lundi, mars 17, 2008

Revue de presse du lundi 17 mars 2008

Le 17 mars 1808, un décret de Napoléon 1er créait le baccalauréat. Lors de sa première session, en 1809, seuls 30 candidats sont reçus, après s'être soumis à trois quarts d'heure d'épreuve orale en latin, grec, français et philosophie, conduite par des professeurs d'université. Aujourd’hui, comme le rappelle plusieurs journaux,
dont Le Figaro , et Le Parisien , ou encore Le Monde, c’est plus de 500 000 jeunes qui le passent chaque année ce qui représente 63,6% d’une génération.
L’article du Figaro, se livre à une attaque en règle contre cet examen jugé “obsolète, inégalitaire, inutile et coûteux. ”. On retrouve la critique déjà formulée à l’occasion de la parution de l’étude de Bruno Suchaut sur le caractère aléatoire des notes (ce dernier est d’ailleurs interrogé sur le site du JDD) mais Le Figaro va plus loin puisqu’il parle de “tripatouillage” et évoque “ es inspecteurs qui incitent les professeurs à gonfler les notes dans les commissions d'harmonisation. ”, pour le journal “ Les barèmes sont parfois trop laxistes ou faussés. Dans certaines disciplines, le barème est au-dessus de 20 avec, au final, des notes surévaluées.”. On retrouve là le vieux refrain de la ”baisse du niveau” qui doit surement être entonné depuis Napoléon et même avant que le bac n’existe…
Mais comme le rappelle aussi le même journal, toucher au bac reste toutefois politiquement dangereux. Au gouvernement, personne n'a oublié les lycéens dans la rue en 2005. «Non à un bac Sarcelles ou à un bac Henri-IV», criaient-ils tout en protestant pourtant par ailleurs contre la suppression des TPE en Terminale qui pouvaient préfigurer un bac rénové et allégé évaluant de nouvelles compétences et avec une dose de contrôle en cours de formation… Mais cette contradiction a été oubliée dans la crispation qui semble à l’œuvre aujourd’hui dans le débat actuel sur le bac qui semble bien mal engagé…

Il y a un autre débat engagé c’est celui autour des nouveaux programmes de l’école primaire. Signalons (merci Christophe) une tribune intitulée Une école de l'ennui et de l'échec” rédigée par Philippe Joutard . Elle est publiée sur le nouveau site d’information Médiapart . L’auteur, ancien recteur, a été un des principaux auteurs des programmes de 2002. Dans ce texte, il dénonce “le triomphe du passé antérieur” et “le triomphe de la nomenclature sèche et d’une mémorisation sans intelligence”. En historien qu’il est, il conclut par ce rappel : « Les rédacteurs de ces propositions de programme pensent être fidèles à Jules Ferry. Ils lui empruntent même quelques-uns unes des formules du programme d’instruction civique et morale de 1882 que le ministre a signé. Ils ont visiblement oublié de lire les recommandations sur la méthode à suivre qui “ne peut consister ni dans une suite de procédés mécaniques, ni dans le seul apprentissage de ces premiers instruments de communication, la lecture, l’écriture, le calcul ni dans une froide succession de leçons…”. ».
Et le texte de Jules Ferry se poursuivait ainsi : “La seule méthode qui convienne à l’enseignement primaire est celle qui fait intervenir tour à tour le maître et les élèves, qui entretient pour ainsi dire entre eux et lui un continuel échange d’idées sous des formes variées et ingénieusement graduées.

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 17/03/08


Derrière les murs, des adolescents prisonniers
Un mois et demi après le suicide d’un adolescent dans la prison pour mineurs de Meyzieu, l’administration pénitentiaire a convié cette semaine quatre quotidiens à visiter ses EPM (établissements pénitentiaires pour mineurs). Libération a pu passer du temps dans celui de Meyzieu, ouvert en juin 2007. Une visite cadrée et menée au pas de charge...
Lire la suite de l’article


L’étude sur le bac mal notée
«Un chercheur malhonnête en mal de sensationnalisme» : l’étude sur la loterie des notes au bac (Libération du 11 mars) publiée par Bruno Suchaut a déclenché une vive polémique. Deux enseignants et un inspecteur de l’éducation, à l’origine de l’expérience qui consistait à faire corriger trois copies du bac en sciences économiques et sociales (SES) par une trentaine de professeurs, ont signé une lettre fustigeant les méthodes du chercheur. Deux syndicats - le Snes et le Snalc, plus à droite - dénoncent, eux, une nouvelle campagne de «dénigrement du bac».
Lire la suite de l’article


Christian Vanneste, battu à Tourcoing, s'invite dans les écoles
«Homme et femme, il les créa» n'est pas seulement une phrase tirée de la Genèse. C'est le titre d'un livre aux pieuses intentions que viennent de recevoir les documentalistes de plusieurs lycées, selon l'AEF, une agence de presse spécialisée dans l'éducation.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 17/03/08


Les réformes,
plus vite et plus fort
L'éditorial d'Étienne Mougeotte du 17 mars.

[…] Une majorité de Français a élu Nicolas Sarkozy pour qu'il modernise la France avec hardiesse et rapidité. Qui n'a entendu ces dernières semaines le refrain : «J'ai voté Sarkozy mais jusqu'ici ça n'a rien changé pour moi.» Il y a dans ce jugement une part d'injustice car, dans des domaines aussi variés que l'université, la recherche, la fiscalité, le contrat de travail, les 35 heures, les régimes spéciaux, l'immigration, la justice, l'environnement, le changement est bien en marche. Mais le propre de la réforme est d'abord de mécontenter les minorités qui en font les frais avant de profiter, beaucoup plus tard, à la grande majorité de ceux qui en bénéficient. Néanmoins, un parcours présidentiel est balisé de rendez-vous. Nous en vivons un aujourd'hui.
Après dix mois de présidence et des élections municipales gagnées par l'opposition, il faut incontestablement accélérer le rythme du changement. On ne contestera pas la méthode choisie, car la concertation avec les partenaires sociaux est jusqu'ici réussie. Jamais on n'avait vu de leaders syndicaux et patronaux si souvent invités à l'Élysée, à Matignon ou dans les ministères pour discuter des réformes. Sur le fond, il est possible de tracer quelques pistes de nature à séduire ceux qui ont voté Sarkozy :
[…] la révision complète de nos méthodes d'enseignement, d'apprentissage, de fonctionnement universitaire et de recherche, sujet capital pour les vingt prochaines années ;[…]
Lire la suite de l’article


200 ans de bac, 
racontés par un historien
Philippe Marchand, historien de l'éducation, professeur émérite de l'université Lille III nous raconte la fameuse épreuve qui a aujourd'hui 200 ans

Lire la suite de l’article


Ces prodiges qui décrochent 
le bac avant 15 ans
Des jeunes bacheliers se retrouvent parfois à 14 ans en prépa ou en médecine.
Lire la suite de l’article


Le bac qui fête ses 200 ans
n'a plus la cote
Pour beaucoup ce «monument national» est devenu coûteux et inutile.
Lire la suite de l’article


La justice des mineurs réformée après les élections
« Le Figaro » révèle les pistes de la Chancellerie pour refondre l'ordonnance de 1945.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------
L’Humanité du 17/03/08 (un jour de retard)



Mais non, disent-ils
PAR DANIEL GOSTAIN, PROFESSEUR DES ÉCOLES.

Il y a tous ceux qui aimeraient pouvoir aider les enfants, les élèves à apprendre dans la complexité, la réflexion, en donnant du temps au temps, et il y a les « Mais non ».
État des forces en présence :
Pensons la langue : nous pourrions jouer avec la langue, explorer ses richesses et ses contraintes, sa complexité, et tout ce qu’elle peut apporter comme plaisir de lecture, d’écriture et de découverte, pour, in fine, la faire sienne.
Mais non, assènent-ils, la langue française, elle existe depuis des siècles et il faut d’abord l’apprendre telle qu’elle est, en connaître parfaitement les codes. On s’amusera plus tard, quand on saura vraiment bien la maîtriser, d’une façon utile et efficace.
Lire la suite de l’article


Jack Lang et Luc Ferry frondent en commun contre Xavier Darcos
Dans une lettre ouverte, les deux anciens ministres de l’Éducation dénoncent vertement les nouveaux programmes du primaire présentés en février.
Lire la suite de l’article


Saignée dans l’enseignement
Le mouvement de protestation prend de l’ampleur contre la suppression annoncée pour l’académie de Nice de 185 postes dans l’enseignement secondaire.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 17/03/08 ( payant)



Champigny : le lycée Louise-Michel bloqué samedi
Les élèves et les enseignants des trois lycées de Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne), qui ont bloqué pour la seconde journée consécutive l'un des établissements pour protester contre la suppression annoncée de 13 postes en septembre, ont manifesté samedi, selon un enseignant.
Lire la suite de l’article


Trois lycées bloqués dans le Val-de-Marne
Trois lycées de Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne) ont été bloqués lundi matin par des élèves et des enseignants qui protestent contre les suppressions de postes annoncées pour la prochaine rentrée, selon des enseignants et des élèves.
Lire la suite de l’article


Le baccalauréat fête ses 200 ans
Né le 17 mars 1808 par un décret de Napoléon 1er, le baccalauréat se déroulait alors à l'oral et surtout... en latin.
Lire la suite de l’article



Chefs d'établissement et policiers unis contre la violence
Pour préparer en amont les interventions de police dans les collèges et lycées, 78 chefs d'établissements ont reçu un cours particulier à l'école nationale de police.
Lire la suite de l’article


La grogne enfle dans les collèges et les lycées
A quelques jours de la grève prévue mardi, la tension monte dans les établissements du second degré. Un peu partout en France, enseignants, élèves et parents protestent contre les suppressions de postes attendues à la prochaine rentrée.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 17/03/08



Curiosphere.tv donne vie au savoir
Quel point commun y a-t il entre Miro, Poutine et les maisons bioclimatiques ? Il en existe un : Curiosphère.tv. Lancé par France 5 en février, ce site s’adresse aux professeurs à la recherche de supports éducatifs, aux parents en manque de réponses, mais aussi à tous les curieux qui y trouveront de quoi assouvir leur soif de savoir.
Lire la suite de l’article


Wikipédia déstabilise-t-il le savoir ?

Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 17/03/08




Remous à la "fac Pasqua": deux directeurs mis à pied pour des critiques

Deux directeurs de l'université privée Léonard-de-Vinci, présidée par Charles Pasqua dans les Hauts-de-Seine, ont été mis à pied après avoir fait part de leurs critiques sur son fonctionnement au président du conseil général Patrick Devedjian, a annoncé l'université lundi.

Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
Métro (Paris) du 17/03/08



La vie mouvementée du baccalauréat, 200 ans aujourd'hui
Le baccalauréat, né le 17 mars 1808 par un décret de Napoléon 1er, se déroulait à sa création à l'oral et surtout en grande partie en latin, avant de connaître moult évolutions tout au long de 200 ans d'une histoire mouvementée
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 17/03/08



Après les profs, le Net veut noter les médecins et les plombiers
Après, les profs, c'est au tour des médecins, des avocats ou encore des plombiers d’être soumis au jugement des internautes. Même si la justice a forcé le site Note2be -qui permettait aux élèves de juger leurs professeurs- à retirer toutes ses données nominatives, les sites de notation se multiplient sur le Net.
Lire la suite de l’article


Sans-papiers: de la sortie scolaire au contrôle génital
Julio, sans-papiers rennais, a subi un examen poussé pour déterminer son âge. Le conseil général, son tuteur, attaque la préfecture.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Ouest-France du 17/03/08



Internet s'invite à la Semaine de la presse
Près de 5 millions d'élèves, de la maternelle à l'université, sont impliqués dans la Semaine de la presse et des médias à l'école. Elle démarre lundi.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Sud-Ouest du 17/03/08



Basculement historique
Le socialiste Michel Moyrand l'a emporté hier face au maire sortant Xavier Darcos. Récit d'une soirée que la gauche attendait depuis quarante ans
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 17/03/08



Le baccalauréat n'a "pas les moyens de l'échec"
Lundi, le baccalauréat fête son bicentenaire. Créé par Napoléon, réformé maintes fois et souvent critiqué, cet examen a malgré tout traversé les époques et les moeurs. Cette semaine encore, un rapport dénonce des écarts de notation pouvant aller jusqu'à 10 points sur la même copie selon le correcteur. Et relance le débat: faut-il le supprimer, le réformer ou le laisser en l'état?
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde daté du 17/03/08



La proportion de bacheliers dans une génération est de 63,6 %, deux cents ans après la création du bac
Le baccalauréat a tout juste 200 ans : il date du décret du 17 mars 1808 sur l'enseignement public en France, signé par Napoléon Ier. A la première session, l'année suivante, trente et un candidats furent reçus. En 2007, sur 626 000 candidats, 521 000 ont été reçus, soit un taux de 83,3 %.
Lire la suite de l’article


Après les professeurs, les médecins ont leur carnet de notes sur le Web
Note2be.com, le site de notation des enseignants, venait à peine de fermer, après l'avis défavorable de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL), que son cousin Note2bib.com devait voir le jour samedi 15 mars.
Lire la suite de l’article


Faut-il brûler Wikipédia ?
es critiques pleuvent sur Wikipédia tandis que son audience s'accroît. Quelque 625 000 articles sont désormais disponibles en français, rédigés par 360 000 volontaires (par comparaison, l'Encyclopædia Universalis propose 30 000 entrées). Ailleurs dans le monde, la popularité de Wikipédia ne se dément pas non plus. Chaque mois, ce sont 220 millions de visiteurs uniques qui s'y réfèrent, dans 250 langues, amendant, s'il le faut, les 9 millions de notices existantes.
Chacun peut apporter son écot à cette utopie raisonnée, sous l'oeil vigilant de tous : tel est son principe fondateur. Avec la conviction que la lumière jaillira de cette aventure collaborative, plus sûrement que d'un débat entre experts. Le succès est là, de plus en plus dérangeant. C'est vers Wikipédia que pointent tous les moteurs de recherche - Google, Yahoo!... - souvent comme premier choix. Faut-il s'en inquiéter ou s'y résoudre ? Faut-il brûler Wikipédia ou au contraire tenter d'en tirer parti ?[…]
Lire la suite de l’article


M. Pitte, classé à droite, perd la présidence de la Sorbonne
Le philologue Georges Molinié a été élu, vendredi 14 mars, président de la Sorbonne, face au géographe Jean-Robert Pitte. A la tête de l'université de Paris-IV depuis 2003, M. Pitte, connu pour son engagement à droite, briguait un deuxième mandat. Les 20 membres du conseil d'administration ont soutenu à 11 voix contre 8 et une abstention la candidature de M. Molinié, réputé proche de la gauche.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 17/03/08



Rien vu...


----------------------------------------
L’Express.fr du 17/03/08


"L’université n’est pas prête pour le changement"
Jean-Robert Pitte vient de perdre son fauteuil de président de l’université Paris 4, qu’il occupait depuis quatre ans. "Un vote sanction, contre la loi Pécresse", fait-t-il valoir. Interview.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 17/03/08



Suppression de postes : trois lycées bloqués dans le Val-de-Marne
Trois lycées de Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne) ont été bloqués lundi matin par des élèves et des enseignants qui protestent contre les suppressions de postes annoncées pour la prochaine rentrée, selon des enseignants et des élèves.
Lire la suite de l’article


Les parents de la Peep pour une réforme du bac
La fédération de parents d'élèves Peep a estimé lundi, jour anniversaire du bicentenaire du baccalauréat, qu'il devenait "impératif de proposer d'autres moyens pour valider" la fin de la scolarité des élèves.
Lire la suite de l’article


Philippe Sarre (PS), futur maire de Colombes et tombeur de Rama Yade
Le socialiste Philippe Sarre, tombeur à 56 ans de la maire sortante UMP de Colombes (Hauts-de-Seine) Nicole Goueta et de sa colistière la secrétaire d'Etat Rama Yade, a fait toute sa carrière dans l'Education nationale.
Passionné de jazz, c'est en parallèle d'une longue carrière d'instituteur à Nanterre, puis de directeur d'école à Colombes, qu'il a gravi les échelons du militantisme, d'abord au syndicat Sgen-CFDT, puis au PS.
Lire la suite de l’article


Les enseignants des collèges et lycées appelés à la grève mardi
Les enseignants et autres personnels des collèges et lycées publics sont appelés mardi à la grève par une intersyndicale pour protester contre les restrictions budgétaires, la réforme de l'enseignement professionnel et le rapport Pochard sur la condition enseignante.
Lire la suite de l’article


Journée nationale d'action dans les écoles primaires mercredi
Le SNUipp-FSU, majoritaire dans les écoles primaires, a appelé lundi à "une journée nationale d'action" mercredi, sous la forme notamment de manifestations ou de distributions de tracts, pour "protester contre les mauvais choix ministériels" faits pour l'école.
Lire la suite de l’article


"Indignation" du rectorat de Besançon après l'étude sur la notation du bac
Le rectorat de Besançon a fait part lundi de "son indignation" sur les conditions de réalisation de l'étude de l'Institut de recherche sur l'Education (Iredu) publiée mardi et qui compare la notation du bac à une "loterie".
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.