vendredi, février 08, 2008

Revue de presse du vendredi 8 février 2008

La frontière entre école et justice devient perméable”…
La Croix revient sur la ”judiciarisation“ de l’école avec un dossier sur ce sujet. Comme le constate dans un article, Gilles Moindrot, secrétaire général du SNUipp, « les situations de conflits au sein de l’école se déplacent beaucoup plus facilement aujourd’hui vers le terrain de la justice».
Claude Lelièvre, auteur d’un ouvrage sur la violence à l’école, donne la mesure du phénomène : «En dix ans, les plaintes de parents à l’encontre des profs ont quadruplé pour grimper à environ 1 000 dossiers par an. Dans 25 % des cas, il s’agit d’accusations de pédophilie, accusations infondées dans trois cas sur quatre. Pour le reste, il est surtout question de gifles, de coups de pied ou de violence verbale. Pendant ce temps, le nombre de plaintes déposées par les profs à l’encontre des parents ou des enfants a, lui, doublé pour atteindre annuellement les 2 000 cas. »
Comment expliquer tout cela ?
Pour Luc Ferry, interrogé par le même journalcette affaire met en lumière le règne de l'enfant roi et il en profite pour mettre cela sur le dos de Mai 68…
Dans un autre article du même dosier, une enseignante évoque une des bonnes raisons du malaise avec la multiplication des petits incivilités qui conduisent à un effet cumulatif. « On en arrive à accepter l’inacceptable, dit Agnès, qui enseigne le français dans un collège de Dunkerque. Je tolère de mes élèves des choses que je ne tolérerais jamais de mes propres enfants… Je suis obligée de composer pour pouvoir continuer d’enseigner. Mais à la longue, c’est usant ! » Une autre collègue rajoute « Les adultes au volant qui injurient les autres conducteurs devant leurs enfants, les parents qui défendent systématiquement leur progéniture face aux professeurs… Tout cela contribue à créer un climat délétère. Pour nous qui sommes en première ligne, le manque d’éducation est tragique. »

Un plan pour "l'égalité des chances",sans moyens…
La généralisation des écoles de la deuxième chance, destinées à ceux qui ont décroché du système scolaire fait partie des principales mesures annoncées lors de la présentation du plan banlieue. . Pour Nicolas Sarkozy, ces écoles «seront généralisées sur tout le territoire de la République», a-t-il dit, affirmant que «là où elles existent, elles sont un succès». La création d'«internats d'excellence» pour les enfants issus de milieux défavorisés est également anonncée : «Dès le plus jeune âge, les enfants des milieux défavorisés qui montrent des bonnes aptitudes scolaires, qui ne peuvent pas étudier chez eux dans de bonnes conditions se verront proposer un hébergement dans des internats». Et puis, le président affirme également vouloir mettre un terme à la carte scolaire dans les villes de banlieue...
Nicolas Sarkozy a donc présenté un certain nombre de mesures pour l’éducation dans le cadre de son plan banlieue ce vendredi (à lire par exemple dans Le Parisien) . Mais ces mesures laissent dubitatifs les syndicats et les associations. Selon 20minutes.fr «Les élèves moyens sont les grands oubliés du plan banlieue»
Le secrétaire général de la FSU, Gérard Aschieri a déploré, quant à lui,
"l'absence de toute mesure pour lutter contre l'échec et contre les inégalités au sein de l'Ecole”. Et il a ajouté "on retrouve en fait toujours la même conception qui nie les inégalités sociales pour se concentrer sur les individus qui méritent ou qui ne méritent pas", a-t-il analysé. Pour Luc Berille, secrétaire général du SE-Unsa, "La philosophie générale, ce n'est pas comment on vient en aide aux quartiers, mais comment on aide à sortir des quartiers".
D’autres journaux mettent également l’accent sur le décalage entre les annonces et les moyens.
Ce qui était présenté comme un plan “anti-glandouille”, se transforme en “plan-embrouille”…

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 08/02/08


Les linguistes ont d’autres mots à dire
ALAIN KIHM linguiste, directeur de recherche au CNRS.

Alain Bentolila, professeur de linguistique à l’université Paris-V, soutient que les jeunes des banlieues souffrent massivement d’un «déficit linguistique», manifesté par un «vocabulaire exsangue et une organisation approximative des phrases». Selon lui, les causes de cette carence résident dans le fait que ces jeunes vivent en vase clos dans leurs quartiers ghettos et leurs bandes, partageant les mêmes goûts, les mêmes intérêts et le même désintérêt pour le reste du monde. Ainsi réduits à une «communication de proximité», ils n’auraient presque rien à se dire, car tout entre eux serait déjà connu. Deux ou trois mots, juxtaposés sans ordre et à peine articulés, suffiraient alors dans la plupart des cas à évoquer dans l’esprit de l’interlocuteur une information trop prévisible.
[…] Dans les années 60 et 70, le grand linguiste américain William Labov découvrait chez les jeunes Noirs des quartiers ghettos de New York une culture narrative, d’une richesse insoupçonnée, faite de récits d’expérience, d’énigmes, de blagues ritualisées, de poèmes satiriques, le tout manifestant une virtuosité langagière que presque tous partagent. Insoupçonnée cette richesse, parce que d’une culture consciente d’être stigmatisée. On ne montre pas ce qu’on peut faire à qui, on le sait, l’a par avance jugé et condamné.
Je n’affirme pas que les jeunes de nos banlieues possèdent des richesses équivalentes ; j’affirme que, s’ils les ont, ils ne les montreront jamais aux semblables d’Alain Bentolila… et ils feront bien. Le point de vue de Bentolila participe de ce courant néoréactionnaire, anti-68, où, sous couvert d’opposition à une prétendue «pensée unique», les pires contre-vérités s’énoncent fièrement.
Lire la suite de l’article


Fadela Amara joue son va-tout
La secrétaire d’Etat doit convaincre les «quartiers fragiles» de l’efficacité des mesures en leur faveur annoncées aujourd’hui.
Lire la suite de l’article


Banlieues cherchent budgets
Sans rééquilibrage financier entre villes pauvres et riches, le plan est voué à l’échec.
Lire la suite de l’article


Les jeunes, cœur de cible
Lors de son déplacement à Sartrouville (Yvelines), le 21 janvier, Nicolas Sarkozy avait révélé, lors d’un dialogue avec des adolescents que le plan espoir banlieue comporterait des «actions spécifiques» en faveur des jeunes. Selon nos informations, outre un renforcement des actions de soutien scolaire du primaire au collège, le plan banlieue sera très focalisé sur les jeunes de 16-18 ans ayant quitté l’école sans diplôme ni formation, avec une série d’actions (augmentation du nombre de places dans les écoles de deuxième chance, hausse des contrats d’emploi en alternance…
Lire la suite de l’article


A Rillieux-la-Pape, la culture en bas des tours
Alors que Nicolas Sarkozy va annoncer aujourd’hui le plan banlieue, dernier des sept volets de notre enquête sur les principales questions de société dans les quartiers. Aujourd’hui, la culture
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 08/02/08



Rien vu...


-------------------------------------------
L’Humanité du 08/02/08 (un jour de retard)



Baffe et re-baffe
Nouveau dépôt de plainte pour gifle dans l’Éducation nationale.
Lire la suite de l’article


Universités. Pécresse parade, les étudiants trinquen
« Université publique en deuil, la culture n’est pas un business. » C’est ce qu’étudiants et enseignants, mobilisés contre la loi d’autonomie des universités, ont essayé de faire entendre à Mme Pécresse lors de sa venue à l’université de Villetaneuse, jeudi 31 janvier.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------------------
Le Parisien du 08/02/08 ( payant)



Education: appel à la grève en région parisienne
Une intersyndicale a appelé jeudi les personnels de l'Education nationale à la grève le vendredi 15 février, en région parisienne.
Lire la suite de l’article


Des mesures surtout pour les jeunes
VOICI, selon nos informations, quelques-unes des annonces qui figureront en bonne place dans le plan du président...
Lire la suite de l’article


Amara: «les premiers effets en fin d'année»
«En fin d'année», on pourra «commencer à voir les premiers effets de cette nouvelle politique de la ville», a dit vendredi sur France 2 Fadela Amara, invitée à commenter le plan banlieue, insistant sur une dynamique qui n'est «pas une question d'argent».
Lire la suite de l’article


Filippetti (PS) : «le plan kärcher anti-glandouille a fait pschitt !»
Aurélie Filippetti, porte-parole du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, a affirmé vendredi, à propos du plan banlieue présenté par Nicolas Sarkozy, que «le plan kärcher anti-glandouille a fait pschitt !». Dans un communiqué, la députée PS de Moselle juge que ce plan est «un non-événement convenu et sans portée». 

Lire la suite de l’article


Sarkozy a dévoilé son Plan banlieues
Généralisation des écoles de la "deuxième chance", 4.000 policiers en plus, 500 millions d'euros pour les transports... Nicolas Sarkozy a présenté les principales mesures du plan Banlieues
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 08/02/08



La frontière entre école et justice devient perméable
Alors qu'au sein de l'école un nombre croissant de conflits aboutissent à un dépôt de plainte, deux enseignants sur trois souscrivent chaque année une assurance protection juridique
Lire la suite de l’article


Un quotidien en millieu scolaire de plus en plus inacceptable
Des professeurs doivent tolérer de leurs élèves ce qu’ils ne toléreraient pas de leurs enfants
Lire la suite de l’article


Trois années de violences à l’école
2005
En décembre, au lycée professionnel Louis-Blériot d’Étampes (Essonne), Karen Montet-Toutain, professeur d’arts plastiques, reçoit sept coups de couteau en plein cours. L’auteur des faits, Kevani, 18 ans, en voulait à l’enseignante d’avoir convoqué sa mère pour l’avertir qu’il risquait l’exclusion.
Lire la suite de l’article


Luc Ferry : «Je suis consterné par cette décision de justice»
Pour Luc Ferry, l'« affaire de la gifle » met en lumière le règne de l'enfant roi
Lire la suite de l’article

Rütli, un collège berlinois qui revient de loin
Symbole de l’échec scolaire et de l’intégration ratée dans un quartier difficile, le collège Rütli est devenu une école modèle
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 08/02/08



Enseignants au bord de la crise de nerfs
La mise en garde à vue d’un enseignant après une gifle donnée à l’un de ses élèves a suscité une vive émotion dans le monde enseignant. Cette affaire met en évidence le malaise de nombreux profs, souvent seuls face à la défiance de leur classe. Sophie, jeune professeur d’anglais dans un collège de Sevran, en Seine-Saint-Denis, témoigne.
Lire la suite de l’article



«Les élèves moyens sont les grands oubliés du plan banlieue»

Développer les «écoles de la deuxième chance», créer des «internats d'excellence» pour les enfants issus de milieux défavorisés «qui montrent des bonnes aptitudes scolaires», mettre un terme à la carte scolaire dans les villes de banlieue... Nicolas Sarkozy a présenté un certain nombre de mesures pour l’éducation dans le cadre de son plan banlieue ce vendredi. Des mesures qui laissent dubitatifs les syndicats. 20minutes.fr les a interrogés.
Lire la suite de l’article


Un collégien devant la justice
Un élève de 16 ans du collège André Malraux d'Asnières a été placé en garde à vue, jeudi, pour avoir donné «plusieurs gifles et coups de poing» en classe à une assistante d'éducation. Il a été déféré au parquet, ce vendredi.
Lire la suite de l’article


«Julien n'aurait pas dû être enfermé»
«Nous lançons une procédure contre l'administration pénitentiaire», a annoncé hier Alain Fort, avocat de la famille de Julien, un adolescent qui s'est pendu samedi dernier dans l'établissement pénitentiaire pour mineurs (EPM) de Meyzieu. Incarcéré depuis le 17 décembre, ce garçon de 16 ans attendait un aménagement de peine. «Il avait été condamné à un mois de prison à cause de petits incidents, ce n'était pas Al Capone», raconte Alain Fort, qui estime que cette peine «aurait dû être transformée, comme c'est souvent le cas, en travaux d'intérêt général. Julien n'aurait pas dû être incarcéré.»
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Métro (Paris) du 08/02/08



Plan banlieue: sortir 100.000 jeunes du chômage, sans un sou de l'Etat
En réponse au chômage des banlieues, Nicolas Sarkozy a appelé vendredi la mobilisation des entreprises et des jeunes pour en accompagner "plus de 100.000" vers l'emploi en trois ans, mais sans annoncer un sou de plus aux structures publiques s'en occupant au quotidien.
Lire la suite de l’article


La "nouvelle politique pour les banlieues" accueillie fraîchement
La "nouvelle politique pour les banlieues" annoncée vendredi par le président Sarkozy a été fraîchement accueillie, hormis dans la majorité, par de nombreux acteurs sociaux et élus de terrain, "restés sur leur faim" devant l'absence de budget global pour les actions engagées.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 08/02/08



Plan banlieue: beaucoup d'annonces mais peu de moyens
Extrait du discours prononcé ce vendredi, en fin de matinée à l'Elysée par Nicolas Sarkozy: "Pour financer quatre ballons de football, il n’y a pas besoin d’une commission réunissant quinze fonctionnaires." Possible. Et pour financer le Plan banlieue, un tour de passe-passe suffira-t-il? Le chef de l'Etat présentait vendredi son "plan Marshall" pour les quartiers. Problème: le dispositif, très attendu, n'arrive pas vraiment avec les subsides espérés par Fadela Amara.
Lire la suite de l’article


A l'école, pas de budget pour aider les "orphelins de 16h30"
Enseignante dans la région de Lyon, cette lectrice de Rue89, déçue du sort réservé à l'accompagnement des élèves en difficulté, nous a envoyé ce texte
Je suis prof dans un collège ZEP dans le département du Rhône. Depuis cet automne, et conformément aux promesses de Nicolas Sarkozy et aux engagements de Xavier Darcos, mon établissement propose aux élèves en difficulté un accompagnement éducatif", le soir, après les cours.[…]:
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Ouest-France du 08/02/08



Rien vu...


------------------------------------------------
Sud-Ouest du 08/02/08



Prostituées après les cours
Elles sont en faculté ou dans des grandes écoles et se prostituent dans les bars de nuit ou sur le Net pour financer leurs études. Témoignages de femmes à Bordeaux
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 08/02/08



Plan banlieue: On en parle
Dévoilé ce vendredi matin par Nicolas Sarkozy à l'Elysée, le plan banlieue était attendu par le monde politique et associatif. Les mesures dévoilées interrogent, certains saluent ce projet dans sa globalité, d'autres n'y trouvent que quelques mesures intéressantes quand d'autres encore dénoncent un plan décevant. Mais tous ou presque dénoncent le manque de financement.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde daté du 08/02/08



Plan banlieues : réactions mitigées aux propositions de Nicolas Sarkozy
Le maire de Clichy-sous-Bois s'inquiète de l'absence de moyens
Pour le président d'AC Le Feu, "ce plan oublie les parents"
Après les promesses, SOS-Racisme attend du concret
Pas de quartier, tous citoyens : "On reste sur notre faim"
Cécile, 20 ans : "Plus d'égalité et de transports, c'est bien"
Lire la suite de l’article


"Tous les Arabes sont des... ?"
Elles opèrent en tandem dans les établissements scolaires de Seine-Saint-Denis. Depuis deux ans, Souad Belhaddad, journaliste et écrivain, et Isabelle Wekstein-Steg, avocate, aident les professeurs à gérer les conflits religieux et communautaires.
Lire la suite de l’article


"L'exclusion ne concerne pas seulement les juifs"
Avec leur numéro de duettistes bien rodé, Souad Belhaddad et Isabelle Wekstein-Steg ne se limitent pas à combattre les préjugés religieux ou raciaux chez les élèves des établissements publics de Seine-Saint-Denis. Les deux amies se sont se sont également aventurées dans les écoles juives.
Lire la suite de l’article


Une femme tue deux élèves dans une université américaine
Une femme a ouvert le feu, vendredi matin, sur le campus d'un institut technique de Baton Rouge, en Louisiane (sud), tuant deux personnes avant de retourner l'arme contre elle, a indiqué la police locale. Sur place, "un officier a trouvé trois corps dans une classe. L'un d'entre eux était celui de la personne auteure des coups de feu, et il semble qu'elle ait tiré sur deux autres jeunes femmes dans la classe", a expliqué sur CNN le sergent Don Kelly, de la police de Baton Rouge. Il a indiqué que la police ne connaissait pas encore ni le nom, ni l'âge de cette personne, ni même si elle étudiait sur le campus.
Lire la suite de l’article


La laïcité, une querelle qui ne dort que d'un oeil, par Patrick Jarreau
S'il y a un sujet de conflit politique dont il faut se méfier, en France, c'est bien la laïcité. Certes, dans le flot des reproches adressés aujourd'hui à Nicolas Sarkozy, ceux qui concernent ses déclarations sur les religions - à Rome le 20 décembre 2007 et à Riyad il y a trois semaines - ne sont pas les plus sonores. On peut être tenté de voir, dans l'obstination du président de la République à parler de la foi, une espèce de marotte personnelle dont il n'y aurait pas à se préoccuper, sauf à entrer dans son jeu, ce que personne ne souhaite. En ce moment moins que jamais. Et surtout pas sur une question de ce genre.
Car quelle peut être la traduction pratique de ses propos ? Réviser la loi de 1905 sur la séparation de l'Eglise et de l'Etat ? Dans son discours, au palais du Latran, à Rome, Nicolas Sarkozy a assuré vouloir en respecter "les grands équilibres". Quand on promet de ne pas modifier les grands équilibres, on a souvent en tête de s'attaquer aux petits. En l'occurrence, il s'agirait de permettre aux collectivités locales de financer la construction de lieux de culte.
Or, un tel financement est possible sans remettre en question la loi et en se conformant aux règles qu'elle impose.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 08/02/08


Banlieues : Sarkozy veut "réinventer la ville"
4.000 policiers supplémentaires seront déployés sur trois ans, a annoncé le chef de l'Etat. Parmi les autres mesures: "un représentant de l'Etat par quartier" à partir "du 1er septembre", 500 millions pour développer les transports, un contrat d'autonomie pour 100.000 jeunes des quartiers.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 08/02/08


Plan banlieue: "Je reste sur ma faim"
Nicolas Sarkozy a annoncé vendredi matin les mesures d'un nouveau plan banlieue. Stéphane Gatignon, maire communiste de Sevran (Seine-Saint-Denis), nous fait part de sa déception.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 08/02/08



Plan banlieue: "absence de mesures pour lutter contre l'échec scolaire"
Le secrétaire général de la FSU, fédération majoritaire dans l'Education, Gérard Aschieri a déploré vendredi "l'absence de toute mesure pour lutter contre l'échec et contre les inégalités au sein de l'Ecole", dans le plan banlieue présenté par Nicolas Sarkozy.
Lire la suite de l’article


Sarkozy: un "plan banlieue" pour une "égalité des chances" et la sécurité
Nicolas Sarkozy a annoncé vendredi une série de mesures pour l'éducation et l'emploi dans les banlieues, mais sans préciser leur chiffrage, et a plaidé pour "l'égalité des chances", promettant une fois de plus de restaurer l'ordre dans les quartiers.
Lire la suite de l’article


Les principales mesures du plan banlieues
Voici les principales mesures annoncées vendredi par Nicolas Sarkozy dans le cadre de son nouveau plan pour les banlieues:
Lire la suite de l’article


Agression d'une surveillante à Asnières: l'élève jugé le 5 mars
Un élève de 16 ans du collège André Malraux d'Asnières (Hauts-de-Seine) interpellé jeudi après l'agression en classe d'une assistante d'éducation a été déféré au parquet vendredi et sera jugé par un tribunal pour enfants le 5 mars, a-t-on appris de source judiciaire.
Lire la suite de l’article


Banlieue: Sarkozy répète ses idées force sur l'Ecole et déçoit les acteurs
Dispositifs relais, discrimination positive, prime aux plus méritants : Nicolas Sarkozy a profité de la présentation de son plan banlieue pour répéter ses idées force en matière d'éducation, suscitant la déception chez plusieurs acteurs de terrain.
Lire la suite de l’article


Un élève en liberté surveillée après l'agression d'un professeur à Angoulême
Un mineur, élève en première au lycée Marguerite-de-Valois d'Angoulême, a fait l'objet d'une mesure de liberté surveillée pour l'agression présumée mardi d'un professeur dans l'enceinte de l'établissement, a-t-on appris vendredi auprès du parquet.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

La démocratie a besoin de la presse.

La presse a besoin de lecteurs pour vivre…

Lisez et achetez des journaux !

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.