jeudi, janvier 31, 2008

Revue de presse du jeudi 31 janvier 2008

Commission Pochard.
Fuites, ballons d'essai et manipulations ?
Comme nous l'évoquions hier, Le Figaro revient dans son édition d'aujourd'hui sur le rapport Pochard dont il a pris connaissance . Comme le dit le journal “L'équation est complexe : comment calmer le malaise enseignant à budget constant tout en motivant un corps professoral qui se sent mal aimé et qui doit affronter des situations de violences quotidiennes dans certains établissements. ”. Pas sûr que toutes les mesures annoncées engendrent le calme dans les salles des profs. Pas sûr non plus que la lecture du rapport faite par le Figaro y aide également...
Certaines mesures peuvent intéresser en particulier l'attention apportée à la 1ère affectation des jeunes enseignants accompagnée d'une prime de début de carrière. Le rapport explore également différentes pistes possibles de revalorisation salariale : du relèvement de l'indice de début de carrière à l'éventuel octroi de primes, mais toujours avec une contrepartie sous forme de temps de présence supplémentaire.
La commission réfléchit également à une révision du temps de service. Après avoir envisagé l'annualisation, la commission se demande comment tenir compte de la diversité des missions des enseignants . Elle propose de distinguer trois parties : un "cœur du métier" commun à tous les enseignants (transmission des savoirs, préparation des cours, correction des copies, gestion de la classe); une liste d'activités "indissociables de l'acte d'enseignement" (de l'accompagnement des élèves à l'aide à l'orientation); enfin, des "activités modulables", selon les enseignants et les établissements. Cette dernière partie serait volontaire et rémunérée de manière spécifique.
L'évaluation des enseignants, enfin, semble être le point principal de ce rapport comme l'annonçait l'interview de Michel Rocard , il s'agit, d'après Le Figaro, “d'en finir avec une pratique des notes identiques pour tous. En filigrane, même si elle ne dit pas son nom, se dessine une rémunération au mérite, déjà pratiquée dans les pays anglo-saxons et décriée par les syndicats français.”. Michel Rocard dans son interview parle lui d' "améliorer la prise en compte de la performance dans le déroulement des carrières des enseignants"
Attendons cependant le rapport lui même et méfions nous des ”fuites” qui sont des ballons d'essai ou des manipulations.
On apprend d'ailleurs à l'instant que Michel Rocard vient d'annoncer sa démission de la commission Pochard pour protester contre ce qu'il appelle une “manipulation” de la part du Figaro. Il précise qu'il voulait dire «clairement que dans l'esprit de la commission comme dans le (sien), la reconnaissance du mérite doit affecter essentiellement le déroulement des carrières, et non pas la paie directe».
En effet, pour contrebalancer la lecture du Figaro. Le Monde qui s'est lui aussi procuré ce rapport très peu secret cite un passage où les auteurs sont nettement plus prudents puisque "c'est la performance de l'établissement qu'il faut évaluer", plutôt que celle de chaque enseignant. "Le temps n'est pas encore venu", écrit-on, d'une rémunération à la performance, qui serait "source d'interrogations sans fin".

Performance et “flexiprof”
Un mot encore sur ce terme utilisé par le rapport. Ce terme est très connoté et renvoie en fait à l'évaluation des politiques publiques. On le retrouve dans le vocabulaire de la LOLF (loi organique des lois de finances)
avec cette définition : “Capacité à atteindre des objectifs préalablement fixés, exprimés en termes d'efficacité socio-économique, de qualité de service ou d'efficience de la gestion”. En d'autres termes, la notion de performance substitue une obligation de résultats à l'obligation de moyens qui prévalait jusque là.
comme le disait Philippe Meirieu dans l'Humanité du 23/01 à propos de la “culture de l'évaluationIl est effrayant de voir cette machinerie de l'évaluation s'étendre et exiger des résultats quantifiables et immédiats. Elle ignore que la formation d'un élève n'a rien à voir avec la fabrication d'une marchandise.[...]Éduquer, ce n'est pas produire des individus calibrés. ”. On rajoutera que cet acte est forcément collectif et pas individuel.
Luc Cédelle, dans Le Mondereprenant l'expression en couverture du Monde de l'éducation voit dans le futur prof un “flexiprof”“plus réactif, plus collectif, plus mouvant dans sa carrière, plus présent dans l'établissement, mobilisable en fonction des besoins et soumis à la pression des "résultats". ”. Il pose en conclusion de cet article la bonne question : “Alors, est-ce que ça passe ou ça casse ?”. Question de rapports de force, de finesse politique et de marge de manœuvre. L'objectif est en effet de redéfinir la fonction enseignante, si possible sans braquer les intéressés et avec des moyens budgétaires limités...
Et si possible en évitant les manipulations et les provocations.

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 31/01/08



Rocard claque la porte de la commission Pochard
Après une interview au «Figaro» où il expliquait vouloir évaluer la performance des enseignants, il dénonce une «exploitation politique mensongère et manipulatrice» du travail de cette commission.
Lire la suite de l’article


Un rapport qui propose l’autonomie des lycées
«Le temps n'est pas encore venu» d'une rémunération à la performance, précise le rapport sur le métier d’enseignant, qui propose l’instauration de primes et plus de flexibilité pour les professeurs.
Lire la suite de l’article


Les stagiaires seront payés 30% du smic pour les stages de plus de trois mois
Le collectif Génération précaire qualifie d'«insulte à la jeunesse» cette annonce du ministre du travail Xavier Bertrand.
Lire la suite de l’article


Rocard veut prendre en compte «la performance» dans les «carrières des enseignants»
Pour lui, «il faut que la notation serve à quelque chose». Il précise cependant que le rapport sur la condition enseignante «n'évoque en aucun cas une rémunération au mérite.»
Lire la suite de l’article


---------------------------------------------
Le Figaro du 31/01/08



Rocard démissionne
de la commission sur les profs
L'ex-premier ministre socialiste dénonce une «exploitation politique mensongère et manipulatrice» du travail de cette commission.
Lire la suite de l’article


Les profs pourraient
être rémunérés au mérite
Une commission destinée à revaloriser le métier d'enseignant s'apprête à rendre à Xavier Darcos un document qui va bousculer le monde de l'éducation.
Lire la suite de l’article


Rocard : «Améliorer l'évaluation des enseignants»
La notation des enseignants et, avec elle, le calcul de leur rémunération doivent être revus.
Lire la suite de l’article


Jugé pour avoir giflé
un élève qui l'a insulté
Traité de «connard» par un jeune de 6e, un professeur comparaîtra fin mars au tribunal correctionnel pour «violence aggravée sur mineur».
Lire la suite de l’article


Toronto va ouvrir
la première école pour Noirs
Elle sera ouverte à tous mais ses programmes feront une place particulière à l'histoire et à la culture afro-canadienne.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------
L’Humanité du 31/01/08 (un jour de retard)



« Éduquer, ce n’est pas produire des individus calibrés
(article oublié le jour de sa parution)

Pour le pédagogue Philippe Meirieu, le rapport Attali valide une vision utilitaire de l’école, au détriment d’ambitions culturelles déjà déficitaires.
Lire la suite de l’article


« La suppression du bac est loin d’être exclue
Entretien avec Brigitte Gonthier-Maurin, sénatrice PCF des Hauts-de-Seine, est membre de la commission des Affaires culturelles, chargée de réaliser un « état des lieux » de ce diplôme.
Lire la suite de l’article


Ce que dissimule le nouveau bac Darco
Après la réforme du bac pro, le ministre de l’Éducation envisage de fusionner les trois filières générales (scientifique, littéraire et économique). Avec quels objectifs cachés ?
Lire la suite de l’article


Enfants fichés, parents fâchés
La Ligue des droits de l’homme lance une pétition nationale contre « base élèves »
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 31/01/08 ( payant)



WC à l'école : le ministre veut régler le problème
L E MINISTRE de l'Education, Xavier Darcos, a annoncé hier sur les radios RMC et BFM qu'il allait mettre en chantier...
Lire la suite de l’article


Les stagiaires vont être un peu rémunérés
Le ministre du travail a indiqué que les stagiaires seraient rémunérés à partir de 30% du SMIC pour tous les stages de plus de trois mois.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 31/01/08



Ce que seront les enseignants de demain (art. du 27/01/08)
Alors qu’une commission à laquelle participe Michel Rocard doit rendre la semaine prochaine ses préconisations sur « l’évolution du métier d’enseignant », des personnalités évoquent les qualités qu’ils attendent des professeurs de demain
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 31/01/08



Les enseignants bientôt rémunérés au mérite?
«Il faut améliorer la prise en compte de la performance dans le déroulement des carrières des enseignants.» Michel Rocard a dévoilé les grandes lignes du rapport de la commission chargée de réfléchir sur une réforme de la condition enseignante - dont il est membre - ce jeudi dans une interview au Figaro.fr.
Lire la suite de l’article


Des collèges pas comme les autres
Une école où Google Earth sert de manuel de géographie, où le bulletin de notes n'existe pas et où les cours changent chaque semaine, c'est possible. En septembre, cinq «collèges expérimentaux» vont ouvrir dans les académies de Paris, Versailles, Aix-Marseille et Lyon, avec la bénédiction de l'Education nationale. Leurs noms seront connus en février. «Le projet concerne des collèges publics difficiles, pas forcément classés en ZEP, mais où l'échec et la violence scolaires sont élevés», précise Mark Sherringham, conseiller de Xavier Darcos. C'est donc une première en France. L'homme à l'origine du projet est Gabriel Cohn-Bendit.[…]
Lire la suite de l’article


Une expérience inédite dans les quartiers difficiles
C'est la première fois qu'un tel projet est lancé dans des quartiers sensibles, à l'échelle d'un établissement. Le test grandeur nature sera-t-il concluant? Difficile à dire. L'unique structure un peu similaire est l'Auto-école, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), mais elle n'accueille qu'une vingtaine d'ados en difficulté. Or, après dix ans de succès, elle a failli fermer en 2002, le budget étant bloqué par des «dysfonctionnements de gestion». Seul le SOS lancé à l'inspecteur académique a permis de sauver la microstructure.
Lire la suite de l’article


«Tester des projets pédagogiques»
La réaction de Jean-Paul de Gaudemar, recteur de l'académie d'Aix-Marseille.
Lire la suite de l’article


Un professeur jugé pour «violence aggravée» après avoir giflé un élève
Un professeur, qui a reconnu avoir giflé en classe un élève de 6e, lundi à Berlaimont (Nord), près de Maubeuge, sera jugé pour «violence aggravée sur mineur», a-t-on appris mercredi de source judiciaire.
Lire la suite de l’article


La Grande-Bretagne sert un McBac aux jeunes
Le Royaume-Uni va autoriser trois sociétés, dont McDonald's, à décerner ses propres diplômes, équivalents du baccalauréat britannique et reconnus par l'Etat, a-t-on appris lundi. La chaîne de restauration rapide pourra délivrer un bac en « gestion du travail en équipe », qui certifiera que son détenteur est apte à gérer un McDonald's.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Métro (Paris) du 31/01/08



Une charte pour la "propreté" des toilettes à l'école
Le ministre de l'Education, Xavier Darcos, a annoncé mercredi qu'il allait "se mettre d'accord avec les familles et les communes" sur une charte qui définira la "qualité et la propreté" des toilettes à l'école.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 31/01/08



Rocard veut évaluer la performance des profs
L'ancien Premier ministre, membre du groupe de travail sur le métier d'enseignant, propose jeudi d'"améliorer la prise en compte de la performance dans le déroulement des carrière des enseignants".
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 31/01/08



Rien vu...


------------------------------------------------
Sud-Ouest du 31/01/08



Rien vu...


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 31/01/08



Rien vu...


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 01/02/08



Michel Rocard démissionne de la commission sur l'évolution du métier d'enseignant
Michel Rocard a annoncé, jeudi 31 janvier, dans un communiqué, avoir présenté sa démission de la commission Pochard sur l'évolution du métier d'enseignant. L'ex-premier ministre PS dénonce une "exploitation politique mensongère et manipulatrice" du travail de cette commission. Il souligne que le rapport n'est "pas encore remis" au ministre de l'éducation nationale (il le sera lundi), "ni même terminé".
Il affirme que le rapport de la commission "n'évoquait en aucun cas une rémunération au mérite". Dans une interview au Figaro, M. Rocard estimait qu'il fallait "améliorer la prise en compte de la performance dans le déroulement des carrières des enseignants". "Rocard propose de payer les profs au mérite", avait titré en "une" le journal….
Lire la suite de l’article


"Le temps n'est pas encore venu" d'une rémunération à la performance des enseignants
Le rapport de la "commission pour l'évolution du métier d'enseignant", présidée par le conseiller d'Etat Marcel Pochard, devrait être rendu public lundi 4 février. Déjà remise au gouvernement, une première mouture, dont Le Monde a pris connaissance, expose les changements possibles qui portent surtout sur l'enseignement secondaire.


Lire la suite de l’article


Plus présent, plus réactif, plus performant : voici le "flexiprof"
Fin d'une première étape. Comme promis, le rapport ou Livre vert de la commission Pochard sur l'évolution du métier d'enseignant comporte un état des lieux détaillé, un recensement des avis recueillis lors des consultations des différents acteurs de l'éducation, et des propositions.

Au tour, maintenant, du ministre de l'éducation, Xavier Darcos, de faire le tri et de formuler dans un Livre blanc, soumis à la discussion d'ici au printemps, ce qu'il veut réellement entreprendre. L'objectif affiché depuis le début du processus est ambitieux : redéfinir la fonction enseignante, si possible sans braquer les intéressés.
Lire la suite de l’article


Xavier Bertrand annonce des mesures pour favoriser la rémunération des stagiaires
Le ministre du travail, Xavier Bertrand, a annoncé, mercredi 30 janvier, la publication d'un décret qui permettra aux stagiaires d'être rémunérés "à partir du premier jour" de leur stage si celui-ci dure "plus de trois mois". Cette mesure, mise en place avec la ministre de l'enseignement supérieur, Valérie Pécresse, entrera en vigueur en février, a-t-il ajouté lors de l'émission Questions d'info.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 31/01/08


Rocard propose d'évaluer la "performance" des profs
L'ex-Premier ministre, membre du groupe de travail sur le métier d'enseignant, estime que "les enseignants sont notés mais le système de notation ne marche pas. Tout le monde a la même note!". ll propose d'améliorer "la prise en compte de la performance dans le déroulement des carrières" tout en se défendant d'évoquer "directement" "une rémunération au mérite".
Lire la suite de l’article


Un enseignant poursuivi pour avoir giflé un élève
Un professeur d'un collège de Berlaimont, dans le Nord, a donné une gifle à un élève qui l'avait traité de "connard". Il sera jugé à la fin du mois du mars pour "violence aggravée sur mineur".
Lire la suite de l’article


Rocard démissionne de la commission chargée de réfléchir à la condition des enseignants
L'ancien Premier ministre dénonce une "exploitation politique mensongère et manipulatrice, initiée par Le Figaro", du travail de la commission. Dans une interview au quotidien, il se prononçait pour une réforme du système de notation des enseignants, mais sans aller jusqu'à un système de rémunération au mérite. L'interview était pourtant titrée "Rocard propose de payer les profs au mérite".
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 31/01/08


Rocard: "Améliorer l'évaluation des enseignants"
Michel Rocard, membre de la commission sur la réforme de la condition enseignante, estime que le système d'évaluation des professeurs doit être révisé, ainsi que le calcul de leur rémunération.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 31/01/08



Enseignants: la commission Pochard n'évoque pas de "rémunération au mérite" (Rocard)
Michel Rocard, membre de la commission sur la revalorisation du métier d'enseignant, a affirmé jeudi à l'AFP, que le rapport de la commission "n'évoquait en aucun cas une rémunération au mérite".
Lire la suite de l’article


Education: Rocard démissionne de la commission Pochard
L'ex-Premier ministre PS Michel Rocard a annoncé jeudi avoir présenté sa démission de la commission Pochard sur la revalorisation du métier d'enseignant, dénonçant une "exploitation politique mensongère et manipulatrice" du travail de cette commission.
Lire la suite de l’article


Métier enseignant: "annualisation" du temps de travail et missions "clarifiées"
Le pré-rapport de la commission Pochard sur la revalorisation du métier enseignant propose une "clarification" des missions des professeurs, passant éventuellement par une "annualisation" de leur temps de travail, ainsi que des pistes pour augmenter leur rémunération.
Lire la suite de l’article


Prof jugé pour une gifle: "disproportionné", selon syndicats et parents d'élèves
Après l'annonce de la comparution devant la justice d'un professeur pour une gifle donnée à un élève à Berlaimont (Nord), les syndicats d'enseignants et les fédérations de parents d'élèves, sans défendre le geste, estiment "disproportionnée" la judiciarisation de l'affaire.
Lire la suite de l’article


SE-Unsa : le pré-rapport Pochard est "hémiplégique", il oublie le primaire
Le secrétaire général du SE-Unsa Luc Berille a critiqué jeudi le pré-rapport de la commission Pochard sur le métier enseignant, le jugeant "hémiplégique" car oubliant "la moitié des enseignants de France", ceux du primaire.
Lire la suite de l’article


Métier d'enseignant: pré-rapport de la commission Pochard, "provocation" pour le Snes
Le Snes-FSU, principal syndicat des collèges et lycées, a estimé jeudi que le pré-rapport de la commission Pochard sur le métier enseignant, publié dans la presse, constituait "une vraie provocation".
Lire la suite de l’article


Toilettes à l'école : la FCPE demande à Darcos "un peu de sérieux" sur ce dossier
La FCPE (parents d'élèves) demande jeudi au ministre de l'Education Xavier Darcos "un peu de sérieux" sur le traitement du problème des toilettes à l'école, dont la saleté notamment dissuade les élèves de s'y rendre, selon un rapport publié mardi
Lire la suite de l’article


Rémunération stages: une "insulte à la jeunesse" (Génération précaire)
Le collectif Génération Précaire a qualifié jeudi d'"insulte à la jeunesse" la décision du ministre du Travail Xavier Bertrand de rémunérer les stagiaires "à partir de 30% du SMIC", le syndicat étudiant Fage saluant "des avancées", toutefois insuffisantes à ses yeux.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------

mercredi, janvier 30, 2008

Revue de presse du mercredi 30 janvier 2008

Nous évoquions dans une chronique précédente, le prochain “livre vert » de la commission Pochard et nous faisions l’hypothèse que la question de l’évaluation des enseignants serait au cœur de ce rapport. L’interview de Michel Rocard dans Le Figaro semble le confirmer. Lui même membre de la commission, il évoque plusieurs pistes comme par exemple la mise en place d’une rémunération différente tenant compte de la multitude d’activités qui accompagnent le cours : corrections des copies, préparation des cours, relations avec les parents, préparations des activités pédagogiques.
En ce qui concerne l’évaluation, il fait plusieurs suggestions : “comme une augmentation du nombre des inspecteurs ou encore le renforcement du poids du chef d'établissement dans l'évaluation de son équipe.”. Même s’il se défend de parler d’une rémunération au mérite, il pense qu’ “il faut améliorer la prise en compte de la performance dans le déroulement des carrières des enseignants”. De quoi faire réagir et débattre dans les salles des profs…

Un autre sujet de débat pour les enseignants comme pour les parents, ce sont les remplacements de courte durée. Chacun sait dans les lycées et collèges qu’il est très difficile de trouver un remplaçant pour une période inférieure à quinze jours. La solution mise en place par De Robien était de trouver des solutions en interne par des remplacements entre collègues. Aucune évaluation rigoureuse de ce dispositif n’a été menée mais on peut vraiment douter de son efficacité.
Cela n’a pas empêché le ministre de déclarer sur RMC-Info qu’il allait poursuivre et améliorer le dispositif par le recours à la défiscalisation et aux exonérations sociales des heures supplémentaires effectuées quand les enseignants se remplacent entre eux.
Les syndicats protestent toujours contre cette mesure qui avait déjà suscité de vives réactions au moment de sa mise en place. Pour Thierry Cadart,du SGEN-CFDT, il s'agit d'un moyen "idéologique" de promouvoir le principe des heures supplémentaires, slogan de campagne du président Sarkozy."On ne peut pas imaginer que les enseignants puissent rajouter deux, trois, cinq heures à leur service sans que ça se ressente sur leur travail et sur leur santé"…

Les violences à l’encontre des personnels de l’Education nationale sont en hausse. (à lire dans Libération) . Entre septembre 2007 et janvier 2008, la Fédération des autonomes de solidarité (FAS) a reçu 1900 dossiers de menaces, insultes et d’agressions envers des personnels de l’Education nationale. Sur les 1.900 dossiers de la période septembre 2007-janvier 2008, 755 concernent des «insultes» et «menaces». Sur ces 755 cas, seuls 166 ont nécessité l’intervention d’un avocat et 16 ont trouvé une conclusion devant un instance judiciaire. Viennent ensuite les dossiers de «diffamation», qui ont totalisé 385 cas. Puis les «agressions physiques», qui ont représenté 222 dossiers.
Dans le gratuit Métro, trois directeurs d’école témoignent de cette violence où les parents d’élèves sont malheureusement très présents.


Dans Les Échos (habituellement non chroniqué) , on pourra lire une lettre ouverte A ceux qui attaquent les manuels de sciences économiques et sociales
. Cette tribune est signée d’auteurs de manuels de SES (dont le rédacteur de cette chronique et répond aux critiques formulées notamment certains groupes de pression proches du monde de l’entreprise. Le texte rappelle une vérité trop souvent oubliée : “Comme dans les autres disciplines, les programmes sont déterminés par des groupes d'experts (universitaires, inspecteurs, enseignants) qui reflètent l'état des savoirs universitaires et décident de ce qui peut et doit être enseigné aux élèves de lycée. Quant aux manuels, ils sont élaborés par des enseignants expérimentés qui cherchent les meilleurs moyens pour atteindre les objectifs des programmes. Experts et auteurs ne sont mandatés par aucun groupe de pression, aucune faction. Ils sont les garants de ce qui est essentiel à la démocratie : l'autonomie du champ scientifique par rapport au champ politique.

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 30/01/08


La police soupçonne un principal de collège de s'être lui-même poignardé
En novembre, l'affaire de ce collège de Pierrefitte-sur-Seine avait suscité l'émoi de la classe politique, Nicolas Sarkozy en tête. L'homme a été placé hier en garde à vue.
Lire la suite de l’article


Hausse des violences envers les profs
La Fédération des autonomes de solidarité a enregistré 1900 cas de violence envers les personnels de l'Education nationale pour le début d'année 2008. Principaux accusés, les parents d’élèves.
Lire la suite de l’article


La carte scolaire abolie pour les lycéens parisiens
Nicolas Sarkozy l’avait promis. Le recteur de Paris l’a fait. Il a annoncé hier «la suppression de la carte scolaire pour les lycées de la capitale». Jusqu’ici les collégiens faisaient trois vœux, dont un hors de leur district - Paris étant divisé en quatre grands secteurs. Désormais, ils en formuleront entre quatre et dix sans plus se soucier des districts. Et en juin, ils connaîtront leur affectation.
Lire la suite de l’article


A Paris, la carte scolaire des lycées supprimée à la rentrée
Sauf cas particulier, l'affectation des lycéens se fera par logiciel selon les notes, la situation sociale ou médicale, et le lieu de résidence.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 30/01/08


Rocard : «Améliorer l'évaluation des enseignants»
La notation des enseignants et, avec elle, le calcul de leur rémunération doivent être revus.
Lire la suite de l’article


Laïcité, changement, religion: la clef du discours présidentiel
Par Émile Poulat, directeur d'études à l'EHESS. Publications récentes : Notre laïcité publique (Paris, Berg International, 2003) ; Les Diocésaines, République française et Église catholique : loi de 1905 et associations cultuelles (Paris, La Documentation française, 2007).
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 30/01/08 (un jour de retard)



Rien vu...


----------------------------------------------------
Le Parisien du 30/01/08 ( payant)



L'histoire des arts enseignée en primaire à la rentrée prochaine
Les plus jeunes goûteront à l'histoire de l'art dès la rentrée prochaine. Cette discipline sera intégrée aux enseignements de l'école primaire à la rentrée 2009 et en 2009-2010 au collège et au lycée.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 30/01/08



Rien vu...


-------------------------------------------------
20 minutes du 30/01/08



Révolution dans le système d'affectation des élèves à Paris
Le système d'affectation des élèves à l'entrée au lycée va être totalement revu cette année à Paris, a annoncé hier l'académie. Désormais, les 12 000 collégiens candidats aux 70 lycées de la capitale, pourront formuler entre quatre et dix voeux d'affectation sur l'ensemble des établissements de la capitale, contre trois jusqu'alors dans son district, et un hors district.
Lire la suite de l’article


Un principal de collège soupçonné de s’être poignardé lui-même
Le principal adjoint poignardé en novembre dans son collège de Pierrefitte-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) est soupçonné de s'être lui-même blessé et a été placé en garde à vue mardi à Saint-Denis-de-La-Réunion, a-t-on appris de source judiciaire, confirmant une information donnée par RMC.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Métro (Paris) du 30/01/08



Paroles de directeurs d'école
Violences scolaires : trois directeurs d’école témoignent
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 30/01/08



Médias, politiques, parents: une école s'élève contre une expulsion
Formateur, Ludovic Bourely est parent d'élèves et représentant FCPE à l'école maternelle Jean-Jacques Rousseau, à Nîmes. Avec d'autres parents, il s'oppose depuis quelques jours à la reconduite à la frontière d'une famille dont l'enfant de 4 ans est scolarisé dans la maternelle de sa fille
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 30/01/08



Les pièges d'Internet expliqués aux parents
Chaque jour, 56 % des enfants et adolescents se connectent sur la messagerie instantanéeMSN. Mais discuter en ligne n'est pas toujours sans danger.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Sud-Ouest du 30/01/08



Rien vu...


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 30/01/08



Rien vu...


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 30/01/08



La carte scolaire va être supprimée cette année pour les lycées à Paris
La carte scolaire des lycées parisiens sera réformée cette année. Un nouveau système d'affectation des élèves par informatique se fera, en remplacement de l'ancien découpage en quatre secteurs géographique. Désormais, chaque famille formulera de quatre à dix voeux pour l'ensemble des établissements parisiens. Un logiciel attribuera un barème à chaque candidat en fonction de plusieurs critères. Plus ce barème sera élevé, plus le collégien aura des chances d'intégrer le lycée de son choix.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 31/01/08


Profs agressés : 1.900 cas recensés depuis septembre
Les menaces, insultes et agressions de personnels de l'Education nationale ont été recensés depuis septembre 2007, dont 222 dossiers d'agression physique.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------
L’Express.fr du 30/01/08


Rien vu...


-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 30/01/08



Profs absents: Darcos relance le débat, les syndicats perplexes sur la loi Fillon
Grippe, stage de formation ou convocation pour examen: pour Xavier Darcos, les enseignants absents moins de quinze jours doivent être mieux remplacés, alors que les avis sont partagés sur l'efficacité du dispositif créé en ce sens par la loi Fillon sur l'Ecole, en 2005.
Lire la suite de l’article


Remise à niveau en CM1-CM2: "gadget", "dispositif léger" pour deux syndicats
Les stages de remise à niveau pour les élèves de CM1 et CM2 en difficulté que Xavier Darcos veut mettre en place à partir des vacances de Pâques sont "un nouveau gadget" pour le SE-Unsa et un "dispositif léger", selon le Sgen-CFDT.
Lire la suite de l’article


L'histoire des arts enseignée en primaire à la rentrée 2009
L'histoire des arts sera intégrée aux enseignements de l'école primaire à la rentrée 2009 et en 2009-2010 au collège et au lycée, ont annoncé mercredi les ministres de l'Education Xavier Darcos et de la Culture Christine Albanel
Lire la suite de l’article


Toilettes à l'école: le SE-Unsa demande une "réflexion" avec tous les acteurs
Le SE-Unsa (deuxième syndicat chez les instituteurs) a demandé "une réflexion" sur les toilettes à l'école "avec les partenaires concernés", après la publication d'un rapport sur l'état des toilettes dans les écoles et les conséquences sur la santé des enfants.
Lire la suite de l’article


Rocard: "améliorer l'évaluation des enseignants"
L'ancien Premier ministre Michel Rocard, membre de la commission chargée de réfléchir sur une réforme de la condition enseignante, estime qu'il faut "améliorer l'évaluation des enseignants", dans une interview au site lefigaro.fr
Lire la suite de l’article


Un élève giflé en cours, son professeur jugé pour "violence aggravée"
Un professeur, qui a reconnu avoir giflé en classe un élève de 6e qui l'avait insulté, lundi à Berlaimont (Nord), près de Maubeuge, sera jugé fin mars pour "violence aggravée sur mineur", a-t-on appris mercredi de source judiciaire.
Lire la suite de l’article


Manifestation à Nancy contre la généralisation du bac pro en trois ans
Environ cent personnes ont manifesté mercredi devant le rectorat de l'académie de Nancy-Metz à Nancy pour protester contre la généralisation du bac professionnel en trois ans que veut mettre en oeuvre le ministre de l'Education Xavier Darcos, selon une estimation policière.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

mardi, janvier 29, 2008

Revue de presse du mardi 29 janvier 2008

C’est le Café pédagogique qui signale l’existence de ce discours de Xavier Darcos devant les cadres de l’éducation nationale à l’ESEN. Comme le souligne François Jarraud, il s’agit d’un véritable programme pour les mois à venir où le ministre évoque les différents chantiers : primaire, parcours de découverte en 5ème, réforme des séries du bac, nouveau mode d’évaluation des enseignants…
A lire sur le site du Café pédagogique et dans la rubrique “actualités” du site du MEN

Les sociologues appellent cela l’ambition différentielle. On sait depuis longtemps que les ambitions ne sont pas les mêmes selon les catégories sociales. Le ministre de l'éducation nationale, Xavier Darcos, dans une logique très volontariste souhaite que tous les proviseurs de lycée  présentent au moins 5 % de leurs meilleurs élèves en classes préparatoires. Toute demande formulée par ces élèves sera automatiquement acceptée.
De source ministérielle, 400 établissements sur un total de 2 550 seraient en dessous du seuil de 5 %. Une centaine n'aurait inscrit aucun élève en classes préparatoires.
Le Monde nous rappelle qu’à la rentrée 2006, 54 % des 76 200 étudiants de prépa étaient issus de catégories sociales favorisées, contre 29 % dans un cursus de licence.
Même si on peut approuver le principe d’ouvrir plus le recrutement des prépas, une question cependant : ne renforce t-on pas ainsi l’idée que ce seraient les seules véritables voies de réussite ?

Un bac Mc Donald’s ?
Le ministère britannique des Universités et de la formation a autorisé trois entreprises à délivrer des diplômes d'apprentissage reconnus par l'Etat et équivalents du «A-Level», le baccalauréat britannique dont l’entreprise Mc Donald’s, nous dit Le Figaro. La chaine de restauration rapide proposera à ses élèves une formation en « gestion du travail par équipes ». L'heureux lauréat pourra ainsi inscrire sur son CV qu'il a appris toutes les tâches liées à la gestion d'un restaurant McDonald's, du marketing aux ressources humaines en passant par les services à la clientèle.

La question des toilettes à l’école est un des points qui revient régulièrement avec le poids des cartables. Le rapport 2007 de l’Observatoire national de la sécurité et de l’accessibilité des établissements d’enseignement passe au crible tout ce qui concerne la sécurité, la santé, l’hygiène des enfants et adolescents. Cécile Duchemin, médecin de l’éducation nationale, explique dans Libération comment le manque de propreté génère des problèmes de santé. “ sur les 24 781 élèves de CM1 et CM2, 18,8 % disent avoir été chez le médecin pour des problèmes urinaires ou de constipation, en grande majorité des filles (23,1 % pour 14,7 % de garçons). La moitié des élèves disent utiliser les toilettes occasionnellement, quand ils ne peuvent faire autrement. ”. L’enjeu est celui de l’aménagement et du confort des “lieux”
Comme disait, (à peu près…) John Lennon « Give piss a chance »….


Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 29/01/08


Toilettes d’école à la lunette
Cécile Duchemin, médecin de l’éducation nationale, explique comment le manque de propreté génère des problèmes de santé.
Lire la suite de l’article


57 % des enfants dénoncent la saleté
L’Observatoire national de la sécurité et de l’accessibilité des établissements d’enseignement a enregistré 865 réponses d’établissements dans 55 départements, à ses questions
Lire la suite de l’article


Le sport, c’est l’école de la Wii
La Wii peut elle être considérée comme une activité sportive ? Le week-end dernier, le ministère anglais de la Santé a approuvé un projet pilote visant à inclure l’utilisation de la console de Nintendo dans le Programme national d’enseignement, pour promouvoir l’activité physique et lutter contre l’obésité, qui concerne actuellement un million de jeunes. « Un gadget », estiment certaines associations dans The Independent.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 29/01/08


En Angleterre, passer 
un «bac McDo» est possible
Le diplôme sera reconnu par l'Etat britannique. Deux autres sociétés ont obtenu cette autorisation.
Lire la suite de l’article


Verdin/Quillardet : «La laïcité est-elle vraiment en danger ?»
« En se souciant des religions, le président de la République est au diapason des Français », dit le dominicain Philippe Verdin. « En réaction, je crains un retour à un anticléricalisme un peu primaire », répond le grand maître du Grand Orient, Jean-Michel Quillardet.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------
L’Humanité du 28/01/08 (un jour de retard)



Rien vu...


----------------------------------------------------
Le Parisien du 29/01/08 ( payant)



Les WC à l'école: quelle honte!
Manque d'hygiène, équipements défaillants... pour la première fois, un rapport officiel, rendu ce matin, montre à quel point les toilettes scolaires sont dans un état lamentable. Enfants et parents s'en inquiètent. Les médecins aussi.
Lire la suite de l’article


« Un vrai problème de santé publique »
PROFESSEUR MICHEL AVEROUS, chef du service d'urologie pédiatrique au CHU de Montpellier
Lire la suite de l’article


Soutien scolaire
Xavier Darcos, ministre de l'Education nationale, veut mettre en place des « stages de remise à niveau...
Lire la suite de l’article


Alain Morvan, de « recteur kärcherisé » à « simple prof »
Le 21 mars 2007, Alain Morvan, recteur de l'académie de Lyon, nommé en 2002 sous le...
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 29/01/08



Rien vu...


-------------------------------------------------
20 minutes du 29/01/08



1.900 enseignants agressés depuis la rentrée
L’année démarre fort pour les enseignants. Environ 1.900 dossiers de menaces, insultes ou agressions de personnels de l'Education nationale ont été enregistrés, entre le 1er septembre 2007 et le 21 janvier 2008, a annoncé mardi la Fédération des autonomes de solidarité (FAS). Et les premiers auteurs de ces attaques sont les parents d’élève.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Métro (Paris) du 29/01/08



Rien vu...


------------------------------------------------
Rue89 du 29/01/08



Rien vu...


------------------------------------------------
Ouest-France du 29/01/08



Rien vu...


------------------------------------------------
Sud-Ouest du 29/01/08



Rien vu...


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 29/01/08



Rien vu...


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 30/01/08



Dans tout lycée, les meilleurs élèves seront admis de droit en prépa
Le ministre de l'éducation nationale, Xavier Darcos, va adresser début février une circulaire à tous les proviseurs de lycée afin qu'ils présentent 5 % de leurs meilleurs élèves en classes préparatoires. Toute demande formulée par ces élèves sera automatiquement acceptée.
De source ministérielle, 400 établissements sur un total de 2 550 seraient en dessous du seuil de 5 %. Une centaine n'aurait inscrit aucun élève en classes préparatoires. "Nous allons axer nos efforts sur ces lycées et sur les bons élèves issus de milieux défavorisés qui, souvent, s'autocensurent", explique-t-on dans l'entourage du ministre.
Ce plan, élaboré avec la ministre de l'enseignement supérieur, Valérie Pécresse, doit permettre au plus grand nombre d'élèves d'accéder à aux classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE). Surtout implantés dans les lycées des grandes villes - un quart des départements comptent seulement une ou deux classes prépa, un élève sur cinq étudie à Paris -, ces temples de l'élitisme accueillent majoritairement des lycéens de familles aisées.
A la rentrée 2006, 54 % des 76 200 étudiants de prépa étaient issus de catégories sociales favorisées, contre 29 % dans un cursus de licence.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 29/01/08


Profs agressés : 1.900 cas recensés depuis septembre
Les menaces, insultes et agressions de personnels de l'Education nationale ont été recensés depuis septembre 2007, dont 222 dossiers d'agression physique.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 29/01/08


Ils disent non au fichage des élèves
Une pétition circule contre un logiciel qui recense des renseignements sur les élèves de primaires.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 29/01/08



Métier d'enseignant : le "livre vert" remis à Xavier Darcos lundi
Le "livre vert", synthèse des travaux de la commission sur l'évolution du métier d'enseignant présidée par Marcel Pochard, sera remis officiellement au ministre de l'Education nationale Xavier Darcos lundi, a-t-on appris auprès de la commission mardi.
Lire la suite de l’article


Toilettes à l'école: une "question de santé publique", selon la FCPE
La FCPE (parents d'élèves) a demandé mardi que la question des toilettes dans les écoles soit traitée "comme une véritable question de santé publique", après la publication d'un rapport sur l'état des toilettes dans les écoles et les conséquences sur la santé des enfants.
Lire la suite de l’article


ar petites touches, le gouvernement tente de modifier l'image de la "prépa"
Ouverture élargie aux boursiers, accompagnement par les grandes écoles en 1ère année, équivalences avec l'université: à petites touches, le gouvernement tente de modifier l'image d'Epinal d'un élève de classe préparatoire: bon élève, sûr de lui et favorisé.
Lire la suite de l’article


"Prépas" en banlieue: Pécresse veut "généraliser" les partenariats avec les grandes écoles
La ministre de l'Enseignement supérieur Valérie Pécresse a affirmé mardi à Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis) qu'elle souhaitait "généraliser" les partenariats entre des classes préparatoires en banlieue et les grandes écoles de commerce.
Lire la suite de l’article


Le Nobel Charpak plaide pour une éducation scientifique dans un esprit humaniste
Le Prix Nobel de physique Georges Charpak a souligné mardi à Gardanne la nécessité de développer l'éducation scientifique dans un esprit humaniste, en marge des cérémonies d'inauguration du Centre microélectronique de Provence qui porte son nom.
Lire la suite de l’article


Carte scolaire à Paris pour l'entrée au lycée: suppression des 4 districts
Un nouveau système d'affectation des élèves à l'entrée au lycée sera mis en place cette année à Paris, qui supprimera les quatre districts au profit d'une répartition réalisée essentiellement par informatique sur la base de multiples critères, a annoncé mardi le rectorat.
Lire la suite de l’article


Une circulaire pour fixer un cadre national d'équivalence prépa/université
La ministre de l'Enseignement supérieur a annoncé mardi la publication dans les prochains jours d'une circulaire qui fixera les règles pour que les universités délivrent des équivalences en crédits d'enseignement aux élèves sortant de classe préparatoire.
Lire la suite de l’article



-----------------------------------------------------------------------

lundi, janvier 28, 2008

Revue de presse du lundi 28 janvier 2008

Ce que seront les enseignants de demain est le titre d’un dossier de La Croix
Alors qu’une commission à laquelle participe Michel Rocard doit rendre la semaine prochaine, un diagnostic sous forme de « livre vert » lequel sera suivi, mi-2008, d’un livre blanc contenant des propositions sur « l’évolution du métier d’enseignant », le dossier de La Croix donne quelques pistes.
Des personnalités évoquent les qualités qu’ils attendent des professeurs de demain. Hervé Hamon voudrait qu’à l’avenir plus aucun élève ne soit considéré comme « non éducable » et que les enseignants soient à même d’aider les élèves en difficulté « autrement qu’en répétant ce qui n’a pas marché». Notre ami Jean-Michel Zakhartchouk insiste sur le travail en équipe et la nécessité “d’en finir avec la conception d’un prof à l’abri des regard ”. Daniel Picouly rappelle que les enseignants évoluent dans un système éducatif plus que perfectible. Exemple : il n’existe pas dans l’éducation nationale de véritable plan de carrière. L’écrivain a passé vingt-cinq années de sa vie à enseigner dans un système qu’il juge à la fois sur-administré et sous-encadré.
Le dossier évoque aussi la question de l’évaluation des enseignants et fait le pari qu’elle sera bien l’un des enjeux du livre vert de la commission Pochard tant elle apparaît comme l’un des points de blocage du système éducatif. L’archaïsme de la procédure d’évaluation ne convient à personne, ni aux enseignants, ni à la hiérarchie, ni aux « usagers ».
Une piste de réforme serait peut être dans un nouvel équilibre entre l’évaluation individuelle des enseignants, notés par leur supérieur, et une évaluation collective des équipes par les inspecteurs. Dans la plupart des pays étrangers, c’est le travail collectif qui fait l’objet d’une évaluation, ce qui permet de dédramatiser certaines situations.

«Nos enfants sont fichés, ne nous en fichons pas.» Déjà plus de 8.000 signatures pour la pétition lancé jeudi par la Ligue des droits de l'homme (LDH) contre la «Base élèves», un logiciel qui recense toutes les informations sur les enfants scolarisés.

Faut-il refondre l’enseignement de l’économie ? 
L’Humanité de samedi 26 consacrait tout un dossier à l’enseignement des SES à la série ES. La parole est donnée à un de ses principaux critiques. Jean-Pierre Boisivon, délégué général de l’Institut de l’entreprise , trouve que les programmes sont trop critiques et que “l’approche microéconomique est sacrifiée à l’approche macroéconomique. ” et que si “les développements d’ordre macroéconomique occupent une place centrale, […] ils semblent davantage présenter l’économie d’hier, l’économie encore largement administrée des années quatre-vingt, que l’économie ouverte et concurrentielle du XXIe siècle”. Il réclame une rénovation en profondeur des SES.
Pour Jean-Paul Fitoussi, professeur à Sc.Po, l’avis est beaucoup plus mesuré. S’il pense qu’il faut limiter les savoirs enseignés qu’il juge trop immense, il conteste aux groupes de pression et notamment aux entreprises le droit d’intervenir sur les programmes. “Et si les entreprises ont un droit de regard, pourquoi pas les autres acteurs sociaux ? Mais on prend alors la direction d’un forum d’affrontements idéologiques étrangers à la pédagogie. Il existe des professionnels : ce sont les enseignants du secondaire et du supérieur. Sauf à nier leurs compétences, il faut s’en remettre à eux.”.
Deux professeurs de SES répondent. Arnaud Parienty pose la question “Les chefs d’entreprise savent-ils ce qu’est un élève ?” et rappelle également que “l’enseignement n’a pas pour but de faire aimer (ou détester) l’entreprise ni d’en dire du bien (ou du mal), car il ne se place pas sur un terrain affectif ou moral mais dans une perspective scientifique.”.
On pourra lire enfin l’interview de Sylvain David, , président de l’APSES . Celui-ci rappelle que les connaissances sont validées par la communauté scientifique et que “c’est en confrontant les points de vue que l’on permet aux élèves de se repérer.
Mais ce dossier permettra t-il de mettre fin aux attaques coordonnées contre l’enseignement des Sciences économiques et sociales ? On peut sérieusement en douter, d’autant plus que l’actualité récente fournit un argument supplémentaire : Jérôme Kerviel est titulaire d’un bac ES….

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 28/01/08



Parents de mineurs délinquants : les juges boudent les sanctions
Estimés inefficaces, les dispositifs de «responsabilisation» sont peu appliqués.
Lire la suite de l’article


Finkielkraut: «L'enfant gâté a succédé à l'homme cultivé»
Alain Finkielkraut juge que des menaces pèsent sur la civilisation et s'inquiète de l'appauvrissement de la langue, donc de l'être
Lire la suite de l’article


Finkielkraut, docile ?
Interviewer Alain Finkielkraut. Pourquoi ? Comment ? Celui qui, le samedi à 9 h 10 sur France Culture, discute avec des invités à qui il ne pose finalement aucune question est-il capable de jouer le jeu de l’interrogatoire ? Est-il docile, cet intellectuel à part que la vox populi range dans les inflexibles, autoritaires, voire réactionnaires ? Pourquoi le rencontrer maintenant ? L’occasion venait de son attaque contre Daniel Pennac et son Chagrin d’école, coupable selon lui d’une abominable dénégation : «Chacun aurait en lui une part de génie, et il reviendrait à des professeurs de la révéler. Une vision totalement kitch de l’école, et donc dangereuse», concluait-il.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 28/01/08


Selon Pécresse, les étudiants doivent noter leurs profs
L'idée, relancée par le rapport Attali, a cours dans les pays anglo-saxons. En France, elle existe déjà dans les grandes écoles et quelques universités.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 26/01/08 (un jour de retard)



Faut-il refondre l’enseignement de l’économie ?
Récurrente, la polémique sur l’enseignement des Sciences économiques et sociales (SES) au lycée, notamment de ses manuels scolaires, rejaillit
Lire la suite de l’article


Une filière en expansion
En expansion, la filière ES (économique et sociale) a rassemblé 31,83 % des candidats au bac en 2007, contre 49,57 % pour la filière S (scientifique) et 18,6 % pour la L (littéraire). Le 23 août, dans un entretien accordé à Paris Match, le ministre de Éducation nationale l’attaquait vivement, la jugeant « sans débouchés évidents »
Lire la suite de l’article


Trop de place aux « conflits de classe »et à l’analyse des inégalités
PAR JEAN-PIERRE BOISIVON, DÉLÉGUÉ GÉNÉRAL DE L’INSTITUT DE L’ENTREPRISE

La pertinence de donner une formation économique aux jeunes d’aujourd’hui n’est pas discutable du triple point de vue culturel, de la formation des citoyens ou de la préparation à la vie professionnelle. Si cette filière n’existait pas, il faudrait probablement la créer. Si de nombreux observateurs du système, à commencer par de nombreux professeurs de SES, se posent aujourd’hui des questions, c’est parce qu’une évolution significative par rapport aux objectifs initiaux s’est progressivement mise en place, singulièrement pendant les années quatre-vingt-dix.
Lire la suite de l’article


« La qualité des enseignants s’est considérablement accrue »
PAR JEAN-PAUL FITOUSSI, PROFESSEUR DES UNIVERSITÉS À L’INSTITUT D’ÉTUDES POLITIQUES DE PARIS (IEP) ET SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ASSOCIATION INTERNATIONALE DES SCIENCES ÉCONOMIQUES.

Je ne pense pas que cet enseignement soit marxiste ou néolibéral. On doit y trouver les deux. Je suis persuadé qu’il existe chez les enseignants un spectre de vision aussi vaste que dans la société. Cela dit, cette affirmation montre la difficulté d’enseigner les sciences économiques à de jeunes élèves. À la différence des sciences exactes, elles sont des lieux de débats. L’affrontement entre les doctrines y joue un rôle important. La question est de savoir si les lycéens ont la maturité suffisante pour prendre leurs distances. Moi-même, j’ai changé d’opinion. Il fut un temps où je pensais qu’il ne valait mieux pas enseigner l’économie dans le secondaire. J’estime aujourd’hui que la formation du citoyen implique que les jeunes maîtrisent tous les langages. Le grand défi est de le faire sans les manipuler. Je pense toujours qu’ils sont trop jeunes. Mais je crois que l’on peut régler cette contradiction en limitant le champ des enseignements. En commençant par transmettre ce que j’appelle la grammaire, le langage de l’économie. Autrement dit, une boîte à outils utile à tous pour comprendre la discipline.
Lire la suite de l’article


Les chefs d’entreprise savent-ils ce qu’est un élève ?
PAR ARNAUD PARIENTY, PROFESSEUR DE SCIENCES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES AU LYCÉE DE COURBEVOIE

L’enseignement de sciences économiques et sociales (SES) est régulièrement critiqué depuis vingt-cinq ans, qu’il s’agisse des programmes, des manuels ou des pratiques des enseignants. Ce n’est pas anormal dans une démocratie, si l’on veut bien accepter que les sciences sociales ne sont pas des sciences exactes, ce qui signifie qu’y coexistent des théories concurrentes, et ont beaucoup de mal à produire des notions incontestées. Ainsi, les polémiques sur le nombre des chômeurs viennent de ce qu’il est possible de définir un chômeur de bien des façons, et de ce que cette définition est elle-même objet de conflits. L’enseignement fait aux lycéens doit donc refléter cette diversité des points de vue, et certains observateurs ont le droit d’estimer que l’équilibre entre ces points de vue n’est pas satisfaisant.
Lire la suite de l’article


« Des connaissances validées par la communauté scientifique »
PAR SYLVAIN DAVID, PRÉSIDENT DE L’ASSOCIATION DES PROFESSEURS DE SCIENCES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES (APSES)

Certains lobbys confondent critique et dénigrement. Mais avoir un regard critique, prendre de la distance vis-à-vis des discours, ce n’est pas dénigrer. On nous reproche aussi de trop parler du chômage. J’ai feuilleté le manuel le plus vendu : sur les 60 pages consacrées à l’emploi, 10, pas plus, parlent du chômage… Si le problème est que l’on en parle tout court, alors il faut le dire. Idem concernant la lutte des classes. On en parle. Cela ne signifie pas que nous la défendons. Seulement qu’elle est une grille d’analyse possible de notre société. Les libéraux nous reprochent de trop parler des politiques keynésiennes, les keynésiens pourraient le faire à propos des politiques libérales. Quoi qu’il en soit, nous transmettons des connaissances validées par la communauté scientifique. Et c’est en confrontant les points de vue que l’on permet aux élèves de se repérer.
Lire la suite de l’article


Un « modèle d’intégration » expulsé
Son père avait été recruté par les Houillères du Nord. Mourad était lycéen modèle. En moins de 24 heures, il a été expulsé du territoire.
Lire la suite de l’article


5 % des élèves méritants en prépa
Xavier Darcos intensifie les politiques de discrimination positive et loue l’école d’antan
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 28/01/08 ( payant)



Faut-il craindre le fichage des élèves ?
Une pétition circule pour alerter les parents sur un logiciel, généralisé cette année dans les écoles. Une base qui recense des renseignements sur votre enfant. Pour le ministère, pas de souci. Pour des associations, il y a un vrai risque de dérive...
Lire la suite de l’article


CE QU'ILS EN PENSENT
Le pédagogue Philippe Meirieu est contre. Il est l'un des premiers signataires de la pétition et ne...
Lire la suite de l’article


Avez-vous peur du fichage pour vos enfants ?
Voix express
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 28/01/08



Ce que seront les enseignants de demain
Alors qu’une commission à laquelle participe Michel Rocard doit rendre la semaine prochaine ses préconisations sur « l’évolution du métier d’enseignant », des personnalités évoquent les qualités qu’ils attendent des professeurs de demain
Lire la suite de l’article


Enseignant, un métier en pleine mutation
La commission sur le métier d’enseignant : présidée par un conseiller d’État, Marcel Pochard, et composée de 12 membres, cette commission a été chargée en septembre 2007 par Xavier Darcos de réfléchir à quatre thèmes : le métier et les conditions de son exercice (missions de l’enseignement, durée du service, etc.) ; l’entrée dans le métier (formation notamment) ; la vie professionnelle (perspectives de carrière, évaluation, rémunération, mobilité…) ; la valorisation du métier (gestion des compétences et des ressources).
Lire la suite de l’article


Les futurs professeurs devront être mieux évalués
L’éducation n’échappera pas à une refonte de ses procédures d’évaluation, jugées archaïques
Lire la suite de l’article


Elles ont choisi une seconde vie professionnelle
Elles étaient respectivement avocate, éditrice et infirmière. Ces trois femmes se sont reconverties dans l’enseignement
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 28/01/08



Une pétition contre le fichage informatique des élèves
«Nos enfants sont fichés, ne nous en fichons pas.» Déjà plus de 8.000 signatures pour la pétition lancé jeudi par la Ligue des droits de l'homme (LDH) contre la «Base élèves», un logiciel qui recense toutes les informations sur votre enfant scolarisé.
Lire la suite de l’article



Pourquoi les écoliers ont-ils peur d'aller aux toilettes?

Odeurs, saletés, promiscuité… Près de la moitié des élèves de CM1 et CM2 se plaignent de maux de ventre parce qu'ils ne veulent pas aller aux toilettes de leur école, constate l'Observatoire national de la sécurité des établissements (ONS), dans son rapport annuel. Raison invoquée: le manque d'hygiène ou d'intimité.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Métro (Paris) du 28/01/08



Rien vu...


------------------------------------------------
Rue89 du 28/01/08



Rien vu...


------------------------------------------------
Ouest-France du 28/01/08



Rien vu...


------------------------------------------------
Sud-Ouest du 28/01/08



Rien vu...


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 28/01/08



Rien vu...


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 29/01/08



Le président du Conseil du culte musulman, M. Boubakeur, propose un "moratoire" sur la loi de 1905
A l'issue d'une réunion de son conseil d'administration, dimanche 27 janvier, le Conseil français du culte musulman (CFCM) a fixé au 8 juin la date des prochaines élections destinées à renouveler les représentants régionaux et nationaux de l'islam de France.
Lire la suite de l’article


A l'école, les élèves évitent d'aller aux toilettes
Près de la moitié des élèves du primaire disent avoir mal au ventre parce qu'ils ne vont pas aux toilettes de leur école. Un enfant sur cinq souffre même d'infections urinaires et 15 % de constipation aiguë ou chronique. Tel est le constat - inédit par son ampleur - que dresse le rapport 2007 de l'Observatoire national de la sécurité et de l'accessibilité des établissements d'enseignement, qui doit être rendu public mardi 29 janvier. "Ces pathologies sont en rapport avec la non-fréquentation des toilettes", indique l'étude, tout en précisant que "le mode de recueil des données ne permet pas de vérifier statistiquement le lien causal”.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 28/01/08


McDo va pouvoir décerner son propre baccalauréat
Network Rail et Flybe sont les deux autres sociétés qui vont être autorisées à délivrer des diplômes reconnus par L'Etat.
Lire la suite de l’article


Base de données élèves : la LDH lance une pétition
La Ligue des droits de l'homme demande l'"arrêt des expérimentations en cours" des fichiers informatiques concernant les informations relatives aux élèves, en mettant en avant un "danger pour les libertés publiques".
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 28/01/08


Rien vu...


-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 28/01/08



Déclaration des grévistes: les syndicats d'enseignants vent debout contre Darcos
Les syndicats d'enseignants étaient vent debout vendredi contre Xavier Darcos, qui leur demande de trouver un accord sur une déclaration individuelle de participation à une grève 48 heures avant, alors que l'issue des discussions paraît, selon eux, déjà décidée par le ministre.
Lire la suite de l’article


Odeur, saleté, maux de ventre: les écoliers ont peur d'aller aux toilettes (rapport)
Odeurs, saleté, promiscuité: la moitié des élèves de CM1 et CM2 se plaignent de maux de ventre parce qu'ils ne veulent pas aller aux toilettes de leur école, selon le rapport annuel de l'Observatoire national de la sécurité des établissements (ONS).
Lire la suite de l’article


L'Education a encore bien mobilisé pour défendre les postes et les salaires
Les fédérations d'enseignants ont réussi à mobiliser jeudi malgré un léger repli par rapport à novembre pour une journée également marquée par le test du service minimum et l'annonce par Xavier Darcos que, faute d'accord dans les "deux mois", il légifèrerait sur ce sujet.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

vendredi, janvier 25, 2008

Revue de presse du vendredi 25 janvier 2008

L'Éducation a été le moteur de la grève des fonctionnaires même si a mobilisation semble avoir été moindre qu'au mois de novembre. Le ministre de la Fonction publique propose aux syndicats de discuter des salaires le 18 février
Dans Sud Ouest , on revient sur le blues des enseignants et on rappelle aussi que c’est dans dix jours que la commission Pochard, chargée de faire des propositions sur la condition enseignante, remettra son rapport.

"Je vais proposer que dans les deux mois nous trouvions un accord avec les représentants des syndicats, pour que nous puissions avoir un préavis de grève de 48 heures", a déclaré le ministre sur France 2, dont les propos sont repris dans Le Parisien
Il propose également de donner "à l'unité près le nombre de professeurs dont nous aurons retiré un jour de salaire" tout en affirmant ne pas vouloir stigmatiser la grève ( !)."Je comprends que les professeurs aient des choses à dire, à faire entendre, sur l'évolution de leurs carrières, les conditions de leur métier, je l'entends, mais en même temps il faut quand même que nous donnions des données objectives aux parents", a-t-il argumenté. A noter qu’il y a quand même un progrès dans les propos par rapport à mercredi où la même personne affirmait ne «plus très bien» savoir quels sont «les motifs de cette grève».
Malgré cela, les annonces du ministre suscitent de vives réactions chez les syndicats enseignants . Thierry Cadart (Sgen-CFDT) s'"agace du côté comminatoire" du discours de M. Darcos: "on ne travaille pas sous la menace !". Gilles Moindrot du SNUIPP complète "C'est quand même surprenant qu'au soir d'un mouvement puissant chez les enseignants, M. Darcos se borne à ne répondre que sur le service minimum, ignorant complètement les revendications des personnels".
"Quelles sont les marges de discussion ? Le ministre présente les choses comme étant déjà fermées" demande Luc Bérille du SE-UNSA. Pour Thierry Cadart "M. Darcos est dans une grande difficulté car le budget que Bercy lui concède ne va pas lui permettre de mener sa politique éducative. De ce fait, il cherche un dérivatif et tente de déplacer les sujets dans les domaines où il peut avoir l'appui de l'opinion publique".
Mettre l’accent sur le service minimum ou polémiquer sur le nombre de grévistes, c’est d’une certaine manière, faire diversion…

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 25/01/08


«C'est comme une récré qui ne s'arrêterait jamais»
A Issy-les-Moulineaux, le «service minimum» se passe sans encombre, la ville expérimentant le système depuis plusieurs années.
Lire la suite de l’article


Le service minimum à l'école mal accueilli par la FCPE
La fédération de parents d'élèves dénonce «des dysfonctionnements» dans la mise en oeuvre du dispositif, que Xavier Darcos veut généraliser dans les deux mois
Lire la suite de l’article


---------------------------------------------
Le Figaro du 25/01/08


«Évaluer les profs, la porte ouverte à toutes les dérives»
Pour Roland Hubert, cosecrétaire général du Snes, cette idée, inscrite dans le rapport Attali, ne passe pas.(audio)
Lire la suite de l’article


Les fonctionnaires moins mobilisés qu'en novembre
Ils sont toutefois entre 217.500 et 400.000 à avoir défilé dans plusieurs villes de France contre les réductions d'effectifs et pour le pouvoir d'achat.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 25/01/08 (un jour de retard)



Rien vu...


----------------------------------------------------
Le Parisien du 25/01/08 ( payant)



Service minimum à l'école: Darcos veut une loi si pas d'accord dans les 2 mois
Le ministre de l'Education, Xavier Darcos, a annoncé jeudi qu'il allait chercher un "accord" avec les organisations syndicales sur le service minimum à l'école, en prévenant que sans accord "dans les deux mois", il passerait "par la loi".
Lire la suite de l’article


Guillaume, professeur de français: "1700 euros pour 5 années d'études"
Lors de la manifestation à Paris des fonctionnaires, Guillaume professeur de français estime qu'il est parfois difficile de joindre les deux bouts. (vidéo)
Lire la suite de l’article


Une grève en demi-teinte
Les syndicats ont à moitié réussi leur pari. Les troupes se sont moins mobilisées qu'en novembre, avec 24,79 % de grévistes en moyenne, mais davantage dans l'Education nationale. Une autre journée d'action est prévue à une date à déterminer.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 25/01/08



Michèle Alliot-Marie : "Certains ont une conception archaïque de la laïcité"
Pour "La Croix", la ministre de l'intérieur, en charge des cultes, réagit au débat lancé par Nicolas Sarkozy sur la laïcité. Selon elle, des évolutions sont possibles dans le cadre de la loi de 1905
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 25/01/08




«Certains jeunes fonctionnaires dorment dans leurs voitures»

Des fins de mois de plus en plus difficiles, des cadences de travail infernales, un manque de moyen pesant. Les fonctionnaires étaient des milliers à Paris à battre le pavé, jeudi, pour exprimer leur «ras le bol» au gouvernement. Entre petits tracas quotidiens et grosses angoisses. 20 minutes.fr a tendu l’oreille.
Lire la suite de l’article


Alliot-Marie donne le coup d'envoi d'un aménagement de la loi sur la laïcité
Michèle Alliot-Marie, ministre de l'Intérieur, chargée des Cultes, a donné vendredi le coup d'envoi d'un aménagement de la loi sur la laïcité de 1905, appelé de ses voeux par Nicolas Sarkozy, en le justifiant au nom de l'évolution de la société et d'une laïcité "tolérante".
Lire la suite de l’article



Le service minimum vu d'une école de Montrouge

Dès qu'un bambin franchit la porte de l'école, Eric, animateur en centre de loisirs, l'attrape par le cartable. « Tu me donnes ton prénom ? » Hier, cette école primaire de Montrouge (Hauts-de-Seine) a testé pour la première fois le service minimum. Pour pallier l'absence de huit des quatorze enseignants et du directeur de l'école, lui aussi en grève, quatre jeunes animateurs ont été réquisitionnés par la mairie. Mission : occuper les 80 enfants orphelins de leur instit, jusqu'à 16 h 30.
Lire la suite de l’article


Darcos réfléchit à la fin des filières au lycée
Le ministre de l'Education, Xavier Darcos, a proposé hier dans Le Figaro que « le lycée s'organise autour d'un tronc commun avec de grandes options», annonçant le début d'«une réflexion approfondie d'ici trois ou quatre mois».
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Métro (Paris) du 25/01/08



Rien vu...



------------------------------------------------
Rue89 du 25/01/08



Rien vu...


------------------------------------------------
Ouest-France du 25/01/08



L'Éducation a tiré la grève des fonctionnaires
La mobilisation a été moindre qu'au mois de novembre. Le ministre de la Fonction publique propose aux syndicats de discuter des salaires le 18 février.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Sud-Ouest du 25/01/08



Les enseignants ont le blues
Dans dix jours, la commission Pochard rendra son rapport. Elle a été chargée de réfléchir sur le métier d'enseignant et sur ses missions. Depuis les années 80, le contexte social a en effet beaucoup changé. L'expression du « malaise enseignant » date d'une vingtaine d'années.
Lire la suite de l’article


Ces mutations qui découragent les plus motivés
Sylvia Berasaluce, 30 ans, mariée depuis six ans, est mère de trois enfants (3 ans, 18 mois et 1 mois et demi). Elle habite Ascain, à côté de Saint-Jean-de-Luz. Mais voilà, la complexité des mutations dans l'Éducation nationale et la forte demande pour le Pays basque sont en train de rendre sa vie de famille impossible. Sylvia travaille à Hourtin (33), à 300 kilomètres, elle ne peut donc rentrer que le week-end. Son mari, lui, travaille en Espagne.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 25/01/08



Grève: Mobilisation en baisse
Des milliers de fonctionnaires - 217 500 selon la police, 400 000 selon la CGT - ont défilé dans les rues de l'Hexagone jeudi, pour la défense du pouvoir d'achat et de l'emploi. Mais selon les chiffres du gouvernement, la mobilisation a été moins forte qu'en novembre, date du dernier mouvement dans la fonction publique. Les syndicats démentent et parlent d'un "succès".
Lire la suite de l’article


SNUIPP: "Un système complexe"
Le service minimum d'accueil dans les écoles mis en place ce jeudi pour la première fois dans les communes volontaires, crée la polémique. Selon le ministère, au moins 1 759 communes, sur 22 492 ayant une école sur leur territoire, s'engagent à organiser l'accueil des écoliers. Gilles Moindrot secrétaire général du SNUIPP-FSU, syndicat majoritaire dans le primaire, s'insurge.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde daté du 26/01/08




Service minimum à l'école : Xavier Darcos passera par la loi s'il n'y a pas d'accord avec les syndicats
Le ministre de l'éducation, Xavier Darcos, a annoncé, jeudi 24 janvier, qu'il allait chercher un "accord" avec les organisations syndicales sur le service minimum à l'école, en prévenant que sans accord "dans les deux mois", il passerait "par la loi".
Lire la suite de l’article


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 25/01/08


Ecole, travail : pourquoi les filles vont gagner

Déjà meilleures à l'école, les filles marquent des points au travail pendant que, de plus en plus, les garçons grossissent les bataillons de cancres. Entretien avec Christian Baudelot, qui signe avec Roger Establet un livre éclairant
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 25/01/08


"Le service minimum n'a rien à voir avec les municipales"
La grève des fonctionnaires a été l'occasion d'expérimenter le service minimum dans les écoles... Mais seules 10% des communes l'ont mis en place. Faut-il politiser ce résultat? La réponse de Jacques Pélissard, président de l'Association des maires de France (UMP).
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 25/01/08



Service minimum à l'école: la FCPE (parents d'élèves) note "des dysfonctionnements"
La FCPE, principale fédération des parents d'élèves du public, dit avoir observé "un certain nombre de dysfonctionnements" dans la mise en oeuvre, jeudi, du service minimum d'accueil dans les écoles primaires, dans un communiqué vendredi.
Lire la suite de l’article


Déclaration des grévistes: les syndicats d'enseignants vent debout contre Darcos
Les syndicats d'enseignants étaient vent debout vendredi contre Xavier Darcos, qui leur demande de trouver un accord sur une déclaration individuelle de participation à une grève 48 heures avant, alors que l'issue des discussions paraît, selon eux, déjà décidée par le ministre
Lire la suite de l’article


Snuipp-Fsu: arbitrage de Darcos sur l'organisation d'une semaine du primaire
Xavier Darcos va présenter "en début de semaine prochaine" aux syndicats un document dans lequel il donnera "son arbitrage sur l'organisation de la semaine avec la suppression du samedi matin" dans le primaire, a affirmé vendredi à l'AFP le Snuipp-FSU.
Lire la suite de l’article


Service minimum dans l'Education: les écoles primaires seules concernées
Le service minimum dans l'Education ne concerne que les écoles maternelles et élémentaires - plus de 6.440.000 élèves -, l'obligation d'accueil existant déjà dans les collèges et lycées tenus de rester ouverts les jours de grève.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------
 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.