mercredi, février 20, 2008

Revue de presse du mercredi 20 février 2008

Chez la plupart des boulangers, vous pouvez acheter une baguette “Tradition” : c’est la même farine mais l’aspect extérieur vous donne l’illusion de revenir au “bon vieux temps”…
D’une certaine manière le programme du Primaire présenté par Xavier Darcos est un programme “Tradition” : peu de changements mais un habillage destiné à séduire les tenants du bon sens”…

Et il est vrai que le mot du jour , répété sans aucun recul par les journalistes est bien Fondamentaux”…
N’oublions pas le mot “retour” qui implicitement laisse entendre que tout cela n’était pas ou plus fait. Ce qui est faux et presque insultant pour les enseignants quand on connaît leur travail au quotidien.

Xavier Darcos, présentait donc ce mercredi 20 février ses "projets de nouveaux programmes" de l'enseignement primaire, dernière étape d'une réforme engagée en septembre 2007 par la suppression des cours du samedi matin. "Plus courts, plus clairs et plus ambitieux", affirme leur préambule, ces programmes tiendraient sur  trente-six pages du Bulletin officiel de l'éducation nationale , contre cent quatre actuellement.
Les propositions du ministère seront ensuite soumises aux enseignants, avant que le texte définitif ne soit présenté au Haut Conseil supérieur de l'éducation, en mai. Une demi-journée "banalisée" sera organisée dans toutes les écoles pour permettre aux enseignants d'en discuter.
Mais ces programmes ont été élaborés dans le secret et cela suscité déjà des réactions. «Nous trouvons sidérant leur mode de préparation. En 2002, date d'élaboration des derniers programmes, il y avait eu une consultation approfondie des personnels, notamment des formateurs en IUFM. Là, on est incapable de dire quels experts les ont élaborés», a déclaré le secrétaire général, du SNUIPP Gilles Moindrot.

Quelles sont ses propositions ?
La référence est toujours le "socle commun des connaissances et des compétences", issu de la loi d'orientation d'avril 2005. Mais, alors que le socle invitait à une approche transversale et en termes de compétences, on retrouve un ancrage très disciplinaire. Une occasion manquée…
Les horaires de français sont renforcés (malgré la suppression du samedi) et les programmes évacuent la question des méthodes de lecture pour mettre l’accent sur des objectifs précis. L’ observation réfléchie de la langue disparaît au profit du retour de la “leçon de grammaire” (et une pincée de “bon sens”…). On insiste aussi sur la récitation. Les changements semblent moins importants en mathématiques. L’histoire des arts est introduite et la langue vivante est prévue dès le CP.
Au passage on notera que ces nouveaux programmes, même “resserrés” restent très importants et sont à faire dans une semaine amputée de deux heures…
Xavier Darcos a aussi annoncé ce matin sur France 2 que l'histoire s'apprendrait désormais à l'école primaire à travers la chronologie et les grands personnages, jugeant que «les méthodes utilisées jusqu'ici n'ont pas produit leurs effets». «Je ne sais pas si c'est une méthode ancienne, mais c'est une méthode qui sera, je l'espère, efficace», a ajouté le ministre.
Pour poursuivre dans l’habillage “tradition”, comme l’avait déjà annoncé Nicolas Sarkozy dans son discours de Périgueux, l’accent est mis sur "l'instruction civique et morale" avec le retour des “maximes illustrées” pour faire découvrir les principes de la morale. La blouse grise est en option…
L'organisation de l'enseignement en cycles est maintenue, mais ces cycles sont reconfigurés : le cycle 1 inclut désormais les trois sections de la maternelle ; le cycle 2 se trouve donc limité au CP et au CE1 et le cycle 3 (CE2,CM1,CM2) est inchangé. Les principales évaluations, en CE1 et CM2, auront lieu en fin de cycle mais avec des évaluations continues en Maths et Français. En matière d’évaluation, ce sont surtout les enseignants qui seront évalués sur la capacité de l’enseignant à faire progresser sa classe ”.
On va pour cela augmenter le nombre d’inspecteurs du premier degré. Tiens, enfin des créations de postes…. !

Signalons que le Nouvel Obs lance un appel contre la proposition du chef de l'Etat de confier à de jeunes enfants la mémoire d’autres enfants morts victimes de l'Holocauste. On peut le signer en ligne

je signale aussi à titre personnel un article paru dans Le Monde à propos de Note2be et de l’évaluation des enseignants par les élèves où je suis cité. Je peux constater ici le caractère très réducteur des interviews puisque les propos qui me sont prêtés ne correspondent pas complètement à ce que j’ai dit et qu’ils ne concernent qu’un petit aspect de l’échange. C’est (malheureusement) la loi du genre…

Pour finir, je vous invite à lire le beau portrait de Paul Le Bohec dans Ouest France. Cet ancien instituteur de 86 ans, militant de la pédagogie Freinet, a toujours la pêche et communique son enthousiasme dans un livre (L'école réparatrice de destins ? Sur les pas de la méthode Freinet, de Paul Le Bohec, édition L'Harmattan, postface de Philippe Meirieu, )
Pour lui l'enseignant est un fournisseur d'amorces « pour libérer les enfants, les armer pour qu'ils aient des chances d'être plus heureux tout au long de leur vie. »
Mais ça ce n’est pas dans les programmes…

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 20/02/08


L’ultimatum aux fonctionnaires
Ceinture pour les fonctionnaires. Après plus de sept heures de négociations dans la nuit de lundi à mardi, les syndicats sont sortis déçus de leur rencontre avec Eric Woerth. Le ministre du Budget et de la Fonction publique leur a donné jusqu’à ce soir pour signer un accord validant ses propositions. Mais la principale mesure, une augmentation générale des salaires de 0,8 % pour l’année 2008 (0,5 % en mars, 0,3 % en octobre) les laisse insatisfaits. «On est au mieux à la moitié de l’inflation prévue par le gouvernement, souligne Gérard Aschieri (FSU), soit un peu moins de 9 euros par mois pour un fonctionnaire de catégorie C.»
Lire la suite de l’article


Portrait : Un monde mineurs
Nadège Grille. La directrice de la prison pour mineurs de Lavaur croit en la mission de réinsertion de ces nouveaux EPM, pourtant de plus en plus critiqués.
Lire la suite de l’article


Le français, les maths et la gym, matières primaires
Le ministre de l’Education nationale annonce un renforcement du français, des maths et du sport à l’école primaire. Il demande aussi «une amélioration significative des résultats».
Lire la suite de l’article


---------------------------------------------
Le Figaro du 20/02/08


Retour aux «fondamentaux» 
à l'école primaire
Le ministre de l'Education a détaillé mercredi sa réforme de l'enseignement primaire qui marquera le renforcement des français et des mathématiques. Tour d'horizon de ce qui va changer à la rentrée 2008.
Lire la suite de l’article


La Shoah sera au programme des CM2 à la rentrée
Le nom de chaque enfant juif déporté ne sera plus confié à un élève, mais probablement à une classe. Ce qui a permis de rallier Simone Veil, qui était d'abord hostile au projet.
Lire la suite de l’article


La Shoah à l'école : David
de Rothschild apaise le débat
Alors que Xavier Darcos présente ce mercredi sa réforme de l'école primaire et évoquera l'enseignement de l'Holocauste en CM2,le président de la Fondation pour la mémoire de la Shoah donne son sentiment.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 20/02/08 (un jour de retard)



Fichage : les absents auront toujours tort
Le décret autorisant les maires à ficher les élèves absents a été publié vendredi et pourrait relancer les inquiétudes concernant le fichage des enfants.
Lire la suite de l’article


L’école dans la tourmente néolibérale
PAR BERNARD CALABUIG, MEMBRE DE L’EXÉCUTIF NATIONAL DU PCF, RESPONSABLE DU SECTEUR ÉDUCATION, ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET RECHERCHE ; BRIGITTE GONTHIER-MAURIN, SÉNATRICE EN CHARGE DES ENSEIGNEMENTS SCOLAIRES POUR LE GROUPE CRC ; JOSÉ TOVAR, SECRÉTAIRE NATIONAL DU RÉSEAU ÉCOLE.

Avec la réforme des universités dite loi LRU, adoptée en plein mois d’août, et le début de mise en oeuvre de la désectorisation dès la rentrée 2007, puis avec sa Lettre aux éducateurs, catalogue de mesures rétrogrades dessinant les contours d’une « refondation » conservatrice de l’école, Sarkozy avait donné le ton. Depuis, le gouvernement, le ministre de l’Éducation nationale, Xavier Darcos, et le président lui-même ne cessent d’annoncer réformes, projets et rapports divers.[…] Pour assurer la pérennisation du système capitaliste, la droite veut construire un système éducatif qui facilite le façonnage les esprits et la fabrication d’une main-d’oeuvre adaptée à ses besoins. Pour y parvenir, elle cherche à diviser les personnels du système éducatif, les familles, les jeunes et au sein même de chacune de ces catégories. Elle s’évertue à faire progressivement admettre par l’opinion publique que le coût de l’éducation constitue une charge trop lourde pour les finances publiques, que l’échec scolaire résulte des insuffisances individuelles et non d’un échec collectif relevant des insuffisances du système.
Lire la suite de l’article


« Enseigner la Shoah par l’émotion produira plus d’oubli que de mémoire »
Pour l’historienne Esther Benbassa (*), endosser la mémoire des enfants juifs tués ne contribue pas à combattre l’antisémitisme.
Lire la suite de l’article


Sarkozy cible l’école
Après avoir proposé d’associer chaque élève de CM2 à un enfant victime de la Shoah, Nicolas Sarkozy a prôné hier un retour de la « morale » à l’école. Édifiant.
Lire la suite de l’article


Les programmes vus de l’Élysée
Pour le chef de l’État, c’est « aux élus de déterminer ce qui mérite d’être étudié par les élèves ».
Lire la suite de l’article


----------------------------------------------------
Le Parisien du 20/02/08 ( payant)



Ce qui va changer dès la rentrée à l'école
Xavier Darcos précise aujourd'hui ce que Nicolas Sarkozy avait annoncé : le grand retour des « fondamentaux » en classe. Dès septembre, les écoliers feront moins d'heures de cours mais se consacreront plus au français, au calcul... et au sport.
Lire la suite de l’article


« Choisir des priorités à la hauteur du XXI e siècle »
CLAUDE LELIEVRE, professeur en histoire de l'éducation à Paris-V

L'école ne peut pas tout, on ne devrait lui demander que ce qui peut s'y faire mieux qu'ailleurs. Cela veut dire choisir des priorités à la hauteur du XXIe siècle : non seulement lire, écrire et compter, mais aussi des éléments de droit et d'économie, que l'on n'aborde plus aujourd'hui et qui figuraient pourtant déjà dans l'école de Jules Ferry. Si l'on diminue le nombre d'heures - les horaires annuels ont diminué de 40 % en un siècle - cela suppose aussi des choix : on met l'accent sur la lecture, qu'est-ce qu'on laisse tomber en échange ?
Lire la suite de l’article


Stages de rattrapage pendant les vacances
LA PLUPART des élèves auront 24 heures de cours par semaine dès la rentrée 2008. Mais les 15 % d'élèves qui se noient en français ou en maths continueront, eux, à en avoir 26 heures, comme avant. Ils bénéficieront en effet de deux heures de soutien en petits groupes (organisés dans la semaine, à la pause de midi par exemple) pour combler leurs lacunes et éviter qu'elles ne les coulent définitivement.
Lire la suite de l’article


Le retour de la morale
LA PREMIERE décision présidentielle de Nicolas Sarkozy avait été de faire lire la lettre de Guy Môquet aux lycéens. La réforme présentée ce matin entend replacer les symboles républicains au coeur de l'école, en insistant sur l'instruction civique et morale. En fin de CE 1 (donc vers 7-8 ans), les élèves devront savoir reconnaître tous les emblèmes de la République (le drapeau, le buste de Marianne, la devise nationale...) et se lever au son de « la Marseillaise ».
Lire la suite de l’article


Une heure de sport en plus
C'EST UN FAIT : les petits Français ont beau avoir plus d'heures de cours que leurs voisins européens, ils se dépensent beaucoup moins. Dès l'an prochain, ils resteront moins longtemps assis, avec une heure de sport hebdomadaire ajoutée à leur agenda. « Aujourd'hui, trois heures de sport sont prévues, mais en réalité, avec les allers et retours au stade ou au gymnase, les enfants n'en font que 2 h 10 en moyenne», constate un conseiller du secrétaire d'Etat aux Sports, Bernard Laporte.
Lire la suite de l’article


Français et calcul à haute dose
C'EST ACQUIS : à la rentrée prochaine, les écoliers français travailleront 24 heures au lieu de 26. Et sur ce temps, la majorité des cours seront centrés sur l'apprentissage du français (lecture, écriture, vocabulaire, orthographe, grammaire) et des mathématiques (calcul mental, quatre opérations). Le mystère plane encore sur le nombre d'heures qui seront consacrées à ces fondamentaux.
Lire la suite de l’article


DES PLANS DEPUIS PLUS DE VINGT ANS
22 avril 1985
Jean-Pierre Chevènement, ministre de l'Education nationale de François Mitterrand, annonce de nouveaux programmes pour le primaire. Des activités d'éveil sont supprimées au profit d'heures dédiées à l'éducation civique et l'informatique, le français est renforcé.[…]
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 20/02/08



Faut-il se mêler de l'éducation des enfants des autres ?
Dans une société où les parents sont tenus pour seuls responsables légitimes de l'éducation, il est parfois difficile de savoir comment intervenir auprès des enfants des autres
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
20 minutes du 20/02/08



Darcos présente les nouveaux programmes du primaire
Xavier Darcos doit détailler ce mercredi matin les nouveaux programmes du primaire, qui s'appliqueront à la rentrée 2008 et qui marqueront un «retour aux fondamentaux». Quelques jours après le discours sur le primaire prononcé vendredi à Périgueux par le Nicolas Sarkozy, le ministre de l'Education présentera à la presse un fascicule d'une trentaine de pages portant sur les programmes dans les écoles maternelles et élémentaires.
Lire la suite de l’article


Le français, le calcul et le sport à l’honneur
Pas de révolution mais un recentrage des savoirs que doivent acquérir les écoliers français. Poursuivant le «retour aux fondamentaux» prôné par Gilles de Robien, en 2007, Xavier Darcos a détaillé mercredi les nouveaux programmes scolaires mis en place dès la rentrée prochaine (le document ici). Avec pour objectif, fixé vendredi par Nicolas Sarkozy, de diviser par trois, en cinq ans, le nombre d'élèves qui sortent de l'école primaire avec de graves difficultés et diviser par deux le nombre d'élèves ayant pris une année de retard dans leur scolarité. Tour d’horizon des principales annonces:
Lire la suite de l’article


«Les profs ne souhaitent pas revenir en arrière de 20 ou 30 ans»
Gilles Moindrot, secrétaire général du SNUipp (Syndicat national unitaire des instituteurs, professeurs des écoles), réagit aux annonces de Xavier Darcos sur les programmes scolaires en primaire...
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Métro (Paris) du 20/02/08



"Parents, arrêtez de culpabiliser !"
Incompréhension, burn out maternel… Isabelle Filliozat, auteur de "Il n’y a pas de parents parfaits", évoque les difficultés rencontrées au quotidien face aux enfants. Entretien avec la psychologue
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 20/02/08



Le devoir de mémoire, nouvelle religion civile
Par Sébastien Ledoux (Enseignant et chercheur)

Nous voici donc arrivés au stade infantile du devoir de mémoire: comment peut-on refuser "ce cadeau de la mémoire" de milliers d’enfants morts dans la Shoah, s’offusque aujourd’hui Nicolas Sarkozy. Déjà, l’intention culpabilisante se fait jour. Le refus de satisfaire la demande de notre président ne peut qu’exprimer une belle et honteuse ingratitude.
Depuis quelques décennies, l’instauration du devoir de mémoire, comme nouvelle "religion civile", est présentée par l’Etat comme un moyen d’éduquer les citoyens. Qu’il s’agisse des anciens déportés ou des anciens esclaves, leur souvenir aurait pour fonction de lutter contre le racisme et l’antisémitisme. Le devoir de mémoire est également mis en avant par les pouvoirs publics pour favoriser un sentiment d’appartenance à la communauté nationale. La reconnaissance des mémoires plurielles permet en effet d’intégrer -du moins symboliquement- diverses communautés dans une histoire commune.
Lire la suite de l’article


Retour aux "fondamentaux" à l'école: à vos calculettes
Par Pascal Riché

Ce mercredi matin, la radio me réveille:
"... retour aux fondamentaux, retour aux fondamentaux..."
De quoi s'agit-il, me demande-je, embrumé. De la stratégie de la Société Générale? De la situation boursière? L'expression "fondamentaux" appartient au vocabulaire financier...
Non, il s'agit de la réforme de l'école.
Les "fondamentaux", donc, c'est apprendre à lire et à compter (vraiment, que faisaient donc ces foutus instituteurs jusque-là?), grammaire "à l'ancienne", (comme la confiture) et puis quelques "plus": la Marseillaise, le drapeau, la morale ("à l'ancienne" aussi, j'imagine), la politesse. Et puis une heure de plus de sport et, cerise sur le gâteau de Xavier Darcos, "une heure d'histoire de l'art".
La vraie "réforme", la réforme la plus concrète, est un peu éclipsée dans les commentaires de ma radio: la réduction de la durée des cours à l'école. Deux heures de moins par semaine.
Toujours dans mon demi-sommeil, je compte mentalement. Deux heures retirées d'un côté, quelques heures de politesse à l'ancienne, de sport et d'histoire de l'art ajoutées de l'autre.
Au moins quatre heures de moins, donc, pour les "fondamentaux"?
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 20/02/08



Shoah : on en parle déjà avec tact à l'école
Que les écoliers « portent la mémoire » des enfants juifs déportés...: l'idée de Nicolas Sarkozy fait débat. Dans les écoles, on aborde déjà cette période avec doigté, en utilisant, notamment, le roman.
Lire la suite de l’article


À 86 ans, Paul, l'instituteur, enseigne encore
Paul Le Bohec se définit comme un hérétique. Instituteur, disciple de Freinet, il s'est ensuite émancipé. Aujourd'hui, à 86 ans, il se raconte.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Sud-Ouest du 20/02/08



Note2be.fr : « Ni revanchard ni provocateur »
17 plaintes ont été déposées auprès de la Cnil à l'encontre du site de notation des professeurs Note2be. Entretien avec Stéphane Cola, l'un des deux fondateurs
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 20/02/08



L'école selon Darcos
Mercredi, Xavier Darcos a dévoilé à la presse la réforme des enseignements qu'il souhaite engager dans le primaire. Au menu, "un retour aux fondamentaux" axé sur un meilleur apprentissage du français ou des mathématiques. L'éducation physique sera renforcée, ainsi que "l'instruction civique et morale", censée inculquer "les règles de la vie démocratique".
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde daté du 21/02/08



Réforme Darcos de l'école primaire : des programmes plus resserrés sur des objectifs plus évalués
En présentant mercredi 20 février à la presse ses "projets de nouveaux programmes" de l'enseignement primaire, le ministre de l'éducation, Xavier Darcos, lance la dernière étape d'une réforme engagée en septembre 2007 par la suppression des cours du samedi matin.
Lire la suite de l’article


"L'orthographe, une patate chaude transmise de l'école au collège"
Danièle Manesse, professeure de sciences du langage à Paris-III Sorbonne nouvelle, est coauteure de Orthographe : à qui la faute? (ESF éditeur, 2007).
Lire la suite de l’article


Note2be : les élèves évaluent les professeurs
Insupportable délation", "exercice réducteur et dangereux", "risque de lynchage public", "provocation" : les professeurs et leurs syndicats s'indignent à la suite de la création d'un site Internet dénommé Note2be qui permet aux élèves de noter, anonymement, leurs professeurs. Mais le nom de l'enseignant et de l'établissement sont mentionnés. Une première dans l'enseignement secondaire en France.
Lire la suite de l’article


Les carences de la prise en charge de l'épilepsie chez l'enfant
L'épilepsie est la maladie neurologique la plus fréquente chez l'enfant, particulièrement avant 2 ans. Plus rare chez l'adulte, sa fréquence augmente en revanche chez les personnes âgées, conséquence des maladies neurodégénératives. Cette pathologie se manifeste par des crises soudaines, imprévisibles, le plus souvent très brèves, liées à un dysfonctionnement électrique et passager du système nerveux central. La plus spectaculaire et connue d'entre elles est la crise tonico-clonique, qui se traduit par une courte perte de connaissance et des convulsions.[…]
Maladie intermittente, l'épilepsie s'accompagne de troubles de l'apprentissage dans près de la moitié des cas. Il s'agit le plus souvent de lenteurs, de difficultés à mémoriser et à se concentrer. D'autres troubles peuvent être liés à un dysfonctionnement de la zone du cerveau d'où partent les crises : troubles du langage, de l'écriture, du repérage dans l'espace. Leur identification - par le biais de bilans neuropsychologiques, encore trop peu répandus - peut permettre la mise en place de stratégies d'enseignement et une rééducation adaptée.[…]
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 20/02/08


Plus de maths, de français et de morale en primaire
Le ministre de l'Education, Xavier Darcos, présentait, mercredi, les nouveaux programmes du primaire, marqués par un "retour aux fondamentaux" : français, mathématiques et "instruction civique et morale".
Lire la suite de l’article


Ségolène Royal critique "un retour aux vieilles recettes"
"Plutôt que de rêver de l'école du bon vieux temps, il faut regarder aujourd'hui les techniques pédagogiques nouvelles", explique l'ex-candidate socialiste à l'élection présidentielle.
Lire la suite de l’article


Sarkozy pour la réintégration de "l'enseignement moral et civique"
"Cette instruction civique et morale prévoit notamment l'apprentissage des règles de politesse, la connaissance et le respect des valeurs et des emblèmes de la République",a annoncé le chef de l'Etat, qui veut par ailleurs diviser par trois l'échec scolaire d'ici 2012.
Lire la suite de l’article

Le discours de Xavier Darcos
Voici le verbatim du discours de Xavier Darcos, mercredi 20 février, à propos des nouveaux programmes scolaires pour l'école primaire.
Lire la suite de l’article

Shoah : un appel du Nouvel Obs contre la proposition Sarkozy
Voici le texte d'un appel lancé dans le Nouvel Observateur du 21 février à propos de la proposition du chef de l'Etat de confier à de jeunes enfants la mémoire d’autres enfants morts victimes de l'Holocauste.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------
L’Express.fr du 20/02/08



Rien vu...


-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 20/02/08



Réforme de l'école primaire: les syndicats d'enseignants mécontents
Voici les réactions de trois organisations syndicales au nouveau programme de l'école primaire annoncé mercredi par le ministre de l'Education Xavier Darcos.
Lire la suite de l’article


La Fidl demande aux lycéens de faire part de leurs doléances
a Fidl, deuxième syndicat lycéen, qui proteste contre les "lycées ghettos", les "classes surchargées" et les suppressions de postes à la rentrée, a demandé mercredi aux lycéens de faire état de leurs doléances dans des "Cahiers des Ambitions pour l'avenir de nos lycées".
Lire la suite de l’article


Darcos impose plus de français et de maths à l'école primaire
Plus de français, de mathématiques et de sport: Xavier Darcos a détaillé mercredi quelles seraient les priorités d'une école primaire évaluée désormais selon les objectifs fixés par le ministre, au détriment de l'épanouissement des élèves, selon les syndicats.
Lire la suite de l’article


Lycées: mobilisation dans l'académie de Créteil contre les suppressions de postes
Grèves, envois de délégation au rectorat, blocus des établissements: plus d'une dizaine de lycées de l'académie de Créteil ont engagé des actions depuis le début de la semaine pour protester contre les suppressions de postes annoncées pour la rentrée 2008.
Lire la suite de l’article


La suppression de l'école le samedi néfaste pour les enfants, selon un spécialiste
La semaine de 4 jours, avec la suppression de l'école le samedi matin, serait néfaste pour les enfants et pourrait avoir des conséquences sur l'apprentissage, s'ils se lèvent plus tard le week-end, estime le Pr Yvan Touitou, spécialiste des rythmes biologiques.
Lire la suite de l’article


David de Rothschild : il faut "affiner" le projet Sarkozy sur la Shoah
Le président de la Fondation pour la mémoire de la Shoah David de Rothschild estime que le projet de Nicolas Sarkozy de confier la mémoire d'un enfant juif mort à chaque élève de CM2 est "généreux" mais "trop lourd à porter" et qu'"il faut l'affiner".
Lire la suite de l’article


Aide aux handicapés: les auxiliaires de vie scolaire souffrent de précarité
Plusieurs syndicats de l'enseignement, ainsi que des associations liées à l'accompagnement à l'école des élèves en situation de handicap, ont dénoncé la précarité des contrat des auxiliaires de vie scolaire (AVS), dans une pétition adressée mercredi au Premier ministre.
Lire la suite de l’article



-----------------------------------------------------------------------

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.