vendredi, juin 24, 2011

Revue de presse du vendredi 24 juin 2011



Rénover le “monument national” – Nouvelle licence – la philo c’est Rock’n roll -


Rénover le “monument national
Considérant qu’un jeune geek un peu mariole a passé lundi une heure devant son ordinateur pour poster sur un forum tendance prépubère le sujet de maths du bac S du lendemain ; considérant que onze candidats bacheliers se sont connectés le soir même sur ledit site et que la moitié était en section S (je sais, ça fait 5,5 personnes, c’est pas évident, mais j’ai fait L) ; considérant que deux des élèves en question dormaient devant leur ordinateur ; quelle est la probabilité de voir le bac remis en cause avant 2054 ? ” C’est le début de l’éditorial de Paul Quinio dans Libération qui poursuit ainsi : “On se moque mais on ne devrait pas. L’incident qui perturbe le déroulement du bac 2011 n’est drôle ni pour les candidats, ni pour leurs parents. Pour les uns comme pour les autres, cet examen reste un rendez-vous avec la collectivité nationale en même temps qu’un événement intime, une étape personnelle. Il peut être heureux ou malheureux. Là, un imbécile le leur aura en partie volé. C’est moche. Que retenir sinon des réactions suscitées par cette fuite ? Elles en disent long sur les tensions qui s’accumulent sur cette porte d’entrée vers l’enseignement supérieur qu’est le bac. ”. Le journal fait donc tout un dossier sur cet “événement’ qui, comme souvent nous interroge plus sur l’émotion qu’il suscite et ce que cela dit de l’état d’état d’une société que sur les faits eux mêmes. Cela nous invite en tout cas à poursuivre la réflexion sur l’évaluation.
Mais avant cela, un petit point sur l’enquête qui avance à grands pas. Le “cerveau” (cherchez l’erreur…) de l’opération a été mis en garde à vue. Tout comme celui qui aurait donné la photo de l’exercice en question aux deux frères (l’un des deux a été relaché). Précision : le GIGN n’a pas été mobilisé…
Une délégation d’élèves et de parents doit porter ce même jour, au ministère de l’éducation nationale, une pétition pour faire revenir Luc Chatel sur sa décision d’exclure de la notation l’exercice en question. La pétition, qui aurait recueilli 15 000 signatures, demande au ministre «de reprendre la notation de cet exercice ou bien d’accorder à l’ensemble des copies la note de 4», correspondant au nombre de points que vaut l’exercice.
Comme nous l’évoquions plus haut, Libération consacre tout un dossier à la réforme du bac. Un “serpent de mer” que tous les ministres ont eu à affronter. Les archives parlementaires et gouvernementales débordent de rapports sur le coût exorbitant et sur l’efficacité douteuse de cette “usine à gaz” qui reste, en théorie, le diplôme d’accès à l’enseignement supérieur : 4 millions de copies, 4 000 sujets et plus de 130 000 correcteurs dans 75 disciplines dont une cinquantaine de langues. Mais peu de ministres ont couru le risque de toucher au “monument national” selon l’expression de Jack Lang. La dernière tentative en 2005 avec François Fillon avait déclenché des réactions disproportionnées et des invocations hystériques à un égalitarisme républicain mythifié.
Pourtant il y a plein de bonnes raisons de rénover, voire de supprimer, aujourd’hui cet examen. Un article de Ouest France dresse une liste de quelques uns de ces arguments. A commencer par le développement de la fraude. Comme le dit Philippe Meirieu : “La fraude au bac, c’est comme le dopage dans le Tour de France. Les tricheurs auront toujours un temps d’avance ”. Mais aussi parce que le bac ne mobilise que quelques compétences et une forme d’intelligence. Toujours selon Philippe Meirieu, la plupart des épreuves “font appel à la répétition, à la mémoire à court terme, ” et il propose d’évoluer vers des épreuves qui fassent “appel à l’intelligence, à la créativité, et qui se passent au moment où les gens sont prêts ”, donc sous la forme d’unités capitalisables. Dans le même article, Philippe Tournier, du syndicat des personnels de direction rappelle qu’au Danemark “ on autorise l’élève à aller sur internet, qui est obligé de faire un travail original à partir d’une liberté totale d’accès à toutes les informations dont il a besoin ”. Pour Victor Colombani, président de l'Union nationale lycéenne (UNL), interrogé par 20minutes.fr  : “ Pour limiter les fraudes, il serait plus judicieux de mettre en œuvre quatre séries de partiels en première et en terminale, qui seraient notés par des enseignants d'autres lycées. Ce serait aussi l'occasion de revoir la nature des épreuves, en favorisant l'esprit d'analyse et en ajoutant des oraux. ” De son côté, Guy Vauchel, secrétaire national du Sgen-CFDT, plaide pour des épreuves modulaires en cours de scolarité et couplées d'une épreuve de synthèse en fin de terminale pour “ garder un rite de passage”.
En architecture, on parle de « facadisme” pour désigner une pratique qui consiste à conserver la façade d’un monument (national) tout en en rénovant complètement l’intérieur…

Nouvelle Licence
Pendant ce temps, des décisions aux enjeux importants se prennent. L’encore ministre de l'Enseignement supérieur, Valérie Pécresse (qui voudrait aller à Bercy) a dévoilé mercredi les grandes lignes de la nouvelle licence
Il s’agit en fait d’une tentative d’harmonisation face aux dérives et l’hétérogénité produites par l’autonomie des universités. Par exemple on a fixé un seuil horaire minimal sur l'ensemble du cursus (six semestres en trois ans) qui devra être de 1.500 heures. Par ailleurs, des référentiels précisant les compétences et les objectifs par grande discipline seront établis. Valérie Pécresse a assuré que ces orientations seraient traduites dans un nouvel arrêté licence, remplaçant celui de 2002, souvent dénoncé pour son absence de cadrage national. La nouvelle licence serait appliquée progressivement à partir de la rentrée 2012.
Sur le site d’information Médiapart Bertrand Monthubert, chargé au PS de l’enseignement supérieur, critique ce projet de réforme qu’il qualifie de “licence low cost”. Il fait remarquer que dans la plupart des disciplines, on est déjà au dessus du seuil horaire minimal proposé par V. Pécresse. Au delà du faux semblant, il note que le gouvernement ne prévoit toujours aucune création d'emplois dans les universités et que c’est surtout une forte dégradation des conditions d'enseignement qui se prépare. Il critique aussi les référentiels de formation qu’il considère comme beaucoup trop vagues et s’interroge sur la méthode : “ce n'est pas au ministère de dire ce qu'il faut enseigner. Il faut mettre en place des coordinations nationales, issues de la communauté scientifique, qui élaborent les référentiels nationaux.

La philo, c’est Rock’n Roll
Le premier punk n'aurait-il pas été "Diogène le cynique dans son tonneau, avec un hareng en laisse, qui dit m... à tout le monde tout en s'érigeant en star" ? C’est une des questions que posent le prof de philosophie Alain Métivier interviewé par Les Échos . Il vient de sortir Rock'n philo ” (Bréal) qui propose d’aborder les 37 points au programme de philo à travers la culture rock.
La conscience ? Les Pixies (" Where is my mind") répondent à Descartes (" Je pense donc je suis") et Nirvana à Pascal (" Le moi est haïssable "). Le droit ? Machiavel dialogue avec Noir Désir (" L'homme pressé "). La vérité ? Sartre trouve écho chez Bashung (" La nuit, je mens "). Et, qui l'eût cru, The Scorpions (" Wind of change ") illustrent à merveille la fin de l'Histoire selon Kant. Pour Alain Métivier, le célébrissime " Stairway to heaven " de Led Zeppelin n'est selon lui, qu'une confrontation entre un sceptique (le narrateur) et une dogmatique, "la femme qui croit qu'en achetant une échelle on arrive au but".
Certains esprits chagrins pourront trouver cela démagogique. Mais la "ruse pédagogique” , ce n'est pas forcément "démago”, ce sont des points d'entrée qui permettent d'amener des gens qui ne seraient pas forcément allés vers ces auteurs. On a eu aussi un prof qui proposait une approche de la philo par les séries télévisées, ou avec Matrix , un de mes collègues aborde l’économie et les sciences sociales avec Star Wars , un prof de physique, Roland Lehoucq a fait il y a quelques années, un travail passionnant sur la physique avec les super héros ...
Comme le dit l’auteur du lui même, cela “peut permettre à des gens qui écoutent du rock sans avoir fait de philo de trouver une porte d'entrée ”. A moins que l'on considère que la philo ça doit forcément être casse-pieds, sérieux (et déconnecté du réel)…

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 24/06/11(certains articles payants)


Bac S: la fuite viendrait d'un imprimeur, une quatrième personne en garde à vue
Un quatrième jeune, soupçonné d’être le principal responsable des fuites sur un sujet du bac S, a été placé en garde à vue vendredi midi dans le cadre de l’enquête préliminaire du parquet de Paris, a-t-on appris vendredi de source proche de l’enquête.
Lire la suite de l’article


«Le risque d’aller en justice, c’est d’annuler tout le bac S»
La Peep, deuxième fédération de parents, a estimé, vendredi, qu'aller en justice contre la décision d’annuler l’exercice de maths suite à une fuite sur le net, risque de faire annuler «tout le bac S de toute la France».
Lire la suite de l’article


«On va tous perdre des points»
Lycéens et parents s’insurgent contre la décision de ne pas noter l’exercice divulgué sur le Net.
Lire la suite de l’article


Après la fuite, le bac prend l’eau
La publication sur le Net d’un exercice de l’épreuve de maths en série S provoque la remise en cause tous azimuts de l’examen.
Lire la suite de l’article


Fracassant par Paul Quinio
Considérant qu’un jeune geek un peu mariole a passé lundi une heure devant son ordinateur pour poster sur un forum tendance prépubère le sujet de maths du bac S du lendemain ; considérant que onze candidats bacheliers se sont connectés le soir même sur ledit site et que la moitié était en section S (je sais, ça fait 5,5 personnes, c’est pas évident, mais j’ai fait L) ; considérant que deux des élèves en question dormaient devant leur ordinateur ; quelle est la probabilité de voir le bac remis en cause avant 2054 ?
Lire la suite de l’article


Deux frères d’Arnouville arrêtés
Olivier S. 21 ans et Steven S., 25 ans, deux frères qui habitent chez leurs parents dans le Val-d’Oise, ont été interpellés hier après-midi puis placés en garde à vue à Paris par la brigade de répression de la délinquance contre la personne qui enquête sur la «fraude aux examens».
Lire la suite de l’article


Réforme du bac, échec en continu
Nombreux sont les élus, proviseurs ou même ministres qui souhaitent modifier l’examen.
Lire la suite de l’article


L’énoncé n’était pas un «fake»
L’exercice a été publié sur un forum potache du site Jeuxvidéo.com.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 24/06/11


Fuites/bac: le "cerveau" présumé arrêté
Un quatrième homme, soupçonné d'être "le cerveau" des fuites sur un sujet du bac S, a été placé en garde à vue en fin de matinée dans le cadre de l'enquête préliminaire du parquet de Paris, a-t-on appris de source proche de l'enquête. En revanche, la police a relâché l'un des trois jeunes en garde à vue, le cadet de deux frères interpellés hier, selon une source judiciaire.

Lire la suite de l’article


Quand la triche pousse à une nouvelle organisation du bac
Luc Chatel a demandé à l'inspection générale de l'Éducation nationale de réfléchir à l'organisation des épreuves.
Lire la suite de l’article


Bac S: la Peep se méfie des recours
Aller en justice contre la décision d'annuler l'exercice de mathématiques du bac S, qui a été l'objet d'une fuite, risque de faire annuler "tout le bac S de toute la France", a estimé vendredi sur France Inter la présidente de la Peep, deuxième fédération de parents, Valérie Marty. Il "faudra" réfléchir" à la pertinence de recourir à la justice car "le risque d'aller en justice, c'est d'annuler tout le bac S de toute la France. Il faut mesurer tous les risques", a déclaré Mme Marty.

Lire la suite de l’article


Bac S : comment remonter jusqu'à la fuite
Les enquêteurs ont d'ores et déjà mis en garde à vue deux jeunes soupçonnés d'avoir diffusé une partie du sujet de maths sur Internet. En revanche, il sera plus difficile de remonter à la source de la fuite.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde.fr (certains articles payants) du 24/06/11



Faut-il en finir avec le baccalauréat ?
Chat avec Maryline Baumard
Lire la suite de l’article


Bac S : la fuite viendrait d'un imprimeur
Un quatrième homme, soupçonné d'être le "cerveau" des fuites sur un sujet du bac S, a été placé en garde à vue en fin de matinée vendredi 24 juin dans le cadre de l'enquête préliminaire du parquet de Paris, selon une source proche de l'enquête. Cette garde à vue intervient peu après celle d'un troisième homme, qui "a assuré aux enquêteurs avoir fourni la photographie de l'exercice de mathématiques aux deux frères placés en garde à vue."
Lire la suite de l’article


Nicolas Sarkozy vante le bilan de la loi Ciotti sur la suspension des allocations familiales
"L'école est un droit mais c'est aussi un devoir. Aller à l'école n'est pas un choix, mais une obligation", a déclaré jeudi 23 juin Nicolas Sarkozy lors d'un déplacement à Plaisir (Yvelines) où il venait de visiter le collège Blaise-Pascal. C'est au Palais des sports de la ville, à l'occasion d'une table ronde publique et devant un millier de personnes, dont 700 chefs d'établissements scolaires de l'académie de Versailles, que le chef de l'Etat a vanté le premier bilan de la loi sur l'absentéisme scolaire (dite loi Ciotti), entrée en vigueur le 24 janvier 2011.
Lire la suite de l’article


Fuites au bac : le "cerveau" présumé en garde à vue
Un quatrième homme, soupçonné d'être le "cerveau" des fuites sur un sujet du bac S, a été placé en garde à vue en fin de matinée vendredi 24 juin dans le cadre de l'enquête préliminaire du parquet de Paris, selon une source proche de l'enquête. Cette garde à vue intervient peu après celle d'un troisième homme, qui "a assuré aux enquêteurs avoir fourni la photographie de l'exercice de mathématiques aux deux frères placés en garde à vue."
Lire la suite de l’article


Fuite au bac S : un jeune homme reconnaît avoir mis en ligne la photo du sujet
Un jeune homme de 21 ans qui voulait "faire le buzz", a reconnu, vendredi 24 juin, selon le parquet de Paris, avoir mis en ligne la photo reproduisant une partie du sujet de mathématiques du baccalauréat S, passé mardi 21 juin, par plus de 160 000 élèves. Cet étudiant en première année d'école d'ingénieur avait été interpellé et placé en garde à vue, jeudi 23 juin, ainsi que son frère, âgé de 25 ans qui exerce la profession de prestataire informatique, dans le cadre d'une enquête préliminaire menée par le parquet de Paris.
Lire la suite de l’article


Bac S : la justice administrative de nouveau saisie
La décision du ministre de l'éducation de ne pas comptabiliser l'exercice de probabilités de l'épreuve de mathématiques du baccalauréat S qui avait fuité sur un forum Internet ne fait pas l'unanimité et est attaquée en justice.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 24/06/11



Bac scientifique : piratage, pétitions et nouvelles fraudes
La trépidante affaire de la fraude au Bac continue : informations sur la source, demandes d’annulation de l’examen, et même de possibles nouvelles fuites des épreuves d’anglais et de Physique-Chimie.
Lire la suite de l’article


Fraude au bac S : la notation adaptée
Les dizaines de milliers de lycéens de la fillière scientifique n’auront pas à repasser l’épreuve de mathématiques : l’exercice en cause ne sera pas pris en compte dans la note finale.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 24/06/11



Fuite au bac : le «cerveau» présumé en garde à vue
L'enquête avance à grands pas dans l'affaire de la fuite sur un sujet du bac S. Le «cerveau» présumé a été interpellé ce vendredi en fin de matinée, tandis que l'un des trois autres suspects a été relâché.
Lire la suite de l’article


Rumeurs de fraudes au bac : Valentine, 18 ans, n'y croit pas
Les nouvelles rumeurs de fraudes au bac S, Valentine n'y croit pas. En terminale à Saint-Germain-en-Laye (Yvelines), la jeune fille, 18 ans, a passé mercredi les dernières épreuves de la série scientifique, filière déjà marquée par une fuite avérée d'exercice de maths.
Lire la suite de l’article


La fraude au bac fait des vagues
La divulgation sur le Net d’un exercice de maths suscite la controverse. Alors que l’organisation du bac est remise en cause, deux frères étaient hier en garde à vue.
Lire la suite de l’article


Antony : La cité U entame sa mue avec Jean Nouvel
C’est un tournant pour la résidence universitaire d’Antony. Le projet de réhabilitation du bâtiment A sera officiellement confié ce soir à l’architecte Jean Nouvel.
Lire la suite de l’article


L’instit forcée de travailler loin de sa famille
L’an prochain, Christine devra enseigner dans l’Essonne alors que son mari et ses enfants vivent à Toulouse ; 74 autres profs du département se sont vu refuser leur mutation.
Lire la suite de l’article


Demandes de mutation : 90% de refus dans l’Essonne
Le cas de Christine Namarre n’est pas isolé. Comme elle, 82 autres instituteurs essonniens ont fait une demande pour quitter l’Essonne à la rentrée. D’après le syndicat d’enseignants FSU-Snuipp Essonne, seuls 8 ont obtenu satisfaction. Soit deux fois moins que l’an passé. Une majorité de ces demandes (61) concernaient un rapprochement familial.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
France Soir du 24/06/11



Fuite au Bac S : Un troisième suspect en garde à vue
Alors que le parquet de Paris a ouvert une enquête sur les fuites liées au sujet de mathématiques du Bac scientifique, un troisième jeune homme a été placé en garde à vue, dans la nuit de jeudi à vendredi.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 24/06/11



Trois hommes en garde à vue dans l’enquête sur les fuites au bac S
L’enquête préliminaire du parquet de Paris concernant les fuites sur un sujet du bac S progresse. Deux frères de 21 et 25ans, habitant la région parisienne, soupçonnés d’avoir mis en ligne l’exercice de probabilité, ont été interpellés et mis en garde à vue jeudi 23 juin. Ils ont été entendus par la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP).
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 24/06/11



Troisième garde à vue pour les fuites du Bac S
Il s'agit d'un jeune homme majeur qui s'est présenté spontanément à la police. Il aurait fourni la photographie d'un des sujets de l'épreuve de mathématiques aux deux personnes placées en garde à vue jeudi.
Lire la suite de l’article


La polémique enfle autour des fuites au bac S
La décision prise avant-hier par le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel, face à la fuite sur Internet d'un exercice de l'épreuve de mathématiques du bac S, n'aura pas - loin s'en faut -réussi à éteindre l'incendie. Les rumeurs de fraudes sur d'autres épreuves de la série S, en physique et en anglais notamment - pour lesquelles Luc Chatel a ordonné hier une enquête administrative -ont même contribué à faire enfler la polémique. Avec, à la clef, les premiers dépôts de recours. Peut-être le début d'une longue série.
Lire la suite de l’article


Le débat sur le bac relancé après les fuites en série S
C'est une équation qui comporte encore un certain nombre d'inconnues et dont la solution ne peut être idéale. D'autant qu'elle touche au sacro-saint baccalauréat et à l'épreuve reine de la série S : celle de mathématiques, dotée d'un coefficient 7 ou 9, selon la spécialité choisie par les lycéens. Cette épreuve a été passée par 165.000 élèves mardi matin et le premier exercice, de probabilités, noté sur 4 points, a été divulgué lundi soir sur un forum de discussion d'un site Internet dédié aux jeux vidéo. Un couac inédit qui « remet en cause le principe d'égalité entre les élèves », a déclaré hier Luc Chatel lors d'une conférence de presse.
Lire la suite de l’article


Réforme de la licence : Pécresse fixe un nombre plancher d'heures de cours
La ministre de l'Enseignement supérieur a dévoilé hier les grandes lignes de la nouvelle licence qui doit mener plus d'étudiants vers la réussite à l'université.
Lire la suite de l’article


Rock'n philo revisite la philosophie à travers Elvis Presley, les Who et Nirvana
Professeur de philosophie en blouson noir, Francis Métivier, 48 ans, démontre dans un ouvrage sexy et érudit, "Rock'n philo", tout juste paru, qu'Elvis Presley et les Who peuvent faire comprendre Spinoza et Platon. Et vice-versa.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 24/06/11



Fuite au bac S: Le ton monte après la décision de Luc Chatel
Mercredi, le ministre annonçait sa décision de ne pas annuler l'épreuve de mathématiques, et jeudi, d'abaisser son obtention à 9 sur 20 pour les terminales S...
Lire la suite de l’article


Fuite au bac S: L'un des suspects avoue avoir posté la photo du sujet
Les enquêteurs ignorent encore s'il a bénéficié de complicités chez les imprimeurs...
Lire la suite de l’article


Fuite au bac S: La moyenne d'obtention abaissée à 9 sur 20
Selon une circulaire du ministère...
Lire la suite de l’article


Le tableau noir du bac
Le débat sur la réforme de l'examen est relancé
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 24/06/11



Lycéen en terminale S : je suis dégouté par les fuites au bac Par Rathon, Lycéen
L'examen qu'on nous présente comme capital depuis le collège est une vaste blague. Mercredi, comme tous les matins depuis le début des épreuves, je suis arrivé au lycée vers 7h30. Les élèves discutaient en petits groupes. Certains sont en colère, d'autres rient.
Tous parlent de la fuite. Pour la plupart, nous sommes inquiets : faudra-t-il « refaire les maths » ? Ceux de mes amis qui l'ont réussie s'y opposent. Ceux qui l'ont ratée aussi, ne voulant pas revivre ce moment particulièrement éprouvant. Cette perspective nous hante quand nous entrons dans la salle d'examen pour la physique. Les sujets d'une dizaine de pages nous sont distribués. L'épreuve de trois heures et demi commence.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 24/06/11



Fuites au bac : le « cerveau » présumé en garde à vue
Un quatrième homme, soupçonné d’être « le cerveau » des fuites sur un sujet du bac S, a été placé en garde à vue, ce vendredi, en fin de matinée dans le cadre de l’enquête préliminaire du parquet de Paris. Il est suspecté d’être celui qui a pris la photo du sujet du bac S de mathématiques.
Lire la suite de l’article


Après les fuites, faut-il réformer ou supprimer le bac ?
Après les fuites dans l’épreuve de maths du bac S et les soupçons de fuite en anglais et en physique, le bac est dans la tourmente. Cette vénérable institution de la République n’est plus étanche aux nouvelles technologies. Et cela ne risque pas de s’arranger avec le temps.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 24/06/11



Bac : le "cerveau" en garde à vue?
Après les deux frères interpellés jeudi, un troisième homme s'est livré, vendredi matin, lui-même à la police dans l'affaire des fuites d'un exercice de mathématiques au bac S, révèle Europe 1. Un quatrième homme a été placé en garde à vue vers midi et il est soupçonné d'être le "cerveau" de ce projet. La police a par ailleurs relâché l'un des deux frères qu'elle avait interpellés jeudi. Désormais, trois personnes sont en garde à vue dans cette affaire.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 24/06/11


Un jeune homme reconnaît avoir posté la photo incriminée
Selon une source proche de l'enquête, l'une des quatre gardés à vue dans l'affaire des fuites à l'épreuve de mathématique au baccalauréat scientifique (S) aurait été relâché vendredi 24 juin dans la matinée. Il s'agirait du plus jeune des deux frères interpellés jeudi. Les trois autres ont vu leur garde à vue prolongée de 24 heures.
Lire la suite de l’article


Comment les gardés à vue ont-il été identifiés ?
Deux frères sont soupçonnés d'avoir publié un exercice du Bac S sur un forum. Les enquêteurs sont remontés jusqu'à eux via leur adresse IP.
Lire la suite de l’article


Triche au BTS : pourquoi nous, on doit repasser l'épreuve, et pas les bachos ?
Il y a eu de la triche au Bac, il y a eu de la triche au BTS. Mais quand on abaisse la moyenne du Bac à 9/20, les élèves de BTS eux, se voient forcés de passer à nouveau une épreuve. Et un dimanche en plus !

Lire la suite de l’article


Bac S. Le choix de Luc Chatel fait un tollé
Le ministre fait face à l'ire collective. Sa décision de ne pas comptabiliser l'exercice provoque une pluie de critiques.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 24/06/11


Bac: le "cerveau" présumé des fuites en garde à vue
Un quatrième homme, soupçonné d'être "le cerveau" des fuites sur un sujet du bac S, a été placé en garde à vue ce vendredi en fin de matinée.
Lire la suite de l’article


Bac S: des profs veulent faire repasser les maths
Après une fuite sur Internet, Luc Chatel a décidé d'annuler un exercice de l'épreuve de mathématiques au baccalauréat de la filière S.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 24/06/11


Sarkozy sonne le glas du collège unique
Le gouvernement va-t-il revoir la scolarité obligatoire jusqu'à 16 ans ? Quelle est sa position réelle sur le socle commun ? Jeudi 23 juin, le président de la République a annoncé "une troisième révolution" dans l'éducation marquée par la fin du collège unique.
Lire la suite de l’article


Le jeu pour changer d'école
Futurs bacheliers, n'oubliez pas le jeu vidéo ! Ne voyez pas dans cette phrase d'allusion au fait que les extraits du sujet de maths 2011 ont été publiés sur un forum destiné au jeu vidéo... C'est beaucoup plus sérieux que cela.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Touteduc (accès payant) du 24/06/11


TICE et pédagogie: le Haut conseil de l’éducation artistique et culturelle se penche sur les ressources
Peut-on imaginer un "Freinet 2.0"? C'est l'une des questions évoquées lors d'une journée organisée le 21 juin par le Haut conseil de l’éducation artistique et culturelle sur la gestion des "Digital Humanities" et sur la "pédagogie numérique", et dont "Tralalère" reprend le compte-rendu. Ont notamment été évoqués la politique de la BnF et ses projets de centres de ressources en ligne, d’applications tablettes, de dispositifs au sein des expositions, des formations. Ghislain Dominé, enseignant d’histoire géographie au collège, "utilise dans sa classe des tablettes numériques couplées à une méthode de travail par ilots. Il revisite ainsi la pédagogie active" dans la continuité de celle de Célestin Freinet.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 24/06/11


L'imposture de la «nouvelle licence»
Hier, Valérie Pécresse a levé le voile sur son projet de "nouvelle licence", dont elle parle depuis plusieurs mois. Et c'est un véritable rideau de fumée qui entoure les propositions de la ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche. De fait, c'est une licence low-cost qu'elle décrit, alors que le PS s'engage pour une licence centrée sur la réussite des étudiants. Revue des principaux axes de cette pseudo-réforme.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Slate.fr du 24/06/11



Bienvenue en France, les enfants
«Si on enlève des statistiques les enfants issus de l’immigration, nos résultats ne sont pas si mauvais ni si différents de ceux des pays européens. Nous avons beaucoup d’enfants de l’immigration et devons reconnaître notre difficulté à les intégrer. Commençons par combattre l’illettrisme de leurs parents» Marie Reynier, rectrice de l’académie d’Orléans-Tours, juin 2011.
Que peut bien vouloir dire, bon sang de bon soir, «enlever des statistiques»? C’est retrancher du total une partie de ce que l’on étudie?
Lire la suite de l’article


Que risque-t-on quand on fait «fuiter» un sujet du baccalauréat?
Comment un sujet du bac peut-il être révélé? Que risque l’internaute qui a fait fuiter le sujet? Le site de jeux vidéo est-il complice? FAQ de la triche aux examens.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
ÉducPros du 24/06/11


Nicole Levy (directrice de l’Ecole Vaucanson) : « Contrairement au lycée professionnel, la quantité de travail personnel est importante »
Lancée en septembre 2010, l'Ecole Vaucanson, grande école par apprentissage a formé sa première promotion de bacheliers professionnels. Retour sur la première année de cette école installée à Saint-Denis (93) et soutenue par le Cnam avec Nicole Levy, sa directrice. Professeur d'université en informatique, elle avait précédemment dirigé l’école d’ingénieurs ISTY.
Lire la suite de l’article


Bac S : les parents d’élèves se retournent vers les médiateurs académiques
Suite à l’annulation du premier exercice de l’épreuve de mathématiques au bac S, les parents d’élèves manifestent leur inquiétude et beaucoup saisissent les médiateurs académiques. Monique Sassier, la médiatrice de l’Education nationale a répondu aux questions de letudiant.fr.
Lire la suite de l’article


Nouveau bug au bac S : les élèves d’un lycée de Savigny-le-Temple ont planché sur le sujet de secours
Mercredi 22 juin 2011, 8h. Les candidats qui passent l’épreuve de physique-chimie du bac S au lycée Pierre-Mendès-France de Savigny-le-Temple (77) sont privés de sujet. « On leur a dit que ce n’était pas le bon. Ils ont dû attendre une heure qu’un autre lycée faxe l’énoncé », raconte un parent d’élève. Au lycée, on confirme que « les sujets n’étaient pas là à l’heure. Ils sont arrivés plus tard », sans faire plus de commentaires.
Mercredi 22 juin 2011, 14h. Après une pause-déjeuner raccourcie pour cause d’épreuve décalée le matin, les mêmes élèves commencent à composer sur les SVT (sciences de la vie et de la Terre). Après 3h30 d’épreuve, certains se ruent sur les corrigés aussitôt rentrés chez eux. Stupeur ! Les exercices sur lesquels ils viennent de plancher ne sont pas ceux qui figurent en ligne. Au lycée, on confirme que le sujet proposé était le sujet de secours. « Et qu’il est valable », nous indique-t-on. Valable, certes, mais pas celui que la plupart des candidats au bac ont passé.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
VousNousIls du 24/06/11



Echec scolaire/immigration: les syndicats de l'Insee attendent une réaction de la direction
Les syndicats de l'Insee attendaient toujours vendredi, de la direction de l'Institut, une mise au point aux propos polémiques fin mai du ministre de l'Intérieur Claude Guéant sur l'échec scolaire des enfants d'immigrés, a-t-on appris de source syndicale.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.