mercredi, février 21, 2007

Revue de presse du samedi 17 au mercredi 21 février 2007

Parlons d’abord de l’école dans la campagne
"La scolarité obligatoire à 16 ans est un progrès de la République, il faut absolument tenir bon sur les progrès fondamentaux, et ne jamais en rabattre sur des progrès sociaux qui ont demandé beaucoup d'énergie, beaucoup de courage, beaucoup de service public", a déclaré Ségolène Royal , lundi, lors de l’émission “J’ai une question à vous poser” . Cependant, pour ceux "qui s'ennuient à l'école", elle est "favorable à la liberté pédagogique pour permettre à ces enfants de faire des stages en entreprise, de leur donner une formation différente".
Cette émission, très attendue, a visiblement eu un bon impact. Il faut noter que le thème de l’éducation pourtant au cœur du programme de Mme Royal était peu présent dans cette émission.
Quant à François Bayrou, il a déclaré : "Je ferai de l'Education nationale la priorité absolue de toutes les priorités que je défendrai pendant cette campagne électorale". Le candidat UDF promet également de garantir des moyens suffisants durant 5 ans pour l'éducation.
Quant à Nicolas Sarkozy, il n’a rien dit spécifiquement sur l’éducation mais a confirmé d’après Le Figaro qu’ilsouhaitait ne pas remplacer une fonctionnaire sur deux (soit 450 000 personnes). Quand on sait que la moitié de la fonction publique est constituée d’enseignants, on peut se poser des questions.

Le débat sur l’éducation ne concerne pas que les candidats.
Dans Le Figaro, on pourra lire un débat ou plutôt un “face à face” entre Marc Le Bris et Philippe Meirieu : Comment sauver l'école de la République ?.
Comme le note le journal “Débat poli mais tendu.”. Il est vrai qu’il est difficile de débattre avec quelqu’un qui vous méprise et assène mensonges caricatures et autres incohérences . (voir le site de Lofi pour une analyse plus approfondie)
Le débat sur l’école est aussi dans Libération.fr avec une contribution (vidéo) de Christian Laval sur l’éducation dans la campagne électorale. Il invite tous les candidats à mettre plus d’égalité dans l’enseignement.
Sylvain Grandserre dans L’Humanité rappelle, quant à lui, que la pédagogie n’est pas une question “technique” mais bien affaire de valeurs et donc éminemment politique.

Signalons dans 20 minutes une série de reportages sur la justice des mineurs. . Une juge pour enfants en définit très bien la problématique :Un juge pour enfants a deux missions : sanctionner les délinquants et aider les mineurs en danger, dont la situation fragile ou inquiétante a été signalée. Mais bien souvent, ce sont les mêmes

Comme les vacances de la région parisienne se poursuivent, les revues de presse sont moins fréquentes. Prochaine chronique lundi 26 ou mardi 27.

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 17 au 21 février 2007


Ecole: changer de méthode
L'enseignement et l'éducation vu par Christian Laval, chercheur associé à l’institut de recherche de la FSU et au laboratoire Sophiapol, université de Paris X-Nanterre.
Lire la suite de l’article


Sauver l'honneur et la santé de Roland Veuillet
Par Mouloud AOUNLT, Clémentine AUTAIN, Olivier BESANCENOT, José BOVE

Les signataires de ce texte ont des divergences politiques importantes, tant sur le plan de l'analyse de la situation que sur celui du projet de société. Toutefois, nous pouvons parfois converger dans la défense de droits individuels et collectifs inscrits dans nos acquis républicains. C'est le cas face à la situation de Roland Veuillet
[…] Dans cette affaire, on a observé les signes d'un véritable acharnement bureaucratique. Ainsi, de manière inacceptable dans un Etat de droit, Roland Veuillet a été interné arbitrairement dans l'hôpital psychiatrique du Vinatier du 13 au 14 février. Fort heureusement, l'impeccable déontologie des médecins psychiatres de cet établissement public a permis sa rapide libération. Mais, avec un tel acte insensé, peut-être inspiré par la déraison d'Etat, les traditions humanistes de la République française se sont un moment éloignées et on a mis un pied anachronique dans l'Union soviétique brejnévienne, où les opposants étaient «traités» dans des hôpitaux psychiatriques.
On ne peut pas continuer ainsi à pousser un homme, qui a simplement défendu la justice avec ténacité, jusqu'à ses dernières limites avec tant d'inhumanité. L'avis du CSFP doit être suivi par Gilles de Robien. Du moins, dans un premier temps, l'ouverture d'une enquête administrative revenant sur l'affaire selon une procédure réglementaire contradictoire doit être actée, comme le demande Roland Veuillet, confiant dans son bon droit. Si le ministre de l'Education nationale reste muet, nous en appelons au sens de la responsabilité du Premier ministre et du président de la République. L'honneur et la santé d'un homme comme un certain sens collectif de la justice sont en jeu.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 17 au 21 février 2007


Le téléphone portable, l'arme fatale des ados
80 % des 12-17 ans utilisent un mobile. Pour communiquer entre eux et avec leurs parents, mais aussi pour se défouler contre leurs camarades et professeurs.
Lire la suite de l’article


Internet sur les mobiles : le contrôle parental monte en puissance
Les téléphones de troisième génération ont généralisé Internet sur les mobiles. Avec un accès à des sites pornographiques et des contenus illicites comme sur la Toile... Pour protéger les enfants, le ministère de la Famille a signé une charte sur les contenus multimédias mobiles avec sept opérateurs de téléphonie l'an dernier.
Lire la suite de l’article


Jeux dangereux, images obscènes et violence filmée font craquer les profs
Des mobiles de plus en plus sophistiqués envahissent les collèges et les lycées. Vidéos pirates et blogs douteux font rage.
Lire la suite de l’article


Face-à-face : Comment sauver l'école de la République ?
Marc Le Bris, instituteur et directeur d'école à Médréac (Ille-et-Vilaine), pousse un cri d'alarme. Philippe Meirieu, l'un des fondateurs des IUFM, considéré comme le pape de la pédagogie en France depuis trente ans, lui répond. Débat poli mais tendu.
Lire la suite de l’article


Sarkozy ne veut pas plus de fonctionnaires qu’en 1992
Faire « revenir le nombre de fonctionnaires au niveau de 1992 » d’ici 2012. Tel est désormais l’objectif de Nicolas Sarkozy, qui a détaillé son programme dans Le Parisien et au micro de RTL.
Il compte bien ne pas remplacer un fonctionnaire partant à la retraite sur deux, ce qui représenterait 450 000 personnes. La France retrouverait alors le nombre de fonctionnaires de 1992, « quand François Mitterrand était président de la République et où personne ne disait que la France était sous administrée ».
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 17 au 21 février 2007 (un jour de retard)



Une école simplement humaine
Par Sylvain Grandserre, maître d’école.

Le monde de l’éducation est constitué de plaques tectoniques dont, à tort, certains habitants oublieraient presque l’existence s’il n’y avait de temps à autre de spectaculaires manifestations de leur activité. On se demande parfois à quoi tiennent les lignes de fracture entre ces continents conceptuels et praticiens. Une réponse parmi d’autres nous a été donnée il y a peu lors d’un journal télévisé. Le reportage tentait de comparer deux conceptions opposées du travail scolaire : l’une basée sur le tâtonnement, l’activité des élèves et l’exploitation de leurs erreurs ; l’autre conçue à partir de l’écoute du maître, de la répétition et de la mémorisation d’éléments à restituer. Mais au détour d’une phrase, bien anodine en apparence, on a pu mesurer le gouffre qui sépare ces deux visions de l’apprentissage. En effet, l’enseignant du continent aride, celui où l’on promet l’oasis de la connaissance à ceux qui traverseront ce désert scolaire, a expliqué qu’il n’était ni « facho » ni « réactionnaire », « seulement technique ». Or, justement, dans un travail avec des petits humains, n’est-ce pas cette approche « seulement technique » qui lui fait recueillir de si radicaux qualificatifs ? Car la technique est cette espèce de science sans conscience, toujours au service de la finalité à laquelle elle se soumet, à l’instar du marteau qui s’emploie aussi bien pour ériger une construction que pour fendre le crâne d’un adversaire. Après tout, trancher le cou d’un poulet, c’est technique.[…]
Lire la suite de l’article


Ségolène Royal cible les enseignants
À l’occasion de son premier meeting après Villepinte, la candidate a approfondi ses propositions sur l’éducation
Lire la suite de l’article


Veuillet ravale une soupe, mais pas sa dignité
Roland Veuillet accepte de nouveau de s’alimenter. Sanctionné suite à un mouvement de grève, il jeûnait depuis bientôt deux mois.
Lire la suite de l’article


Un ado en grève de la faim
Un jeune homme en grève de la faim contre l’intransigeance du préfet de l’Indre
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 17 au 21 février 2007 ( payant)



Bras de fer autour de l'ouverture du lycée musulman
QUAND Jean-Luc Lekhal, 44 ans, grossiste en produits orientaux, a appris que le deuxième lycée musulman de France (après celui de Lille) envisageait d'ouvrir ses portes très prochainement, il s'est précipité à la réunion de parents d'élèves organisée...
Lire la suite de l’article


Le Tour de France à l'école
LE TOUR arrive dans les salles de classe ! C'est Marseille que Gilles de Robien a choisie pour lancer l'opération nationale A chacun son tour. Accompagné de Christian Prudhomme, le directeur de la Grande Boucle, et de Jean Bitallier, président de la...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 17 au 21 février 2007



Les unions européennes pionnières de l'Europe
Les mariages entre habitants de l'Union européenne créent des familles qui éduquent leurs enfants dans une citoyenneté européenne concrète.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 17 au 21 février 2007



Le travail de l'ombre de la justice des mineurs
Le tribunal pour enfants de Seine-Saint-Denis, cible récurrente de Nicolas Sarkozy pour son supposé «laxisme», a ouvert ses portes à «20 Minutes»
Lire la suite de l’article


45 secondes pour décider de suites judiciaires
Le téléphone sonne sans cesse. Un casque sur les oreilles, Haffide Boulakras, substitut du procureur de la République, n'a pas une seconde de répit. Tous les commissariats du département appellent ici, au tribunal de Bobigny, pour signaler les crimes et délits commis par des mineurs. De jour comme de nuit. A ses côtés, un autre substitut s'occupe des signalements par écrit de mineurs en danger dans leur famille, dont la situation est révélée par une école, un hôpital ou un proche.
Lire la suite de l’article


Dès 13 ans, la prison est une option possible
Rappel de la législation qui encadre les mineurs au cours des différentes étapes de la prise en charge judiciaire, de l'enquête au jugement.
Lire la suite de l’article


Quand l'agresseur est aussi une victime
Un juge pour enfants a deux missions : sanctionner les délinquants et aider les mineurs en danger, dont la situation fragile ou inquiétante a été signalée. Mais bien souvent, ce sont les mêmes
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
Métro (Paris) du 17 au 21 février 2007



L'Institut de l'entreprise chiffre à 63 milliards le programme de Royal, 50 celui de Sarkozy
L'Institut de l'entreprise, centre de réflexion patronal, évalue le coût des 100 propositions de Ségolène Royal à près de 63 milliards d'euros, contre 49 à 51 milliards pour Nicolas Sarkozy, selon les calculs actualisés de sa cellule de chiffrage.[…]
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Ouest-France du 17 au 21 février 2007



Cinq enfants sur cent sont dyslexiques
Difficultés à lire écrire et compter : on les appelle les troubles de l'apprentissage. L'Inserm a enquêté sur le plus connu, la dyslexie.
Lire la suite de l’article


Le chinois fait une percée fulgurante dans les écoles
Selon son calendrier, la Chine entre aujourd'hui dans sa 4704e année, celle du cochon doré. L'occasion de faire le point sur l'enseignement du chinois, qui fait un tabac en France.
Lire la suite de l’article


Pour une université moins pauvre et plus autonome
Davantage d'autonomie et d'argent pour mieux travailler et assurer la réussite du plus grand nombre d'étudiants, c'est le voeu des présidents, réunis à Metz.
Lire la suite de l’article


Universités : Ce que disent Royal et Sarkozy
Ségolène Royal : « + 10 % par an pendant 5 ans. »
Nicolas Sarkozy : « 15 milliards sur 5 ans. »
Lire la suite de l’article


Le collège inaccessible au fauteuil d'Oriane
Oriane pourra-t-elle rentrer en 6e au collège de Sées (Orne). L'établissement n'est pas équipé pour accueillir une élève handicapée.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 17 au 21 février 2007



Le conseiller d'éducation Roland Veuillet arrête sa grève de la faim
En grève de la faim depuis 56 jours pour protester contre une sanction disciplinaire, Roland Veuillet a commencé à se réalimenter, dimanche 18 février. "Ce matin, je ne me sentais pas très bien, je rentrais dans une zone dangereuse" , a-t-il expliqué au monde.fr. Sur les conseil de ses amis, il a donc mis fin à son jeûne, qu'il avait commencé le 24 décembre.
"La greve de la faim n'a pas fait avancer les choses, mais elle a imposé au ministère de devoir répondre à des députés, à des journalistes", estime M. Veuillet. Agé de 51 ans, il avait commencé une grève de la faim pour réclamer, malgré l'épuisement des recours juridiques, l'annulation de sa mutation en 2003 de Nîmes à Lyon sanctionnant, selon lui, sa participation à une grève. Il a été soutenu par Olivier Besancenot et José Bové, mais aussi par des enseignants et des universitaires qui ont observé des grèves de la faim par solidarité avec son combat.
Lire la suite de l’article


A Lille, les jeunes filles voilées vivent le lycée musulman comme une chance
Celui de Fatima est long et bicolore. Il couvre ses cheveux et sa poitrine. Elle le porte depuis qu'elle a 7 ans et il a failli lui coûter sa scolarité. "Jusqu'en 6e, j'enlevais mon voile en arrivant aux grilles de l'école, raconte la jeune fille. Puis, c'est devenu trop compliqué. J'ai fini le collège grâce aux cours par correspondance." Fatima est aujourd'hui scolarisée en 1re ES ( économique et social) au lycée Averroès de Lille, le seul lycée musulman de France, ouvert en 2003. "Vous n'imaginez pas mon soulagement quand je suis entrée ici : je peux porter mon voile, les enseignants me regardent comme une élève et non pas comme "une fille voilée" et je peux étudier tout en étant dans un environnement musulman. Seule chez moi, je ne suis pas sûre que j'aurais eu mon bac.".
Lire la suite de l’article


A Dijon, François Bayrou défend sa vision de "l'école de la République"
Ce qui se passe là, s'est enflammé François Bayrou, mardi 20 février, dans un Palais des congrès de Dijon comble, c'est un grand mouvement du peuple français, qui a décidé d'exercer sa responsabilité constitutionnelle. C'est la preuve qu'un peuple ne s'achète pas."
Malaises dans la salle dus à la chaleur étouffante, coupure de micro, chant pyrénéen entonné a capella par le député des Pyrénées-Atlantiques Jean Lassalle, en attendant que soit rétablie la sonorisation... Dans cette campagne de M. Bayrou, l'inattendu a été au rendez-vous.
Lire la suite de l’article


Mme Royal contre-attaque et chiffre son programme à 35 milliards d'euros
Une foule de plus de 10 000 supporteurs rassemblés, mardi 20 février, dans deux salles du Parc des expositions de Rennes, le succès d'audience de l'intervention de Ségolène Royal, sur TF1, la veille, et tout a changé dans le camp socialiste. "Elle a été excellente et voyez, je n'ai jamais vu autant de militants engagés", se réjouit Edmond Hervé, le maire de Rennes. En prime, la candidate socialiste repasse en tête au premier tour, selon un sondage CSA-Le Parisien. Un bon jour.[…]
Les cinq plus gros postes de dépenses concernent la recherche (5,3 milliards d'euros d'ici à 2012), l'université (5 milliards), la création de 500 000 emplois-tremplins (4,5 milliards), la justice et la lutte contre les discriminations (4,5 milliards) et l'éducation nationale (3,4 milliards, avec le soutien scolaire et la réduction à 17 des élèves dans les classes en ZEP). La création du revenu de solidarité active proposé par le président d'Emmaüs, Martin Hirsch, est estimée à 3 milliards d'euros et la revalorisation de 5 % des petites retraites à 2 milliards.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 17 au 21 février 2007


Rien vu...


----------------------------------------
L’Express.fr du 17 au 21 février 2007


Rien vu...


-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 17 au 21 février 2007



Bayrou s'engage à "garantir les moyens" de l'Education nationale
François Bayrou s'est engagé mardi soir à "garantir les moyens" de l'Education nationale, domaine qu'il a défini comme "la priorité absolue", lors d'une réunion publique à Dijon (Côte d'Or).
Lire la suite de l’article


17 organisations de l'Education demandent à Villepin de bloquer un décret
Dix-sept organisations, syndicats enseignants, lycéens et étudiants, fédérations de parents, associations familiales et d'éducation populaire ont écrit mardi à Dominique de Villepin pour lui demander de "ne pas publier" un décret permettant le regroupement des écoles rurales.
Le projet de décret autorise la création, en principe "expérimentale", des établissements publics d'enseignement primaire (Epep).
Lire la suite de l’article


Présidentielle: les sept exigences de l'Unef au nom de la jeunesse
Le syndicat étudiant Unef, qui fêtera en mars son centième anniversaire, va lancer mardi prochain une campagne à l'occasion de l'élection présidentielle, pendant laquelle elle va soumettre "sept exigences aux candidats", a-t-elle annoncé mercredi.
Lire la suite de l’article


Le Parlement des banlieues interpelle les candidats à la présidentielle
Le Parlement des banlieues a interpellé mardi les candidats à la présidentielle en publiant un "Manifeste des quartiers populaires" et "trente propositions pour changer la vie dans les quartiers et +faire France ensemble+".
Lire la suite de l’article


Royal: non à l'apprentissage à 14 ans, oui aux progrès de la République
Ségolène Royal, candidate socialiste à la présidentielle, s'est dite lundi sur TF1 hostile à l'apprentissage à 14 ans, estimant qu'il fallait "tenir bon sur les progrès fondamentaux" de la République comme l'école jusqu'à 16 ans.
Lire la suite de l’article


L'Unef a 100 ans et se veut le porte-parole de la jeunesse devant les candidats
L'Union nationale des étudiants de France (Unef), qui fête en mars le centenaire de son existence, entend profiter de sa victoire contre le CPE, il y a un an, pour faire entendre la voix de "toute la jeunesse" en interpellant les candidats à la présidentielle.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.