour les élèves indisciplinés
Cette nouvelle mesure sera intégrée aux autres sanctions des collèges et lycées à partir de septembre prochain.
Lire la suite de l’article


Le bac, les Français, et la grande fiction de l'égalité
650.000 lycéens passent chaque année l’examen le plus coûteux sur la planète. Une grand-messe pour célébrer avec faste un fantôme : l’égalité républicaine. Par Véronique Radier
Lire la suite de l’article


----------------------------------------
L’Express.fr du 27/06/11


Faut-il donner des tâches d'intérêt commun aux collégiens?
Luc Chatel veut changer les sanctions. Selon vous, est-ce une bonne idée?
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 27/06/11


Innovations et prospective au menu du nouveau Café mensuel
Un numéro de fin d'année c'est généralement soit un bilan, soit une prospective. A l'image peut-être de l'état de l'Ecole, ce numéro tire dans les deux sens, vers le passé et le futur. Mais il penche plutôt de ce coté-ci.
Lire la suite de l’article


Bidonnage par Marcel Brun
Ca pourrait faire rire si ce n'était pas si grave. D'abord, les faits, puis le commentaire : une attachée de presse d'Eric Ciotti, très zélé pourfendeur des déviants de tous genre, a bidonné un reportage diffusé le 23 juin au 13 h de TF1 (vous savez, Jean-Pierre Pernaut...). Elle y joue une jeune mère BCBG désemparée par l'absentéisme de son fils, venant se confier au point d'accueil organisé par le conseil général des Alpes-Maritimes (président : Eric Ciotti), en introduction d'un reportage vantant l'efficacité de la circulaire invitant les administrations locales à supprimer les allocations pour les élèves absentéistes. Vous suivez ?
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Touteduc (accès payant) du 27/06/11


L. Chatel veut une ligne hiérarchique directe avec les établissements et les enseignants
Il faut placer "le recteur au centre de la ligne hiérarchique qui va du ministre (...) jusqu'aux établissements scolaires", indique la note de présentation d'un projet de décret qui sera soumis au Conseil supérieur de l'Education le 30 juin et dont le Café pédagogique donne une analyse. Le projet est téléchargeable sur le site du Café.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 27/06/11


Ce que Luc Chatel veut faire du bac
La polémique autour de la fraude au bac pourrait permettre à Luc Chatel de brandir le projet de réforme du bac qu'il prépare pour 2013. Et dont Mediapart livre le document. Par Aurélien Duval
Lire la suite de l’article


Un nouveau décret sur les sanctions par Claude Lelièvre
Le décret « relatif à la discipline dans les établissements du second degré », paru ce 26 juin, se caractérise avant tout par ‘’l’automaticité’’ affirmée de l’engagement de procédures disciplinaires dans un certain nombre de cas ( plus ou moins clairement identifiés en réalité ).

Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Slate.fr du 27/06/11



Et si la campagne prenait un coup de jeune?
François Hollande, le premier, avait fait preuve d’un certain flair en faisant de la jeunesse la matrice de sa campagne. Aujourd’hui, le thème est au cœur de l’actualité politique avec la réforme de la justice des mineurs, le débat sur les suppressions de postes dans l’éducation nationale et la violence dans certaines cités...
Lire la suite de l’article


----------------------------------------------
ÉducPros du 27/06/11


Recrutement dans les universités : les logiques de défiance, le billet de Laurent Carraro
"J’ai abordé dans le post précédent la question du recrutement des enseignants-chercheurs au moyen des comités de sélection. J’ai assez peu insisté - si ce n’est à travers un exemple tragi-comique - sur un principe qui peut surprendre, à savoir la nécessité qu’au moins la moitié des membres du jurys soient extérieurs à l’établissement", écrit Laurent Carraro sur son blog.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------
VousNousIls du 27/06/11



Bac S: 1 ou 2 points en moins pour les copies moyennes avec le nouveau barème
Les copies faibles ou moyennes de l'épreuve de maths au bac S "perdent de un à deux points par rapport à l'ancien barème", du fait de l'annulation de l'exercice de probabilités après une fuite sur internet, a indiqué lundi une association de professeurs de mathématiques.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.