mardi, décembre 02, 2008

Revue de presse du mardi 2 décembre 2008

Bonne insécurité” , c’est le mot (terrifiant) du jour…
Une descente d’une brigade anti-stupéfiants dans un lycée technique du Gers fait aujourd’hui l’actualité dans plusieurs journaux. C’est, encore une fois, un bel exemple d’une affaire révélée de manière parallèle, qui a beaucoup circulé sur les blogs et sur les listes avant de parvenir enfin aux oreilles des médias nationaux.
Il y a en fait deux affaires. La première se déroule le 17 novembre à l’école des métiers d’Auch. Des gendarmes débarquent avec un chien anti-drogue dans les classes de l’établissement et de manière très dure et humiliante recherchent de la drogue et fouillent les élèves suspectés d’en détenir.
Le récit de cette descente de police est fait quelques jours plus tard sur le répondeur de l’émission “Là bas si j’y suis” de France Inter par un des enseignants de la classe. Le récit commence à circuler parmi les “lanceurs d’alerte” (selon l’expression désormais consacrée…). Cet événement a aussi donné lieu à un article dans la dépêche du Midi et a été évoqué aussi sur le blog de Luc Cédelle , sur celui de Claude Lelièvre et sur celui de Lubin
Aujourd’hui, Libération évoque une affaire similaire qui s’est déroulée cette fois ci dans un collège de Marciac, toujours dans le Gers, le 19 novembre (un récit qu’on retrouve dans presque tous vos journaux ) Zoé une élève de 14 ans raconte : “Soudain , la porte s’est ouverte, laissant entrer deux gendarmes (…) "Nous allons faire entrer un chien! Mettez vos mains sur les tables, restez droit, ne le regardez pas! Quand il mord, ça pique!" ”. La jeune fille est ensuite soumise à une fouille : “«Le gars qui nous regardait, dit à l’intention de l’autre gendarme: "On dirait qu’elle n’a pas de hash mais avec sa tête mieux vaut très bien vérifier! On ne sait jamais… " Ils ont souri et la fouilleuse chercha de plus belle! Elle cherche dans les replis de mon pantalon, dans les doublures de mon tee shirt sans bien sûr rien trouver. Elle fouilla alors dans mon soutif et chercha en passant ses mains sur ma culotte! Les gendarmes n’exprimèrent aucune surprise face à ce geste mais ce ne fut pas mon cas!!!!!!», raconte encore l'adolescente. ”.
La procureure de la République interrogée par le journal déclare : “«Les élèves ont peur de ces contrôles, ça crée de la bonne insécurité, satisfaisante à terme en matière de prévention»”. De la ”bonne insécurité” ???
Devant la colère des parents et des professeurs, l'inspecteur d'académie a toutefois annoncé la suspension des procédures d'intervention de la gendarmerie dans les collèges gersois.
Chacun peut tirer ses propres conclusions de cette affaire. Elle est représentative du climat de stigmatisation et de “terrorisation” malheureusement trop souvent à l’œuvre dans les questions de délinquance et de jeunesse. Peut-on construire une éducation sur la peur ? Quand une société en vient à considérer tous ses enfants comme des délinquants potentiels, c’est qu’elle ne va pas très bien. On notera aussi, pour finir sur une note plus optimiste le rôle d’alerte joué par les petits médias et par Internet et qui permettent enfin à ces affaires d’éclater au grand jour dans la presse nationale.

Le ministère de la fonction publique devait signer, mardi 2 décembre, une "charte pour la promotion de l'égalité".L’administration entend ainsi favoriser le recrutement d'enfants d'immigrés, de femmes, de seniors et de personnes handicapées.
Cette information semble anodine et on doit se réjouir de la signature d’une telle charte. Mais si on s’intéresse à cette information c’est parce qu’elle révèle un débat pédagogique (et politique) tout à fait passionnant.
Dominique Meurs, chercheuse à l'INED, s'est intéressé aux candidats aux concours. Cette étude, qui a porté sur le suivi des candidats aux concours d'accès aux Instituts territoriaux d'administration (IRA), montre que la mise à l'écart se joue aux épreuves écrites. "Les enfants d'immigrés ne sont pas vraiment sous-représentés parmi les candidats, mais ils chutent sur la culture générale alors qu'ils réussissent tout aussi bien que les autres aux épreuves techniques.”. Dans cette perspective, André Santini, le ministre de la Fonction publique propose de redéfinir les épreuves du concours en en supprimant la “culture générale”Il déclare dans une interview au Figaro de Lundi que les épreuves de culture générale “éliminent tous ceux qui n'ont pas ces codes, souvent hérités du milieu familial. C'est une forme de discrimination invisible. Or la fonction publique doit jouer son rôle d'ascenseur social, d'intégration et se montrer à l'image de la population. Nous tenons à conserver les concours, qui sont le moins pire des systèmes de sélection. Mais, pour les améliorer, nous signons la charte de l'égalité, qui est un engagement moral et concret, pour que tous les publics soient informés de leur contenu. Ensuite, nous veillons à mieux valoriser l'expérience, la compétence et moins les connaissances théoriques.”. Un des éditorialistes du Figaro, Yvan Rioufol s’insurge dans son blog contre ce qu’il qualifie d’entreprise de “déculturation et pense qu’ ”au nom de la lutte contre les discriminations, un décervelage collectif se profile.”.Dans Le Monde, un ancien étudiant de Sciences Po issu de la première promotion ZEP, apporte un autre point de vue. Il faut arrêter d'être sur des questions de principe. L'égalité ce n'est pas l'équité. On n'est pas tous égaux devant l'école. Pourquoi ne pas déléguer à des organismes comme la CNIL ou la Halde, l'exploitation des statistiques ethniques pour montrer où sont les inégalités ?
Compétences contre connaissances. Equité contre égalité. Baisse du niveau. On retrouve là les thèmes (souvent biaisés) qui traversent les débats sur l’école depuis ces dernières années et qui sont construits sur des oppositions alors que l’enjeu est de les concilier et de travailler dans cette tension.


On finit avec une initiative sympathique des enseignants du SNUipp-FSU de la Vienne. Ils ont lancé une opération "Apéros à l'école" pour expliquer leurs "craintes" sur les réformes à venir dans l'éducation nationale et "mobiliser" les parents.
Avec pour slogan “A la santé des enfants pour qu'ils ne trinquent pas plus tard

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 02/12/08


«Le chien s'est acharné sur plusieurs cartables»
L’affaire suscite l’indignation des parents d’élèves et de la Ligue des droits de l’homme qui publiait hier un communiqué. Ces dernières semaines, les forces de l’ordre ont débarqué dans deux établissements scolaires du Gers pour procéder à des opérations de «prévention» contre l’usage de la drogue.

Lire la suite de l’article


Opération anti-drogue dans un collège: appel à la mobilisation
Un rassemblement contre la «terrorisation» des élèves est prévu vendredi devant le collège de Marciac (Gers) à la suite d’un contrôle antidrogue mené par les gendarmes avec des chiens dans une classe de 3e le 19 novembre.
Lire la suite de l’article


Français langue étrangère: un passeport pour Casa
Ils se prénomment Sabrina, Benoît, Stéphanie et Ophélie. Après des études en informatique ou Français langue étrangère (FLE) dans les universités orléanaises et tourangelles, ils ont quitté l’hexagone, diplôme en poche pour gagner le Maroc. Leurs fonctions? Professeurs de Français dans les écoles bilingues privées du pays. «En optant pour une formation FLE, je savais bien que je ne resterais pas en France», explique Sabrina. «Tout quitter est un peu compliqué et j’imagine que le retour à Orléans dans deux ans se fera sentir», appréhende Benoît. «Mais c’est une expérience enrichissante».
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 02/12/08


Une intervention de gendarmerie musclée
sème l'émoi dans un collège
Des gendarmes ont promené leurs chiens renifleurs dans une salle de cours à la recherche de stupéfiants. Rien n'a été trouvé mais les élèves ont été bien choqués. Des parents ont appelé à un rassemblement.
Lire la suite de l’article


Internet : un numéro
pour les parents désemparés
La moitié des appels concerne l'intimidation, le harcèlement moral ou sexuel.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde daté du 03/12/08



A Sainte-Geneviève-des-Bois, des professeurs occupent leur lycée la nuit
Une vingtaine de professeurs, lundi 1er décembre vers 22 heures, s'apprêtaient à passer la nuit dans le lycée Albert-Einstein de Sainte-Geneviève-des-Bois (Essonne), où ils enseignent, en signe de protestation contre le "projet Darcos" pour le lycée, qui doit réformer la classe de seconde à la rentrée 2009. Classé en ZEP, l'établissement est un lycée général et technologique qui accueille un millier d'élèves. Une de ses particularités est d'avoir pour proviseur Gilbert Longhi, connu pour avoir été longtemps à la tête d'un lyçée expérimental . Lequel revendique, en pareille circonstance, une "application rigoureuse des textes" et a rappelé aux enseignants leurs obligations et le respect de consignes de sécurité. L'occupation nocturne est appelée à se poursuivre et, espèrent ses participants, à rallier d'autres établissements.
Lire la suite de l’article


La fonction publique espère diversifier son recrutement grâce à une "charte de l'égalité"
Le ministère de la fonction publique devait signer, mardi 2 décembre, une "charte pour la promotion de l'égalité". Par cet "engagement moral et concret", selon les termes du ministre André Santini, l'administration entend favoriser le recrutement d'enfants d'immigrés, de femmes, de seniors et de personnes handicapées. […]Dominique Meurs, chercheuse à l'INED, s'est intéressé aux candidats aux concours. Cette étude, qui a porté sur le suivi des candidats aux concours d'accès aux Instituts territoriaux d'administration (IRA), montre que la mise à l'écart se joue aux épreuves écrites. "Les enfants d'immigrés ne sont pas vraiment sous-représentés parmi les candidats, mais ils chutent sur la culture générale alors qu'ils réussissent tout aussi bien que les autres aux épreuves techniques. L'importance des épreuves formelles pénaliserait ainsi les secondes générations, et surtout celles d'origine africaine et maghrébine", relève Mme Meurs. Dans un entretien au Figaro du 1er décembre, M. Santini a annoncé sa volonté de remplacer dès 2009 les épreuves de culture générale, "trop académiques et ridiculement difficiles", par "des questions de bon sens" permettant de mieux détecter les aptitudes des candidats.
Lire la suite de l’article


Un diplômé de Sciences Po : "L'égalité n'est pas l'équité"
Ils ont été les premiers à bénéficier de la première expérience d'ouverture sociale d'ampleur dans l'enseignement supérieur. En 2001, Sciences Po lançait ses conventions pour recruter dans des lycées classés en zone d'éducation prioritaire (ZEP) des élèves talentueux appartenant à des milieux défavorisés. Sept ans plus tard, les premiers promus ont intégré le monde du travail. Des 87 élèves issus des promotions 2001, 2002 et 2003, 40 ont trouvé un emploi dans les débouchés traditionnels de Sciences Po : banques, finance, conseil et audit, médias, services publics.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 02/12/08 (un jour de retard)



Justice des mineurs. Les propositions de la commission
- Fixation de la responsabilité pénale à 12 ans.
Lire la suite de l’article


À douze ans derrière les barreaux
La commission Varinard propose d’enterrer l’ordonnance de 1945, soit la primauté de l’éducatif sur le répressif, et de durcir à nouveau l’arsenal pénal contre les mineurs.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 02/12/08



« Oui, mon fils avait le droit d’être scolarisé ! »
Lorsque son fils autiste a été refusé à l’entrée du CP, Siham a fait appel à la Halde, de plus en plus sollicitée à ce sujet. Malgré la loi de 2005, les familles peinent à scolariser leurs enfants handicapés. Un sondage, révélé aujourd’hui, le confirme.
Lire la suite de l’article


Les syndicats d'enseignants reçus par Darcos jeudi
Les syndicats d'enseignants de la FSU, principale fédération chez les profs, seront reçus par le ministre de l'Education nationale jeudi à 17 heures. Une audience plus qu'attendue côté enseignants. Le 20 novembre, au soir d'une journée de grève et de manifestations très suivies, le Snuipp, principal syndicat des professeurs des écoles, avait carrément posé un ultimatum au ministre.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 02/12/08



Rien vu...


------------------------------------------------
Les échos du 02/12/08



Les enseignants appelés aux urnes
Après le pavé, les urnes ? Pour la première fois depuis l'arrivée de Xavier Darcos au ministère de l'Education nationale, rue de Grenelle, les quelque 900.000 enseignants des écoles, collèges et lycées sont invités à désigner aujourd'hui leurs représentants syndicaux. Une dizaine d'organisations (Unsa, FSU, CFDT, FAEN, CGT, EIL, FO, SNALC, SUD, CFTC, FO...) sont dans les starting-blocks. Ce test, organisé tous les trois ans, est un moment très attendu des organisations, désireuses de coller au plus près d'une profession qui évolue très vite (rajeunissement, désyndicalisation...).
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 02/12/08



«La première violence de sa vie lui a été infligée par des gendarmes»
Le 19 novembre dernier, les élèves de 4e et de 3e du collège de Marciac devaient rencontrer des gendarmes pour discuter des risques liés à la consommation de drogues. C’est ce que le conseiller principal d'éducation leur avait annoncé, une conversation au coin du tableau noir sur la prévention et le danger des addictions, comme tous les collégiens en ont connu dans leur vie. La réalité va être bien différente comme le raconte Zoé, 13 ans, dans une lettre rendue publique par son père. Fouille corporelle des jeunes, chiens renifleurs lâchés dans la classe, c'est une vraie descente antistups qu'on subit les élèves. Contacté par 20minutes.fr, le père de Zoé, Frédéric David, revient sur la journée vécue par l’adolescente.
Lire la suite de l’article


Quand les gendarmes s'invitent au collège
Les policiers français réveillent au petit matin un journaliste qu’une juge dit négligeant. Les gendarmes, eux, vont se balader dans les salles de cours du collège de Marciac (Gers) avec leurs chiens renifleurs, histoire de surprendre des apprentis dealers de 13 ou 14 ans.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Rue89 du 02/12/08



Drogues : faut-il envoyer la police dans les collèges ?
La police n'a pas de problèmes qu'avec les journalistes. Dans le Gers, les collégiens sont fouillés par les gendarmes et leur chiens.
Lire la suite de l’article


Versini : « L'enfant trop souvent otage de conflits d'adultes »
La commission Varinard devrait remettre son rapport sur la justice des mineurs à Rachida Dati le 3 décembre. Les préconisations de la Défenseure des enfants, Dominique Versini, qui déplore la judiciarisation excessive de conflits parentaux dont les enfants sont les enjeux, auront-elles été suivies?
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Ouest-France du 02/12/08



Fouilles musclées de gendarmes dans des collèges du Gers
A la demande de proviseurs, plusieurs élèves de différents collèges du Gers ont été fouillés dans leurs classes par des gendarmes et des chiens. Ceux-ci étaient à la recherche de drogues. Le 19 novembre dernier, les élèves de 4e et 3e du lycée Marciac devaient rencontrer les gendarmes afin de discuter des risques liés à la consommation de drogue. C’est du moins ce qu’ils pensaient, mais ils ont eu droit à une toute autre intervention, selon les propos d’une élève de 13 ans, Zoé, rapportés par le site Rue 89.
Lire la suite de l’article


Lycée : des disciplines en voie de disparition ?
L'an prochain, en seconde, les élèves pourront - en plus des matières obligatoires - choisir deux « modules » parmi une vingtaine de disciplines. Bonjour la concurrence !
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 02/12/08



Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 02/12/08


Opération antidrogue en plein collège : quand les gendarmes s'invitent en classe
Des gendarmes et des maîtres-chiens se sont invités en pleine classe au collège de Marciac, dans le Gers. Des collégiens ont subi des fouilles au corps. Selon les syndicats, plus d'une vingtaine d'opérations de ce type auraient été conduites depuis le début de l'année dans différents établissements.
Lire la suite de l’article


Le témoignage d'un professeur
(sur le répondeur de l'émission de Daniel Mermet "Là-bas si j'y suis", sur France Inter)

Lire la suite de l’article


Opération antidrogue : le témoignage d'une élève du collège de Marciac
Voici la retranscription du témoignage manuscrit de Zoé, une élève de 3e du collège de Marciac (Gers), qui raconte, avec ses propres mots, l'opération antidrogue menée dans sa classe par les gendarmes, mercredi 19 novembre :
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 02/12/08


Descentes musclées des gendarmes dans des écoles du Gers
Des parents d'élèves et des enseignants s'indignent contre les descentes et les fouilles musclées des gendarmes dans les établissements scolaires du Gers, survenues il y a deux semaines.
Lire la suite de l’article


Une charte pour la diversité dans la fonction publique
Le ministère de la Fonction publique a signé ce mardi une charte avec la Haute autorité de lutte contre les discriminations (Halde) pour promouvoir l'égalité dans la Fonction publique, notamment en agissant sur les conditions de recrutement.
Lire la suite de l’article


Bécassine au Salon du livre jeunesse
Elle adore les livres pour enfants, surtout ceux qui parlent de pingouins homosexuels. A la recherche d'un illustrateur pour son ouvrage ludo-pédagogique, "Voyage au centre du colon", Bécassine arpente les couloirs du Salon. Reportage.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 02/12/08



Les évaluations de CE1 et CM2 au cœur d'une nouvelle polémique
"Dans la phrase "le vol était indéniable" que signifie le mot indéniable ?" C'est un exemple de question qui pourrait être posée dans l'évaluation de CM2 que les élèves passeront du 19 au 23 janvier. Alors que les premiers documents circulent sous le manteau à propos des nouvelles évaluations de CE1 (passage du 25 au 30 mai) et de CM2, le Snuipp dénonce la "mise en concurrence des écoles".
Lire la suite de l’article


Avis de changement de cycle ?
X. Darcos est-il en train de perdre la main ? Alors que ses indéniables capacités de communication semblaient avoir un temps mis ses opposants en difficultés, tant les personnels semblaient abasourdis sous le flot des "réformes", les derniers jours laissent penser que rien n'est jamais acquis en politique.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 02/12/08



Les fédérations de l'Education mettent en garde Xavier Darcos
Cinq fédérations de l'Education ont averti mardi Xavier Darcos que si les rencontres prévues avec les syndicats en fin de semaine n'étaient pas "à la hauteur de leurs attentes", elles appelleraient à "poursuivre les actions", n'excluant pas le recours à la grève en janvier.
Lire la suite de l’article


Gers: des parents se mobilisent après une opération antidrogue en classe
Un rassemblement contre la "terrorisation" des élèves est prévu vendredi devant le collège de Marciac (Gers) à la suite d'un contrôle antidrogue mené par les gendarmes avec des chiens dans une classe de 3e, a-t-on appris mardi auprès d'un parent d'élève à l'origine du mouvement.
Lire la suite de l’article


Elections professionnelles enseignants: résultats proclamés lundi 8 décembre
Les résultats des élections professionnelles chez les enseignants seront proclamés officiellement lundi 8 décembre, a annoncé mardi le ministère de l'Education à l'AFP.
Lire la suite de l’article


Des enseignants lancent les "Apéros à l'école" pour expliquer leurs craintes
Les instituteurs du SNUipp-FSU de la Vienne ont lancé une opération "Apéros à l'école" pour expliquer leurs "craintes" sur les réformes à venir dans l'éducation nationale et "mobiliser" les parents, a indiqué mardi ce syndicat.
Lire la suite de l’article


Accompagnement éducatif: surtout de l'aide aux devoirs, selon le ministère
L'aide aux devoirs est la principale activité dispensée dans le cadre de l'accompagnement éducatif après la classe en vigueur depuis la rentrée dans les collèges publics et les écoles de l'éducation prioritaire, selon un bilan publié mardi par le ministère de l'Education.
Lire la suite de l’article


Décret sur la négociation avant le dépôt d'un préavis de grève au primaire
Un décret organisant la "négociation préalable au dépôt d'un préavis de grève" dans le primaire, prévue par la loi sur le droit d'accueil adoptée cet été, a été publié mardi au Journal officiel.
Lire la suite de l’article


Bayrou: Détecter les troubles du comportement dès l'enfance est "choquant"
L'idée, relancée par l'UMP, de détecter les troubles du comportement chez l'enfant dès le plus jeune âge pour prévenir la délinquance est "extraordinairement choquante", a estimé mardi le président du MoDem François Bayrou.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.