mercredi, avril 29, 2009

Revue de presse du mercredi 29 avril 2009


Didactique - Comment faire aimer les sciences ? - Les chiffres qui dérangent le ministre...-

«Je cherche à améliorer la compréhension des phénomènes physiques par les élèves. L'appropriation des concepts de la physique est parfois parasitée par des raisonnements de sens commun que l'esprit se forge plus ou moins spontanément pour expliquer le monde qui nous entoure. Ces schémas de pensée, incompatibles avec le savoir scientifique que l'école doit transmettre, constituent un frein à l'apprentissage. J'identifie ces difficultés puis j'élabore des séquences d'enseignement spécifiques pour tenter de les surmonter. » Dans Libération, on parle didactique, et plus précisément didactique des sciences . Cécile de Hosson est chercheuse dans ce domaine et la démarche qu'elle décrit pour l'enseignement de la physique peut être applicable à bien d'autres champs de connaissance. Faire émerger les représentations, identifier les blocages est indispensable pour pouvoir les surmonter. “Faire avec pour aller contre” selon la belle formule d'André Giordan, est une étape importante dans l'apprentissage et montre bien que l'enseignement ne peut être réduit à une simple et directe transmission des connaissances. Cela suppose une stratégie pour donner du sens aux apprentissages et amener les élèves vers l'envie d'apprendre.
Comment faire aimer les sciences ?”, c'est justement la question que pose l'éditorial du Café Pédagogique qui rend compte de la publication par l'OCDE, le 28 avril, du rapport Top of the class basé sur l'enquête PISA 2006. Ce rapport (Top of the Class) analyse les vœux des élèves les plus performants. Il montre que leur nombre varie sensiblement d'un pays à un autre : si la moyenne de l'OCDE se situe à 9% des élèves, leur nombre double en Finlande et Nouvelle Zélande. Mais parmi ces très bons élèves en sciences de l'OCDE, près d'un sur deux (40%) ne souhaite pas avoir un métier scientifique et 45% se refusent à des études scientifiques. Ce gâchis inquiète tous les pays qui souffrent du manque de scientifiques. Si la France est moins touchée par ce refus, d'autres chiffres de cette enquête inquiètent. Ainsi en France plus qu'ailleurs dans l'OCDE, l'origine ethnique joue un rôle important dans la sélection des meilleurs. L'enquête révèle aussi un taux très important d'écoles ou il y n'y a aucun bon élève, autrement dit les écarts sociaux entre écoles sont particulièrement forts. Donc, si en France relativement peu de jeunes bons élèves refusent une orientation scientifique, cela tient d'abord à la sélection sociale opérée.
L'enjeu devient alors celui de l'ouverture des études scientifiques à la mixité.

Les notes secretes de la DEPP
L'Expansion publie « les chiffres qui dérangent le ministre de l'éducation nationale ». En effet, la publication d'une vingtaine de notes d'informations de la DEPP (Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance) est en attente du visa du ministère de l'Education nationale, parfois depuis 2008. Le magazine économique en publie la liste. Sa lecture est très instructive.
On y voit par exemple que le traditionnel point sur les prévisions d'effectifs de la rentrée scolaire 2008 n'est jamais sorti. Peut-être parce que les chiffres ne collaient pas avec le discours du ministre, qui justifiait les suppressions de postes d'enseignants par la diminution du nombre d'élèves...

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 29/04/09


La coordination des universités se réunit demain à la Sorbonne
Après la manifestation parisienne de cet après-midi, les universitaires préparent une coordination nationale demain, à la Sorbonne. A l’instransigeance gouvernementale ont répondu plusieurs votes sur la poursuite de la grève des cours, essentiellement dans les universités de Sciences humaines et sociales de la région parisienne.
Lire la suite de l’article


Situation toujours tendue sur le campus de Rennes 2
L’université de Rennes 2 parviendra t-elle à tenir le programme de rattrapage de quatre semaines qu'elle s'est fixé? Après une première semaine cahotique, la situation est toujours incertaine même si une bonne partie des cours se déroule vaille que vaille.
Lire la suite de l’article


«Comment expliquer la physique aux élèves?»
Cécile de Hossonest chercheuse au laboratoire André-Revuz, recherches en didactiques des mathématiques et des sciences physiques de l’université Paris-Diderot.
Lire la suite de l’article


La pensée éparpillée par la Toile
Selon le journaliste Nicholas Carr, l’usage intensif d’Internet modifierait nos comportements de travail intellectuel et dégraderait nos capacités cognitives.
Lire la suite de l’article


«La démocratie du privé perturbe le collectif»
Invité de «Libération», Marcel Gauchet dresse le bilan de deux années de sarkozysme. Et réagit à l’actualité tout au long de ce numéro spécial.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 29/04/09


Un site Internet chinois vend de faux diplômes français
L'université de Toulon révèle l'existence d'offres de faux masters et de fausses licences sur la Toile.
Lire la suite de l’article


Facs : Pécresse dénonce le silence du PS sur les blocages
Face aux perturbations dans les établissements ces derniers mois, la ministre de l'Enseignement supérieur a estimé dimanche, lors du « Grand Jury » RTL-Le Figaro-LCI, que «le temps est compté pour sauver l'année».
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde.fr du 29/04/09



20 % des étudiants européens devront passer une période à l'étranger d'ici à 2020
Les contingents les plus importants sont venus de France, mobilisation hexagonale oblige, et d'Espagne. Mais Turin, Hambourg, Berlin sont représentés de même que l'Angleterre, l'Ecosse et le Danemark. "Entre 5 et 40 personnes par pays", résume un étudiant français que le modèle danois (études gratuites assorties d'une rétribution versée aux étudiants) fait rêver.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 29/04/09 (un jour de retard)



Hôpitaux, Universités. Deux réformes, une logique : la rentabilité
Mobilisation. Désengagement de l’État, suppression d’emplois, menace sur les statuts… Les réformes de l’hôpital et de l’université répondent à un même objectif : la privatisation. Aujourd’hui, enseignants-chercheurs et personnels hospitaliers manifestent ensemble contre cette casse du service public.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 29/04/09



Facs : peu de manifestants mais toujours des blocages
Enseignants-chercheurs, étudiants et chercheurs, appelés à manifester mardi contre les réformes dans l'Enseignement, ont faiblement mobilisé mais un quart des universités restaient perturbées, treize semaines après le début du mouvement.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 29/04/09



Rien vu...


------------------------------------------------
Les échos du 29/04/09



Les enseignants-chercheurs se joignent au mouvement aujourd'hui
Les vacances ne sont pas encore terminées mais, déjà, les enseignants-chercheurs battent le rappel. Une intersyndicale - FSU, CGT, Solidaires, Sauvons l'université, Sauvons la recherche, Unef - appelle aujourd'hui professeurs et étudiants à manifester contre les réformes universitaires, quelques jours après la publication du décret sur les enseignants-chercheurs qui a, selon eux, « fait monter la colère ». A Paris, les syndicats ont prévu de rejoindre les médecins avec lesquels ils disent avoir des « inquiétudes communes ».
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 29/04/09



Une mobilisation riche d'enseignements
La « ronde des obstinés » tourne nuit et jour place de l'Hôtel-de-Ville à Paris depuis le 23 mars. En tout, cela fait trois mois que des milliers d'enseignants-chercheurs, de personnels non-enseignats se battent avec une imagination sans cesse renouvelée contre les réformes qui secouent l'université. Quelques présidents de fac ont pris goût aux banderoles. Les vacances d'hiver, puis de printemps, n'ont pas troué les rangs comme prévu. 20 Minutes fait le point.
Lire la suite de l’article


Mardi, c'est manif' chez les médecins et les universitaires
Ils sont appelés à protester contre les réformes gouvernementales dans l'enseignement supérieur et dans la santé...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 29/04/09



Comment la Sorbonne a bradé son nom au Moyen-Orient
Paris-IV Sorbonne ayant cédé à Abu Dhabi l'exclusivité du nom dans la région, Paris I-Panthéon Sorbonne ne peut plus s'y implanter.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 29/04/09



Qu'apprends-je des Que sais-je ?
La vénérable encyclopédie de poche s'offre une nouvelle présentation.Sans rien changer à cet esprit de sérieux qui fait sa force.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 29/04/09



Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 29/04/09


Etrange mic mac autour de la Sorbonne à Abu Dhabi
C’est un lobbyiste proche d’Olivier Dassault, Pascal Renouard de Vallière, qui a monté l’opération d’implantation de Paris-4 Sorbonne à Abu Dhabi ( Emirats Arabes Unis), signée par Gilles de Robien, à l'époque ministre de l'Education Nationale, en 2006. Pour cette opération qui lui a demandé, dit-il, « deux ans de travail », il avait négocié une commission de 2 millions de $, que devait lui payer les Emirats. Mais il ne l’a jamais touchée. D’après lui, c’est le Quai d’Orsay qui s’y oppose. Mais l’affaire se complique du fait que, pour justifier ces honoraires, le protocole d’implantation de la Sorbonne à Abu Dhabi, qui a été rédigé en anglais, contient une clause d’exclusivité pour le Moyen Orient au profit de « The Sorbonne university ».
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 29/04/09


Rien vu...


----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 29/04/09


La formation tout au long de la vie en Actes
Peut-on réguler la mondialisation de l’éducation ? Le Comité mondial pour l’éducation et la formation tout au long de la vie (CMEF) réunissait le 28 avril à Paris son assemblée générale pour communiquer ses propositions. Sept mois après le 1er Forum mondial de l’éducation et la formation tout au long de la vie, les 28 et 29 octobre 2008, le Comité fait avancer avec rapidité et efficacité son projet de réflexion mondiale sur les offres éducatives.
Lire la suite de l’article


Comment faire aimer les sciences ?
Sur quels leviers appuyer pour développer le goût des sciences ? La publication par l'OCDE, le 28 avril, du rapport Top of the class, vient enrichir un débat déjà ancien.
Lire la suite de l’article


Les lycéens ont des droits
C'est ce que proclame Phosphore dans son numéro de mai 2009. Le magazine interroge l'école sur des points précis : les cours d'ECJS permettent-ils d'apprendre la démocratie ? La surveillance des lycéens est-elle excessive ? Il propose 8 fiches pratiques concrètes qui expliquent aux lycéens quels sont leurs droits : publier un blog, afficher ses opinions, faire grève…
Lire la suite de l’article


----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 29/04/09


Egalité des chances: un discours, et après?
Le plan pour l'égalité des chances, «c'est comme Potemkine: le décor est hyper-beau mais derrière, il n'y a rien!» Colère du directeur de Sciences-Po Lille, Pierre Mathiot, jeudi 23 avril, à la veille d'un déplacement de Nicolas Sarkozy à Jouy-le-Moutier (Val-d'Oise), en banlieue parisienne sur le thème de l'emploi des jeunes. Depuis 18 mois, son Institut d'études politiques (IEP) a mis sur pied un programme de formation pour aider les lycéens du Nord-Pas-de-Calais à intégrer Sciences-Po. Environ 350 élèves dans soixante lycées de la région suivent actuellement le «programme d'étude intégrée» (PEI) élaboré par Sciences-Po Lille. En 2008, 20% d'entre eux ont réussi le concours d'entrée des IEP. Et pourtant cette formation pilote n'a reçu aucune subvention de l'Etat malgré les demandes de ses initiateurs. «Il y a beaucoup d'effets d'annonce, On nous demande d'être innovant et de prendre des risques mais il n'y a pas un kopeck!», se désole Pierre Mathiot.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 29/04/09



La Coordination nationale des universités vote la poursuite de la grève
La coordination nationale des universités, réunie mercredi à l'université Paris IV, a voté "la poursuite de la grève dans les universités et les laboratoires", pour "s'opposer aux réformes du gouvernement", et a assuré que le mouvement n'était pas "près de s'arrêter".
Lire la suite de l’article


Sciences: 80 projets de lycéens européens en concours à Paris à la rentrée
La France organisera le concours européen des jeunes scientifiques (EUCYS), du 11 au 16 septembre au Palais de la découverte à Paris, pour la première fois en vingt ans d'existence de l'évènement.
Lire la suite de l’article


Des manifestants pénètrent dans la cour du ministère de la Recherche
Une vingtaine de manifestants du mouvement "Sauvons la recherche" ont forcé mercredi matin les grilles du ministère de la Recherche (5ème arrondissement) pour s'installer dans la cour, a annoncé à l'AFP Alain Trautmann, membre du collectif.
Lire la suite de l’article


Morano veut créer 8.000 places en jardin d'éveil et mieux informer sur le mariage (presse)
La secrétaire d'Etat à la famille, Nadine Morano, a annoncé que 8.000 places en jardin d'éveil seraient créées d'ici à 2012, et souhaite une meilleure information pour les futurs mariés, dans un entretien à Aujourd'hui en France daté de mercredi.
Lire la suite de l’article


Retardataires à l'agrégation: recours en Conseil d'Etat jeudi
Les candidats retardataires à l'agrégation au centre d'Arcueil (Val-de-Marne) le 2 avril en raison d'une panne de la SNCF vont déposer un recours jeudi en Conseil d'Etat "contre la décision du ministre Xavier Darcos de ne pas réorganiser les épreuves, a annoncé l'un d'eux à l'AFP. "Nous allons déposer jeudi un recours en Conseil d'Etat contre la décision du ministre Xavier Darcos de ne pas réorganiser l'agrégation du 2 avril pour les épreuves concernées (lettre modernes, histoire, anglais, espagnol et allemand)", a affirmé l'un des retardataires, Laurent Zimmermann, porte-parole d'un collectif regroupant quelque 65 retardataires.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.