mardi, octobre 11, 2005

Revue de presse du mardi 11 octobre 2005

« Il faut absolument former le consommateur de chiffres que nous sommes tous et que seront nos élèves. Pour cela, il faudrait commencer dès le collège. Il ne s'agit surtout pas de refuser tous les chiffres a priori, mais de former l'esprit critique pour que chaque élève puisse faire face aux arguments qui en contiennent. ». Cette conviction à laquelle j’adhère totalement (en tant que prof de Sciences économiques et sociales) émane de Sylviane Gasquet dans le journal Le Monde où elle signe un point de vue « Savoir compter en 2005 ». C’est aussi une contribution à replacer dans le débat sur le socle commun.
Dans le même journal, on peut signaler une tribune de Guy Coq déplorant l’absence de commémoration de la loi de 1905 sur la laïcité.
Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 11/10/05


Rien vu...


---------------------------------------------
Le Figaro du 11/10/05


Rien vu...


-------------------------------------------
L'Humanité du 10/10/05 (un jour de retard)



Encore une lycéenne menacée d’expulsion
Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) se mobilise pour Rose, Camerounaise de dix-neuf ans.
Lire la suite de l’article


La science s’invite dans la ville
Début, aujourd’hui, de la quatorzième Fête de la science sur fond d’année mondiale de la physique... et de contestation du projet de loi sur la recherche, présenté récemment
Lire la suite de l’article


L’égalité, la justice, la réussite pour tous
par Bernard Calabuig, membre de la Direction nationale du PCF, responsable du réseau ecole, et José Tovar,membre du secrétariat national du Réseau école

Avec son projet pour une école de l’égalité, de la justice et de la réussite pour tous, le Parti communiste précise son ambition : la transformation progressiste de la société ne peut se concevoir sans une transformation du système éducatif, ayant pour objectif une culture scolaire de haut niveau (générale, technologique, artistique, physique et sportive) pour tous, quelle que soit la filière de formation choisie. Cette ambition prend le contre-pied de la loi Fillon aujourd’hui mise en oeuvre par le ministre Robien. Au minimum culturel pour les plus défavorisés nous opposons le maximum culturel pour tous.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 11/10/05 ( payant)



La santé des profs à rude épreuve
EPUISEMENT, stress, maladies... Au-delà des clichés qui leur collent souvent injustement à la peau, les enseignants sont loin d'avoir la belle vie. Comme le révèle une enquête du Snes-FSU (premier syndicat des collèges et lycées),
Lire la suite de l’article



Toute une génération d'écoliers décimée
Quatre jours après le tremblement de terre qui a touché la région du Cachemire, le bilan ne cesse de s'alourdir, avec près de 40 000 morts au Pakistan. La majorité des victimes seraient des écoliers, car le séisme a frappé à l'heure de la rentrée des classes.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 11/10/05



Rien vu...


------------------------------------------------
20 minutes du 11/10/05



La science appliquée regardée à la loupe
C’est l’occasion où jamais d’entrer en contact avec les scientifiques. Labos, universités et industries ouvrent leurs portes au public toute la semaine, à l’occasion de la 14e Fête de la science. Hier après-midi, une quarantaine d’élèves de terminale S du lycée Camille-Jullian ont ainsi découvert le laboratoire CRP 2A, sur le campus de Bordeaux-III. Physiciens, chimistes, archéologues et historiens de l’art y collaborent pour faire avancer la recherche sur les matériaux anciens. Le travail de datation des objets sont présentées aux lycéens en situation. Des techniques qui utilisent la radioactivité, un sujet qui figure justement au programme de leur section.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
Ouest-France du 11/10/05



Rien vu...



-------------------------------------------------
Le Monde daté du 11/10/05



Cent ans de laïcité, ça se fête, par Guy Coq
philosophe, collaborateur de la revue Esprit.

L'année 2005 aura été celle du centenaire d'une des lois essentielles de la laïcité, d'un des fondements de notre République. Conférences, colloques, débats ont marqué l'année dans les régions, les villes, les associations. Hélas, ce foisonnement à la base contraste étrangement avec le vide au sommet de l'Etat. Même l'approche du 9 décembre, date du vote de la loi en 1905, ne change rien à l'absence des autorités dans cette commémoration. Est-il vrai que le président de la République a donné comme consigne au responsable officiel de la "commémoration" : "Faites-en le moins possible !" ?
Cette situation est profondément anormale. Elle provient sans doute d'une grave incompréhension du sens du terme "commémoration". Il ne s'agit en rien d'un repli nostalgique. Commémorer est un acte important par lequel le présent réexamine sa relation avec le passé. Parfois, comme pour 1905, cela concerne un événement fondateur. Les citoyens d'aujourd'hui en revisitent les données exactes. Pour raviver la mémoire ? Certes. Mais on oublie que ce geste consiste aussi à construire une relation avec l'événement, à lui donner sens dans la mémoire commune, à renouer avec des principes fondamentaux.
En commémorant, on n'exprime pas un vain désir de revivre le passé, on ne cherche pas à s'identifier à ce passé, on édifie avec lui une relation vivante. On confirme par là que cette fondation a un sens pour aujourd'hui et pour demain.[…]
Assistera-t-on cependant à un ultime sursaut ? L'initiative minimale serait que le ministre de l'éducation nationale décide que les principaux articles de la loi de 1905 soient lus et commentés dans les classes, le 9 décembre. Si une étude des religions est nécessaire dans les écoles, celle de la laïcité l'est également. Une civilisation qui a honte de ses propres principes mérite de mourir.
Lire la suite de l’article


Savoir compter en 2005, par Sylviane Gasquet
agrégée de mathématiques, ancien membre du Conseil national des programmes.


avoir lire, écrire et compter : éternelle ritournelle du monde éducatif, dès qu'il s'agit de se poser la question du "socle" des connaissances indispensables. Le mot socle suggère malheureusement un savoir pétrifié, statufié... Or "savoir compter", en 2005, équivaut-il au savoir compter d'il y a vingt ans ? Sûrement pas !
Maintenant que les tableurs informatiques autorisent des triturations de chiffres en tout genre par des apprentis "souriciers" plus naïfs que malintentionnés, il s'agit aussi ­ – et peut-être surtout ­ – de former le futur citoyen à s'intéresser à la légitimité des calculs effectués. Oui, un calcul est encore juste ou faux, mais, oui aussi, un calcul juste peut être dépourvu de sens. Oui, face à deux nombres différents, il y a un plus petit et un plus grand. Il n'empêche que certaines comparaisons de pourcentages confinent au ridicule...
Petit exemple extrait d'un bêtisier authentique : 25 % des cadres épousent une femme cadre, elle aussi. Mais chez les femmes cadres, 50 % épousent un cadre. Commentaires du journaliste : "Où trouvent-elles le quart manquant ? A moins qu'eux en épousent deux, successivement donc." Ah, si seulement, en nombre absolu, il y avait autant d'hommes que de femmes parmi les cadres, alors, mais alors seulement, le journaliste pourrait, en effet, se poser cette question...
[…] L'école doit oser s'adapter : économiser le temps que le progrès permet dans les opérations et s'attarder sur la genèse des calculs. Moins de grosses opérations (quatre chiffres par trois chiffres) mais plus de temps pour réaliser dans quel cas il faut diviser et dans quel cas soustraire, car la calculette ne dira jamais sur quel bouton appuyer ! Plus de temps pour évaluer mentalement l'ordre de grandeur. Plus de temps sur la nécessité de pondérer certaines moyennes et sur le bon choix des coefficients...
Malheureusement, l'école n'ose pas prendre ce chemin. Trois ans passés au Conseil national des programmes (sous la présidence de Luc Ferry) m'ont convaincue que les responsables de l'éducation étaient eux-mêmes pétrifiés sur le socle de leur propre scolarité passée.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Quotidien du 11/10/05


Rien vu...


-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 11/10/05



Photos de collégiens fournies à la police: le Snes écrit à Robien et Sarkozy
Le Snes-FSU, principal syndicat des collèges et lycées, a écrit lundi aux ministres de l'Education nationale et de l'Intérieur pour dénoncer "les pratiques inadmissibles" d'un principal de collège ardéchois qui a fourni le trombinoscope des élèves à la police.
Lire la suite de l’article


Rachel et Jonathan, lycéens sans papiers en cavale, veulent "tenir"
»C'est dur mais il faut tenir. On va tenir, je préfère tenir que retourner au pays". A 15 ans, Rachel, Congolaise sans papiers, est recherchée par la police. Avec Jonathan, son frère de 14 ans, elle a raconté lundi deux mois de cavale après leur fuite de Sens (Yonne) début août. Présents "dans les conditions de sécurité maximales" à une conférence de presse secrète organisée à Paris par le réseau Education sans frontières, le Mrap, la Ligue des Droits de l'Homme, la Cimade, la FSU et la Ferc-CGT, les deux adolescents ont détaillé les raisons et les modalités de leur fuite le 9 août.
Lire la suite de l’article


Le PS réclame "l'arrêt des expulsions de lycéens"
Le porte-parole du PS, Julien Dray, a demandé lundi "l'arrêt des procédures d'expulsion de lycéens", évoquant le cas d'une lycéenne camerounaise de 19 ans scolarisée à Saint-Nazaire.

Lire la suite de l’article


Remplacements: "toutes les données sont réunies pour que ça marche" (Robien)
Le ministre de l'Education nationale Gilles de Robien a estimé mardi que "toutes les données sont réunies" pour que s'organisent les remplacements des profs absents pour une courte durée, à la veille d'une journée d'action à l'appel du Snes-FSU.
A l'issue d'une rencontre avec les représentants de la FSU, principale fédération du monde éducatif, au ministère, M. de Robien s'est voulu optimiste sur la mise en place de cette mesure hautement impopulaire dans les salles des profs. "Dans 90% des cas, les établissements s'organisent pour assurer les remplacements", a-t-il affirmé à la presse.
Lire la suite de l’article


L'Unapel réaffirme la "mission de service public" de l'école privée
L'Union nationale des associations de parents d'élèves de l'enseignement libre (Unapel) a réaffirmé mardi la "mission de service public" de l'enseignement privé catholique, son droit à la reconnaissance et à l'égalité de traitement avec le public.
Lire la suite de l’article



-----------------------------------------------------------------------

Pour en savoir plus




Le site de VousNousIls (Rubrique dépêches de l’éducation AFP)


Les dépêches AFP sur lesite Voila.fr



Le site Yahoo Actualités, rubrique éducation



La maison des enseignants



L’indispensable café pédagogique

2 commentaires:

St Louis Cardinals BUFF a dit…

So many blogs and only 10 numbers to rate them. I'll have to give you a 7 because you have good content but lack of quality posts.

Free Access To More Information Aboutcable internet

St Louis Cardinals BUFF a dit…

So many blogs and only 10 numbers to rate them. I'll have to give you a 10 because you have done a good job. Great Job,

Free Access To More Information Aboutchinese business

 
Licence Creative Commons
Chronique éducation de Philippe Watrelot est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://philippe-watrelot.blogspot.fr.