mardi, octobre 04, 2005

Revue de presse du mardi 4 octobre 2005

D’après les syndicats, la moitié des enseignants seraient en grève ce mardi 4 octobre 2005. Le communiqué du Ministère parle, quant à lui, d’ à peu près un tiers dans un communiqué publié en fin de matinée. Pour Gilles de Robien, si, dans l’Education nationale, la grève d’aujourd’hui a été moins suivie ce serait pour quatre raisons :
- la qualité de la concertation avec les partenaires sociaux depuis trois mois,
- la priorité gouvernementale en faveur de l’emploi, y compris dans l’Education nationale,
- la mise en œuvre d’une vraie politique d’égalité des chances à l’Education nationale,
- un effort budgétaire sans précédent pour l’année 2006.

Pour E. Davidenkoff de Libération, au contraire, le Ministre « après avoir adressé une lettre aux enseignants pour leur affirmer sa confiance, a multiplié signaux ambigus et faux pas. Alors qu'il avait annoncé sa volonté de ne pas précipiter la mise en oeuvre de la loi Fillon, il en a confirmé l'essentiel. Alors qu'il avait promis de passer par le volontariat pour appliquer la réforme du système de remplacement des enseignants absents, les remontées de terrain montrent que ce seront dans bien des cas des volontaires... désignés. […] Gilles de Robien a également déclenché une polémique sur l'équilibre entre secteurs public et privé alors même que le privé subit proportionnellement moins la rigueur budgétaire que le public. »Il conclut par cette phrase « De fait, la mission de Robien était à peu près impossible : tenu par un calendrier qu'il n'a pas fixé (application de la loi Fillon, relative proximité des élections) et par un budget 2006 sur lequel il n'a pas plus de prise (quatrième année de vaches maigres), sa marge de manoeuvre était étroite. Elle semble aujourd'hui nulle. »


Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 04/10/05


Education. Robien, la séduction n'a pas suffi

La mobilisation du monde de l'éducation pourrait signer la fin des illusions pour le ministre de l'Education nationale : les déclarations d'amour réitérées de Gilles de Robien n'ont pas entamé la mauvaise humeur de personnels qui ont le sentiment qu'on leur demande toujours plus avec toujours moins.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 04/10/05


Les enseignants dénoncent un budget insuffisant
LES SYNDICATs de l'Education entendent mobiliser autour des suppressions de postes dans le projet de budget 2006. Ils estiment ce budget insuffisant pour mettre en place les nouvelles mesures annoncées comme la scolarisation des handicapés, le soutien scolaire, les langues vivantes, etc. Le remplacement des professeurs absents fédère également les mécontentements. L'heure n'est cependant pas au triomphalisme. Depuis les longues grèves du printemps 2003, les syndicats ont davantage de difficultés à faire défiler les enseignants, expliquent l'UNSA et la FSU. Les fortes retenues sur salaires n'ont pas été oubliées. Ni le peu d'efficacité de ces grands rassemblements.
Lire la suite de l’article



Le calvaire sexuel des filles dans les cités
Dans les quartiers difficiles, les jeunes filles sont soumises au harcèlement sexuel des «caïds». Les plus fragiles succombent à cette véritable traque.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------
L'Humanité du 04/10/05



Fuguer contre l’expulsion
Il y a ces doigts qui craquent, ces yeux qui s’égarent. Et des sourires, quand même. Malgré tout, Rachel et Jonathan, quinze et quatorze ans, trouvent le courage de parler de leur histoire. En cavale depuis le 9 août dernier, jour où Barbe Makombo, leur mère, a reçu un arrêté de reconduite à la frontière. Convoquée au commissariat de Sens, elle dit à ses enfants de « prendre la bonne décision » si jamais elle ne revenait pas au bout de quelques heures, sachant que leur père a disparu au Congo. Rachel et Jonathan prennent alors quelques affaires et font chemin vers Paris où « à chaque fois qu’on voyait des poulets, enfin des flics, on bougeait ». Puis, ils sont recueillis jour après jour par des militants, qui les hébergent ou leur donnent des cours en espérant que leur situation se régularisera et qu’ils retourneront vite à l’école.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 04/10/05 ( payant)



Le ramadan débute aujourd'hui

Les musulmans sont appelés à partir d'aujourd'hui à jeûner du lever au coucher du soleil. Le ramadan, fête de plus en plus célébrée par les quatre à cinq millions de musulmans français, dure un mois.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 04/10/05



Tour de France des grévistes

Des salariés du public ou du privé seront en grève mardi 4 octobre, même s’ils n’en attendent aucun résultat concret. Paroles de grévistes
Y aller ou pas ? Comme avant chaque grand mouvement, le débat agite le milieu enseignant. Nombre d’entre eux hésitaient hier encore à se mobiliser pour une manifestation jugée fourre-tout, «mais aussi parce que perdre une journée de salaire, quand on peine de plus en plus à joindre les deux bouts, ce n’est pas évident», souligne Philippe, instituteur dans la banlieue de Toulouse.
Au-delà des revendications corporatistes, la baisse du pouvoir d’achat est bel et bien au cœur du «ras-le-bol» des enseignants. «Moi, je n’achetais jamais dans les magasins de hard discount, et bien là, j’en viens, raconte Anouck, professeur de gymnastique et mère de deux enfants. Je fais partie de la classe moyenne, avec cette impression que nous trinquons bien plus que les hauts salaires. Alors oui, j’espère qu’en nous unissant aux autres professions, nous montrerons l’exaspération générale.»[…]
Concernant plus précisément leur profession, bon nombre de professeurs n’ont toujours pas accepté la loi Fillon, qui prévoit notamment le remplacement des enseignants pour des absences de courte durée. Désormais, les chefs d’établissement auront à charge de trouver en interne des remplaçants pour des absences de moins de quinze jours.
Sur la base du volontariat pendant trois mois, puis en désignant d’office et pour cinq heures maximum (payées en heures supplémentaires) un remplaçant prévenu 24 heures à l’avance. «Le ministère parle de ‘‘continuité pédagogique’’, mais il s’agit surtout de gardiennage, déplore Anouck. À cette ineptie s’ajoutent la précarité des assistants d’éducation, nommés pour deux ans et sans aucune perspective, et la tendance à attribuer de moins en moins de postes fixes avec des enseignants intervenant sur deux ou trois établissements.»
Lire la suite de l’article



------------------------------------------------
20 minutes du 04/10/05



Huit revendications majeures
L’emploi, le pouvoir d’achat et la défense du service public. Beaucoup de dossiers suscitent le mécontentement des salariés du privé et des fonctionnaires. Revue de détails des principaux points.
Education L’application des mesures de la loi Fillon et le budget 2006 mis en place par Gilles de Robien ne passent pas dans le monde enseignant qui exige une autre politique éducative.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Ouest-France du 04/10/05



Rien vu...


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 04/10/05



Le premier Institut Confucius en France s'installe à l'université de Poitiers
Le premier Institut Confucius de France a été inauguré, lundi 3 octobre, à la faculté des lettres et langues de l'université de Poitiers. Comme tous les instituts qui portent le nom du penseur chinois (551-479 av. J.-C.), actuellement une trentaine dans le monde, celui de Poitiers aura pour mission de faire mieux connaître à l'étranger la langue et la culture chinoises. Habilité par le ministère chinois de l'éducation, l'Institut Confucius est né d'un partenariat entre l'université française et l'université de Nanchang (province du Jiangxi, dans le sud de la Chine), auquel s'est jointe une entreprise de télécommunication chinoise, ZTE, basée à Shenzhen. Dès janvier 2006, le centre proposera des cours de chinois, du niveau "débutants" au niveau "confirmés", mais aussi des modules de civilisation asiatique ainsi que la préparation au test de langue HSK (Hanyu Shuiping Kaoshi), l'équivalent du TOEFL (Test of English as a Foreign Language) pour la langue chinoise.
Lire la suite de l’article


Compétition mondiale acharnée autour de l'enseignement supérieur
Explosion du nombre d'"étudiants étrangers", compétition pour attirer les meilleurs professeurs, création de campus délocalisés à l'étranger, multiplication des échanges entre universités et grandes écoles de tous les pays... L'enseignement supérieur est devenu un marché où s'affrontent des établissements et des pays, un espace de concurrence entre économies et systèmes éducatifs. Un rapport publié mercredi 28 septembre par le Commissariat général du Plan prévoit une "intensification" de cette compétition mondiale pour la maîtrise de la matière grise. Le premier ministre, Dominique de Villepin, a repris cet argument pour annoncer l'accroissement de 25 % des dépenses publiques pour la recherche et l'enseignement supérieur d'ici à 2010.
Lire la suite de l’article


Ni putes ni soumises fait un triomphe à deux militantes de la cause des femmes musulmanes
Les féministes Taslima Nasreen et Nawal Saadaoui ont fait un tabac, samedi 1er octobre, lors de l'université du mouvement Ni putes ni soumises (NPNS), organisée pendant trois jours dans un hôtel de Dourdan (Essonne). Ecrivain, native du Bangladesh, Taslima Nasreen, visage d'adolescente malgré ses 43 ans, a soulevé l'enthousiasme du public ­ masculin pour un petit quart ­ lorsqu'elle a raconté, dans un anglais sans fioritures, son "combat contre le fondamentalisme et toutes les forces obscurantistes" […]Outre ces deux figures du féminisme, c'est un joli casting que NPNS a réussi à rassembler pour son université, faisant se côtoyer, entre autres personnalités, Catherine Vautrin, ministre déléguée à la cohésion sociale et à la parité, Carmen Romero, députée européenne socialiste, Claire Brisset, la défenseure des enfants, Luc Frémiot, procureur de la République près du tribunal de grande instance de Douai (Nord), Louis Schweitzer, président de la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité (Halde), ou Anne Hidalgo, adjointe (PS) au maire de Paris..
Lire la suite de l’article


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Quotidien du 04/10/05


Expulsion : mobilisation
pour une Camerounaise
Rose Massaghé, 19 ans, Camerounaise inscrite en terminale à Saint-Nazaire, est menacée d'expulsion. Son lycée appelle à manifester mardi.
Lire la suite de l’article


Le Ramadan commence 

Le Conseil français du culte musulman a décrété que le jeûne du Ramadan commençait mardi en France
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 04/10/05



Un lycéen sikh exclu par conseil de discipline pour refus d'ôter son turban
Un lycéen sikh de Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis) qui refusait d'ôter son turban a été exclu mardi matin de son lycée par un conseil de discipline, a-t-on appris mardi auprès de l'association United Sikhs et du rectorat de Créteil
Lire la suite de l’article


"Utilisés, jetés", les enseignants vacataires défilent contre la précarité
Une tente de camping brandie au coeur de la manifestation niçoise : des enseignants vacataires installés devant le rectorat d'académie depuis deux semaines se sont joints au défilé pour dénoncer leur statut de "profs-kleenex".
Lire la suite de l’article


La moitié des enseignants en grève mardi, selon les syndicats
La moitié des enseignants étaient en grève mardi matin dans le premier comme dans le second degré, selon les syndicats. Le ministère de l'Education nationale devait fournir ses propres indications à partir de midi.
Lire la suite de l’article


L'Etat condamné pour défaut de scolarisation d'un enfant autiste
Le tribunal administratif de Lyon a condamné l'Etat pour défaut de scolarisation d'un enfant autiste de 14 ans, sans toutefois obliger la préfecture à trouver un établissement pour l'accueillir, a-t-on appris mardi de source judiciaire.
Lire la suite de l’article


Rien vu...


Lire la suite de l’article


Rien vu...


Lire la suite de l’article


Rien vu...


Lire la suite de l’article



-----------------------------------------------------------------------

Pour en savoir plus




Le site de VousNousIls (Rubrique dépêches de l’éducation AFP)


Les dépêches AFP sur lesite Voila.fr



Le site Yahoo Actualités, rubrique éducation



La maison des enseignants



L’indispensable café pédagogique

2 commentaires:

Allergy Relief a dit…

Hey, nice blog and great info!
I have a new article news sports
site those looking for information on or about article news sports
.
Come and check it out if you get time I would really appreciate it :-)

Anonyme a dit…

Anabolic steroid Dianabol | d bol | winstrol - Your Source for Trusted Online Pharmacies comparing prices on dianabol and other drugs available. All anabolic steroids that we provide available without prescription worldwide. dianabol

 
Licence Creative Commons
Chronique éducation de Philippe Watrelot est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://philippe-watrelot.blogspot.fr.