mardi, avril 07, 2009

Revue de presse du mardi 7 avril 2009


Richard Descoings ne fait pas qu’écouter, il parle – Gratuité pour les boursiers à Jouy en Josas – Menaces sur le bac ? – Le PS et l’éducation : oral de rattrapage… - et toujours la journée de la jupe…

Richard Descoings répond aux questions des internautes sur L’Express.fr . Quand on lui demande de préciser son rôle, il répond “ Je n'ai aucune intention de me substituer au rôle du ministre! ” et il ajoute “Voilà dix ans que je travaille étroitement avec près de soixante-dix lycées et je mène deux combats: celui pour l'égalité des chances effective; celui pour une liaison étroite entre l'enseignement secondaire et l'enseignement supérieur. Etant d'un naturel optimiste je veux croire que c'est pour mon expérience et mon engagement que cette mission m'a été confiée.”. A autre une question demandant si la réforme des lycées allait répondre aux inquiétudes des lycéens, il répond : “Par expérience professionnelle aussi bien que par conviction personnelle, la confiance des jeunes me paraît un atout indispensable pour la société en général et pour toutes les réformes qui les concernent en particulier. Je n'ai en rien l'âme d'un illusionniste.
A propos des grandes écoles qu’il avait qualifié d’ “étoiles mortes”, il précise “ Les grandes écoles, si elles restent malthusiennes, si elles recrutent sur une base sociale très étroite, si enfin elles n'instillent pas l'esprit de doute comme le permet la formation par la recherche, alors oui, elles seront des étoiles mortes.

Peut-être une réponse à cette critique avec cette initiative d’HEC, l'une des grandes écoles de commerce françaises. Elle offrira les frais de scolarité aux élèves boursiers d'Etat dès la prochaine rentrée, révèlent Les Echos et Le Parisien/Aujourd'hui en France dans leurs éditions de mardi. La scolarité de la "business-school" de Jouy-en-Josas est actuellement "facturée 8.300 euros en première année, et 12.300 euros par an ensuite", précise Les Echos qui note que "la mesure devrait concerner dans un premier temps, quelque 70 élèves (entre 20 et 30 par année)".
Après les initiatives de Sc.Po, il s’agit pour cette grande école de changer son image et son recrutement social très fermé.
A cette occasion, Laurence Albert du journal Les Échos offre une synthèse récapitulant les différentes manières pour les grandes écoles de favoriser la mixité sociale. Le tutorat de lycéens de Zep est la formule la plus classique. Sur les traces de l'Essec, une quarantaine de grandes écoles « tutorent » des lycéens de ZEP, enclins à s'autocensurer face à ces formations élitistes. Environ 4.000 élèves sont déjà passés par ce programme : aujourd'hui, 19 % sont en prépa, 29 % à l'université, 12 % en IUT ou BTS et 35 % en grande école. Mais « Il ne suffit pas de les amener en prépa, il faut les coacher pour qu'ils réussissent les concours, sinon nous ferons des générations d'aigris », déclare-t-on au ministère de l'Enseignement supérieur, où l'on pousse les prépas à se démocratiser. Outre la « labellisation » de partenariats lycée-école (« les cordées de la réussite »), le ministère a imposé des « contingents » de boursiers en prépa (23 % en 2008, 25 % en 2009, 30 % en 2010).
Autre modalité plus discutée : la réforme des concours d’entrée. Le commissaire à la Diversité, Yazid Sabeg, a proposé de revoir les épreuves des concours d'entrée dans les grandes écoles, en pondérant différemment les épreuves de culture générale et de français, qu'il juge socialement discriminantes. Et Sciences po, après avoir ouvert une brèche avec sa procédure réservée aux lycées ZEP, s'interroge sur l'existence même de son concours de première année, qui assure un recrutement peu diversifié socialement.
Dernière possibilité enfin, celle retenue par HEC : la gratuité. Les « petites » écoles de commerce (Amiens, Chambéry...) ont été les premières à instaurer la gratuité des concours pour les boursiers. Résultat : jamais les inscriptions aux concours n'ont été si nombreuses. Mais on peut aller jusqu’au financement de la scolarité. C’est ce qu’HEC vient de faire avec cette initiative.

L’arme ultime…
Même en 68, il a eu lieu (même si c’était avec des aménagements…). Des universitaires commencent à envoyer dans leurs rectorats des lettres refusant de siéger en jury de baccalauréat. Or, comme ce diplôme est considéré non seulement comme la fin du secondaire mais aussi comme le premier grade du supérieur , il est obligatoirement décerné par un jury présidé par un universitaire (maître de conférence ou professeur) nommé par le recteur sur proposition du président de son université et non pas un professeur du secondaire. Une disposition toutefois atténuée par le fait que le vice-président du jury peut remplacer physiquement le président... mais la nomination de ce dernier est nécessaire à la constition du jury.
Hier, 246 enseignants-chercheurs de l’université de Rouen ont envoyé une lettre à leur président d’université, refusant que leurs noms soient transmis au Rectorat pour présider les jury de bac. Il est probable que cette initiative sera suivie dans de nombreuses universités,

Le PS et l’éducation.
Harlem Désir, membre de la direction du PS et Bruno Julliard, secrétaire national du PS à l'éducation, ont annoncé ce mardi nous dit L’Express le lancement d'un "grand débat public" par le Parti socialiste pour élaborer d'ici un an un projet sur l'éducation. L'ancien président de l'Unef a dénoncé "l'orientation libérale et régressive du gouvernement qui atteint les fondements même du service public d'Education", soulignant que "les socialistes sont très attendus sur le projet qu'ils vont présenter pour 2012 et en particulier sur le projet sur l'éducation".
"On ne peut plus se limiter à un projet qui se limiterait à des revendications catégorielles. Il faut une ambition plus importante", selon lui. Pour cela, le PS lance dix chantiers, comme la "réussite scolaire pour tous", la "société éducative", la petite enfance à l'école, le lycée, les métiers de l'Education, la laïcité, etc.
Il faut "au moins une année de travail" avec notamment les syndicats, les associations et les citoyens pour arriver à un projet. Un "rendez-vous national PS" est prévu à l'issue de ces travaux, a indiqué Bruno Julliard.

Rubrique cinéma
Pour finir, signalons l’article très intéressant sur le printemps de la jupe” dans un collège Rennais que nous raconte Le Monde. Cette initiative, née en 2006, bien avant le film de Jean-Paul Lilienfeld, est organisée dans plus de vingt établissements scolaires de la région bretonne, pendant une vingtaine de jours. Le reportage en profite aussi pour donner la parole à des élèves et des enseignants qui ont vu le film et qui disent comment cette œuvre révèle des questions qui se posent tous les jours aux enseignants.

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 07/04/09


«Les caméras ne doivent pas remplacer les adultes dans les écoles»
Christiane Allain est secrétaire générale de la Fédération des conseils de parents d'élèves des écoles publiques (FCPE), qui s'est prononcée contre les caméras de surveillance dans les établissements scolaires.
Lire la suite de l’article


Les facs débordées par leurs étudiants
Les présidences de Rennes 2 et de la fac de Strasbourg envahies, le président de l'Université d'Orléans séquestré, tout comme celui du Crous de Paris, les jurys du bac menacés... Climat tendu dans les universités.
Lire la suite de l’article


Séquestration et évacuation musclée au Crous de Paris
Des étudiants ont envahi le Crous de Port-Royal et ont retenu pendant presque deux heures le directeur de l'établissement. La police est intervenue avec violence pour évacuer les lieux.
Lire la suite de l’article


Formation des enseignants : l’union retrouvée
Valérie Pécresse et Xavier Darcos sont face à un très large front syndical et associatif sur leur projet de réforme de la formation des enseignants. Alors que les reculs partiels qu’ils ont concédé ont créé une confusion extrême, une kyrielle de syndicats, associations, sociétés savantes viennent de s’entendre sur un texte commun, court, qui définit un chemin de sortie de crise.
Parmi les premiers signataires, l’ensemble des syndicats de la FSU (primaire, secondaire, supérieur), mais aussi l’UNSA, la CFDT, la CGT, les chefs d’établissements, les coordinations du mouvement actuel, SLR, SLU, la FCPE, les conférences de Doyens de Lettres, Langues, Arts, Sciences humaine et sociales et de sciences de la nature, un grand nombre de société savantes engagées dans la didactique et l'enseignement, des mouvements pédagogiques.
Lire la suite de l’article


L'honneur perdu des universitaires orléanais
La coordination des personnels et étudiants de l'université d'Orléans et des organismes de recherche estime que «son honneur et sa réputation sont atteints» par les propos de Valérie Pécresse, sa ministre de tutelle, propos tenus au cours du débat parlementaire du 2 avril dernier au Sénat (LibéOrléans du 5 avril 2009). La ministre répondait à une question de Jean-Pierre Sueur, sénateur socialiste du Loiret.
Lire la suite de l’article


La présidence de l'université de Rennes 2 libérée
La centaine d'étudiants qui avaient envahi lundi la présidence de l'université de Rennes 2 et retenaient dans la soirée son président Marc Gontard et d'autres dirigeants dans le bâtiment, ont libéré les lieux vers 21h.
Lire la suite de l’article


Menace sur le bac : des universitaires refusent de présider les jury
Si la grève ne suffit pas, bloquons le bac. Cette idée fait son chemin puisque des universitaires commencent à envoyer dans leurs rectorats des lettres refusant de siéger en jury de baccalauréat. Or, comme ce diplôme est considéré non seulement comme la fin du secondaire mais aussi comme sésame d’entrée dans le supérieur, il est obligatoirement décerné par un jury présidé par un universitaire (maître de conférence ou professeur) nommé par le recteur sur proposition du président de son université et non pas un professeur du secondaire. Une disposition toutefois atténuée par le fait que le vice-président du jury peut remplacer physiquement le président... mais la nomination de ce dernier est nécessaire à la constition du jury.
Hier, 246 enseignants-chercheurs de l’université de Rouen ont envoyé une lettre à leur président d’université, refusant que leurs noms soient transmis au Rectorat pour présider les jury de bac. Il est probable que cette initiative sera suivie dans de nombreuses universités,
Lire la suite de l’article


Mouvement universitaire: le deuxième semestre offert?
La coordination nationale des universités soutient les établissements qui valideront automatiquement le deuxième semestre pour les étudiants.
Lire la suite de l’article


Grève à la fac: et les exams?
Le mouvement des enseignants-chercheurs s'éternisant, les étudiants commencent à s'inquiéter pour leurs diplômes. Revue des scénarios possibles.
Lire la suite de l’article


Appel à poursuivre la grève, manifestations mercredi
Les tensions s’accroissent dans les universités. Le gouvernement joue le pourrissement et la reprise en main, feint l’alarme devant les heurts provoqués par les occupations de locaux. Hier soir, Valérie Pécresse a lancé un appel à la reprise des cours. De leur côté, les contestataires ne désarment pas. Demain une manifestation est organisée à Paris, départ à 14h30 de Denfert Rochereau. Hier, la Coordination nationale des universités, a lancé un appel (lire communiqué ci dessous) à poursuivre le mouvement de grève, répondant ainsi à Lionel Collet, le président de la CPU, qui estime lui qu’il faut reprendre les cours. Même détermination du principal syndicat de l’enseignement supérieur, le Snesup FSU dans son appel lancé par son congrès tenu la semaine dernière (lire communiqué ci-dessous).
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 07/04/09


Rien vu...


Lire la suite de l’article


Les frais de scolarité gratuits pour les boursiers d'HEC
Selon RTL, l'école de commerce a décidé de faire un geste envers les élèves les plus défavorisés qui réussiront le concours d'entrée. Objectif : s'ouvrir à la mixité sociale.
Lire la suite de l’article


Faut-il croire à l'évaluation ? (Figaro Magazine)
Soumis en janvier à un nouveau test de connaissances, les écoliers de CM2 ont obtenu des résultats surprenants, très supérieurs aux évaluations internationales. Trop beau pour être vrai ?
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde.fr du 07/04/09



Universités : nouvel appel à la mobilisation
Plusieurs organisations étudiantes et de l'enseignement supérieur ont lancé des appels à la poursuite du mouvement contre les réformes dans l'éducation, lundi 6 avril, alors que le mouvement entre dans sa dixième semaine. La coordination nationale des universités, réunie lundi à l'université Paris-III, a appelé à une nouvelle journée de manifestation mercredi 8 avril. Celle-ci sera suivie par d'autres journées de mobilisation au niveau national, les 28 avril et 1er mai. Pour la coordination, il ne peut y avoir de "reprise des cours" dans les facultés "sans le retrait des réformes contestées", selon un communiqué.

Lire la suite de l’article


HEC offrira la gratuité aux étudiants boursiers
L'une des plus prestigieuses grandes écoles de commerce françaises, HEC, dispensera de frais de scolarité, à partir de la rentrée 2009, tous les étudiants bénéficiaires d'une bourse d'Etat, quelqu'en soit le montant. La mesure devrait concerner quelque 70 élèves. Actuellement pour étudier à HEC, il faut débourser 8 300 euros pour la première année et 12 300 euros pour les trois années suivantes. Comme dans la plupart des grandes écoles, le nombre d'élèves défavorisés y est faible. L'école compte entre 13 % et 15 % de boursiers. La démocratisation de l'accès y est en panne. Selon une étude récente, ciblée sur quatre grandes écoles (HEC, Polytechnique, Ecole normale supérieure, ENA), le pourcentage d'élèves issus de milieu modeste qui était de 29 % au début des années 1950, est tombé à 9 % dans les années 1990.
Lire la suite de l’article


Le printemps de la jupe
Les filles, elles ont peur qu'on les prenne pour des prostituées", murmure Zara, du haut de ses 13 ans. La petite n'ose pas prononcer le mot "putes". Normal. Il y a des adultes dans l'assistance. Et puis, ce n'est pas un jour comme les autres. Les phrases sont comme endimanchées. Les garçons se tiennent à carreau et les filles sont venues en jupe - c'est dire.
Lire la suite de l’article


Le "travail parental" reste une affaire de femme
Les "nouveaux pères", célébrés dans les années 1980, participent-ils vraiment à l'éducation de leurs enfants ? L'arrivée massive des femmes sur le marché du travail à partir des années 1970, a-t-elle rééquilibré les tâches au sein du foyer ? C'est ce qu'ont tenté de savoir Carole Brugeilles et Pascal Sebille, deux chercheurs de l'université Paris-Ouest-Nanterre, qui ont décrypté une grande enquête européenne sur les relations familiales.
Menée en France, en 2005, avec le concours de l'Insee, cette étude de l'Institut national d'études démographiques (INED), publiée dans le dernier numéro de Politiques sociales et familiales, la revue de la Caisse nationale des allocations familiales (CNAF), permet d'évaluer la participation des parents à cinq moments-clés de la vie des enfants : l'habillage, les accompagnements à la crèche ou à l'école, les devoirs, le coucher, ainsi que les jeux et loisirs. Pour cette enquête, plus de 1 600 personnes vivant avec au moins un enfant âgé de moins de 14 ans ont été interrogées.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 07/04/09 (un jour de retard)



Les IUFM maltraités par le gouvernement
L’acharnement du pouvoir sur son projet de mastérisation, malgré les reculs imposés par la mobilisation, fait qu’aujourd’hui ce texte est devenu ingérable.
Lire la suite de l’article


Stéphane Tassel, nouveau secrétaire général du SNESup-FSU
Stéphane Tassel, trente-sept ans, a été élu nouveau secrétaire général du SNESup-FSU, premier syndicat de l’enseignement supérieur (6 000 enseignants), en remplacement de Jean Fabbri, lors d’un congrès d’orientation du syndicat qui s’est terminé vendredi à Paris. Professeur agrégé en génie mécanique à l’université Paris-Est à Marne-la-Vallée (Seine-et-Marne), cet élève de l’École normale supérieure de Cachan est responsable de la formation « master génie des systèmes industriels ». Une secrétaire générale adjointe, Michelle Lauton, a également été élue. Interrogé sur la façon dont les universités pourraient sortir de la crise actuelle, Stéphane Tassel a répondu : « La crise, c’est le gouvernement qui en est responsable. Notre objectif n’est pas d’en sortir, mais de gagner sur nos revendications. »
Lire la suite de l’article


----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 07/04/09



HEC gratuit pour les boursiers
Après Sciences-po et les classes préparatoires, c’est aujourd’hui HEC qui tente de casser son image élitiste. Dès la rentrée scolaire 2009, la plus prestigieuse des écoles de commerce françaises offrira les frais de scolarité aux étudiants boursiers les plus démunis. Une nouvelle qui devrait en soulager plus d’un. Car sur le campus de Jouy-en-Josas (Yvelines), comme dans de nombreuses grandes écoles, les frais de scolarité sont particulièrement élevés. Pour une formation en quatre ans, incluant l’année de stage en entreprise, il faut compter 35 000 € . Les étudiants disposant déjà d’une licence, et qui sont admis directement en deuxième année, doivent, eux, s’acquitter de 24 000 € pour deux ans. Si la majorité des banques proposent des prêts à faible taux autour de 2,5 % , pas facile à 18 ans de s’endetter avant même d’entrer dans la vie active. 

Lire la suite de l’article


Bataille pour la scolarisation des 2-3 ans
La bataille de l'école maternelle continue. Le SNUipp-FSU, principal syndicat du primaire, a estimé lundi que l'annonce de Nadine Morano d'expérimenter des «jardins d'éveil» pour les 2-3 ans à la rentrée était un «subterfuge» pour «substituer à l'école maternelle une garderie beaucoup plus coûteuse pour les familles».
Lire la suite de l’article


Rien vu...


Lire la suite de l’article


Rien vu...


Lire la suite de l’article


Rien vu...


Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 07/04/09



La France doit protéger les fillettes menacées d’excision
La Cour nationale du droit d’asile estime que la France doit protéger les petites filles africaines nées en France et accorder un droit de séjour à leurs parents
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos du 07/04/09



HEC : scolarité gratuite pour tous les étudiants boursiers
A compter de la rentrée 2009, la grande école de Jouy-en-Josas fera cadeau des frais de scolarité à tous les élèves bénéficiant d'une bourse d'Etat, quel qu'en soit le montant. Un geste fort pour encourager les étudiants des milieux modestes.
Lire la suite de l’article


Les grandes écoles s'efforcent de démocratiser leur recrutement
Sept ans après l'initiative de l'Essec, les grandes écoles multiplient les initiatives pour tenter d'augmenter le nombre d'élèves issus des milieux peu favorisés.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 07/04/09



La présidence de l'université de Rennes bloquée pendant plusieurs heures par des étudiants
Cette action «sans précédent» est intervenue à l'issue d'une assemblée générale...
Lire la suite de l’article


La crèche fait débat
Des promesses qui ne correspondent pas aux besoins. Nadine Morano, secrétaire d'Etat à la Famille, a annoncé samedi la création de 100 000 places supplémentaires en crèche. Pour l'Union des familles en Europe, cette promesse est « irréaliste » car « avec un budget diminué de moitié, il y a peu de chances qu'elle soit tenue ». La mesure serait également inadaptée. En France, au 1er janvier 2008, 270 000 places de crèches étaient disponibles, pour un pays qui compte environ 800 000 naissances par an. Pourtant, d'après Dominique Marcilhacy, porte-parole de l'association : « Il manque à peine 50 000 places, on nous fait croire que les gens veulent des places en crèche alors que leur mode de garde préféré, c'est la maman. »
Lire la suite de l’article


Rien vu...


Lire la suite de l’article


Rien vu...


Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 07/04/09



Rien vu...


Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 07/04/09



Vendée : 300 copies perdues, 1 500 candidats replancheront
Venus de tout le grand ouest, 1 500 candidats au concours d'entrée à l'école d'infimiers de La Roche-sur-Yon, l'IFPI, devront repasser les épreuves psychotechniques qui se sont déroulées le 25 mars.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 07/04/09



Fac: Retour au calme à Rennes
Le conflit étudiant, qui dure depuis dix semaines, s'est durci lundi soir. Une centaine d'étudiants a envahi les locaux de l'université de Rennes 2, et retenu son président, Marc Gontard, ainsi que plusieurs dirigeants et employés, pendant quelques heures. Par ailleurs, le président de Lyon 1, Lionel Collet, longtemps à la pointe de la contestation, a appelé à la fin du mouvement.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 07/04/09


Scolarité gratuite pour les étudiants boursiers

Pour financer cette initiative qui devrait générer autour de 600.000 euros pas an de manque à gagner, l'école va puiser notamment dans les ressources apportées par sa fondation.
Lire la suite de l’article


Rien vu...


Lire la suite de l’article


Rien vu...


Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 07/04/09


Richard Descoings, alias "M. Lycées", répond à vos questions
Le directeur de Sciences po Paris, nommé le 12 janvier pour relancer le processus de réforme des lycées, doit rendre ses propositions à Xavier Darcos en mai. Va-t-il vraiment changer quelque chose? Vous lui avez posé vos questions. Toutes ses réponses.
Lire la suite de l’article


Les socialistes s'attaquent au chantier de l'éducation
Le PS a lancé ce mardi un "grand débat public" sur l'Education pour contrer la politique "libérale et régressive "du gouvernement. Ils devraient présenter leur projet d'ici un an.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 07/04/09


Darcos fait la paix avec les associations complémentaires
"Xavier Darcos insiste de nouveau sur le rôle majeur joué au quotidien par les acteurs associatifs, dans une complémentarité bien comprise avec la communauté scolaire. Il entend conforter le soutien apporté par le ministère de l’Education nationale aux partenaires du monde associatif, dans le double souci de l’utilisation des crédits de l’État et des exigences énoncées par le Parlement". Xavier Darcos recevait le 6 avril les représentants de 8 associations complémentaires de l'école (Ligue de l’enseignement, Pupilles de l’enseignement public, Jeunesse au plein air, OCCE, Éclaireuses et éclaireurs de France, Francas, CEMEA, Fédération des oeuvres éducatives et de vacances de l’éducation nationale).
Lire la suite de l’article


Le Parlement européen est inquiet pour l’Ecole. Nous aussi.
Préoccupé par la tendance à la baisse des résultats des élèves dans les pays de l’UE, en lecture et en calcul, il « presse les états membres de prendre toutes les mesures qui s’imposent pour renverser cette tendance », notamment par « du soutien supplémentaire » après les heures de cours, des langues étrangères dès le plus jeune âge, une « formation initiale des enseignants de grande qualité, fondée sur la théorie et la pratique », mais aussi « tout au long de leur carrière ». Ils estiment également nécessaire de renforcer les liens de l’Ecole et de l’entreprise.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 07/04/09


Rien vu...


-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 07/04/09



Université: le PS appelle le gouvernement à répondre aux revendications
Bruno Julliard, secrétaire national du PS à l'éducation, a affirmé mardi qu'il est de "la responsabilité du gouvernement" de répondre aux "revendications des organisations syndicales" pour permettre une reprise des cours et la préparation des examens.
Lire la suite de l’article


Le PS lance un "grand débat public" sur l'Education
Harlem Désir, membre de la direction du PS et Bruno Julliard, secrétaire national du PS à l'éducation, ont annoncé mardi le lancement d'un "grand débat public" par le Parti socialiste pour élaborer d'ici un an un projet sur l'éducation.
Lire la suite de l’article


La communauté de l'enseignement veut une formation inchangée pour 2009-2010
La communauté scolaire et universitaire, dans un regroupement inédit de 55 syndicats, collectifs, mouvements pédagogiques et sociétés savantes, demande le maintien en l'état pour 2009/2010 de l'ensemble des dispositifs actuels de la formation et du recrutement des enseignants. Dans un communiqué intitulé "Formation des enseignants: le temps presse!", ces organisations estiment que compte tenu de l'"extrême confusion" de la situation actuelle, "la seule solution envisageable (...) consiste à maintenir pour l'année 2009-2010 les dispositifs actuels" de formation et de recrutement des professeurs de primaire, collèges et lycées.
Lire la suite de l’article


La FCPE contre les caméras de surveillance dans les établissements scolaires
La FCPE, principale fédération de parents d'élèves, "refuse que des caméras de surveillance remplacent les adultes dans les établissements" et a dénoncé mardi dans un communiqué "la surenchère du gouvernement en matière sécuritaire".
Lire la suite de l’article


Sarkozy affirme qu'il ne reviendra "jamais" sur l'autonomie des universités
Nicolas Sarkozy a affirmé mardi dans les Bouches-du-Rhône qu'il ne reviendrait "jamais" sur l'autonomie des universités, alors qu'enseignants et chercheurs protestent depuis plus de deux mois contre certaines dispositions du texte qui l'institue.
Lire la suite de l’article


Le Snalc-Csen demande que les épreuves d'agrégation du 2 avril soient repassées par tous
Le syndicat enseignant (collèges et lycées) Snalc-Csen a demandé mardi que toutes les épreuves d'agrégation du 2 avril soient "repassées par l'ensemble des candidats", après que plusieurs candidats furent arrivés en retard au centre d'Arcueil en raison d'une panne SNCF.
Lire la suite de l’article


Des enseignants chercheurs de Rouen refusent de présider les jurys du bac
Les enseignants chercheurs de l'université de Rouen opposés aux réformes dans l'Education nationale ont décidé de refuser de présider les jurys du baccalauréat 2009 pour empêcher leur constitution, a-t-on appris mardi de source syndicale.
Lire la suite de l’article



-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.