mardi, décembre 16, 2008

Revue de presse du mardi 16 décembre 2008

Reculade

Ce matin Libération tout comme 20 minutes , ou le Nouvel Obs.fr se livrent à l'exercice de la revue de presse et notent que la quasi-totalité des éditoriaux commentent la soudaine marche arrière du ministre de l'Education, dictée pour certains «par la peur de la rue» et «par une contamination venue d'Athènes».
Beaucoup d'éditorialistes notent d'ailleurs que, tout autant que le contenu, c'est la méthode qui est sanctionnée. On ne gouverne pas avec des passages en force et des réformes à marche forcée. Comme l'écrit D.Pourquery dans son éditorial de Libération : “ Le moment est venu de changer de mode de réforme. Il faut écouter et discuter pour convaincre. Face à une crise qui s'annonce aiguë, le gouvernement doit choisir la voie du dialogue. ”. La politique du fait accompli peut s'avérer explosive.
Et finalement, on peut analyser cela comme un tournant dans la politique de N.Sarkozy. Car, en effet, plus encore que Xavier Darcos, c'est lui qui est à l'origine de cette reculade . Et cela peut signifier la fin d'un cycle dans l'action présidentielle. Le Président qui déclarait récemment à propos d'une autre réforme “Si je ne le fais pas, je serai comme tous les présidents qui ont cessé les réformes au bout de deux ans.”, se trouve aujourd'hui contraint de reculer sur la réforme des lycées mais aussi sur le travail dominical. Après la période du début, où se succédaient les réformes et déclarations à un rythme effréné, N.Sarkozy est-il en train de se “chiraquiser” et de remballer ses projets par crainte de la rue ?
Sur la réforme elle même, Luc Ferry, interviewé par Le Figaro “mange le morceau” encore une fois. Il déclare “Malheureusement quand on reporte une réforme, ça signifie en langage politique qu'elle est enterrée.” par ailleurs il rappelle la logique profonde de la réforme “Avec les deux heures et demie en moins que prévoyait le texte ces derniers jours, on aurait économisé 10 000 postes d'enseignants. Et dans le schéma initial, on ré­glait tous les problèmes de suppressions de postes !
Son successeur, Xavier Darcos, est interviewé dans Le Parisien, selon lui “la réforme du lycée est devenue l'otage de rumeurs qui affolent l'opinion publique et créent l'inquiétude chez les parents à dessein

Même si l'abcès de fixation se fait sur le lycée, peut-on dire pour autant que la colère va retomber dans l'éducation nationale ?
La Croix liste les autres réformes de Xavier Darcos qui font débat : les programmes et horaires du primaire, la mise en place de l'accompagnement et la suppression des Rased, le service minimum d'accueil, Le bac professionnel en trois ans, La réforme de la formation et la suppression des IUFM...
Et puis bien sûr, et surtout, la réduction des postes. C'est toujours plus de 40 000 postes de fonctionnaires qu'il est prévu de supprimer dans l'éducation nationale au cours des prochaines années. C'était la raison initiale de la manifestation du 19 octobre et de la grève du 20 novembre.

Après l'analyse politique, on peut se livrer aussi à une réflexion plus large sur les difficultés à réformer un système éducatif qui ne marche pas si bien que cela. C'est Bernard Gorce, le spécialiste “éducation” de La Croix qui propose quelques clés de lecture en se basant sur les comparaisons internationales. Pour lui, de nombreux pays européens n'arrivent pas à adapter leur école au plus grand nombre. Les pouvoirs publics ont fait passer le message de l'importance du diplôme , ont dépensé des sommes importantes, mais ne sont pas parvenus pour autant à enrayer l'échec scolaire. Pour Éric Charbonnier, expert pour les questions d'éducation à l'OCDE, « Ce qui s'est passé en Espagne, en Italie ou en Grèce est très similaire. Tous ces pays, à des rythmes différents, ont rattrapé une partie de leur retard en ouvrant le chemin des études au plus grand nombre. Mais ce faisant, aucun d'entre eux n'a vraiment pris le temps de réformer en profondeur ni le contenu des programmes, ni les méthodes pédagogiques pour s'adapter à cette nouvelle donne. ». Plus qu'une question de structures, la question est d'abord pédagogique.
Pour finir, on peut revenir à une des questions posées par les éditorialistes : “L'éducation Nationale est-elle réformable ?”. Il faut noter que dans les discours syndicaux, aucun ne considérait que rien ne devait bouger. Une réforme est incontournable. Comme le dit François Jarraud, dans son éditorial du Café Pédagogique une partie non négligeable de la profession est acquise à l'idée d'un changement profond du lycée. Une vingtaine d'associations et syndicats se sont regroupés pour pousser en ce sens. Un cercle encore plus large s'était reconnu dans un document de pilotage.”.
Soyons optimistes (il vaut mieux pour faire ce métier), après cet “essai bloqué” , peut-être y a t-il un espace pour imaginer et proposer une vraie réforme du lycée à la fois ambitieuse et basée sur la concertation ?
Chiche....

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 16/12/08


«On fête l'aveu de faiblesse de Darcos»
Au Lycée Voltaire, à Paris, enseignants, parents et élèves se félicitent du recul du ministre sur la réforme du lycée même si «la bataille continue».
Lire la suite de l’article


Le report de la réforme du lycée: «une reculade» pour la presse
Ce matin, la quasi-totalité des éditoriaux commente la soudaine machine arrière du ministre de l'Education, dictée pour certains «par la peur de la rue» et «par une contamination venue d'Athènes».
Lire la suite de l’article


Réformes Darcos: le Finistère jusqu'au-boutiste
Jour calme hier à Brest où l’agitation lycéenne qui a sévi la semaine dernière, avec dégradations sur la voie publique et jets de pierres et de grenades lacrymogènes entre jeunes et forces de l’ordre, a connu un net reflux. Depuis vendredi, les lycéens brestois ont commencé à s’organiser pour éviter les débordements. Des représentants ont été désignés et reçus en sous-préfecture lundi matin. La décision du ministre de reporter sa réforme de l’éducation n’a en revanche rien changé à leur détermination. Et, à l’entrée de la ville, devant les grilles du lycée de l’Iroise, dont le blocus avait été voté en assemblée générale vendredi et où ont été alignées des poubelles, la défiance reste grande vis-à-vis de Xavier Darcos.
Lire la suite de l’article


Des explosifs lancés devant un lycée du Val-d'Oise
Le proviseur du lycée Arthur Rimbaud et plusieurs autres personnes ont été légèrement blessées par de «gros pétards» lancés devant l'établissement.
Lire la suite de l’article


Editorial : Ça résiste
On peut tourner les choses dans tous les sens, cela s’appelle un recul : la réforme des lycées devait être présentée ce matin, elle est repoussée d’un an.[…] Le moment est venu de changer de mode de réforme. Il faut écouter et discuter pour convaincre. Face à une crise qui s’annonce aiguë, le gouvernement doit choisir la voie du dialogue.
Lire la suite de l’article


L’inédite prudence sarkozienne
A rebours de son credo volontariste, le Président choisit de battre en retraite.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 16/12/08


La réforme Darcos renvoyée
à des jours meilleurs
La décision du ministre a été accueillie favorablement par les syndicats, qui appellent cependant toujours à manifester.
Lire la suite de l’article


Comment Sarkozy
a convaincu Darcos de reculer
Pour l'Élysée, une pause était nécessaire face à des mouvements lycéens difficiles à cerner et la crainte d'un «Mai 68 européen».
Lire la suite de l’article


Ferry : «Il faut transformer
le lycée de toute façon»
INTERVIEW - L'ancien ministre de l'Éducation nationale de Jacques Chirac observe que le contexte de crise a nui au projet.
Lire la suite de l’article


« Le climat social a fait reculer Xavier Darcos »
Selon Marie-Estelle Pech, journaliste au service société du Figaro, la réforme de la seconde telle qu'initialement prévue par Xavier Darcos ne sera probablement pas mise en place.
Lire la suite de l’article


Réforme du lycée : encore un rendez-vous gâché
L'analyse d'Yves Thréard, directeur adjoint de la rédaction du Figaro.

Toutes les études convergent vers une même conclusion : la réforme du lycée est une nécessité. Selon le dernier portrait social de la France dressé par l'Insee, un élève sur cinq quitte, chaque année, le système scolaire sans diplôme ou qualification. Et, selon les exper­tises internationales, un lycéen français coûte 50 % plus cher aujourd'hui qu'il y a quinze ans, travaille beaucoup, mais pour des résultats médiocres. […]Le ministre de l'Éducation nationale, dont beaucoup louaient les qualités jusqu'à en faire un successeur possible à François Fillon un jour à Matignon, a-t-il péché par facilité ou par orgueil ? Une chose est sûre : il n'a pas assez expliqué son projet et, surtout, les notables évolutions qu'il lui a apportées. L'annonce de son report, lundi, a même été faite alors qu'il était en visite au Proche-Orient !
Mais, après tout, le contenu de la réforme avait-il une quelconque importance ? Ses opposants se sont plu, comme d'habitude, à noyer le poisson pour ajouter au «pot­ commun» de leur révolte la suppression de 13 000 postes dans l'Éducation nationale - sur près d'un million - et quelques autres revendications catégorielles. Syndicats d'enseignants, d'étudiants et de lycéens, ainsi que toutes les ­forces de gauche - de la LCR au PS - sont alors accourus, agitant le ­spectre d'un combat de rue «à la grecque».
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde daté du 16/12/08



Réforme du lycée : un recul symbolique
Il faut probablement mettre sur le compte du "syndrome grec" le recul que vient d'opérer Xavier Darcos sur la réforme du lycée. Après "consultation" et "accord" du chef de l'Etat, le ministre de l'éducation nationale a décidé de différer d'un an la réforme du lycée, effectuant une volte-face aussi spectaculaire qu'inattendue.
Lire la suite de l’article


La réforme reportée, les lycéens encore mobilisés
Quel que soit l'habillage, c'est un recul. Annoncé lundi 15 décembre depuis Ramallah (le territoire palestinien de Cisjordanie) où il était en visite officielle, le report de la réforme de la classe de seconde par le ministre de l'éducation, Xavier Darcos, est un coup de théâtre dans le milieu, mais aussi une embardée dans la conduite de l'action gouvernementale.
Lire la suite de l’article


Darcos recule pour mieux sauter (au dessus des risques)
Le ministre de l'éducation a décidé de reporter sa réforme des lycées d'un an. Sur Europe 1, il explique qu'il fallait la différer pour "éviter les risques de débordements". Sur France Info, Luc Ferry constate "qu'à chaque fois qu'un ministre veut faire une grande réforme de l'éducation nationale, il se plante".

Lire la suite de l’article


Les lycéens veulent maintenir la pression sur Darcos
L'annonce, lundi 15 décembre, du report de la réforme du lycée n'a pas empêché les lycéens parisiens de continuer à mobiliser contre les projets du gouvernement.
Lire la suite de l’article


Réforme du lycée reportée : Xavier Darcos s'explique
Le ministre de l'éducation, Xavier Darcos, interrogé, lundi 15 décembre au téléphone par Le Monde avant son retour en France - il était en déplacement de deux jours en Israël et en Palestine - s'explique sur le report de la réforme du lycée.
Lire la suite de l’article


La réforme de la seconde était devenue "l'otage de rumeurs", selon Darcos
Dans un entretien accordé au journal Le Parisien/Aujourd'hui en France publié mardi 16 décembre, le ministre de l'éducation, Xavier Darcos, revient sur les raisons qui l'ont poussé, "de concert avec le président de la République et le premier ministre", à reporter la réforme de la classe de seconde qu'il devait initialement dévoiler ce mardi. Selon lui, ce projet de réforme était en train de devenir "le point de fixation" de mouvements sociaux, "quoique son contenu ne soit pas le véritable enjeu des réactions irrationnelles qu'il suscitait".
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 16/12/08 (un jour de retard)



Lycées, travail le dimanche : premiers reculs
Sur ces deux réformes, pas de reculade jure le gouvernement, juste des adaptations. Bel exercice sémantique pour masquer que Nicolas Sarkozy, après avoir surfé sur sa présidence européenne, doit revenir à la réalité du pays.
Lire la suite de l’article


Chaque étape de la réforme est reportée d'un an selon le ministère
Chaque étape de la réforme du lycée va être reportée d’un an, de la seconde à la terminale, ce qui signifie qu’elle s’appliquera de la rentrée 2010 à la rentrée 2012, a précisé lundi le ministère de l’Education.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 16/12/08



Réforme du lycée : Xavier Darcos s'explique
INTERVIEW EXCLUSIVE. Dans une interview publiée mardi dans Le Parisien - Aujourd'hui-en-France, Xavier Darcos, le ministre de l'Education nationale, explique pourquoi il a décidé de reporter d'un an la réforme du lycée. Extraits.
Lire la suite de l’article


Sarkozy et Darcos reportent la réforme du lycée
La réforme Darcos est renvoyée à des jours meilleurs. Craignant la montée du mécontentement des lycéens, Nicolas Sarkozy endosse le premier recul de son quinquennat. En ces temps de crise, il ne prendra pas le risque d’une explosion de colère.
Lire la suite de l’article


Un proviseur blessé à Garges-les-Gonesse
Il arrive au mouvement de protestation lycéen de déraper. Lors d'une tentative de blocus, le proviseur du lycée Arthur-Rimbaud de Garges-lès-Gonesse (Val-d'Oise) a été légèrement brûlé à la jambe et six personnes souffrent de troubles auditifs. En cause : des projectiles et des engins explosifs jetés devant les grilles du lycée.
Lire la suite de l’article



Les lycéens toujours dans la rue mardi
Entre 1.800 lycéens selon la police, et 2.500 selon les organisateurs, ont manifesté mardi matin à Paris, parfois dans un certain désordre, pour protester contre la réforme du lycée et les suppressions de postes d'enseignants. Mobilisés à l'appel de l'organisation lycéenne Fidl, les manifestants sont partis de la place de la Bastille (XIe arrondissement) peu après 11h30, semble-t-il sans destination précise, certains défilant entre bus et voitures sur des voies où la circulation n'était pas coupée.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 16/12/08



La réforme de la seconde n’est plus une priorité
Devant l’ampleur des protestations, le ministre de l’éducation a annoncé lundi 15 décembre le report de la réforme de la classe de seconde, qui devait entrer en vigueur en septembre prochain
Lire la suite de l’article


Les autres réformes de Xavier Darcos
Du nouveau en primaire
Un service minimum d’accueil
Le bac professionnel en trois ans
Les enseignants formés à la « fac »
Lire la suite de l’article


Nicolas Sarkozy renonce à passer en force et joue la prudence
Le chef de l’État a préféré, en accord avec Xavier Darcos, ajourner la mise en œuvre de la réforme du lycée, plutôt que de risquer un embrasement du mouvement lycéen
Lire la suite de l’article


La crise révèle l’essoufflement des systèmes éducatifs en Europe
Plusieurs pays européens n’arrivent pas à adapter leur école au plus grand nombre
Lire la suite de l’article


Dans les pays de l’OCDE, le niveau d’étude s’est élevé
Le niveau des études s’élève : en moyenne, dans les pays de l’OCDE, la proportion de diplômés de niveau bac a progressé de 13 points en vingt ans. La moyenne est aujourd’hui de 41 % d’une génération à niveau bac et 26 % de diplômés de l’enseignement supérieur. En France, on est passé de 60 % de niveau bac chez les 45-54 ans à 80 % chez les 25-34 ans.
Lire la suite de l’article


Paroles de lycéens
Stefano, 19 ans, en terminale littéraire à Rome
Artur, 17 ans, en terminale scientifique à Coimbra (Portugal)
Timothée, 16 ans, en première technologique (STL) à Rezé (France)
Lire la suite de l’article


Les lycéens d’Athènes ont le sentiment d’une forte injustice
Loin des groupes de casseurs ou des militants ultra-politisés, de nombreux lycéens grecs manifestent pour faire entendre une colère longtemps enfouie
Lire la suite de l’article


Opposants et partisans de la réforme de l'éducation nationale se mobilisent sur le Web
Sur le Web, les opposants à la réforme de Darcos sont majoritaires. Mais les partisans du texte se font aussi entendre grâce aux blogs et à Facebook
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos du 16/12/08



Sarkozy assure que la réforme des lycées se fera mais après concertation
Nicolas Sarkozy a assuré mardi à Strasbourg que la réforme controversée des lycées, mise entre parenthèses lundi par le ministre de l'Education Xavier Darcos, se ferait mais que le gouvernement prendrait "le temps de la concertation".
Lire la suite de l’article


Lycées : volte-face surprise de Xavier Darcos
Le ministre de l'Education nationale reporte d'un an son projet, qu'il devait présenter aujourd'hui et qui suscite la contestation des lycéens et des enseignants. Les syndicats applaudissent. Il s'agit du premier recul d'un homme qui avait construit sa réputation sur son activisme réformateur.
Lire la suite de l’article


Valérie Pécresse cherche à éviter une contagion dans les campus
En butte aux critiques de certains présidents d'université, confrontée à la grogne des syndicats enseignants et étudiants (Snesup, Unef..), Valérie Pécresse veut éviter une contagion de la grogne sociale aux campus. La ministre de l'Enseignement supérieur a défendu hier son projet de budget 2009, qui, dit-elle, doit permettre d'accroître de 10 % les dotations des universités. Mais certains présidents d'université, moins dotés cette année, ont dénoncé une « astuce budgétaire ». Ils évoquent, en outre, les suppressions de postes prévues par le projet de budget : 200 postes seront supprimés et 150 redéployés ; 24 postes seront supprimés à Aix-Marseille-II, 18 à Grenoble-I, Lille-I ou Caen, 15 à Brest, 12 à Toulouse ou Montpellier-III.
Lire la suite de l’article


Nicolas Sarkozy met le frein, sans le dire, aux réformes sociales
Devant la dégradation de la situation économique, consigne a été donnée aux ministres d'observer la plus grande vigilance sur les projets susceptibles de conduire à des débordements sociaux.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 16/12/08



Les lycéens veulent une réforme, mais pas celle de Darcos
Xavier Darcos a eu beau repousser la réforme sur le lycée d'un an, les lycéens n'ont pas annulé leurs mouvements de protestations. Ce mardi, 20 lycées sont bloqués à Paris, soit deux fois plus que la veille, tandis que dans l'ouest du pays, la mobilisation ne faiblit pas avec plusieurs milliers de manifestants dans les rues.
Lire la suite de l’article


Report de la réforme du lycée: Qu'est-ce qui a fait changer d'avis Xavier Darcos?
C’est ce qui s’appelle couper l’herbe sous le pied à un mouvement de protestation. Les syndicats de lycéens ont beau maintenir leur appel à manifester mardi et jeudi, l’annonce du report de la réforme du lycée ce lundi, couplée avec l’arrivée des vacances de Noël, risque bien d’essouffler ce que certains avaient pris pour un début d’insurrection de la jeunesse française voire européenne.
Lire la suite de l’article


Le retrait de la réforme du lycée: le premier véritable échec du président Sarkozy
Les éditorialistes sont unanimes. Comme souvent, le terrain miné de l’éducation a fait reculer le gouvernement. Et tous voient dans le retrait de la réforme des lycées de Xavier Darcos la première véritable reculade du quinquennat de Nicolas Sarkozy.
Lire la suite de l’article


Report de la réforme du lycée: pas «dupes», les lycéens continueront à protester
Si les premières réactions à l'annonce du report d'un an de la réforme du lycée ont été positives, la prudence est de mise du côté des syndicats d'enseignants et de lycéens.
L'UNL a ainsi maintenu son mot d'ordre de manifestations jeudi, la Fidl appelant les lycéens à rester vigilants et à se mobiliser mardi et jeudi.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 16/12/08



Signes religieux à l'école : les sikhs en appellent à l'ONU
La fronde contre la loi dite "sur la laïcité" s’est exportée aux Etats-Unis. Lundi, United Sikhs, une organisation affiliée à l’ONU, a déposé une plainte contre la France auprès du Comité des droits de l’homme des Nations unies.
Lire la suite de l’article


Réforme du lycée : Darcos a cédé... quoi qu'il en ait dit
Les services de Xavier Darcos ont annoncé, ce lundi matin, alors que le ministre de l'Education nationale était en déplacement officiel en Israël, que la réforme du lycée était repoussée. On savait que l'entourage de Nicolas Sarkozy commençait à pousser Xavier Darcos à "se donner du temps", alors que la contestation ne faiblissait pas, en particulier chez les lycéens.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Ouest-France du 16/12/08



Le point à la mi-journée sur la mobilisation lycéenne
Malgré le report de la réforme du lycée, la mobilisation lycéenne se poursuit dans l'Ouest et dans le reste du pays. Notamment à l'appel de la Fidl qui demande la retrait pur et simple de la réforme Darcos. Le point à la mi-journée.
Lire la suite de l’article


Les lycéens restent sceptiques : « Ça sent le piège... »
RENNES. ¯ Lycée Descartes, hier soir, près de la rocade Sud deRennes. Ils sont près de 70 personnes en ce début de la Nuit des lycées, limitée à un débat. C'est le même scénario dans plusieurs établissements de la ville : il y a des enseignants, des parents d'élèves et des lycéens.
Lire la suite de l’article


La réforme du lycée reportée à la rentrée 2010
Xavier Darcos, ministre de l'Éducation nationale, a cherché à calmer le jeu, hier. Les lycéens maintiennent leur mobilisation.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 16/12/08



Lycée: "Dans un an, on en sera au même point"
Xavier Darcos, qui refuse que sa réforme du lycée soit "prise en otage par des tensions sociales", a décalé sa mise en place d'un an. Ce qui n'empêche pas les lycéens de continuer leur mobilisation cette semaine. Lucie Bousser, présidente de l'Union nationale des Lycéens (UNL), prévient d'une mobilisation accentuée si le gouvernement reste sur ses positions.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 16/12/08


Sarkozy assure que la réforme des lycées se fera
"J'ai demandé à Xavier Darcos d'approfondir sa concertation pour que la réforme puisse se mettre en œuvre dans les meilleures conditions", affirme le chef de l'Etat.
Lire la suite de l’article


Quand Darcos jurait qu'il mènerait ses réformes à terme
Le ministre de l'Education nationale Xavier Darcos a annoncé, lundi 15 décembre, qu'il reportait la mise en oeuvre de sa réforme du lycée. Un soudain changement de cap d'autant plus surprenant qu'il n'a eu de cesse de répéter ces derniers mois qu'il mènerait sa réforme à terme coûte que coûte. Exemples.
Lire la suite de l’article


Darcos et Sarkozy : "Une étincelle peut mettre le feu à la plaine"
Par Jean-Marcel Bouguereau,

LORS de la grève de jeudi dernier, nous écrivions que "Xavier Darcos aurait tort de sous-estimer ces mouvements". Il ne les a pas sous estimés. Evidemment en accord avec Nicolas Sarkozy dont a souvent rapporté les craintes d’un embrasement social. Ils ont non seulement décidé de repousser la réforme de la classe de seconde face à la grogne croissante dans les lycées et même, quelques heures plus tard, chaque étape de cette réforme jusqu’à la terminale. Selon le Ministre, "nous avons trouvé qu'il était convenable de faire ainsi parce que objectivement le climat ne se prête pas à avancer sereinement". M. Darcos dont les enseignants critiquaient l’attitude méprisante à leur égard, vient donc de découvrir les vertus d’une concertation à laquelle, jusqu’ici, il tournait le dos. C’est que, comme le disait Mao Tsé Tung, "une étincelle peut mettre le feu à la plaine"
Lire la suite de l’article


Réforme du lycée : première reculade du quinquennat
"Tournant", "crainte d'une "contamination venue d'Athènes"... les éditoriaux de la presse française s'accordent à dire que le report de la réforme annoncé hier est une première, alors que les lycéens défilent de nouveau ce mardi. A Paris, ils se retrouvent à 10h30 place de la Bastille.
Lire la suite de l’article


La Fidl "demande le retrait de la réforme Darcos"
Ne croyant pas à une possible modification du texte, le syndicat lycéen Fidl veut "effacer" la réforme. Il appelle à une journée nationale d'actions partout en France.
Lire la suite de l’article


Étudiants : l'Unef demande à rencontrer Pécresse
La première organisation étudiante s'étonne du "silence radio" de la ministre de l'Enseignement supérieur face au "malaise de la jeunesse".
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 16/12/08


Sarkozy ne laisse pas tomber la réforme des lycées
Le chef de l'Etat félicite Xavier Darcos, un ministre "remarquable"... Et assure que la concertation n'empêchera pas la mise en place de la réforme des lycées, même si elle est repoussée d'un an.
Lire la suite de l’article


Les deux reculs du gouvernement
Editorial de Christophe Barbier
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 16/12/08


Lycée : Incontournable réforme
Xavier Darcos n'est pas le premier ministre de l'éducation à devoir stopper une réforme. Pour rester dans l'histoire récente, on se rappelle la réforme Fillon en 2005, celle de Luc Ferry en 2004 ou encore l'échec de la loi Bayrou en 1994. Xavier Darcos n'est pas non plus le seul à avoir péché par excès d'assurance et son "je ne suis pas le ministre de l'hésitation nationale" trouve un écho dans les propos de ses prédécesseurs.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 16/12/08



M. de Gaudemar: report de la réforme du lycée "pour gagner en consensus"
Le recteur de l'académie d'Aix-Marseille, Jean-Paul de Gaudemar, chargé fin mai par le ministre de l'Education de piloter la réforme du lycée, a jugé mardi que son report avait pour objectif "de retrouver la voie d'un dialogue plus serein" et de "gagner en consensus".
Lire la suite de l’article


Des collégiens parisiens couche-tard et mordus d'écrans (enquête)
Plus de 80% des collégiens en classe de 3e se couchent après 22H00 la veille d'un jour de classe, tandis que 45% des filles et 55% des garçons déclarent passer plus de trois heures par jour devant un écran, selon une enquête menée en 2007-2008 dans 22 collèges parisiens.
Lire la suite de l’article


Une campagne contre l'usage du portable par les enfants
Dix associations de consommateurs, de défense de l'environnement, d'enseignants et de lutte contre le cancer ont lancé mardi une campagne contre l'utilisation du téléphone portable par les enfants, sous l'intitulé frappant de "TcherMobile".
Lire la suite de l’article


Manifestation de 1.800 à 2.500 lycéens dans les rues de Paris
Entre 1.800 lycéens selon la police, et 2.500 selon les organisateurs, ont manifesté mardi matin à Paris, parfois dans un certain désordre, pour protester contre la réforme du lycée et les suppressions de postes d'enseignants, a constaté une journaliste de l'AFP.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

1 commentaire:

hugues vessemont a dit…

Pour Darcos et Sarko, ce n'est qu'un recul tactique, le lycée low cost est toujours au programme

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.