vendredi, avril 10, 2009

Revue de presse du vendredi 10 avril 2009


Réforme du lycée : une provocation de Darcos et les hypothèses de Richard Descoings - Quelle forme pourrait prendre l'accompagnement scolaire ? - Université : questions en suspens.

Sans la crise, ma réforme du lycée aurait peut-être été mieux comprise
Le ministre de l'éducation nationale, Xavier Darcos donne une interview à La Croix et explique que des établissements vont expérimenter dès septembre des pans de sa réforme du lycée, aujourd'hui remise à plat. Il poursuit dans la même voie avec un “chat” dans L'Express.fr où il reprend les mêmes annonces
Le journal La Croix donne par ailleurs la liste de ces 116 établissements expérimentateurs . Cette liste risque d'être vécue par de nombreux interlocuteurs de Richard Descoings comme une provocation et un sabotage du processus de consultation et de discussion actuellement en cours.
A la question “N'est-ce pas, comme le déplorent les syndicats, une façon détournée d'imposer votre réforme ?”, Xavier Darcos répond : “même si elles feront l'objet d'une évaluation, ces expérimentations ne commanderont pas la réécriture de notre projet. De fait, elles démarreront à la rentrée prochaine, à un moment où il nous faudra déjà arrêter les grandes lignes de la réforme, pour une application dès l'année scolaire 2010-2011.”.
Quand on lui demande d'avoir un regard rétrospectif et critique sur son action, il commence d'abord par se féliciter de son action avant de concéder “le désaccord que nous avons avec l'ensemble de la communauté éducative quant au non-renouvellement d'une partie des postes s'est ajouté au sentiment, sans doute vrai, puisque largement partagé, que les lycéens n'avaient pas eu le temps de s'approprier la réforme.” et d'attribuer l'échec de sa réforme au contexte de crise.
Aucune interrogation en revanche sur sa méthode de gouvernement marquée par la précipitation et l'absence de concertation multilatérale ce qui est , me semble t-il, tout aussi important que le contexte budgétaire. La véritable autocritique de Xavier Darcos n'est pas pour demain... !
Par contre, pour savonner la planche de son “médiateur” Richard Descoings, c'est dès maintenant !

A ce propos, on pourra lire dans Le Monde un article qui tente de dessiner les contours de la future réforme du lycée . Le directeur de Sciences Po Paris mène en effet la consultation depuis le retrait de la réforme Darcos et il doit remettre son rapport début mai pour pouvoir ensuite engager des discussions. Maryline Baumard fait quelques hypothèses à partir des rares paroles de Richard Descoings. D'après elle, deux points de la précédente réforme sont rejetés : l'organisation de l'année en semestres, et le découpage des enseignements entre un tronc commun et des modules. L'accent serait mis sur le rééquilibrage des séries afin d'en finir avec la suprématie de la série S. Autre tendance : la remise en cause des redoublements qui seraient remplacés par un soutien dans les matières défaillantes

En complément de la liste des lycées, La Croix donne un coup de projecteur sur un des autres aspects de l'évolution possible du lycée : l'accompagnement. Le journal s'intéresse au lycée privé Saint-Jacques- de-Compostelle, à Poitiers (Vienne) qui, dès septembre prochain, fixera à 16 heures la fin des cours les lundis, mardis, jeudis et vendredis. Et tous les élèves resteront dans l'établissement une heure de plus, voire une heure et demie pour ceux qui rencontrent des difficultés particulières. Ce temps sera mis à profit pour des activités en groupes, de taille variable. Des projets allant du soutien scolaire à des ateliers d' “anglais oral” en passant aussi par l'aide à l'orientation.

L'avenir du conflit dans les universités est posé dans plusieurs articles aujourd'hui. On s'appuiera surtout sur un article du Parisien qui pose quatre questions. : 1 Sur quoi les évaluations vont-elles porter ?
 ; 2 Rattraper les cours, c'est possible ?
 ; 3 Faut-il décaler les partiels ?
 ; 4 Le boycott du bac est-il crédible ?

Certains évoquaient une validation automatique du deuxième semestre mais la plupart des présidents d'université la rejettent et pensent qu'on peut rattraper les cours. On peut aussi s'appuyer sur les nouvelles technologies pour mettre les cours en ligne mais l'UNEF pense que ce n'est qu'un pis-aller qui conduit les étudiants à se débrouiller. Les partiels peuvent être décalés. Initialement prévus à la mi-mai, il pourraient avoir lieu à la fin juin. Comme le Bac d'ailleurs qui est menacé par le refus de siéger comme président de jury par des universitaires. Mais il semblerait (à vérifier) qu'en l'absence d'un président, le jury peut être présidé par son vice président , enseignant dans le secondaire. Sur ce dernier point d'ailleurs, on notera qu'il n'y a pas de front uni. « Ce serait une grave erreur de toucher au bac, même symboliquement, car il est très important pour les jeunes », prévient Jean-Baptiste Prévost.

Il y aurait bien d'autres choses encore dans l'actualité (très riche) de l'éducation. On essaiera d'y revenir avec un peu plus de recul dans quelques futurs billets. D'ici là, cette chronique va avoir une parution plus aléatoire pendant les vacances de printemps de la zone C. Bonnes vacances à tous ceux qui y sont déjà ou qui vont y être être et bon courage pour les autres !

Bonne Lecture...

----------------------------------------------
Libération.fr du 10/04/09


Les «retardataires» ne repasseront pas l'agrégation
Le ministère de l'éducation a confirmé que les épreuves de l'agrégation du 2 avril ne seraient pas réorganisées. Les soixante candidats qui n'avaient pas pu y participer envisagent de lancer une action en justice.
Lire la suite de l’article


Nuit blanche et matière grise à l'université de Lyon
« En vingt ans de carrière, je n'ai jamais vu ça », commente un enseignant. La scène paraît surréaliste : à trois heures du matin, Jeudi 9 avril, la lumière est encore allumée dans le bâtiment de la présidence de l'université Lyon-II, quai Claude Bernard. Des étudiants qui jouent de la guitare sur la pelouse se font surprendre par l'arrosage automatique qui se déclenche. Ça les arrange, car le programme du jour est de rester éveillé toute la nuit. À l'intérieur, le grand amphi est noir de monde. Depuis la veille à 18h30, des enseignants-chercheurs de l'université de Lyon, de l'ENS-LSH, de l'IEP, de Saint- Étienne et de Savoie se succèdent à la tribune pour des conférences. Les étudiants prennent des notes, attentifs, sans perdre néanmoins leur humour potache. Si la nuit s'annonce blanche, ils sont persuadés que l'année ne le sera pas...
Lire la suite de l’article


"Notre quatrième souffle, on le prendra le 1er mai"
"Hé oui, on a osé !" Trois étudiantes en pyjama, nuisette et chaussons ne se démontent pas devant le regard surpris du visiteur. C'est la Nuit contre l'obscurantisme, à Lille 1, cours de nuit pour une grève qui, elle non plus, n'est pas en phase de démontage, n'en déplaise à Madame Pécresse. "Le 19 mars, c'était notre second souffle. Cette nuit, c'est notre troisième souffle. Et notre quatrième souffle, on le prendra le 1er mai", galéjade Abdelatif Imad, professeur carté à CGT Sup.
Lire la suite de l’article


Plainte de Rennes 2 après l'occupation de la présidence lundi
L'université de Rennes 2 a déposé plainte après l'occupation de la présidence lundi contre une personne qui n'appartient pas à l'université, a annoncé son président Marc Gontard.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 10/04/09


Rien vu...


-------------------------------------------------
Le Monde.fr du 10/04/09



La crise universitaire dans le courrier des lecteurs du "Monde"
En tant qu'étudiants, il est clair pour nous qu'il n'y a pas d'opposition entre recherche et enseignement. Or, la "modulation de service" telle qu'elle est formulée actuellement mène à la séparation des deux : attribuer à un chercheur mal évalué une charge supplémentaire d'enseignement, c'est l'obliger à diminuer d'autant le temps qu'il consacre à la recherche, à la suite de quoi il sera encore plus mal évalué (...), et il sera finalement amené à l'enseignement à temps plein.
Lire la suite de l’article


La “mastérisation” expliquée en trois points (Blog)
Un des points de crispation du mouvement universitaire concerne la “mastérisation”. Un mot un peu barbare qui désigne la réforme de la formation des professeurs, de la maternelle à la terminale. Elise Mignot, maître de conférences en anglais à Paris IV, a accepté de me retrouver ce matin pour décrypter les nouvelles modalités de cette formation.
Lire la suite de l’article


“La Princesse de Clèves” version Sorbonne (Blog)
Dernier jour avant les vacances. La fatigue et la lassitude se font ressentir : il est de plus en plus difficile de mobiliser les troupes. Dans la cour d’honneur de la Sorbonne, un pique-nique est organisé. L’occasion de souffler un peu pour les derniers mobilisés : ils sont une trentaine à s’être retrouvés autour d’un sandwich. Une lecture de “La Princesse de Clèves pour le nul” est organisée. Pendant une demi-heure, trois étudiants se succédent pour lire cette version remaniée de l’ouvrage de Mme de Lafayette, devenu un symbole de la contestation universitaire. Une réponse à Nicolas Sarkozy qui, en février 2006, avait déclaré à Lyon : “L’autre jour, je m’amusais (…) à regarder le programme du concours d’attaché d’administration. Un sadique ou un imbécile (…) avait mis dans le programme d’interroger les concurrents sur La Princesse de Clèves. Je ne sais pas si cela vous est souvent arrivé de demander à la guichetière ce qu’elle pensait de La Princesse de Clèves.”
Lire la suite de l’article


Les pistes de la future réforme du lycée s'esquissent
Le bac scientifique pourrait bien tomber de son piédestal, la voie technologique redorer son blason et les options les plus prestigieuses quitter les lycées de centre-ville pour être mieux réparties sur le territoire. Ce ne sont pas encore des préconisations officielles pour la réforme du lycée, mais ces lignes de force se dégagent, à mi-parcours des consultations de Richard Descoings.
Lire la suite de l’article


Quand les entreprises recherchent des étudiants littéraires
Dans un des salons de la Maison de la cité internationale universitaire, à Paris, dans le 14e arrondissement, des étudiants écoutent, les mines renfrognées, des cadres de l'Oréal terminer leur présentation du groupe de cosmétiques. Tous sont venus, jeudi 9 avril, participer à la troisième édition de l'Opération Phénix. Un forum organisé par neuf entreprises et huit universités pour faciliter le recrutement d'étudiants littéraires.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 10/04/09 (un jour de retard)



Université. Cette réforme n’aura pas lieu
PAR DAVID BERRUÉ, ÉTUDIANT, GERMAINE DEPIERRE, CHERCHEURE, PASCAL LEVY, BIATOSS, CHRISTOPHE MILESCHI ENSEIGNANT-CHERCHEUR, PATRICIA TUTOY, ENSEIGNANTE, LÉA VALETTE, DOCTORANTE, PORTE-PAROLE DE LA COORDINATION NATIONALE DES UNIVERSITÉS.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 10/04/09



Dans les facs, l’avenir des examens se joue maintenant
Plus d’un tiers des universités restent perturbées, après un mouvement long de dix semaines. La menace est aujourd’hui réelle sur les partiels qui doivent avoir lieu en mai ou juin.
Lire la suite de l’article


« Sauver l’année de nos étudiants est une absolue nécessité »
AXEL KAHN, président de l’université Paris-V (Descartes)

Célèbre généticien, Axel Kahn a pris les commandes de Paris-V (35 000 étudiants) il y a quinze mois. En critiquant, début février, les réformes du gouvernement, le chercheur avait contribué à amplifier le mouvement de protestation.

Lire la suite de l’article


« Je risque de redoubler mais je n’y peux rien ! »
Dans les couloirs de la Sorbonne, un des hauts lieux de la contestation, l’angoisse à l’approche des examens grandit doucement. Mais personne ne veut encore céder à la panique. Hier après-midi, dans la cour pavée, les étudiants profitent du soleil pour en discuter. « On était justement en train de se demander si les partiels du second semestre auraient lieu ou non », sourit Estelle, en licence de philosophie.
« Pour le moment, je refuse de m’inquiéter. Les décisions se prendront au retour des vacances de Pâques. Sans être engagée, je pense que reprendre les cours maintenant reviendrait à gâcher une année sans rien avoir obtenu. » 
Même calme chez Rémy, également non gréviste. Pourtant, l’étudiant en philo avoue : « J’ai été pris pour passer un an dans une fac américaine l’année prochaine, à la condition de valider ma licence. J’ai besoin d’avoir mon diplôme. Je reste confiant. On a eu quelques cours, dans des cafés, dans les jardins du Luxembourg. Les profs laissent également des cours et des polycopiés sur un site Internet. Surtout, grévistes ou non, ils ont toujours été très disponibles depuis dix semaines. » 

Lire la suite de l’article


Quatre questions au coeur de la crise
1 Sur quoi les évaluations vont-elles porter ?

2 Rattraper les cours, c’est possible ?

3 Faut-il décaler les partiels ?

4 Le boycott du bac est-il crédible ?

Lire la suite de l’article


Plainte contre l’institutrice qui a « bâillonné » ses élèves
L’institutrice d’une école maternelle a reconnu avoir placé un bandeau sur la bouche de certains élèves pour les faire taire. Deux familles ont porté plainte.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 10/04/09



«Sans la crise, ma réforme du lycée aurait peut-être été mieux comprise»
Le ministre de l’éducation nationale, Xavier Darcos, explique que 116 établissements vont expérimenter dès septembre des pans de sa réforme du lycée, aujourd’hui remise à plat
Lire la suite de l’article


Exclusivité "La Croix". La liste des lycées qui expérimenteront des pans de la réforme Darcos
Dès septembre 2009, plusieurs établissements vont expérimenter des aspects de la réforme du lycée, aujourd’hui remise à plat
Lire la suite de l’article


Un accompagnement qui ne se limite pas au seul soutien scolaire
Dès septembre, à titre expérimental, le lycée privé Saint-Jacques- de-Compostelle, à Poitiers (Vienne), proposera à ses élèves une expérimentation dans l’esprit de la réforme Darcos
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos du 10/04/09



Universités : bras de fer sur les examens de fin d'année
Tentant de mettre les milieux universitaires devant leurs responsabilités, Valérie Pécresse a prévenu hier que, « pour les examens, le temps est compté ». Le conflit, qui dure depuis trois mois, touche encore une trentaine de facs.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 10/04/09


Les candidats à l'agreg' «scandalisés» par le refus de l'Education nationale
Pour le ministère la seule solution serait de faire repasser le concours aux 7.500 candidats français, et il s'y refuse...
Lire la suite de l’article


Le ministère dit étudier une solution juridique pour les agrégatifs piégés
Le président de la Société des agrégés a plaidé au ministère de l'Education nationale la cause des candidats bloqués par la panne de la gare du Nord...
Lire la suite de l’article


Les collèges expérimentent la fin du travail manuel
Finis les cartables pleins à craquer de livres à apporter chaque jour en classe. Le Rhône vient d'être sélectionné par le ministère de l'Education nationale pour tester, dès la rentrée 2009, la mise en place de manuels scolaires en ligne. Vingt et un autres départements mèneront également l'expérience. D'ici à la fin du mois, le rectorat doit ainsi choisir « entre deux et quatre collèges » déjà équipés de l'environnement numérique de travail laclasse.com, développé par le centre de recherche Erasme émanant du conseil général. Les élèves de sixième feront office de cobayes.
Lire la suite de l’article


Bientôt moins de livres sur le dos, la classe
Finis les cartables pleins à craquer de livres à apporter chaque jour en classe. Le département du Rhône vient d'être sélectionné par le ministère de l'Education nationale pour tester, dès la rentrée 2009, la mise en place de manuels scolaires en ligne. Vingt et un autres départements mèneront l'expérience. D'ici à la fin du mois, le rectorat doit ainsi choisir « entre deux et quatre collèges » déjà équipés de l'environnement numérique de travail laclasse.com, développé par le centre de recherche Erasme émanant du conseil général. Les élèves de sixième feront office de cobayes.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 10/04/09



Comment Sarkozy s'est invité dans un lycée sans être chahuté
Le chef de l'Etat a fait une apparition surprise mercredi après-midi dans un lycée du Val-de-Marne. Décryptage.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 10/04/09



On a retrouvé les copies des élèves infirmiers !
Trois cents copies du concours d'entrée à l'institut de formation de La Roche-sur-Yon s'étaient égarées sur la route du centre de correction. Incroyable ! La Poste les a retrouvées mercredi soir.
Lire la suite de l’article


Xavier Darcos à l'école des vacanciers
Le ministre de l'Éducation nationale est venu rencontrer, hier à l'école Henri-Caubière de Honfleur, élèves et professeurs. Ils participent à un stage de remise à niveau pendant les vacances.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 10/04/09



Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 10/04/09


Rien vu...


----------------------------------------
L’Express.fr du 10/04/09


Xavier Darcos a répondu à vos questions
Alors que L'Express publie cette semaine le classement des lycées, le ministre de l'Education nationale Xavier Darcos a répondu en direct aux internautes. Logiques d'orientation, réforme du lycée, aide personnalisée, violence scolaire... Toutes ses réponses.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 10/04/09


300 enseignants français à la découverte des écoles européennes
Comment vit un enseignant ailleurs ? Comment enseigne-t-on en Europe ? Si ces questions vous intéressent, ou si vous souhaiter ressourcer votre enseignement en créant de la distance, le programme Jules Verne est pour vous.
Lire la suite de l’article


115 lycées testeront la réforme Darcos
"Sans la crise, ma réforme du lycée aurait peut-être été mieux comprise". Xavier Darcos se confie à Denis Peiron dans La Croix. Pour lui c'est la crise, en modifiant le climat social et politique, qui a amené à retarder la réforme du lycée.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 10/04/09


Guy Bert ou Paul Môquet ?
A Nogent sur Marne, le maire et l’Inspecteur d’Académie inventent une aberration pédagogique.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 10/04/09



L'AERES n'évaluera pas cette année les "masters d'enseignement"
L'Agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur (AERES), qui était chargée d'évaluer les projets de futurs masters d'enseignement des universités, ne les évaluera pas en raison du faible nombre de dossiers déposés, a-t-elle averti vendredi dans un communiqué.
Lire la suite de l’article


Université et recherche: le MoDem demande des états généraux
Le Mouvement Démocrate (MoDem) a demandé vendredi la tenue d'"états généraux de l'université et de la recherche", accompagnés d'un "moratoire d'une année" sur les réformes dans ces secteurs.
Lire la suite de l’article


Stages CM1-CM2: 90.000 élèves inscrits pour les vacances de Pâques
Environ 90.000 élèves de CM1 et CM2 de toute la France vont bénéficier de "stages de remise à niveau" gratuits pendant les vacances de Pâques, selon les prévisions faites jeudi par le ministère de l'Education dans un communiqué.
Lire la suite de l’article


Darcos: les grandes lignes de la réforme reportée du lycée restent "les bonnes"
Le ministre de l'Education Xavier Darcos a affirmé qu'il ressortait des discussions actuellement menées dans les lycées que "les grandes lignes initialement retenues" dans la réforme du ministre restaient "les bonnes", dans une interview à La Croix à paraître vendredi.
Lire la suite de l’article


Sens: une enseignante frappée à coups de pied par une collégienne
Une enseignante du collège Mallarmé de Sens (Yonne) a été frappée jeudi à coups de pieds par l'une de ses élèves de 13 ans, au sein de l'établissement, a-t-on appris vendredi auprès du parquet d'Auxerre.
Lire la suite de l’article


Retardataires à l'agrégation: la Société des agrégés pas satisfaite
La Société des agrégés de l'Université a regretté que le ministère de l'Education ne puisse "trouver une solution juridiquement valide" pour les candidats retardataires à l'agrégation au centre d'Arcueil (Val-de-Marne) le 2 avril, dans un communiqué vendredi.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.