jeudi, décembre 17, 2009

Revue de presse du jeudi 17 décembre 2009


Séguin et les suppressions de postes – État d’esprit – La revue de presse -



Séguin tacle Sarkozy
La rentrée 2010 se fera avec encore moins de fonctionnaires. A l’issue d’une réunion du Comité Technique Paritaire du 16 décembre, Christian Chevalier, secrétaire général du Se-Unsa, a donné au Café Pédagogique, des indications sur les moyens humains de la rentrée 2010. Dans le premier degré, la disparition de 9 182 emplois de stagiaires représentent 2 300 équivalents temps pleins (ETP) en moins alors qu'il y a 1 650 postes à répartir et 5 000 élèves supplémentaires. Dans le second degré ce sont 6 733 stagiaires qui disparaissent soit 3 366 ETP pour 17 000 élèves supplémentaires. "Remplacements plus difficiles, classes surchargées, baisse de l’offre d’éducation sont au menu" prédit le Se-Unsa.
Cette information arrive dans un contexte particulier . Celui d’une déclaration de Philippe Séguin, le premier président de la Cour des comptes. Celui ci ne mâche pas ses mots. Pour lui, la politique du non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite, impulsée par Nicolas Sarkozy, est "dictée par des considérations budgétaires de court terme". Elle résulte d'une "démarche purement quantitative". "Incapable d'analyser les besoins et de programmer ses effectifs en conséquence", l'Etat, ajoute Philippe Séguin, a mis en œuvre une méthode qui "récompense les mauvais élèves, ceux qui, du fond de la classe, résistent aux efforts de productivité".
L'enjeu est important puisque sur une vie, précise la Cour des comptes, un fonctionnaire coûte à l'Etat 3,5 millions d'euros. En 2007, les dépenses de personnel, pensions comprises, ont représenté près de 300 milliards d'euros, absorbant la moitié des dépenses nettes du budget. Pour réaliser sa politique, le gouvernement s'est appuyé sur le choc démographique marqué par des départs en retraite massifs.La règle générale a été de ne pas remplacer un fonctionnaire sur deux. Mais, souligne la Cour des comptes, cette conjoncture est en train de changer. Depuis 2008, le choc démographique s’atténue. A partir de 2013, il n’existera plus. Il faudra alors trouver autre chose pour espérer assainir les comptes publics.
Il faut même rappeler que depuis 2000 on assiste même à un “mini baby boom” et donc à une augmentation des effectifs en primaire….

Enseignants « J’ai vraiment la rage… »
Dans L’Humanité, on trouvera des reportages et témoignages de professeurs en colère. Notamment au lycée Claude Monnet dans le 13ème arrondissement de Paris. La tonalité générale de ces témoignages se partage entre deux sentiments : la colère et la lassitude. La colère car les attaques se répètent à plusieurs niveaux contre les enseignants et la lassitude car ceux-ci se rendent compte que leurs actions n’aboutissent pas. La lassitude se double souvent d’amertume et même de cynisme comme l’avait très bien résumé un article remarquable de Luc Cédelle dans le Monde, il y a quelques jours (le 24-11-09) .
Cette analyse se trouve confirmée par une enquête dans Médiapart. Partant du débat sur la formation «si technique que même les personnes qui sont dedans s'y perdent», comme le dit un instituteur stagiaire, sourd une inquiétude bien plus profonde sur l'avenir de l'école. «Quand un gouvernement remet en question toute la recherche en sciences de l'éducation depuis 60 ans, la pédagogie différenciée, la carte scolaire..., tu te dis, ce n'est pas possible, ils veulent tuer l'enseignement public ouvert à tous», s'interroge le même enseignant. «Le problème, c'est la vision que le gouvernement a de l'enseignement: le prof parle, les élèves écoutent.». Et le directeur de l'IUFM d'Aix-Marseille, Jacques Ginestié de conclure : On est en train de mettre à bas l'idée même d'une éducation de qualité.».
Le climat est au pessimisme…

La revue de presse
La revue de presse et son rédacteur vont prendre un repos bien mérité à partir de demain pour repartir à la rentrée. Cette chronique, rappelons le, est le fruit d’un travail militant. Chaque jour, depuis sept ans, je consacre entre une heure trente et trois heures (selon arrivage) à cette revue de presse. Si je donne ces indications , ce n’est pas pour recevoir des compliments et des remerciements (quoique…) mais pour montrer les limites de cet exercice. Il y a des jours avec et des jours sans…. Sur un plan “journalistique” la revue de presse est un exercice particulier. Il ne s‘agit pas de donner son avis sur tout ni d’être exhaustif. Le “chapô” (oui, c’est comme ça qu’on l’écrit) n’est là que pour indiquer ce que le lecteur assidu de la presse que je suis a estimé de son point de vue devoir être signalé. Des articles peuvent échapper à la vigilance de cet exercice quotidien, des themes présents dans l’actualité peuvent être négligés dans l’éditorial (mais figurent dans le recensement des articles). C’est souvent le résultat d’un choix editorial, c’est quelquefois le résultat d’une negligence ou d’un oubli. N’hésitez pas alors à me l’indiquer. Un petit mot fait toujours plaisir.


Bon courage pour les derniers jours et…. Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 17/12/09 (certains articles payants)


La masterisation, un vrai casse tête (Blog de V.Soulé)
La réforme de la formation des enseignants, encore appelée "masterisation", aura réussi une chose : refaire l'unité syndicale contre elle. Enseignants, universitaires, parents d'élèves, étudiants, lycéens... vont manifester aujourd'hui pour réclamer son retrait ou au moins une sérieuse refonte. Pourtant Luc Chatel et Valérie Pécresse entendent conclure au plus vite, si possible avant Noel.
Lire la suite de l’article


«Chatel, si tu savais, ta réforme où on s'la met !»
Motivés, mais peu nombreux, des lycéens parisiens ont tenté de bloquer leurs établissements jeudi, pour protester contre la réforme du ministre de l'Education Luc Chatel.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 17/12/09



Il menace de couper le «zizi» d'un élève : l'instit relaxé
La cour d'appel de Dijon n'a pas suivi les réquisitions de l'avocat général qui réclamait une amende contre Jean-Paul Laligant, condamné en première instance à 500 euros d'amende.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
Le Monde.fr du 17/12/09



Fonctionnaires : la gestion Sarkozy épinglée par la Cour des comptes
Le premier président de la Cour des comptes n'y va pas par quatre chemins. La politique du non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite, impulsée par Nicolas Sarkozy, est "dictée par des considérations budgétaires de court terme". Elle résulte d'une "démarche purement quantitative". "Incapable d'analyser les besoins et de programmer ses effectifs en conséquence", l'Etat, ajoute Philippe Séguin, a mis en œuvre une méthode qui "récompense les mauvais élèves, ceux qui, du fond de la classe, résistent aux efforts de productivité".
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 17/12/09



Enseignants « J’ai vraiment la rage… »
Les enseignants se sont mobilisés, hier, contre les réformes de la formation et du lycée. Reportage et paroles de professeurs en colère, au lycée Claude-Monnet, dans le treizième arrondissement de Paris .
Lire la suite de l’article


Manifs dans toute la france
Des manifestations et rassemblements de professeurs, parents d’élèves et lycéens ont été organisés hier dans toute la France pour protester contre la réforme controversée de la formation des enseignants. Des défilés ont eu lieu dans plusieurs grandes villes de province comme Lille, Marseille, Toulouse, Rennes, ou Montpellier, réunissant quelques centaines de personnes. Paris, environ 3 000 personnes, selon l’Unef, ont rallié Jussieu et la Sorbonne en fin d’après-midi. Les syndicats fustigent une « réforme régressive » qui va, selon eux, « à l’encontre d’une démocratisation de l’accès aux métiers de l’enseignement » et s’oppose « à l’amélioration de la qualité de la formation ».
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 17/12/09



Quand le chef révolutionne la cantine
Ce cuisinier ne voit pas des collégiens, mais des clients. Et il préfère servir du lapin au chocolat que des steaks mal décongelés. Quand la bonne bouffe s’invite à l’école…
Lire la suite de l’article

Rien vu...


Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 17/12/09



Martin Hirsch : « Définir une politique des associations »
Alors que se tient jeudi 17 décembre à Paris la deuxième Conférence de la vie associative (CVA), le haut-commissaire aux solidarités actives et à la jeunesse Martin Hirsch détaille différentes mesures pour redéployer la place et la reconnaissance du travail associatif. Parmi elles, la création d’un Haut Conseil à la vie associative
Lire la suite de l’article


La prise en charge des mineurs étrangers isolés est problématique
Un colloque organisé jeudi 17 décembre à Lille, par deux départements et France terre d’asile, sera l’occasion d’alerter sur la situation des jeunes errants isolés
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 17/12/09



ras de fer autour de la future formation des enseignants
Syndicats d'enseignants, d'étudiants, et associations familiales ont manifesté hier contre le projet du gouvernement, qui prévoit de recruter les futurs enseignants à bac + 5.
Lire la suite de l’article


De moins en moins de candidats aux concours
Le nombre de candidats aux concours de recrutement dans le second degré public a baissé de près d'un tiers entre 2005 et 2009.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 17/12/09



Ne pas remplacer les fonctionnaires partant à la retraite «récompense les mauvais élèves»
le non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite serait un cadeau pour le fond de la classe. C'est l'analyse livrée mercredi par le premier président de la Cour des Comptes, Philippe Séguin. Selon lui, cette règle, actuellement appliquée par l'Etat, «récompense les mauvais élèves», ceux qui «résistent aux efforts de productivité».
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Rue89 du 17/12/09



Rien vu...


------------------------------------------------
Ouest-France du 17/12/09



Rien vu...


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 17/12/09



Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 17/12/09


Rien vu...


----------------------------------------
L’Express.fr du 17/12/09


Rien vu...


----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 17/12/09


Rentrée "salée" en 2010
Faire toujours plus avec encore moins, c'est ce que le Se-Unsa annonce pour la rentrée 2010. Sortant de la réunion du Comité Technique Paritaire du 16 décembre, Christian Chevalier, secrétaire général du Se-Unsa, donne des indications sur les moyens humains de la rentrée 2010. Dans le premier degré, la disparition de 9 182 emplois de stagiaires représentent 2 300 équivalents temps pleins (ETP) en moins alors qu'il y a 1 650 postes à répartir et 5 000 élèves supplémentaires. Dans le second degré ce sont 6 733 stagiaires qui disparaissent soit 3 366 ETP pour 17 000 élèves supplémentaires. "Remplacements plus difficiles, classes surchargées, baisse de l’offre d’éducation sont au menu" prédit le Se-Unsa.
Lire la suite de l’article


Découverte scientifique : Les profs sont vaccinables (comme tout le monde)
"Le ministère de l’Éducation nationale proposera début janvier, aux personnels des écoles et des établissements scolaires publics et privés sous contrat, quel que soit leur statut, de se faire vacciner contre le virus de la grippe A H1/N1". Alors que médecins et infirmières sont réquisitionnés depuis des semaines pour vacciner les élèves dans les établissements, le ministère annonce qu'ils reviendront "dans certains établissements scolaires" vacciner les profs dans le cadre d'une "nouvelle campagne de vaccination". Cela "quel que soit leur statut". C'est dommage. J'aurais aimé voir des centres de vaccination différents pour agrégés, certifiés, PE, contractuels, etc
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 17/12/09


Mobilisation dans l'éducation contre les entorses à l'école républicaine
Etudiants et formateurs des instituts universitaires de formation des maîtres (IUFM) défilent aujourd'hui dans plusieurs villes contre la réforme de la formation des enseignants. Mais sous le slogan «parce qu'enseigner est un métier qui s'apprend», cette journée regroupe bien plus que les défenseurs des IUFM: l'intersyndicale va des fédérations enseignantes (FSU, Unsa-Education, Sgen-Cfdt et Fep-Cfdt dans l'enseignement privé) aux étudiants de l'Unef, en passant par les parents de la FCPE et les lycéens de l'UNL et de la Fidl.
Lire la suite de l’article


Rien vu...


Lire la suite de l’article
----------------------------------------------
ÉducPros du 17/12/09


Les écoles de commerce peinent à affirmer leur identité selon une étude de Precepta
Les business schools devraient être les mieux placées pour innover en matière d’image. Pourtant, selon une enquête publiée en décembre 2009 par le cabinet Precepta, la majorité des écoles de commerce feraient preuve d’un surprenant conformisme lorsqu’elles communiquent. Peu d’innovation ou de positionnements originaux… c’est la conclusion à laquelle arrive cette étude sur les stratégies identitaires des ESC françaises intitulée « Investir sur l’identité pour réussir sa différenciation ».
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 17/12/09



Masterisation: les présidents d'université demandent des "modifications"
La Conférence des présidents d'université (CPU) a demandé jeudi au gouvernement d'apporter des "modifications" d'ici lundi à son projet de réforme de la formation des enseignants ou "masterisation", selon une position adoptée en séance plénière à l'unanimité moins une abstention.
Lire la suite de l’article


Un collégien agresse son professeur avec une chaise
Une enseignante de français du collège de Saint-André-de-Cubzac (Gironde) a été agressée mercredi matin par l'un de ses élèves, âgé de 14 ans, qui l'a frappée à la tête avec une chaise, a-t-on appris auprès des gendarmes.
Lire la suite de l’article


L'Ile-de-France débloque 20 millions d'euros pour la résidence universitaire d'Antony
Le conseil régional d'Ile-de-France a voté jeudi une autorisation de programme de 20 millions d'euros en faveur de la résidence universitaire d'Antony (Hauts-de-Seine), a annoncé dans un communiqué le maire de Clamart, Philippe Kaltenbach (PS), qui s'est félicité de la mesure.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.