mercredi, mars 05, 2008

Revue de presse du lundi 3 mars 2008 au mercredi 5 mars 2008

Jack Lang voit dans les projets de Xavier Darcos "un appauvrissement intellectuel de l'école"
L'ancien ministre de l'éducation (de 1992 à 1993 et de 2000 à 2002) met en cause dans une interview donnée au journal Le Monde les propositions de Xavier Darcos sur la refonte des programmes du primaire. Il s'insurge notamment contre l'expression “retour aux fondamentaux” qui selon est une “imposture”. Il met en cause aussi la précipitation dans laquelle sont construits ces programmes : “Pourquoi se précipiter ? Pourquoi appliquer de nouveaux programmes à la rentrée prochaine s'ils ne sont pas prêts ? Un moratoire serait raisonnable. Les programmes de 2002 ont été le fruit d'une gestation de dix-huit mois, associant les experts et les 350 000 maîtres du primaire. ”, délai raisonnable pour que les enseignants puissent s'approprier la démarche.

A lire, dans Le Figaro un reportage à Brighton sur les problèmes posés par l'absence de carte scolaire en Angleterre. En fait Brighton fait partie de ces quelques lieux où la réforme du système par les travaillistes a été appliquée : elle a permis de mettre en place des loteries pour tirer au sort l'attribution des collèges dans le cas où toutes les demandes ne pouvaient être satisfaites. Le but de la réforme était d'empêcher que les familles les plus aisées, capables de se loger le plus près des écoles les plus recherchées, ne soient favorisées par rapport aux foyers les plus modestes. Les nouvelles règles empêchent aussi les établissements de demander aux familles le montant de leurs revenus. Or non seulement le symbole d'une loterie ne plaît à personne mais les résultats ne sont pas concluants : 22 % des familles n'ont pas obtenu la première école de leur liste, mais la seconde ou la troisième, alors que la proportion n'était que de 16 % l'année dernière. L'article montre également comment les écoles privées tirent profit de cette situation.

Il faut fermer les écoles maternelles ?
La maternelle n'échappe pas à la grande remise en question de l'école. Dans un livre au titre provocateur à paraître jeudi un inspecteur de l'Education nationale (qui publie sous pseudonyme) suggère même sa suppression si elle ne devient qu'une simple garderie. A lire dans Le Parisien.
Dans le même journal, on rend compte d'un enquête montrant que la consommation de haschisch est en plein boom chez les collégiens. Les chiffres cités font peur puisqu'on parle de de 300 000 jeunes âgés de 12 à 15 ans qui auraient déjà eu recours à la « fumette » mais les statistiques présentées dans l'article ne sont pas très documentées et l'on ne connaît pas leur mode de construction. Selon Étienne Apaire, le président de la Mildt (Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie) « Les parents sont les moins bien renseignés». Pourtant les signes existent. Yeux rouges, somnolence, manque d'attention... Le ministère de l'Education rédige actuellement pour la rentrée prochaine un guide d'intervention en milieu scolaire pour aider les enseignants à mieux repérer les conduites addictives. Par ailleurs, le partenariat éducation-police-justice devrait être renforcé. Chaque établissement se verrait doté d'un policier référent que le principal ou le proviseur peut joindre en cas de problème. La loi du 5 mars 2007 prévoit également désormais une véritable sanction pour l'usager dès 13 ans pris en flagrant délit : un stage, à sa charge, de sensibilisation aux dangers du cannabis. Ce dispositif n'est toujours pas entré en vigueur. « On attend une circulaire de la chancellerie », explique-t-on à la Mildt. Cette même loi aggrave les peines des trafiquants lorsque le deal se déroule aux abords des établissements scolaires et/ou lorsqu'il y a vente à un mineur.

Signalons aussi dans 20 minutes, un reportage sur l'école de la deuxième chance de La Plaine Saint-Denis. Le plan «Espoir Banlieues » voudrait «généraliser» le dispositif des écoles de la deuxième chance. Actuellement, on compte seulement trente-six E2C (E2C) qui permettent à 4 000 jeunes de 18 à 25 ans de réacquérir les fondamentaux - lire, écrire, compter - pendant six à vingt-quatre mois, tout en se formant à un métier via des stages. Pour compléter la réflexion, on pourra aussi lire l'article d'Éric de Saint-Denis (président de la FESPI) sur le site des Cahiers Pédagogiques.

Dès qu'elle rentre de cours, ma fille de 16 ans se plante devant son ordinateur pour alimenter sa page “Facebook” et discuter sur MSN (messagerie instantanée)” déclare Nathalie, 42 ans. Le dossier “Parents & enfants” de La Croix de cette semaine est consacré aux écrans. Ils peuvent éloigner ou rassembler les parents et les enfants mais le psychiatre Serge Tisseron pense qu'il faut se garder de la tentation de voir dans la prolifération des nouvelles technologies la source de tous les maux de la famille. «Les écrans, dit-il, ne font souvent que révéler les dysfonctionnements : nombre de parents pensent que leur adolescent ne vient plus manger à table à cause des jeux vidéos ou d'Internet, alors que, bien souvent, le dialogue était rompu depuis longtemps.».
Faut-il réguler l'accès aux écrans ?
La journaliste note que paradoxalement, la télévision fait souvent l'objet d'une plus grande régulation parentale que les écrans interactifs. Alors que les enfants ont tout autant besoin (sinon plus) d'être encadrés pour ce type d'activité . L'article rappelle l'existence d'organisations comme le Collectif interassociatif enfance et média (Ciem), qui milite pour un meilleur accompagnement des parents dans la découverte de ces nouveaux territoires.
On peut rapprocher cette info d'une autre trouvée dans Ouest-France. Une équipe de l'université de l'État de New York a montré qu'en réduisant la consommation d'écrans (télévision, jeux vidéos, ordinateur...), on parvient en plus à faire maigrir des enfants en surpoids....
Prochaine revue de presse à la fin des vacances de la zone C

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 03/03/08 au 05/03/08/08


Le front uni des chercheurs en colère
Inquiets, les Renseignements généraux avaient téléphoné aux organisateurs. «Vos avions, ce sont bien des avions de papier ?» Georges Debrégeas, vice-président de Sauvons la recherche, en rigole encore. Oui, avait-il rassuré les policiers, les avions que les jeunes chercheurs, taquins, ont envoyés s’écraser dans le jardin du ministère de la Recherche hier, vers midi, à Paris, étaient bien de papier. La colère des envoyeurs, en revanche, était de béton armé.
Lire la suite de l’article


Sciences: les directeurs de labos et les chercheurs manifestent
Ce matin, ils ont dénoncé, devant leur ministère ou au Collège de France, l'évolution de la réforme de la recherche poursuivie par le gouvernement et le statut des personnels scientifiques.
Lire la suite de l’article


Note2be.com n'a plus le droit de citer les noms des enseignants
Le site permettait aux élèves de noter nominativement leurs profs. La justice a donné raison ce matin aux enseignants.
Lire la suite de l’article


Note2be: «La décision du tribunal marque une exception française»
Stéphane Cola, cofondateur du site, conteste vivement la décision du juge des référés qui, ce matin, a interdit de publier les noms des profs notés par leurs élèves.
Lire la suite de l’article


«Cette histoire est un véritable gâchis pour les deux parties»
Samedi 14 heures, devant la cour d’assises de l’Essonne, à Evry. Le procès de Kevani Wansale, l’agresseur de Karen Montet-Toutain, l’enseignante poignardée en plein cours en décembre 2005, touche à sa fin. La cour est sur le point de se retirer pour délibérer. Kevani regarde à terre. Depuis son box, il s’exprime face à la salle, une dernière fois. Il regarde la victime, et déclare d’une voix posée : «Je voudrais demander encore une fois pardon à madame Montet-Toutain, à sa mère, son mari, sa famille. […] Je m’excuse pour tout le mal que je vous ai fait subir, et que je vous fait encore subir. Je regrette tous les jours, ça ne me quitte pas.»
Lire la suite de l’article


Un village à l’heure des Justes
Dans l’Yonne, une classe de CM2 a enquêté sur le sort d’un enfant juif recueilli par un couple d’habitants
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 03/03/08 au 05/03/08/08


À Londres, le choix de l'école se joue à la loterie
Selon les régions, entre 10 % et 40 % des familles n'ont pas obtenu pour leurs enfants l'établissement de leur choix. La réforme des travaillistes n'arrange rien.
Lire la suite de l’article


Les chercheurs mobilisés contre les réformes
Plusieurs centaines d'entre eux ont manifesté pour dire leur crainte d'une perte d'autonomie.
Lire la suite de l’article


Allègre pose ses conditions
à une entrée au gouvernement
Selon Le Monde, l'ancien ministre de l'Education nationale veut des «assurances» sur les moyens dont il disposerait pour revaloriser le statut des chercheurs.
Lire la suite de l’article


«Je suis sûr qu'un site étranger fera bientôt pareil »
Stéphane Cola, fondateur du site de notation des professeurs Note2be.com, réagit à l'interdiction par la justice de nommer les enseignants évalués par leurs élèves.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------
L’Humanité du 03/03/08 au 04/03/08/08 (un jour de retard)

Les scientifiques inquiets des mutations de la recherche
Inquiets pour l’avenir, six cents directeurs de laboratoire se réunissent aujourd’hui au Collège de France. Les personnels universitaires, eux, manifestent devant leur ministère.
Lire la suite de l’article


La loi Pécresse en ballottage dans les facs ?
Le renouvellement des conseils d’administration universitaires révèle une poussée des listes opposées à la loi LRU, comme à Rennes-II ou au Mans.
Lire la suite de l’article


Manque d’ambition pour les pôles d’instruction
L’une des réformes phares héritées du fiasco d’Outreau est entrée en vigueur ce samedi. Les juges dénoncent l’insuffisance de moyens.
Lire la suite de l’article


Note2be sera-t-il recalé
Le juge des référés rend aujourd’hui sa décision concernant l’avenir du très contesté site de notation des profs.
Lire la suite de l’article


« Un véritable gâchis pour deux vies
Ce samedi, à l’issue de quatre jours de procès, Kévani Wansale a été condamné à treize ans de réclusion pour avoir poignardé sa professeure.
Lire la suite de l’article


Retour du religieux : la laïcité en danger ?
L’intérêt que porte Nicolas Sarkozy au fait religieux est ancien. En faisant résonner les mots de sa directrice de cabinet Emmanuelle Mignon dans la basilique de Saint-Jean de Latran, il formulait des idées constitutives de sa « politique de civilisation ». Un concept qui remonte donc aux « racines chrétiennes de l’Europe » et de la France, auxquelles il n’a cessé de faire référence. Oubliée la loi de séparation des Églises et de l’État qui consacre la République laïque.
Lire la suite de l’article


« Que l’État et l’église fassent leur travail ! »
PAR CLAUDE DAGENS, ÉVÊQUE D’ANGOULÊME

Il faut respecter l’histoire, c’est évident. Pour autant, l’Église n’a pas à se situer au-dessus des autres confessions, mais elle peut jouer un rôle de médiation, de dialogue à l’égard des autorités civiles. Je ne sous-estime pas en tout cas la présence dans notre société de la tradition musulmane, ni la réalité de l’incroyance, de l’indifférence religieuse, voire même la séduction exercée par des formes de spiritualité plus ou moins ésotériques, mystiques ou sectaires.
Lire la suite de l’article


« Préserver le socle des institutions »
PAR GHALEB BENCHEIKH, PRÉSIDENT DE LA CONFÉRENCE MONDIALE DES RELIGIONS POUR LA PAIX

La rupture annoncée pendant la campagne présidentielle s’est manifestée dans les prises de parole répétées de l’actuel chef de l’État sur le fait religieux et la laïcité. Si le président de la République a le droit d’avoir ses croyances propres en tant que citoyen, un peu de discrétion serait bienvenue. Car quand on est chef de l’État, on tient compte des sensibilités de l’ensemble de la nation et de l’ensemble des citoyens.
Lire la suite de l’article


Laïcité. Face-à-face Jean-Louis Schlegel Jean-Paul Scot
Jean-Louis Schlegel, sociologue des religions, membre du comité de rédaction de la revue Esprit, et Jean-Paul Scot, historien de la loi de 1905 et de la laïcité.
Lire la suite de l’article


Un espace parfaitement égalitaire
PAR RICHARD PRASQUIER, PRÉSIDENT DU CONSEIL REPRÉSENTATIF DES INSTITUTIONS JUIVES DE FRANCE

Comme je l’ai dit dans mon discours lors du dîner du CRIF (en présence du président de la République, le 13 février - NDLR), on ne peut pas établir la morale laïque sur une base religieuse. Cela mettrait à l’écart une grande partie de la population française, qui a pour référence un socle moral sur lequel nous vivons tous, des valeurs qui peuvent aussi bien être partagées par des religieux et des non-religieux. Ces valeurs sont celles de la République et des droits de l’homme.
Lire la suite de l’article


Le flambeau de Jean Jaurès
PAR BERNARD TEPER, PRÉSIDENT DE L’UNION DES FAMILLES LAÏQUES.

La laïcité est en péril. Des attaques en règle lui sont portées d’abord par les dirigeants du turbocapitalisme actuel, qui lient les politiques néolibérales et les politiques communautaristes contre les principes universels de solidarité et d’égalité, mais aussi par des textes récents du Vatican et par les intégrismes des différentes religions, ou par l’action de certains dirigeants politiques.
Lire la suite de l’article


La rupture de 1789
PAR JEAN-MICHEL QUILLARDET, GRAND MAÎTRE DU GRAND ORIENT DE FRANCE

Agnostiques, athées, chrétiens ou non chrétiens se trouvent blessés par l’affirmation du président de la République considérant « que la morale laïque risque toujours de s’épuiser ou de se changer en fanatisme quand elle n’est pas associée à une espérance qui comble l’aspiration à l’infini… ». Chacun dans la République laïque, justement, est libre d’espérer, de désespérer, ou de ne rien attendre…
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 03/03/08 au 05/03/08/08 ( payant)



A quoi sert la maternelle ?
La maternelle n'échappe pas à la grande remise en question de l'école. Dans un livre provocateur publié demain, un inspecteur de l'Education nationale suggère même sa suppression si elle ne devient qu'une simple garderie.
Lire la suite de l’article


Le cannabis envahit désormais les collèges
Fumer du cannabis à 13 ans ? Cette pratique n'a aujourd'hui rien d'exceptionnel. Comme le montre notre enquête, la consommation de haschisch est en plein boom chez les collégiens. Les pouvoirs publics veulent tenter d'enrayer le phénomène.
Lire la suite de l’article


« Trouver un joint à Montaigne, rien de plus facile »
Ces dernières années, Montaigne a hérité d'un surnom évocateur : la Petite Jamaïque. Chantale Collet, qui a pris les rênes du collège-lycée il y a deux ans, ne nie pas le problème, mais refuse de généraliser. « Je ne suis pas sûre que la situation soit plus grave qu'ailleurs. Mais c'est vrai, il y a d'autres odeurs que le tabac devant l'établissement. On est très vigilants et sévères, mais on ne peut pas fouiller les poches de nos 2 000 élèves. Surtout qu'ils commencent de plus en plus tôt. Du coup, la prévention contre le tabac et les stupéfiants ne se fait plus en 4e, mais en 5e désormais.»
Lire la suite de l’article


Antoine, 17 ans, accro depuis quatre ans
IL FUME CINQ JOINTS quotidiens, mais il aimerait « bien arrêter ». Seulement voilà, Antoine*, 17 ans, élève de 1re dans un lycée privé hors contrat de la capitale, est accro au cannabis. Ce jeune repenti a un grand regret, celui d'avoir commencé à « rouler » en 5 e , dès l'âge de 13 ans, initié par l'oncle d'un copain, puis d'avoir été pris dans « un engrenage ».
Lire la suite de l’article


« Les parents sont les moins bien renseignés »
ETIENNE APAIRE, président de la Mildt (Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie)
Lire la suite de l’article


Le ministère promet de s'attaquer au phénomène
DANS UN MOIS, sans doute le 8 avril, le patron de la Mildt présentera son programme pluriannuel 2008-2012 de lutte contre la drogue au ministre de l'Education, Xavier Darcos. Objectif : lutter contre l'usage de plus en plus précoce des stupéfiants dans les établissements, en musclant le volet sanctions et en multipliant les actions de prévention
Lire la suite de l’article


Petits trafics au quotidien dans la France profonde
C'EST UN COLLÈGE, en apparence paisible, d'une ville de 7 000 âmes située au coeur de la France, à quelques encablures de la campagne. Fumeur « irrégulier » de cannabis « juste lors de concerts », Basile*, 14 ans, en classe de 3e, observe de près le trafic de « beuh » (herbe), de « shit », mais « pas d'ecstasy » - « c'est chaud d'en avoir » - qui s'invite chaque année un peu plus dans son établissement, loin d'être classé en ZEP.
Lire la suite de l’article

Note2be.com ne pourra plus citer les enseignants
Cela ressemble à un coup d'arrêt : le tribunal des référés a ordonné aujourd'hui la suspension de toute donnée nominative sur le site «note2be.com», qui propose aux élèves de noter leurs enseignants, en citant le nom de ceux-ci.
Lire la suite de l’article


Darcos satisfait de la décision
Le ministre de l'Education nationale, Xavier Darcos, a «pris acte avec satisfaction» de la décision du tribunal des référés de Paris ordonnant la suppression de toutes les «données nominatives» sur le site «note2be.com».
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 03/03/08 au 05/03/08/08



Les écrans envahissent la maison
La multiplication des télévisions, ordinateurs, consoles de jeux et autres téléphones mobiles impose de nouvelles règles qui modifient les relations parents-enfants. Pour le meilleur et pour le pire
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 03/03/08 au 05/03/08/08




Une deuxième chance partout en France

Pour aider les milliers de jeunes en rupture, l'Etat va-t-il mettre la main au porte-monnaie? Nicolas Sarkozy et la secrétaire d'Etat à la Politique de la ville, Fadela Amara, ont souhaité début février «généraliser» le dispositif des écoles de la deuxième chance (E2C) dans la foulée du plan «Espoir Banlieues». Actuellement, trente-six E2C permettent à 4 000 jeunes de 18 à 25 ans de réacquérir les fondamentaux – lire, écrire, compter – pendant six à vingt-quatre mois, tout en se formant à un métier via des stages. C'est peu quand on sait que 150.000 adolescents quittent chaque année le collège sans poursuivre d'études ni de formation.

Lire la suite de l’article



« J'ai laissé un trou dans ma vie, mais je me suis secoué »

Ce qui frappe en franchissant la porte de l'école, c'est le calme. Quelques jeunes en jogging et sweat à capuche discutent. Certains conjuguent les verbes être et avoir, font des multiplications, lisent en petits groupes, penchés sur des tables disposées en U.
Lire la suite de l’article


Les chercheurs manifestent pour leur autonomie
Plus de 200 chercheurs ont manifesté ce mardi devant le ministère de la Recherche à Paris, au moment où quelque 600 directeurs de laboratoires se réunissaient au Collège de France pour marquer leur désaccord avec l'évolution de la réforme de la recherche poursuivie par le gouvernement.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Métro (Paris) du 03/03/08 au 05/03/08/08



Le coup de blouses des chercheurs
Six cents patrons de laboratoires réunis hier s’inquiètent de l’avenir de leur filière
Lire la suite de l’article


Note2be.com: la justice interdit de citer les noms des enseignants
Le site "note2be.com", qui propose aux élèves de noter les enseignants en citant leur nom, devra désormais s'abstenir de toutes "données nominatives", en vertu d'une décision du tribunal des référés, lundi, saluée par le ministre, Xavier Darcos, et par le Snes-FSU, l'un des plaignants
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 03/03/08 au 05/03/08/08



Rien vu...



------------------------------------------------
Ouest-France du 03/03/08 au 05/03/08/08



Diplôme du brevet : ce qui change cette année
Il n'a cessé d'être réformé. En 2008, les collégiens vont étrenner la note éliminatoire en langues. Et une épreuve en informatique.
Lire la suite de l’article


Moins de télévision, moins d'enfants obèses
En réduisant la consommation d'écrans (télévision, jeux vidéos, ordinateur...), on parvient à faire maigrir des enfants en surpoids.
Lire la suite de l’article


Professeurs notés sur le Net : c'est non
Saisie par des syndicats d'enseignants, la justice a interdit à Note2be.com d'écrire le nom des professeurs évalués par les internautes. Le site fait appel.
Lire la suite de l’article


Soutien scolaire : succès à géométrie variable
Du sport, du théâtre, de l'aide aux devoirs gratuits après les cours. Les collèges de Zep testent la formule, avec plus ou moins de bonheur.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Sud-Ouest du 03/03/08 au 05/03/08/08



L'élève cogneur va répondre de son emportement
Il avait frappé plusieur fois au visage une assistante d'éducation qui refusait qu'il sorte de la classe
Lire la suite de l’article


Note2be, l'aventure serait-elle finie ?
Syndicats et gouvernement ont eu raison du site de notation des professeurs, note2be.com.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 03/03/08 au 05/03/08/08



L'enfant sauvage
A 14 ans, Samir A., délinquant multirécidiviste, est le plus jeune détenu de France. Le jeune homme, qui a commis 150 délits en deux ans et mis en échec policiers et éducateurs, doit sortir de la prison du Pontet, située dans le Vaucluse, dans les jours qui viennent. Mais l'adolescent reste un mystère pour tous ceux qui l'ont côtoyé et qui craignent désormais la récidive.
Lire la suite de l’article


Note2be: C'est non pour les noms
Le tribunal correctionnel de Paris, saisi en référé par des enseignants et plusieurs syndicats, a ordonné au site internet Note2be.com de ne plus faire apparaître les noms de professeurs notés par les élèves, rendant de fait son principe inopérant. Le ministre de l'Education a fait part de sa satisfaction, alors les fondateurs du site ont nié toute irrégularité.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde daté du 03/03/08 au 05/03/08/08


Le théâtre contre le mal-être des ados
Scène de théâtre dans un lycée du Val-d'Oise : Samy a 7 sur 20 à son contrôle de mathématiques. Accablé, il encaisse les commentaires de son professeur. Parmi les spectateurs, Saïf se lève pour rejouer la scène en prenant le rôle de Samy.
Lire la suite de l’article


Le site Internet note2be devra retirer les noms des enseignants qu'il note
Le nom des enseignants ne pourra plus apparaître sur le site Internet de notation note2be. Lundi 3 mars, le tribunal des référés de Paris a demandé à la société éditrice de "suspendre l'utilisation de données nominatives d'enseignants aux fins de leur notation et de leur traitement".
Lire la suite de l’article


"Retour à la blouse grise" ou "espoir" : les syndicats divisés
Dans une lettre adressée le 28 février 2007 à Xavier Darcos, le SNUipp-FSU, principal syndicat de l'enseignement primaire, exprime sa "plus vive inquiétude" quant au déroulement de la consultation des enseignants sur le projet de nouveaux programmes, présenté par le ministre de l'éducation le 20 février.
Lire la suite de l’article


Jack Lang voit dans les projets de Xavier Darcos "un appauvrissement intellectuel de l'école"
Deux fois ministre de l'éducation (de 1992 à 1993 et de 2000 à 2002), Jack Lang, député PS, figure parmi les ministres d'ouverture potentiels en cas de remaniement du gouvernement. Il met en cause les propositions du ministre de l'éducation nationale Xavier Darcos sur la refonte des programmes du primaire.
Lire la suite de l’article


La justice interdit les notes nominatives des professeurs sur note2be.com
Depuis le lancement du site, 50 000 enseignants ont été notés sur note2be.com, selon les six critères établis : intéressant, clair, disponible, équitable, respecté, motivé. La moyenne générale est de 14/20.
Lire la suite de l’article


L'agressée d'Etampes juge que le verdict est "un gâchis"
C'est un véritable gâchis pour les deux parties", a déploré Mme Montet-Toutain. Au lendemain de son agression, celle-ci avait exprimé un vif ressentiment contre sa hiérarchie, qui ne l'avait pas soutenue lorsque, quelques jours avant l'agression, elle avait été menacée par des élèves.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 03/03/08 au 05/03/08/08


Le cannabis se répand chez les collégiens
300.000 collégiens de 12 à 15 ans ont déjà fumé un joint, et beaucoup d'entre eux s'approvisionnent directement au sein de leur établissement scolaire. L'heure est au rajeunissement des acheteurs et des revendeurs, et tous les milieux sont concernés, selon une enquête du Parisien.
Lire la suite de l’article


Vitry-sur-Seine : un collège musulman doit ouvrir
Cet établissement privé devrait ouvrir lundi une classe de sixième, "après deux années d'études, d'efforts et d'échanges avec les autorités", annonce l'association Education et Savoir.
Lire la suite de l’article


Un professeur suspendu pour un coup de pied à un élève
L'élève de 6e, dont la famille a déposé plainte, a accusé l'enseignant de lui avoir donné un coup de pied alors qu'il se déplaçait dans la classe sans en avoir demandé l'autorisation.
Lire la suite de l’article


La justice interdit les noms sur le site "note2be.com"
Le Snes-FSU, la FSU et six enseignants avaient assigné en référé le site et son co-fondateur, Stéphane Cola, pour avoir proposé aux élèves de noter leurs profs nommément.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 03/03/08 au 05/03/08/08



"Allègre au gouvernement, une provocation"
"L'ouverture je vais la continuer", affirme Nicolas Sarkozy dans un entretien au Parisien. Il mentionne notamment Claude Allègre, "un homme avec qui j'aimerais un jour travailler", "un grand scientifique", qui "veut changer les choses". Des éloges qui ne font pas l'unanimité dans la communauté scientifique. Réaction de Bertrand Monthubert, président de Sauvons la recherche.
Lire la suite de l’article



Ça chauffe chez les chercheurs
Réunion au sommet entre directeurs de labo, manifestation devant le ministère: les chercheurs craignent pour leur avenir et le font savoir.
Lire la suite de l’article


Les chercheurs sonnent à nouveau la mobilisation
Des centaines de chercheurs se sont réunis au Collège de France, à Paris, pour exprimer leur inquiétude sur les projets du gouvernement. Syndicats et associations de l'enseignement supérieur et de la recherche ont appelé les personnels et les étudiants à des rassemblements dans plusieurs villes de France.
Lire la suite de l’article


Ces Français qui ont protégé les juifs
Loin des récentes polémiques sur la mémoire de la Shoah, les historiens jettent un nouveau regard sur les années noires de l'Occupation. Face à la machine criminelle de Vichy, ils réévaluent le rôle joué par la chaîne de solidarité qui a permis de sauver des dizaines de milliers d'adultes et d'enfants. Et les survivants témoignent à leur tour sur cette résistance civile, à rebours de l'image d'une France «collabo».
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 03/03/08 au 05/03/08/08



Corrida: le ministère de l'Education demande à 3 recteurs d'éviter "tout prosélytisme"
Le ministère de l'Education estime qu'il "n'est pas dans le rôle de l'Education nationale d'assurer la promotion de la corrida auprès des enfants" et a demandé aux recteurs de Montpellier, Aix-Marseille et Bordeaux d'éviter "tout prosélytisme" dans les établissements, a-t-on appris lundi au ministère.
Lire la suite de l’article


"Mes infos du mois," nouveau magazine pour les 8-11 ans, en kiosque mercredi
Un nouveau magazine, "Mes infos du mois", mensuel qui s'adresse aux enfants de 8 ans à 11 ans, sortira en kiosque mercredi, au prix de 4 €, ont annoncé mardi les éditions Play Bac Presse à l'AFP.
Lire la suite de l’article


Reims: un professeur suspendu pour avoir donné un coup de pied à un élève
Un professeur du collège Robert-Schuman à Reims est "suspendu" depuis lundi après avoir été accusé par un élève de onze ans de lui avoir donné un coup de pied à la jambe pendant un cours, a-t-on appris mardi auprès du rectorat.
Lire la suite de l’article


Note2be devient "de fait caduc", selon la FSU
La FSU, l'un des syndicats ayant assigné le site controversé de notation des professeurs "note2be.com", a estimé que le site devenait "de fait caduc", après la décision lundi du tribunal des référés de suspendre toute donnée nominative de ce site, dans un communiqué.
Lire la suite de l’article


Prévention routière et assurances sensibilisent les jeunes au cyclomoteur
La Prévention Routière et la Fédération française des sociétés d'assurances (FFSA) ont lancé lundi un "outil pédagogique" pour sensibiliser les jeunes aux risques du cyclomoteur, première cause de mortalité des jeunes de 14 à 17 ans.
Lire la suite de l’article


Sept ans de prison pour un enseignant religieux à la retraite pour un viol
Un enseignant religieux à la retraite, âgé de 75 ans, a été condamné à sept ans de prison ferme par la Cour d'assises de Maine-et-Loire, pour un viol et des agressions sexuelles commis sur des nièces entre 1996 et 2003.
Lire la suite de l’article


Mouvement de grogne dans les établissements scolaires de Nice
Plusieurs lycées et collèges de Nice mènent depuis une semaine des actions de grève afin de protester contre les suppressions de poste annoncées dans leurs établissements à la prochaine rentrée, a-t-on appris mardi de sources concordantes.
Lire la suite de l’article



-----------------------------------------------------------------------

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.