mercredi, février 14, 2007

Revue de presse du mercredi 14 février

Ils ont 16 ou 17 ans, ne boivent pas d'alcool, ne claquent pas les portes, ne fument pas de joints en cachette… Est-ce grave, docteur ?
C’est La Croix qui pose cette question dans un article intitulé “Au secours, mon ado va bien !
Il n’y a aucune raison biologique pour qu’un ado n’aille pas bien ! affirme le sociologue Michel Fize la crise d’adolescence n’a aucune base scientifique. On ne peut pas démontrer que l’afflux hormonal (qui, lui, n’est pas contestable) entraîne des perturbations telles qu’on puisse être autorisé à parler de crise.”. Philippe Jeammet, professeur de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent à Paris V et président de l’École des parents insiste : «L’adolescence n’est pas une maladie : il faut le rappeler fortement. La plupart des adolescents vont bien et traversent cette période sans encombres.»

En revanche pour 20 minutes : Les petits Français sont mal barrés
Seizième sur vingt et un, il n’y a pas de quoi pavoiser. C’est en effet le classement de la France, selon un rapport sur le bien-être des enfants dans les pays de l'OCDE, publié mercredi par l'Unicef.
Six critères sont pris en compte : bien-être matériel, santé et sécurité, éducation, relations avec la famille et les autres enfants, comportements et risques, et «bien-être subjectif».Si la France s’accroche à la moyenne pour presque tous les critères, les résultats de l’étude en ce qui concerne le bien-être scolaire des enfants sont alarmants. La France est en effet 21e sur ce dernier critère qui prend en compte 24 pays. Les indicateurs retenus comprennent les acquis scolaires à l’âge de 15 ans, le pourcentage d’adolescents scolarisés entre 15 et 19 ans, et les moyens disponibles pour assurer une transition vers l’emploi.

Signalons l’apparition d’un nouveau “libéblog” S’il n’y avait que les élèves. J’aime beaucoup le premier message pour présenter le blog : « Un blog de profs ?

Ils feraient mieux de donner des cours de soutien à leurs élèves au lieu de raconter leur vie.
En plus ils vont devenir pédants, péremptoires, arrogants, sûrs d’eux-mêmes. […] Ils vont prendre un petit air caustique et supérieur et se sentir autorisés à donner leur avis sur tout du haut de leurs cinq-six ans d’ancienneté.
C’est vrai, il y a de ça. C’est le syndrome du prof en ZEP : il développe un net sentiment de supériorité. 
Pourquoi ?
Parce qu’en étant aux marges du système éducatif, là où ça peine le plus, il a l’impression d’être le mieux placé pour saisir les enjeux de l’éducation.
»


Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 14/02/07


S'il n'y avait que les élèves
Carnet de bord de Jérôme et Guillaume, professeurs dans un collège Ambition Réussite de Seine-Saint-Denis.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 14/02/07


Les enseignants bivalents bénéficieront de primes
Le décret réformant le temps de service des enseignants paru hier au Journal officiel va permettre aux professeurs de collège d'enseigner dans une autre discipline.

Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 13/02/07 (un jour de retard)



Rien vu...

----------------------------------------------------
Le Parisien du 14/02/07 ( payant)



Des clés USB offertes aux nouveaux profs
UNE encyclopédie, une banque d'images, des logiciels de simulation d'expériences à utiliser pour animer un cours... Le tout dans une clé USB de 2 gigaoctets longue de quelques centimètres. Voilà ce dont les nouveaux professeurs vont tous bientôt pouvoir
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 14/02/07



Au secours, mon ado va bien !
Ils ont 16 ou 17 ans, ne boivent pas d'alcool, ne claquent pas les portes, ne fument pas de joints en cachette… Est-ce grave, docteur ?
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 14/02/07



Les petits Français sont mal barrés
Seizième sur vingt et un, il n’y a pas de quoi pavoiser. C’est en effet le classement de la France, selon un rapport sur le bien-être des enfants dans les pays de l'OCDE, publié mercredi par l'Unicef.
Lire la suite de l’article


Le marathon sans fin d’un CPE en grève de la faim
Il a couru 16.000 kilomètres, traversé le lac Léman à la nage, entamé une grève de la faim depuis le 24 décembre dernier… Rien ne semble pouvoir arrêter Roland Veuillet dans sa course à la réhabilitation. Ce conseiller principal d'Education (CPE) a été muté d’office de Nîmes à Lyon en 2003 après une grève dans son lycée nîmois. Il s’était notamment vu reprocher d’«avoir entravé le bon fonctionnement de son lycée» et «d'avoir mis en danger la sécurité des élèves». Depuis, ce militant syndical de 51 ans n’a de cesse de réclamer l’annulation de sa sanction.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Métro (Paris) du 14/02/07



Rien vu...


------------------------------------------------
Ouest-France du 14/02/07



Rien vu...


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 15/02/07



Empêcher les jeux dangereux à l'école
Dans les cours de récréation, les jeux dangereux seraient en augmentation. Pour les empêcher, le ministère de l'éducation nationale s'apprête à mettre en ligne, courant mars, un document sur ces pratiques. Objectif : permettre aux adultes (équipes éducatives, parents, infirmières scolaires...) de les repérer et d'organiser une prévention appropriée.
Dans le même temps se déroule une campagne télévisée contre le jeu du foulard, organisée par l'Association de parents d'enfants accidentés par strangulation (Apeas). A l'écran, 25 visages d'enfants défilent avec un message : "Ils ont joué au jeu du foulard. Ils en sont morts, comme des centaines d'autres. Arrêtons le désastre." M6 a diffusé le spot en janvier, TF1 devrait lui succéder du 12 au 19 mars.
Lire la suite de l’article


Projet de loi sur la délinquance : Sarkozy renonce au volet "santé mentale"
C 'est une victoire pour les psychiatres et les usagers en santé mentale : Nicolas Sarkozy a retiré, mardi 13 février, les dispositions contestées sur l'hospitalisation d'office, contenues dans son projet de loi sur la prévention de la délinquance. Lors de la seconde lecture à l'Assemblée nationale et alors que les psychiatres hospitaliers étaient en grève, le ministre de l'intérieur a affirmé n'avoir "jamais assimilé maladie et délinquance" et "être attentif aux craintes" des professionnels. Le candidat de l'UMP a toutefois confirmé sa volonté de réformer la loi de 1990 sur l'internement psychiatrique. "Je m'engage, si le peuple français me confie d'importantes responsabilités, à déposer ce texte au début de la prochaine session", a-t-il dit
Lire la suite de l’article


Bacs blancs, par Robert Solé
Des enseignants en colère menacent de boycotter les bacs blancs. Au grand dam des élèves et de leurs parents, qui connaissent l'utilité de ces bancs d'essai.
Les candidats à l'Elysée, eux, ne risquent pas d'être privés de notations indicatives : des sondeurs d'opinion travaillent jour et nuit pour établir à tout moment le score présumé de chacun, l'évolution de sa cote de popularité, son classement provisoire dans le grand concours de beauté qui peut le faire roi ou reine de France le 6 mai prochain.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 14/02/07


Rien vu...


----------------------------------------
L’Express.fr du 14/02/07


Délinquance: le projet de loi remanié
Nicolas Sarkozy a présenté mardi aux députés, pour une deuxième lecture, son projet de loi sur la délinquance. Face aux critiques des professionnels et des parlementaires, le ministre de l'Intérieur a retiré le volet "santé mentale"
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 14/02/07



Ambition réussite: des profs dénoncent les "lycées, collèges au karcher"
Une délégation d'enseignants et parents d'élèves de deux collèges Ambition réussite des quartiers nord de Marseille en grève mardi a été reçue à l'inspection académique pour protester contre la baisse de leurs moyens.
Lire la suite de l’article


Un médiateur pour Roland Veuillet: "ils sont en train de le tuer" (syndicat)
Une représentante de Sud Education, reçue mardi au ministère sur le cas de Roland Veuillet, en grève de la faim depuis 52 jours (bien 52) contre une sanction le visant, a estimé que le ministère de l'Education "allait le tuer" à défaut d'une réglement rapide.
Lire la suite de l’article


Ségolène Royal teste sa démarche auprès des syndicats enseignants
Ségolène Royal, qui veut placer l'Ecole "au coeur de tout et en avant de tout", a testé sa démarche sur l'éducation auprès des syndicats enseignants majoritaires, qu'elle a reçus mercredi, à la veille d'un meeting sur la question à Dunkerque.
Chantre du "donnant-donnant" - tout droit nouveau doit s'accompagner d'un devoir nouveau -, la candidate socialiste à l'Elysée exprime sa confiance aux 850.000 enseignants, mais ne s'engage pas sur leurs revendications immédiates concernant les postes et le temps de travail.
Ségolène Royal a eu mercredi "une écoute attentive", selon Gérard Aschieri, secrétaire général de la FSU, principale fédération de l'Education. "C'est surtout nous qui avons parlé, nous avons exposé nos propositions, j'ai eu le sentiment que ses propositions étaient assez ouvertes", a-t-il expliqué à l'AFP.
Le discours de Dunkerque est d'autant plus attendu qu'il s'agit de la première thématique déclinée après l'annonce du pacte présidentiel dimanche à Villepinte, ce qui, selon Jack Lang, a "valeur de symbole, d'engagement".
Lire la suite de l’article


Le candidat UDF à la présidentielle François Bayrou va aussi recevoir la FSU
Le candidat UDF à la présidentielle François Bayrou recevra mercredi 21 février la FSU, fédération majoritaire dans l'Education, soit une semaine après la candidate socialiste Ségolène Royal, a annoncé mercredi l'équipe de campagne de M. Bayrou.
Lire la suite de l’article


Collèges Ambition réussite: des profs marseillais dénoncent une "arnaque"
Des enseignants de collèges "Ambition réussite" des quartiers populaires du Nord de Marseille observent depuis fin janvier des grèves à répétition contre les suppressions d'heures et de postes à la rentrée prochaine, et dénoncent l'abus que représente selon eux cette appellation.
Lire la suite de l’article


Robien: l'éducation civique confiée aux enseignants plutôt qu'aux militaires
Le ministre de l'Education nationale, Gilles de Robien, a assuré mercredi qu'il valait "mieux" confier l'éducation civique aux enseignants plutôt qu'aux militaires, dans une allusion critique à l'une des propositions de la candidate socialiste à l'Elysée, Ségolène Royal.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.