lundi, décembre 14, 2009

Revue de presse du lundi 14 décembre 2009


Etrennes et prise de dette - Lycées : changer le logiciel – Chatel, le ministre et les resources humaines – formation des enseignants : journée d’action-




Étrennes et prise de dette
C’est aujourd’hui que Nicolas Sarkozy annonçait les derniers arbitrages concernant le "grand emprunt" . Celui ci représentera 35 milliards d'euros au total. Mais l'Etat n'aura en réalité qu'à emprunter 22 milliards d'euros. Soit le bas de la fourchette évoquée par le chef de l'Etat. La différence - 13 milliards d'euros - provient des sommes remboursées par les banques à l'Etat.
La première des dépenses du grand emprunt sera consacrée aux Universités et à la formation. Cela représentera 11 milliards d'euros, dont 8 milliards serviront à "faire émerger 5 à 10 campus d'excellence ayant les moyens, la taille critique et les liens avec les entreprises qui leur permettront de rivaliser avec les meilleurs universités mondiales". Il se place là dans la droite ligne de la commission Juppé-Rocard, qui avait émis l’idée de répartir 10 milliards entre cinq et dix groupements d’établissements supérieurs et de recherche. Le seul moyen de « gagner le combat de la compétitivité », br/> selon le président. Un système de dotation permettra aussi aux universités de disposer de ressources stables qu’elles pourront gérer et faire fructifier. L'Etat investira aussi 500 millions d'euros dans la rénovation des centres de formation, le développement de l'apprentissage et la création d'internats d'excellence.
A propos d’internat d’excellence que N.Sarkozy veut développer, on pourra lire une reportage dans Le Figaro magazine sur les pensionnats.. En parallèle avec une description de la vie dans la Maison d'éducation de la Légion d'honneur, on trouve aussi un reportage sur l'internat d'excellence de Sourdun, en Seine-et-Marne.

Lycées : changer le logiciel !
Il nous faut évoquer un “point de vue” paru dans Le Monde.fr sur la réforme du lycée et signé par 3 candidats “Europe Écologie” aux régionales. Aux côtés de Marie-Christine Blandin et de Cécile Duflot, figure un habitué de cette chronique consacrée à l’éducation puisqu’il s’agit du pedagogue Philippe Meirieu, aujourd’hui tête de liste pour la region Rhône-Alpes.
Leur propos est, comme le dit le titre, de commenter la “réforme” du lycée et de revendiquer une autre vision de l’éducation. “Et voilà qu'arrive aujourd'hui une nouvelle "réforme" écrivent-ils. Elle s'inscrit dans un contexte général de réduction drastique des moyens en personnels, de recours aux statuts précaires, de suppression des budgets pédagogiques nationaux. Elle est concomitante d'une désastreuse disparition de toute véritable formation pédagogique des enseignants.
Tout en constatant la faiblesse des ambitions du projet gouvernemental et ses risques de dérives, ils revendiquent plus d’ouverture des lycées et plus de démocratie pour les lycéens et plus de pédagogie dans les pratiques des enseignants. Ils souhaitent aussi un véritable droit à la formation tout au long de la vie. Evidemment, ils n’oublient pas le rôle des régions car pour ces candidats aux régionales, “ l'éducation nationale et les régions doivent travailler de concert pour faire des lycées de véritables lieux d'apprentissage tout au long de la vie.

Chatel, le lycée et les resources humaines
Dans une interview parue dans le JDD dimanche, le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel, a déclaré que l'histoire et la géographie sortaient «renforcées» de la réforme du lycée général. «Elles se retrouvent au coeur du tronc commun de première. Désormais, les élèves de première auront tous quatre heures hebdomadaires et le même programme pour une culture commune partagée», a rappelé Luc Chatel. Pour le ministre, «il faut sortir de l'hypocrisie» car, selon lui, «la filière S n'est plus une filière scientifique» mais «en gros, elle concentre les meilleurs élèves». «Les filières ES et L ne peuvent pas demeurer des sous-filières de la S», poursuit-il, en soulignant encore: «je n'ai pas non plus entendu beaucoup d'historiens et d'intellectuels s'indigner de l'absence de l'histoire-géographie en terminale dans les lycées technologiques».

Autre volet de son entretien au JDD la question des personnels. "Le ministère a complètement abandonné sa mission de gestion des ressources humaines, depuis des années…. L’Etat recrute ses enseignants mais ensuite les abandonne devant les élèves sans les accompagner, les écouter, leur proposer des perspectives". C’est le ministre lui même qui le dit. "Je vais mettre sur la table la question de la revalorisation des salaires des enseignants mais aussi reposer la question de la gestion des ressources humaines".
Naïvement, je croyais que la formation des personnels était un élément important de la gestion des ressources humaines…

Formation des enseignants : non à la casse !
Mardi 15 décembre se tient une journée d’actions pour repousser la réforme de la formation des enseignants. Cette journée est à l’appel des syndicats (Sge, Fsu, Snes, Snuipp, Se-unsa, Cgt), des parents (Fcpe), des lycéens (Unl et Fidl) et des étudiants (Unef) Il y a trois reproches principaux qui sont faits à la circulaire qui organise les nouveaux masters d'enseignement. D’abord, la dimension pédagogique est réduite à quasiment rien. Ensuite le calendrier des concours pénalise les étudiants et nuit à la formation car il oblige à mener sur une année avec trop de contraintes et au détriment, entre autres de l’observation. Enfin les IUFM sont de fait éliminés alors qu'ils représentent un capital de savoir-faire et de personnels dédiés à la formation.
A Paris une manifestation est prévue à 17 heures de Jussieu vers la Sorbonne. Dans 50 départements des manifestations ou rassemblements ont lieu en fonction du préavis de grève qui a été déposé.
Lorsqu’on écoutait aujourd’hui les comptes-rendus de la conférence de presse, on pouvait entendre qu’une partie importante du grand emprunt était consacrée à l’enseignement supérieur et à la formation. Mais qu’on ne se méprenne pas. Il ne s’agit pas de la formation des enseignants. Là, on fait des economies….

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 14/12/09 (certains articles payants)


Sarkozy: «Nous voulons les meilleures universités du monde»
Enseignement supérieur et formation, recherche, industrie et PME, numérique, développement durable: le chef de l'Etat a détaillé ce matin les orientations du grand emprunt, qu'il a chiffré à 35 milliards d'euros de financements publics. Les principales annonces.
Lire la suite de l’article


Mastérisation : la contestation repart
La réforme de la formation et du recrutement des enseignants (dite mastérisation) continue de soulever de vives protestations. Une journée d'action est organisée demain.
Lire la suite de l’article


7 Français sur 10 désapprouvent la suppression de l'histoire en terminale S
La mesure, prévue dans le cadre de la réforme du lycée, est en revanche approuvée par 22% des personnes interrogées, selon un sondage Ifop-L'Humanité.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 14/12/09


Des proviseurs coachés pour gérer les situations de crise
Pour apprendre à gérer d'éventuels cas de violences collectives dans leurs établissements situés dans des zones sensibles, des proviseurs et des personnels d'encadrement ont participé à un exercice de simulation.
Lire la suite de l’article


Vive le pensionnat !
Faut-il y voir l'influence des aventures de Harry Potter ou le signe d'un besoin d'autorité ? L'internat est en tout cas à la mode. Dans le secteur privé, qui a accueilli 6 500 pensionnaires de plus dans le secondaire depuis 2006, comme dans le public, où l'Etat vient d'ériger le pensionnat comme un outil de réussite scolaire au sein de son plan espoir banlieues. Pour mieux comprendre cet engouement, « Le Figaro Magazine » s'est rendu dans deux établissements que tout semble opposer : la Maison d'éducation de la Légion d'honneur, à Saint-Denis, et l'internat d'excellence de Sourdun, en Seine-et-Marne.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde.fr du 14/12/09



Edito du Monde
Entorses

Signe de vitalité ou symptôme de malaise, il ne se passe pas une saison sans que le monde de l'éducation s'enflamme. Au printemps, les universitaires partaient en guerre, pendant des semaines, contre la réforme de l'enseignement supérieur. Cet automne, ce sont tous les historiens de France et de Navarre qui font chorus pour dénoncer la suppression de l'enseignement obligatoire de l'histoire en classe de terminale scientifique.
Lire la suite de l’article


Le "langage du cœur", arme anti-conflits
Au bureau, Eric se voit reprocher son comportement par sa collègue. Le ton monte, il s'emporte, sa collègue aussi. Déjà tendues, les relations se sont envenimées un peu plus. Cette scène va être répétée sous forme de jeu de rôle, lors d'un stage de deux jours de formation à la "communication non violente" (CNV). D'horizons différents, dix hommes et quatre femmes, dont certains en cours de reconversion professionnelle, sont venus pour apprendre à mieux gérer les conflits au travail, dans le couple ou en famille.
Lire la suite de l’article


Une alternative aux réprimandes dans les cours d'école
Les demandes de formation à la communication non violente (CNV) sont de plus en plus nombreuses dans les établissements scolaires. Au lycée Edmond-Michelet, à Arpajon, elles ont commencé en 2008 avec des journées de sensibilisation pour les délégués de classe et une conférence destinée aux parents autour des questions : "Comment dialoguer dans le respect ?" et "C'est quoi enseigner ? C'est quoi apprendre ?", explique la formatrice, Eliane Régis.
Lire la suite de l’article


Grand emprunt : les choix de M. Sarkozy
Nicolas Sarkozy dévoile, lundi en fin de matinée, ses décisions sur le grand emprunt. Le chef de l'Etat a choisi de suivre, pour l'essentiel, les recommandations de la commission Juppé-Rocard sur le "grand emprunt". Il a choisi, aussi, de donner aux marchés, aux agences de notation et à la commission européenne des signes de sa volonté de redresser les finances publiques françaises.
Lire la suite de l’article


M. Sarkozy tranche pour un emprunt à 22 milliards d'euros
Attendu sur sa politique de sortie de crise, Nicolas Sarkozy a choisi un exercice qu'il n'affectionne guère – une conférence de presse, la deuxième de son quinquennat – pour en dévoiler les grandes lignes et rendre publics ses arbitrages sur l'emprunt et le financement des priorités d'avenir. Comme les dernières semaines le laissaient présager, le chef de l'Etat a choisi de suivre, pour l'essentiel, les recommandations de la commission Juppé-Rocard, dont il a salué le travail, et de donner aux marchés, aux agences de notation et à la Commission européenne des signes de sa volonté de redresser les finances publiques.
Lire la suite de l’article


Au collège et au lycée, la cantine laisse les élèves sur leur faim
Cantines, peut mieux faire. Si dans le primaire, 70 % des élèves considèrent que les repas sont bons, ils ne sont plus, en revanche, que 52 % à le penser dans le secondaire. Plus inquiétant, plus de la moitié des collégiens et lycéens (52,5 %) déclarent avoir encore faim en sortant du restaurant scolaire ! Tels sont les résultats les plus étonnants d'une enquête menée par l'association Consommation, logement et cadre de vie (CLCV), publiée début décembre. 1 400 élèves ont été interrogés entre les mois de janvier et mars dans 44 établissements (17 écoles, 15 collèges et 12 lycées).
Lire la suite de l’article


Les socialistes s'émeuvent de la garde à vue de lycéens
es trois députés socialistes des Landes, dont Henri Emmanuelli, dénoncent, lundi 14 décembre dans un communiqué, le placement en garde à vue de six lycéens qui ont tenté de murer l'entrée de leur lycée.
Lire la suite de l’article


Miremont, son église, ses écoles, sa guerre scolaire
Pas sûr que le petit village de Miremont et ses 2 000 habitants célèbrent le cinquantième anniversaire de la loi Debré. Sur ces terres de Haute-Garonne, l'école privée Saint-Joseph est bien plus qu'une institution : c'est une partie de l'histoire locale. En l'absence d'école publique, c'est le maire qui a demandé sa création en 1900. Et c'est l'artisan maçon du village qui s'y est attelé. Juchée au sommet d'une petite colline, elle domine l'église... et l'école publique.
Lire la suite de l’article


Luc Chatel ne croit pas "à la hiérarchie entre les matières"
Le ministre de l'éducation, Luc Chatel, estime, dans un entretien au Journal du Dimanche, que l'histoire et la géographie sortent renforcées de la réforme du lycée, qui prévoit leur suppression du programme de Terminale S et se heurte aux protestations d'enseignants et d'historiens. Le ministre rejette en outre les critiques sur l'évolution de la formation des enseignants, un des principaux points de friction avec les syndicats.
Lire la suite de l’article


Lycées : changer le logiciel ! par Cécile Duflot, Marie-Christine Blandin, Philippe Meirieu
Une "réforme" des lycées va être mise en œuvre par le ministère. Mais il y a un autre rendez-vous pour les lycées à l'occasion des prochaines élections régionales. Si les Français donnent aux listes d'Europe Ecologie les moyens d'agir vraiment, dans chaque région, on pourra alors engager une véritable mutation : sortir, enfin, du modèle cloisonné, individualiste, concurrentiel et marchand de la formation initiale et continue pour construire des lycées éco-responsables et éco-citoyens. Des lycées de la solidarité et de l'exigence. Des lycées pour l'avenir.
Lire la suite de l’article


L'Etat s'apprête à contractualiser avec des établissements privés du supérieur
Ce sont quelque cinquante-huit établissements privés d'enseignement supérieur qui sont en passe de contractualiser avec le ministère. La liste comprend des poids lourds du secteur : les cinq instituts catholiques de Paris, Lille, Angers, Lyon et Toulouse avec leurs 35 000 étudiants, ainsi que les réputées Essec, Edhec ou Esca. L'ensemble de ces écoles représente quelque 60 000 étudiants, soit 3 % de l'ensemble des effectifs du supérieur.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 14/12/09



Histoire - Géo. Point de vue
« Nous sommes là aussi 
pour développer l’esprit critique des élèves » Étienne Augris, professeur d’histoire, depuis 2003. 
Il enseigne au Lycée Claude-Gellée à Épinal (Vosges).
Lire la suite de l’article


Les élèves restent attachés
à « l’histoire-géo »
Inutile, dangereuse… À l’évidence, la mesure prônée par Luc Chatel ne fait pas recette auprès des futurs bacheliers. Témoignages.
Lire la suite de l’article


Histoire Géo. « On nous prépare un lycée light »
L’association des professeurs d’histoire et de géographie (APHG) a lancé le 29 novembre une pétition pour le maintien d’un enseignement d’histoire et de géographie en terminale S. Hubert Tison, co-secrétaire général de l’APGH, revient sur l’attachement des 21 000 signataires à ces matières.
Lire la suite de l’article


Sondage : 
le plébiscite des Français pour l’histoire
Selon une enquête Ifop-l’Humanité, 69 % des Français désapprouvent la suppression de l’enseignement obligatoire de l’histoire-géographie en terminale scientifique. Ce rejet unanime, qui réunit sympathisants de gauche et de droite, pourrait bien déstabiliser l’ensemble de la réforme du lycée.
Lire la suite de l’article


Histoire - Géo. Le CSE approuve, pas les syndicats
Le Conseil supérieur 
de l’éducation (CSE), instance consultative regroupant enseignants, lycéens 
et parents, a approuvé jeudi 
la réforme du lycée. Des quatre grands textes, trois ont dégagé une majorité  : l’autonomie des établissements, l’orientation et la classe de seconde. Celui sur les premières et terminales était plus partagé  : 22 pour, 
22 contre, 13 abstentions 
et 7 refus de vote. Hier, 
huit syndicats enseignants 
ont invité le ministre 
à « renoncer à son projet 
et à reprendre les discussions 
sur de nouvelles bases ».
Lire la suite de l’article


EDITORIAL PAR PATRICK APEL-MULLER
Une logique de malfaiteur

Le fatras dans lequel les idéologues sarkozystes essaient de noyer l’histoire de notre pays n’a pas égaré l’opinion. 69 % des personnes interrogées dans notre sondage Ifop sont en désaccord avec la suppression de la discipline en terminale S. 22 % seulement soutiennent la décision que veut imposer le gouvernement, moins que les 30 % d’inconditionnels qui soutiennent habituellement le président. Ce projet donne la mesure de la réforme des lycées concoctée par Luc Chatel ; elle en devient l’incarnation.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 14/12/09



Maintenant, on rembourse les préservatifs aux lycéens
Elle s'appelle la Prev’Box et se présente comme une de ces trousses en fer qui garnissent les cartables des ados. A l’intérieur, des préservatifs (pour les filles ou les garçons) et un gel lubrifiant, des bouchons antibruit pour les concerts, un éthylotest, une carte mémo recensant tous les sites Web utiles en cas d’urgence, ainsi qu’un quiz ludique sur la santé. Ce kit, présenté officiellement aujourd’hui, sera distribué à tous les lycéens qui souscriront à la nouvelle couverture médicale proposée par la LMDE, la Mutuelle des étudiants.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 14/12/09



Les grands axes de l'intervention de Nicolas Sarkozy
«Les meilleures universités du monde». Telle est l’ambition de Nicolas Sarkozy. En affichant pour elles un budget de 8 milliards d’euros, sur une enveloppe de 11 milliards consacrée à la formation et à l’enseignement supérieur, le président entend faire un bond en avant pour redorer leur image. Mais seuls certains sites bénéficieront de la manne. Le chef de l’État a ainsi encouragé l’émergence d’« une dizaine de campus d’excellence avec les moyens, la taille critique, les liens avec les entreprises qui leur permettront de rivaliser avec les meilleures universités mondiales». Il se place là dans la droite ligne de la commission Juppé-Rocard, qui avait émis l’idée de répartir 10 milliards entre cinq et dix groupements d’établissements supérieurs et de recherche. Le seul moyen de « gagner le combat de la compétitivité », selon le président.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 14/12/09



Grand Emprunt : Sarkozy fixe cinq priorités
L'enseignement supérieur et la formation, la recherche; l'industrie et les PME , le numérique et le développement durable bénéficieront des 35 milliards du Grand Emprunt.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 14/12/09



Les cinq «priorités d'avenir» du grand emprunt
A quoi vont servir ces 35 milliards d'euros?
Lire la suite de l’article


Chatel: L'histoire et la géographie «renforcées» par la réforme du lycée
Le ministre veut mettre un terme à l'hypocrisie qui règne autour de la filière scientifique...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 14/12/09



Histoire-géo : ne pas se tromper de combat
Par Nestor Romero |

Pour tout dire, il m'importe peu que soit supprimée l'histoire-géo en « terminale S ». D'autant plus que j'ai cru remarquer quelque gêne chez certains défenseurs des « humanités », quelque chose comme le soupçon, soudain, après une première réaction impulsive, de s'être trompé de combat.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 14/12/09



Rien vu...


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 14/12/09



Chatel: "Je ne crois pas à la hiérarchie entre les matières"
Luc Chatel, ministre de l’Education nationale, revient sur la polémique autour de l’enseignement optionnel de l’histoire-géographie en terminale S. Il annonce un droit individuel à la formation pour les enseignants et envisage une augmentation de la prime pour ceux travaillant dans les quartiers difficiles.
Lire la suite de l’article


Le fichier qui inquiète les parents
Des parents ont déposé plainte cette semaine, inquiets de l’utilisation possible de cette base de données
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 14/12/09


Sarkozy confirme le montant de 35 mds d'euros et dévoile ses priorités
Les cinq secteurs retenus sont : l'enseignement supérieur, la santé et les biotechnologies, l'industrie, le développement durable et l'économie numérique. Le chef de l'Etat a par ailleurs annoncé la tenue en janvier d'une conférence sur les déficits publics.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 14/12/09


Rien vu...


----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 14/12/09


Chatel promet la revalorisation, mais…

Lire la suite de l’article


Lycée : Le détail des votes et modifications du CSE
Comment ont voté les organisations de l'Ecole au CSE ? Quelles modifications ont été apportées aux projets de décrets et arrêtés sur le lycée ?
Lire la suite de l’article


Mardi 15 : Journée importante pour l'avenir de l'Ecole
Cette fois-ci ils sont tous d'accord : syndicats (Sge, Fsu, Snes, Snuipp, Se-unsa, Cgt), parents (Fcpe), lycéens (Unl et Fidl) et étudiants (Unef) pour appeler à repousser la réforme de la formation des maîtres construite par V Pécresse et L Chatel. Que penser de cette réforme et en quoi concernent-elles enseignants et parents ?
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 14/12/09


Rien vu...


----------------------------------------------
ÉducPros du 14/12/09


Laurent Wauquiez : « Un jeune sur 5 devra être formé en alternance en 2015 »
Laurent Wauquiez, le secrétaire d’état chargé de l’emploi, a reçu des mains d’Henri Proglio, le nouveau PDG d’EDF, le rapport sur l’alternance qui lui avait été commandé en avril 2009 par le président de la République. L’occasion de faire le point sur la stratégie gouvernementale pour promouvoir et développer l’alternance, une stratégie qui s'appuie beaucoup sur les entreprises, mais qui semble oublier les centres de formation.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 14/12/09



Grand emprunt: l'Unef demande à Sarkozy de "revoir sa copie"
La première organisation étudiante, l'Unef, a demandé lundi au président Nicolas Sarkozy de "revoir sa copie" sur le grand emprunt, estimant que les priorités retenues allaient "accroître les inégalités entre universités".
Lire la suite de l’article


L'Ecole alsacienne envisage une implantation à Argenteuil (Val-d'Oise)
L'élitiste Ecole alsacienne, installée dans le VIè arrondissement de Paris, étudie la possibilité d'implanter une seconde école à Argenteuil (Val-d'Oise), a-t-on appris lundi auprès du maire de la ville et du directeur de l'école, confirmant une information de Libération.
Lire la suite de l’article


Le grand emprunt va "ouvrir un nouvel âge d'or pour la recherche" (Pécresse)
Le grand emprunt va "ouvrir un nouvel âge d'or pour la recherche" et aura "des répercussions au décuple sur le dynamisme de la France", a déclaré lundi la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Valérie Pécresse.
Lire la suite de l’article


Réforme du lycée: sept établissements bloqués ou perturbés dans le Nord
Sept lycées étaient partiellement ou totalement bloqués lundi dans le département du Nord par des élèves qui protestent contre le projet de réforme du lycée, a-t-on appris auprès du rectorat de Lille.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.