vendredi, mars 14, 2008

Revue de presse du vendredi 14 mars 2008

En 1809, ses premiers candidats n’étaient que 39, ils sont plus de 500 000 aujourd’hui. Il était obtenu par 1% des jeunes de chaque génération scolaire en 1900, 5% en 1950 et 11% en 1960. La proportion passe à 20% en 1970, 36% en 1988, 61% en 1998 et est restée à ce pourcentage depuis lors. Il s’agit du bac bien sûr.
Ouest France revient sur “Deux siècles de polémiques autour du bac. Le journal rappelle utilement que l'épreuve phare de l'Éducation nationale créée le 17 mars 1808, par un décret de Napoléon a toujours suscité des polémiques. La question du niveau (“qui baisse” forcément…) n’est pas nouvelle. Dès le 19ème siècle, ministres et recteurs s’indignent contre ces élèves qui ne savent plus rien, font des fautes d’orthographe, etc. Le journal de l’Ouest discute également la question de la facilité de l’épreuve. Non, le bac n’est pas “donné” aujourd’hui et la nature des épreuves est bien plus complexe qu’elle ne l’était autrefois. Comme le demande le journal “ gardons notre sang-froid”.


L’historien Jean-Pierre Rioux dans son éditorial
, constate également que “ l'enseignement de masse n'a pas modifié l'organisation du mérite qui privilégie toujours les études générales. L'évidence sociale d'un bac point de passage obligé, puisqu'il donne - fait à peu près unique dans le monde - directement accès à l'enseignement supérieur, reste incontestée. ”. Il constate également un paradoxe puisqu’il est à la fois peu sélectif (83% de succès en 2007, dont 87% pour les séries générales) et en même temps toujours inégalitaire (un enfant de cadre a toujours 10 fois plus de chances d’obtenir le bac qu’un enfant d’ouvrier). De plus, rappelons que les bacs obtenus ne sont pas les mêmes. Plus de 80% des enfants de cadres et d’enseignants quittent l’enseignement secondaire avec un baccalauréat général ou technologique, alors que ce diplôme n’est détenu que par moins d’un enfant d’ouvrier non qualifié sur trois.
Si l’on veut préserver ce “monument national” qu’est le bac, il y a donc une exigence d’égalité. Comme le dit Jean-Pierre Rioux : “l'important est de préserver l'espoir dont il reste porteur. Le dernier dont on crédite encore l'école ?

Poursuivons avec le bac en exerçant un “droit de suite” sur l’information qui a occupé la presse au début de la semaine. On se souvient que tout est parti d’une étude d’un chercheur de l’IREDU qui titrait sur la “loterie des notes au bac”. Cette étude est aujourd’hui remise en cause par des professionnels. Deux enseignants-formateurs de sciences économiques et sociales et un inspecteur pédagogique régional mettent en cause la pertinence et l'honnêteté de l'étude. Ils affirment que le protocole de recherche de Bruno Suchaut, auteur de l'étude (consistant à soumettre à une nouvelle correction six copies de bac par 66 professeurs), a été conçu et mis en place par eux-mêmes dans le cadre d'un stage de formation consacré à "la problématique de l'évaluation au bac", dans lequel le chercheur n'a fait qu'intervenir. Ils estiment qu’ "on ne peut pas tirer de conclusion définitive sur le déroulement et les résultats de l'examen à partir d'une expérience réalisée durant un stage", en dehors du contexte de l'examen, où plusieurs commissions d'harmonisation veillent à l'équilibre des corrections.
Jugeant l'attaque "totalement injustifiée" et la mise en cause de son honnêteté intellectuelle et scientifique "inadmissible", Bruno Suchaut considère qu’il faudrait faire le deuil de la notation actuelle, et donc du bac, et revoir complètement « les mécanismes de sélection, d’orientation et de certification des élèves ».
Reste à savoir si la société française est prête à déboulonner ce « monument national», et si la méthode utilisée pour lancer le débat est la meilleure…

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 14/03/08


A Périgueux, Darcos met le paquet
La ville, où le ministre est en péril, a vu débarquer Fillon et Juppé. Et Hollande.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 14/03/08


Brown veut faire des Britanniques de bons citoyens
Pour renforcer le sentiment de citoyenneté, le premier ministre envisage de créer une fête nationale ou d'imposer aux jeunes le serment à la reine. Les critiques fusent, illustrant les fortes tensions communautaires.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------
L’Humanité du 14/03/08 (un jour de retard)



Vie d’étudiant, vie de chien…
Un étudiant sur cinq arrête ses études à cause de conditions économiques et pédagogiques défavorables. Les études coûtent cher et 800 000 étudiants (sur les 2,2 millions que compte la France) doivent trouver un emploi pour survivre.
Lire la suite de l’article


Insécurité : le prix à payer pour un logement étudiant
Cambriolages, violences, forçage de serrures, voiture détruite dans le parking depuis six mois, insalubrité… tel est le quotidien des étudiants en résidences universitaires dans le 93
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 14/03/08 ( payant)



Mantois : parents et profs se mobilisent contre la réduction des moyens
Des parents d'élèves et des professeurs d'une dizaine d'établissements scolaires du Mantois, dans l'ouest des Yvelines, ont appelé à manifester contre la réduction des moyens en septembre en distribuant des tracts jeudi soir à Limay.

Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 14/03/08



Curiosphere.tv donne vie au savoir
Quel point commun y a-t il entre Miro, Poutine et les maisons bioclimatiques ? Il en existe un : Curiosphère.tv. Lancé par France 5 en février, ce site s’adresse aux professeurs à la recherche de supports éducatifs, aux parents en manque de réponses, mais aussi à tous les curieux qui y trouveront de quoi assouvir leur soif de savoir.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 14/03/08




Un examen à repasser pour une faute de frappe

Nouvelle épreuve annulée en première année de fac de médecine. Quelque 700 étudiants du campus de Laënnec (Lyon 8e) vont devoir repasser un examen de physique le 28 mars prochain, en raison d'une « faute de frappe » dans l'énoncé du concours du 8 janvier dernier.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Métro (Paris) du 14/03/08



Rien vu...


------------------------------------------------
Rue89 du 14/03/08



Les petits sont plus jaloux (en plus d'être plus mal payés)
Les hommes de petite taille sont plus jaloux que les hommes de grande taille. Au moins, en tout cas, les Espagnols et les Néerlandais selon une étude conduite par des chercheurs des universités de Groningen et de Valence qui ont interrogé 549 hommes et femmes.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 14/03/08



Deux siècles de polémiques autour du bac
L'épreuve phare de l'Éducation nationale a été créée le 17 mars 1808, par un décret de Napoléon. Elle a connu, depuis, un succès phénoménal. À la hauteur des critiques...
Lire la suite de l’article


« Passe ton bac d'abord ! »
Par Jean-Pierre Rioux

« Passe ton bac d'abord ! » L'apostrophe a pris une redoutable force sociale depuis deux siècles. Malheur à qui la mettrait en doute ! Le philosophe Edmond Goblot a popularisé cette croyance, dès 1925, dans un livre qui fit référence, La Barrière et le niveau. Étude sociologique sur la bourgeoisie française moderne : « Quand une famille s'élève de la classe populaire à la bourgeoisie, écrivait-il, elle n'y arrive pas en une seule génération. Elle y arrive quand elle a réussi à faire donner à ses enfants l'instruction secondaire et à leur faire passer le baccalauréat. »
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Sud-Ouest du 14/03/08



Rien vu...


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 14/03/08



Rien vu...


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 15/03/08



A Périgueux, François Fillon et François Hollande se livrent bataille pour un enjeu national
L'espace d'un soir, Périgueux s'est transformée en épicentre de la campagne municipale. François Fillon contre François Hollande : le "chef de la majorité" - comme le premier ministre aime se définir - et le chef de l'opposition ont tenu meeting, jeudi 13 mars dans le chef-lieu de la Dordogne, à 500 mètres l'un de l'autre et à deux heures d'intervalle, pour tenter de remporter la ville le 16 mars. Seules 56 voix, sur 18 400 inscrits et 12 800 votants, ont séparé au premier tour le maire sortant, ministre de l'éducation nationale, Xavier Darcos (UMP), arrivé deuxième, de son challenger socialiste, Michel Moyrand.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 14/03/08


L'étude remise en cause par des professionnels
Deux enseignants-formateurs et un inspecteur pédagogique mettent en cause la pertinence et l'honnêteté de l'étude de l'Iredu qui compare la notation du bas à une "loterie".
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 14/03/08


Rien vu...


-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 14/03/08



Mise en place d'une grille d'équivalences classes préparatoires / universités
Les étudiants qui quitteront leurs cursus en classes préparatoires, pendant, ou l'issue de la 1ère ou de la 2e année, se verront désormais attribuer une attestation établie à partir d'une grille d'équivalences définie nationalement, selon une circulaire parue jeudi.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.