lundi, février 12, 2007

Revue de presse du lundi 12 février 2007

"Tout se tient: l'emploi, la famille et l'Ecole, c'est l'éducation qui tient tout l'édifice, c'est pourquoi, avec moi, ce sera l'éducation, encore l'éducation, toujours l'éducation", Voici une des phrases prononcées par Ségolène Royal lors du meeting de Villepinte. Un discours où l’éducation était un thème central.
"Ce sera au coeur de tout et en avant de tout: l'Ecole est le coeur battant de la République, le lieu où se transmettent tous les savoirs et les valeurs républicaines, le creuset où se forment les futurs citoyens", a-t-elle lancé, constatant que "l'Ecole traverse une crise profonde".
L’éducation, bien sûr, mais aussi les enseignants à qui elle a promis : "vous serez soutenus, encouragés par la République dans votre mission, votre place sera mieux reconnue, votre formation améliorée". Elle a cité également "l'expérimentation du travail en équipe", réclamée par les syndicats enseignants et les mouvements pédagogiques, et a promis qu'ils n'auraient plus à craindre des "inspections trop rigides"
On trouve les cent propositions du "pacte présidentiel" de Ségolène Royal un peu partout dans la Presse et aussi en téléchargement sur le site Désirs d’avenir .
Parmi ces propositions, ce sont les propositions 22 à 32 qui concernent plus spécialement la jeunesse et l’éducation : organiser des états généraux des enseignants, scolarisation obligatoire dès 3 ans, soutien scolaire gratuit avec des “répétiteurs”, révision de la carte scolaire (mais pour supprimer les ghettos scolaires) ,… Au nom de "l'excellence scolaire", le "pacte" prévoit également de "limiter à 17 le nombre d'élèves par classes en CP et en CE1 dans les ZEP (zones d'éducation prioritaire) et fixer la dotation aux établissements par élève en difficulté à 25% de plus que la dotation ordinaire".Le pacte évoque aussi la présence d’un 2ème adulte en classe dans certains classes difficiles. Il prévoit aussi sur la création d'"emplois-parents" et d'"écoles de parents", et l'instauration, comme dans le projet du PS, d'une allocation autonomie pour les jeunes, "sous conditions de ressources". Le "pacte" propose aussi de "créer un service public d'orientation" pour améliorer l'insertion professionnelle des jeunes.
Les syndicats d’enseignants se disent sensibles à la tonalité positive sur l’école contenue dans ce discours mais restent prudents et attendent plus de précisions. Un grand discours spécifiquement sur l’école est d’ailleurs attendu en fin de semaine à Dunkerque (le 15 ou 16 février).
A chacun maintenant de se faire une opinion en ayant suffisamment d’esprit critique pour discerner les manœuvres d’intoxication et les a-priori nombreux dans cette campagne où l’information est pour le moins biaisée.

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 12/02/07


Les 100 propositions de Ségolène Royal
[…] 4 La présidente de la réussite éducative et culturelle
22. Organiser des Etats généraux des enseignants pour améliorer leurs conditions de travail, assurer la pleine reconnaissance de leurs missions et préparer un plan pluriannuel de recrutement et de formation.
23. Mettre en place un service public de la petite enfance et la scolarisation obligatoire dès 3 ans.
24. Organiser le soutien scolaire gratuit pour tous les élèves grâce à des répétiteurs.
25. Limiter à 17 le nombre d'élèves par classe en CP et en CE1 dans les ZEP.
26. Réviser la carte scolaire pour supprimer les ghettos scolaires et assurer la mixité sociale.
27. Renforcer la présence adulte dans les établissements y compris [...] par la présence d'un deuxième adulte dans les classes.
28. Implanter des classes préparatoires aux grandes écoles dans les quartiers qui en sont dépourvus.
29. Créer des emplois-parents, la généralisation d'écoles des parents et des consultations de médiation familiale pour les aider à conforter leur autorité.
30. Adopter une loi de programmation pour redonner à nos universités les moyens de l'excellence. [...] Renforcer l'autonomie des universités dans le cadre national. Associer les régions à la remise à niveau des universités (bâtiments, logements étudiants...).
31. Créer un service public d'orientation pour que les jeunes soient informés pleinement des débouchés offerts par chaque filière.
32. Créer une allocation autonomie pour les jeunes sous condition de ressources.
33. Engager le chantier national proposé par le Conseil de l'emploi, des revenus et de la cohésion sociale.
34. Soutenir la création et l'emploi culturels.
35. Inscrire l'éducation artistique et la pratique artistique à tous les niveaux de la maternelle à l'université.[…]
Lire la suite de l’article


Quand l'entreprise va au collège
Des patrons rendent visite à des jeunes des «ghettos scolaires». Exemple à Bondy.
Lire la suite de l’article


Sur les pas de la SNCF, Coca-Cola...
Le 13 décembre, le ministre de l'Education Gilles de Robien a signé avec une quarantaine de groupes ­ Air France, SNCF, Carrefour, Coca-Cola Entreprise, Total, etc ­ une charte où ils s'engagent en faveur «de l'égalité des chances dans l'éducation
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 12/02/07


Le "pacte" de Royal joue la gauche et le centre
Un peu pour le projet PS, avec son smic à 1 500 euros, un peu pour les débats participatifs, qui doivent continuer, un peu pour les décentralisateurs, avec une régionalisation plus poussée, un peu pour les enseignants, un peu pour les jeunes, avec l'allocation d'autonomie, un peu pour les vieux, avec la revalorisation de 5 % pour les petites retraites. Un peu pour la gauche, un peu pour ceux qui cherchent autre chose que le projet socialiste.
Lire la suite de l’article


La catéchèse des enfants en perte de vitesse
LA CATÉCHÈSE n'est plus ce qu'elle était. Seuls 30 % des 8 à 12 ans sont concernés contre 90 % en 1945 et encore 45 % en 1993. Et Mgr Christophe Dufour, l'évêque chargé du dossier, prévient : les références chrétiennes de la société française «risquent d'être remisées dans le domaine de l'archéologie comme les temples de la Rome antique».
Lire la suite de l’article


Éducation : nos écoles ont la cote en Chine
Gilles de Robien vient d'effectuer une visite éclair à Pékin et à Shanghaï. Très fructueuse. Il ne vendait pourtant que de la matière grise.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------
L’Humanité du 10/02/07 (un jour de retard)



« Il faut une orientation plus réfléchie »
Par Paul Tordo, président de l’université de Provence Aix-Marseille-I.

« Il faut limiter les droits d’inscription. Mais il ne faut pas en exonérer les étudiants qui ont les moyens. Le système actuel défavorise ceux qui le sont déjà au départ. Il y a certainement des étudiants qui peuvent payer plus, tout en déterminant un plafond. Cela dit, je ne pense pas que le problème des droits d’inscription soit le plus grave de l’université française. Pour moi, c’est celui du sort réservé aux universités. Il faudrait commencer par traiter l’université comme les autres systèmes post-bac, en particulier au niveau d’une orientation plus réfléchie.[…]
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 12/02/07



Les promesses de Royal remobilisent la gauche
[…] Pour autant, et qu'on se le dise, elle n'est pas esclave du projet socialiste. De l'encadrement militaire pour les jeunes délinquants à la révision de la carte scolaire, en passant par le rôle que pourraient jouer demain les « jurys citoyens » dans les collectivités, ou encore par son refus de « généraliser » les 35 heures (dont les effets ont été « négatifs » pour les ouvriers et les employés), sa petite musique reste et restera présente. […]
Lire la suite de l’article


« Je sais, en tant que mère... »
UN VIF MOMENT d'émotion a traversé le meeting de Villepinte lorsque Ségolène Royal a évoqué la « violence dans les quartiers » et le sort de ces banlieues pour lesquelles «rien ou presque n'a été fait». S'éloignant de son discours écrit, Royal, soudain, parle d'elle : «Je sais au fond de moi, en tant que mère, que je veux pour tous les enfants qui naissent et qui grandissent en France la même chose que j'ai voulue pour mes propres enfants.»
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 12/02/07



Le "pacte présidentiel" de Ségolène Royal
Ségolène Royal a affirmé dimanche 11 février à Villepinte qu'elle voulait "construire une France qui se ressemble et qui se rassemble", au travers d'un "pacte d'honneur et de confiance, d'un pacte présidentiel". Pour ce pacte qui comporte une centaine de propositions, la candidate socialiste s'est inspirée de ses 6.000 débats participatifs, résumés dans des "cahiers d'espérance" pour établir son programme.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 12/02/07



Les propositions «ségolénistes» déchiffrées en vingt points
[…]
ÉGALITé SCOLAIRE
16 Soutien gratuit, davantage d'adultes, carte scolaire révisée
Ces points mériteront des éclaircissements. « Renforcer la présence adulte dans les établissements » ou « organiser le soutien scolaire gratuit pour tous les élèves grâce à des répétiteurs » peut avoir un coût extrêmement élevé. « Si Ségolène Royal précise que ces postes seront confiés à des bénéficiaires d'emplois-parents ou d'allocations autonomie, cela devient réaliste. Sinon, le coût sera explosif », estime Jean-Damien Po.
17 Lutte contre les violences
Au volet « lutte contre les violences scolaires », la candidate préconise de « recruter des surveillants des collèges» et de «doter chaque établissement d'une infirmière scolaire et d'une assistante sociale à temps plein.» Encore très coûteux.
Lire la suite de l’article


«Iconoclaste» Ségolène Royal
Les éditorialistes de la presse nationale saluent lundi la véritable entrée en campagne de «l'iconoclaste» Ségolène Royal, avec son discours programme de Villepinte.
Lire la suite de l’article


Perben veut des transports scolaires plus sûrs
Le ministre des Transports, Dominique Perben, a demandé vendredi une expertise sur la sécurité des transports scolaires, après l'accident d'un car scolaire, vendredi matin près de Cambrai (Nord).
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
Métro (Paris) du 12/02/07



Un pacte pour relancer la gauche
Ségolène Royal a défendu son “pacte présidentiel” à dix semaines du 1er tour.[…]
Au cœur du projet Royal, “l’éducation, encore l’éducation, toujours l’éducation”. La candidate socialiste a ainsi proposé le doublement de l’allocation de rentrée scolaire “dès 2007” et un redécoupage de la carte scolaire pour favoriser l’émergence de “secteurs plus hétérogènes”.
Lire la suite de l’article


"Des idées bien à elle"
Les militants ont suivi avec attention le discours de Ségolène Royal.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 12/02/07



Le pacte avec les Français de Ségolène Royal
Avec ses 100 propositions, la candidate socialiste a, hier à Villepinte, lancé sa campagne à la date qu'elle s'était fixée.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 13/02/07



Mme Royal propose une carte scolaire revue pour associer mixité sociale et choix des parents
En saluant les "enseignants qui se battent en première ligne" et en assurant que "l'éducation sera au coeur de tout et avant tout", la candidate a affirmé une priorité, accompagnée d'annonces dont elle entend préciser les modalités les 15 et 16 février.
La carte scolaire sera bien "révisée", mais ce sera pour "supprimer les ghettos scolaires" et "assurer la mixité sociale". Les parents auront "le choix entre plusieurs établissements" dans le cadre de secteurs scolaires "plus hétérogènes". La candidate a annoncé qu'elle voulait "implanter des classes préparatoires aux grandes écoles dans les quartiers qui en sont dépourvus".
Lire la suite de l’article


Royal avance cent propositions pour répondre à la crise sociale
Devant une "famille" socialiste rassemblée, saluée par une ovation à l'apparition de chaque visage de dirigeants sur les écrans vidéo - Michel Rocard, Pierre Mauroy, Laurent Fabius, François Hollande, Martine Aubry, Dominique Strauss-Kahn... -, devant une salle comble de plus de 15 000 personnes, dont quelques "people", Ségolène Royal s'est adressée pendant deux heures au "peuple français". "Je n'oublierai personne", a lancé, dimanche 11 février, à Villepinte (Seine-Saint-Denis), la candidate socialiste, en guise d'introduction. "Avec moi, plus jamais la politique ne se fera sans vous", a-t-elle promis. S'appuyant sur les débats "participatifs" organisés sur tout le territoire, selon la méthode qu'elle a choisie et qui a parfois dérouté le Parti socialiste, Mme Royal a présenté son pacte présidentiel. "Plus qu'un programme, un pacte d'honneur !", a-t-elle assuré.
Sur un ton solennel, la candidate a pris la précaution de commencer par dresser un état des lieux des finances et de la dette publique - "la France qu'ils nous ont laissée" -, avant de dérouler les 100 propositions de son programme, réparties dans neuf grands domaines, éducation, pouvoir d'achat, logement, environnement... Sur tous ces sujets, Ségolène Royal n'a rien lâché.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 12/02/07


Accident de car scolaire : 11 adolescents blessés
Le dernier bilan de l'accident, survenu dans le Nord vendredi matin, fait état de onze blessés dont deux grièvement.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 12/02/07


Une journée Royal à Villepinte
La candidate socialiste à la présidentielle a - enfin ! écrivent les journaux ce matin - révélé les grandes lignes de son projet devant les militants de son parti, dimanche, à Villepinte. Images d'un rendez-vous réussi: notre reportage vidéo
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 12/02/07



Les profs sensibles au discours de Ségolène Royal, mais restent prudents
Les principaux syndicats d'enseignants se sont dits sensibles dimanche à la place qu'a voulu donner la socialiste Ségolène Royal à l'éducation dans son programme pour l'élection présidentielle mais ils restaient prudents et disaient "attendre de voir".
Lire la suite de l’article


Royal: "l'éducation, encore l'éducation, toujours l'éducation"
La candidate socialiste à la présidentielle Ségolène Royal a assuré dimanche à Villepinte que "c'est l'éducation qui tient tout l'édifice", promettant qu'avec elle, "ce sera l'éducation, encore l'éducation, toujours l'éducation".
Lire la suite de l’article


Royal aux enseignants: "vous serez soutenus, encouragés par la République"
La candidate socialiste à la présidentielle Ségolène Royal a assuré dimanche aux enseignants, "qui se battent en première ligne", qu'ils seraient "soutenus, encouragés par la République" dans leurs "missions".
"J'ai entendu le message des enseignants, en première ligne dans le combat pour l'égalité et la citoyenneté", a déclaré la candidate à Villepinte, alors que le vote enseignant semble plus volatil et surtout moins acquis à la gauche qu'autrefois.
Lire la suite de l’article


Royal propose de "réviser la carte scolaire"
La candidate socialiste Ségolène Royal propose de "réviser la carte scolaire pour supprimer les ghettos scolaires" et "assurer la mixité sociale", dans son "pacte présidentiel" rendu public dimanche à Villepinte.
Lire la suite de l’article


L'une des deux institutrices agressées dans la Marne va demander sa mutation
L'une des deux institutrices agressées il y a une semaine par deux jeunes à Châlons-en-Champagne (Marne), a annoncé lundi son intention de demander sa mutation, lors dune interview à RTL.
Lire la suite de l’article


La FSU et le Snes inquiets de l'état de santé de Roland Veuillet
La FSU et le Snes ont exprimé dimanche "leur inquiétude devant la dégradation de l'état de santé" de Roland Veuillet, un conseiller d'éducation en grève de la faim qui a dû être hospitalisé samedi, et ils demandent au gouvernement de "faire sans tarder les gestes nécessaires".
Lire la suite de l’article


Après le discours de Royal, le PS confiant dans la relance de sa campagne
Les socialistes espéraient lundi voir relancée la campagne de Ségolène Royal avec l'annonce de son "pacte présidentiel" de 100 mesures nettement ancrées à gauche, dont la droite a aussitôt dénoncé l'absence de chiffrage.Hausse du Smic à 1.500 euros et de 5% des petites retraites, nombreuses mesures sur l'éducation, la jeunesse, le logement. Après les critiques sur son absence de programme et les doutes sur la phase de "débats participatifs" la candidate s'est voulue offensive et résolument sociale.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.