mercredi, septembre 05, 2007

Revue de presse du mercredi 5 septembre 2007

Confus”, “il dit tout et son contraire”, c’est la tonalité des réactions à la lettre de Nicolas Sarkozy aux enseignants.
«Libération» a demandé à des enseignants de répondre à la «Lettre aux éducateurs» de Nicolas Sarkozy.. Quelques extraits de ces réactions. Gaelle, 33 ans professeur des écoles, écrit : “Certains passages de votre lettre m’ont dérangée dans l’idée que je me fais de mon métier. Vous opposez le savoir et la personnalité de l’enfant, semblant penser que nous nions le savoir lorsque nous plaçons l’enfant au centre de notre enseignement. L’attention à l’enfant n’empêche pas de lui enseigner ce qui doit l’être, et n’ «ébranle» pas «l’autorité du maître». »”. Anne, professeur d’anglais, interpelle “Vous dites que «nous ne pouvons pas accepter de renoncer à les éduquer à la première difficulté rencontrée»: je ne connais pas d’enseignant qui baisse les bras, nous nous battons tous pour aider les élèves en difficulté et c’est toute notre énergie que nous mettons pour leur donner leurs chances. ”.
Les représentants syndicaux sont sur la même tonalité . Pour le SNES-FSU Les "envolées lyriques"masquent mal les "contradictions". Pour le SGEN-CFDT, "à trop vouloir marier les contraires", ce discours "prisonnier d'une logique comptable", est "une pure opération de communication". Pour Gilles Moindrot du SNUIPP : “on voit mal comment améliorer l'école alors que des suppressions de poste sont prévues et, qu'en parallèle, le nombre d'élèves entrant en maternelle et au primaire est en hausse.

Toujours dans Libération, François Dubet réagit aux propos du chef de l’État : “l s’agit d’un exercice classique, un grand discours sur l’école aux allures quasi théologiques, qui est un style politique typiquement français. Il s’agit donc d’un appel aux grandes valeurs et aux grands principes. Ce qui me frappe, c’est son caractère extraordinairement ambivalent.”.
A signaler aussi le chat dans Le Monde d’Alain Bouvier, ancien recteur et membre du Haut Conseil de l’Éducation qui rappelle la position du HCE sur toutes ces questions

La vidéo est sur le site de Rue 89 . On y voit Xavier Darcos invité par la chaîne LCI y déclarer que “le collège unique est totalement dépassé”. Dans son intervention, Xavier Darcos dénonce explicitement "un formatage absurde et universel".
Si le discours de Sarkozy a pu passer pendant 24 heures pour un sirop destiné à faire passer la pilule, l’amertume de celle ci apparaît encore plus avec cette déclaration du ministre. Sélection précoce, renoncement à toute ambition pour l’école, régression, voilà ce qu’est réellement la politique qui se met en place…

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 05/09/07


Une lettre-fleuve pour une rentrée sans vagues
Grands principes et clichés ont servi un message clair : travailler mieux, et plus, avec un effectif réduit.
Lire la suite de l’article


Les syndicats enseignants sceptiques
Attaque contre le collège unique, sélection accrue. les critiques fusent.
Lire la suite de l’article


«Sarkozy dit tout et son contraire»
Pour François Dubet, sociologue, le chef de l’Etat s’inscrit dans une tradition où l’on attendait tout de l’école.
Lire la suite de l’article


Éditorial
Ralliement Par LAURENT JOFFRIN

Soutenu pendant sa campagne par les lobbies conservateurs du monde éducatif, Nicolas Sarkozy se garde de trop leur céder. Entre «pédagogues» et «républicains», modernistes et classiques, scientifiques et littéraires, partisans de l’éducation ou de l’instruction, il se garde de trancher clairement. Et quand il appelle à un travail plus efficace, il ralliera les parents d’élèves aussi bien qu’une grande partie des professeurs. Mais un point-clé doit retenir l’attention : le rétablissement annoncé de la sélection à la fin de l’école primaire.
[…] Le collège unique ne va pas bien? Certes. Il faut alors soigner le malade et non le tuer.
Lire la suite de l’article


Paroles de profs par retour de courrier
Libération» a demandé à des enseignants de répondre à la «Lettre aux éducateurs» de Nicolas Sarkozy. Florilège.
Lire la suite de l’article


Pour une approche collective du métier d’enseignant
Par ERIC DE SAINT-DENIS, AGRÉGÉ D’HISTOIRE-GÉOGRAPHIE, COFONDATEUR DU MICROLYCÉE DE SÉNART

Le parcours des élèves décrocheurs qui arrivent au microlycée de Sénart, au collège lycée élitaire pour tous de Grenoble ou au lycée intégral de Paris montre que placer les questions de l’ordre scolaire en amont de la réflexion conduit à la déviance et à l’opposition d’un certain nombre de jeunes. Les décrocheurs sont aussi ceux qui ont été décrochés par l’école. Laisser les enseignants et en particulier les jeunes enseignants penser leur métier avec cet ordre de priorités conduit également à des maladresses, des abus de pouvoir et ne règle rien quant au fond de la question : permettre à tous, et donc aux plus fragiles comme aux plus indisciplinés, d’accéder aux savoirs les plus exigeants. Si une partie de la réponse à la difficile question de l’ordre scolaire tient effectivement à la maîtrise de la discipline enseignée, elle tient surtout à la capacité de l’enseignant à gérer au mieux la rencontre entre cette discipline et des élèves plus ou moins bien préparés à une telle rencontre. Le métier est difficile, mais il l’est encore davantage quand il s’exerce seul.
L’article de Rayou et Ria (1) n’aborde que la question de l’enseignant seul face à ses élèves, seul face à sa discipline d’enseignement, désespérément seul. Il fait l’impasse sur une approche collective de l’enseignement, approche d’autant plus indispensable lorsque se mêlent chez certains élèves les questions d’apprentissage et de docilité socioscolaire. Lors d’un atelier que j’animais sur la question, un enseignant me disait sa difficulté à maintenir une forme d’ordre dans sa classe lorsque la conception de ce même ordre variait d’un cours à l’autre, d’un enseignant à l’autre. Il n’existe que très rarement des heures de concertation communes dans les emplois du temps des professeurs. Comment aborder ces problèmes s’il n’y a pas de concertation ?[ …]
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 05/09/07


Sarkozy propose une refondation de l'Ecole
Dans une lettre adressée aux enseignants, le chef de l’Etat a détaillé sa vision de la politique éducative.
Lire la suite de l’article


Nicolas Sarkozy veut réinventer l'école
Le président a écrit une lettre à tous les enseignants. Objectif : les inciter à repenser l'éducation républicaine de nos élèves.
Lire la suite de l’article


Les six thèmes sur lesquels le président voudrait voir les choses changer
Le président a détaillé ce qu'était pour lui « l'école du XXIe siècle ».
Lire la suite de l’article


Des parents partagés et des syndicats inquiets
Les critiques portent souvent sur les «contradictions» que comporteraient le texte.
Lire la suite de l’article


Luc Ferry : "La réforme du collège unique est une priorité absolue"
L'ancien ministre de l'Éducation décrypte la lettre de Nicolas Sarkozy.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------
L’Humanité du 04/09/07 (un jour de retard)



Darcos veut réformer le statut des prof
Service minimum, heures sup et réorganisation du service : alors que doit s’entamer une réflexion sur le métier d’enseignant, le ministre de l’Éducation expose ses visées.
Lire la suite de l’article


Choisir son école, un objectif légitime
La suppression de la sectorisation est bien programmée pour 2010. Ce qui accentuera encore la « ghettoïsation », assurent parents et chercheurs.
Lire la suite de l’article


« La carte scolaire, ça veut dire avoir une place près de chez soi »
Pierre Claustre,professeur d’histoire et géographie au lycée Jean-Jaurès, à Montreuil, (Seine-Saint-Denis)
Lire la suite de l’article


« Notre pari : inscrire notre enfant dans le collège de secteur ! »
Jeanine Guebhardt, délégué FCPE et parent d’un élève de troisième au collège Maréchal-Leclerc, à Puteaux (Hauts-de-Seine).
Lire la suite de l’article


La maternelle, variable d’ajustement
La scolarisation des tout-petits, spécificité française, est de plus en plus menacée pour des raisons budgétaires.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 05/09/07 ( payant)



L'opération séduction d'un collège difficile
Quand Nicolas Sarkozy lisait hier à Blois sa « Lettre aux éducateurs », les 12 millions d'élèves faisaient leur rentrée. Comme à François-Villon, à Paris, un collège mal aimé qui, pour redorer son image, a choisi d'inviter les familles. Une première
Lire la suite de l’article


Ce que Sarkozy dit aux profs
texte du discours
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 05/09/07




Au rugby, les enfants apprennent le sens du collectif

De plus en plus de familles s'intéressent au rugby pour les valeurs que ce sport véhicule
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 05/09/07



Nicolas Sarkozy critique le collège unique.
Nicolas Sarkozy a critiqué mardi dans un collège de Blois le principe du «collège unique», souhaitant que l'on «adapte les conditions d'enseignement aux difficultés des enfants» et à leurs mérites. Le président de la République se trouvait dans le collège Michel Begon, à l'occasion de la rentrée scolaire.
Lire la suite de l’article


«Il faut un véritable projet pédagogique, pas seulement des listes d’interdits»
Roger Auffrand l'auteur de «Changeons l'école: nous sommes tous ministres de l'éducation» a répondu à toutes vos questions sur les écoles «différentes»...
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Métro (Paris) du 05/09/07



Rentrée pour 12 millions d'élèves français, Sarkozy prône la "refondation" de l'école
Plus de 12 millions d'élèves ont repris mardi le chemin de l'école, une rentrée marquée par un manifeste de Nicolas Sarkozy, adressé par courrier aux 800.000 enseignants, dans lequel il préconise notamment de réduire le volume d'heures de cours.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 05/09/07



Selon Darcos, le collège unique est "totalement dépassé"
Le collège unique va-t-il devenir un collège uniquement pour certains? Deux jours après la rentrée, l’Elysée et le ministre de l’Education nationale rouvrent le débat sur ce principe adopté en 1975.
En expliquant sur LCI ce mercredi matin que "le collège unique est totalement dépassé", Xavier Darcos a soufflé sur les braises attisées par Nicolas Sarkozy plus tôt cette semaine. (Voir la vidéo.)
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 05/09/07



Les élèves français ont-ils trop de cours ?
Nicolas Sarkozy a rouvert le débat, hier, en lisant sa lettre aux professeurs. Une bonne question. Mais pas dénuée d'arrière-pensées, accusent les syndicats.
Lire la suite de l’article


A Toulouse, l'école qui ne livre pas les enfants
Rentrée pluvieuse mais heureuse, mardi matin, à Toulouse. Il ne manquait pas un écolier sans-papiers à l'école Étienne-Billières. Dans ce quartier, depuis les années 1920, on a toujours su accueillir des réfugiés, cacher des juifs et refuser de livrer des enfants aux dangers des pays d'origine de leurs parents.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Sud-Ouest du 05/09/07



L'exode des sixièmes
ANGOULÊME. --Le collège de la Grande Garenne a perdu l'une de ses trois classes de sixièmes. Une conséquence du récent assouplissement de la carte scolaire
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 06/09/07



La lettre de Nicolas Sarkozy aux enseignants critiquée par leurs syndicats
Les syndicats d'enseignants ont réagi négativement à la "Lettre aux éducateurs" rendue publique, mardi 4 septembre, par Nicolas Sarkozy.
Lire la suite de l’article


"Au collège, la solution ne réside pas dans l'uniformité"
Collège unique, maîtrise des connaissances de base, rôle de la maternelle et du primaire, redoublement... Dans un chat au Monde.fr, Alain Bouvier, ancien recteur, membre du Haut conseil de l'éducation (HCE), livre son analyse sur les sujets chauds de la rentrée scolaire.
Lire la suite de l’article


Pour les syndicats, le discours de Sarkozy sur l'éducation est "déconnecté des réalités"
Les principaux syndicats de l'éducation ont critiqué la lettre adressée aux enseignants par Nicolas Sarkozy mardi 4 septembre, estimant qu'elle était "déconnectée des réalités", tout en accumulant les contradictions.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 05/09/07


La lettre de Sarkozy
ne convainc pas les enseignants
Les syndicats fustigent "des idées générales" qui "peuvent faire illusion" mais "éloignées de la réalité" du monde éducatif.
Lire la suite de l’article


"Traiter les inégalités sociales est
un facteur d'amélioration de l'école"
par Gilles Moindrot,
secrétaire général du SNUIPP
(Syndicat national unitaire des instituteurs, professeurs des écoles et Pegc)
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 05/09/07


Le discours de Sarkozy sur l'école "peu adapté à la réalité" ?
Pour l'Unsa et le Snes-FSU, deux syndicats de l'éducation, le discours prononcé mardi à Blois par Nicolas Sarkozy devant les enseignants d'un collège classé zone d'éducation prioritaire était "émaillé de contradictions fortes" et d' "omissions".
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 05/09/07



Le Sgen-CFDT conseille à Darcos de ne pas confondre "effet d'annonce et dialogue social"
Le Sgen-CFDT a conseillé mercredi au ministre de l'Education Xavier Darcos d'"éviter de confondre effet d'annonce et dialogue social" en référence à la multiplication d'annonces récentes sur l'Ecole.
Lire la suite de l’article


Le Snalc-CSEN lance une pétition demandant l'abrogation du "collège unique"
Le Snalc-CSEN a annoncé mercredi dans un communiqué le lancement d'une pétition pour "l'abrogation du collège unique", par le biais notamment de la "diversification des parcours", qui passe par une orientation précoce "conforme aux aspirations et aux aptitudes" des élèves.
Lire la suite de l’article


Le PS dénonce "la conception libérale de l'éducation" de Sarkozy
Le bureau national du Parti socialiste a dénoncé mardi la "conception libérale de l'éducation" de Nicolas Sarkozy, qui "rompt avec l'école républicaine, publique et laïque".
Lire la suite de l’article


Quatre sikhs refusés en cours dans un lycée de Drancy
Quatre élèves sikhs portant le sous-turban ne sont pas admis en cours depuis la rentrée au lycée Eugène-Delacroix de Drancy (Seine-Saint-Denis), a-t-on appris mercredi auprès de l'Inspection d'académie (IA). Inscrits en classes de seconde (pour deux d'entre eux), en première et en terminale, ces quatre adolescents sont "accueillis à part" dans l'établissement où les professeurs "leur donnent du travail", a précisé à l'AFP l'inspecteur-adjoint Marc Bablet.
Lire la suite de l’article


A Clisthène, collège innovant à Bordeaux, c'est aussi la rentrée des parents
Au collège Clisthène de Bordeaux, c'était aussi, mercredi, la rentrée scolaire des parents, appelés à être acteurs de la scolarité de leur enfant dans un établissement aux méthodes pédagogiques innovantes, installé au coeur du quartier populaire du Grand Parc.
Lire la suite de l’article


Une prof d'éducation physique jugée à Marseille pour le décès d'un élève
Le parquet de Marseille a requis mercredi la relaxe contre une professeure d'éducation physique d'un lycée de La Ciotat (Bouches-du-Rhône), poursuivie pour homicide involontaire après la mort de l'un de ses élèves en avril 2004 des suites d'un accident pendant l'un de ses cours.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.