mercredi, février 28, 2007

Revue de presse du mardi 27 et mercredi 28 février 2007

Décidemment, la question du vote des profs continue à attirer l’attention des journalistes.
On peut lire aujourd’hui un long reportage dans Le Monde sur les profs du lycée Charles de Gaulle à Vannes. Réunis dans le café d’à côté pour cause d’interdiction du Proviseur de débattre dans l’établissement, les enseignants qui s’expriment sont un assez bon reflet de ce qui s’entend dans les salles des profs des lycées.
Ambiance paranoïaque. "l'état de tension est visible chez les professeurs. Il y a une ambiance paranoïaque. On se méfie du système, des politiques, des parents. On a le sentiment qu'ils ne comprennent pas notre métier" dit l’un d’entre eux. Avec en plus le sentiment d’une dégradation des conditions de travail et de l’image de la profession. "Cette heure de première chaire, dit un collègue, c'était la seule disposition par laquelle on reconnaissait qu'une copie de sixième prend moins de temps à corriger qu'une copie de terminale. La supprimer, c'est de nouveau considérer qu'on ne fiche rien.”.
On note aussi un ras-le-bol des réformes : “Depuis qu'elle existe, l'éducation nationale est en réforme s’exclame un prof, On réforme la réforme, les modalités des examens, les programmes, tout part sens dessus dessous. Si l'Etat veut bien ne plus se mêler de mes affaires, c'est tout ce que je lui demande."”.
Comme je le faisais remarquer dans une précédente chronique , c’est peut être ce qui explique en grande partie la séduction qu’opère François Bayrou sur ces enseignants et la nostalgie d’un temps où l’enseignement était pus facile.
A signaler que Libération revient lui aussi sur la “tentation Bayrou”. Paul Quino, qui signe cet article, rappelle cependant que durant la période où ils fut ministre, “Il a quasiment cogéré le ministère avec le SNES jusqu’en 1997” et fait le lien avec la “bonne note” obtenue dans le sondage IFOP-Monde de L’Éducation – LCP-AN . “Comme si, avec lui, les profs, qui ont besoin d'être rassurés, étaient sûr d'avoir la paix.”. Mais Libération qui consacre sa Une à la question “Pourquoi les Bobos votent Bayrou” prend position contre ce vote. D’abord sous la plume de Paul Quinio qui s’inquiète de la signification de ce vote des profs “Mais si le choix pour le candidat UDF ne traduit chez eux qu'un réflexe de protection, un repli sur soi et une crainte de l'avenir, l'école n'aura rien à gagner dans ce vote refuge.
Mais surtout dans l’éditorial de laurent Joffrin qui plus généralement, s’inquiète de cette tentation Bayrou auprès d’une frange de l’électorat : “entre droite et gauche, les bobos qui rêvent d'un ni-ni oublient une chose : les actes en disent plus que les mots. Bayrou, le fier discoureur, a toujours, à l'heure des choix, agi avec la droite. Ceux qui ne veulent pas l'imiter ne doivent pas l'écouter

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 1er et 2 mars 2007/07


Service civique : bordel dans les rangs
Divisions au sein des partis sur le caractère obligatoire de cette promesse électorale.
Lire la suite de l’article


Montauban zélé contre une élève étrangère
La mairie interdit à une jeune Arménienne son inscription à la cantine ou à l'étude.
Lire la suite de l’article


Chez les profs, la tentation Bayrou
Ancien ministre de l'Education, Bayrou séduit chez les profs, traditionnel réservoir de voix pour la gauche.
Lire la suite de l’article


«Happy slapping» : le tribunal dissocie l'agresseur du filmeur
A Versailles, le procès de l'agression filmée sur un portable d'une enseignante de Porcheville s'est déroulé sans l'auteur des images.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 1er et 2 mars 2007/07


Le lycée musulman de Lyon autorisé à ouvrir lundi
près des péripéties administrativo-juridiques longues de huit mois, le lycée musulman al-Kindi situé dans la banlieue de Lyon devrait ouvrir dès lundi prochain.
Lire la suite de l’article


À quand une vraie réhabilitation de l'enseignement primaire ?
Par Lucien Israël, Professeur émérite de cancérologie.

[…] Un niveau médiocre ou faible en lecture, écriture, grammaire, etc., compromet l'avenir des jeunes et de la société : il existe quelques dizaines de milliers de mots dans une langue qui servent à comprendre, à s'exprimer et à s'imprégner d'une culture. La richesse du vocabulaire et l'usage de la grammaire sont les principaux moyens d'acquérir le sentiment d'appartenance à un groupe culturel. Celui-ci est en effet basé sur son histoire mais aussi sur sa langue. Et cela concerne tous les enfants, et pas seulement les enfants d'immigrés.
[…]Il se trouve qu'une révolution pédagogique a eu lieu à la fin des années 1970, qui concernait l'ensemble des enseignements de l'école primaire. Si l'on prend le cas précis de la méthode d'apprentissage de la lecture et de l'écriture, on sait que la méthode utilisée aujourd'hui est celle de la méthode globale (la semi-globale revenant exactement au même). La méthode syllabique fait appel au cerveau gauche puisqu'elle consiste à décortiquer les mots en syllabes et en lettres. La méthode globale, qui consiste à reconnaître la forme des mots, s'appuie au contraire sur l'hémisphère droit puisqu'elle est basée sur l'intuition.
Les méthodes d'apprentissage actuelles laissent en friche l'hémisphère gauche. Il ne reçoit que peu d'informations et de sollicitations. Le registre lexical est pauvre et, par conséquent, la compréhension du monde, de soi-même et des autres bien moindre. Je prendrai l'exemple concret des Esquimaux : leur langue comporte une soixantaine de mots différents pour évoquer la neige : ils perçoivent, par conséquent, une foule de nuances que nous-mêmes ne voyons pas. Des conséquences sont déjà visibles et ne peuvent que s'aggraver : la place est libre pour l'impulsif, la violence et la capacité d'être dominé par autrui ou de se donner à lui sans réfléchir. De même, des quantités de choses échapperont à tout jamais à ceux qui n'ont pas accès à la grammaire. Qu'attendent les candidats à l'élection présidentielle pour annoncer une véritable réhabilitation de l'enseignement primaire ?
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 1er et 2 mars 2007/07 (un jour de retard)



À l’Opéra, pour faire revenir la famille Raba
La prestigieuse salle lyonnaise accueillait lundi soir une nouvelle étape de la mobilisation en faveur de la famille kosovare, expulsée au mépris de sa sécurité.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 1er et 2 mars 2007/07 ( payant)



Lyon : feu vert pour le collège musulman
Le conseil supérieur de l'Education (CSE), instance de l'Education nationale, a donné, hier, son feu vert à l'ouverture du collège-lycée musulman Al-Kindi, de Décine (Rhône), dans la banlieue lyonnaise, contre l'avis du rectorat de Lyon.
Lire la suite de l’article


Itinéraire d'un petit caïd de cité
De petites incivilités pour commencer aux incendies volontaires... Maxime , 17 ans, a grandi au coeur d'une cité d'Evry dans l'Essonne. Au fil des ans, il est devenu l'un des caïds du quartier. Parcours d'un adolescent à la dérive.
Lire la suite de l’article


Treize mois requis contre l'agresseur de la prof
Il aura fallu près de trois heures, hier, aux juges du tribunal correctionnel de Versailles (Yvelines) pour examiner une affaire d'agression commise, le 24 avril 2006, sur une enseignante dans un lycée professionnel de Porcheville. Les faits avaient été...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 1er et 2 mars 2007/07



Rien vu...


-------------------------------------------------
20 minutes du 1er et 2 mars 2007/07



L'agression filmée de la prof au tribunal
En avril 2006, l'affaire avait fait grand bruit. Aujourd'hui, près d'un an plus tard, deux lycéens seront jugés devant le tribunal correctionnel de Versailles, l'un pour avoir frappé une enseignante, l'autre pour avoir filmé la scène.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Métro (Paris) du 1er et 2 mars 2007/07



Deux lycéens jugés pour l'agression filmée d'une enseignante à Porcheville
Un lycéen de 19 ans soupçonné d'avoir frappé une enseignante et son camarade qui avait filmé la scène avec son téléphone portable le 24 avril 2006 à Porcheville (Yvelines), doivent comparaître jeudi devant le tribunal correctionnel de Versailles, après plusieurs renvois.
Lire la suite de l’article


Agression filmée d'une enseignante: 13 mois ferme requis contre un lycéen de 19 ans
En réclamant jeudi 13 mois de prison ferme à l'encontre d'un lycéen de 19 ans poursuivi pour l'agression filmée de son professeur en 2006 à Porcheville (Yvelines), la procureure du tribunal correctionnel de Versailles a souhaité une peine exemplaire, "sévère mais juste".
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 1er et 2 mars 2007/07



Rien vu...


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 1er et 2 mars 2007/07



Des musées pour les enfants
Tous les parents en ont fait l'expérience : pour les enfants, les visites de musée relèvent de la corvée. Au mieux, ils traînent les pieds, au pire, ils refusent d'y aller. Pour pallier ce handicap et donner au jeune public le goût des arts, de l'histoire ou des sciences, de nombreux musées ont mis en place des ateliers et des visites ludiques destinés aux enfants. Au programme, jeux de piste dans les galeries, stages de création ou expériences amusantes.
Lire la suite de l’article


Treize mois de prison requis contre l'agresseur d'une enseignante yvelinoise
La procureure de la République du tribunal correctionnel de Versailles a requis, jeudi 1er mars, treize mois de prison ferme contre un lycéen de 19 ans, soupçonné de "happy slapping", c'est-à-dire d'avoir frappé une enseignante le 24 avril 2006 à Porcheville, dans les Yvelines, tandis qu'un de ses camarades filmait la scène avec son téléphone portable.
Lire la suite de l’article


La présidentielle vue par les profs
On n'entrera pas dans la salle des professeurs du lycée Charles-de-Gaulle de Vannes (Morbihan). On ne franchira pas non plus la porte de l'établissement. Interdiction du proviseur : introduire à haute voix la politique dans la salle des profs pourrait, selon lui, nuire gravement à la santé de cette petite confrérie de 80 enseignants.[…]
Des professeurs ont bien voulu nous rejoindre de l'autre côté de la route, face au lycée, dans ce qui sera provisoirement une annexe de la salle des profs : "L'amie océane", un café-boulangerie planté dans une nouvelle zone artisanale, au pied d'un grand parking.[…] De même que le métier de professeur a changé, le Parti socialiste n'est plus l'incontournable socle politique des enseignants, qui votaient très majoritairement pour le PS en 1981. En 2002, selon l'IFOP, 46 % des enseignants ont voté à gauche dès le premier tour, dont seulement 22 % pour Lionel Jospin. Que Bayrou soit agrégé de lettres classiques n'est pas pour rien dans le frisson d'engouement qu'il suscite dans la profession. Son passage comme ministre de l'éducation nationale (1993-1997), plutôt bien vu par les syndicats, n'a pas marqué les mémoires, mais "il respecte les profs", disent même ceux qui ne voteront pas pour lui.[…]
Lire la suite de l’article


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 1er et 2 mars 2007/07


Rhône : feu vert à l'ouverture
d'un collège musulman

Le Conseil supérieur de l'Education a donné son feu vert mercredi, contre l'avis du rectorat.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 1er et 2 mars 2007/07


Feu vert pour un lycée musulman
Le Conseil supérieur de l'éducation a donné son feu vert à l'ouverture du groupe scolaire Al-Kindi, un collège-lycée musulman de Décines, dans le Rhône, contre l'avis du rectorat de Lyon
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 1er et 2 mars 2007/07



Isère: sit-in d'une centaine de lycéens contre la suppression du bac blanc
Une centaine d'élèves du lycée Pierre du Terrail à Pontcharra (Isère) ont participé jeudi à un sit-in pour protester contre la suppression du bac blanc dans leur établissement, a-t-on appris auprès de la gendarmerie.
Lire la suite de l’article


Agression filmée d'une enseignante: 13 mois requis contre l'agresseur
La procureure de la République du tribunal correctionnel de Versailles a requis jeudi 13 mois de prison ferme contre un lycéen de 19 ans soupçonné d'avoir frappé une enseignante le 24 avril 2006 à Porcheville (Yvelines) tandis qu'un de ses camarades filmait la scène avec son téléphone.
Lire la suite de l’article


Le jeunes Français passent davantage par la case chômage que les Allemands
La situation des jeunes sur le marché du travail en France est "du fait de la fréquence du chômage, a priori plus anxiogène" qu'en Allemagne, estime le Centre d'analyse stratégique (ex-Plan) dans une note à paraître jeudi.
Lire la suite de l’article


Lycée musulman près de Lyon: les responsables "ravis" après l'avis du CSE
L'association Al-Kindi, porteuse du projet de collège-lycée musulman à Décines (Rhône), est "ravie" du feu vert donné mercredi par le Conseil supérieur de l'Education (CSE) à l'ouverture de l'établissement, contre l'avis du rectorat de Lyon, a indiqué son avocat.
Lire la suite de l’article


Une intersyndicale s'adresse au Premier ministre en faveur de Roland Veuillet
Une intersyndicale de l'Education a rendu publique vendredi une lettre au Premier ministre intercédant en faveur de Roland Veuillet, un conseiller d'éducation qui proteste depuis plus de trois ans contre une sanction disciplinaire.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.