mercredi, mars 12, 2008

Revue de presse du mercredi 12 mars 2008

Le bac, juste une question de hasard… ” (Libération) , la loterie des notes du bac” (Le Figaro), Le bac encore une fois mis en cause” (Le Parisien), La notation au bac pointée du doigt” (Métro),
Le chercheur dénonce « la loterie du bac »”(Ouest France)
, La "loterie" de la notation au bac soulignée par une étude de l'Iredu”(Le Monde)
L’étude de Bruno Suchaut continue à faire des vagues et suscite des titres alarmistes de la part de vos journaux. Il faut dire que l’auteur avait ouvert la voie puisqu’il avait titré son étude “ La loterie des notes au bac , Un réexamen de l’arbitraire de la notation des élèves”. On a connu des articles scientifiques avec des titres plus nuancés…
Mais cette étude mérite t-elle tant d’égards et de passion ? Ce qu’elle dit sur les écarts de notation n’est pas neuf (on peut citer des études des années 30 qui disent la même chose). Le battage médiatique n’existe que parce que les journalistes sont peu au fait de cette question et surtout parce que les conclusions sont faciles : il faudrait remettre en cause le bac…
Alors qu’évidemment la question n’est pas aussi simple. Le contrôle continu engendrerait des biais de même nature. Il faudrait poser plutôt la question plus générale de la formation sur l’évaluation et de la nécessité du travail en équipe. Mais l’heure n’est pas à ce type de réflexion sereine. Il est plutôt à l’instrumentalisation de cette étude d’un côté et à des réflexes de crispation et de défense sans nuance du baccalauréat ( ce “monument national”).
Pas sûr que cette réactivité excessive soit le signe d’une bonne santé du monde enseignant…



Les filles, têtes de classe en Europe
C'est ce qui ressort d'une synthèse réalisée par le ministère de l'éducation nationale (Note d'information, du 11 février ) à partir des données collectées par l'Office statistique des Communautés européennes (Eurostat) et que rapporteLe MondeSelon cette étude, les filles ont de meilleurs parcours scolaires que les garçons. D'abord, les filles ont moins souvent des problèmes pour lire que les garçons (18 % contre 30 %), quel que soit le pays de l'Union européenne. Ensuite, elles sortent moins souvent du système scolaire sans diplôme ou validation de l'enseignement secondaire. En 2006, 15 % des jeunes Européens de 18 à 24 ans ont écourté précocement leur scolarité secondaire, mais seulement 13 % des filles contre 18 % des garçons. Enfin, les femmes sont plus souvent diplômées de l'enseignement secondaire et de l'enseignement supérieur que les hommes. Mais les diplômes choisis ne sont pas les mêmes que ceux des hommes et les conduisent à des carrières moins rémunératrices que celles des hommes.


Libération consacre deux articles aux classes prépas. Valérie Pécresse pousse les élèves «méritants» de banlieue vers la «voie royale». Selon une étude du Sénat, on y compte 23 % d’élèves boursiers contre 30 % à l’université. Le rapport du Sénat fait aussi état de problèmes matériels parfois rédhibitoires, notamment le manque de places en internat, les frais d’inscription aux concours et de transports. Mais la ministre sur ce point n’a rien promis.. A Noisy le Sec, où était la ministre hier, HEC s’est engagé à «accompagner» les prépas. A la rentrée, ils auront une semaine de stage sur le campus de Jouy-en-Josas, dans les Yvelines. La fondation HEC leur accordera des bourses, leur fera rencontrer des chefs d’entreprise et subventionnera des séjours linguistiques -

Revenons enfin sur la polémique à propos des programmes de primaire. Dans le Nouvel Observateur à paraître jeudi, les deux anciens ministres de l'Education, dans un texte commun, jugent que les nouveaux programmes en primaire, qui consacrent la priorité au français, aux mathématiques et au sport, relèvent du "populisme scolaire" et "risquent de nuire gravement à la santé de notre système éducatif".
Actuellement en campagne en Périgueux, Xavier Darcos leur a répondu, par l'intermédiaire de son cabinet, que ces nouveaux programmes n'avaient "qu'une ambition: faire en sorte que l'Ecole redevienne l'affaire de tous, récréer un consensus entre les familles et l'école pour que celle-ci ne soit pas seulement l'affaire de spécialistes". Il s'agit, a-t-il précisé d'"en finir avec 30 ans de pédagogisme qui a laissé croire qu'on pouvait apprendre en s'amusant". "On peut s'obstiner à penser que l''observation réfléchie de la langue' (terme utilisé dans les programmes de 2002, élaborés par Jack Lang, mis en place par Luc Ferry,) vaut mieux que l''apprentissage de la grammaire', mais on a la preuve que ce n'est pas ce qui permet aux élèves d'apprendre à lire, écrire et compter correctement", a-t-il ajouté. On croirait entendre du De Robien, ou du Brighelli….

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 12/03/08


Les classes prépas tentent d’actionner l’ascenseur social
Pécresse pousse les élèves «méritants» de banlieue vers la «voie royale».
Lire la suite de l’article


Des inégalités très fortes
Dans un rapport publié en septembre, une mission d’information du Sénat a dénoncé «l’interruption de la démocratisation» des prépas à partir des années 80.
Lire la suite de l’article


Le bac, juste une question de hasard…
Ce jour-là, le correcteur 57 est peut-être fatigué, mal luné ou excédé de corriger des devoirs médiocres. Toujours est-il qu’il met un 3 à la copie du bac en sciences économiques et sociales (SES) qu’il relit, avec un commentaire sans appel : «Un propos absolument non étayé ni par les connaissances ni par l’exploitation des documents. La sensation que le candidat fait du remplissage.» Le correcteur 61 lit la même copie et met… un 13 : «Le sujet est assez bien cerné. Des notions clés sont utilisées, les arguments sont développés.» Les SES ayant un coefficient 7 au bac, la différence de notations atteint 70 points. Avec le risque sérieux pour le candidat de rater son bac s’il tombe sur le correcteur 57.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 12/03/08


Polytechnique lève des fonds pour accroître sa notoriété
L'école espère récolter 25 millions d'ici à 2012 grâce à la générosité de ses anciens élèves.
Lire la suite de l’article


Une étude dévoile
la loterie des notes du bac
L'arbitraire de la notation pose la question de la suppression de l'examen, selon une récente étude.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 12/03/08 (un jour de retard)



Rien vu...


----------------------------------------------------
Le Parisien du 12/03/08 ( payant)



Le bac encore une fois mis en cause
Une étude pour le bicentenaire du bas démontre "arbitraire de la notation" des copies
Lire la suite de l’article


Les notes du bac « aléatoires »
LES NOTES ATTRIBUEES aux copies de bac sont « aléatoires » car elles diffèrent considérablement d'un correcteur à...
Lire la suite de l’article


Classes supprimées: 200 manifestants devant le rectorat de Créteil
Environ 200 élèves et enseignants du lycée Pierre-Brossolette du Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne) se sont rassemblés mardi devant le rectorat de Créteil pour protester notamment contre la suppression de deux classes à la rentrée, selon la CGT Educ'Action.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 12/03/08



Le logement fonde la famille
Les difficultés à se loger ont des conséquences sur toutes les étapes de la vie familiale. Les jeunes, en particulier, ne peuvent pas, sans toit, fonder une famille
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 12/03/08




De 4 à 14/20 pour un même devoir au bac

Selon une étude de l'Institut de recherche sur l'éducation de l'université de Dijon (Côte-d'Or), les notes attribuées au bac sont aléatoires car elles diffèrent d'un correcteur à l'autre.
Lire la suite de l’article


"Notation arbitraire": le bac encore une fois mis en cause par une étude
Bicentenaire cette année, le bac est encore une fois mis en cause dans une étude qui démontre l'"arbitraire de la notation" des copies, apportant des arguments aux partisans de la suppression de l'examen, au grand dam de syndicats d'enseignants qui dénoncent une volonté de dénigrement.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Métro (Paris) du 12/03/08



La notation au bac pointée du doigt
Bicentenaire cette année, le bac est encore une fois mis en cause dans une étude qui démontre l'"arbitraire de la notation" des copies, apportant des arguments aux partisans de la suppression de l'examen, au grand dam de syndicats d'enseignants qui dénoncent une volonté de dénigrement.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 12/03/08



Rien vu...



------------------------------------------------
Ouest-France du 12/03/08



Le chercheur dénonce « la loterie du bac »
Bruno Suchaut, de l'Université de Dijon, a testé 66 professeurs d'économie : jusqu'à onze points d'écart entre leurs notes, sur une même copie d'examen.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Sud-Ouest du 12/03/08



Rien vu...


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 12/03/08



Rien vu...


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 12/03/08



La "loterie" de la notation au bac soulignée par une étude de l'Iredu
Si la notation scolaire est aléatoire, le maintien du baccalauréat est-il légitime ? C'est la question que pose Bruno Suchaut, chercheur en sciences de l'éducation et directeur de l'Institut de recherche sur l'éducation (Iredu) de l'université de Dijon, dans une récente étude publiée sur le site de l'Iredu.
Lire la suite de l’article


Les filles, têtes de classe en Europe
Les filles ont de meilleurs parcours scolaires que les garçons. La chose était déjà bien décrite pour la France : on sait désormais qu'elle vaut pour l'ensemble des vingt-sept pays de l'Union européenne. C'est ce qui ressort d'une synthèse réalisée par le ministère de l'éducation nationale (Note d'information, du 11 février ) à partir des données collectées par l'Office statistique des Communautés européennes (Eurostat).
Lire la suite de l’article


Luc Ferry et Jack Lang unis contre les nouveaux programmes du primaire
Tous deux ont été ministres de l'éducation nationale. L'un dans un gouvernement de gauche, l'autre dans un gouvernement de droite. Dans Le Nouvel Observateur à paraître jeudi 13 mars, Jack Lang et Luc Ferry lancent un appel commun à Xavier Darcos pour qu'il renonce à ses nouveaux programmes du primaire, qui, selon eux, "risquent de nuire gravement à la santé de notre système éducatif".
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 12/03/08



Réforme de l'école : Darcos répond à Lang et Ferry
Dans le Nouvel Observateur à paraître jeudi, les deux anciens ministres de l'Education jugent que les nouveaux programmes en primaire, qui consacrent la priorité au français, aux mathématiques et au sport, relèvent du "populisme scolaire".
Lire la suite de l’article


Le bac serait une "loterie" à notation "aléatoire"
L'Institut de recherche sur l'Education de l'université de Dijon publie une étude sur la notation des copies du bac, révélant des écarts allant jusqu'à 10 points pour la même copie.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 12/03/08


Les notes au bac: "Une loterie", selon un chercheur
Un chercheur en sciences de l'éducation a fait corriger les mêmes copies du bac par une soixantaine de profs. La notation, "aléatoire", entraîne des écarts qui peuvent atteindre jusqu'à dix points.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 12/03/08



Ecole primaire: Darcos répond aux attaques de Ferry et Lang sur les programmes
Le ministre de l'Education Xavier Darcos a réfuté mercredi les accusations de Jack Lang et Luc Ferry sur ses nouveaux programmes du primaire, affirmant que leur but est "d'en finir avec les résultats catastrophiques de la France dans les études internationales", selon des propos rapportés à l'AFP par un membre de son cabinet.
Lire la suite de l’article


Luc Ferry et Jack Lang dénoncent les nouveaux programmes du primaire
Jack Lang et Luc Ferry, anciens ministres de l'Education nationale, lancent un appel à Xavier Darcos pour qu'il renonce à ses nouveaux programmes du primaire, qui, selon eux, "risquent de nuire gravement à la santé de notre système éducatif", dans Le Nouvel Observateur à paraître jeudi.
Lire la suite de l’article


Classes supprimées: 200 élèves et enseignants devant le rectorat de Créteil
Environ 200 élèves et enseignants du lycée Pierre-Brossolette du Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne) se sont rassemblés mardi devant le rectorat de Créteil pour protester notamment contre la suppression de deux classes à la rentrée, selon la CGT Educ'Action.
Lire la suite de l’article


Bac: les lycéens de l'UNL contre la concentration de 3 épreuves le même jour
L'Union nationale lycéenne (UNL), principal syndicat lycéen, a protesté mercredi contre le calendrier du bac français, en vertu duquel les candidats de 1ère au bac Littéraire passeront "trois épreuves le même jour", soit sept heures à plancher au total.
Lire la suite de l’article


Mobilisation à Charlieu (Loire) pour la défense d'un collège et d'un lycée
Près de 450 personnes, selon la police, 900 selon la FCPE, ont manifesté mardi matin dans les rues de Charlieu (Loire) pour défendre le lycée et le collège de leur commune, menacés selon elles par la baisse des moyens alloués pour la rentrée prochaine par l'Académie de Lyon.
Lire la suite de l’article


Echec du soutien scolaire si le système de notation actuel perdure, selon un chercheur
Aucun soutien scolaire ne suffira à réduire l'échec scolaire tant que la "constante macabre", qui consiste pour un enseignant à toujours donner un pourcentage de mauvaises notes pour ne pas paraître laxiste, ne sera pas éradiqué, a affirmé mercredi le chercheur André Antibi.
Lire la suite de l’article



-----------------------------------------------------------------------

1 commentaire:

fabien a dit…

merci pour le temps passé à nous faire cette revue de presse.

fabien (enseignant)

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.